Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy et le syndrome Jospin

Sarkozy et le syndrome Jospin

Quitte ou double. Nicolas Sarkozy a confirmé ce matin sur RMC qu'en cas de défaite à l'élection présidentielle il arrêterait la politique. "Vous n'entendrez plus parler de moi si je suis battu", confiait déjà le président sortant fin janvier. Envisager officiellement de perdre n'est pas une expression de modestie de la part de Nicolas Sarkozy. C'est le signe visible d'un commencement de deuil de la victoire.

L'annonce du Chef de l'Etat renvoie immanquablement à la défaite surprise de Lionel Jospin en 2002 et à ce qui en avait suivi : la déclaration le soir même de la fin de sa carrière politique. Plus que le panache et le sens des responsabilités, de nombreux électeurs de gauche avaient ressenti le moment comme celui de passagers qui voient partir le capitaine du navire au beau milieu de la tempête.

Aujourd'hui, l'UMP a beau affirmer que Sarkozy ne se place pas dans l'optique de la défaite le ressenti est tout autre.

De là à dire que Nicolas Sarkozy place ses pas dans ceux de Lionel Jospin il y a de la marge tant l'ancien ministre par son austérité et sa rigueur morale se situait aux antipodes du mode d'exercice du pouvoir de l'actuel locataire de l'Elysée.

Le sentiment d'invincibilité c'était un peu le couvercle sur la cocotte du sarkozysme. Celle qui permettait d'excuser toutes les dérives, comportementales ou affairistes. Le délitement de la majorité semble aujourd'hui engagé. Les défections ne devraient pas tarder à suivre. La tribune publiée jeudi dans Libération de l'ancien ministre de la culture Jean-Jacques Aillagon qu'il votera François Hollande ouvre un chemin que beaucoup d'autres devraient suivre dans les semaines à venir.

L'ancien ministre de Raffarin recasé un temps à la tête du Château de Versailles évoque notamment un besoin d'alternance. "Il y a dans l'alternance politique une nécessité démocratique alors que la France n'a pas eu de gouvernement de gauche depuis 10 ans et que la présidence de la République est exercée par un homme de droite depuis 17 ans" déclare-t-il notamment. Un sentiment dans l'air du temps résumé à gauche dans le slogan du camp Hollande : "le changement, c'est maintenant".


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • iris 8 mars 2012 17:41

    quel grand malheur !!


    • alaric13 9 mars 2012 10:59

      Oh NON ! Pas ça ! C’est terrible, ce mec si sympa cultivé toujours poli et correct , pas vulgaire ...

      quel gachis


    • Daniel D. Daniel D. 8 mars 2012 17:46

      On reparleras de lui et de sa responsabilité dans la mise en œuvre de la dictature économique en France et dans l’Europe. Ce jour là, proche, il entendras de nouveau parler de ceux qu’il as trahi, et on reparleras de sa double face pour les annonces de ses mises en examens (des que la justice ne seras plus corrompue)

      Qu’il n’imagine pas s’en sortir si facilement ce traitre, il auras beau faire le discret, personne ne l’oublieras !

      Daniel D.


      • Michel DROUET Michel DROUET 8 mars 2012 19:07

        Des promesses, toujours des promesses...


        • Il avait déjà confué - à des journalistes dans un avion - que battu il s’en irait...pour gagner de l’argent, beaucoup d’argent. Fidèle à lui même.
          Si les français avaient un peu de mémoire ils se souviendraient des propos tenus dans les airs et certainement pas en l’air. De l’argent voyons. Beaucoup d’argent.


          • NOJ71 8 mars 2012 22:34

            « Vous n’entendrez plus parler de moi si je suis battu car j’ irai m’installer dans un pays qui n’a pas signé d’accord d’extradition avec la France »


            • Veniza Veniza 8 mars 2012 22:45

              Nous entendrons encore beaucoup parler de lui, ne serait-ce que dans le domaine de la Justice où il aura enfin à répondre à des questions bien précises...
              mais comme il est dit plus haut, il va se réfugier dans un pays qui n’extrade pas.
              Les bruits courent qu’il aura un poste aux US pour aller « faire du fric ».


            • epicure 9 mars 2012 21:12

              Et c’est sensé être le président de la république française, le garant de la constitution.....


            • efarista efarista 9 mars 2012 00:46

              « Vous n’entendrez plus parler de moi si je suis battu »,
              M’enfin !! ce serait la première fois qu’il tient une promesse !


              • lulupipistrelle 9 mars 2012 01:08

                Si le 10 Mars, Borloo et Yade font défection, alors oui, on peut espérer...un effondrement dès le premier tour.


                • hacheii 9 mars 2012 11:41

                  Ce ne sera pas un choix de sa part, plus personne ne peut le sentir dans son propre camp, les députés ne veulent pas s’afficher avec lui de peur de perdre les élections, les élus à 51% sont très inquiets pour leurs place aux législatives.

                  L’UMP devrait exploser après les élections, d’un coté il y aura la clique Sarkozy - Coppé - Guiano, Géant et de l’autre la droite populaire qui passer peut-être des accords avec le FN aux législatives


                  • Joel Spiggott Joel Spiggott 9 mars 2012 13:02

                    Ce type a surtout peur de se retrouver devant les tribunaux pour tout ce qu’il a accompli pour le compte de certaines puissances étrangères et de l’Oligarchie en général. Dès qu’il le pourra, il s’empressera de fuir aux Etats-Unis afin de se mettre sous la protection de ses Maîtres. Il tremble déjà et cela se voit comme un nez au milieu de la figure.


                    • paavo 9 mars 2012 14:18

                      Si seulement c’etait vrai. on dirait un gamin de 7 ans a qui on a enleve son jouet et donc fait un caprice.« si je suis pas elu alors je m’en vais » . je savais qu’il etait lache et pas combattant, mais alors la, c’est le summun.j’espere qu’au tribunal du jugement dernier, l’histoire le jugera en tant que tel.


                      • gonzales gonzales 9 mars 2012 15:20


                        vu son incapacite il n’aurait jamais du commencer et j’espere que cette fois ci il respectera sa promesse car je pense que les francais on en marre de cet individu egoiste autoritaire incapable despote et imbu de sa personne .vu son bilan catastrophique a tous les points de vue il ferait mieux de se retirer de la campagne je pense que ce serait un grand soulagement pour les francais enfin les plus pauvres car les nantis evidemment ......


                        • Le péripate Le péripate 9 mars 2012 15:22

                          Jospin ce n’est pas le gars qui a dit « l’État ne peut pas tout », ou je me trompe ?

                          Rares sont ces brefs instants de lucidité dans la vie d’un politique.
                          De là à dire qu’il y a une vie à côté de l’État c’est trop difficile à imaginer pour certains. Le Pouvoir, n’est-ce pas....

                          Bon, Jospin et Sarkozy en moins il restera assez de politiciens étiquetés AAA (pour triple andouilles) à s’accrocher à un job pas fatigant et qui rapporte.

                          Faut pas s’inquiéter.


                          • epicure 9 mars 2012 21:22

                            Est ce du chantage qu’il essaye de faire ?
                            Car là c’est totalement raté, vu le nombre de français qui ont envie de le voir partir.
                            Ce pourrait être une motivation pour certains à l’UMP de voter contre lui.

                            Sarkozy exaspère la gauche par ses politiques de droite.
                            Sarkozy exaspère l’extrême droite nationaliste par ses politiques antinationales.
                            Sarkozy exaspère les vrai libéraux par ses visées vers l’extrême droite.

                            Mais aussi Sarkozy exaspère la droite chrétienne, ainsi que les vieux qui ont voté pour lu, par son comportement.

                            Bref sur toute l’étendu du spectre politique il y a des raison de détester Sarkozy, sauf peut être au MEDEF, et les plus riches (quelques pourcentages de la population)

                            Donc qu’il menace de quitter la vie politique, cela soulagera beaucoup de monde s’il tient cette promesse.


                            • eric 10 mars 2012 22:55

                              Sarkozy nous dit ce qu’il fera si il ne gagne pas les élections. En cela il s’aligne sur Hollande. C’est bien.
                              http://www.dailymotion.com/video/xoueym_le-temps-ou-francois-hollande-se-vantait-d-etre-paye-a-rien-faire-1989_news
                              Je préfère quand même celui qui pense bosser et gagner du fric...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès