Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy entre fraternité et perpétuité

Sarkozy entre fraternité et perpétuité

Après Blum et Jaurès, Sarkozy a emprunté à Rimbaud, Baudelaire, Jean-Paul II et Martin Luther King quelques élans lyriques pour satisfaire les hormones très à l’ouvrage des jeunes pousses de l’UMP, hier au Zénith. Loin de Rio.

"Je vous demande de faire le rêve que le peuple français tout entier se lève pour que la fraternité ne soit plus seulement un mot gravé sur le fronton des mairies, mais devienne une réalité entre les hommes et les femmes de notre pays"(...) "Je rêve qu’un jour tous les enfants dont les familles sont françaises depuis des générations, tous les enfants de rapatriés et de harkis, tous les enfants d’immigrés, tous les petits-enfants d’Italiens, de Polonais et de Républicains espagnols, tous les enfants catholiques, protestants, juifs, musulmans puissent s’asseoir ensemble à la table de la fraternité française" (...) "Je rêve que vous viviez dans une France où personne ne soit jugé à la couleur de sa peau, à sa religion ou à l’adresse de son quartier, mais bien sur la nature de son caractère"(...) "Je rêve que tous les enfants de tous les quartiers, de toutes les couleurs, de toutes les religions qui habitent ce pays qui est le leur puissent partager la même fierté d’être français, les mêmes rêves, les mêmes ambitions, qu’ils aient le sentiment de vivre dans le même pays, avec les mêmes chances, et avec les mêmes droits. Voilà mon rêve pour la France du XXIe siècle".

Le retour du froid était pourtant annoncé, mais hier, au Zénith, à Paris, on transpirait d’émotion, davantage encore qu’à un concert de Patrick Bruel. Il fallait entendre cette cohorte de jeunes gens en tee-shirt et pancartes, vociférants, hurlants, tout en hystéritude délirante face au grand petit chef, sur son estrade, gonflé à bloc, le verbe fort et l’accent lyrique ou le contraire. On était soudain très loin du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale piqué à Le Pen et qui a fâché toute rouge Simone, soutien récent du néo-baudelairien (« Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage... ») candidat de l’UMP. On était soudain loin de ces satanés sondages qui le placent toujours en tête, certes, mais qui le voient chatouillé par le Béarnais de l’UDF. On était loin de toute racaille, de toute voyoucratie, de toute « bande organisée ». C’était la jeunesse UMP en ordre de marche, braillarde et motivée, prête même à supporter Faudel, sans broncher.

« N’ayez pas peur », tel était le leitmotiv de Sarkozy, emprunté au Pape Jean-Paul II. N’ayez pas peur, oui, on le transmettra au Brésil à Cesare Battisti, qui pendant ce temps-là, tandis que Nicolas laissait venir à lui ses petits enfants de troupe, se trouvait fort dépourvu, capturé et brutalement rattrapé par un sombre passé auquel jusqu’à présent, et notamment grâce à Mitterrand, il avait réussi à échapper. N’ayez pas peur, monsieur Battisti, ce n’est qu’un « ténébreux orage » qui vous passe au-dessus de la tête et qui pourrait durer une petite perpétuité, guère plus. Sarkozy n’aime pas les hommes en fuite. Il avait arrêté Colonna, assassin présumé du préfet Erignac, et il aura arrêté Battisti, reconnu coupable de meurtres par la justice italienne, condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité. Son ordre juste à lui, c’est cela : on ne se moque pas des lois, de la justice, on ne le brave pas. Qui essaie le paie. Et avant de quitter Beauvau, Sarko voulait manifestement effacer le dossier Battisti. Il aime les démonstrations de force, Sarkozy, il aime démontrer qu’il a des moyens, qu’il en use, et qu’il se montre intraitable. Que quelques intellectuels de gauche (ou ce qu’il en reste) trouvent cela « scandaleux », il n’en a cure, et répondra à l’envi qu’après tout, cette affaire « concerne la justice italienne ». Sur ce point -là, il n’a pas tout à fait tort.

« Si je suis élu président, je combattrai le communautarisme, parce que c’est la négation de la République ; je le combattrai en défendant la promotion d’une culture commune, celle de la France et de son identité, ses valeurs, ses convictions. » Toujours le double discours, la carotte et le bâton, le code pénal et le gourdin. Son ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale effraie ? Il martèle qu’il n’est aucunement raciste, que son « rêve » le plus cher c’est que tout le monde arrive à vivre ensemble dans la paix, la joie et l’harmonie. Un laïc pur et dur, presque hardcore. Tout le contraire d’un xénophobe atlantiste. Mais les Américains, en tout cas, il les aime, d’où son emprunt au discours de Martin Luther King, « I had a dream » : "Si le rêve a pu changer l’Amérique, pourquoi ne permettrait-il pas aujourd’hui de changer la France ?" Mais de quel rêve parle-t-il, et qu’a-t-il donc pu changer en Amérique ? Ce n’est pas la première fois qu’un responsable politique emprunte la rhétorique du pasteur noir assassiné, et une fois de plus ce n’est que dans le but de faire un effet de style, de délivrer un de ces discours faussement sincères, aux larmes et venant des tripes, qui n’est en fait qu’une marmite de soupe distribuée à la lance à incendie à des temps de (jeunes) cerveaux disponibles. Une page de publicité.

Et ça marche : dans Libération, une jeune militante s’écrie qu’elle est « prête à mourir pour Nicolas ». Plus loin le journaliste raconte : « Quand il parle d’"amour" et de " rêves", Chrystelle reste bouche bée. Elle semble véritablement émue. » D’autres militants souhaitent échanger leurs tee-shirt avec leurs collègues d’autres fédérations, « comme dans les matches de foot ». Et le journaliste de conclure : « Ce qui devait être un exercice de stimulation collective - pour les militants du Loiret - se sera transformé, au fil du meeting, en un moment de recueillement quasi religieux. »

C’est ainsi que se déroulent ces meetings, à gauche comme à droite, au centre comme ailleurs. Toujours cette même ferveur, cette même émotion plus ou moins feinte. Et toujours, de l’extérieur, cet étonnement de voir des gens, jeunes ou moins, endoctrinés à ce point, convaincus à l’extrême, militants et fiers de l’être, loin de la réalité, aveuglés par leurs convictions comme Battisti pouvait l’être dans sa jeunesse.

La petite histoire de cette molle campagne retiendra donc qu’un ancien acteur des années de plomb italiennes a vu finir sa cavale le jour où Nicolas Sarkozy révélait son « rêve » à la jeunesse de Neuilly, France. Le jour où madame Royal se souvenait « d’où elle venait. » Le jour où François Bayrou proposait un « ministère sociétal ».

Ce qui sauvera, peut-être, Battisti : de s’être invité, malgré lui, dans cette campagne. Ce qui embêtera, peut-être, Sarkozy : d’avoir fait rimer, ce jour-là, en plein récital poétique, fraternité et perpétuité.


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (109 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • caramico (---.---.227.132) 19 mars 2007 09:56

    Les « harangages » de foule, d’autres, notamment en Italie, en Allemagne, dans les années trente, s’y entendaient bien.

    Rien de plus con qu’une foule en délire.


    • snoopy86 (---.---.44.48) 19 mars 2007 10:05

      Raccourci un peu rapide caramico...

      Tant qu’à faire on peut comparer aussi Ségolène aux soviets...

      Ces grand-messes sont de tous les bords et toujours aussi ridicules.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 19 mars 2007 11:41

      Décidémment, Sarkozy en rajoute dans l’histoire monumentale. MLK, JPII, bientôt, Sarkhistoire, une encyclopédie pour les nuls

      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20768

      L’Histoire monumentale, Sarkozy a montré non seulement il la connaît mais surtout qu’il n’hésite pas en faire un usage intensif et répétitif dans ses interventions. Mandel (il a écrit un livre dessus), Jaurès, Blum (au grand dam de Madame Royal), De Gaulle (là c’est incontournable) et puis maintenant les cathédrales, les Croisades, la Révolution, grandes œuvres convoquées pour venir en aide à la cause de l’identité nationale. Non sans une figure traditionnelle, celle de Rivarol, sorte de pièce rapportée dans ce grand ensemble. A quoi bon ce rappel du passé ? Sarkozy veut faire de grandes choses, c’est ce qu’il dit et d’ailleurs, s’il fait ce qu’il dit, il faut de la puissance pour réorienter un pays de la trempe de la France vu ses habitudes, ses inerties, son appareil étatique imposant. Cela dit


    • RemiZ (---.---.178.10) 19 mars 2007 12:11

      « A plus de 4 on est une bande de cons »

      Georges Brassens


    • dégueuloir (---.---.150.145) 19 mars 2007 14:17

      plutôt entre démagogie et mercantylisme.....lol....,  smiley


    • LE CHAT LE CHAT 19 mars 2007 10:10

      i have a dream , qu’il soit viré dès le premier tour !  smiley


      • dégueuloir (---.---.92.18) 22 mars 2007 13:29

        Et dire qu’il y a des gens qui on peur de Jean Marie, sachez que certain > sont pire > > > > > > > > Devinez qui je suis !!!! > > > > > > > > Indice : personnalité politique française > > > > > > > > Je suis issu d’une famille hongroise qui a collaboré avec le > régime nazi durant la guerre et a fui la Hongrie pour éviter > > > d’être jugée pour collaboration après la Libération. > > > > > > > > Dans ma jeunesse je participe à des manifestations contre > les étudiants grévistes. > > > > > > > > Contrairement à ce que j’essaye de faire croire je ne suis > pas le candidat de la « rupture » ou de la « nouveauté » en > > > politique je suis entré en politique sous Giscard il y a 30 > ans et j’ai été plusieurs fois ministre, député, maire, > > > président de Conseil Général. > > > > > > > > À l’époque de la catastrophe de Tchernobyl j’étais délégué > interministériel au nucléaire et c’est moi qui ai mis en place > > > la campagne de désinformation prétendant que le nuage de > Tchernobyl s’est arrêté aux frontières de la France. > > > > > > > > Ministre de l’économie durant une partie du gouvernement > Raffarin, j’ai défendu la rigueur et la baisse des dépenses > > > publiques. J’ai réalisé l’ouverture du capital d’EDF-GDF et me > suis engagé à ce que jamais cette entreprise ne soit > > > privatisée. J’ai renié cet engagement en 2006 en privatisant > GDF, je suis donc un menteur. > > > > > > > > Ministre de l’Intérieur depuis 2002, j’ai mis en place de > nombreuses lois liberticides et j’ai réussi à faire exploser > > > > l’insécurité alors que j’étais censé la faire diminuer. Je > suis directement responsable du déclenchement de la révolte des > > > banlieues en 2005 par ma politique répressive et mes propos > insultants envers les habitants de ces banlieux. > > > > > > > > J’ai mis en place la loi CESEDA qui organise l’immigration > choisie au profit des capitalistes et j’ai mené la chasse à > > > l’enfant en expulsant les enfants sans-papiers, parfois en les > séparant de leurs parents. > > > > > > > J’ai fait obtenir la Légion d’Honneur à un de mes amis qui se > trouve être un maire d’extrême-droite ayant été condamné à > > > plusieurs reprises pour incitation à la haine raciale. > > > > > > > > D’ailleurs mon conseiller politique, Patrick Devedjian, est > l’un des membres fondateurs d’Occident, ancien groupe > > > > d’extrême-droite terroriste et antisémite. > > > > > > > > J’ai repris l’un des slogans de Jean-Marie Le Pen « la > France tu l’aimes ou tu la quittes » et je défends ses thèses que > > > ce soit sur l’immigration ou l’insécurité. Je me vante > d’ailleurs d’avoir l’électorat du Front National pour moi. > > > > > > > > Je suis un fervent partisan des États-Unis, de George Bush > et les néoconservateurs américains m’apprécient beaucoup. Je > > > suis pour la guerre en Irak et je suis venu apporter mon > soutien à mon ami Georges Bush. Je me suis fait photographier lui > > > serrant la main , pour paraître plus grand, j’ai fait truquer > cette photo. > > > > > > > > Il y a plusieurs mois, j’ai dévoilé à la TV qu’une opération > d’arrestation de terroristes allait avoir lieu et j’ai ainsi risqué > de faire échouer cette arrestation. > > > > > > > > Dans une de mes visites électorale en Corse, aux frais du > contribuable, j’ai utilisé pour moi le seul hélicoptère de l’île. > Un enfant s’est le même jour gravement blessé en randonnée et il > est mort car il n’a pas pu être emmené aux urgences à temps, > puisqu’il n’y avait plus d’hélicoptère disponible pour l’y > emmener... > > > > > > > > Je suis, je suis...


      • Rocla (---.---.120.14) 19 mars 2007 10:16

        D’ abord faire rêver ensuite prescrire du Temesta pour faire dormir .

        Rocla


        • Eric 19 mars 2007 10:19

          Merci !

          Merci de nous rappeler que jusqu’ a la fin et nonobstant le poids d’une campagne, Nicola aura lutté pour la justice. Enfin après Pinochet et Papon tous les deux convaincu par la justice de leur pays d’avoir sans doute signé des papiers responsable de la mort d’hommes, un autre fasciste convaincu par la justice démocratique de son pays démocratique d’avoir sans doute assassiné de sa main un certain de nombre de gens pour tenter d’imposer ses idées va payer. Merci de rappeler la Mémoire d’Erignac, grand serviteur de l’état assassiné pour avoir voulu maintenir l’idéal républicain contre les communautarisme racialisant, peut être par un demi breton, qui n’a pas jugé bon de se justifier de lui-même devant la justice démocratique et impartiale de son pays. (Elle a condamné Papon même si, aussi hypocrite que Battisti, il a toujours nié et en apparence renoncé a tout comportement de déportation après 45).

          Merci pour votre dénonciation implicite des tous ces alter citoyens qui évoquent Luther King a tout bout de champs fauchés en détruisant les Mac DO et autres illégalités violentes parfaitement étrangères a Martin. Vous avez raison, Nicola, lui, qui pour le moment n’à jamais ete convaincu par la justice d’illégalité dont l’action politique est toujours restée dans un cadre exclusivement démocratique en est beaucoup plus proche. !

          En revanche je ne comprends pas très bien le rapprochement que vous faites entre des jeunes militants se réunissant pour soutenir leur candidat a une élection démocratique que vous comparez aux « bénignes » erreurs de jeunesse d’un type qui a été flinguer a tous va des innocents. Une maladresse ? Peut être n’ais je pas compris toute la profondeur de votre pensée...


          • Eric 19 mars 2007 14:00

            Se voulait........


          • Alter démocrate (---.---.110.166) 19 mars 2007 14:18

            « Merci pour votre dénonciation implicite des tous ces alter citoyens qui évoquent Luther King a tout bout de champs fauchés en détruisant les Mac DO et autres illégalités violentes »

            Mettez au débat la culture des OGM en plein champs puis organisez une consultation populaire et du jour au lendemain vous n’entendrez plus parler des faucheurs d’OGM !

            A quand des logements sociaux à Neuilly, histoire d’aider à l’intégration ?

            Quoi de neuf au sujet des transactions immobilières de l’Ile de la Jatte ?

            A quand la publication du patrimoine de M. Sarkozy tel qu’il s’y est engagé ?


          • Eric 20 mars 2007 07:34

            A alter democrat.Pourquoi pas ? Mais commencons par ce qui interesse vraiment la population. De l’avis de tous les sondages, (voir notamment etudes du CNRS sur l’electorat front national) les plus defavorises voudraient en priorite un financement public accru de l’ecole privee pour permettre a leurs enfants d’y acceder et d’echapper aux ghettos de l’education nationale et de s’en sortir dans la vie au lieu d’etre voue des le depart a l’exclusion. Occupons nous d’abord des plus pauvres, on verra apres pour le contenu de l’assiette des bobo...Faisons un referendum sur le libre choix de l’ecole (inclut dans la declaration des droits de l’homme) et son financement public.


          • murielle (---.---.148.122) 19 mars 2007 11:03

            Mais pour qui se prend t-il ? Heureusement qu’il peut s’appuyer sur la prose de gens illustres pour faire ses discours sinon qu’aurait-il à dire ?


            • hubert (---.---.98.85) 19 mars 2007 11:20

              Décidément l’’« Amour » dégouline de partout ces temps-ci : les adieux de Chirac, Sarkozy face à ces militants...l’UMP voudrait-il se réapproprier le « monopole du coeur » ?

              Cet amour là en tous cas n’a rien d’exclusif tant il cherche le consensus, et quoi de plus consensuel que l’amour, n’est-ce pas. Il n’a rien de platonique non plus puisque son unique but est d’être consommé en un immence acte d’amour, un orgasme national que serait l’élection de Nicolas Sarkozy. smiley


              • Yves (---.---.95.151) 19 mars 2007 11:44

                Bonjour ,

                Moi non plus je n’ai pas compris le lien entre SARKOZY et BATTISTI ......

                Ceci étant , ce nouveau meeting ... , concocté façon Star Academy ... , avec Disc Jockey branché et nouveau people à arborer devant la foule de teenagers ( en la personne de FODEL ) ... , est l’illustration qu’IZNOGOUD est bien un bonimenteur et un flambeur ... qui , maintenant , n’hésite pas à plagier Martin LUTHER KING ...... pour faire campagne ...

                - Sans doute que le rêve qu’il a pour la FRANCE ... est le même que celui qu’il a imposé aux habitants du quartier de la rue d’Enghein ... , où il a débarqué avec toute la petite vérole barbouzarde de la Préfecture de police de Paris ... http://www.marianne2007.info/QG-de-Sarkozy-Realite-Genante-video-marianne2007-info-_a658.html
                - Ce « lien d’amitié et de fraternité » que SARKOZY veut instaurer entre les français ... est-il inspiré de celui que « sa télé » - TF1 - avait avec le dictateur stalinien NIAZOV ... http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=medias/20060228.OBS8805.html&host=http://permanent.nouvelobs.com/ ...... ???

                Il y a la fraternité que l’on porte en soi ... , comme la probité ... , qui existe ou qui n’existe pas selon les individus ... , qui est ostensible ... et spontanée ... ,
                - et il y a la « fraternité » ... , règle d’organisations occultes , sectaires et mafieuses ... http://www.lexpress.fr/info/france/dossier/francsmacons/dossier.asp?ida=438324 ... ,
                - telle que parfaitement décrite , preuves à l’appui , dans l’ouvrage de référence « Les Frères Invisibles » ... http://bief.org/?fuseaction=C.Titre&Tid=1219

                Sur ce , préférons le « rêve original » ... à la copie piratée ... http://perso.orange.fr/michel.barbot/hotpot/mlk/dream1.htm


                • toto1701 (---.---.133.48) 19 mars 2007 11:52

                  donnez moi un negre je vous recite des propos a faire bander un pape !!! le candidat de l’ump est un reciteur de discours point trait !!


                  • (---.---.113.94) 19 mars 2007 12:23

                    Que penseriez-vous des Italiens, si un des membres d’Action Directe s’était réfugié dans ce pays et avait refusé de l’extrader vers la France ?

                    Certes, les procès in absentia sont une honte pour les droits de l’homme, mais rien n’empêche que dans un même temps on livre Battisti à la justice Italienne et qu’on demande à Prodi de le rejuger...

                    Voici ce que disait hier dans le Figaro le journaliste Guillaume PERRAULT (rien à voir avec Gilles PERRAULT qui le soutient, lui) :

                    - Il (Battisti) a bénéficié d’une solidarité de classe d’âges. La génération de mai 1968 s’est sentie mise en cause à travers son histoire. Un de ses défenseurs, Patrick Raynal, ancien directeur de la Série Noire et l’une des personnalités du monde du polar, a notamment déclaré : « nous aurions comme lui pu basculer ». Si on observe le parcours de ceux qui l’ont pris parti pour lui, on s’aperçoit qu’ils ont quasiment tous milité à l’extrême-gauche dans les années 1970. Battisti était leur mauvaise conscience, le miroir de leur propre passé, le gardien de leur idéal révolutionnaire. L’affaire Battisti a pris une énorme ampleur en France. Ampleur qui a énormément étonné chez nos voisins italiens.

                    La gauche italienne n’est plus du tout fascinée par la violence. Elle a totalement abandonné cette vision. Ce qui n’est pas le cas d’une certaine fraction de la gauche française. Le terrorisme d’origine nationale a connu une poussée qu’on a du mal à imaginer dans notre pays. Sans toutefois atteindre celle qu’il y a eu en Italie à la fin des années 1970 et au début des années 1980. On mystifie facilement ce que l’on n’a pas vécu. Les intellectuels français sont toujours à la recherche de la révolution par procuration : Cuba à été à la mode, la Chine maoïste aussi, Battisti joue ce rôle là. La fascination pour la violence est restée intacte chez certains.


                    • Bill Bill 19 mars 2007 12:25

                      On ne peut quand même pas lui en vouloir de citer des personnages qui ont marqué l’Histoire récente, et c’est plutôt une bonne chose qu’il le fasse ! Bien que malgré toute l’admiration que j’ai pour le pasteur Martin Luther King, qui lui-même s’inspirait de Jésus, j’aurais apprécié qu’il cite Félix Eboué, mais enfin, ce n’est pas si mal.

                      Tant qu’il n’en vient pas à citer Hitler par exemple !!!

                      Bill


                      • tvargentine.com lerma 19 mars 2007 12:27

                        Sarkozy est le seul candidat à ce jour qui apporte des réponses aux problèmes de la société française et qui touchent toutes les classes sociales.

                        Il à su analyser la société française avec ses inquiétudes et ses demandes.

                        Oui,il est avec BAYROU l’avenir de la France et de son renouveau


                        • Décryptages Philippe Zaouati 19 mars 2007 13:33

                          Nicolas Sarkozy a raison. Absolument. Il a raison de dire qu’il faut parler de la France quand on est candidat à la magistrature suprême. Il a raison de dire que le sujet même de l’élection présidentielle, c’est la France, son identité, son essence, son message, son histoire et son devenir, ce qu’elle représente à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières, ce qui fait d’elle une Nation spéciale, unique.

                          Nicolas Sarkozy a raison. Incontestablement. Il a raison de dire que les mots France, nation, identité ne doivent pas être laissés en patûre aux extrémistes, qu’il faut se réappropier ce message d’appartenance et, pourquoi pas, d’amour.

                          Mais ....

                          mais je me pose des questions : pourquoi faut-il hurler quand on parle de son pays ? en quoi est-il nécessaire de vociférer, de faire des grands gestes et des effets de manche pour communiquer cet amour de la patrie ? pourquoi cette énergie étrange et cette volonté manifeste d’en « faire beaucoup », d’en faire trop sans doute ? pourquoi ces phrases qui ressemblent à des caricatures ? pourquoi cette angoisse lisible dans les yeux ? pourquoi ces amalgames ? pourquoi, au lieu de parler des atouts de la France, de son rôle universel, de son creuset, de ses paysages et de ceux qui les peuplent, pourquoi définir ainsi l’identité « en creux », en dénigrant ce qu’elle n’est pas, ce qui en sont exclus, ceux qui la noient, ceux qui la dénaturent, ceux-là même qui viennent à nous sans parler notre langue ?

                          Rien à faire. Ce discours là n’est pas une douce musique à mes oreilles.

                          On peut parler de la France avec calme et douceur, avec mesure et discernement, avec tranquilité, avec sérénité. Pour les Hommes comme pour les Nations, l’âme est une voix de l’intérieur. C’est avec le coeur qu’elle s’exprime, pas avec les cordes vocales.


                          • N-Y (---.---.183.164) 19 mars 2007 13:40

                            article aussi brouillon qu’incohérent.


                            • Lecteur (---.---.181.173) 19 mars 2007 13:55

                              « Il avait arrêté Colonna, assassin présumé du préfet Erignac »

                              Euh en fait présumé innocent, suspecté, mis en examen mais en aucun cas présumé coupable. La « présomption de culpabilité », terme déjà utilisé par mr Sarkozy (procès en cour aujourd’hui d ailleurs, votre article tombe juste), est contraire aux lois et idéaux de justice qui fondent une partie notre Identité Nationale.

                              Evitez de réutiliser ce terme avant le verdict, on ne sait jamais...enfin bon c’est pas comme si un ministre etait justiciable non plus.... Le « présumé coupable » sera peut etre validé dans la journée, vous pourrez alors « présumer » à foison.

                              A part ça bon article, on est rarement d ’accord mais j’aime bien le ton général smiley


                              • anar (---.---.31.173) 19 mars 2007 14:01

                                la prochaine fois il va enrôler guevara !


                                • anar (---.---.31.173) 19 mars 2007 14:03

                                  rlb sarkoluskozy !


                                • dégueuloir (---.---.150.145) 19 mars 2007 14:25

                                   !!!!!je vous aime,laisser venir à moi les petits enfants,je vais multiplier les « pains » et les poissons,je vais marcher sur l’eau (ou la tête !) je ferais revoir les aveugles et entendre les sourds,j’empêcherais les femmes adultéres de se faire lapider ......cet homme est le sauveur.....sauvons-nous ! ou crucifions-le !!! ....lol..... smiley


                                • Anthony Meilland Anthony Meilland 19 mars 2007 14:32

                                  « tous les enfants catholiques, protestants, juifs, musulmans puissent s’asseoir ensemble à la table de la fraternité française »

                                  Première remarque : et les athées ? Ah oui ; j’oubliai que pour Sarkozy, « La place de la religion dans la France de ce début de troisième millénaire est central »

                                  Deuxième remarque : Concernant le communautarisme. Son discours est éminemment communautaire puisqu’il classe les enfants selon leur religion ou leur origine. Alors oui, Sarkozy veut certainement des communautés qui vivent en harmonie entre elles, mais cela n’a rien à voir avec notre République laïque et indivisible. De toute façon, il le dit lui même « C’est pourquoi je n’ai pas une conception sectaire de la laïcité. Pas même la vision d’une laïcité indifférente. Je crois au besoin de religieux pour la majorité des femmes et des hommes de notre siècle ». Ca c’est de la laïcité !

                                  Votez pour Sarko si vous voulez, mais c’est le candidat le plus communautariste de cette élection.


                                  • Euh (---.---.181.173) 19 mars 2007 16:26

                                    Le plus, peut etre pas quand même. Il est dans le peloton de tête on va dire, il tente l aspiration par le tireur, comme en cyclisme. On verra l’eventuel resultat à l’arrivée seulement.


                                  • Choupette (---.---.53.1) 19 mars 2007 17:14

                                    Ministère de l’immigration et de l’identité nationale :

                                    Sous ministère des catholiques.

                                    Sous ministère des protestants.

                                    Sous ministère des juifs.

                                    Sous ministère des boudhistes.

                                    Sous ministère des arabes musulmans.

                                    Sous ministère des arabes non musulmans.

                                    Sous ministère des noirs DOM-TOM.

                                    Sous ministère des noirs africains.

                                    Sous ministère des européens.

                                    Sous ministère des américains.

                                    Sous ministère des athées.

                                    Sous ministère des agnostiques.

                                    Sous ministère des tout-venant et divers.

                                    ....

                                    SOUS MINISTERE DE « COUTURE » pour coudre ensemble les pièces de ce patchwork, pour raccommoder les déchirures inévitables et pour surpiquer coûte que coûte une identité rapiécée.

                                    Vive la République divisible à la sarkosienne !

                                     smiley


                                    • titi (---.---.156.140) 19 mars 2007 17:16

                                      Pourquoi notre sinistre de l’interieur ne cite jamais mon héros M.Coluche ?

                                      Certainement que les citations de MC sont elles trop proches de la réalité ?

                                      Donc je m’y colle et apporte ma petite pierre à la construction de la future communauté sarkosienne.

                                      Le plus dur pour les hommes politiques, c’est d’avoir la mémoire qu’il faut pour se souvenir de ce qu’il ne faut pas dire.

                                      Les politiciens, il y en a, pour briller en société, ils mangeraient du cirage.

                                      Homme politique, c’est une profession où il est plus utile d’avoir des relations que des remords.

                                      La chambre des députés, la moitié sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout.

                                      La politique c’est comme le flirt : si on veut aller plus loin, faut aller plus près.

                                      Le gouvernement s’occupe de l’emploi. Le Premier ministre s’occupe personnellement de l’emploi. Surtout du sien.

                                      C’est pas compliqué, en politique, il suffit d’avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire !

                                      C’est pas dur la politique comme métier ! Tu fais cinq ans de droit et tout le reste c’est de travers.

                                      Y’a un truc qu’on est sûr quand on est ministre, c’est qu’on retournera pas à l’école, tandis qu’en prison, faut voir !

                                      La grande différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c’est que, de temps en temps, les oiseaux s’arrêtent de voler.

                                      Moi, les hommes politiques, j’appelle ça des timbres. De face, ils vous sourient, ils sont figés. Mais si jamais vous leur passez la main dans le dos, alors là, ça colle !

                                      Je concluerais donc encore avec celle-ci, L’humour a toujours été contre le pouvoir, quel que soit le régime.


                                      • (---.---.29.163) 19 mars 2007 21:01

                                        à machin 140

                                        le problème c’est que vous n’êtes pas drôle.. en plus vous abusez des citations..


                                      • Pie3,14 (---.---.29.163) 19 mars 2007 21:13

                                        Quel démagogue !!!

                                        Les discours de Sarkozy me font penser à ces compilations de tubes que l’on trouve sur les marchés à des prix imbattables .Il y a la bande son mais le chanteur n’est pas le bon et l’ensemble sonne mal.

                                        A ce rythme , il va bientôt citer dans une même phrase, Johnny, Gandhi et Steevy !

                                        Enfin, plagier Luther King quand on vire des gosses d’immigrés de leur école a quelque chose d’obscène.


                                      • Reinette (---.---.131.188) 19 mars 2007 17:20

                                        Cohérence

                                        Avant d’être leader-maximum, M. Sarkozy était avocat. Lorsqu’il démissionna du barreau pour entrer en politique professionnelle, il conserva ses parts dans le cabinet d’Arnaud Claude, dont il est le cofondateur.

                                        Et Sarkozy aurait eu tort de s’en priver, puisque l’affaire est florissante. Le gros du chiffre d’affaires du cabinet est réalisé en qualité de conseil des municipalités de Levallois-Perret (Balkany, un copain) et Puteaux (Ceccaldi, suppléante de... Sarkozy).

                                        Spécialité de la boutique :

                                        Expulser les locataires en cas de loyers impayés. Si on ajoute à ça le refus du maire de Neuilly d’honorer les quotas de logements sociaux imposés par la loi SRU, et les facilités obtenues par le même auprès d’un promoteur pour acheter un p’tit appart’ dans sa circonscription, on est obligé d’admettre que l’éventuel futur locataire de l’Élysée fait preuve de cohérence en matière de logement.


                                        • Reinette (---.---.131.188) 19 mars 2007 17:24

                                          Bavures@sarko.fr

                                          Un article de la Loi Sarkozy sur la délinquance interdit, sous peine de condamnation à 5 ans de prison, la diffusion de vidéos violentes sur la toile par tout internaute, à l’exception des journalistes.

                                          Cet article, prétendument destiné à lutter contre le phénomène malsain du happy slapping, interdit au passage la mise en ligne d’images de brutalités policières.

                                          PRIMO, ça sous-entend que seuls les journaleux patentés sont habilités à informer.

                                          SECUNDO, que montrer les violences des flics-kogneurs risque par émulation d’exciter le cruel voyeurisme des happy-slappers. Ou plutôt, y aurait-il urgence à cacher les pratiques abusives des condés qui, si on se fie au nombre de plaintes déposées, ont augmenté de 30 % en 2006 ?


                                        • Reinette (---.---.131.188) 19 mars 2007 17:29

                                          « Si le gouvernement dit qu’il fait beau, à quoi bon regarder par la fenêtre ? »


                                        • Reinette (---.---.131.188) 19 mars 2007 17:59

                                          Béton, caméras, barbelés, cages métalliques, tribunal intégré... Avec Sarkozy TOUT est possible !


                                          • luarfr luarfr 19 mars 2007 20:01

                                            Je suis (traditionnellement) de gauche et réflexion faite je vote outil au premier tour : je vote Bayrou


                                            • Plokta (---.---.108.81) 19 mars 2007 20:33

                                              Sarkozy notre sauveur,

                                              il veut notre bien et IL L’AURA !

                                              Malheur à celui qui en doute.


                                              • moebiard (---.---.141.51) 19 mars 2007 22:07

                                                Ah ! ah ! à queue leu leu... et on reprend tous en coeur c’est la danse des canards,pouet pouet et Rimbaud et pouet pouet baudelaire ils sont des noooooooootres ils ont...et à la queue leu leu et roulez jeunesse !


                                                • Jean-Charles DUBOC (---.---.102.41) 19 mars 2007 23:15

                                                  Nicolas Sarkozy vient de proposer un « plan Marshall » de formation pour les jeunes des banlieues.

                                                  Est-ce un effet d’annonce, à but électoral, alors que rien de sérieux n’a été fait pendant le dernier quinquennat, que la police de proximité a échoué et a été dissoute, et que la situation dans les banlieues continue à se dégrader ?....

                                                  Et si « plan Marshall » veut dire investissement de milliards d’euros, car il s’agit de cela, qu’elles sont les nouvelles solutions proposées, et que vont-elles apporter de nouveau dans les domaines industriels, commerciaux, éducatifs, européens, et bien sûr dans celui de la sécurité ? ...

                                                  Pour ma part, je propose de développer le projet Euroclippers qui est un véritable « plan Marshall » pour la formation des jeunes, et pas uniquement ceux des banlieues, étalé sur dix ans, et qui représente un investissement annuel de près de 500 millions d’euros.

                                                  Ce projet consiste à faire construire environ 30 grands voiliers par an, d’une taille comprise entre 20 mètres et 80 mètres, exploités par la Marine Nationale, et ceci dans un but de formation humaine des jeunes, par la navigation océanique en équipage ...

                                                  Ce projet est développé sur le Blog « L’UMP et la formation humaine des jeunes » :

                                                  http://euroclippers.typepad.fr/

                                                  Le projet Euroclippers fera-t-il partie du « plan Marshall » de Nicolas Sarkozy ?...

                                                  Jean-Charles DUBOC

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès