Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy, ce fils d’immigré qui n’aime pas les étrangers

Sarkozy, ce fils d’immigré qui n’aime pas les étrangers

Si Nicolas Sarkozy est en guerre, c’est contre une certaine idée de la France. Le discours prononcé par le Chef de l’État ce vendredi à Grenoble restera dans les annales, comme un coup de poignard dans le dos de la République. L’idée de pouvoir, dans certaines conditions, procéder à un retrait de la nationalité à des personnes d’origine étrangère renvoie aux fantômes des années 30. Une proposition d’autant plus inquiétante qu’elle fait suite à une stigmatisation éhontée des Roms. Fils d’immigré, Nicolas Sarkozy n’aime pas les étrangers et en fait son fonds de commerce en déplorant l’« échec » du modèle d’intégration français.

Nous subissons les conséquences de 50 années d’immigration insuffisamment régulées qui ont abouti à un échec de l’intégration“, a lancé le chef de l’Etat.

Le président devrait prendre garde que sa condition de fils d’immigré ne permette pas demain de le déchoir de sa nationalité s’il venait à être poursuivi ou condamné, à tort ou à raison, du fait des conséquences de ses accointances avec les milieux d’affaires“, lui a répliqué indirectement Jean-Luc Mélenchon le président fondateur du Parti de gauche.

Le 21 octobre 2007, le New York Times, dans un éditorial au vitriol avait fustigé le projet de loi qui prévoyait de recourir à des test ADN dans le cadre du regroupement familial.

Le journaliste américain qui s’étonnait “que les politiques français ne soient pas plus attentifs aux leçons de leur histoire” écrivait notamment : “Les questions d’immigration réveillent les pires instincts des hommes politiques qui devraient être plus raisonnables”,(…) “Alors qu’il est lui-même le fils d’un immigré hongrois, M. Sarkozy s’est fait un nom politique avec ses critiques acerbes sur les immigrés récents, et notamment les Arabes d’Afrique du nord“. Critiques qui “l’ont aidé à gagner les voix qui se reportaient habituellement sur les extrêmistes comme l’éternel candidat à l’élection présidentielle, Jean-Marie Le Pen“. L’éditorialiste concluait par un conseil qui de toute évidence n’a pas été suivi : “M. Sarkozy veut être considéré comme un homme d’Etat. Qu’il agisse en tant que tel”.

“En intégrant à son discours une proposition émanant du Front national – la déchéance de nationalité pour certains délits – Nicolas Sarkozy atteint le point d’orgue d’une année de glissements sémantiques et d’appels du pied en direction de l’extrême droite” tacle également avec sévérité le Le Monde. Le quotidien revient en détail sur “une année de glissement sécuritaire “.

Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS et auteur de Qu’est-ce qu’un Français ? Histoire de la nationalité française depuis la Révolution juge pour sa part sur le site de TF1 news que, “La déchéance de la nationalité, c’est la bombe atomique”. Une appréciation justifiée par le fait que,C’est une mesure qui n’est pas fréquente. Historiquement c’est une mesure surtout utilisée en temps de guerre. Depuis la Seconde guerre mondiale, on ne touche à la nationalité qu’avec beaucoup de précaution“.

La proposition du Chef de l’État reviendrait à créer deux catégories de Français, ceux qui n’ont pas d’origine étrangère et ceux qui en ont une. D’autre part, comme le droit français ne permet plus de créer des apatrides, la disposition ne serait applicable qu’aux individus bénéficiant d’une double-nationalité.

Sur cette base, le Parti socialiste dénonce un discours contraire aux principes d’égalité devant la loi alors que les associations de défense des droits de l’Homme dénoncent “une politique de différenciation insupportable“.

Ségolène Royal résume assez bien le sentiment majoritaire à gauche lorsqu’elle qualifie l’intervention de Nicolas Sarkozy de “nouvelle étape dangereuse et indigne, dans une surenchère populiste et xénophobe”. “Cette fuite en avant sécuritaire symbolise l’échec de celui qui, hier comme ministre de l’Intérieur et aujourd’hui comme chef de l’Etat, n’a cessé de stigmatiser des territoires et des populations, sans jamais apporter de réponses concrètes à leur sécurité (…)” “Par de telles déclarations, c’est au principe républicain et aux valeurs démocratiques que Nicolas Sarkozy déclare la guerre (…) Notre république est en train de pourrir par le sommet“.

En 1915, la France a été l’un des premiers pays à prévoir la dénaturalisation des citoyens naturalisés d’origine « ennemie ». Cet “exemple” de législation a été reprise par la suite par les Nazis, avec les Lois de Nuremberg de 1935.

En France, le régime de Vichy crée le 22 juillet 1940 une commission de révision des 500 000 naturalisations prononcées depuis 1927. 15 000 personnes, dont 40 % de Juifs, sont déchues de leur nationalité afin de « rectifier les erreurs du passé ».

Autant qu’à gauche, la réponse au virage sécuritaire de Nicolas Sarkozy passe par l’électorat de droite. “Où va notre pays ? (…) Il appartient en tout premier lieu aux militants UMP, héritiers d’une tradition Gaullienne et Républicaine, de réduire cette tendance très inquiétante qui trahit la propre histoire de ce grand mouvement” écrit ainsi sur le site du monde.fr un sympathisant de droite sous le pseudonyme de Dico.

Celui-là même qui avait “tué” le Front national prend le risque de lui redonner un bol d’oxygène analyse le politologue Jean-Yves Camus dans l’Express . Un beau cadeau pour le Front National qui voit son discours du légitimé par le Président de la République en personne.


Les mesures de Sarkozy contre l’insécurité
envoyé par BFMTV. - L’info internationale vidéo.
"Sarkozy, la copie de M. Le Pen"
envoyé par Europe1fr. - L’info video en direct.

Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • leypanou 2 août 2010 10:52

    « Un beau cadeau pour le Front National qui voit son discours du légitimé par le Président de la République en personne » : c’est que s’est empressé de faire la candidate à la présidence frontiste. Et puis, de toute façon, il y aura toujours des milliers de cerveaux ramollis, se prétendant non racistes, qui vont croire le candidat qui a réduit électoralement le fn ...en commençant à appliquer une partie de son programme ainsi que d’autres, aux cerveaux non moins ramollis, qui vont se dire qu’effectivement, au moins avec lui, il y a des chances que ça se mette en place !


    • cathy30 cathy30 2 août 2010 10:57

      bonjour M. Moreigne
      Cette proposition est inconstitutionnelle. Pendant le régime de pétain, il était possible de déchoir les juifs puisqu’ils allaient vers les camps de la mort. Mais déchoir aujourd’hui un français de sa nationalité est absolument impossible, il faudrait le consentement de l’autre pays, et ça c’est une autre histoire. si le reich est de retour avec sarkosy, tout n’est pas encore mis en place pour appliquer les volontés du guide suprême.
      Cela est tout simplement que de la polémique pourrie. Mais j’aimerais faire un passe droit pour voter une loi pour un certain nagy de bosca pour un retour simple via la Hongrie.


      • Triodus Triodus 2 août 2010 11:43

        Bah.. un paquet, de la ficelle, et beaucoup de timbres !


      • Traroth Traroth 2 août 2010 12:30

        Vous voulez qu’il soit encore plus timbré ? smiley


      • slipenfer 2 août 2010 15:35

        J’aime pas lécher le derrière des timbres, mais la ficelle de string j ’ai
        pas essayé...


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 août 2010 16:37

        On ne peut pas sacrifier un policier chaque fois qu’on veut qu’un intrus s’en aille ! … Bien que, les sacrifices humains, on les fait déjà en Afghanistan pour des motifs encore plus inutiles et donc plus scandaleux !



        Pierre JC Allard

      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 août 2010 21:28

        Par malheur son bilan médical est normal. Un autre petit malaise vagal aurait pourtant arrangé tout le monde.


      • Alpo47 Alpo47 2 août 2010 11:01

        D’ailleurs, pourquoi dit on seulement Sarkozy ? Il faut dire Sarkozy de Nagy Bocsa.
        Boooffff, Sarkozy de Nagy Bocsa cherche surtout à détourner l’attention de ses échecs en politique intérieure, extérieure, économie ... bref, partout.

        La ficelle est vieille comme le monde et on peut douter qu’elle fonctionne encore.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 août 2010 16:27

          Un buzz en été…. Pour des idées plus belles que celles de Nicolas, il y a Demian West qui tient aujourd’hui salon, en vedette sur CentPapiers….


          PJCA

        • brieli67 3 août 2010 23:45

          Et sur le coup .....

          notre Rocla a perdu sa boussole !

          y dit que c’est pas lui !

          pas de nouvelle nécro please si harakiri !


        • BA 2 août 2010 11:08

          Pour Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy « confirme officiellement » les thèses du FN.

          Le Front national n’a pas tardé à réagir au discours de HYPERLINK « /sujet/6ba2/nicolas-sarkozy.html »Nicolas Sarkozy visant les délinquants d’origine étrangère.

          Tout en sommant le président de la République de « tirer toutes les conséquences » de ses nouvelles annonces sur la sécurité « en rétablissant l’expulsion effective et définitive des délinquants étrangers », Marine Le Pen, a estimé samedi 31 juillet que le chef de l’Etat donnait raison aux thèses que son parti défend depuis trente ans.

          Pour la vice-présidente du FN, « les propos du président de la République, qui procèdent d’une nouvelle gesticulation estivale, n’ont qu’un mérite, celui de confirmer officiellement le caractère criminogène de certaines immigrations, vérité pour laquelle le Front national est persécuté depuis trois décennies ».

          Une fois n’est pas coutume, le FN rejoint sur ce point le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, qui regrette qu’« une fois de plus, Nicolas Sarkozy s’aligne sur les thèses du Front national ».

          Par la voix de Ségolène Royal, le PS a de son côté déploré une « nouvelle étape dangereuse et indigne, dans une surenchère populiste et xénophobe ».

          En conséquence, Marine Le Pen « somme » le chef de l’Etat « de tirer toutes les conséquences de ses déclarations en rétablissant l’expulsion systématique, effective et définitive des délinquants étrangers », « en décrétant un moratoire immédiat sur l’immigration, et en réformant profondément notre code de la nationalité », indique un communiqué du parti.

          Selon le FN, M. Sarkozy est « pris de vertige devant la dégradation d’une situation sécuritaire qu’il ne maîtrise plus ».

          A l’occasion de l’installation du nouveau préfet de l’Isère, vendredi 30 juillet, à Grenoble, le président avait notamment annoncé son intention de déchoir de la nationalité française « toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’une personne dépositaire de l’autorité publique ».

           

          http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/31/pour-marine-le-pen-sarkozy-confirme-officiellement-les-theses-du-fn_1394523_823448.html


          • Gabriel Gabriel 2 août 2010 11:09

            C’est marrant ça, depuis bientôt 9 ans qu’il s’occupe de sécurité, il vient de s’apercevoir qu’il y avait de l’insécurité ! La faculté que ce type a, à nous prendre pour des cons est comme l’univers, en perpétuelle expansion ….


            • Superyoyo 2 août 2010 11:36

              Heureusement, le nombre de français qui se rendent compte qu’ils ont été pris pour des cons est lui aussi en expansion. 71% d’opinions défavorables pour le baromètre sofres de juillet...


            • Fergus Fergus 2 août 2010 12:32

              C’est tout à fait cela, Gabriel.

              Et la conséquence de ces discours nauséabonds et surtout antirépublicains peut se résumer ainsi : Sarkozy pète, la France pue !

              Bonne journée.


            • dawei dawei 2 août 2010 19:35

              que 29% de français approuve encore ou soit indécis me semble encore énorme. Il semblerait que parmi les cons suscités , on en trouve donc au moins 29% ce qui fait un peu plus qu’une quinzaine de millions de français quand meme, environ l’audimat ultralobotomisé de TF1 en somme !


            • liberta 2 août 2010 11:10

               Admettons qu’un jour Sarkozy soit jugé « délinquant » (pure imagination bien sûr !!!!!!!), le verrions

               nous ramener à la frontière Hongroise, étant né de parents émigrés ?????????????

              ce serait d’un drôle !!!!!!! surtout si c’était Besson qui s’en chargeait !!!!!


              • John Eastwood 2 John Eastwood 2 2 août 2010 15:31

                Il suffit de prouver qu’il est responsable du suicide d’un prof, d’un flic ou d’un fonctionnaire avec ses delires megalo « je suis venu a bout des Paradis Fiscaux » ou ses discours de petit roquet complexe qui, justement, decomplexent les pires esprits de la fonction publique.... Si vous etes francais et issu de l’immigration et que demain un flic debile menace de vous retirer la nationnalite francaise parce que vous contestez, vous saurez d’ou ca vient.... Ca donne envie de bosser pour l’etat... ou d’arreter plus vite que prevu.

                Quant a sa Cecilia Maria Sara Isabel Ciganer Albaniz qui se vantait d’etre muti-culturelle, sa nouvelle femme Italienne et son fils Israelien, il va falloir se tenir a carreau, si un flic se plaint, on reprend les passeports.

                Le rideau de fumee disparait... En fait il est petit et nul, et con aussi, et il aime et cultive les cons, persuade qu’ils sont majoritaires en France. Une plaie pour notre pays, du tres mauvais populisme.


              • Grasyop 2 août 2010 11:23

                Une absurdité peut en cacher une autre !

                La proposition de Sarkozy divise deux fois les Français, en citoyens d’un côté, sous-citoyens de l’autre :

                - d’abord les citoyens de nationalité récemment acquise ne sont plus des citoyens à part entière, ils gardent au-dessus de la tête une épée de Damoclès que n’ont pas les autres Français.

                On n’attribue pas la nationalité française à moitié. Soit on est français, soit on ne l’est pas, et quand on l’est, on l’est de plein droit.

                - ensuite, la vie d’un Français lambda vaut moins que celle d’un Français policier, militaire ou dépositaire d’une autre manière de l’autorité publique.

                Si je suis un citoyen de fraîche date, et que je tue un policier, je perds ma nationalité. Mais si je tue mon voisin boulanger, je reste français. Pourtant, il était sympa aussi mon voisin boulanger.


                • DIALENA DIALENA 2 août 2010 16:09

                  « Si je suis un citoyen de fraîche date, et que je tue un policier, je perds ma nationalité ;

                  mais si je tue mon voisin boulanger, je reste français !

                  Pourtant, il était sympa aussi mon voisin boulanger ! ». (Grasyop, di Agoravox.fr)

                  Si je dois etre sincère, à la première lecture qui concerne le retrait de la nationalité française à qui commet un malfait j’ai dit que j’étais d’accord car au fond chaque chose se mérite.........

                  Mais voilà, Grsyop m’a fait réfléchir................Ma nationalité française je l’ai reçu par don et gratuitement par mes parents car je suis née en France...........Ma nationalité italienne, je l’ai reçue après 16 ans de vie en Italie en payant les documents administratifs car depuis l’année 1995 on pouvait obtenir la nationalitée italienne sans perdre la propre.........Dunque j’ai actuellement deux nationalités.

                  Deux nationalités = 2 possibilités

                  1) je reste en Italie et je tue mon boulanger et je vais en prison.................

                  2) je reste en France et je tue mon boulanger et je vais en prison..............

                  Si par contre j’étais de nationalité italienne par don de mes parents et par acqisition de nationalité française et bien le cas se renverse...................

                  A) je suis française et je tue mon boulanger..............on me renvoie en Italie et je reste avec une seule nationalité.

                  Est-ce qu’en France on peut avoir deux nationalité ? Celle d’origine et celle du pays où l’on vit sans perdre la propre ?

                  Et le boulanger dans tout ça............que devient-il ?


                • ZenZoe ZenZoe 2 août 2010 11:25

                  Sarkozy ne passe plus.
                  Il ne s’agit même plus de savoir si les motifs de déchéance prévus sont constitutionnels ou pas (ils ne le sont pas d’ailleurs, c’est clair).
                  Si on va dans les forums un peu partout, on s’aperçoit que les Français désapprouvent cette mesure et ne sont plus dupes de ce qui se cache derrière tout ça.
                  Ils ont bien compris que le discours est populiste et démago en diable.
                  Ils ont bien compris qu’il s’agit de faire oublier l’Affaire Bettencourt-Woerth.
                  Et ça, c’est une bonne nouvelle.

                  "You can fool some of the people all the time, and all of the people some of the time, but you cannot fool all of the people all the time" (Abraham Lincoln)


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 août 2010 16:44

                    @ Zen Zoe


                    « ...you cannot fool all of the people all the time…. »

                    Chiche ! On parie ? 

                    Votre banquier


                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 août 2010 21:36

                    « ...you cannot fool all of the people all the time…. »


                    Avec l’aimable collaboration de TF1 c’est possible. Du moins pour leurs dix millions de cerveaux disponibles.

                  • LE CHAT LE CHAT 2 août 2010 11:31

                    Hongrois qu’il nous a pris pour des cons , eh ben on s’est pas trompé !


                    • Dingo117 2 août 2010 11:35

                      Le financement illégal de son élection peut-il être considéré comme « délinquance grave » d’après Hortefeu ?


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 août 2010 21:40

                        Selon la loi ce serait un délit. Mais l’autre toutou de procureur Courroye classerait l’affaire.


                      • Superyoyo 2 août 2010 11:45

                        Comment définir « d’origine étrangère » ?
                        - Né étranger et naturalisé français ?
                        - Né français de parents étrangers ?
                        - ... de grand-parents étrangers ?
                        - ... d’arrière-grand-parents ?
                        On remonte jusqu’à quand ? parce qu’il me semble bien que l’homo-sapiens étant apparu en afrique, on est tous d’origine étrangère...


                        • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 août 2010 11:47

                          Les propositions de Sarko sont pure simulation.

                          Retirer la nationalité française à quelques tueurs de flics, ça jouera sue une poignée de personnes.

                          Alors qu’en supprimant la « double peine », il a installé de façn massive des délinquants étrangers en France.

                          Une vraie politique de protection de la France serait :

                          - une vraie tolérance zéro pour l’immigration clandestine, avec 100 % d’expulsion des délinquants (car le franchissement illé gal de nos frontières est un délit) ; et, s’ils font semblant de ne pas savoir de quel pays ils vienne ou que celui-ci veut pas les reprendre : prison

                          - un retour au droit du sang ; il est plus facile de refuser d’octroyer la nationalité française à quelqu’un qui ne sera jamais loyal à la France, que de la retirer

                          - l’arrêt de l’arrosage par les allocations familiales


                          • Grasyop 2 août 2010 12:08

                            Le droit du sang n’est rien d’autre que du racisme. La loyauté et le civisme ne sont pas inscrits dans les gènes !


                          • sisyphe sisyphe 2 août 2010 12:15

                            Tan ta tan ; le retour du « droit du sang » !! 

                            La nationalité française réservée à ceux qui disposent d’un chromosome en plus ; bleu-blanc-rouge, à la paire 21 ! 

                            Catherine Segurane n’a rien à craindre ! smiley 


                          • Emile Red Emile Red 2 août 2010 12:32

                            Sait-on jamais, la SeguraFNe ne connait rien des adages de notre vieille France, pour la défendre elle est mal placée :

                            « Maman sûre, Papa, peut-être » .....


                          • Traroth Traroth 2 août 2010 12:34

                            Avant de commencer à débattre, il faut déjà distinguer la question de l’immigration de la question de la délinquance. Parce que mélanger les deux, ça a des relents bien ignobles, hein !


                          • goc goc 2 août 2010 12:40

                            l’arrêt de l’arrosage par les allocations familiales

                            c’est n’importe quoi.
                            Au cas ou vous n’êtes pas au courant, les « immigres » qui travaillent, ont (comme tout salarié) leur bulletin de salaire amputé des charges sociales dont les allocations, donc retirer a quelqu"un des droit alors même qu’il y participe est une forme d’escroquerie.


                          • La sentinelle La sentinelle 2 août 2010 12:52

                            Bonjour

                            - une vraie tolérance zéro pour l’immigration clandestine, avec 100 % d’expulsion des délinquants (car le franchissement illé gal de nos frontières est un délit) ; et, s’ils font semblant de ne pas savoir de quel pays ils vienne ou que celui-ci veut pas les reprendre : prison

                            Jusqu’à ce qu’ils renaissent dans un pays identifié ou on rétablit les oubliettes ? Sinon avec la torture, on gagnerait du temps aussi.

                            Pour le reste pourquoi voulez vous que Sarko se tire une balle dans le pied en jugulant la délinquance ? C’est son principal fond de commerce.

                            A+


                          • foufouille foufouille 2 août 2010 12:53

                            « - un retour au droit du sang »

                            faut commecer par sarko et carla


                          • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 août 2010 13:16

                            Foufouille :
                            "

                            « - un retour au droit du sang »

                            faut commencer par sarko et carla"
                            _____

                            En effet.

                            Carla se vante de prendre les Français pour des c ... et son mari de poche prend des décisions favorables à l’immigration massive, y compris de délinquants (suppression de la double peine ; discrimination positive) ; les mesures apparemment anti-immigration (suppression de la nationalité dans certains cas) portent sur quelques unités seulement et n’auront pas d’impact démographique. Ce sont de pures simulations.

                            C’est exactement le genre de mesures que peuvent prendre des Français de papier.

                            Les Sarkozy sont l’illustration même du manque de loyauté que génère la France en distribuant sa nationalité à tout vat, à des lignées qui n’ont pas fait leurs preuves.

                            La père de Sarko a immigré après la seconde guerre, et il n’avait pas un grand passé de résistant au nazisme, parait-il. Alors, je ne vois pas à quel titre il a mérité la nationalité française.


                          • Claude Hubert rony 2 août 2010 13:24

                            @ Traroth
                            plus qu’ignoble, en effet.
                            Mais Catherine Segurane s’en moque superbement.


                          • Grasyop 2 août 2010 13:36

                            « Alors, je ne vois pas à quel titre il a mérité la nationalité française. »

                            Et vous, comment vous l’avez méritée, votre nationalité ? Juste par le hasard d’être née en France de parents français ? Vous appelez ça un mérite ? Depuis quand le hasard donne-t-il un quelconque mérite ?

                            On choisit pas ses parents,
                            on choisit pas sa famille
                            On choisit pas non plus
                            les trottoirs de Manille
                            De Paris ou d’Alger
                            Pour apprendre à marcher
                            Etre né quelque part
                            Etre né quelque part
                            Pour celui qui est né
                            C’est toujours un hasard

                             Être né quelque part, Maxime le Forestier


                          • Capillotracteur Capillotracteur 2 août 2010 15:47

                            Je rappelle que c’est la Révolution Française et la République qui a instauré le droit du sang...

                            Auparavant c’était le droit du sol qui prévalait, à savoir qu’un manant était attaché aux terres de son seigneur.

                            Le droit du sol n’a été instauré qu’à la fin du XIXème siècle afin de pouvoir enrôler dans l’armée française les régiments d’origine étrangère (italien, polonais)

                            Donc l’Ancien Régime est bon et la République est un système nazi

                            J’ai raté un épisode ?


                          • Grasyop 2 août 2010 16:11

                            Capillotracteur,

                            Je lis sur Wikipédia : « la Constitution de 1791 précise également : « sont français les fils d’étrangers nés en France et qui vivent dans le royaume » »

                            C’est seulement en 1804 que ça change, sous le Consulat, qui était un régime encore moins républicain que la république de Sarkozy.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès