Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy : le produit et l’emballage

Sarkozy : le produit et l’emballage

Sarko, c’est un bon produit qui se vend bien surtout grâce à son emballage. Or, voilà que le jeudi 5 février à la télévision, il a fait un flop. C’est que l’emballage a fait défaut ! Des interviews de "vraies gens" clamant leur mécontentement et leurs doutes, des journalistes qui - cela s’est trop vu ! - se montraient trop complaisants, tout cela a nui à cette opération publicitaire. Le produit lui-même ne fut pas à la hauteur : quantité d’erreurs et d’approximations ont fait le régal des commentateurs. Sarkozy revient donc jeudi avec un nouvel emballage !

Deux jours après Astérix sur TF1, farce à gros budget dans laquelle son ami Clavier fait le pitre pour faire oublier Pointe-à-Pitre, et 14 jours après ce "farce à la crise", verra-t-on "Sarkozix le hongrois" récidiver dans l’avalanche de nouvelles gaffes ? Ou bien le président fera-t-il preuve de prudence cette fois-ci dans ses affirmations et dans ses annonces ? Suspendons notre souffle, car même dans ses petites phrases, il a "foiré". Certes, il a rectifié ses propos sur les grèves qu’on "n’aperçoit plus" et la vox populi dont il ne "tient pas compte", mais il a remis le couvert en tirant le premier sur messieurs les Anglais et sur leur TVA, avec tant d’ironie et de raillerie qu’il a fallu déployer encore des trésors de diplomatie discrète pour atténuer le courroux d’un peuple blessé par notre président vindicatif qui nous fâche décidément avec la terre entière, sauf bien entendu avec les Américains ! Sarko l’incorrigible !

Avec Sarkozy, tout n’est que produit !


Nicolas Sarkozy s’est voulu lui-même un objet marketing en organisant sa campagne électorale comme il a choisi de la mener. Ses slogans comme ses actions sont des occasions de tester le marché et de prendre des parts. Chaque parole, chaque mouvement, est pensé comme un investissement qui doit être suivi de retours. Tout est question de feed back, de rapport, de rentabilité. Bref, rien n’est gratuit et tout doit rapporter. C’est pour cela d’ailleurs qu’est déclaré officiellement révolu le temps de la pensée (qui n’est pas jugée rentable à court terme) au profit de la seule action, bonne ou mauvaise d’ailleurs, utile ou inutile, pourvu qu’elle produise des dividendes pour les actionnaires, à savoir le chef de l’Etat lui-même, qui est tout sauf désintéressé, et ses amis de l’UMP et des affaires.

On rend service mais à charge de retour d’ascenceur. Les ministres de l’ouverture en sont l’exemple. Eric Besson en est réduit à commencer son ministère de l’Identité nationale en faisant du zèle. Jean-Pierre Jouyet, lui, n’est pas ministre mais il s’est vu offrir la fonction de président de l’Autorité des marchés financiers. Si le ministre du Budget vient de lui faire cadeau d’une augmentation fabuleuse et rétroactive (en pleine crise, son indemnité de fonction va passer de 149 000 euros à 220 000 euros), ce n’est pas pour ses beaux yeux, c’est bien avec obligation de contreparties. Dominique Strauss-Kahn doit son poste de président du FMI à Sarkozy ainsi que - peut-être - l’oubli d’une pièce confondante lors de l’examen de son affaire de moeurs hongroise. Bernard Kouchner a reçu le plein soutien du président dans son affaire révélée par Pierre Péan que d’aucuns disent ébruitée par l’UMP elle-même. Scénario qui ne serait pas absurde : ce serait là encore un moyen de s’acheter une servilité plus productive de la part du french doctor.

Les ministres de la diversité, idem. Leur nomination est le résultat d’un calcul de rentabilité immédiate en termes de popularité. Le chef de l’Etat, en investisseur, tient à rentabiliser ses produits de la diversité au meilleur rendement en les exhortant à se présenter aux élections européennes, comme il a contraint ses ministres à se faire élire à un mandat.

Sarkozy lui-même est un produit.

Ce n’est pas un hasard si ce sont développés des produits dérivés : chansons, T-Shirts et poupée vaudou. Sarko est un produit qui marche fort. En tout cas, quand l’emballage est à la hauteur. Or, ce fut loin d’être le cas le jeudi 5 février à la télévision. Et nous assistons, surtout depuis l’élection d’Obama, à une "guerre des étoiles". D’où ce nécessaire "retour du Jedi", ce retour de jeudi qui pourrait être : "Le pire contre-attaque"...

Mais Sarkozy n’est bon que par l’emballage.

Le produit lui-même est très commun et même souvent vulgaire (médiocre, inculte, plein de tics et de tocs et scandant des injures). Ce qui fait la différence, c’est l’emballage : les images dignes de la presse people pour faire rêver la populace, la fêtes au Fouquet’s, le yacht de rêve, les stars et paillettes de la chanson, la belle Carla, la montre de luxe, le sauvetage des otages ou le Zorro de la crise...Sans cette panoplie, et surtout sans son fric qui coule à flots, le produit Sarkozy ne vaudrait pas tripette. Personne ne se retournerait sur son passage.

Mais sa marge de manoeuvre se fait étroite. Quel nouvel emballage pourra-t-il donc trouver cette fois pour faire oublier aux Français, qui ne sont plus dupes, que ses grandes annonces sont foulées au pied chaque jour par la réalité ? Bref, qu’elles sont bidon ! La refondation du capitalisme ? Le cadeau à Jouyet et les dividendes historiques de Total égoïstement réservées aux actionnaires, n’en sont pas l’exemple ! La division des richesses par tiers comme il l’a dit le 5 février ? Madame Parisot a dit non, et donc ce sera "non" une fois encore : tout comme ne seront pas touchés les salaires et les privilèges exorbitants des gros PDG.

Nous aurons droit à un énième coup de bluff. Mais, n’empêche, Sarkozy est un bon produit marketing. Il a même fait beaucoup d’émules chez les socialistes, selon Christian Blachas, fondateur de Culture pub, qui voit dans la politique actuelle une concurrence de produits, le produit PS, le produit Besancenot, le produit Sarkozy. Concurrence de produits dont le MoDem se tient à l’écart.




Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • morice morice 18 février 2009 10:05

    on a élu une boite vide ? Allez ?


    • spartacus1 spartacus1 18 février 2009 10:28

      Ah non ! ce n’est pas une boite vide !

      C’est au contraire une lessive qui lave plus blanc que blanc ! Elle est en train de détruire tout ce qui faisait le charme de la vie à la française.


    • Trashon Trashon 18 février 2009 17:06

      Meffiez vous, cette lessive donne le cancer de la prostate !!!


    • LE CHAT LE CHAT 18 février 2009 10:07

      c’est un produit obligé d’avoir un budget publicitaire illimité parce qu’il n’a que du vent à vendre ! et c’est pas de la tarte ! smiley


      • La Taverne des Poètes 18 février 2009 10:26

        Le baril ne contient pas "La Poudre d’intelligence" (*)

        (*) du nom d’une oeuvre de Kateb Yacine qui fait l’objet d’un article aujourd’hui.


      • Yena-Marre Yena-Marre 18 février 2009 10:23

        Bonjour ,
        Un produit cher , perso mon niveau de vie ne m’autorise plus des dépenses de ce type,.... trop cher !


        • Yena-Marre Yena-Marre 18 février 2009 10:29

          Rien à voir avec le sujet , mais c’est quoi cette abondance d’articles depuis 2 jours sur AV ?Les pages changent en permanence , avec pas ou peu de réactions , y a un stock à brader ou quoi ?


        • Alpo47 Alpo47 18 février 2009 10:24

          Notre société, et c’est la même chose ailleurs, ressemble à une maison, dont toutes les charpentes sont rongées par les termites et sous laquelle le sol s’effondre ...
          Et Sarkozy décide de repeindre la cuisine.

          Evidemment, aucune des mesures prises actuellement, pas plus chez nous, que par Obama aux USA, ne sera suffisante pour empêcher l’édifice de continuer à s’écrouler. D’ailleurs, les spéculateurs l’ont bien analysé, la bourse continue de s’écrouler.
          Sarkozy et consorts, sont là pour maintenir le système actuel, qui convient tout à fait à leurs mandants, cette "élite financière" qui agit en prédateurs sur les sociétés humaines.

          La suite, à court et moyen terme pourrait bien être "Rock’n Roll" ...


          • Traroth Traroth 18 février 2009 17:17

            Oui, en gros, les clients de Sarkozy sont les mêmes qui ont causé la crise par leur spéculation effrénée, et qui maintenant profitent des subsides de l’Etat (mais qui coûte 0 euro au contribuable, d’après Sarkozy). En gros la crise actuelle est une manière de drainer de manière encore plus directe l’argent du contribuable dans des poches privées.

            Qu’il faille empêcher l’économie de s’effondrer, c’est un fait. Mais donner de l’argent à ceux qui nous ont mis dans cette situation ne me parait pas une solution suffisante. L’Etat aurait dû tirer les conclusions de l’incurie des banques et en prendre le contrôle, et définitivement. On parle beaucoup actuellement de nationalistation temporaire, ce qui veut dire qu’un jour prochain, quand la poussière sera retombée, les banquiers auront le droit de recommencer à déconner. Je n’en comprends pas le besoin.


          • Alpo47 Alpo47 18 février 2009 17:22

            Et bien, moi, je crois comprendre que ce sont les banquiers qui sont "maitres du jeu".
            Les MARIONNETTISTES qui tirent toutes les ficelles...


          • Traroth Traroth 18 février 2009 19:25

            Oui, mais l’antienne est reprise ad nauseam par les médias, tout comme celle qui dit "surtout pas de protectionnisme"...


          • Yena-Marre Yena-Marre 18 février 2009 10:32

            Capt’aine , Elle est comme le pouvoir en place : un peu usée , non ?


          • Gasty Gasty 18 février 2009 10:32

            Tiens ! un revenant .


          • La Taverne des Poètes 18 février 2009 10:40

            Sera exonéré de la première tranche d’imposition sur le revenant.


          • La Taverne des Poètes 18 février 2009 15:01

            Je le pense fonctionnairement.


          • Gasty Gasty 18 février 2009 10:32

            Oui oui ! Le modem est le produit farce des têtes de gondole. smiley 


            • La Taverne des Poètes 18 février 2009 10:39

              Le MoDem, c’est le produit 2 en 1 ! Les bonnes idées de gauche + les bonnes idées de droite. Avec en bonus une dose d’assouplissant founi par les centristes (les "vrais"). Rien à voir avec la guerre gauche-droite UMPS (Union Majoritairement Pro Sarkoziste) qui déchire le pays. Tiens, un exemple récent : Sarko veut réduire le congé parental et la gauche a donc décidé de proposer le rallongement du congé maternité. Clivage pourri !


            • LE CHAT LE CHAT 18 février 2009 10:43

              @gasty

               y’a aussi des poupées modem vaudoues
              http://www.clakzundgo.com/dev1/img/00-photos/00001AJE11DE/7716bayrou.jpg


            • La Taverne des Poètes 18 février 2009 10:45

              Publicité mensongère : les aiguilles offertes sont des épingles.


            • Yena-Marre Yena-Marre 18 février 2009 10:50

              Poete , on sait maintenant laver son linge sans produit lessiviés , 2en 1 +assouplissant , c’est pas bio degradable , et donc mauvais pour la planete ! smiley Vous maintenez votre definition du Modem ? smiley


            • Yannick J. Yannick J. 18 février 2009 10:36

              C’est vrai que ça faisait longtemps qu’on en avait pas parlé de notre PNB (produit nationale bète).....

              bref coup de pub réussi pour lui.....


              • Yena-Marre Yena-Marre 18 février 2009 10:56

                C’est vrai que pour le BNB (bonheur nationnal brut)......Faut pas compter sur cette marque là ! (UMP)


              • tomasi75 18 février 2009 11:42

                 je suis tout a fait d’accord avec cet article
                la communication a pris le dessus sur les résultats
                c dramatique pour notre pays et civilization
                d’autres exemples sur mon blog :
                http://voxx.over-blog.com/


                • La Taverne des Poètes 18 février 2009 11:47

                  PUB : "Chers amis traders français qui faites fortune à Londres, quand vous n’avez plus un sou, vernez toucher les allocations chômage en France sans cotiser un seul centime ! Jusqu’à près de 6400 euros par mois ! Payés par ces bouseux de Français qui cotisent pour vous.

                  Tout le monde se lève pour Nicolas qui est très gentil avec les riches et les traders.
                  Ni-co-las, Ni-co-las, Ni-co-las !"

                  Source


                  • La Taverne des Poètes 18 février 2009 12:11

                    BLAGUE : Les diférentes formes de pub et de marketing, déclinées au féminin et au masculin :

                    N.B : déconseillé aux enfants.

                    MARKETING FÉMININ :

                    T’es dans une soirée, tu vois un mec qui te plaît ; tu t’approches et tu lui dis « J’suis super bonne au plumard ». Ça c’est du marketing direct.

                     T’es dans une soirée, t’es avec un groupe d’amis, tu vois un mec qui te plaît, un de tes amis s’approche et il lui dit « Tu vois cette nana, elle est super bonne au plumard ». Ça c’est de la pub.

                    T’es dans une soirée, tu vois un mec qui te plaît, tu t’approches, lui demandes son numéro de téléphone, le lendemain tu l’appelles, et tu lui dis « J’suis super bonne au plumard ». Ça c’est du télémarketing.

                     T’es dans une soirée, tu vois un mec que tu connais, tu t’approches, tu lui rafraîchis la mémoire, et tu lui dis « Tu te souviens comment j’suis super bonne au plumard ». Ça c’est du customer relashionship management.

                     T’es dans une soirée, tu vois un mec qui te plaît, tu te lèves, tu t’arranges un peu les fringues, tu t’approches, tu lui sers un verre. Tu lui dis qu’il sent bon, qu’il est bien sapé, tu lui offres une clope et tu lui dis " J’suis super bonne au plumard ». Ça c’est du public relation.

                     T’es dans une soirée, tu vois un mec qui te plaît, tu t’approches et tu lui dis « J’suis super bonne au plumard » et en plus tu lui montres les seins, ça c’est du merchandising.

                     T’es dans une soirée, un mec s’approche et te dit « J’ai entendu dire que t’es super bonne au plumard ». Ça c’est du branding « Le pouvoir de la Marque ».

                    MARKETING MASCULIN :

                     T’es dans une soirée, tu vois une nana qui te plaît, tu t’approches et tu lui dis « J’suis une bête sexuelle, j’suis super bon au plumard, et en plus je tiens toute la nuit ». Ça c’est de la publicité mensongère et c’est puni par la loi.

                    T’es dans une soirée, tu vois une nana qui te plaît, tu la mates avec des potes, tu fais des réflexions très fines, tu te bourres la gueule, tu ne fais rien du tout et tu rentres bredouille. Ça c’est la réalité du marché...


                    • Kalki Kalki 18 février 2009 13:10

                      	Je propose de commencer à ouvrir les horizons

                      Sur Agoravox tv :


                      Espoir : AUROVILLE, la ville dont la Terre a besoin


                      http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21905

                      Depuis 1968, dans le Sud de l’Inde, une ville utopique se développe et attire des habitants de tous les pays du monde. Auroville est une expérience ambitieuse et unique, une sorte de laboratoire d’où sortira peut-être la ville du futur idéale.
                      Depuis toujours, l’homme rêve de construire un monde meilleur, d’inventer une autre manière de vivre grâce à laquelle il pourrait s’affranchir du racisme, de la religion, de la politique, de la pollution, et surtout de l’argent.

                      A voir au moin la première video, qui est la bande annonce.


                      • La Taverne des Poètes 18 février 2009 15:04

                        Selon Le Point, c’est ce soir que Sarkozy parle dans le poste. Je me suis fait doubler sur ce coup-là. Donc "Sarko, one point !"

                        Rivaliser avec le retour du docteur House, il est fou !


                        • Epeire 18 février 2009 15:04

                          j’ai bien aimé le ton de l’article, ça me rapelle les commentaires d’un ami qui affirme que notre président a une politique de "après moi, le déluge" : en gros, il se contenterait de palier au cours terme sachant que lorsque les vrais ennuis arriveront, il sera déjà loin...

                          S’il a raison, ça a au moins un point positif : il y a un maigre espoir qu’il hésite à se représenter en 2012.


                          • La Taverne des Poètes 18 février 2009 15:13

                            Hypothèse qui se tient. D’ailleurs, c’est la raison des couleurs que j’ai choisies pour le paquet de lessive : bleu, couleur de l’UMP. Et jaune cocus, bien sûr.


                          • Fergus fergus 18 février 2009 15:39

                            Vu l’impuissance qu’il manifeste dans la conduite de sa politique, ce n’est plus Sarkozyx le Hongrois, mais Sarkozyx le Hongré  !


                            • Fergus fergus 18 février 2009 15:47

                              Sarkozy "produit marketing" risquerait gros en ce moment si une enquête rigoureuse était conduite sur ce produit présenté comme miraculeux par l’Ump au printemps 2007. Un peu comme Swipe naguère pour nettoyer les taches.

                              Indice de reconnaissance. Pas de problème, on reconnait l’emballage sans difficulté : 9/10.

                              Indice d’attribution. Là, on ne sait déjà plus trop, entre une PME gauchisante et la grosse firme UMP, allez savoir. C’est vrai quoi, avec tous ces slogans contradictoires. Bon, disons 5/10.

                              Indice de satisfaction. Alors là, la Bérésina. On croire fit miroiter du Pommard, et l’on ingère une efforyable piquette. 1/10, et encore pour ne pas humilier la marque !


                              • Fergus fergus 18 février 2009 15:48

                                Erratum : "on nous fait miroiter du Pommard".


                              • La Taverne des Poètes 18 février 2009 16:27

                                "Slogans de toilettes" ! comme aurait pu dire Bobby Lapointe.


                              • La Taverne des Poètes 18 février 2009 16:30

                                Ah ! au fait , j’ai mis à jour mon "sarkozisme pour les nuls" là-haut dans mon cv. Pour une rétrospective et une vue d’ensemble. smiley


                              • helios999 helios999 18 février 2009 16:47

                                Les francais ont la memoire courte
                                Le medef avait fait la promotion de Sarko comme etant le Zidane de l’economie , pour le poste de ministre , c’est domage qu’il s’est blessé ( Sarko) 5 mois plus tard , il n’y etait plus , on aurait pu avoir l’antibiotique des fin 2004
                                Ils sont vraiment con au medef




                                • MagicBuster 18 février 2009 16:57

                                  La différence entre Sarko et un Yaourt . . .
                                  Le Yaourt au bout d’un moment développe une certaine forme de culture.
                                   smiley


                                  • Epeire 18 février 2009 17:29

                                    J’aime bien. Connaissais-tu celle-ci ?

                                    Sarkozy, Fillon et le député UMP Eric Raoult survolent la France.
                                    Fillon se tourne vers Sarkozy et dit : "tu sais je pourrais jeter un billet de 100€ par la fenêtre et je rendrais une personne heureuse..."
                                    Nicolas réplique :"eh bien je pourrais jeter 10 billlets de 50 € et rendre 10 personnes heureuses.. :"
                                    Eric dit : je pourrai jeter 100 billets de 5€ et rendre 100 personnes heureuses... "

                                    Le pilote dit à son copilote : "tu entends ces arrogants ? Ils ne se rendent pas compte que je pourrai jeter 3 connards par la fenêtre et rendre 60 millions de personnes heureuses... "


                                  • moebius 18 février 2009 20:29

                                    achetez modem c’est moderne


                                    • moebius 18 février 2009 20:30

                                       Bayrou c’est pas mou


                                      • moebius 18 février 2009 20:32

                                        tchip tchip

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès