Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy envisage de perdre en 2012

Sarkozy envisage de perdre en 2012

Depuis quelques jours, Nicolas Sarkozy évoque l'hypothèse de son échec en 2012. Selon l'hebdomadaire Le Point, notre merveilleux « Prédisent du pouvoir d'achat des Riches » aborde désormais devant ses visiteurs la perspective d'un revers lors de la prochaine élection présidentielle.

« Défaite ». Jusqu'ici le mot était banni, proscrit, mis à l'index par les communicants de l'Elysée. Or, depuis quelques jours, Nicolas Sarkozy s'autorise - enfin - à évoquer l'hypothèse de son échec en 2012. Selon l'hebdomadaire Le Point, notre merveilleux « Prédisent du pouvoir d'achat des Riches » aborde désormais devant ses visiteurs la perspective d'un revers lors de la prochaine élection présidentielle. "Si je perds...", débuterait-il maintenant toutes ses phrases avant d'envisager sérieusement et longuement son avenir d'après mai 2012.


L'échec du plan de reconquête de l'opinion

« Perdre » ? L'impérieux Sarkozy serait-il donc, tels les mortels, faillible et en proie au doute ? Serait-il souffrant ? Atteint d'une affection inavouable ?

Malade, non. Frappé d'un brusque éclair de lucidité venu soudainement éclairer un esprit embrumé, oui. Car c'est l'échec patent de son vaste plan de reconquête de l'opinion, débuté ce printemps, qui l'aurait plongé dans le plus profond désarroi. La manoeuvre, connue de tous, déjà rodée, était présentée par l'Elysée comme forcément garantie, assurément gagnante. Il s'agissait, ni plus ni moins, de refaire le coup de 2007 en terminant l'année 2011 en champion incontesté des sondages pour ensuite ne plus lâcher la première place jusqu'au jour de l'élection. Le candidat du PS passerait ainsi à la moulinette, telle une vulgaire Ségolène Royal, et Sarkozy resterait perché sur son trône à la plus grande joie des délinquants fiscaux, rentiers, et autres banquiers gavés de bonus.

Las, la méthode employée pour y parvenir n'a pas porté ses fruits. Bébé et accouchement médiatique (« ...un bébé, c'est cinq points dans les sondages », confiait un ministre au magazine féminin Grazia), orchestration du G20, mise en scène d'une « stature internationale » et construction de l'image grotesque d'un « président protecteur » ont finalement fait long feu. Non seulement Sarkozy n'a pas renversé l'opinion en sa faveur, comme il l'espérait, mais les intentions de vote du second tour face à François Hollande demeure dramatiquement inchangée : 61% contre 39%. Pire, malgré les cinq points de popularité laborieusement glanés dans une récente étude d'opinion (effectuée au soir de son show propagandiste du G20 avec Barack Obama) il reste, vaille que vaille, le président le plus impopulaire de la Ve République (33% d'avis favorables, 67% de mécontents). Cerise sur le gâteau, ces sondages, salués par des cris de victoire dans les colonnes du Figaro, ont été effectués... avant l'annonce du plan-plan de rigueur. "Si je perds..."


L'après 2012 est déjà prévu

Ces chiffres accablants, qui minent durement le moral de l'Elysée, n'ont curieusement pas découragé le premier cercle des journalistes amis. Ainsi, depuis quelques jours, la Sainte-Parole des Yves Calvy, Anne-Sophie Lapix, Yves Thréard, Christophe Barbier, David Pujadas et autres grognards du sarkozysme, a étrangement mué en une huée de corps de chasse sur le thème de « l'été indien de Nicolas Sarkozy » et de « la chasse au Hollande ». Comme si un spasme sondagier, provoqué par cinq longues heures de monologue thérapeutique en prime-time sur TF1 et France 2, pouvait ranimer le corps du défunt.

D'ailleurs, au Château, ces combats d'arrière-garde ne trompent plus personne. Les quelques misérables points de popularité grignotés dans la douleur sont loin, très loin, des trente ou quarante initialement escomptés pour éviter la débâcle. Tout juste est-on satisfait de ne pas voir se rapprocher trop dangereusement Marine Lepen. Et désormais, toujours selon Le Point, « dans cette perspective funeste de la défaite, Nicolas Sarkozy s’imagine non pas en avocat qui "fait du fric" - son rêve maintes et maintes fois ressassé -, mais en architecte de la "recomposition de la droite", réussissant ce que Giscard n’a pas su faire en 1981 : être le chef de l’opposition. » Retour sur les bancs de l'Assemblée pour préparer la reconquête de 2017, donc. Ce serait oublier que Giscard a été précipité dans les oubliettes de l’histoire parce qu’il avait fait perdre son camp. Une fois la défaite actée, c’est vae victis, malheur au vaincu. L’autorité « naturelle » s’envole et les langues se délient ; les coups pleuvent. Edouard Balladur, que Sarko connaît bien, peut en témoigner personnellement.


Pour les hauts fonctionnaires de l'Elysée, c'est plié.

Preuve que l'échéance fatale est imminente et que l'affaire semble pliée dans les esprits, l'hebdomadaire Marianne de ce samedi nous apprend que les conseillers de l'Elysée sont eux aussi en pleine débandade. « Chez les Sarko's Boys, l'heure est à la préparation des lendemains qui déchantent. On ne compte plus le nombre de hauts fonctionnaires nommés dans des cabinets ministériels qui préparent leurs valises », écrit Jack Dion dans son éditorial intitulé « Le sens de l'Etat ».

"Si je perds...", nous dit Sarkozy. « Il a déjà perdu... », a répondu samedi le très droitier Eric Zemmour sur I-Télé. « Cinq ans pour rien... », aurait-il pu ajouter.


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (102 votes)




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • armand 14 novembre 2011 10:23

    Merci Peachy, nous prévoyons sa chute aussi , en ce moment la plupart des pourris dégagent, mais ils sont remplacés par du personnel GSachs smiley


    • Defrance Defrance 14 novembre 2011 11:00

       Vous avez raison Armand, 

       J’ai d’ailleurs mis un petit article en modération qui traite de la Banqueroute à la Banqueurope et ou l’inverse ! 



      Ouvrons les yeux : Tout à été fait, avec beaucoup d’argent pour nous imposer Sarkozy qui ne vit que pour l’argent. Puis, pour renouveler le vivier, la Fricocratie, bien cachée derrière la boite à enconnarder se préparait à nous pourvoir d’un président fin technicien de la finance, paraît il , mais surtout pas fauché, avec la main en permanence prête a dégrafer la braguette ? Comment le peuple français a pu être endormi a ce point pour élire un névrosé inculte et incompétent notoire qui veut se faire passer pour le général de Gaulle ? Comment le peuple, qui même ayant ouvert les yeux sur la catastrophique gestion actuelle, était prêt , dixit monsieur Sondage , à élire un individu plus près de la porte de la prison que de celle du riad à Marrakech ?


      Nous sommes dorénavant tombés sous la coupe des menteurs professionnels !



      En fait l’approche est simple, nos bulletin de vote ne sont que des bouts de papier qui n’ont aucune valeur comparée au papier monnaie qui se permet maintenant de faire fi de la volonté populaire en allant faire et défaire les gouvernements qui ne suivent pas ses directives !


      Si on suit ce qui vient de se passer sur les derniers mois, DSK, tombe par un hasard miraculeux, par contre, Trichet quitte la présidence de la BCE pour laisser la place à un ancien de Goldman Sachs, Mario Draghi, en poste précisément en 2001 au moment ou cette même banque crapule aidait le gouvernement Grec a trouver une solution pour passer en dessous du seuil des 3% afin de rentrer dans la zone Euro !

      Et ce n’est pas fini, car le comble est que l’artisan du passage a l’euro Grecs n’était autre que Papademos, ex vice président de la BCE, actuel sauveur de la Grèce imposé par le truc qu’on appelle Europe qui n’était rien d’autre que le gouverneur de la Banque centrale de Grèce de 1994 à 2002.

      Et on veut nous faire coire qu’en 2001, ni Trichet, ni Draghi, ni Papademos n’ont été informés de l’emprunt Goldman Sachs renflouant discrètement les caisse de l’état Grec pour qu’il puisse adhérer a l’Euro ???

      A CE NIVEAU ON NOUS PREND VRAIMENT POUR DES IMBECILES ?


      Et ce n’est pas fini, le Mario Draghi, qui est dans la combinationne depuis au minimum 2001 , passé ensuite , en 2006 à la banque d’Italie se retrouve dans le jeu de chaise musicales a la place de Trichet dans la belle ligne droite de la promotion des nuls ! Dans le même temps Merkozy, comme l’on baptisé les italiens fait tout son possible pour imposer Mario Monti , commissaire Européen de 1994 à 2004, qui n’a rien vu lui aussi de la magouille Grecque !!


      Vidéo a ne pas manquer !


      Conclusion : notre prochain premier ministre risque fort d’être Trichet  ?

      Foutam Gueulum comme aurait pu le dire Jean Yanne !



       


    • Fergus Fergus 14 novembre 2011 10:35

      Bonjour, Peachy.

      La fameuse « embellie » sarkozyste mise en lumière par le ban et l’arrière-ban des journalistes de droite ne doit pas tromper : Sarkozy reste très largement battu dans les sondages présidentiels. Et si cote de popularité augmente ici et là, tout en restant à un niveau très bas, c’est uniquement en raison de mouvements internes à l’électorat de droite qui n’a pas encore totalement rejeté le monarque aux petits pieds.

      Mais le socle de ceux qui ne veulent plus d’un deuxième mandat reste grosso modo le même, et c’est bien là que se situe le noeud de l’échec probable de Sarkozy. Car il ne peut plus élargir son électorat qu’en allant à la pêche soit au centre, soit à l’extrême-droite. Et compte tenu de l’antagonisme entre ces deux ailes, gagner d’un côté fera perdre de l’autre.

      Sarkozy est donc dans une impasse dont il ne peut se sortir qu’en démolissant le candidat Hollande. Ce qu’il ne va pas manquer de tenter de faire avec ses porte-flingues. Mais, eu égard aux attitudes caricaturales de ces derniers, cela ressemble fort à une gageure !

      Cordiales salutations.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 novembre 2011 11:17

        Salut Fergus, salut tout le monde.

        Oui, si l’UMP n’y croit plus, Sarko, lui, se battra comme un chien jusqu’au bout.


      • morice morice 14 novembre 2011 11:50

         lui, se battra comme un chien jusqu’au bout.


        c’est pas gentil pour les chiens que l’on dit intelligents, pourtant.

        vous savez, il a suffisamment de ROQUETS autour de lui !


        Aujourd’hui que la République est conduite par un vendeur de cravates se prenant pour un monarque, il est logique d’y trouver des aboyeurs royaux. Des gens que l’on va envoyer éructer sur d’autres, ce qui évitera au prince concerné de le faire. C’est plus discret dans la forme, ça l’est moins dans le fond. Notre homme s’appelle Frédéric Lefebvre. A côté, ses deux acolytes, Dominique Paillé et Chantal Brunel, les deux autres porte-parole de l’UMP, ne pèsent pas lourd dans les médias : on ne les entend pas. Lui, si, et de quelle manière ! La raison de son poids actuel ? Une indéboulonnable amitié avec la présidence, et le fait d’être enfin devenu député à la faveur de la nomination d’André Santini au ministère : c’était son suppléant. Devenu donc également maire-adjoint de Garches, « en charge de la jeunesse, des sports et desgrands évènements ». Son style de porte-parole est un peu différent de celui d’une Rachida Dati, qui en son temps... ne disait rien, sinon des bourdes. Lui, c’est plutôt le lance-missile présidentiel, qui aurait dû défiler au milieu des armes de destruction massive proposées ce 14 juillet. Jugez-en plutôt :

      • Verdi Verdi 14 novembre 2011 14:41

        Peachy,

        Je reste très circonspect sur l’info du Point (hebdo de droite, manifestement déjà en campagne pour le fou de l’Elysée). La rumeur est une méthode éprouvée à l’ump. A une certaine époque, le RPR mettait à disposition (discrètement) des candidats à la députation une panoplie de méthodes or d’actions pour décrédibiliser voire discréditer les adversaires. Dans le bréviaire figurait en bonne place, sans vraiment être nommée comme telle, la rumeur ! 

        Sarkozy a été à bonne école. Ce n’est qu’une énième manœuvre pour tenter de savoir ou faire bouger des sondages qu’on présente très édulcorés à l’irascible qui n’entend de toute façon que ce qu’il veut entendre, à savoir : je suis grand, fort, beau, je suis le maître du monde !  


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 novembre 2011 16:27

        Salut Verdi, Morice.

        Oui, il faut aussi tenir compte des aboyeurs et des manipulateurs. Quoi qu’en ce moment ils font surtout dans le ridicule. Tenez, ce matin l’inénarrable Luc Chatel s’est amusé à comparer Hollande à Babar et Sarkozy à Astérix avec cette phrase mémorable « Comme Astérix, Sarkozy ne perd jamais. » On en reparlera quand il aura perdu son précieux triple A, dans quelques semaines.

         smiley


      • Fergus Fergus 15 novembre 2011 09:30

        Salut, Peachy.

        Un AAA qui est déjà de facto perdu selon la plupart des économistes, comme le monre d’ailleurs le différentiel des taux d’interêt entre la France et l’Allemagne. Comble d’infortune, voilà que le Conseil européen de Lisbonne (assemblée d’économistes) va remettre aujourd’hui à Van Rompuy un rapport qui place la France au... 13 e rang de la zone euro en termes de performances économiques, devant l’Italie, le Portugal et la Grèce, mais derrière... l’Espagne. Une Espagne qui emprunte pourtant désormais à 6 % et compte 22 % de chômeurs et 25 % de précaires !

        Encore merci à la droite pour les dernières 10 années de gouvernance, au sortir de la belle embellie jospinienne qui avait stabilisé la dette et remis les comptes sociaux à l’équilibre !

        Bonne journée.


      • vivabolivar 16 novembre 2011 09:18

        Je pense que vous prenez vos désirs pour une réalité

        A mon avis, tout ce cirque est une manipulation de plus menée et dirigée par des communicants
        Car qui gouverne : les communicants de tous poils, dont fait partie Guéno
        On surfe sur les idées et on répond par un discours adapté quitte à se contredire d’un jour sur l’autre
        Chirac en était spécialiste et jamais meilleur qu’en campagne. Sark idem, je suis d’accord avec la personne qui dit qu’il se battra jusqu’au bout, et à ce jour rien n’est gagné
        Les sondages le donnent perdants, à mon avis jusqu’en février puis lentement il y a une remontée et ensuite une dynamique du succès , genre vous voyez bien comment il est bon, il est tenace et finalement , bon peuple, toutou, vous réalisez enfin qu’il n’y en a pas d’autre et que c’est le meilleur candidat, En parallèle, les medias vont nous jouer le coup d ’un Hollande fragile qui s’écroûle.
        Pour commencer, boycottons tous ses apparitions à la télé, comme je le fais depuis le début, là oui c’est un vrai signe qui va le déstabiliser, lui qui a sans cesse besoin d’un miroir.
        Le scénario n’est sûrement pas écrit à l’heure actuelle, tout dépendra du contexte mais il sera grosso modo celui là
        J’aimerais que vous ayez raison , mais ... 

      • Defrance Defrance 14 novembre 2011 10:53

         Bonjour, 

           Un conseil, laissez tomber les sondages, discutez avec vos voisins, les caissieres des magasins, les employés, ce sera nettement plus instructif que le bourrage de crane audiovisuel ? 


      • Jean-paul 14 novembre 2011 13:09

        De France
        Vous connaissez beaucoup de caissieres de magasins qui discutent politique avec les clients :)


      • Defrance Defrance 14 novembre 2011 13:52

        @ Jean paul 

            Bien sur, il suffit de prononcer le mot clef en passant en caisse pour declancher le fou rire et la discussion ! Et pas seulemnet en magasin, mais aussi dans les salles d’attentes de toubib, à la banque, à la mairie ...

           Ne soyez pas timide, essayez, vous constaterez vous même , la France non audiovisuelle l’adore ! 

          


      • Defrance Defrance 14 novembre 2011 15:33

         Bonjour Lübeck , 

          Je suis tout a fait d’accord avec vous, des que l’on suggère le Paltoquet, c’est au minimum le fou rire, et bien souvent plus ! 

           Toutefois je ne suis pas allé tester ma méthode sur Auteuil Neuilly Passy ? 


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 novembre 2011 16:30

        Je confirme ce que dit Defrance quand le nom de Sarko est prononcé en public. Il m’arrive d’ailleurs d’en jouer. Résultat garanti.  smiley


      • maddle maddle 14 novembre 2011 17:13

        @ Jean Paul


        Les caissières et caissiers sont de plus en plus Bac + 5 grâce à qui... ? De + les petites gens ont souvent plus de bon sens que ces Pluto-oligarques apatrides chutenavantistes.

      • Defrance Defrance 14 novembre 2011 19:02

         Merci Peachy,

            Nous devons faire des émules, il y a moins d’une heure chez Orange, j’ai fait éclater de rire la « vendeuse » et l’entourage et c’était pourtant en fin de journée ! (et une minute de rire, c’est parait il une heure de vie de gagnée ) ? 

         Essayez, prononcez le nom ou le Mari de Carla Bruni, ça démarre automatiquement !

          Il est un fait qu’il faudrait essayer dans le triangle Auteuil Neuilly Passy, juste pour voir si quelqu’un appelle la police ? 

         


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 novembre 2011 21:24

        Un commentaire que j’ai posté il y a quelques semaines en rapport avec notre affaire :

        Par Peachy Carnehan (xxx.xxx.xxx.202) 19 août 00:17
        Tenez, hier matin je vais acheter mon pain chez le boulanger et je me rends compte que le prix de la baguette a - encore - augmenté de cinq centimes d’euros (soit trente centimes de Francs, je le rappelle). Les petits vieux présents devant moi dans la file d’attente sont soudainement devenus fou furieux face à ce nouveau « coup du sort ». Et le premier responsable de leur malheur a vite été désigné ; il se nommait Sarkozy.

        Best of des réactions (de tête) :

        Un client : « Ah, merci Sarkozy ! »
        Un pépé dépité  : « Et pendant ce temps-là IL fait du vélo sur la cote d’Azur ! »
        Un autre : « Avec tous ses sous et ceux de sa femme il s’en fout de nous ! »
        Une bonne femme  : « ...Carla, elle est vulgaire. »
        Tout le monde dans la boulangerie : « Ha ha ha ! »
        La boulangère : « C’est pas notre faute à nous, « ils » ont encore augmenté les prix des matières premières, enfin de nos commandes quoi, alors je suis obligée... »
        Moi, opportuniste : « Bah, plus que quelques mois à tenir avant qu’il s’en aille, le président des riches ! »
        Le pépé dépité : « Ah oui, vivement qu’il dégage. Il aura plus mon vote ce menteur ! »
        L’autre : « Z’avez voté pour lui ?!? »
        Le pépé dépité, confus : « Ben... heu... c’est à cause qu’il a menti. »

         smiley


      • Defrance Defrance 14 novembre 2011 10:50

           D’accord, mais il faut TOUT faire pour qu’il ne puisse pas éviter au minimum la case prison !

           Chirac nous a arnaqué , avec l’expérience on ne doit pas laisser passer ! 

            A vrai dire les Libyens et ou les Italiens vont peut être s’occuper de lui, ce qui serait plus efficace de notre justice cerceuil  ? 


        • devphil30 devphil30 14 novembre 2011 11:02

          En souhaitant que vous ayez raison car Hollande n’est pas à la fête entre le vert , le rouge et le bleu , la couleur rose à du mal à rayonner car Hollande est pris entre plusieurs tirs croisés et la campagne n’a pas encore commencé , c’est juste des tirs de réglage et d’ajustements.


          Quand le bombardement va commencer , il faudra qu’il soit super prêt Hollande surtout que Sarkozy nous la joue le père sauveur de l’Europe et qu’il ne mouillera la chemise que très tard en attendant ces sbires font le travail de démolition politique 

          Philippe

          • spartacus1 spartacus1 14 novembre 2011 11:19

            « ...Sarkozy nous la joue le père sauveur de l’Europe... »

            Mais, je n’en ai strictement rien à foutre que Sarko sauve l’Europe. Jusqu’à preuve du contraire, il a été élu pour s’occuper des intérêts de la totalité des Français, pas de l’Europe.

            Encore que, heureusement qu’il s’occupe moins de la France, parce que si c’est pour la démolir encore plus comme il le fait depuis bientôt 5 ans ...

            Et encore, s’il était efficace en Europe. Mais il suffit de lire la presse allemande et suisse (comme je le fait chaque jour) pour s’apercevoir que l’efficacité européenne de Sarko il n’y a que la presse français qui en parle. Pour la presse étrangère, au mieux, il est un sujet de rigolade, mais la plupart du temps de mépris.

            Par exemple, sa sortie sur le paradis fiscal suisse est ahurissante au moment où les Suisses sont en train de choisir un avion de combat, j’ai bien l’impression que maintenant Dassault peut remballer ses billes. Il est vrai qu’il ne doit pas se faire trop d’illusions : les Suisses sont peut-être cons, mais pas au point d’acheter des Rafales !


          • Defrance Defrance 14 novembre 2011 11:46

             Spartacus, 

              On va tout de même pas entonner, même pas caporal nous voila ? 


          • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 14 novembre 2011 13:44

            @ sapartacus1 :

            " Par exemple, sa sortie sur le paradis fiscal suisse est ahurissante au moment où les Suisses sont en train de choisir un avion de combat, j’ai bien l’impression que maintenant Dassault peut remballer ses billes. Il est vrai qu’il ne doit pas se faire trop d’illusions : les Suisses sont peut-être cons, mais pas au point d’acheter des Rafales ! « 

            Merci pour nous !

            Cette »sortie« , comme vous l’appelez, était avant tout destinée à l’opinion publique française, car comme chacun sait, la meilleure manière de se défausser est d’allumer des contre-feux, comme si la Suisse était responsable de la situation désastreuse des finances publiques françaises ...

            Votre croupion de président aurait-il tenu les mêmes propos à l’égard d’un état membre de l’UE (le Luxembourg ou le Royaume-Uni par exemple), ou davantage encore avec la Russie, les USA ou la Chine ?

            La Suisse n’est pas le paillasson de Sarkozy !

            Cet incident diplomatique a d’ores et déjà valu à l’ambassadeur de France d’être convoqué à Berne pour s’expliquer ...

            Sarkozy est probablement très remonté contre la Suisse car il n’a pas avalé le départ de son très cher et apprécié ministre Woerth qui a été démissionné à la suite de révélations auxquelles certains milieux financiers franco-suisses ne sont peut-être pas étrangers.

            Pourquoi ?

            Tout simplement parce que ce sont ces mêmes milieux qui avaient contribué à financer la campagne de Sarkozy en 2007, pour ... se retrouver ensuite sur les listes bancaires volées à la banque HSBC de Genève par un certain Hervé Falciani avant d’être exploitées par les services fiscaux français, à la grande fierté de Woerth qui s’en ventait alors sur tous les plateaux de TV !

            Seulement voilà, on le sait maintenant, de grand accusateur public, Woerth s’est subitement mué en arroseur arrosé par la grâce de sa Florence d’épouse ...

            Mais ceci est une autre histoire !

            Pour en revenir à votre message, vous avez parfaitement raison d’évoquer le renouvellement partiel de la flotte d’avions de combats de l’armée suisse qui est actuellement à l’ordre du jour, mais surtout d’en faire le rapprochement avec les propos désastreux de Sarkozy à l’issue du »G20« .
            Oui, je pense que Dassault peut désormais biffer la Suisse de son carnet d’hypothétiques commandes de »Rafales" !

            Sarkozy nous ne le regretterons pas en Suisse !


          • spartacus1 spartacus1 14 novembre 2011 17:56

            «   On va tout de même pas entonner, même pas caporal nous voila ? »

             ????????????????????????????????


          • Defrance Defrance 14 novembre 2011 19:15

            @ Spartacus, 

              Ben oui, pour Petain le sauveur de la France, c ’etait :

             Maréchal nous voila ......

               et le Nabot n’était qu’un sans grade ( même pas Caporal malgré le Profil !) 

             Par conséquent, 

             Même pas caporal nous voilà .......

              


          • Dzan 14 novembre 2011 11:21

            Entendu sur France Info ce matin.
            Des milliers de tracts vont ètre distribués par les militants UMP.pour démolir Hollande.

            L’artillerie lourde est sortie. Notre « candidat pas déclaré » sillonne la France, 3 fois par semaine, avec ses cohortes de robocops, ses préfets et commissaires qui c**** dans leur froc.

            Et Mélanchon, de son côté a commencé la démolition à gauche. Le Ché est sur les rangs, manque plus que Taubira et le scénario de 2002 est en route.

            L’agité de l’Elysée est loin d’ètre au tapis, et n’en est que plus dangereux.


            • morice morice 14 novembre 2011 11:47

              moi, je verrais bien une nouvelle opération Gare du Nord là... la spécialité de la maison !


            • Defrance Defrance 14 novembre 2011 11:48

               Ils seront payes par des ventes de tee shirt a 500 euros pieces ? 


            • manech42 manech42 15 novembre 2011 14:47

              Si Hollande mettait la barre à gauche, ce qui me parait normal pour un parti qui se dit de gauche, il ne subirait pas d’attaque venant de sa gauche et il pourrait se défendre aisément des attaques de la droite, mais est il de gauche, pauvre France !


            • révolQé révolté 21 novembre 2011 09:12

              Le PS de gauche... ???!!??? ha !ha !ha !!!!!

              UMP = droite ultra-libérale.

              PS = droite bourgeoise.


            • non666 non666 14 novembre 2011 11:22

              Bonjour Peachy.
              Effectivement, le plan com présidentiel est déjà réalisé pour l’essentiel et rien ne decole pourtant.

              1) bébé planifié avec une vedette en fin de carriere pour faire une sorte de fin heureuse à « l’amour est dans le blé », le reality show présidentiel...

              2) Grande guerre victorieuse « comme les américains » (en fait les etats uniens, les canadiens et les colombiens n’y etant pour rien...)
              Toutes les scènes ont pourtant bien été copiées à la frame pres avec exposition du mechant ben laden / Khadafi dans une photo chox , troupes victorieuses defilant drapeaux au vent, grand meeting populaire avec benediction du drapeau français par les acteurs arabes figurant les « liberateurs ».
              Celui qui a fait son service militaire de pistoné, caserne ballard, en rentrant tous les soirs chez lui a 17h00 peine quand meme a incarner le hero victorieux.
              Dans le monde militaire, on s’interoge :pourquoi le sort est il si cruel ?

              3) La crise ne passera pas par la france (comme le nuage de tchernobyl !) disait madame lagarde , comissaire pôlitique des Bilmderberg et autres trilatérales.
              Il semblairait que cette victoire la a du mal a se manifester.

              4) La dernière tentative , celle de la menace islamique avec anniversaire de Carlos et de ses attentats, l’anniversaire du 11 septembre, l’affichage des islamiques dans les pays du « printemps arabe » est la dernière carte
              Des artciles denonciateurs de laurent Joffrin sur Liberation (denonciateur pour quelqu’un dont le vrai nom est laurent Mouchard et dont les pères et grands pères ont été tres partisans du Marechal, cela se comprends...) sur les « révisionnistes » qui osent douter de la VO montre que celle ci est sur le point de craquer.
              « Pourvous qué sa dure » disait la mère de Napoleon

              Alors de grace, je m’adresse a vous tous, de droite comme de gauche : cessez de tuer la candidature de Sarkozy dans les sondages...
              Si vous continuez, ce lache fuera avant la bataille et nous n’aurons pas notre show entre Sarkozy et Hollande soutenu par Arnaud, Bouyghes, Beterlsmann, Bolloré, Dassault, 
               Lagardère, Niels, Weil & Vivendi
              Nous n’aurons pas la chance de voir Attali tiraillé entre ses deux montures.
              Nous serons privés du choix corneliens qu’espèrent avoir les decideurs du Nouvel ordre mondial entre les deux tours.
              Pire : les amis d’israel risquent d’etre tous obligés de voter « à gauche » si nous les privons de Sarkozy au premier tour.

              S’il vous plait : Laissez le se déclarer



              • JL JL1 14 novembre 2011 11:28

                bonjour non666,

                si je vous demande : qui voyez vous à droite, encas de ’fuite’ de Sarkozy ? Quelqu’un qui ne serait pas aussi haï par la droite nationale ? Juppé ?


              • Defrance Defrance 14 novembre 2011 11:43

                 Bonjour, 

                 Juppé, un repris de justice ? ou Fillon contre Copé ? 

                  Personnellement je préfère, comme Non666 , qu’il se présente, qu’il soit ridiculisé au point qu’il se suicide pour refouler son ego ! 


              • morice morice 14 novembre 2011 11:46

                Alors de grace, je m’adresse a vous tous, de droite comme de gauche : cessez de tuer la candidature de Sarkozy dans les sondages...


                on sait très bien quel Führer vous plairait davantage en effet... à l’extrême droite dont vous faites partie !

              • Gérard Menvussa 14 novembre 2011 12:13

                @Morice : pourtant non666 a fait un sacré effort, il n’a pas parlé une seule fois du complot judéo-maçonnique. Bon il reste toujours cette manie de lister les noms de famille, surtout quand ils sont à consonance israélite mais que voulez-vous, on ne se refait pas...


              • Defrance Defrance 14 novembre 2011 12:18

                  Morice , vous vous trompez, je n’ai JAMAIS voté a l’extrême droite et je ne le ferait que si c’etait face au malade qui nous gouverne, en espérant que l’assemblée nationale fasse son travail, comme par exemple un referendum national auquel ils ont la clef ? 


              • JL JL1 14 novembre 2011 12:24

                Defrance, je n’en doute pas : Sarkozy est aujourd’hui, le ’meilleur’ adversaire de Marine Le Pen.


              • Pyrathome Pyrathome 14 novembre 2011 12:28

                S’il vous plait : Laissez le se déclarer

                Oui laissez-le se déclarer devant la branlée qui l’attend ....
                mais bon, les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait !
                Suffit juste de lui laisser croire qu’il a encore une petite chance pour l’occire à tout jamais.... smiley


              • Gérard Menvussa 14 novembre 2011 13:31

                @Pyrathome : oui, surtout que les français n’aiment pas qu’on leur désigne le vainqueur avant la bataille.


                On a tout à gagner à faire croire en la possible réélection de Sarkoléon :
                - ça fera peur aux gens
                - il se présentera et sera plus hautain, méprisant et arrogant que jamais
                - ça poussera Hollande à taper dans le dur
                - ça préparera l’implosion de l’UMP après la débâcle, cette sortie de Sarko visant directement l’arrogant avocat d’affaires-député-maire de Meaux, JF Copé
                - Obi-Wan Kenobi

                Bref, même s’il est quasi-certain qu’il se prendra une branlée historique, mieux vaut patienter 6 mois en clamant notre peur de le voir réélu, que notre joie d’assister à une déchéance certaine (ce qui n’empêchera pas d’éructer de joie en hurlant « Casse Toi Pauv’ Con !!! » et de danser dans les rues le soir de sa défaite, du reste).

              • Defrance Defrance 14 novembre 2011 14:00

                   Eva joly va peut être en faire une journée de fete nationale à la place du onze novembre ? 

                   Non la j’écris une connerie ............


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 novembre 2011 16:32

                Il faut qu’il se représente. Il doit le faire. On ne nous volera pas sa défaite !

                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès