Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy, candidat par résignation

Sarkozy, candidat par résignation

Exit 2007 et l'envie d'avoir envie de son ami Johnny. Nicolas Sarkozy a donné hier soir l'image d'un président résigné à rempiler pour finir le travail engagé.

Comme le relèvent certains observateurs, la surprise d'hier soir ce fût sans doute l'absence de surprise. Tout au plus un quart d'heure Sarkozy pendant lequel le président sortant s'est invité lui-même, dans un bel exercice de schizophrénie, à être candidat à sa succession.

Il faut dire que le président candidat n'a pas grand-chose dans son armurerie. Le bilan est difficilement exploitable et le slogan, la France forte, d'une banalité confondante. Loin d'engager une dynamique, Nicolas Sarkozy n'a posé au cours de ses 17 minutes d'entretien aucune ligne de force pas plus qu'un embryon de programme. A se demander d'ailleurs si la réquisition du 20 heures de TF1 n'avait pas pour objectif d'occulter la réunion publique de François Hollande à Rouen tout autant que l'actualité parlementaire marquée par le vote de l'augmentation de la TVA.

Il y a bien quelque chose de cassé dans la personnalité de Nicolas Sarkozy. Certes, la mécanique du pouvoir et celle des entourages, dépendantes alimentairement du locataire de l'Elysée, s'active pour écoper un navire qui prend l'eau de toutes parts. Mais le candidat Sarkozy de 2007, vibrionnant, a laissé la place à un président élimé, écrasé par une hyperprésidence qu'il a lui-même créée et, il est vrai, par une rare succession de crises. Or comme dirait son ami Brice Hortefeux une crise ça va c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes.

L'accident cardiaque de 2009, a mis un terme à l'image inhabituelle pour la France d'un Chef d'Etat jeune faisant du jogging. Les effets ont sans doute été sous estimé sur le moral de Nicolas Sarkozy. Cet épisode a constitué un rappel à l'ordre et posé les bornes du pouvoir présidentiel sur le cours des choses, capital physique compris.

Finalement, dans l'exercice de la magistrature suprême Nicolas Sarkozy a touché du doigt ses propres limites ainsi que celles d'un volontarisme affiché comme sa marque de fabrique.

Quand la magie ne fonctionne plus, tous les ficelles deviennent visibles et le storytelling inopérant. Il ne suffit pas de poser sur fond de mer pour être considéré comme un capitaine au long cours.

Le subliminal de l'affiche retenue pour la campagne de 2012 n'y changera rien. Plus qu'un capitaine courage les Français retiennent, si l'on en croit les sondages, l'image d'un capitaine sans carte et sans longue-vue, adepte du cabotage.


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Old Dan Old Dan 16 février 2012 14:08

    .... QUOI, QUOI , LA FRANCE FORTE !

    Qu’est-ce qu’il a contre les enrobés, les obèses, les gros ?
    J’ui ai rien demandé moi, à ce p’tit c... court !


    • jumbo11 16 février 2012 18:42

      non, non , il veut dire FRANC ..e FORT e ...francfor la ville allemande


    • yazan 16 février 2012 14:16

      Bah ! Qu’il fasse campagne.... Avec les casseroles qu’il traîne au cul (Clearstream, karachigate...), il est fort probable qu’il se retrouve empêtré dans les affaires politico-financières dès son éviction, avec de la prison en bonus (c’est du moins la théorie, on sait tous que la justice des puissants n’est pas celle des faibles). Mais oui, cela explique sans doute pourquoi il tient tant à se représenter.... Dans ce jeu de monopoly, il préfère la carte « allez directement en case départ et empochez votre bonus au passage » plutôt que « allez directement en prison sans passer par la case départ ».
      Mais les français sauront le juger sur son bilan, et en la matière (et en mode lol), il aura bien du mal à justifier avoir été un bon président !


      • sdzdz 16 février 2012 14:57

        Et oui... même pas foutu de mettre une majuscule à notre pays... on est au-delà de la médiocrité à l’état pur !


        Quant au slogan en lui-même, pour quelqu’un qui n’a cessé de vassaliser notre pays à l’Union européenne, il souligne encore plus l’absence totale de scrupules de cette caste de prédateurs sans foi ni loi. Mais le fait est que Hollande ne réhaussera pas le niveau loin de là...

        A fortiori alors que la France dispose du deuxième espace maritime au monde, ce qui lui assure une présence sur 5 mers du globe. D’ailleurs seule l’IRC a intégré toutes ces dimensions en envisageant la création d’un Ministère d’Etat en charge de la politique maritime, de l’Outremer et de la Francophonie.


        • Taverne Taverne 16 février 2012 15:37

          La France des forts plutôt. La seule France qui compte à ses yeux.


          • Ollisters Ollisters 16 février 2012 15:59

            La France forte... Alors qu’il en est a racoler auprès d’Angela Merkel et que jamais la france ne s’était autant soumise au lobbying de l’oligarchie et aligner sur les ricain que sous lui, si c’est ça une france forte...


            Et je trouve trop flatteur pour lui de le rapprocher de Napoleon, il ne lui arrive pas a la cheville.

            • dawei dawei 16 février 2012 16:07

              exacteu,
              Pour la Bourseu de
              Frackforteu, voter la saucisseu !
              Schnell !! Archlochen franzôzischen !


            • Michel DROUET Michel DROUET 16 février 2012 17:55

              Avec le rapprochement Franco Allemand on peut décliner le slogan de l’Ump de la manière suivante :

              La saucisse de france forte


            • Fergus Fergus 16 février 2012 16:34

              Bonjour, Henry.

              Je ne crois pas à un candidat résigné, mais à un candidat aveuglé par sa mégalomanie, celle-là même qui lui fait croire qu’il peut renverser tous les obstacles, y compris dans les combats en apparence désespérés.

              Qui plus est, nombre de ses amis de l’UMP et de journalistes de droite continuent de le présenter en bête de campagne. C’est oublier un peu vite queSarkozy a surtout collectionné les échecs, à l’image des Européennes de 1999 qu’il pilotait pour le RPR, et de toutes les élections du mandat qui s’achève, toutes perdues sous son omniprésidence : Européennes, Municipales, Régionales, Cantonales, Sénatoriales. Bref, le grand chelem de la déroute !!!


              • sdzdz 16 février 2012 17:17

                petit rajout :

                Le texte est justifié à gauche... Ah Ah ah...


                • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 16 février 2012 18:17

                  Allez sur http://laparodieforte.tumblr.com/, vous ne serez pas déçu !

                  jf.


                  • OMAR 16 février 2012 19:11

                    Omar 33

                    Bonjour Henry.

                    Sarko, candidat par résignation ?

                    Plutôt par goût du pouvoir ....

                    En tant que simple citoyen, est-il capable de traiter un français de « pauvre con » ?


                    • Ollisters Ollisters 16 février 2012 20:17

                      Maintenant il veut nous faire croire qu’il est proche du peuple...


                      Merci Mr le Président de la république, j’ai bien rit. smiley
                      au moins quand la France va vous remercier, vous pourrez toujours vous reconvertir dans le comique et le one-man show, vous y avez plus de vocation qu’a diriger le pays.

                      • moebius 16 février 2012 22:56

                        Jamais un president n’a étè aussi proche du peuple...et là est the probléme parce que plus jamais au grand jamais, un president ne sera aussi proche de lui et c’est ce qu’il a bien coimpris le peuple. Je dirais meme plus, ce president a étè si proche du peuple que le peuple horrifié de se voir et de rire dans ce mirroir tel une Castafiore à talonette veut maintenant un president tres eloigné de lui comme par exemple un rentier débonnaire


                        • Nanard39 Nanard39 17 février 2012 05:49

                          Sur son affiche il n’y a que de l’eau : 1er message : pas un coin de terre .... la France a disparu ... ; 2ème message : le bateau (radeau) France a coulé, pas un survivant, il ne reste que le capitaine ... : une campagne publicitaire digne des plus optimistes ! ....


                          • Diva Diva 17 février 2012 06:06

                            Par résignation en effet, et pour profiter de cinq années supplémentaires d’irresponsabilité pénale. Sinon c’est tribunal direct et peut être de la prison !

                            Voilà toute la motivation future du petit homme !


                            • Zord Zord 17 février 2012 09:26

                              Bon en tout cas, il sera pas élu grâce à son affiche, c’est vraiment du travail de m.... Poser en tant que capitaine devant une mer grecque juste quelques semaines après le naufrage du concordia... quelle superbe idée !
                              A se demander si l’équipe de comm en charge de l’affiche avait les neurones co(ke)nnectés au moment ou ils l’ont réalisé.


                              • SamAgora95 SamAgora95 17 février 2012 10:42

                                « ..L’accident cardiaque de 2009 »


                                Quel accident cardiaque ? 
                                Sans rire, moi je pense qu’il avait envie d’un peu de vacances EN PLEINE GRISE et a simuler un malaise vagal. 

                                Si ça pouvait être vérifiable je serais près à le parier, car ça le résume parfaitement.
                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès