Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy l’illusionniste

Sarkozy l’illusionniste

A droite, rien de nouveau ! Dans vingt jours aura lieu le premier tour des présidentielles et le candidat Sarkozy n’a toujours pas présenté de programme : quel est son projet pour la France ? quelles perspectives propose-t-il aux Français ? Quelles orientations souhaite-t-il pour le futur quinquennat ? Quelles ambitions pour le pays ? Au gré de ses déplacements, le président sortant distille bien quelques pistes, quelques mesures, mais rien qui donne à voir un programme lisible et cohérent. Entre un bilan qu’il ne veut déposer, des affaires qu’il feint d’ignorer et un programme qu’il tarde à dévoiler, Sarkozy joue, contre la montre, un numéro d’illusionniste.

JPEG - 20.4 ko
B.GUAY / AFP

Nicolas Sarkozy fait une campagne sur des thématiques marquées nettement à droite : sécurité, immigration, assistanat… Espérant un remake de 2007, les communicants Peltier et Buisson, pompent dans la vase frontiste. Stratégie qui, selon les sondages, qualifierait le candidat de l’UMP pour le second tour.

L’illusion du danger.

A peine oubliée la diversion du Hallal, l’affaire M.Merah est venue, de toute son horreur, remettre de l’huile sur la flamme. Le silence n’aura duré qu’une minute avant que les amalgames les plus malsains, les équations les plus fallacieuses (islam = terrorisme), les propos les plus maladroits (« musulmans d’apparence ») ne viennent, une nouvelle fois, stigmatiser toute une population et donc opposer les Français entre eux.

Puis, il y a eu cette vaste opération d’interpellations dans les milieux salafistes à la radicalité menaçante. Il s’agirait d’une mesure de précaution face à cette mouvance passée du happening à l’appel au djihad. Claude Guéant, a nié le caractère opportuniste de ce coup de filet. Pourtant, la présence des caméras lors des arrestations milite pour la thèse du coup de com’. Et plus encore les propos, révélés sur Twitter, par le journaliste Frédéric Helbert citant une source haut placée : un coup de filet "politique", et prématuré, gâchant un long travail de surveillances, selon source sécurité ht niveau ». Bref, le danger était-il si éminent que cela ? Que penser de l’annonce de N. Sarkozy sur Europe 1 : « Ce type d'opérations va continuer »  ? Une chose est sûre, la centaine d’islamistes radicaux ciblée (source policière) a le temps de faire disparaître les éventuelles pièces compromettantes !

Est-ce une coïncidence si cette opération arrive en même temps que le maintien en détention de Patrice de Maistre, l’ancien gestionnaire de fortune de L. Bettencourt ? Le même homme qui, en 2007, aurait remis deux fois 400 000 euros à E. Woerth alors trésorier de la campagne de N. Sarkozy.

Alors, est-ce qu’à chaque remous judicaire qui vise de près ou de loin l’entourage du président sortant, le Ministre de l’ennemi de l’intérieur, C. Guéant, fera arrêter un barbu potentiellement terroriste ? A cet instant, les répliques d’Audiard résonnent en moi comme un écho : « un barbu, c’est un barbu, trois barbus, c’est des barbouzes ! ».

L’Illusion sur les sondages

Agiter les minorités bruyantes pour séduire la majorité silencieuse, voilà la tactique. Mais ce n’est pas parce que la majorité ne dit mot qu’elle consent. Depuis l’affaire Merah, il n’a pas été noté d’augmentation sensible de scores ni pour Le Pen, ni pour Sarkozy.

Situé à 30% d’intention de vote au 1er tour, le candidat Sarkozy veut pourtant croire à « un mouvement de fond »… tandis que d’autres s’intéressent à des mouvements de fonds (Bettencourt, Khadafi).

Les courbes se croisent, mais les courbes se suivent et se ressemblent, notamment pour le second tour. C’est une constante depuis plusieurs semaines, Hollande est donné vainqueur avec 52 à 56% des suffrages.

Alors, la bête de campagne peut-elle faire un hold-up ?

On l’aura compris, la stratégie sarkozienne pour le premier tour, c’est le clivage, c’est une ligne droitière voire ultra-droitière. Mais pour l’emporter au second tour, il lui faudra se positionner en rassembleur et proposer un projet fédérateur.

Pour l’instant, N. Sarkozy parle beaucoup, mais il ne dit pas grand-chose. Il a choisi (pouvait-il faire autrement ?) de ne pas s’exposer, de ne rien dire de ses intentions, pour prendre une image sportive, il attend l’adversaire en espérant profiter d’un contre favorable et ainsi faire le hold-up.

Le candidat nous promet des surprises quant à son programme, une mesure-phare qui détonne, mais l’a-t-il seulement trouvée ? Quelle triangulation magique sortira de son chapeau, capable en quelques jours de ressouder la communauté nationale ?

En attendant, le président sortant n'a toujours pas de "vision pour la France", en effet, le livre annoncé depuis janvier ne sortira finalement pas. Un document de campagne devrait, lui, voir le jour... reste à savoir lequel ?

 « Aidez-moi » supplie, à chaque meeting, le président sortant. Il semble qu’une majorité souhaite bruyamment l’aider à trouver la sortie. Sarkozy se voulait le Président de la rupture : avec le peuple, c’est fait !


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 3 avril 2012 17:32

    réponse hors sujet (LOL)

    Une question me passe par la tête (ben oui ! )
    le PH de l’eau de javel c’est combien ?????


    • ILLUSIONNISTE ......................PLUTOT CLOWN MANIPULE....PAR LES LOBBYS

      INTERNATIONAUX.....une maronnette............


    • mike gallantsay 4 avril 2012 11:22

      @jef88

      L’eau de Javel est une solution basique, dont le pH varie en fonction de la concentration (pH = 11,5 pour l’eau de Javel à 2,6 % de chlore actif ; pH = 12,5 pour l’eau de Javel concentrée à 9,6 % de chlore actif)

      La réaction de fabrication de l’eau de Javel (NaClO) à partir de chlore et de soude (NaOH) est :

      Cl2 + 2 NaOHNaCl + NaClO + H2O.

      Source Wiki


    • colza 3 avril 2012 22:20

      Je crois que plus il sortira tard son mirifique programme, moins les autres candidats auront le temps de le descendre en flamme.

      Car évidemment, au vu de son bilan, que peut-il proposer de crédible ?

      • lloreen 3 avril 2012 22:23

        Une ONG porte plainte contre Sarkozy pour faux et usage de faux.
         http://www.blogtalkradio.com/radio-la-voix-d-afrique/2012/03/31/les-grandes-interviews

        Une association, SOS-JUSTICE porte plainte devant le tribunal de Nice pour empêcher la réélection de Sarkozy.
        Pétition en ligne.
        Merci de diffuser autour de vous.Merci.

         http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2012/03/27/petition-plainte-contre-nicolas-sarkozy-de-nagy-bocsa-dit-ni.html


        • Perceval Perceval 4 avril 2012 11:46

          Un énième pamphlet anti-sarkoziste, qui vient grossir le lot déjà bien rempli d’articles dézinguant sarko à tout bout de champ parce que c’est devenu une mode. Dormez tranquille brave gens, Hollande votre maître à penser, sera bientôt élu. Il y nommera le pro-Maastricht Mélenchon à un poste éminent de ministre ou de « sert à rien de la république » et les masques tomberont d’eux mêmes sans que l’opposition n’est à souffler dessus.


          • Lolo Le Caid 4 avril 2012 12:08

            En effet, une majorité de Français veut aider Nicolas Sarkozy à trouver la porte de sortie…

            En parallèle, le futur président déchu a tout intérêt à préparer une armée de juristes pour l’aider dans les innombrables procès qui l’attendent à la sortie !


            • gonzales gonzales 4 avril 2012 13:51

               honte a lui ; implorer ,se mettre a genou devant les francais pour leur dire :aidez-moi il a aidez qui lui sinon les nantis ,et que peut-il proposer aux francais il ne sait que mentir d’ailleurs c’est un bonimenteur digne des foires et dans bonimenteur il y a boniment et menteur je vais l’aidez oui mais a le foutre dehors car ce qu’il veut c’est supprimer tout ce qui est social en france pour faire le bonheur des assureurs je ne sais pas si vous l’avez remarque depuis 5 ans on a jamais recu autant de pub pour les assurances ,mutuelles ...
              la secu emmerde sarko son but c’est de la supprimer faites attention cet homme est dangereux virez le afin d’eviter la continuite du declin de la france


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 4 avril 2012 14:43

                @L’auteur,

                La campagne peut sembler ennuyeuse .... mais la constance avec laquelle les instituts de sondage donnent Hollande gagnant à 54/56 % nous prive de tout suspense.
                http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                • BA 4 avril 2012 15:05
                  Article « Philippe Courroye », extrait de Wikipedia :

                  Des liens étroits avec Nicolas Sarkozy.

                  Le 24 avril 2009, Philippe Courroye est promu officier de l’ordre national du Mérite par Nicolas Sarkozy qui le présente comme son « ami ». À cette occasion, Nicolas Sarkozy déclare : « On nous reproche de nous connaître, mais cela ne l’a pas empêché de faire son métier, ni moi le mien. »

                  Mercredi 4 avril 2012 :

                  Affaire Bettencourt : le procureur Courroye savait dès 2010 que des espèces arrivaient de Suisse.

                  Les transferts d’argent liquide qui relancent l’affaire Bettencourt étaient connus de la justice depuis l’automne 2010. Effectués entre la Suisse et la France, ces mouvements - dont la justice soupçonne que certains seraient liés au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 - avaient été évoqués par l’avocat genevois de la famille Bettencourt au cours d’un interrogatoire conduit par un juge suisse en présence du procureur Philippe Courroye et de deux policiers parisiens. 

                  Ni ces révélations ni les documents bancaires saisis à l’époque n’ont entraîné d’investigations particulières par la suite, jusqu’à ce que le juge bordelais Jean-Michel Gentil relance cette piste. 

                  Dans cette audition datée du 1er octobre 2010 - dont Le Point révèle la teneur dans son édition de jeudi 5 avril -, l’avocat René Merkt, qui supervisait les avoirs des Bettencourt dans les banques genevoises, racontait qu’il avait été requis par l’homme de confiance de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, pour organiser des transferts d’argent liquide. 

                  Mis en examen pour « abus de faiblesse » au préjudice de la milliardaire, M. de Maistre est incarcéré depuis le 23 mars à la prison de Gradignan (Gironde). « Il est arrivé que Patrice de Maistre me demande de mettre à disposition de Mme Bettencourt des fonds à Paris, confiait-il. L’opération était effectuée par des organismes professionnels de compensation. (...) Je n’ai jamais assisté personnellement à de telles remises de fonds. J’imagine qu’elles ont été effectuées correctement. Ce que je puis dire, c’est que M. de Maistre était très rigoureux, insistant pour que les fonds soient remis en main propre à Mme Bettencourt. » L’avocat précisait dès cette date que les fonds provenaient d’un compte ouvert « il y a vingt ou trente ans » à la banque Hyposwiss au nom d’une société-écran panaméenne baptisée « Noblesse Investment ». 

                  Le procès-verbal de son audition atteste que des « pièces bancaires » avaient été saisies ainsi que des « relevés et ordres client » remis par l’avocat. S’il ne figure pas dans le compte rendu de l’audition, le nom de la société chargée des remises d’argent liquide était donc connu il y a dix-huit mois. Il s’agit de la SA Cofinor, dont les statuts mentionnent qu’elle a pour objet « toutes opérations financières en Suisse et à l’étranger, notamment gestion de tous biens mobiliers et immobiliers ainsi que toutes opérations de change ». Interrogé récemment en Suisse par le juge Gentil, le directeur de cette société a précisé que Cofinor « organise la mise à disposition en toute confidentialité de sommes d’argent liquide à l’étranger, notamment en France, pour des clients ayant des comptes en Suisse ». 

                  La trace de sept opérations relatives à la famille Bettencourt figurait dans les archives de Cofinor : 400 000 euros le 5 février 2007 ; 400 000 euros encore le 26 avril 2007 ; puis deux fois 1 million d’euros les 2 et 8 décembre 2008 ; enfin, trois fois 400 000 euros les 18 novembre, 27 novembre et 7 décembre 2009. 

                  Aucun de ces versements n’a pu être expliqué, Liliane Bettencourt ayant été placée sous tutelle l’an dernier et son mari, l’ancien ministre André Bettencourt, étant décédé fin 2007. À chaque fois, la somme était retirée à Paris par les hommes de Cofinor et livrée par un « coursier » porteur d’un mot de passe convenu à l’avance. 

                  Questionné par le juge Gentil, Patrice de Maistre n’a pas nié avoir organisé ces remises de fonds à partir du compte « Noblesse » - dans son audition du 22 mars, dont Le Point livre également des extraits. 

                  « J’avais reçu des instructions de M. et Mme Bettencourt », a-t-il assuré, ajoutant qu’il aurait été « bien plus tranquille [s’il] avait refusé ». 

                  Interrogé par le juge sur un éventuel financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par des remises de fonds à Éric Woerth, qui en était le trésorier, M. de Maistre a fermement contesté toute contribution illicite. « Je n’ai pas d’idée de ce qu’ils [les Bettencourt] ont fait de cet argent », a-t-il affirmé, s’indignant qu’on puisse le soupçonner d’avoir « mis en place ou utilisé ce système à [son] profit ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès