Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy la grande manipulation, entretien avec Olivier Bonnet (...)

Sarkozy la grande manipulation, entretien avec Olivier Bonnet (1)

A l’approche des élections européennes, nous sommes allés à la rencontre d’Olivier Bonnet auteur de « Sarkozy, la grande manipulation », un ouvrage à charge dans lequel le journaliste détaille les méthodes employées par Nicolas Sarkozy pour arriver au pouvoir et le mépris du chef de l’Etat pour les valeurs républicaines.

Un an après la parution de son livre, nous avons voulu savoir comment il percevait celui qu’il présentait alors comme un « aventurier bonapartiste au programme inconsistant » et un « habile tacticien mais intellectuellement médiocre ».

“Nicolas Sarkozy, président de l’imposture ?” C’est par cette question que débute notre entretien avec Olivier Bonnet.

 

  • “Sarkozy, la grande manipulation”, ouvrage d’Olivier Bonnet publié aux éditions Les points sur les i
  • Vous pouvez retrouver Olivier Bonnet sur son blog Plume de presse

Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • barbouse, KECK Mickaël barbouse 26 mai 2009 10:32

    bonjour,

    une rumeur persistante a NANCY affirme que pendant la visite de sarkozy a l’hopital central, au delà du quartier bouclé par des milliers de CRS, ( oui milliers) et les voitures mises en fourrières,

    un incident et un constat sur sa visite on été « oubliés » ou mis sous le « devoir de réserve » des fonctionnaires.

    Le premier c’est que de nombreuses personnes allant aux urgences à pieds ( les ambulances passaient) ont été refoulées des urgences par les CRS,
     
    et ce jusqu’a ce que le chef des urgentistes appel sa hiérarchie pour que cela cesse.

    Et oui, le citoyen n’a pas le droit d’avoir accès aux urgences quand le président sarkozy est là avec sa milice,

    une plainte est ou sera peut etre déposée, ou pas...

    Et tous les rendez vous prie ce jour là, et je rappel que l’hopital public traite les maladies les plus lourdes, les plus cher, ce n’est pas une clinique, ont été annulés.

    Donc, pour une visite d’une demi heure de sarkozy, aussi président du « gagner plus » soit il, 

    Des citoyens malades ont vue leur rendez vous annulé, parfois avec plusieurs semaines avant d’en avoir un autre,

    L’hopital, dont la droite aime a critiquer la gestion financière, a un manque a gagner d’une journée, tout en ayant l’entièreté des frais de fonctionnement de cette même journée,

    les commerçants du quartier ont vue leur chiffre d’affaire du jour baissé, bouclage CRS oblige, et pour reprendre la parole de l’’un d’entre eux, « cela fait 50 ans que je suis ici, j’ai vue la visite de beaucoup de président, mais jamais je n’avais vu un tel délire,
     
    de gaule, pompidou, giscard, tu avais le convoi, la route bloquée 5 mn le temps de son passage jusqu’a ce qu’il rentre dans l’hosto, et aprés ils levaient les barrières jusqu’a ce qu’au moment de son départ, jamais ils ne bouclaient tout le quartier depuis la veille au soir pour les voitures »

    Si des journalistes sérieux pouvaient se pencher sur ces faits, notamment pour prévenir que lorsque sarkozy visite un hopital, il ne faut pas se couper la main, se froisser un poignet, ni rien qui vous emmène aux urgences sur vos deux jambes, cela serai d’utilité public.


    amicalement, barbouse.



    • JL JL 26 mai 2009 10:58

      Intéressante interview au sujet d’un livre d’Olivier Bonnet, à lire certainement. Bien les images qui défilent pendant l’interview. Dommage que le son soit mauvais lorsque c’est Olivier Bonnet qui s’exprime.

      Je suis entièrement d’accord avec Olivier Bonnet : Sarkozy est « habile tacticien mais intellectuellement médiocre ». Mais le plus grave est que sa tactique est mise au seul service de son ambition personnelle. Sa stratégie est celle de la mouche du coche : pousser dans le sens du courant.

      Au sujet des heures supplémentaires, dont OB dit ici que c’était la seule originalité du programme du candidat Sarkozy :

      En février 2009 Denis Clerc, fondateur d’Alternatives Economiques écrivait : « Le scandale des heures supplémentaires : malgré la crise, le recours aux heures supplémentaires défiscalisées a encore progressé au dernier trimestre 2008. D’évidence, il ne s’agit pas de faire face à un surplus d’activité, mais de remplacer les salariés qui ne sont plus là. »

      J’ai donné le lien dans le billet que j’avais moi-même publié le 1er mars 2007 sur Avox sous le titre : « 35 heures et heures sup »

      Billet que je concluais par ces mots : « L’objectif de la proposition de l’UMP, de toute évidence, n’est pas la ’réparation’ de notre protection sociale, mais bien la casse de tout le droit du travail. »

      Dans cet article il y a de nombreuses contributions intéressantes et qui s’étalent sur deux ans. Hélas, à l’époque, les grands médias se sont comportés sur ce sujet, comme à leur habitude, d’une façon telle que William Shakespeare aurait plus que jamais pu dire : « C’est le malheur du temps que les fous guident les aveugles. »


      • Laurent Monserrat 26 mai 2009 19:51

        Merci à vous pour cet excellent complément d’informations.

        Bien à vous,


      • Jerome 26 mai 2009 11:44

        Rien de neuf sous le soleil, tout ce qui est contenu dans cette première partie est su depuis bien longtemps


        Jérôme

        • Laurent Monserrat 26 mai 2009 19:50

          Promis nous remercierons Nicolas Sarkozy si l’on part aux Seychelles !
          Merci encore pour cet excellent commentaire.

          Cordialement,


        • non666 non666 26 mai 2009 13:26

          Tiens regardons le site de l’FRI (http://www.ifri.org), la version « FR » de « Council on Foreign Relations » http://en.wikipedia.org/wiki/Council_on_Foreign_Relations ).

          Que voyons nous dans cette branche occulte qui dirige notre diplomatie ?
          Les « partenaires » sont :
          AEROSPATIALE MATRA (Lagardère inside) ,
          BOUYGUES ,
          ROTTSCHILD,
          CITIGROUP FRANCE....

          Bref les proprietaires des princupaux groupes de presse français, les representants du Medef et surtout, la chielit bancaire qui a « organisé » cette crise financière , juste avant de voir le dollar s’effoindrer dans quelques mois ...

          Nos « amis » defenseurs des etats unis, d’israel et forcement de Sarkozy, vont surement crier au complotisme, mais les faits sont la.

          La politique française depuis Sarkozy a tout fait pour nous rapprocher des interets des multinationnales , nous vassaliser au sein du commandemet intégré de l’Otan, bafouer notre souveraineté en nous imposant un TCE que nous avions refusé .
          Ces memes interets qui controlent nos groupes medias ont egalement « oublié » de nous expliquer les enjeux de ces elections europeennes qui arrivent , ainsi, bien sur , de nous montrer QUI a VOTE QUOI, lors du congrès de Versailles qui a ratifié l’odieux traité de Lisbonne « malgrès nous ».

          Donc oui, votre analyse est probablement bonne.
          Sans etre ni très intelligent , ni très cultivé, Paul, nicolas, Sarkozy de nagy Bosca est surement rusé , mais surement pas un stratège.
          D’autres pensent pour lui et lui mette leurs moyens a son service.




          • Massaliote 26 mai 2009 13:32

            Oui, et cette équipe infernale le drive à nos dépens.


          • herve33 26 mai 2009 19:13

            Le plus inquiétant , ce que Sarkozy n’est qu’une marionnette , et c’est pas en le virant que cela changera , l’UMP regorge d’individus qui seraient prêts à prendre sa place et continuer sa politique du vide ( du moins pour le commun des citoyens ) , et puis si nous voulons l’alternance , on nous propose la Ségolène ou la Martine qui ne sont de gauche que de façade.

            Il ne faut surtout pas empêcher les multinationales de nous asservir , et de faire du fric même en délocalisant la totalité de nos emplois .

            IL suffit de lire cette censure du PS sur un article de Jacques Sapir, Directeur d’Études à l’EHESS, pour comprendre que le PS n’est pas mieux que l’UMP .


          • Laurent Monserrat 26 mai 2009 19:52

            Excellent article !

            Bien à vous,

            Laurent


          • souklaye souklaye 26 mai 2009 22:20

            Si j’étais directeur de casting institutionnel, je prendrais un soin particulier à l’élaboration des profils de mes adversaires afin de domestiquer les ambitions de mes alliés, dans ce cas, il faut que l’opposition naturelle, revancharde ou opportuniste soit…

            … complice depuis toujours et indispensable à l’équilibre du pouvoir de façade, en outre, le transfert de certaines vedettes durant le mercato est ritualisé et le sabotage des fusions et acquisitions pragmato-idéologiques est officieusement prohibé.

            Ou … à l’agonie car abandonnée par sa fan base, rien de tel qu’un précurseur spolié pour garantir les extrêmes du terrain de jeu et alimenter les phobies non lues dans les livres d’histoire et l’héroïsme passif des rébellions adolescentes.

            Ou … une start-up ou un nouvel arrivant dans le business, un rookie ayant compris que les idées sont mortes avec Dieu et que les stéréotypes angéliques ainsi que la démagogie rationnelle font recette chez les vieux fanatiques désabusés comme chez les jeunes obnubilés par n’importe quelle utopie publicitaire. la suite ici : http://souklaye.wordpress.com/2009/03/25/le-subjectif-au-conditionnel-si-j’etais-directeur-de-casting-institutionnel/


            • Kim Kim 27 mai 2009 06:59

              Faut croire que les français sont sous anesthésie médiatique pour avoir élu un quarteron et fils d’émigré qui se fout de la France plurimillénaire comme de l’an quarante. Il aurait eu les mêmes ambitions partout ailleurs, c’est tombé sur nous, pas de chance.


              • E-fred E-fred 27 mai 2009 09:19

                Merci à l’auteur de refaire le point sur « La grande manipulation ».

                Effectivement, c’est une question que je me pose souvent. est ce que NSGB bosse tout seul en réaction à , au coup par coup selon l’actualité des faits divers, ou bien est-il une marionnette ?
                Est-il conseillé par des puissances invisibles ou bien essaye-t-il simplement de plaire aux puissants dont il convoite l’illusoire sensation de « POUVOIR ».
                Je ne savait pas que la rupture tant annoncée lors des présidentielle était celle de son marriage, par ce qu’avec sa politique gouvernementale, je ne pense pas que l’on puisse parler de rupture, mais d’effondrement des valeurs Républicaine.

                Comme il est si bien écrit dans un artilce de R89 :

                "Faut-il donc se mettre à genoux avant d’entonner la Marseillaise ? C’est ce que semble suggérer le rapport qui, déplorant l’absence de la « signalétique républicaine » dans les établissements, recommande chaudement « de mobiliser les efforts des autorités compétentes afin d’améliorer la visibilité des symboles républicains » en plantant un drapeau tricolore et un buste de Marianne dans chaque école. Nul doute que la République en sera transfigurée…« 

                Et justement, des signaux, celà fait quelques temps qu’on peut en voir...mais pas vraiment dans le sens Républicain que j’entendais...mais il me semblait que j’étais un des seuls à percevoir ce déraillement du système...

                Grâce à Internet, j’ai, au gré des clics et des recherches diverses, trouvés des sites et des blogs où d’autres personnes percevaient aussi ces atteintes à la citoyenneté. Non seulement ils percevaient les signes, mais certains, journaliste de surcroît, font un travail fantastique de lecture et d’explication.

                Olivier Bonnet a fait un très bon livre où j’ai appris beaucoup de chose.
                Comme il le dit dans l’interview, lui et d’autres se sont levés contre la »propagande« lors du scrutin présidentiel, mais le rapport de force est trop inégal face à la presse classique...

                Quid de Denis Robert face au pouvoir des banques ?

                Le simple citoyen ne peut être que broyé par ce système.
                Tout est fait pour nous individualiser, nous cloisonner dans nos démarches visant à expliquer et à montrer »l’imposture« .

                Le Net est une force pour la diffusion de l’information car il permet de s’affranchir des réseaux de distribution de la presse au papa à Serge...mais le net demande une connaissance sans cesse renouvelée concernant la sécurité du réseau informatique.

                Allons-nous finalement tous passer pour des »terroristes du net" avec Hadopi-Lopi-herisson ?


                • non666 non666 28 mai 2009 16:15

                  Tu le sais bien E-Fred.
                  Hadopi n’a pas de raison d’etre en temps que enieme mesure anti-fraudeur.
                  C’est juste du cumul ou du renforcement de peine.

                  Par contre, cette loi scélérate a une raison d’etre en inventant une nouvelle sanction : la privation d’Internet.
                  Et ce n’est evidemment pas les les pauvres Copieur de CD qui sont visés.
                  mais bel et bien ceux qui remettent en cause le controle de l’information et donc la manipulation de la vérité.

                  Après les journaux qui perdent leurs lecteurs, la baisse des recettes de TF1 montre la perte d’influence qu’ils ont déjà subit.

                  Or sans ce controle, comment faire reelire l’AMI d’israel et des etats unis ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès