Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy offre une niche fiscale à Bolloré

Sarkozy offre une niche fiscale à Bolloré

Même en période de crise, le président n’oublie pas ses amis milliardaires. Ainsi, dans la nuit du 21 au 22 octobre, il a fait passer un amendement de son fidèle député des Hauts-de-Seine, Frédéric Lefebvre, pour faire bénéficier son ami milliardaire Bolloré d’un avantage fiscal considérable supplémentaire.

C’est un beau cadeau que vient de faire Nicolas Sarkozy à son ami, avec notre argent !

Et quelle riche idée de l’emballer sous l’étiquette du co-développement  !


En votant le projet de loi de finances 2009, dans son volet recettes, les députés s’attendaient plutôt à des mesures restrictives, étant donné la crise que nous traversons et la dette publique qui s’alourdit. Eh bien non ! Au diable l’avarice, soyons généreux avec les amis qui comptent, ou qui savent compter devrait-on dire.

L’emballage est parfait et l’on ne devinerait pas, à lire l’exposé des motifs du texte, qu’il s’agit de favoritisme : "participer au développement et à la création d’emplois dans les pays en voie de développement et plus particulièrement en Afrique". L’amendement voté concerne les 255 sociétés françaises implantées en Afrique. On pourrait donc objecter qu’y voir un vice caché serait de la pure malveillance. Seulement voilà, l’amendement aura un effet rétroactif. Or, "lorsqu’on crée une niche fiscale, c’est d’habitude pour attirer les investisseurs. Là, on va défiscaliser l’ensemble des investissements réalisés depuis l’année dernière, c’est on ne peut plus étrange", fait justement remarquer le député socialiste Jérôme Cahuzac. Etrange ? Vous avez dit étrange ? Etrange en effet !

Bizarre même quand on pense que tous les députés s’attendaient plutôt à des suppressions d’avantages fiscaux. La Commission des finances de l’Assemblée nationale n’a-t-elle pas adopté, le 17 septembre, un amendement instaurant un plafonnement global des niches fiscales pour le financement du RSA ? On semblait donc s’orienter vers des remises à plat de ces privilèges. Mais voici que l’on crée une nouvelle niche fiscale ! 

D’un autre côté, on commence à mieux percevoir le double discours du gouvernement qui fait mine d’un côté (dans les médias) de s’attaquer aux abus et qui de l’autre (dans l’ombre de l’hémicycle quasi désert) les consolide. Ceux qui suivent le dossier de la fiscalité se souviennent du rejet par les députés, le 23 octobre, de l’amendement de Didier Migaud qui visait à corriger une "anomalie" de la loi TEPA, anomalie prétendument involontaire qui permet aux riches de cumuler les avantages des niches fiscales et du paquet fiscal. Le ministre du Budget, Eric Woerth, a bien reconnu l’existence de l’anomalie, mais il a fait pression pour que soit rejeté l’amendement afin que nos riches milliardaires puissent profiter de ce cumul très favorable pendant au moins une année encore.

Ainsi vont les choses en Sarkozie : du côté de la lumière des projecteurs, on fait de fracassantes déclarations, l’on prend des poses de Robin des Bois pour dénoncer les paradis fiscaux, les parachutes dorés, les abus de toutes sortes, en criant à qui veut l’entendre que l’on va corriger sans délai ces injustices. Mais, du côté ombragé où cela se décide, on agit tout autrement. Pour rendre encore plus opaque la mesure afin qu’elle échappe à la compréhension du grand public, on la rend illisible en lui donnant la forme d’un document de quatre pages d’une "complexité technique effrayante", aux dires mêmes des députés, pourtant aguerris, qui ont eu à l’examiner.

’’Pendant la crise, les cadeaux fiscaux continuent’’, s’est écrié le Parti socialiste. Habile communicant, le président s’est empressé de reprendre la formule et de la détourner : "Pendant la crise, la maladie d’Alzheimer continue de faire des ravages." Allons, Mesdames et Messieurs de l’opposition, vous n’avez donc pas de cœur ? Ne voyez-vous pas ces pauvres personnes âgées malades... La manipulation médiatique bat son plein et les privilèges perdurent. A quand la Nuit du 4 août de l’abolition des privilèges ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (98 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 novembre 2008 22:02

    Oui, tout à fait d’accord, c’est un article bienvenu et bien amené.
    Votre commentaire en offre une bonne synthèse




  • Romain Desbois 10 novembre 2008 01:19

    Mais déjà par le biais de l’assurance tous risques appelée Coface (pour les exportations impayées), l’Etat protège les entrepreneurs français qui vendent à l’etranger. C’est ainsi que les Mirages de Dassault vendus à saddam Hussein et jamais payés par le tyran ont été remboursés par cette Coface.
    bien que privatisée depuis peu, la coface a pour garant l’Etat (comme les banques maintenant !!!!).
    Monsieur David, président de la Coface, avouait bien volontiers sur BFM il y a quelques mois, que, je cite :" le trou de la Coface en 2007 était l’équivalent du trou de la sécu" (sic). Et de rajouter à l’antenne que c’était l’Etat qui l’avait bouché comme tous les ans !!!!
    Alors donc on sait boucher un trou équivalent de celui de la sécu et on ne sait pas boucher celui de la sécu ?
    Dassault (sénateur-maire de corbeilles essonne) qui disait récemment qu’il faudrait supprimer toute allocation chômage pour inciter les gens à chercher du travail, nous remercie de notre génrosité.
    Quoique même pas !


  • foufouille foufouille 3 novembre 2008 11:26

    on a l’habitude
    fais ce que je dis pas ce que je fais
    il va dire qu’il aide les pauvres africains
    un peu comme certains emmaus beneficiaires qui envoie 40% a l’etranger ......... (j’ai pas dit que hir*** avait un compte a ***** non non)


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 novembre 2008 11:28

      Une niche pour Bolloré ?

      J’ignorais que Sarkozy avait un chien et qu’il l’avait appelé Bolloré


      • Krusty Krusty 3 novembre 2008 11:51

        Oui c’est étrange, moi j’aurais juré que c’était bolloré qui tenait sarkozy en laisse...

        Aprés la niche, quelqu’un sait qui va avoir la baballe ??? Au pif, je dirais fillon...


      • hihoha 3 novembre 2008 11:44

        Et bien monsieur Pouet des cavernes, si cela est vrai-(votre haine vous aveugle) vous devriez être satisfait ,Sarko ne se fout pas des bretons !!


        • hihoha 3 novembre 2008 13:07

          Et bien monsieur Pouet des cavernes, si cela est vrai-(votre haine vous aveugle) vous devriez être satisfait ,Sarko ne se fout pas des bretons !!


        • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 13:23

          Soyez patient, mon prochain article traitera de la révolution...

          Je me fous de ce que pense ou dit Sarkozy sur les Bretons. Sans intérêt. Sarkozy demain sera ringardisé à tout jamais. Effacé !


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 novembre 2008 18:46

           @ l’auteur : La corruption est le mal le plus pervers. 

          http://les7duquebec.wordpress.com/2008/10/27/un-million-pour-sarkozy/

          Et saviez vous que notre ami Morice avait débarqué en Amérique ?

          http://www.centpapiers.com/On-attendait-Ben-Laden-c-est,4496

           PJCA


        • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 21:01

          Tu copie-colle ? Normal avec la colle huhu ! smiley


        • hihoha 4 novembre 2008 06:35
          Et bien monsieur Pouet des cavernes, si cela est vrai-(votre haine vous aveugle) vous devriez être satisfait ,Sarko ne se fout pas des bretons !!

          Eh bien non Pouet , puisqu’en 2012 il sera de nouveau élu !!

        • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 11:45

          "M. le président Pierre Méhaignerie. Aucun gouvernement ne peut faire abstraction de l’environnement international. Aux députés Yves Fréville et Adrien Zeller qui, en 1991, demandaient le plafonnement des niches fiscales, le gouvernement socialiste de l’époque avait répondu que cela serait fait dans le prochain budget. Il n’en a rien été, car aucun gouvernement ne peut s’abstenir de comparer la situation de la France à celle des autres pays. J’espère que la convergence de vues entre les États-Unis et l’Union européenne nous permettra de faire davantage mais, dans l’intervalle, nous devons agir prudemment et ne pas céder à un populisme facile. Dois-je rappeler l’absence de la Suisse et du Luxembourg à la réunion relative aux paradis fiscaux qui s’est tenue aujourd’hui à Paris ? M. Juncker est pourtant à la fois président de l’Eurogroupe et Premier ministre du Luxembourg…" (1)

          M.Méhaignerie ramène ici les socialistes à leur réalité et rappelle la nécessaire convergence internationale sur les niches fiscales. Certes, il ne faut pas céder au populisme facile non plus mais de là à créer une niche fiscale par renvoi d’ascenceur à un ami puissant qui vous le rendra...Cette attitude ne peut qu’alimenter le populisme des opposants, voire le rendre légitime !

          (1) Extrait du débat sur le rapport de M. Yves Bur sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 (n°1157), n° 1211 tome I, Recettes et équilibre général http://www.assemblee-nationale.fr/13/rapports/r1211-ti.asp


          • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 11:58

            Dans l’article 13 de son projet, le rapporteur (le député Bur) proposait de réformer les niches fiscales et parachutes dorés :

            "L’article 13 marque une première étape dans l’assujettissement des 46 milliards d’euros de niches sociales à une contribution sociale minimale, « flat tax » dans la dénomination retenue par la mission d’information commune sur les exonérations de cotisations sociales ou « forfait social » dans celle du Gouvernement. Le développement de ces diverses modalités de rémunération justifie pleinement qu’ils participent au financement de la protection sociale. Mais le rapporteur estime qu’il faut aller plus loin, non seulement en incluant les stock-options et attributions gratuites d’actions dans l’assiette de cette nouvelle contribution, mais aussi en abordant dans un souci d’équité la question de ce qu’il est convenu d’appeler les « parachutes dorés », et ce au travers de leurs différentes composantes (indemnités de licenciement, attribution de titres et « retraites chapeaux  »)."

            Il a été recalé. Les réformateurs en robe de Bur n’ont pas eu l’heur de plaire. Cela fait austère. Or, les gouvernants et leurs puissants amis veulent continuer de faire la fête sans limite !


          • fhefhe fhefhe 3 novembre 2008 11:50

            N os
             ntérêts
            C achés
            H abituellement (de l’ )
            E tat le resteront.

            F ats (et)
            I ntouchables ( nous les )
            S eigneurs ( du )
            C apitalisme
            A vons (les)
            L égislateurs dans la Poche ( et à nôtre )
            E coute et Bon Vouloir




            • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 11:53

              Bravo ! vous venez d’inventer l’acrostiche fiscal ou "acros-niches fiscales".


            • gommette 3 novembre 2008 12:08

              De plus, on peut voir que ce grand monsieur a des intérêts dans le trafic des armes en Afrique :
              www.arte.tv/armes


              • Dzan 3 novembre 2008 12:19

                Pourquoi se géner.
                Les français : des veaux. Même une manif un samedi ne réunit pas grand monde.
                Une opposition qui se déchire, et qui n’a aucun projet.
                Pourvu que dure la Star Ac’, le foot, et le loto.................

                Certains députés, lâches, font passer de nuit, à la Toussaint une loi, repoussant la retraite à 70 ans (juré promis, que pour les volontaires).
                Vous croyez qu’il y aura une riposte ?
                Thibaud voudra, Chérèque regardera ailleurs, Mailly puisque Thibaud veut, lui il ne voudra pas.

                Va z’y Sarko. Ce n’est pas un boulevard que tu as, mais une autoroute !


                • appoline appoline 3 novembre 2008 13:43

                  Je vous l’accorde, les français, une fois de plus, restent égaux à eux-mêmes, ils mettent, pour le moment la tête dans le sable, à croire que le gouvernement ne les a pas encore assez aiguillonné. Les médias essaient de contrecarrer la panique qui commence à gronder mais ils ne pourront pas jouer les optimistes encore bien longtemps. J’espère que d’ici peu , ils auront la possibilité sinon le courage de faire venir sur le dessus du panier toutes ces aberrations gouvernementales.


                • Bearimprint Bearimprint 3 novembre 2008 16:43

                  Je serais plutôt de l’avis de Dzan, Appoline. Je me demande ce qu’il faudrais pour qu’il y ai, si ce n’est une reaction, au moins un frémissement qui ferait comprendre à nos chers dirigeant qu’ils ont poussés le bouchon au dela de la falaise.
                  Légaliser le travail des enfant dès 7 ans ?
                  diminuer, encore plus, les prestations sociales ?

                  Peut-etre lorsque nous serons à nouveau au niveau social de 1789 ?


                • HELIOS HELIOS 3 novembre 2008 18:32

                  Passer la retraite a 70 ans n’est pas comme vous le supposez si mal que ça.

                  Comme aucun patron, ne peut obliger legalement un travailleur a travailler, chacun est bien libre de s’arreter.

                  L’age de départ a la retraite est bien toujours fixé a 60 ans, mais ce qui change dans cette proposition, c’est la POSSIBILITE de continuer a travailler en ACCUMULANT les trimestres qui sont manquent.

                  Actuellement si un travailleurs n’a pas ses trimestres a 60 ans il peut continuer a travailler jusqu’a 65 ans et accumuler ainsi ses trimestres. OR, les aleas de la vie font que cela parait difficile d’avoir tous ses trimestres avant 65 ans surtout pour les professions où l’entrée sur le marché du travail est tardive et où les periodes d’inactivités ont pesé sur la carriere.

                  En prolongeant a 70 ans la "retraite" on permet a ceux qui n’ont pas leurs trimestres a 65 ans, de continuer a les accumuler jusqu’a 70 ans.

                  Cette mesure est bien en accord avec l’etat de la france où les salaries sont vidés a 50 ans de leurs boites. Cela donne a ceux qui ont la chance de continuer et de completer leur carriere.


                • Dudule 4 novembre 2008 01:20

                  Les français ne sont pas des veaux. Mais en l’absence d’opposition, que voulez-vous qu’ils fassent ? Vous vous voyez, vous, descendre tout seul dans la rue en gueulant ?

                  Les syndicats et la "gauche" sont terriblement discrédités pour avoir fait beaucoup trop de compromis. Participer à une manif, pour voir des sociaux-mous en profiter pour montrer leur bobine, ça ne mobilise plus grand monde... et les sociaux-mous en question, lorsqu’ils étaient au pouvoirs, se sont vantés de tout ce qu’ils ont fait de semblable à la politique du régime actuel, et semblait (et semble toujours) s’excuser de tout ce qu’ils ont fait qui n’allait pas dans ce sens. Qui peut les croire ?

                  Que l’on me comprenne bien : je ne prone pas la dictature du prolétariat, mais on peut quand même exiger de la part de gens qui se proclament de gauche un minimum de conviction pour défendre leurs idées. La victoire idéologique de la droite, c’est la capitulation de la gauche, capitulation d’autant plus stupide que les faits lui donneraient raison aujourd’hui, et ne lui donnaient pas encore tord hier. Des mous du cul, rien d’autre. Qui peut encore leur faire confiance ?

                  Où sont les syndicats, les journalistes, les politiques, sensés nous défendre ?

                  Celà crée une situation dangereuse... L’énergie potentielle s’accumule, et je ne parirait pas lourd sur la passivité des Français (contrairement au régime que nous subissons). Si ça continue, des têtes vont se balader au bout des pics.


                • Emile Red Emile Red 4 novembre 2008 09:28

                  D’accord avec vous Dudule.

                  Un point supplémentaire, tous ces gens qu’on ne voit plus craignent tout simplement le chomage qui n’est plus comptabilisé en trimestre de cotisations retraite.

                  Quand on veut maîtiser les foules il suffit de les affamer et de les monter les uns contre les autres, ensuite ils sont abattus et acceptent tout, même le pire.


                • JPC45 4 novembre 2008 10:04

                  Le chomage n’est plus indemnisé ! c’est nouveau ?...


                • Romain Desbois 10 novembre 2008 01:33

                  Pas d’accord avec vous il y a d’autres façon sde faire la révolution au quotidien comme :

                  - changer de banque pour aller vers une banque éthique

                  - encourager le micro-crédit comme sur : http://www.babyloan.org/

                  - si vous boursicotez, privilégiez les entreprises conforment à vos idées (ya pas que Total ) plutôt que le rendement.

                  - devenez consomActeur

                  - devenez végétarien (ya trente huit mille raisons)

                  - devenez espérantiste (ou alors ne vous plaignez pas de la suprématie Etats-unienne, sur la culture , l’economie, la science. Un medecin, un chercheur français par exemple doit apprendre l’anglais pour faire son métier, un chercheur anglophone de naissance non)

                  - etc...

                  "et dire que si les gens n’achetaient plus, ça ne se vendrait plus" disait Coluche

                  Moi je l’aurais mis au ministère des finances l’enfoiré, car il a tout compris de l’économie de marché.

                  La révolution c’est tous les jours qu’il faut la faire. Le grand soir ça se prépare.


                • SALOMON2345 3 novembre 2008 12:23

                  Les Français ne doivent pas souffrir encore assez, ils ne sont pas assez battus, semble-t-il !
                  Ils ne rêvent plus d’une grande grève générale universelle, de tous sans exception, type 36, 68 ou 95, qui fouttrait un peu les chocottes aux puissants, convaincus de l’invincibilité de leurs moyens et qui n’ont eu de cesse de piller les populations par le mensonge, les sophismes et la démagogie...pensez, la croissance mondiale était globalement et au mieux de 5% et les capitaux exigeaient 15% de rendement : cherchez l’erreur ?
                  Tous devraient relire "LE TRAITÉ SUR LA SERVITUDE" rédigé par LA BOETIE au 17e/18e, lequel stigmatise les hommes dont les échines se courbent et qui ne veulent plus demeurer des citoyens debouts - comme 1789 leur en a procuré le droit - à force de s’agenouiller ! Il dit également - en substance - que notre esclavage ne dure autant qu’on le désire et que l’avènement de sa fin dépend de notre seule volonté !
                  Non pas des coulags ni des Guantanamos ou des stades Chiliens, non plus des dictatures rouges ou brunes mais une révolte des démocrates qui ne se méprennent pas sur le sens profond de ce terme et se le réapproprient !
                  Ouvront les yeux de ceux qui roupillent encore - en 14, la guerre devait durer 3 semaines - alors que le danger général et organisé va bientôt faire ses ravages ! Que tous les Français se syndiquent - là où ils veulent - et que toute cette masse devenue puissance légale et surtout légitime s’oppose - légalement - par ce que guide les devoirs de la conscience ! Un setting ou une ville "morte" frappent fortement les opinions....
                  La désobéisance civile - sans violence comme Gandhi - par inertie généralisée, ferait certainement reculer ce pouvoir d’ancien régime (la restauration nationale 1940-44) en lui faisant face, avec également la force du verbe, destructeur des mythes pourris dont depuis des années ont les veut religion nouvelle : la thunes !!!


                  • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 12:34

                    Un révolution silencieuse comme le "silence de la mer" face à l’Occupant. Car la situation se rapproche de celle d’un pays occupé : le pays des démocrates et d’une certaine conception de la devise "liberté-égalité-fraternité", occupé par une oligarchie qui a un pied au-dehors car elle n’a plus d’affection pour la France.


                  • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 19:38

                    C’est vrai que la colle huhu ça s’accroche bien ! La pub avait pas tort !


                  • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 12:29

                    On enc... ? Non ! On "liquide" Mai 68 tout simplement ! On liquide pour toujours plus de liquide...


                  • foufouille foufouille 3 novembre 2008 12:40

                    on pousse le bouchon aussi loin que possible.......
                    les gens se revolte, on envoit l’armee
                    et napoleon IV arrive


                  • herve33 3 novembre 2008 12:39

                    C’est cela La droite décomplexée , copinage à tout les étages . La presse n’appartient plus qu’à des grands groupes proches de ce pouvoir . La peur du chomage et du travail précaire transforme le citoyen en mouton .

                    Le problème est de savoir non pas de savoir si la révolte sociale aura lieu mais quelle est la goutte d’eau qui va faire déborder le vase . 







                    • R.L. 3 novembre 2008 12:54

                      Cet amendement scandaleux, et qui plus est, retroactif, vient directement de l’Élysée :
                      sauf erreur, l’amendement n’était présenté que par Lefèvre, jamais élu, député parce que l’autre misérable Santini est entré au gouvernement.
                      Il est passé à minuit, à la veille des vacances, en catimini et à la suprise (au moins au silence gêné) de Lagaffe et de Woerth). Idem pour l’ensemble des députés de droite... qui l’ont voté quand même.

                      Chaque jour qui passe, on croit avoir atteind le fond de la caricature de la démocratie, mais il faut leur reconnaître cette particularité : ils en étonnent plus d’un par leurs bassesses, leurs veuleries, leurs mensonges, leurs manipulations, leurs comportements anti-démocratiques, leur suffisance, leur incompétence, leur irresponsabilité...

                      Comme j’en arrive à souhaiter la victoire du non-héros McCain, pour faire sombrer le bateau ivre des USA plus rapidement, je me demande s’il ne faut pas souhaiter que nos "élus" continuent sur cette lancée afin d’augmenter les chances d’un réveil brutal du Peuple...


                      • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 12:59

                        Le capital octroyé à Bernard Tapie était aussi une sorte de gros cadeau rétroactif.


                      • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 13:02

                        Pour les riches, la rétroactivité n’est appliquée que lorsqu’elle leur est favorable. Ainsi, quand une fille de milliardaire perçoit indument le RMI, la récupération de l’indû se limite à deux années, délai de prescription légal. Pas de rétroactivié au-delà même si le débiteur est hyper solvable ! Curieusement dans ce cas, on applique la même loi pour tous alors que pour les cadeaux, on n’hésite pas à déroger...


                      • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 13:04

                        Je dis cela parce que le cas s’est produit...


                      • foufouille foufouille 3 novembre 2008 13:19

                        la limite des 2a est valable pour tout le monde. c’est 5a pour les impots, hors amende, etc
                        ds cette affaire le plus etait que malgre la fraude manifeste, la caf et le cg ont refuse de porter plainte. ainsi que la secu (cmu), les impots (exonerations taxe habitation). france telecom (tarif reduit abonnement), edf meme chose
                        sans compter les autres trucs qu’elle a pu demander grace a son pere

                        a mon avis, c’etait fait expres. comme pour le faux chomeurs thierry f


                      • Tartiflette Tartiflette 3 novembre 2008 13:23

                        La taverne des poètes : "Je dis cela parce que le cas s’est produit..."

                        quand ? où ?



                      • xa 3 novembre 2008 14:19

                        @tartiflette

                        Le cas en question concerne, je suppose, L. Pinault Valencienne. L’affaire avait été révélée par France 3, il me semble. 

                        pour foufouile aussi :

                        Le jugement de début 2008 l’a condamnée à 6 mois de prison avec sursis et 25000 euros d’amende, de même pour son compagnon, puisque le RMI leur était versé au titre de "couple sans ressource avec 1 enfant".


                        pour foufouille :
                        Sur les impots. Pour un oubli, un erreur. 

                        Un impot dû normalement ne peut plus être réclamé au delà de l’année N+3, sauf si le contribuable n’a pas rempli son devoir, ce qui prolonge le délai à 6 ans. Une fois la procédure de recouvrement en cours, il y a un nouveau délai de préscription (concernant non plus le montant de l’impot, mais uniquement le paiement du montant réclamé), qui est de 4 ans à partir du dernier acte de procédure.

                        Ex : la Taxe d’Habitation 2008 doit vous être réclamée avant le 31 décembre 2011 (N+3). Si le fisc vous réclame la TH en 2011, il est dans les délais.



                        Ensuite, il y a la fraude. Là, l’Etat ne peut pas vous réclamer l’argent que vous auriez dû payer. Mais la fraude permet de remonter beaucoup plus loin dans l’étude des comptes, et de condamner pénalement le responsable de la fraude, y compris avec le paiement de fortes amendes.


                      • La Taverne des Poètes 3 novembre 2008 14:24

                        Il s’agit bien de L. Pinault Valencienne. Le cas avait été cité lors des premiers débats sur le vote du RSA.


                      • foufouille foufouille 3 novembre 2008 17:48

                        mlle de pinault valenciennes, fille de milliardaire,multi proprietaire qui touchait 100 000€ de revenus foncier et boursiers
                        a peu pres il y a 6 ou 12 mois


                      • foufouille foufouille 3 novembre 2008 17:54

                        @ xa
                        2500/ 24 = 1000 env
                        elle a rembourse 2a de rmi +apl
                        ni la caf ni le cg n’ont porte plainte
                        en cas de fraude et de proces. tu rembourse tout + les interet + des dommages et interet
                        n’importe quel pauvre irait en prison

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès