Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy le grand illusionniste toujours à la baguette

Sarkozy le grand illusionniste toujours à la baguette

Ce vendredi 13 novembre 2009, l’Assemblée vient de voter le projet de loi de finances pour 2010 avec l’amendement posé par Mr JF. Copé avec le soutien du chef du gouvernement et du président de la commission de l’UMP, de soumettre à l’impôt les indemnités d’accident du travail.

Ainsi ce gouvernement qui par ailleurs vient par la bouche de son président rappeler que devenir français c’est adhérer à une forme de civilisation, à des valeurs, à des mœurs », semble oublier que parmi ses valeurs existe celles de l’égalité et la fraternité, dont il a un bien curieux sens.

 

Les salaires qui sont les revenus des salariés sont soumis à l’impôt sur la base du salaire net déduction faites des cotisations aux organismes de sécu et autres, la loi règle cela.

Ainsi par la cotisation les salariés se couvrent et bénéficient lors d’accidents d’un retour de leur propre cotisation par acte de solidarité d’un système par répartition que ce soit pour la maladie, la maternité, ou l’accident du travail auquel cotise le seul employeur.

Puis vint les périodes de la fronde médiatique sur les trous de la sécu, sujet de société durant les années 80, comme aujourd’hui le sujet de société est les agressions. La réponse des gouvernants fut une augmentation sans cesse des prélèvements obligatoires CSG et RDS, et donc en bout d’escalade la main mise sur le budget de la sécu en relevant les partenaires sociaux de la gestion de cet organisme de droit privé par la récupération du vote du budget de la sécu par le parlement.

Ainsi par l’usage pavlovien de la médiatisation les salariés ont perdu le contrôle de leur organisme, sans que ce trou mythique ne soit comblé. Durant cette période à titre de justice sociale il a été voté (je n’ai plus les dates en mémoire) la soumission à l’impôt des indemnités journalières et maternités. Demeurait donc exonéré les indemnités d’accidents du travail, reçu des seules cotisations de l’employeur, puisque c’est lui qui expose les salariés à ces risques.

Cette imposition des indemnités maladie et maternité qui étaient perçus en leur temps comme injuste, puisque cela mettait fin à l’illusion de l’imposition du salaire net, puisque, par l’intermédiaire de l’imposition des indemnités comme source de revenu, l’on imposait sans le dire et donc indirectement de fait, les cotisations qui étaient retirés pour déterminer le salaire net imposable.

C’est ce que l’on appelle un tour de passe passe pour ne pas avoir à dire que l’on impose le salaire brut. Encore heureux que les indemnités de l’affection de longue durée (A.L.D.) ne soit pas soumises à l’impôt sur le revenu.

Il en découle que, habitué à l’imposition des indemnités depuis des années, celles qui en sont demeurés exonérés deviennent de fait une situation de privilégiés et l’on s’empare alors des valeurs d’égalité de la république pour la soumettre à l’impôt, comme suppression d’une injustice. Cela s’appelle de la manipulation.

(pour ceux qui n’ont pas la mémoire courte c’est le même processus qui a été utilisé pour opposer les salariés du privé au public et faire du public des privilégiés.)

« Le rapporteur général de la commission des finances, Gilles Carrez (UMP), considère qu’"il s’agit de corriger une anomalie fiscale ". Pour ses promoteurs, il y a urgence à en finir avec cette "injustice" qui fait que les indemnités servies en cas de maladie ou de maternité sont imposables et que celles versées à la suite d’un accident du travail ne le sont pas. » (Source le monde)

Parfois je me demande si ces parlementaires, qu’au demeurant je respecte, sont conscients de l’harmonie de l’ensemble des mesures qu’ils votent, quand on a l’audace de voter un bouclier fiscal et que l’on impose les revenus de compensation pour des personnes dans la difficulté comme symbole de justice.

 « En 2007, 622 salariés ont péri dans un accident du travail. Sur les 720 150 accidents avec arrêts enregistrés, pour 35 871 141 journées d’indemnisation, 46 426 ont entraîné une incapacité permanente. La plupart des accidentés proviennent des métiers dits d’exécution ».

Durant le vote du budget 2010 sur la sécurité sociale l’UMP qui avait un certain nombre de propositions, a dû renoncer sur l’insistance du gouvernement à plusieurs niches sociales, comme le "droit à l’image collective", dispositif d’exonérations de charges pour le sport professionnel, mais pas curieusement à celle touchant les plus démunis, en soumettant les indemnités d’AT à l’impôt.

« Donnant la priorité à la "sortie" de crise, le gouvernement a fait le choix, pour ce PLFSS, de laisser filer les déficits. Les députés, droite et gauche, ont pour leur part cherché à trouver de nouvelles recettes, s’attaquant à plusieurs niches sociales, comme le "droit à l’image collective", dispositif d’exonérations de charges pour le sport professionnel. Mais, face à l’insistance du gouvernement, la majorité a renoncé à la plupart des initiatives qu’elle avait prises, comme la surtaxe des cigarettiers et l’encadrement des dépassements d’honoraires des médecins » (source le nouvel obs.)

Jusqu’à quand la population va se laisser manipuler de la sorte, jusqu’à quand les analystes sociaux vont se taire, jusqu’à quand les faiseurs d’opinion vont se coucher.

Jusqu’à quand le stérile débat droite ou gauche va-t-il paralyser les salariés au point de ne plus être capable malgré leur convictions de défendre leurs intérêts et se laisser abuser, par des tours de passe passe et par les thèmes médiatiques, tel celui de la grippe qui dure depuis fin avril, pour détourner leur regard de la régression de leurs situations sociale.

Sinon comment comprendre que plus de trois millions de salariés dans la rue ne débouche sur rien.

J’espère que lors du débat pour les présidentielles le PS fera la liste de toutes les lois liberticides et d’injustices sociale qu’il entend abroger, après en les avoir dénoncés comme telles. Permettez moi encore de rêver, pour l’instant ce sont les chèques contraceptions qui font la une, histoire pour madame Royal comme le président de ne pas se laisser dissoudre dans l’anonymat médiatique.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 14 novembre 2009 11:06

    Entièrement d’accord, Ddacoudre.

    Qui plus est, concernant la fiscalisation des indemnités d’accident du travail, Copé s’est bien gardé d’évoquer le fait qu’un grand nombre des victimes de ces accidents sont déjà lourdement pénalisés par la perte de primes accordées, entre autres, pour des horaires décalés ou des conditions de travil dangereuses.

    Emmanuelli a poussé un coup de gueule ô combien justifié en mettant en parallèle l’économie pour les pouvoirs publics de 150 millions à rapporter aux 73 milliards de manque à gagner pour l’Etat du fait des niches fiscales existantes !

    Pas sûr que nos gouvernants aient fait un choix judicieux ; je pense même que, pour un gain dérisoire, ils ont remporté une victoire à la Pyrrhus qui leur fera perdre de nouvelles voix populaires lors des prochains scrutins.


    • JL JL 14 novembre 2009 11:27

      Sur cette affaire de fiscalisation des indemnités : sauf erreur, cela revient à faire payer par les caisses de protection sociale de l’argent qui ira remplir les caisses du Trésor public.

      Autrement dit, d’un coté on réduit les rentrées de la Sécu par des exonérations de charges, de l’autre on compense les pertes du Trésor public dues au bouclier et niches fiscales entre autres, par des ponctions sur les indemnités versées par la Sécu, ...
      On achète des lots pléthoriques de vaccins aux labos, qui seront payés en même tremps que les mercenaires piqueurs, par la Sécu ...

      Il est clair que l’on a juré d’avoir la peau de la Sécu. Bizarrement, aux US ils font l’inverse !

      Tiens, c’est les pourfendeurs de poudre de mulot qui devraient se réjouir, non ? C’est pas demain qu’on remboursera l’eau claire ! Mais peut-être ceux-là ont-ils peur d’une autre chose qu’ils ne peuvent pas dire en public ?


    • ddacoudre ddacoudre 14 novembre 2009 15:24

      bonjour fergus et JL

      je ne sais si les électeurs s’en souviendront,
      mais ce qui me choque le plus c’est la duplicité des parlementaires enfermés dans un dogme économique qui consiste à considérer que retirer de l’argent aux riches pour qu’ils participent à la répartition de l’égalité des charges de l’état doit être supprimé pour faciliter l’investissement créateur d’emploi, tout en renonçant à ceux qui découlent de la consommation populaire.
      c’est toujours ce dogme qui guide leurs décisions et non celle d’une quelconque valeur de la république.
       je ne serais point étonné que dans les valeurs de de l’identité nationale l’on y face rentrer la loi du marché et les vertus « entreprenariales » comme cela à été fait avec le traité de Lisbonne.

      cordialement.


    • JL JL 14 novembre 2009 11:29

      Bien sûr, bon article.


      • joelim joelim 14 novembre 2009 13:22

        Extrait du Monde :

        Pour M. Sarkozy, « la crise a fait éclater le mythe de l’uniformisation inéluctable et de l’avènement d’une civilisation de nomades connectés avec le monde entier mais sans ancrage national. » Et « ceux qui cherchaient à théoriser l’oubli de la nationalité ne cherchaient pas tant à effacer les frontières qui séparent les peuples qu’à se libérer de toute exigence de solidarité », à « échapper à ce premier devoir du citoyen qui s’appelle l’impôt ».

        Ceux qui échappent à l’impôt ? Donc, partiellement, les parlementaires, et aussi les bénéficiaires du bouclier fiscal (institué par un certain Nicolas S.). Au fait combien le Président paye-t’il d’impôt ? 

        Tout çà, n’est-ce pas un peu mettre en pratique l’oubli de la nationalité ?

        • ddacoudre ddacoudre 14 novembre 2009 15:53

          bonjour joelim

          c’est bien ce que je dis notre président plus que d’autres est un excellent illusionniste dont le matériel est les mots. je crois que nous sommes de plus en plus nombreux à mi-mandant à nous en être rendu compte. si je ne me permettrais jamais de lui reprocher la totalité des difficulté qui sont les nôtres il les accroit en restant dogmatique en économie pour vouloir solutionner nos difficultés avec les moyens qui les ont créés.
          d’où l’obligation de faire illusion.

          cordialement.


        • ELCHETORIX 14 novembre 2009 21:56

          bonsoir , l’auteur
          le PS ne fera pas mieux que l’UMP et son âme damnée NAGY DE BÖSCA , car ces 2 partis sont à l’image des RéPUBLICAINS et des DEMOCRATES US , car comme eux ces partis sont infiltrés par les sionistes qui prônent la société économique marchande sur toute la planète au détriment des « valeurs » ancestrales de ces "peuples !
          cordialement !
          RA


          • ddacoudre ddacoudre 14 novembre 2009 22:22

            bonjour elechetorix

            c’est amusant car je viens de faire un commentaire à l’article de Gabale sur le PS, et je lui explique pourquoi le PS ne représente pas l’avenir en l’état actuel.

            nous sommes comme tu l’écris dans blanc bonnet et son inverse. je pense que tu as compris au travers de mes articles et post que je suis ouvert à toutes les valeurs que se reconnaissent les peuples sauf au prosélytisme qui condamnes les autres à se plier à leur vérité.
            je n’ignore pas le poids du sionisme je n’en fais pas le bouc émissaire de nos maux, ils y contribuent comme beaucoup d’autres qui sont soumis à ce que j’ai appelé le « dominant systémique » j’ai expliqué cela dans un article, c’est la foi en la certitude qu’offre le déterminisme des modèles systémiques comme celui de l’économie occidentale, que toi tu traduis par « sionisme ». tu as la conscience de la même chose que moi, sauf que tu l’attribue à ton filtre social et politique, rien à dire à cela.

            cordialement.


          • ELCHETORIX 15 novembre 2009 01:07

            oui « le dominant systémique » me paraît une expression fort judicieuse et moins ciblée ou risquée que « sionisme » , néanmoins je maintiens mon expression , pas par haine ou jalousie ou amertume ; je m’explique , pour moi les « sionistes » sont tous ceuxqui adhèrent et prônent ce « nouvel ordre mondial » dont parle J. ATTALI , NS , BUSH père et bien d’autres comme KISSINGER etc..
            LES SIONISTES DANS MA LOGIQUE NE SONT PAS SEULEMENT DE CONFESSIONS ISRAéLITES,MAIS DE TOUTES LES RELIGIONS , même athées , agnostiques : ce sont tous ceux qui veulent imposer cette « colonisation » moderne , dont on voit la violence et le paroxysme au moyen-orient !
            Me -suis-je bien comprendre ddàcoudre !
            cordialement !
            RA .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès