Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sanofi : après le quinquennat, le déluge !

Sanofi : après le quinquennat, le déluge !

Après le communiqué triomphaliste d’Arnaud Montebourg qui pensait enfin avoir trouvé une solution convenable pour protéger les salariés de Sanofi contre leurs propres patrons, la Direction de Sanofi est revenue à la charge avec un communiqué fumeux, qui embrouille (à nouveau) le jeu.

Le rapport Saintouil a été remis le 17 mai dernier à Arnaud Montebourg. Ce rapport avait pour but de trouver une solution pour sauver les salariés de Toulouse :

- transformer le site de Toulouse, en créant, à partir de l’existant, un centre d’Open Innovation (250 emplois)
- créer des structures communes avec le monde académique
- soutenir la création d’entreprises innovantes sur le site (80-100 emplois)
- tourner les services supports actuels vers le soutien de ces nouvelles structures (60 emplois)
- valoriser le foncier pour accueillir le développement de l’éco système de santé toulousain.

Soit avec 80 départs à la retraites anticipées, le maintien de plus de 400 emplois
Le Ministre se félicite que ce rapport ait été accepté par la Direction de Sanofi et devienne la feuille de route soumise aux partenaires sociaux.

L’application de cette feuille de route donnera toutes les chances au maintien de la présence du groupe Sanofi sur Toulouse, si décisif pour l’avenir de l’éco système de santé Toulousain.
Ce rapport est une nouvelle étape dans les négociations menées avec le groupe Sanofi depuis juillet 2012. Ces négociations ont débouché précédemment sur :
- La diminution du nombre de suppressions d’emplois (de 2000 suppressions d’emplois à 917)
- L’assurance que ce plan se ferait avec 0 licenciement
- La promesse du maintien des centres de décisions du groupe Sanofi en France
- Le maintien des 26 centres de production en France sous la bannière Sanofi


Ces différentes mesures avaient le mérite d'être claires. Mais Arnaud Montebourg s'est félicité un peu vite. Viehbacher n'est pas de ceux qui aiment se faire dicter sa conduite par qui que ce soit, quand bien même fussent-ils Ministre du Redressement Productif.

La "fine équipe de Sanofi" de Sanofi avait déjà tout prévu : Le communicant Stéphane Fouks, le lobbyiste Paul Boury, l'ex-journaliste Jean-Noël Tassez et Daniel Vial, le lobbyiste au service des laboratoires pharmaceutiques cité dans l'affaire Cahuzac : tel est le comité qui s'est réuni à plusieurs reprises pour conseiller Chris Viehbacher, PDG de Sanofi, afin de caler sa stratégie vis-à-vis du gouvernement dans le cadre de son plan de restructuration. - l'Express n°3225, 24 avril 2013, p34

Le communiqué de Sanofi paru le lendemain, supposé enterriner celui du ministre, l'invalide et ridiculise (encore) Arnaud Montebourg.

Sanofi confirme ainsi son intention de regrouper ses activités de Recherche en France en région parisienne, en région lyonnaise et à Strasbourg, et de transformer le site de R&D de Montpellier en un site de Développement stratégique pour le Groupe.

Le rapport constitue une feuille de route pour transformer les structures du site de Toulouse, lui conserver une vocation scientifique et technologique et préserver le plus grand nombre d’emplois dans la région. Les grandes lignes des pistes envisagées par la mission et qui seront explorées par Sanofi sont :
- La création d’une plateforme technologique au service de Sanofi et d’autres sociétés biotechnologiques ou pharmaceutiques ;
- La réalisation d’une spin-off dédiée au développement de solutions thérapeutiques innovantes ;
- L’implantation de start-ups locales sur le site.

Sanofi s’engage à accompagner, au cours des 5 prochaines années, la transition vers de nouvelles structures autonomes, dans le respect de ses traditions et pratiques sociales.


En clair, Sanofi se séparera de son site toulousain dans 5 ans, soit après le quinquennat de François Hollande, en créant une spin-off. Comme nous l'explique Le Monde :

Sanofi sera libre de se désengager de son site toulousain au bout de cinq ans. Celui-ci n'est d'ailleurs pas cité dans le communiqué comme faisant partie des unités de R & D que le groupe entend conserver.
(...)
La CFDT veut vivre d'espoir. "Nous avions jusqu'à présent un horizon à 2015. On l'a fait reculer de trois ans, puisque maintenant on nous redonne cinq ans pour faire nos preuves. On va montrer qu'au-delà, Sanofi a tout intérêt à nous garder", assure Pascal Delmas, délégué syndical central R & D. "Ce qui nous importe est de retrouver une vie normale", ajoute-t-il.


Ces paroles sont celles de personnes épuisées par un conflit social qui n'a que trop duré et qui finissent par se résigner. Le numéro 1 de Sanofi, Chris Viehbacher est parti pour gagner la guerre d'usure qu'il a menée à tout prix contre ses propres salariés.

Interrogé par Le Monde, M. Montebourg assurait vendredi soir qu'il n'y a pas d'ambiguïté. "Cet accord est un compromis et, effectivement, Sanofi ne s'est pas engagé à aller au-delà de cinq ans, explique-t-il. Mais ce délai doit être mis à profit pour faire des labos de Toulouse un écosystème de recherche si performant que Sanofi préférera à terme les conserver plutôt que de s'en débarrasser."

En refilant le bébé au prochain président de la république, Viehbacher a su proposer un deal que le gouvernement était prêt à entendre - merci Paul Boury -, et cerise sur gateau, tout en plantant Arnaud Montebourg.

De son côté, le ministre tente désespérément de garder la tête haute, en s'alignant sur la ligne de conduite du numéro 1 de Sanofi. Espérons pour lui que lors du prochain remaniement ministériel le premier ministre à son tour "l'aura trouvé si performant qu'il préférera à terme le conserver plutôt que de s'en débarrasser".

Restructuration de Sanofi : publication du rapport Saintouil, Ministère du redressement productif, 17/05/2013
Sanofi se désengagera du site de recherche de Toulouse dans cinq ans, Le Monde, 18/05/2013
Sanofi annonce les prochaines étapes de l’évolution du site de Recherche de Toulouse, Sanofi, 17/05/2013


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès