Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy : la preuve par sept

Sarkozy : la preuve par sept

Le Second tour des élections présidentielles sera un « débat entre deux idées de la nation, deux projets de société, deux systèmes de valeurs, deux conceptions de la politique ». Comme l’a signalé Nicolas Sarkozy au soir du premier tour, les Français seront confrontés à un choix majeur le 6 mai 2007. Bien que la littérature anti-sarkozyste ne manque pas, que l’on me permette ici d’insister sur les motifs pour lesquelles les électeurs démocrates, quelque soit leur tendance politique, devraient à mon sens glisser un bulletin Ségolène Royal dans l’urne.

On le savait depuis plusieurs siècles, « diviser pour mieux régner » constitue l’une des bases de la politique. On croyait cependant que la formule se limitait à semer la division parmi ses adversaires, pas parmi les électeurs. Depuis son arrivée fracassante à la tête du Ministère de l’Intérieur, celui qui prétend « rassembler » au second tour multiplie les assimilations, catégorisations et divisions faciles. Il y eut par le passé les prostituées, tristes cibles du Ministre alors fraîchement nommé. Puis s’en suivi l’épisode « racailles  » dont on allait « débarrasser » la France. Arrivèrent ensuite les émeutes de Décembre 2005, répercussion directe ou indirecte (qu’importe !) d’une politique visant à stigmatiser une partie des banlieues. Et puis, ce terrible appel lancé aux préfectures à « faire du chiffre » sur les expulsions, qui poussa nos administrations à se concentrer sur les roms, populations facilement expulsables car vivant en communauté. Un passage par le controversé « Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale », dont on ignore encore, heureusement sans doutes, les fonctions autres qu’électoralistes, et Sarkozy d’annoncer qu’il est au service de « La France qui se lève tôt », comme si l’autre France, celle de l’assistanat, passait son temps devant la télé. Que les paroles qui lui furent rapportées suite aux évènements de la Gare du Nord (« Encore une ou deux émeutes comme celle là, et c’est plié ! ») aient été prononcés ou pas, on l’aura bien compris ; le candidat a instauré le préjugé, la stigmatisation malsaine et de la peur en ressorts du pouvoir : première raison de voter contre Nicolas Sarkozy.

Le candidat de l’UMP cultive ses amitiés avec les journalistes, ou plutôt avec ceux qui possèdent les médias de notre pays. Ayant pris Martin Bouygues (TF1) pour parrain de son fils, il est aussi l’un des grands amis d’Arnaud Lagardère (Paris-Match, Europe 1) ou Serge Dassault (Le Figaro). Ce qui ne l’empêche pas de pester en permanence contre les médias, avec une aptitude innée à transformer les critiques en menaces, et les menaces en exécution : mécontent d’une Une de Paris-MatchParis-Match montrant Cécilia dans les bras d’un autre, il obtient le licenciement du Directeur de la Rédaction Alain Genestar. A la mi-mars, il se lâche devant le personnel médusé de France 3, «  Il faut virer la direction de France 3 ! Je ne peux pas le faire maintenant. Mais ils ne perdent rien pour attendre. Ça ne va pas tarder  ! ». Effectivement, une fois élu, Sarkozy bénéficiera à la fois d’un contrôle direct ou indirect autant sur les chaînes de télévision publique que privées. Une situation totalement similaire à celle de Silvio BerlusconiBerlusconi, qui étendit son empire télévisuel aux chaînes publiques en accédant au pouvoir. Normal que dans ces conditions, ce dernier soutienne sa candidature : deuxième raison de voter contre Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy est aussi un grand colérique. Tout ceux qui le connaissent de près, et veulent bien le rapporter dans les médias, convergent sur un point : le candidat est frustré par sa taille, malpoli et surtout avide de pouvoir. Face aux caméras de télévision, il s’efforce de se mettre sur la pointe des pieds, et ce malgré ses talons rembourrés. Il traite ses collaborateurs de « connards », utilise formules cyniques et menaces régulières à l’encontre de ses prétendus amis ou rivaux. Alors certes : à chacun ses frustrations, et l’on attendrait certainement pas d’un Président d’être parfait, tout comme on ne le jugerais pas par sa taille. Mais dès lors, les gaffes de Ségolène Royal ne valent-elles pas mieux que le caractère impulsif, menaçant et dangereux d’un Sarkozy, véritable Napoléon paumé au milieu du XXIème Siècle ? Troisième raison de voter contre Nicolas Sarkozy.

Se pose naturellement la question des rapports avec l’extrême droite. Sarkozy entends ‘décomplexer’ la droite, quitte à flirter avec les thèses du Front National. Après tout, déclare le candidat, quel est le mal à ramener dans le giron de l’UMP des électeurs, qui, auparavant, votaient pour Jean-Marie Le Pen ? « Ce que dit Le Pen n’est pas intouchable », dit en substance Nicolas Sarkozy. Effectivement, en droitisant son discours, le candidat peut se targuer d’avoir terrassé le vote FN, ce qui explique bien entendu son excellent score du premier tour. Mais au final, Le Pen a beau être le grand perdant du 22 avril, ses thèses, elles, semblent bien progresser, puisqu’elles sont partiellement reprises par le candidat du parti crée par Jacques Chirac, pourtant anti-frontisteanti-frontiste convaincu. Rien n’oblige les citoyens à accepter cette lepénisation des esprits, quand bien même celle-ci serait portée par un candidat démocratique : quatrième raison de voter contre Nicolas Sarkozy.

Le candidat de l’UMP prétend incarner une politique « nouvelle », aux antipodes de son rival et mentor Jacques Chirac. Ces dernières semaines, il n’a cessé de critiquer les « manœuvres politiciennes » suite aux appels du pieds de Ségolène Royal vers François Bayrou, tout en s’assurant en sous main du soutien forcé des députés de l’UDF. Mais est-ce pour illustrer cette politique que les Renseignements Généraux ont enquêté successivement sur la famille, puis sur le patrimoine de Ségolène Royal ? Est-ce dans un esprit de transparence que le candidat de l’UMP fut incapable de convaincre dans ses réponses aux allégations du Canard Enchaîné sur son appartement de l’Ile de la Jatte ? Amitiés cultivées dans les milieux économiques et financiers, journalistiques, et juridiques : celui qui prépare depuis cinq ans sa campagne a su tisser son réseau. Bien loin de révolutionner la politique, Sarkozy sera l’homme qui perpétuera les relations incestueuses entre le privé et le public qui gangrènent la démocratie française, en véritable héritier du système Chirac : cinquième raison de voter contre Sarkozy.

En nous offrant ses pensées soi-disant philosophiques sur l’inné et l’acquis, le candidat de l’UMP a fait fort. La pédophilie aurait un caractère génétique, le candidat « inclin[ant] à penser qu’on naît pédophile ». Sarkozy aurait pu s’arrêter là, et reconnaître avoir été trop loin. Mais non, nous a-t-il déclaré, critiquant ces « tabous » qui hantent la société française : Mr. Sarkozy, au contraire aurait « ouvert un débat ». Mais quel débat s’agissait-il d’ouvrir, puisqu’un tel rapport génétique, aux antipodes de plus d’un siècle et demi de psychanalyse, n’a jamais été démontré scientifiquement, et qu’aucune découverte récente ne concourrait à ses dires ? Comme l’a si bien dit Jean-Marie Colombani, de deux choses l’une : soit Sarkozy est complètement ignorant sur le sujet, auquel cas il aurait mieux fait de se taire ; soit il est persuadé du bien-fondé de ce qu’il dit, auquel cas ses paroles sont pour le moins inquiétantes, sinon dramatiques : sixième de voter contre Nicolas Sarkozy.

Alors certes, on soulignera que Ségolène, elle-même, n’est pas exsangue de toutes critiques. Une aptitude à gaffer, un ton souvent monocorde dans le discours, comme le soir du premier tour, une personnalité parfois détestable, une image travaillée par des communicants et un sourire aussi indécrottable qu’énervant. Mais ne nous trompons pas : cette candidate, avec ses imperfections, changera la politique : elle l’a montré par son ouverture au centre, sa rébellion contre les barons du PS, sa capacité à débattre et à apprendre au cours des débats. Cette femme est intègre, raisonnable, ouverte à la discussion, contre les préjugés et les critiques faciles : elle saura gouverner la France. Septième raison, au soir du 6 mai, de mettre un bulletin « Ségolène Royal » dans l’urne. Et renvoyer Nicolas Sarkozy en banlieue. A Neuilly, bien sûr !

Manu Brutin


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Cattleya 4 mai 2007 17:18

    Voila de quoi vous aider a formuler voter decision finale, pour peu que vous hésitiez encore. Plutôt que de voter blanc si vous ne vous reconaissez vraiment dans aucun des deux programmes proposés, et seulement dans ce cas, votez par identification sociale.

    Voici un portrait des proches des deux candidats.

    Bon vote ;)

    — > Les proches de Sarkozy http://www.dailymotion.com/tag/sarkozy/search/pascal%2Bsevran/video/xvn1i_les-amis-de-sarkozy-la-suite

    — > Les proches de Ségolène http://www.dailymotion.com/video/x1vcxs_grand-concert-pour-segolene-royal


    • PasKal 6 mai 2007 12:40

      « Sarko la preuve par sept » ???

      « SEPT », c’est quoi ??

      LE NOMBRE DES AMANTS SUCCESSIFS DE SA FEMME ???? smiley

      La France va se doter qu’un « Chef de Gare » comme Président... MDR (Mort De Rire)

      Et ce sont ses électeurs qui, en représaille, vont se faire ’cocufier’. Bah ouais, quoi, y’a pas de raison que seul le Président soit un ’cocu’, m...e à la fin ! smiley

      J’vois déjà les titres des journaux à l’étranger : « Et notre Pays recevra demain en visite officiel, ...le Cocu de l’Elysée ». Ca va la fiche bien... smiley

      Après l’Etat-UMP des ’voleurs’, l’Etat-UMP des ’cocus’ !! smiley smiley ...non moins ’voleurs’ et ’truands’ d’ailleurs !


    • Adama Adama 6 mai 2007 12:47

      Paskal, petit jaloux ! vu tes commentaires au dessous de la ceinture, tu dois être impuissant depuis de nombreuses années smiley


    • PasKal 7 mai 2007 08:31

      Non, juste un HOMME LIBRE, REPUBLICAIN et DEMOCRATE qui refuse ce « coup d’Etat » mené par un PARTI POLITIQUE MAFIEU (l’UMP) qui a pratiqué l’intimidation, les menaces (y compris sur la vie privée de journalistes !) pour MUSELER la Presse française et MANIPULER l’OPINION dans le but intentionnel de MANIPULER et TRAHIR LA DEMOCRATIE et la REPUBLIQUE pour arriver à ses fins.

      SI L’ELECTION AVAIT ETE HONNÊTE ET S’ETAIT FAITE SUR DES BASES 100% DEMOCRATIQUES, EN TOUTE « EQUITE », EN TOUTE « INTEGRITE », ...JE ME SERAIS INCLINE ET AURAIS RECONNU ET ACCEPTE LA DECISION DU « PEUPLE SOUVERAIN ».

      CETTE ELECTION FUT UNE ’PARODIE’ DE DEMOCRATIE - JE N’EN RECONNAIS DONC PAS LE RESULTAT.

      Je dénie à ce Sarkozy le droit de se prétendre un ’Président démocratiquement élu’.

      Je dénie à ce Sarkozy le droit de dire qu’il est le ’Président de tous les Français’, car il n’est pas le mien.

      J’affirme que ce SARKOZY n’est qu’un ’Président IMPOSTEUR’, qu’un ’Président MAFIEU’ qui a TRAHIT LA « DEMOCRATIE », TRAHIT LA « REPUBLIQUE », TRAHIT LE « PEUPLE FRANCAIS » et qui a ni plus ni moins que « TRAHIT LA FRANCE » !

      JE NE LE RECONNAIS PAS COMME « PRESIDENT ELU » DE LA FRANCE.

      De toute façon, à voir sa 1ère allocution il était évident que ce sale type, dans sa MEGALOMANIE DELIRANTE était persuadé, non d’avoir été élu ’Président de la France’, mais ...« PRESIDENT DE l’EUROPE et DU MONDE » : « Je vais redessiner l’Europe !, Je vais redessiner le bassin méditerranéen !, Je vais redessiner l’Afrique !, Je vais redessiner le Monde ! et »imposer ma vision du Monde à TOUS !« , se croyant même devenu tantôt le »Maitre du Monde« , tanttôt le »Pape sur Terre« , déclamant sa »Bénédiction Urbi-et-Orbi" au Monde entier.

      UN FOU !

      UN FOU DANGEREUX !

      UN TARE et un ILLUMINE emporté dans son DELIRE...

      Pitoyable et pathétique...

      Bref, en 3 lettres : un ...CON !


    • Cattleya 4 mai 2007 17:30

      Voila de quoi vous aider a formuler voter decision finale, pour peu que vous hésitiez encore. Plutôt que de voter blanc si vous ne vous reconaissez vraiment dans aucun des deux programmes proposés, et seulement dans ce cas, votez par identification sociale.

      Voici un portrait des proches des deux candidats.

      Bon vote ;)

      — > Les potes de Sarko http://www.dailymotion.com/tag/sarkozy/search/pascal%2Bsevran/video/xvn1i_les-amis-de-sarkozy-la-suite

      —> Les potes de Ségo http://www.dailymotion.com/video/x1vcxs_grand-concert-pour-segolene-royal


        • didu didu 5 mai 2007 02:36

          Selon sarkozy.fr, l’election est prevue pour samedi soir !!

          http://www.sarkozy.fr/

          GROSSE BOURDE !!


          • pabix 5 mai 2007 04:14

            Et les français établis à l’étranger ? Et les français de Martinique, Guadeloupe et Guyane française ? Et les français qui votent le samedi ? Ils comptent pas ? La France, c’est pas que la métropole. Il y a un grand réservoir de voix en dehors du 45e Nord et du 2e Est.


          • Ricky972 5 mai 2007 03:10

            Tout ça c’est du gentil baratin. Personne, même au PS, ne croit plus du tout en la victoire de Royal ! Alors si personne n’y croit du tout plus dans l’entourage de Royal, pourquoi vais-je croire à une victoire royaliste ?!

            D’autant que la dynamiques est en faveur de Sarkozy. Il se situe actuellement autour de 54%. Or, il devrait gagner 1% samedi du fait de la dynamique qui s’est installé en sa faveur. Cela fera vraisemblablement donc un score tournant autour de 55%. Vu la participation, cela en fera le Président le mieux élu de la Cinquième République en terme de nombre de voix et le 4ième en terme de pourcentage, d’autant qu’on ne retiendra pas les 82% de Chirac en 2002...

            Bref, les Français enverront sans doute Sarkozy à l’Elysée et Royal à la maison pour s’occuper de ses enfants qu’elle a quelque peu délaissés !


            • Scarlet 5 mai 2007 19:07

              La dernière phrase est toute en délicatesse... Quelle classe !

              Alors comme ça on vote suivant la tendance, comme NS est « tendance », faisons fi des convictions politiques (que l’on soutienne l’un ou l’autre candidat) on doit voter pour le produit marketing qui semble remporter les suffrages. C’est une conception assez particulière de la politique et de l’exercice de la démocratie qui me semble bien danser avec le panurgisme.

              C’est assez inquiétant... smiley


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 5 mai 2007 19:13

              @ Ricky972 :

              « Personne, même au PS, ne croit plus du tout en la victoire de Royal ! »

              Et même, dès le début, François Hollande en restait sur le cul, des conneries sorties par sa compagne.


            • Gilles Gilles 5 mai 2007 12:12

              UMP & Homophobie

              Ajoutons à propos de l’inné et de l’acquis que Sarkozy a aussi déclaré que l’homosexualité était (ou pouvait être) génétique et donc se transmettait par des liens de filiation. Hélas la revue Philosophie magazine a coupé la réplique faites à Onfray (ils l’on avoué). Jusqu’à présent aucune étude scientifique sur la question n’a tranché, donc ce que dit Sarko ne relève que du préjugé.

              Le député Romero, UMP, a démissioné de l’UMP excédé par les prises de positions homophobes de certains de ces collègues, notamment des trés proches de Sarkozy dans cette campagne et qui prônent, tenez vous bien, de revenir sur les loi anti homophobies votées dernièrement. A croire que traiter impunément les gens de pédé et les discriminer pour ce motif, c’est l’essence de la liberté.

              Et la Boutin qui déclarait au moment du débat sur le pacs « qu’elle n’avait rien contre les homos mais qu’ils faudrait les soigner » ; Elle n’a pas chnagé et Sarko la cajole...évidement les deux pense que c’est génétique, de là à en faire une maladie génétique

              Car sarko et ses sbires sont pour la plupart un ramassis d’incultes (ils l’on prouvé moultes fois) qui ouyre qu’il connaissent peu de ce qui est étranger à leur monde restreint, ils confondent opinion et faits. Voulez vous vraiment de ces gens là pour diriger un pays, pour faire en sorte que les gens vivent bien ensemble ?

              Je n’accuse pas l’UMP d’être homophobe en soi mais il abrite une sale clique de cette engeance et manifestement rien n’est fait en haut lieu ni par els militants pour les calmer.


              • Y. DESGREES 5 mai 2007 18:45

                Les nombreux « pro-Marie-Ségolène » ont raison de s’inquiéter... Pour autant il semble qu’il soit trop tard. Le verdict des urnes, dimanche soir, ne vous autorise cependant pas à refuser un verdict qui sera sans appel : probablement un score rarement atteint depuis l’élection de Georges Pompidou.

                Un peu plus de respect de la démocratie ne vous ferait pas de mal. Vous commencez à sentir la défaite, soit ; ce n’est pas une raison pour raidir ses positions passéistes en suggérer comme Mme Royal des menaces. Respectez le choix des électeurs, qui pour l’instant semble très majoritairement en faveur de Nicolas Sarkozy comme successeur de Jacques Chirac. Attention à ne pas donner cette impression détestable d’être à l’avance des « mauvais perdants ». Attendez le 6 mai à 20 heures et quelques minutes pour continuer à commettre vos discours de haine dont la France commence à avoir assez. Ce n’est pas ce que les Français attendent de vous, comme de tous. Ne comprenez-vous pas qu’ils en ont assez de la Ségolènitude, de la Bayrouitude, et des discours simplistes et rabâchés des extrémistes de tous bords...

                Le peuple de France recherche l’apaisement, le calme, un discours simple mais précis de reconstruction de son pays. Avec un nouveau président qui ne sera pas celui d’un parti, d’un clan, d’une famille politique, mais celui de TOUS LES FRANÇAIS, y compris vous-même.

                Soyons constructifs : Il nous faut croire qu’ On ne verra plus personne laissé au bord du chemin On ne verra plus la chienlit dans les écoles On ne verra plus la perte de croissance On ne verra plus les injustices crées par les « régimes spéciaux » des retraites On ne verra plus de parachutes dorés dans les grandes sociétés On verra de moins en moins d’assistés et de plus en plus de travailleurs heureux d’avoir enfin retrouvé à la fois du travail et leur dignité. Fraternité, justice et ordre social seront au rendez-vous du redressement souhaité par tous.

                Nicolas Sarkozy saura tenir ses promesses, parce qu’elles sont justes, parce qu’elles ont été mûrement et longuement réfléchies et préparées, parce qu’il en a la volonté et les capacités. Ayez l’honnêteté de lire ou relire son discours de Dijon du 23 avril dernier, lorsqu’il pose les questions « pourquoi tant de haine » ? Les réponses, s’il est élu, sont dans ces phrases à la fois nobles, généreuses et constructives.

                L’avenir sera à ceux qui auront la volonté de croire qu’« ensemble tout est possible », celle de participer à la rénovation attendue ; pas à ceux qui ne continuent à imaginer pour la suite qu’une France du déclin. YDdL


                • Scarlet 5 mai 2007 19:53

                  Au départ j’ai vraiment cru vos propos ironiques, mais visiblement ce n’est pas le cas. Je ne vous cache pas que je ne voterai pas NS. M. Guéno a écrit un discours très juste, empreint d’humanisme, de justice, de morale et d’amour. Plein d’emphase, magnifique ! Les discours écrits par les autres c’est très beau (et je renvoie la balle évidemment à la candidate socialiste). Mais, j’attends les actes. Et rien, absolument rien n’a présagé du discours qu’ a prononcé NS dans son comportement au sein du gouvernement ces 5 dernières années. Mais il paraît qu’il a changé, NS est amour aujourd’hui ! Je suis assez effrayée par ce manque de recul, on peut évidemment soutenir un candidat tout en gardant un minimum d’esprit critique, car quelque soit le candidat tout n’est pas bon à prendre. Une adhésion aussi totale me fait penser à un endoctrinement... j’espère juste que vous ne serez pas trop déçu(e) par votre candidat. Bon vote !


                • Forest Ent Forest Ent 6 mai 2007 03:09

                  Mais y nous emmerde à poster toujours les mêmes conneries. Heureusement que les permanents UMP vont disparaitre dès lundi.


                • Forest Ent Forest Ent 7 mai 2007 01:55

                  Mais je maintiens ce que j’ai écrit et pour les mêmes raisons ! Les permanents UMP vont disparaitre dès lundi, car on ne les voit jamais ici en dehors des élections. C’est comme les sauterelles : ça passe par nuages.

                  Quand au résultat, Pinocchio reste un menteur, un voleur, un répresseur, un Berlusconi, un démagogue, etc ...

                  Tu l’as élu : c’est toi qui va avoir bonne mine.

                  Moi, je suis riche et vieux. Personnellement, ça m’arrange bien. Merci encore à vous, et bonne chance. Vous en aurez besoin.


                • Stephane Klein Stephane Klein 6 mai 2007 23:12

                  Et un autre qui a ete mouche, un... il faut croire que les electeurs ne sont pas democrate.... ou que les electeurs democrates sont alles ailleurs.

                  Les choses qui me rejouissent dans cette election :
                  - le FN a ete largement battu (ce qui reduit le ’second front cree par le PS et Mitterrand).
                  - la droite est enfin totalement de complexee et ne donne plus de prise au terrorisme intellectuel de la gauche.
                  - la reforme a de bonnes chance de se faire.
                  - le PS a evolue ostensiblement vers la sociale democratie et le liberalisme social.
                  - les docteurs d’opinion et autres masturbateurs de cervelle agaoravoxien venus du PS ou de l’UDF et dont le propos etait de nous bourrer le crane ont ete simplement ridiculises.

                  Et ca, ca n’a pas de valeur :))

                  Vive le bon sens populaire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Emmanuel Brutin


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès