Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy face à la crise : puissance de la communication, impuissance de (...)

Sarkozy face à la crise : puissance de la communication, impuissance de l’action

Rappelons la chronologie des déclarations de Sarkozy à propos de la crise :
Dès son élection, l’ambition économique de Sarkozy est de « créer un choc de croissance » grâce à deux mesures, le bouclier fiscal et la libéralisation des heures supplémentaires, ainsi qu’un contexte économique porteur. Il n’en a rien été : plus de 20 milliards ont été dépensé en pure perte. Les créations d’emploi ont été inférieures, sur la période, aux économies anglaise et allemande.

A l’été 2008, la crise des subprimes est vue comme un problème américain. Sarkozy et les européens estiment que l’Europe, donc les épargnants seront peu touchés car les banques européennes ont peu investies dans les produits dérivés et les subprimes. Erreur politique monumentale, que l’on découvre avec les difficultés de la Northern Rock en Angleterre, puis celles de la Société Générale. Les gouvernements européens ne sont pas préparés à la crise : aucune mesure économique préventive n’a été mise en place. Ils ne feront que réagir à la crise en ordre dispersé, au coup par coup au lieu d’élaborer un schéma d’action et de coordination d’ensemble.

Que peut aujourd’hui le président ? Comment Sarkozy a-t-il réagi face à la crise ? L’agitation de notre président est-elle utile ? A quoi servent les plans de relance ?

La crise réussit mal à Sarkozy. Pourquoi ? Parce que Sarkozy a réintroduit en politique l’activisme et le volontarisme au point d’en faire son unique stratégie politique, ringardisant ses adversaires, tant à gauche qu’à droite. Une crise économique pose toujours aux politiques le problème suivant : la politique ne peut rien, mais elle ne peut pas l’avouer. Afficher son impuissance est politiquement suicidaire. Sarkozy fait en partie le deuil de son programme.


Sarkozy et l’opposition

Pourquoi agir ? Là aussi, Sarkozy a été fidèle à son populisme. Craignant de se mettre à dos les couches populaires qui l’ont élu (plus d’1 ouvrier sur 2 a voté pour Sarkozy en 2007), Sarkozy n’a pas voulu laisser la main au PS et à l’extrême gauche (le NPA de Besancenot notamment) ou même au Modem, Sarkozy a adopté un discours très à gauche, fondé sur la critique du capitalisme, de la spéculation et des super-profits. Discours dont le bouc-émissaire Daniel Bouton (à l’époque PDG de la Société Générale) a fait les frais. En 2007, Sarkozy courait après le FN, aujourd’hui il a voulu récupérer l’électorat de la gauche : les grands écarts idéologiques ne lui font jamais peur ...


Sarkozy et les classes populaires


Sarkozy s’est fait élire sur un programme (élaboré par Fillon) clairement libéral. Pourtant, la crise l’oblige à réorienter sa politique vers ceux les plus touchés par la crise. Une prime de 200 € versées aux ménages pauvres ou l’allongement des prestations chômages en témoignent. L’orthodoxie économique (pas d’inflation, dérégulation du marché du travail, non-interventionnisme) a été partiellement jetée aux orties depuis mi-2008. Sarkozy a compris que l’image d’un gouvernement sauvant les banques et abandonnant les classes populaires empêcherait sa réélection en 2012. Un zeste de social est impératif.


Sarkozy et les Européens


sarkozy crise

La présidence française de l’UE, de juillet à décembre 2008, était une occasion unique de remettre à plat le modèle de développement économique, de bâtir un plan de relance cohérent à l’échelle européenne. Las, le président Sarkozy s’est époumoné en vain à convaincre Merkel et Brown, la première de relancer son économie grâce son excédent budgétaire, le second de réguler son marché financier.

En vain. Chaque pays y a été de son "micro-plan de relance", les uns baissant la TVA (Angleterre), les autres continuant à déréguler (Allemagne). Résultat : une cacophonie européenne.

En fait, il semble que les Européens ont réinjecté de l’argent public (faisant au passage exploser les critères de Maastricht) pour contenter leur opinion publique. Sur le fond, ils attendent que la relance des économies viennent des Etats-Unis et de la Chine. Ceci confirme le statut de puissance mineure de l’Europe. Le G20 s’est d’ailleurs distingué comme une démonstration de force des Etats-Unis (Obama en tête) et de la Chine (le président Hu Jintao), ce dernier étant en position de décisionnaire sur tous les sujets sensibles.


Le primat de l’économie sur la politique

Plus que tout autre, Sarkozy incarne cet démission du politique face à l’économie. Il réhabilite non pas l’action politique, mais une forme très habile de communication politique. Il promet en sachant très bien qu’il ne fera pas car cela ne correspond pas à son idéologie économique. En témoigne la question des salaires des patrons des grandes entreprises, sujet très sensible sur lequel le gouvernement a renoncé à légiférer, laissant le MEDEF faire lui-même la police...
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 19 août 2009 13:30

    « Les promesses des politiques n’engagent que ceux qui y croient ». Il faut différencier l’apparence, la communication, de la réalité.

    Qui donc croit encore à ces promesses électorales, de quelque bord qu’elles proviennent ?
    Sarkozy remplie un rôle. Très vite, il nous a montré, très vite, avec le « bouclier fiscal » où allaient ses choix économiques et ses amités.
    Quoi qu’il en soit, nous sommes maintenant « prisonniers » de cette élection et entrainés dans des choix qui n’ont jamais été ceux d’une majorité de nos concitoyens.

    Souci, le mur est au bout de la course folle ...


    • Fergus fergus 19 août 2009 14:45

      Hélas, une grande partie de nos concitoyens se laissent encore berner par les promesses. Raison pour laquelle Sarkozy a été élu après deux gouvernements de droite Ump calamiteux : Raffarin et Villepin.


    • darthbob darthbob 19 août 2009 14:15

      N. Sarkozy a déjà lancé sa campagne pour 2012 (dixit le Canard Enchaîné), il faudra donc écouter les discours de rentrée du président selon cet angle d’attaque.

      L’objectif principal de cet animal politique rusé n’est pas de sortir de la crise, réguler ceci ou cela, mais de se faire réelire en 2012.

      Attention au grand écart. Il a déjà commencé : ralliement de de Villers et Nihous pour les régionales, Boutin fait monter les enchères...

      Mais la situation de la France et les difficultés croissantes des français (chômage des cadres, offres d’emploi en bérézina, imobilier qui stagne, pas debaisse des prix, banques toujours aussi arrogantes et industriels qui ont perdu la raison face aux financiers) devraient lui rendre la partie très difficile !

      A moins qu’un événement tragique mondial vienne tout bouleverser...


      • Ali 19 août 2009 14:31

        regardez la photo de Sarko on dirait qu’il fait do’a comme les musulmans ??
        implore-t-il le ciel pour gouverner ??


        • Fergus fergus 19 août 2009 14:43

          Attitude incantatoire, en effet !


        • Alpo47 Alpo47 19 août 2009 15:59

          Pour un « communiquant », la gestuelle, le message non verbal, est plus important pour convaincre, que le contenu de ses discours.
          Ceci est d’autant plus vrai à l’heure de la télévision et des grands écrans dans les salles de réunion où chacun peut voir l’orateur.
          N’en doutez pas, cette gestuelle est très travaillée,avec l’aide de ses conseillers.


        • resistance 19 août 2009 17:37

          Je trouve l’article très intéressant. Maintenant, avouez-le : parmi les politiques, un surtout avait vu clair : François Bayrou. Demandez-vous pourquoi il a été si démoli par les médias, certains l’ignorant délibérément, d’autres montant en épingle ses moindres failles...


          • monbula 19 août 2009 18:56

            Tout à fait d’accord avec vous. Mais Bayrou peut toujours créer du parasitage ainsi que Villepin.


          • monbula 19 août 2009 18:52

            Sarkosy, le meilleur humoriste de lui-même.

            De l’enfumage permanent et l’article nous en fait un historique :

            Sarkosy pratique le bricolage et pour 2012, il va nous proposer 2 choix :

            1/ Restez chez vous si vous ne voulez pas voter ; ( campagne électorale afghane inversée )
            2/ C’est l’ UMP ou le vide, votez pour moi.


            • fhefhe fhefhe 19 août 2009 21:04

              La Politique c’est « Essayer » de résoudre un Problème Economique ...sans solution pour la Majorité des Citoyens.
              Nôtre Président...Ex-Ministre du Budget , Ex-Ministre de l’Intérieur...sera ,peut-être Ex-communié...en 2012.


              • Pyrathome pyralene 20 août 2009 11:50

                un article fait spécialement pour toi.......et qui te sied à merveille !


              • Paradisial Paradisial 20 août 2009 23:03

                En effet Calmos.

                Depuis le temps je me disais bien qu’il te manquait deux couffins sur le dos.

                Pas la peine de braire pour désigner tes autres copains ; chacun recevra sa paire.

                Vu ce qui ressort de vos bouches le transport de fumier de vaches vous ira à merveille.


              • Pyrathome pyralene 20 août 2009 11:48

                Sarkozy a adopté un discours très à gauche, fondé sur la critique du capitalisme, de la spéculation et des super-profits.

                Paroles ,paroles et paroles......c’est simple pourtant,il faut éliminer,liquider,trucider,châtier et juger le capitalisme qui n’a rien à envier au stalinisme et au communisme,il méne le monde à sa perte,il finira même par se vendre la corde pour le pendre..........


                • tvargentine.com lerma 20 août 2009 12:45

                  Comment pouvez vous écrire « Plus que tout autre, Sarkozy incarne cet démission du politique face à l’économie. »

                  Le Président Nicolas Sarkozy est le seul Président à l’exception des 6 mois du 10 mai 1981 à avoir réformer la société française,à avoir dénoncer les dérives inquiétantes du libéralisme économique suffisament tôt ,et à l’époque les socialistes n’avaient jamais tenu un tel discours sur le libéralisme économique

                  Le Président Nicolas Sarkozy a bien compris les effets que cette crise allait engendrer et c’est pour cela qu’il a proposé son plan de relance et des aides (contre rémunérations) aux banques afin d’éviter au système bancaire de s’écrouler à l’image de 1993.

                  De plus,la relance économique mondiale et surtout européenne permet de sortir d’une logique technocratique des 3% à ne pas dépasser et bien c’est tout simplement la reprise en main du politique sur la politique économique en Europe

                  Ce que vous qualifiez d’échec par une approche idéologique de votre article,nous pouvons le qualifier de succès,car nous voyons déja des pans entiers de l’activité reprendre à l’exception des bulles spéculatives dans l’immobiliers avec les sur-stocks invendus car sur-achetés à prix d’or (il faudrait une purge rapide par des ventes à prix cassés) et l’automobiles qui doit aussi proposer des véhicules beaucoup moins cher ,de meilleures qualités et hybrides (les couts de production étant pratiquement tous délocalisés dans des pays à faible cout de main-d’oeuvre)

                  Bref,pour résumer ,je ne partage pas votre analyse idéologique,mais je vois la réalité

                  http://www.tvargentine.com/

                   

                   

                   

                   


                  • darthbob darthbob 20 août 2009 13:13

                    « nous voyons déjà des pans entiers de l’activité reprendre »  ?

                    ouaouh ! la méthode Coué vous fait halluciner ! de quels pans-sur-la-tête vous parlez ?

                    - la restauration ? grâce au cadeau de la TVA qui va nous couter la peau des fesses ?
                    - le tourisme ? avec ce qu’à dit le ministre : « On devrait avoir une saison en repli par rapport à l’année dernière mais ce ne sera pas une catastrophe », ça reprend pas !
                    - l’industrie ? Le PIB français diminue de trimestre en trimestre depuis 2008
                    - l’agriculture ? hum, les producteurs toussent

                    J’aime bien aussi votre diatribe sur les 3% technocratiques que M. Fillon et ses amis ont érigés en dogme infranchissable avant de se faire moucher par le président, incapable de suivre une politique claire et cohérente. Mais, vous ça vous gêne pas ?

                    Donc la dette, vous vous en fichez ? Pourtant on nous a dit et redit depuis 10 ans qu’il fallait penser à nos arrières petits enfants qui paieraient l’addition ? Donc, on oublie pour sauver la chemise des financiers ? et tenir la promesse de baisser les impôts des plus riches français ?

                    belle mentalité idéologique que la votre !


                  • YPS ! 24 août 2009 00:47

                    « Belles manières » des banques d’utiliser les aides de l’état, en recommençant à verser des primes monstrueuses aux traders, au lieu de rembourser immédiatement leurs dettes !

                    Ceux qui subsistent très péniblement avec les minimas sociaux ont eu 200 tous petits euros de plus sur l’année. Même pas un euro par jour, vous faite quoi avec ça ? Pas de quoi se sortir de la misère et de la précarité, en aucun cas ! Cette prime à été la même, que vous soyez une famille ou une personne. Je le sais par expérience nous sommes quatre, mon épouse moi-même et nos deux enfants. Faite le calcul.. La paupérisation galope..

                    De plus, quelle erreur monstrueuse de ne pas avoir profité de l’occasion pour nationaliser les banques qui avait besoin d’être renflouées, (en endettant plus encore le peuple) , afin de mettre un contrôle très sévère sur les banquiers voyous ! Ceux là se moquent bien de la pauvreté dans le monde, pourvu que les parachutes dorés tombent du ciel ! Ils viennent de nous en redonner la preuve « admirablement » ! Combien de pauvres en moins depuis ce temps ?

                    Qui à permis à tous ces gens là de s’enrichir avec autant d’indécence et d’indifférence cruelle depuis les trente dernières années  ? Nicolas Sarkosy a bel et bien largement contribué à ces politiques toujours plus élitistes, humiliant le peuple et le paupérisant de plus en plus, me semble-t-il ?

                    De plus, ce que Nicolas Sarskosy à dénoncé du point des abus de l’ultralibéralisme, dites vous, qu’à t-il fait pour que ça change réellement ? A part aller faire un acte hautement symbolique une fois élu, c’est à dire se pavaner sur le Yacht de son ami milliardaire Bolloré, et autre milliardaire qui l’accueille au Mexique dans des villas de luxe.. Ceci après avoir annoncé qu’il allait « se retirer dans un monastère pour méditer sur son rôle de président »  ! On vois qu’il est plus soucieux de son standing et de sa sacro-sainte image que d’autre chose. C’est vraiment se moquer du monde et ne faire preuve que de vœux « pieux » ! Comme au promier de l’an « Je ne laisserais personne dans la difficulté ».. A bon ? Surtout pas son ami Jophny Hallyday qui n’a eut « que » trente milles euros pour la soiré du 14 juillet au ChampElysée !

                    L’article est excellent en ce qu’il démontre que Nicolas Sarkosy est un véritable équilibriste de la communication opportuniste et démagogique. Elle lui sert à masquer les réalités, afin que ceux qui ont le pouvoir dans le monde, continuent à se servir grassement des gens comme lui, en les invitant dans leur palace et yacht de luxe et en allant planquer leur impôts en suisse ! « Que je t’aime » ! Cocorico !

                    J’attends de voir le nombre de pauvre diminuer drastiquement dans le pays, et les fortunes des plus riches diminuer d’autant pour ma part. Mais ce n’est certainement pas Nicolas Sarkosy et son gouvernement qui vont réussir ce qui devrait être une priorité nationale.

                    D’ailleurs il n’en ont tout bonnement pas l’intention. Lorsqu’il dépense un million d’euros pour faire un pauvre discours à Versailles, dont on ne se souvient déjà plus, et qu’il intègre la composante souverainiste dans son parti politique, on voit bien que le peuple est en train de se faire déposséder de sa souveraineté à vitesse grand V...

                    Bientôt, à part les miettes virtuelles jeté à la plèbe dans les magazines « pipeau-lisez » je ne vois pas ce que les politiques élitistes du pays change, avec cette méritocratie au pouvoir qui se sert en premier. Ainsi Nicolas Sarkosy à augmenté de 174% son salaire,avant même de le mériter, pour bien montrer à tous ou sont ses priorités politiques ! On aurait pu attendre à ce que la pauvreté diminue de 174 % en toute légitimité !

                    Votre vision de la « réalité » peut aussi avoir besoin de s’enrichir de celles des autres, afin qu’elle ne soit plus un mirage pour touriste. Ceci dit après avoir visité le lien que vous avez trouvé opportun de rajouter, pour vendre le rêve dans lequel vous vivez, manifestement..


                  • robespierre55 robespierre55 23 août 2009 00:33

                    Bon, mon commentaire est parti dans les limbes.

                    Pour résumer, NS est dépourvu de pré-frontal mais dispose d’un capital infini de... non ça ne marche pas comme ça. I
                    Il dispose d’une quantité infinie d’absence de scrupule.

                    C’est pas mieux métanpi.

                    Détruisons-le avec les mêmes armes.

                    Poutous.


                    • robespierre55 robespierre55 23 août 2009 00:41

                      Ah oui, je voulais ajouter un commentaire plus général concernant le site.

                      Depuis pas mal de temps j’assiste à des pugilats (virtuels) parfois d’une grande violence.
                      Dans ma naïveté de nouvel intervenant, j’ai cru un moment qu’il s’agissait d’une véritable faiblesse.
                      Dans ma naïveté de nouvel intervenant, je me demande si ce n’est pas la véritable force de ce site.

                      Et donc, dans ma naïveté de nouvel intervenant, je ferme ma gueule dans l’espoir que vous m’ouvrirez l’esprit.


                      • kalon kalon 23 août 2009 03:19

                        avec un tel pseudo, il est préférable que tu retses « naîf »


                      • kalon kalon 23 août 2009 03:09

                        Autant ceux que nous ne connaissons pas encore que nous méme, nous avons compris que les poiliticiens ne représentent plus qu’eux méme et que l’ayant compris, ils dévellopent une certaine parano qui nous devient préjudiciable !
                        Ni ceux qui aimeraient étre nos futurs maitres, ni nous qui aimons regarder un enfant devenir homme, n’avons plus besoins d’eux.
                        Ils ont vécu dans l’ombre pendant que nous avons révé.
                        Il est temps de déchirer le voile, d’effacer cette caste qui nous a permis de ne jamais nous rencontrer.
                        Le temps n’est plus aux mensonges mais à comprendre le sens de notre destin.
                        La valeur de l’argent n’existe que si l’argent circule,
                        Notre antropocentrisme est de la foutaise, ce petit cailloux sur lequel nous existons n’exite pas pour nous, existe t’il ?
                        Je peut tout accepter sauf voir un enfant pleurer de peur et d’impuissance car cela nous enléve toute dignité d’étre
                        Merçi à agoravox de m’aider à me sentir moins frustré


                        • kalon kalon 23 août 2009 03:14

                          Les moutons pleurent lorsque les hommes les conduise à l’abattoir, ils savent qu’ils vont mourir, alors ils pleurent !
                          Agoravox nous aide à pleurer, laissons nous conduire !


                          • kalon kalon 23 août 2009 03:17

                            avec un tel pseudo, il est préférable que tu reste « naîf »


                            • kalon kalon 23 août 2009 03:22

                              Au fait, combien d’entre vous qui avez tout compris seraient capables de cuire du pain ou de fabriquer une paire de chaussures ?


                              • kalon kalon 23 août 2009 03:29

                                L’avantage d’étre « sot » est de ne pas écouter des sottises !
                                et l’avantage d’étre fou est de ne pas comprendre la folie !


                                • laurabriguet 25 décembre 2010 18:10

                                  Bonjour, 


                                  Je suis étudiante en licence Sciences Politiques à l’Institut Français de Presse et, dans le cadre d’un TD, je dois effectuer une recherche d’information sur la problématique suivante : « la communication politique de l’UMP privilégie-t-elle l’image au détriment des idées ? ». 
                                  Votre article est très intéressant et propose des éléments de réponses à cette problématique. Cependant, j’ai besoin d’obtenir les contacts de l’auteur afin de valider ma source. Je n’ai pas réussi à trouver vos coordonnées sur vos différents blogs (philosophie et DSK). Pouvez-vous me transmettre votre nom/prénom en privé ? (laurabriguet@hotmail.com).
                                  Ces informations me permettraient de citer votre article dans mon exposé. 
                                  D’avance, je vous remercie.
                                  Cordialement, 
                                  Laura. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès