Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy - Le Pen : “Ensemble tout devient possible”

Sarkozy - Le Pen : “Ensemble tout devient possible”

Les signes se multiplient tous les jours.

• Le coup de pouce pour les parrainages qui manquaient à Le Pen. • La reprise de l’idée frontiste d’un “ministère de l’immigration et de l’identité nationale”, • La ballon d’essai de Brice Hortefeux sur la proportionnelle pour répondre aux voeux du Front national. « C’est un ballon d’essai (...) J’avance, je vois si on me tombe dessus et après on ajuste », dans Le Monde, jeudi 12 avril, • L’abandon du projet de droit de vote aux immigrés dans les élections locales évoqué en 2004 par Sarkozy, • La reprise du discours lepeniste sur les apports indiscutables de la colonisation.

Après avoir perdu “son pire ennemi” en la personne d’un Chirac pourtant finissant et sans pouvoir, Le Pen multiplie les gages de bonne volonté, face au successeur montant.

Dans Le Monde du 5 avril : "Nous n’avons pas d’a priori, ni contre lui ni contre personne", avait expliqué Le Pen. Dans le Figaro de 12 avril : Le Pen poursuit : "Si Sarkozy dit qu’il est d’accord pour un rapprochement, pourquoi pas ? Cela dépendra de l’intérêt de notre pays et de l’intérêt de notre mouvement". Pour être plus explicite et annoncer “l’ère nouvelle” : "Je n’ai pas de contentieux personnel avec Sarkozy, comme j’en avais avec Chirac"

Sarkozy semble prêt à gagner à tout prix mais ne détaille pas son projet. Il sait que les Français n’en veulent pas. Avant tout rester à des idées générales sur la France. Un discours insistant dans ses clips comme si d’autres ne portaient pas aussi une adhésion à la France, à ses messages, comme si Hugo, Zola, Dreyfus, Jaurès, Blum, Mendes-France, Picasso, Aragon, Vilar n’étaient pas portés bien haut dans tant de villes de France autrement mieux qu’à Neuilly. Plutôt que d’affirmer ce que les Français pourraient vivre dans leur travail, leur logement, leur école, il préfère s’en prendre à ceux (quel candidat ?) pour qui l’histoire de France se résumerait en quelques pages honteuses ? Cette façon de ... botter en touche éloigne des enjeux, du programme et du concret et permet de mystifier les Français. Tout comme ses attaques contre Royal et Bayrou accusés de soutenir resquilleurs et émeutiers.

Sarkozy évacue le débat de fond vers des alternatives absurdes, tout comme le Front national. Il le fait d’une façon beaucoup plus réactive, en phase avec l’actualité. D’un côté les voyous, de l’autre côté le responsable de l’ordre public, choisissez votre camp. D’un côté ceux qui cassent, de l’autre ceux qui se lèvent tôt le matin pour travailler, choisissez votre camp. D’un côté ceux qui dénigrent la France, de l’autre côté ceux qui l’aiment comme lui, choisissez votre camp. Le moindre fait divers est instrumentalisé pour obliger chacun à se ranger au côté du shérif alors même que sa politique brutale aggrave les problèmes et les tensions sociales, antagonise les groupes sociaux et en particulier la jeunesse.

Sarkozy l’ami de l’environnement avec un grand E mais ne reprenant aucune des propositions du pacte écologique de Nicolas Hulot ? Sarkozy le maurassien qui aurait rencontré Jaurès et Blum trois fois par jour ces dernières semaines, silencieux sur le cumul des mandats, la concentration dans les médias et la démocratisation des institutions ?

Que dit-il sur le chômage ? Et pour ceux qui ne pourront gagner plus par des heures supplémentaires qu’ils ne décident pas ? Et pour ceux qui sont poussés hors de leur emploi ?

Et ce contrat unique annoncé pour “diminuer la précarité des plus précaires”, alors qu’il augmenterait en fait celle de tous les salariés.

Il nous dit un inquiétant “Ensemble tout devient possible” et que sa politique sera sans compromis.

Gagner par l’intimidation

La politique que veut le nouveau leader de cette équipe sortante de droite n’est pas présentée pour ce qu’elle est vraiment, elle refuse d’assumer le bilan des cinq années de ce gouvernement.

Il pourrait gagner par la peur, la mystification du discours, l’intimidation des citoyens (“des veaux ?”), des journalistes et des opposants. Il s’inspire en fait des méthodes des néoconservateurs états-uniens, de George Bush et du populisme à la Berlusconi dont l’allié Gianfranco Fini, chef du deuxième parti de droite, Alleanza Nazionale (AN) ex MSI néofasciste préface avec enthousiasme les ouvrages traduits en italien de Nicolas Sarkozy.

Autre point symbole de cette façon de faire de la politique est la façon dont celui-ci a suspendu les poursuites contre l’église de scientologie et mis à l’écart des policiers compétents.

Scénario fiction : La convergence UMP-FN en moins de cinq ans

Pour ceux qui en doutent, voici la suite logique d’une éventuelle élection de Sarkozy facilitée par une alliance non avouée avec le Front national. Ce marchandage a un prix qui sera dévoilé progressivement.

Législatives en juin : Le FN retire ses candidats au 2d tour face à l’UMP qui augmente son score de 2002 et contrôle sans partage toutes les assemblées, conseils d’Etat, Conseil constitutionnel, CSA, médias ...

Ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale attribué à Patrick Devedjan (fondateur d’Occident en 1972).

Octobre 2007 : Le Front national change de nom, il devient le Parti républicain national. Le Pen président et Marine Le Pen secrétaire générale.

Après la création d’un nouveau CPE, la réforme du contrat unique, la mise en place de la franchise médicale, le gouvernement Sarkozy-Fillon bat tous les records d’impopularité 2009.

Elections régionales et départementales : Accords tactiques avec le FN PRN.
Nouveau gouvernement : Premier ministre Brice Hortefeux
Secrétaire d’état à l’ordre public : Marine Le Pen
Alain Juppé critique le gouvernement et menace de scissionner l’UMP.

L’Europe sanctionne la France pour son déficit public de 4,2% après les baisses d’impôts directs (comme quand Sarkozy éait à Bercy en 2004 mais moins qu’en 1994 et 1995 à 5,5% record historique quand il était secrétaire au budget).

Le chômage augmente et la majorité des emplois créés concernent comme depuis 2002 des emplois de moins de 30 heures par semaine. Ils sont loin les heures supplémentaires et les incitations à travailler plus et à s’enrichir.

La France que nous aimons mérite mieux que ces affrontements programmés par une droite radicalisée.

Et vous avez bien lu le scénario qui est en train de s’écrire : Marine Le Pen rejoint le gouvernement UMP-FN avant la fin d’un mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy.

Ce scénario est-il aussi le vôtre ?

Vers une société de mise en scène de la peur ?
Sarkozy peut-il encore gagner par la peur ?
Le dernier scandale "eugénique" de Sarkozy
Françafrique : Sarkozy récupère l’héritage de Chirac
L’imposture du "travailler plus, gagner plus"
Les internautes appellent les candidats à débattre le 16 avril

Documents joints à cet article

Sarkozy - Le Pen : “Ensemble tout devient possible”

Moyenne des avis sur cet article :  3.16/5   (141 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • (---.---.185.253) 17 avril 2007 09:40

    A croire que les partisans de Sego imitent Bush a en lire ces torchons : essayer d’entretenir la peur pour qu’on ne vote pas Sarko. C’etait la meme tactique que Bush en 2001 et apres : « si vous votez pour Kerry, Kerry va retirer l’armee d’Irak et les US seront a sang ». On voit le resultat. C’est le candidat qui entretient la peur qui est le plus facho, pas celui qui dit avoir pour exemple Jean Paul II : « N’ayez pas peur »


    • Aldoo (---.---.43.7) 17 avril 2007 14:55

      Quel candidat entretient le plus la peur ? Celui qui veut kärcheriser les racailles et ficher les pédophiles à la naissance, ou celui qui dénonce le premier ?


    • (---.---.185.253) 17 avril 2007 15:13

      Celui qui s’occupe de la securite de nos banlieues et qui parle sans hypocrisie me rassure plus que celle qui veut reduire coute que coute nos depenses militaires sans connaitre notre force de frappe (1 sous-marin selon Marie qui plus est), qui ne connait pas son programme (smig a 1500euros/mois NET hier au plus vite), qui sors du contexte le discours de ses concurrents (le karcher et la racaille sont des expressions prises par les habitants du quartier). On ne peut pas dire que j’aime Sarko mais j’ai peur de Segolene et il faut bien choisir le moins pire.


    • Aldoo Aldoo 17 avril 2007 15:41

      - sur les sous-marins nucléaires, NS a eu aussi l’occasion de prouver son incompétence (excusez-moi de citer un média de gôche : article de Libé)

      - sur le contexte, comme c’est expliqué plus haut : il y a des expressions qu’un ministre d’État futur candidat à la présidence n’a pas le droit d’employer en public... Encore il habiterait dans les quartiers, je pourrais le comprendre, mais non, le monsieur est de Neuilly !

      - sur le programme : il vaut mieux corriger ses erreurs que s’entêter dans des absurdités comme quoi on pourrait choisir de travailler plus pour gagner plus...


    • Jo 17 avril 2007 16:00

      Le probleme c’est que tout pays se doit d’avoir au moins 2 sous marin au cas ou l’un ne fonctionne pas. Donc ne pas savoir combien de sous-marins est excusable a condition de savoir que l’on en a suffisamment pour se defendre. Dire que l’on en a qu’un seul et vouloir encore reduire les depenses est inexcusable de la pretendante chef de l’armee


    • PasKal 18 avril 2007 12:09

      Qui gagnera la « guerre à l’Extrême-Droite » entre les 2 partis ’Extrême-Droite français : l’UMPutchiste-Sarkosyste ou le Front National de Le Pen ?

      Réponse à l’issue de la présidentielle.....

      Mais moi, je préfère qu’AUCUN de ces 2 partis d’Extrême-Droite ne parvienne au pouvoir car je ne veux pas de ce malheur pour mon Pays, pour la France !

      C’est (aussi) la raison pour laquelle je ne voterai pas Royal au 1er tour mais bel et bien, et des 2 mains, pour BAYROU, seul candidat en mesure de faire éviter à la France ce malheur et seul candidat d’écarter ces 2 candidats frères-jumaux d’Extrême-Droite que sont Sarkosy et Le Pen (encore que je pense que Le Pen soit un moindre mal entre les 2).

      en tous cas : JE VOTE BAYROU AU 1er TOUR

      et JE REVOTE BAYROU au 2nd TOUR

      CA C’EST CLAIR !!!


    • tvargentine.com lerma 17 avril 2007 09:56

      La droite est en mutation et elle se modernise par un discours et une réthorique qui correspond aux attentes des citoyens (sécurité,emploi,logements,charges sociales....)

      Pourquoi,vouloir faire des raccourcis comme vous le faites alors que la gauche rassemblent des communistes (c’est l’avenir de l’homme le communisme ???),des troskistes,des verts extrèmistes.....

      Il convient d’être réaliste et de tenir compte des problèmes de la société,que le PS n’a jamais voulu prendre en compte

      Si vous n’êtes pas d’accord,allez voter BAYROU


      • (---.---.38.189) 17 avril 2007 10:06

        Ce n’est plus Le Pen qui fait peur mais bel est bien Sarko.

        Car la différence fondamentale que chacun peut noter dans leurs programmes respectifs est la suivante :

        - Sarko a l’intention de continuer de réprimer les honnètes citoyens comme il l’a largement pratiqué ces cinq dernières années tout en entretenant des zones d’ombre sur sa réelle détermination à restaurer l’ordre public.

        - Le Pen a l’intention de réprimer les délinquants et de rendre aux honnètes citoyens à la fois la sécurité qui leur a été otée et un espace de liberté décent dont seul le souvenir reste aujourd’hui présent.

        Pour ce seul fait, il y a totale incompatibilité entre les deux programmes et aucune alliance ne pourra se faire.


        • (---.---.38.189) 17 avril 2007 10:08

          Ce n’est plus Le Pen qui fait peur mais bel et bien Sarko.

          Car la différence fondamentale que chacun peut noter dans leurs programmes respectifs est tout simplement la suivante :

          - Sarko a l’intention de continuer de réprimer les honnètes citoyens comme il l’a largement pratiqué ces cinq dernières années tout en entretenant des zones d’ombre sur sa réelle détermination à restaurer l’ordre public.

          - Le Pen a l’intention de réprimer les délinquants et de rendre aux honnètes citoyens à la fois la sécurité qui leur a été otée et un espace de liberté décent dont seul le souvenir reste aujourd’hui présent.

          Pour ce seul fait, il y a totale incompatibilité entre les deux programmes et aucune alliance ne pourra se faire.

          Les Français ne sont plus naïfs. L’expérience des cinq dernières années ont ouverts les yeux à beaucoup de citoyens !


          • anomail (---.---.247.108) 17 avril 2007 10:09

            J’aime façon qu’a Sarkozy d’entretenir un écran de fumée en émettant régulièrement de petites phrases choc, afin d’éviter les sujets brûlants. Combien de sujets sur l’eugènisme y’a t’il eu sur Agoravox depuis qu’il a sorti cette ânerie ?

            Malheureusement ces petites phrases ont un effet secondaire (désiré ou non), celui de banaliser les idées extremistes d’un autre âge. Le résultat du premier tour nous dira si la dérive est en marche. Dans ce cas, choisissez bien vos voisins.


            • MyHyene (---.---.214.63) 17 avril 2007 10:31

              il vaut mieux une france d’apres avec sarkozy a sa tete plutot qu’avec l’ennemiE intérieur...


              • (---.---.242.37) 17 avril 2007 10:59

                Votre scenario est sans doute un peu pessimiste, mais tout a fait plausible neammoins... On peut immaginer que tout ca n’arrivera jamais, tout comme on peut immaginer bien pire. C’est ce risque qui me fait m’interroger : malgre tous ces signes, Sarkozy serait le favori a l’election... C’est inquietant.

                Je copie-colle mon commentaire poste sur l’article d’aujourd’hui : « Sarkozy pour quelle France ? » :

                Pas grand chose de neuf dans cet article. Sans doute que Nicolas Sarkozy est un republicain, cependant il y a un doute, toujours ce doute, qui devient tres important quand on rassemble l’ensemble de ses derapages comme l’a fait Marianne...

                Que les pro-sarko mettent toutes ces anecdotes au second plan est tout simplement incroyable. On va elire un chef d’etat, celui-ci doit etre une personne un minimum stable, integre, honnete, respectee (et non pas crainte) dans son pays mais aussi sur la scene internationale, et ceci est largement plus important que le programme du candidat. Quand Sarkozy, candidat (et favori qui plus est) a la presidence, fait allusion de cette maniere a l’invention de la solution finale, c’est tout simplement hallucinant, quand il s’enerve de cette facon dans les locaux de France 3, on n’ose y croire... et pourtant... quand il « incline a penser qu’on nait pedophile » (et que donc, la societe ne sert a rien puisqu’on ne peut en rechapper...)... Quand son pouvoir de controle dans les media atteint un tel niveau... quand il en arrive a trafiquer une photo pour paraitre plus grand... Quand il est pret a tout (y consacrer toute sa vie, puisque il n’a que ca en tete depuis son entree dans la politique) pour acceder au poste en question... quand au moins un de ses proches collaborateur a ete membre actif du mouvement d’extreme droite Occident*... a qui fait-il penser ?

                Peut-etre que tous ceux qui denoncent ces faits se trompent, peut etre que tout ca n’est que (basse) manoeuvre electorale, mais pourquoi prendre un tel risque ? Nous avons tous les elements qui prouvent qu’il y a un risque. Car l’idee est simple et claire : si un apprenti-dictateur (qui peut etre d’ailleurs s’ignore encore) cherchait a se faire elire, il n’agirait pas autrement.

                Et en prenant plus de recul, meme si nous n’avons rien a craindre de Sarko, si celui-ci passe avec de tels discours, cela montrera quand-meme qu’avec un discours et un comportement plus que douteux, il est possible d’acceder a la fonction supreme de notre pays... C’est tres inquietant ... pauvre France... pauvre espece humaine ? N’avons nous rien a apprendre de l’Histoire ?

                Un supporter de Sarko pourrait-il m’expliquer, me raisonner sur cette question qui ne me lache pas ? Je cherche, mais je ne trouve pas... Comment peut on voter pour lui sans penser a tout ca ? A tous ces faits, a tous ces ecarts qui me semble innaceptable pour tout citoyen et donc encore plus pour un candidat a un telle fonction ? Une reponse claire et argumentee me rassurerait peut-etre. Merci de ne pas m’insulter, je cherche juste a comprendre. (NB, je ne suis encarte dans aucun parti et fait parti des indecis pour le 1er tour, meme si en l’occurence, je sais depuis longtemps deja que je ne voterais pas Sarko)

                *http://fr.wikipedia.org/wiki/P... "En 1964, Patrick Devedjian, ainsi qu’Alain Madelin, Hervé Novelli, Claude Goasguen et Gérard Longuet, qui ont alors une vingtaine d’années, rejoignent le groupe activiste d’extrême droite Occident fondé par Pierre Sidos. Patrick Devedjian affirme avoir quitté ce mouvement en 1966 suite à sa rencontre avec Raymond Aron[2]. Cependant, selon le journaliste Frédéric Charpier, repris par le quotidien Libération, M. Devedjian est membre de ce mouvement au moins jusqu’en janvier 1967, son éloignement d’Occident étant dû au climat délétère qui règne en son sein à cette époque.[3]. Il a depuis publiquement assumé et regretté ce qu’il considère comme une erreur de jeunesse :« Je pensais que la vie était un combat. Nous le menions avec les armes de la jeunesse et la violence était partagée. C’était ma première expérience politique. Bien sûr, je la regrette, je me suis totalement trompé. » Au moins il le reconnait, mais comment peut on arriver a de telle fonctions dans la politique avec un tel passe...(idem pour Madelin et les autres d’ailleurs...) ?


                • jb365 (---.---.216.243) 17 avril 2007 11:05

                  @IP:xxx.x7

                  Il est marrant sarko. Il croit que en citant Jaurès, il va recupérer la gauche qu’il a traité d’être du côté des délinquants. Et il croit qu’en citant Jean Paul II il va récupérer les démocrates chrétiens alors qu’ il parlait de déterminisme génétique il y a 10 jours. Comment ne pas voir ses calculs politiques. La ficelle est décidemment trop grosse.


                  • odlhp (---.---.63.161) 17 avril 2007 11:47

                    la ficelle est peut etre trop grosse, mais il ne dévisse pas dans les sondages... ca en devient inquiétant. il ne reste qu’à espérer un sursaut de la part des électeurs.


                  • (---.---.216.243) 17 avril 2007 11:59

                    Je ne crois plus une seconde aux sondages qui le mette à 30% ; A en croire ses appel du pied au FN la semaine dernière, lui non plus. Il fera au maximum 23/24 ;


                    • Unknown (---.---.241.82) 17 avril 2007 12:47

                      http://www.parti-multiculturel...

                      Ca vous plaira j’en suis sûr...


                      • ke3 (---.---.37.88) 17 avril 2007 13:16

                        Euh... faut pas écrire pour essayer de se rendre intéressant. Petite question : qu’êtes vous prêt à faire de plus « personnellement », en PLUS de vos impôts déjà consummés par l’Etat, pour cautionner votre idéale « France Terre d’Accueil » ????? Logerez vous dans votre séjour une famille sans papier l’hiver prochain, laisserez vous les SDF planter leur tente dans votre pelouse, allez vous manger halal, vendrez vous votre maison au chinois quand vous serez en fin de droits ASSEDIC ????


                        • (---.---.5.107) 17 avril 2007 14:05

                          C’est quand même marrant que les gens dit de gauche (PS) viennent crier au loup car Sarko « draguerait » l’électorat front national.

                          Ils oublient juste de dire que c’est le PS qui depuis 20 ans à tirer profit du FN.

                          Mais leur joujou c’est retourné contre eux (avril 2002) et maintenant ils font tout pour qu’un autre ne le récupère pas.


                          • non666 non666 17 avril 2007 14:23

                            La peur au ventre, PS et UMP tirent chacun les consequences des enquetes d’opinions des RG(ce ne sont pas des sondages , hein, c’est interdit...)

                            Le Sarkozy du moment est donc bleu blanc rouge après avoir été pour la discrimination positive des autochtones au profit des colons... Oupps, les electeurs se sont rappelé a lui et du coup il a va de sa surenchère pour essayer de battre lepen sur son propre terrain...

                            Et la c’est clair comme un match de boxe :

                            A ma droite Lepen, 1m80 100 kg,victorieux de la bataille d’Alger, français de souche...

                            A ma gauche l’immigré hongrois 1m54 qui crache sur la France qui ose resister aux etats unis a New-york...

                            Qui osera parier ?

                            En face la madonne sait que les elephants vont la pietinner si elle ne va pas au second tour. Ils sont complices couine la souris !

                            Elle n’a pas vu Highlander, la pauvre. Il ne peut en rester qu’un, sur cet electorat la. Et le plus credible, ce n’est evidemment pas le gnome pro-US

                            Sarkozy a joué le bipartisme avec elle, les offres generalistes de droite et de gauche.

                            Mais les « specialistes », ceux qui sont authentiques sur leurs electorats refont surface.

                            Alors les discours sensés balayer tous les electorats, les uns après les autres, comme autand de part de marché commence aussi a faire des degats dans d’autres cibles.

                            Entre des candidats authentiques et des simulateurs, la prime ne va pas aller aux clones, ça c’est sur.

                            Besancenot va monter. Lepen continue de Monter. Bayrou aussi.

                            Ce n’est pas un hasard si les deux siamois commencent a paniquer et a tirer sur tout ce qui bouge.


                            • Bois-Guisbert (---.---.41.253) 17 avril 2007 15:04

                              La reprise de l’idée frontiste d’un “ministère de l’immigration et de l’identité nationale”...

                              Quand on lit ça, entre la première et la deuxième ligne, on se rend compte qu’on s’apprête à patauger en pleine honnêteté intellectuelle, alors on renonce...

                              C’est bien du temps de gagné... smiley

                              Mais c’est pas très habile, Solaire. Enfin, si vous écrivez dans le but d’être lu. Si c’est juste un plaisir de type masturbatoire...


                              • fredm fredm 17 avril 2007 16:03

                                Politique-fiction de supermarché. Exagéré, pas subtil pour deux sous et largement subjectif. Bref, sans intérêt.

                                Quelques perles :

                                « Sarkozy semble prêt à gagner à tout prix mais ne détaille pas son projet »

                                Sarkozy ne détaille pas plus ou pas moins son projet que ses rivaux.

                                « Il nous dit un inquiétant »Ensemble tout devient possible«  »

                                C’est vrai que c’est très inquiétant... Sa rivale socialiste avait lancé un non moins inquiétant « je vous propose le Pacte présidentiel. C’est ensemble que nous le mettrons en œuvre » et je ne parle pas du « Faire vivre les gens ensemble » de Bayrou... smiley


                                • Manuel Atreide Manuel Atreide 17 avril 2007 17:29

                                  A voir les réactions, c’est le scepticisme qui domine, si je mets à part les quelques affidés du candidat sortant, peut être même faisant partie de ses bataillons d’internautes de choc, prêts à flinguer au clavier tout papier mettant en cause leur « CHEF ».

                                  Pourtant, je suis fondamentalement d’accord avec l’auteur. Des propos des derniers jours, je déduis que les digues erigées en leur temps entre la droite républicaine et l’extrème droite, sont en train de céder, non sous les coups des bruns enragés d’être mis à l’écart, mais par le patron des bleus.

                                  Paradoxal ? Pas tant que cela. Sarkozy n’est nullement le fils rebelle de Chirac, qui lui, n’a jamais voulu composer avec Le Pen. Il est plutot dans la filiation de Pasqua, qui lui a transmis les Hauts de Seine et son trésor de guerre. Pasqua qui, en son temps, avait longuement et fortement plaidé pour des accords avec le FN.

                                  Electeur de gauche je suis. Pourtant, je n’ai pas pour habitude de jeter l’anathème sur la droite de gouvernement. Je considère l’alternance comme un système sain et je sais que la vie politique repose sur cette dualité, même si elle peut sembler s’affadir de temps en temps.

                                  En revanche, je suis fermement opposé aux dérives extrémistes du candidat de l’UMP. Il n’est pas question pour moi d’avoir comme président un homme qui pense que la pédophilie a des origines génétiques. Ou le suicide des jeunes. (Quid du suicide des personnes agées ? pas de génétique là ? ou d’autres gènes ?)

                                  Si il pense fermement ses prises de position, il mettra logiquement en place des centres de détections des « déviances sociales ». Et c’est l’avénement d’une société monstrueuse qui n’est pas la mienne.

                                  Si il ne le pense pas, c’est un démagogue de la pire espèce, qui joue avec des idées explosives. Malheureusement, elles n’exploseront pas qu’à son visage, mais au nôtre tout autant.

                                  Dans un cas comme dans l’autre, oui cette fois ci c’est Tout Sauf Sarkozy. Et c’est justifié.

                                  Manuel « génétiquement mélé » Atréide.


                                  • Jo 17 avril 2007 17:55

                                    Quand il dit je vais prendre des ministres de Gauches, personne ne crie au scandale, quand il dit je tiens compte des avis de l’extreme droite (qui a quand meme battu la gauche lors des dernieres elections), toute la gauche crie au scandale. Ce n’est pas couper les barrieres, c’est ecouter tout le monde et il serait temps que la gauche le comprenne.


                                  • dix2der 17 avril 2007 18:11

                                    @Bois-Guisbert : très bon smiley

                                    Sarko ne décroche pas parce qu’on donne le choix aux français entre deux choses : non pas entre des programmes (croyance qui a le mérite de nous faire causer un peu) mais entre la compétence et l’incompétence.

                                    sarko on aime ou on aime pas, mais là où il passe, il bosse, il a des résultats (nombre de tués sur les routes, création des GIR) et même quand on essaie de le tuer politiquement (chichi qui lui refile aimablement la pomme empoisonnée des Finances qui en a terrassé plus d’un), il en sors a minima renforcé.

                                    Sarko, je l’aime ? Je sais pas... Mais pour moi (et pour 30% de gens) il a fait ses preuves. J’ai hâte de le voir à l’oeuvre à l’international.


                                    • Manuel Atreide Manuel Atreide 17 avril 2007 19:24

                                      Plutot que d’être dans le blabla, allons jouer dans le concret. Argument contre argument :

                                      Nombre de tués sur les routes ? C’est une décision de Chirac qui a permis de mettre en place notamment les radars automatique, décision que Sarko a longtemps combattu, freiné, limité. C’est malgré lui que ce résultat a été atteint.

                                      Baisse de la ciminalité ? Si les atteintes aux biens ont reculé dans une partie notable du territoire, les atteintes aux personnes sont en augmentation explosives. Et je ne parle pas des émeutes de 2005, alors que le candidat sortant était de retour place Beauvau. C’est en effet un bilan UNIQUE. Mais à mes yeux, loin d’être brillant.

                                      Son passage aux finances ? Il y est resté 8 mois !! Qu’a-t-il fait, à part une vaine incantation sur le prix de certains produits et la préparation d’une loi de finance dont il s’est désintéressé ? Honnetement, si le bilan financier de la France s’était amélioré durant ces 8 mois, ca se saurait !!!

                                      A l’international, on a déjà eu un aperçu lors de sa visite aux Etats Unis, non ? Un ministre qui va débiner les choix politique de son président et de son gouvernement dans le bureau d’un chef d’état étranger, est-ce un gage de décisions pertinentes pour l’avenir ? Je ne juge pas le point de vue du candidat sur le fond, je regarde la méthode. Quand on est ministre on est solidaire oui ou non ? Quand on est président, on respecte les choix de ses concitoyens ?

                                      Alors, Sarkozy, le grand compétent ? Vraiment ? Si tu as hête de le voir à l’oeuvre, permets moi de te dire qu’au vu de ses résultats, mon envie est plus que tiède. Et 30% de gens n’ont jamais créé la vérité.

                                      Bien à toi, Bois Guibert.

                                      Manuel Atréide.


                                    • dix2der 17 avril 2007 19:40

                                      Mmmh bon on va jouer à un jeu, admettons que tu m’ais convaincu (je ne suis pas ironique ! smiley ; que fais-je ? Je vote pour qui ?

                                      Royal ? Une personnalité cassante, prompte à jouer la victimisation, peu préparée à la campagne présidentielle (que dire de la Présidence), contestée jusque dans son camp... non, je serais effrayé.

                                      Bayrou ? Pourquoi pas, mais une coalition me semble mal se marier avec les institutions de la Veme. Et puis, c’est pas beau de retourner sa veste comme ça, on ne peut pas gouverner à droite des années puis passer à gauche pour raison de « vide à exploiter » - Bayrou a soif de pouvoir autant que Sarkozy à mon avis. Et lui aussi, où sont ses « amis » politiques ? Tous partis !

                                      Voilà pour les présidentiables... un soutenu, porté par son camp, et les autres soumis à une remise en question constante de la part de ceux qui devraient les soutenir en premier lieu... Il y a de quoi hésiter non ?


                                    • vivelecentre 18 avril 2007 07:54

                                      il faut a ce stade de la campagne reconnaitre que Sarkozy et Royal, pour une premiere ne s’en sortent pas trop mal !

                                      Plus jeunes des candidats « elligible » Ils representent vraiment le renouvellement souhaité

                                      Les autres candidats qui ont pourtant une experience politique plus longue et déjà une ou des campagnes presidentielles à leurs actif s’en sortent moins bien

                                      Je crois que les français ne donnent plus la prime aux vieux politicards professionnels des campagnes

                                      Il faudrait que ceux qui ont été repoussé une premiere fois ait la descence de ne pas se representer comme cela se fait dans la pluparts des pays modernes Ce serait mieux que l’image de ces politicards qui s’acrochent à leur pretendu destin et qui monopolisent la scene politique Chirac 81,88,95,2002 Miterrand 65,74,81 Jospin 95, 2002 Le Pen 5fois Laguiller 5 fois etc


                                      • Gilles Gilles 18 avril 2007 12:09

                                        Jusqu’à présent on avait surtout droit à des articles et des commentaires autant simplistes qu’ultra partisans de la part des supporters de l’UMP et de Bayrou, mais là l’auteur fait fort !

                                        Sarko fait peur et il faut le combattre, mais à tenter de le diaboliser encore plus de manière aussi peu raisonnée est contre productif ! Un secrétariat à l’Ordre public..... dirigée par Marine LePen c’est de la SF trash smiley


                                        • Gilles Gilles 18 avril 2007 13:00

                                          SCOOP.

                                          Je viens d’être sondé par l’IFOP et l’une des questions était si j’approuvais un éventuel rapprochement entre LePen et Sarkozy pour le second tour. A t-on vu en 2002 une question pareille entre LePen et Chirac ? Je ne crois pas et meêm si se fût le cas, elle n’avait pas la même portée qu’aujourd’hui.... comme quoi ce rapprochement ressemble à un ballon d’essai ; faudra suivre le résultat de ce sondage ! Nul doute que ce réusltat influera sur ceux qui se pose la question de la pertinence de se rapprochement ainsi que les politiques UMP et FN

                                          On m’a aussi posé la question avec Royal et Bayrou....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès