Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy déclaré candidat

Sarkozy déclaré candidat

Investi du titre honorifique de candidat, N. Sarkozy se promène de chantiers en fromagerie, mange quelques rondelles de saucisson et parle au micro la bouche pleine (ça aussi c'est tellement peuple)… Le Tsar aussi descendait dans la rue… Ambiance… Mésaventure d'un escogriffe esbroufe qui s'accroche…

Nicolas Sarkozy va au front après une lente macération qui le fît progressivement descendre dans le bain du présidentiable dont l'avenir dira s'il eût été préférable qu'il abandonne pour un autre le renouvellement de la formation politique qu'est devenue l'Ump. Ce si difficile mandat présidentiel, dont il n'a jamais caché qu'il ne se déroberait pas à la tâche qui l'incombe, que nul autre que lui pouvait affronter la gravité des problèmes liés aux situations de crise*, lui tends à nouveau les bras et le replace au centre d'une actualité différente de celle du poste qu'il occupe… Bien que ce soit un peu pareil, le même programme propulsé à nouveau comme le discours dominant effleurant parfois des yeux les moins éblouis d'une véritable ébauche peaufinée de la pensée unique, simplement pour vérifier certaines équations de la dictature économique… Cet autre monde… Mais cet autre n'est que lui, tout ce qui se ramène à lui maintenant qu'il a l'air si copain avec tout le monde, à condition de considérer que la politique que pratique l'Ump est une marque de "bon sens"… Peu importe donc qu'il confesse avoir commis des erreurs, qu'il regrette quelques trucs mais que surtout, il a changé mais qu'il faut continuer… Ne serait-ce que pour au moins satisfaire son parterre de fervents militants réunis à Annecy à défaut de les flatter. Là aussi ses adversaires lui montrent la route puisqu'il entreprend des "villes-étapes" terroirs, citadines pour finir dans une ambiance grand stade… Quatre étapes phares qui vont éclairer le reste à venir et le parcours déjà franchi d'une politique décriée par une opposition qui ne restera pas atterrée face à tant de lyrisme… Annecy marquera donc l'effervescence d'un départ qui se voudrait en trombe, Marseille ce dimanche pour affirmer ses intentions et jeudi prochain la région de Martine Aubry… Les villes étapes devaient être prévues avant les Primaires, auquel cas il eût été préférable que Martine soit candidate "élue" pour faire plus à gauche mais là n'est pas le sujet quoique Mme Royale** en appelle même à la classe ouvrière, histoire de faire oublier aux têtes pensantes qu'on aurait voulu faire croire qu'il n'y aurait déjà plus de communistes en France ou d'insinuer que dorénavant leur seule survie dépendrait de leur conversion vers le "socialisme de F. Hollande". De toutes manières il leur reste l'alibi que l'histoire de la lutte des classes, à commencer par celle de la classe ouvrière, n'a rien à voir avec le communisme ? !

Mais revenons à Nicolas Sarkozy redevenu le sujet essentiel d'une semaine bien plus traumatisante pour ceux qui ne croient pas en lui, qu'encourageante pour ceux qui ne doutent pas de lui et qui ne renonceront jamais à le suivre, la crise sous le bras… Pour cela, il suffirait uniquement qu'ils consultent les résultats du bilan du Président sortant en droit d'investiture. Ce parcours revendiqué qu'il ne cessera de défendre jusqu'à l'heure zéro de tous les silences : l'attente des scores engrangés par chacun au premier tour qui verront se tordre de douleur les prévisions les plus assujetties. Et son programme quoi ?… Vous avez vu de quoi il est capable et qu'il voudrait bien continuer, alors vous savez de quoi il parle ? De toutes façons il n'en dira pas plus… Les riches, riches… Les pauvres, pauvres, peut-être un peu plus occupés… Autrement le Président, mis à l'enchère, fonce droit devant avec la légèreté de ses acquis qu'il considère comme tels maintenant que la presse internationale le rend à nouveau élogieux, certainement apeurée à l'idée de remettre en cause éventuellement les arrangements prévus sur les mécanismes de stabilité financière… L'Europe restera en surenchère avec la Grèce pour pénibilité… Toujours à l'horizon la Grèce, pièce maîtresse de sa carrière internationale ou du moins européenne. Qu'il en mettrait même de la Grèce jusqu'à sur son affiche électorale puisque le cliché sur fond de soleil nucléaire qui ornemente son portrait proviendrait de la mer de Crimée ! Quel farceur ce Nicolas, d'un cynisme digne des plus grands dictateurs tout fraichement préparé par la batterie Ump et ce qu'il en reste… Quand il parle la bouche pleine. Il finira par arriver à faire croire qu'il fait déjà ce qu'il y aurait d'intéressant à faire avec la politique de F. Hollande et qu'il est par conséquent désormais inutile, puisqu'il illusionne en persuadant qu'il ferait grincer des dents les riches en prélevant les transactions financières à des taux infimes qu'elles ne s'apercevront de rien tant les sommes faramineuses concernées sont énormes ; finalement, que c'est Mélenchon qu'il faudrait pour que les données dans le capitalisme puissent être changées. 

Ficelle, corde dans la bouche de la droite extrême F haiNisée, câble que s'apprête à nous faire péter N. S., perche que ce serait tendue le Président en cavale et avec laquelle il ne cessera de jouer à sa guise, allègrement reprise en chœur par une droite européenne à l'unisson des décisions qui déboucheront au mois de mars du couple Merkel-Sarkozy… Dans la foulée, réception franco-anglaise et en soirée, discussion autour de la coopération militaire et de l'énergie nucléaire avant de s'attaquer à son week-end de candidat.

 

*on ne sait plus très bien si il s'agit d'une crise ou de multiples petites crises qui font qu'au bout nous connaissions un contexte que nous n'avions jamais connu auparavant et que nous risquons fort d'en connaître d'autres ou au moins une autre - sa réélection ?

**maintenant que la réalisation de son économie verte aurait plus d'avenir entre les mains d'un Mélenchon plutôt que dans celles d'un Hollande !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • le dessin de l’article vous montre bien ce qui vous attend si vous votez pour ce PITRE

    VOUS L’ AUREZ DANS LE BABA
    -avec goebbels-buisson il vous réserve un avenir très noir...anti immigrés...anti-peuple....anti-social...anti-chomeurs assistés

    POUR LUI ET SES SBIRES DE LA DROITE POPULAIRE /FN SEUL LA PROTECTION DE SES AMIS FRIQUES.....COMPTE

    VOTEZ POUR SARKO_—MALLAH.DE NAGY C EST VOTER CONTRE LE PEUPLE DES TRAVAILLEURS...QUI TRAVAILLE PLUS POUR GAGNER PLUS...POUR LES ACTIONNAIRES DES ENTREPRISES DE SES AMIS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires