Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy peut-il encore gagner par la peur ?

Sarkozy peut-il encore gagner par la peur ?

Le candidat de la droite n’est pas n’importe qui. C’est Nicolas Sarkozy. Comme George Bush a déplacé le centre de gravité de la droite américaine vers son bord extrême, Nicolas Sarkozy a fait le choix d’une ligne dure aux confins de la droite extrême avec gestes répétés envers le Front national. Dans ce pays si étatiste, il ajoute le “libéralisme” à l’autoritarisme et a mis une grande partie de son camp au garde-à-vous en interdisant tout débat de fond sur la politique à mener dans les cinq années à venir.

Le projet de Nicolas Sarkozy se dit “libéral”, il pourrait aussi se dire néoconservateur ce qui signifie comme pour ses homologues états-uniens le démantèlement progressif de bon nombre de services de l’Etat en parallèle avec l’extinction programmée des impôts directs. C’est un projet qui fragilise la société, aggrave les tensions sociales, tourne le dos à une mobilisation écologique de tous, maintient l’impunité des responsables politiques ou économiques et ne retient qu’une sorte de délinquance, celle des petits.
Donc Sarkozy ne peut pas avancer son projet de rupture, il ne peut y faire adhérer une majorité de nos concitoyens. Sarkozy doit pour cela - comme l’administration Bush - mettre en scène une autre campagne, celle de la peur.

1. L’intimidation des citoyens
La méthode est d’accuser, de mettre sur la défensive, de perdre toute nuance pour modifier les termes du débat et le libre-arbitre de chacun. Les parents indignés par des arrestations d’enfants, des voyageurs choqués par des méthodes expéditives de certains policiers sont assimilés à des fauteurs de trouble, comme dans le fond du Texas.

Plusieurs articles récents dans AgoraVox -“Sarkoland : comme un parfum d’État policier”- ont montré comment l’ex-ministre candidat transforme tout opposant en délinquant. Les trois jeunes de Clichy-sous-Bois qui ont été coincés dans un transformateur étaient accusés par le ministre d’avoir eu à faire avec la police et d’être des “voleurs en fuite”. Il a fallu la pugnacité d’un avocat pour qu’une enquête soit ouverte et l’accusation anéantie.

Les jeunes, les fonctionnaires, les juges, les enseignants, les “droit-de-l’hommistes”, les chômeurs, les Rmistes, les immigrés sont tour à tour dénoncés de ne pas être “des gens qui comme vous et moi se lèvent tôt pour travailler le matin”.

Les jeunes de banlieue sont assimilés à des “racailles”, à des délinquants, des sortes d’étrangers qu’il faut expulser du corps social. Sarkozy reprend la vision puritaine de la droite américaine contre les exclus.

2. L’intimidation des adversaires politiques
Sarkozy cherche à transformer toute divergence en attitude de laxisme ou de désertion, selon la même technique que Bush face aux critiques de l’intervention en Iraq. “Quand je pense que deux candidats à la présidentielle ont osé prendre la défense d’un individu connu des services de police pour 22 délits” dit-il après les incidents de la gare du Nord.

“J’ai vu que Mme Royal et MM. Royal et Bayrou seraient du côté des fraudeurs et du côté des émeutiers” comme hier les critiques de la croisade américaine étaient des soutiens de Saddam Hussein. A cette époque, Chirac était ainsi montré du doigt mais ni Lellouche ni Sarkozy favorables alors à l’intervention en Iraq.

Dans la polémique qu’il déclenche sur son projet de ministère de “l’immigration et de l’identité nationale”, il fait semblant de croire que Bayrou et Royal rejettent non pas son idée de ministère mais le principe même d’une identité de la France.

3. L’intimidation des médias
Dans son attitude avec les médias, les exemples de dérapages abondent et sont mis sur le compte d’une personnalité un peu excessive dont on nous avait dit qu’elle avait changé le 14 janvier. C’est pourtant un problème politique, celui de la liberté d’expression et de la démocratie. Dans les coulisses de France-Europe Express comme le Parisien l’a rapporté : la maquilleuse et l’équipe de France 3 se fait insulter par le candidat trop sûr de lui et trop pressé.

Sur le plateau du journal de 13 h du 28 mars de France 3, “Nicolas Sarkozy mécontent au journal de France3 Lille” intimide la journaliste dont on devine l’inquiétude pour le reportage sur l’imprimerie nationale.

Le rédacteur en chef Alain Genestar de Paris Match est limogé par Arnaud Lagardère, qui possède également le groupe du Figaro et 20% du capital du Monde.

Sa capacité d’intimidation relayée par des propriétaires ou des responsables de nombreux grands médias explique une relative impunité de Sarkozy. Dans les coulisses des radios, J.-M. Apathie et Daniel Schneiderman ont décrit des colères et des pressions inacceptables pour tout vrai interviewer. Et pourtant il suffirait de prendre les bilans successifs d’un ministre central aux gouvernements de droite entre 1993 et 1995 et depuis 2002.

Qui rappelle les déficits du budget de l’Etat (5,5%, le record absolu) en 1994 et 1995 pour le ministre du Budget et dans une moindre mesure en 2004 ?
Qui oppose aux chiffres partiaux de l’ex-ministre le bilan sécuritaire discuté : “Nicolas Sarkozy, l’homme du passif sécuritaire” ?

Qui montre que ce bilan de communiquant est contesté jusque par les forces de police, comme le montrent ces policiers dénonçant l’affichage de certains résultats sur fond d’aggravation “Insécurité dans la campagne, policiers dans la rue” sur Agoravox-tv.

Qui souligne le mélange des genres entre le maire de Neuilly, le président du Conseil général 92 et l’acheteur d’un appartement face à un promoteur-contractant de la mairie de Neuilly avec des enjeux de centaines de milliers d’euros ?

Ainsi faut-il s’étonner que ce soit le Canard enchaîné qui sorte cette affaire qui aurait mis hors jeu n’importe quel candidat aux plus hautes responsabilités aux Etats-Unis ou dans les grandes démocraties européennes.
Qui rappelle que Sarkozy est aussi parvenu a fait interdire un livre sur lui, comme le rapporte l’Express Les Sarkozy font de la censure” le 18 novembre 2005 ?

Comment ces privilèges et ces traitements déséquilibrés par les médias peuvent-ils être acceptés par une majorité de Français ?

4. Le candidat qui n’a peur de rien
Sarkozy préfère des téléspectateurs infantilisés oscillant entre admiration de son culot, crainte et abandon au leader. Certains peuvent en arriver à dire “Sarkozy est dangereux” mais s’en remettre à lui le jour du vote.

Nicolas Sarkozy dit aux jeunes : “N’ayez pas peur” comme le pape Jean-Paul II ou affirme que "parler de l’identité nationale" ne lui fait "pas peur". Cet homme joue en permanence sur la peur.

Les Français sont-ils prêts à s’abandonner à ce personnage autoritaire et peu scrupuleux que la droite s’est choisie d’une façon bien peu démocratique ? Dans des primaires ouvertes de la droite, Sarkozy l’aurait-il emporté face à Bayrou ou un autre candidat plus modéré ?

Comme le rapporte L’Express le 29 mars : “Nicolas Sarkozy a toujours un problème pour se faire aimer” et indique un sondage BVA... La question, c’est : "Vous, personnellement, souhaitez-vous la victoire de... ?"
48% des sondés disent ne pas vouloir la victoire de Ségolène Royal,
53% disent non à Nicolas Sarkozy.
L’intimidation ne suffirait donc pas. C’est une bonne nouvelle pour la démocratie. A confirmer le 6 mai.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (302 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • Yves (---.---.95.151) 2 avril 2007 12:54

    Bonjour ,

    l’article de Lilian MASSOULIER intitulé « Le Mahatma BAYROU » , qui occupait la première place de cette rubrique il y a encore 5 minutes ... , a disparu ... ???
    - Quelqu’un pourrait expliquer ... ???


    • Yves (---.---.95.151) 2 avril 2007 13:10

      Je viens de le retrouver en 12ème place du sommaire de la rubrique « Tribune Libre » ......


    • Yves (---.---.95.151) 2 avril 2007 15:55

      SARKOZY peut il encore gagner par la peur en mettant son camp au garde à vous ... ???

      Je ne sais pas ... mais , en tout cas , SARKOZY , lui , a très peur ... et , devant sa turne ... , c’est effectivement le garde à vous ... http://b.gourlaouen.free.fr/sarko-france.jpg


    • tvargentine.com lerma 2 avril 2007 13:47

      Il faut arrêter de parler de SARKOZY et de sa peur qu’il peut représenter pour un certain nombres de gens,quelque soit les idées de chacun.

      Au lieu de « casser » du Sarkozy ,expliquer nous le programme de la gauche et de vos idées,c’est beaucoup interressant


      • Ni Bobo ni Beaubeauf (---.---.42.133) 2 avril 2007 14:31

        Nicolas Sarkozy et Ségoléne Royal vont de pair , en stigmatisant le débat électoral sur le dossier de l’insécurité , se drapant dans un nationalisme nauséabond , leurs intentions étaient toutes autres ...

        Flirtant avec les idées véhiculées par le leader du Front National , qui n’en demandait pas tant , l’Ump et le Ps avaient établi une stratégie pour mettre François Bayrou sous l’éteignoir , qui se retrouve bien isolé , et en passe de se faire avaler par Jean-Marie Le Pen ...

        L’hypermédiatisation de ces derniers jours , entre les émeutes de la gare du Nord , le ministére de l’immigration , la Marseillaise et le drapeau francais , sont en train de faire une victime : François Bayrou ...

        Cette stratégie n’est pas innocente , en jouant sur les plate-bandes de Le Pen , cela ne pouvait qu’aboutir , au but premier , la montée de Le Pen qui engendre dans sa spirale , la chute du leader centriste , mission accomplie , mais ...

        Maintenant il va falloir contenir l’effet pernicieux de cette stratégie , qui va se révéler à double tranchant au fil du temps qui passe ... Comment empêcher le retour du leader du FN ?

        Le spectre du vote utile entoure d’un linceul cette compromission , a jouer les apprentis sorciers , on s’expose au retour de la manivelle , Le Pen jubile de la tournure du débat électoral , ces adversaires ont commis un péché d’orgueil , en éliminant Bayrou , ils vont se retrouver face au leader du Fn , et les compromis suscités lors de leurs stratégies vont les poursuivre ...

        Ségoléne Royal en passe de se retrouver , au premier tour , dans un terrain marécageux , le charisme de Le Pen , un électorat de gauche divisé , en voulant éliminer Bayrou , elle se retrouve dans une situation bien inconfortable , l’ombre de Lionel Jospin va hanter le scrutin , la sanction approche ...

        http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&task=view&id=2627&Itemid=118


      • (---.---.140.77) 2 avril 2007 14:45

        Lerma, je vous retourne la question.

        Pouvez-vous donner quelques exemples de progrès sociétaux qui auraient profité à la majorité des Français depuis au moins 5 ans ?

        Quant au projet du candidat, à part travailler plus et Kärchériser la racaille, pouvez-vous également développer davantage !

        Merci, je suis impatient de vous lire.


      • tvargentine.com lerma 2 avril 2007 16:19

        Le constat on le connait ,il est accablant,mais il faut proposer un projet de société et qui soit réaliste et correspondant aux attentes des français et non des idées dépassés comme le socialisme ou le libéralisme

        Ce que je reconnais à J Chirac,c’est la reconnaissance de la collaboration de l’Etat sous Pétain et ensuite la politique étrangère


      • BuZy (---.---.25.115) 2 avril 2007 17:35

        Mais c’est interressant Lerma, et c’est très original. Vous avez oublié le rôle positif des colonies dans la case je fais des lois sur l’histoire. Avez-vous lu le programme de Nico ? C’est ramassis de promesses populiste toutes plus côuteuses les unes que les autres. Les propositions de la gauche sont beaucoup moins tape à l’oeil mais elles restent néanmoins dangereuses pour la France. Mystère.


      • dégueuloir (---.---.182.20) 2 avril 2007 17:48

        « Quiconque est prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre, et va perdre les deux. » Thomas Jefferson.


      • Mindaxte (---.---.12.244) 2 avril 2007 17:57

        Avec un petit bémol tout de même. Les études indépendantes montrent que le programme de S Royal est plus coûteux de 20 milliards d’euros que celui de Sarko (le moins disant à ce niveau étant le prorgramme de Bayrou) et coutera selon d’autres instituts indépendants 4 points de croissance sur 5 ans à la France quand celui de Sarko en fera gagner 3 (Bayrou est à 0, juste au milieu donc). Bon bien entendu, j’entend déjà le couplet comme quoi les instituts indépendants sont à la solde de Sarko (reste à savoir pourquoi ils citent Bayrou en tête sur le 1er critère, mais là vous allez bien sortir une autre manipulation de votre chapeau


      • (---.---.140.77) 2 avril 2007 21:36

        Bof, c’est vraiment léger comme argumentaire Lerma. J’ai vu sur un autre fil que vous donniez votre voix à Bayrou... C’est moins pire que je ne le pensais.

        A vous lire sur d’autres fils, il me semblait déceler chez vous un sympathisant de l’extrême droite. Ouf, on a eu chaud !

        Bonsoir.


      • (---.---.140.77) 2 avril 2007 21:46

        «  »« Les études indépendantes montrent que le programme de S Royal est plus coûteux de 20 milliards d’euros que celui de Sarko (le moins disant à ce niveau étant le programme de Bayrou) et coutera selon d’autres instituts indépendants 4 points de croissance sur 5 ans à la France quand celui de Sarko en fera gagner 3 (Bayrou est à 0, juste au milieu donc). »«  »

        Tout cela ne sont que belles théories. Mais quand il s’agit de les mettre en pratique, c’est une autre paire de manches. Surtout que les plus belles théories couchées sur le papier sont très difficilement applicables !


      • toto1701 (---.---.148.230) 2 avril 2007 22:45

        lucide tres lucide nibobo no beaubeauf ;; ; en 2002 je n’ai pas voté au second tour cette fois ci je n’hesiterais pas a franchir le rubicon car pour moi « c’est avec les poils du chien qu’on guerit sa morsure » !!!que les candidats de l’umps se le tiennent pour dit !!!


      • Matozzy Matozzy 2 avril 2007 13:57

        Très bon article.

        Pas grand chose de fondamentalement neuf, mais Sarkozy fait tellement de vagues qu’on pourrait avoir tendance à oublier l’essentiel. Cet essentiel est bien résumé dans cet article. Le terme néo-conservateur lui va parfaitement. Il utilise les mêmes techniques : la division, le détournement, la caricature et la peur.

        Et lui n’a peur de rien, en effet, il vient même de traiter Bayrou de « démagogue » ?!? Je l’ai entendu déclarer, il y’a quelques jours, que ses résultats au ministère de l’intérieur étaient excellent et que personne ne les contestaient ?! Aucune démonstration naturellement.... COMMENT ? Vous ne croyez pas à la parole de St-Nicolas ?

        Le sondage indiqué est intéressant. Sarkozy parvient à diviser. Cette technique peut lui permettre de gagner. Mais il faut réaliser une chose : si il gagne sur la peur et la division... il n’aura qu’une solution pour arriver un gouverner : l’ordre imposé par un régime qui ressemblera à un Etat policier.


        • nessoux (---.---.25.117) 2 avril 2007 14:37

          Attention aux projections de dégueuli, ça salit ce genre de truc.

          Ce dégueuli doit être un clone du célèbre démocrate Krivine qui disait hier soir à la télé que nous avions un Hongrois au gouvernement...


        • dégueuloir (---.---.154.9) 2 avril 2007 16:00

          Gare du Nord : le témoignage de Mohamed, 30 ans

          NOUVELOBS.COM | 02.04.2007 | 08:56

          Réagissez à l’article334 réactions

          Mohamed, 30 ans, d’Argenteuil, était à la Gare du Nord mardi soir 27 mars. Il raconte les émeutes, son interpellation, et les conditions de sa garde à vue. Ni avocat ni médecin. Diabétique, Mohamed affirma avoir été privé de son insuline pendant 36 heures. Il a fini à l’hôpital, avant d’être condamné jeudi en comparution immédiate à quatre mois de prison avec sursis pour jet de projectile sur les forces de l’ordre.

          Le témoignage :

          "J’étais pas loin, un copain m’a appelé pour me dire que c’était chaud, qu’il se passait des trucs dans la gare du Nord. Il était aux environs de 17 heures, quand je suis allé voir avec deux amis. On a vu un cordon de CRS et de policiers en civil dans le grand hall faisant face à une bonne centaine de jeunes soutenus par des passagers, des hommes, des femmes de tous âges. Ils se sont tenus en joue comme ça pendant près de trois heures. Les gens étaient de plus en plus nombreux, le bruit avait vite couru qu’un type avait été malmené, humilié pendant un contrôle, mais on ne savait rien de plus, il se disait même que c’était un mineur. Je suis resté pour tenter de calmer les jeunes, et parce que je trouvais la situation très dangereuse : les jeunes et les policiers étaient vraiment tendus, et les passagers, vieux et moins vieux, femmes et enfants continuaient de circuler.

          Il y avait un type très grand, très costaud, que j’ai reconnu, un membre de la Tribu K, qui haranguait la foule, chauffait les gamins : « On est des victimes ! ». J’ai aussi vu une petite dame âgée, venue me demander ce qui se passait, je lui ai parlé du jeune contrôlé de façon violente, elle a aussitôt levé son poing, elle s’est dirigée vers les forces de l’ordre, et elle leur a dit « li-bé-rez le jeune, li-bé-rez le jeune ! ». Les jeunes, eux, criaient : « Sarkozy, fils de ... » Et puis, les CRS ont chargé, et gazé. Tout le monde a pris.

          Une autre charge nous a poussés vers les portiques qui conduisent au RER D. Là, les jeunes ont tout cassé. Moi, j’étais contre les pillages, je leur disais, « arrêtez, arrêtez ! Ca sert à rien, et en plus vous voyez pas qu’ils vous filment, les flics ! Arrêtez ! » Rien à faire... Le magasin Footlocker a été détruit par un seul gamin, tout seul, avec sa barre de fer. Il a cogné, il est rentré et je l’ai vu ressortir avec des survêtements plein les bras.

          Mais le plus impressionnant, c’était les filles : elles avaient la rage, et elles étaient nombreuses, j’en ai vu une détruire toute seule le photomaton, une autre la machine à distribuer des boissons et des barres de chocolat toute seule aussi. Les charges étaient de plus en plus nombreuses, de plus en plus violentes. C’est là que j’ai pris un coup de colère. J’ai ramassé une pompe par terre devant Footlocker et je l’ai jeté sur les flics. Ils m’ont vu et je suis devenu leur cible. J’ai fait cinquante mètres en courant, mais ils m’ont rattrapé. Il était 20h15. Je me suis débattu, j’ai même arraché la matraque d’un flic. Et puis trois autres sont arrivés, je me suis retrouvé face contre terre, écrasé au sol, j’entendais un chien qui hurlait en me bouffant le crâne. Et puis ils m’ont traîné jusqu’au poste de la Gare du Nord, où je suis resté à peine cinq minutes avant qu’ils me transfèrent à rue Riquet, à la porte de la Chapelle, à l’USIT.

          Pendant le voyage, dans la voiture, le policier assis avec moi à l’arrière me tapait dans les côtes avec le bout de sa matraque. A 20h40, j’étais rue Riquet, attaché à un banc. Après, ils m’ont mis à poil, m’ont demandé de m’accroupir pour un toucher rectal. Et puis, je leur ai signalé que j’étais diabétique, qu’il me fallait de l’insuline, parce qu’en période de stress, les risques de tomber dans le coma redoublent, et je les ai prévenus que je pouvais avoir des propos incohérents. Je leur ai expliqué que normalement, avant 21 heures, j’aurais du me piquer. Ils ne m’ont pas écouté, ils s’en foutaient. Ils m’ont jeté en cellule avec les autres, j’étais KO, j’avais besoin de manger au moins.

          J’ai demandé mon repas. On ne me l’a jamais servi. Je suis resté 36 heures sans manger, ni boire une seule goutte d’eau. Et je n’ai ni de médecin ni d’avocat. Je sentais que j’allais de plus en plus mal, j’ai demandé mon insuline à plusieurs reprises. Ils m’ont transféré à 3 heures du matin dans la nuit de mercredi à jeudi au dépôt du palais de justice. J’ai des souvenirs troubles parce que j’allais vraiment très mal, là. Ils m’ont à nouveau déshabillé, à nouveau fait un toucher rectal. Je crois qu’ils pensaient que je simulais, ils trouvaient mon état étrange, j’avais du mal à parler.

          Un médecin passait voir les prévenus, il m’a examiné, a testé mon taux de sucre dans le sang. La moyenne est normalement à 1,30 g par litre de sang après un repas. Moi, j’étais à 5g par litre de sang, là. Le docteur a aussitôt prévenu que mon état nécessitait une hospitalisation en urgence. Il a insisté. Et je sais qu’il y a seulement quelques dizaines de mètres du dépôt à l’Hôtel Dieu.

          C’est pourtant à 9 heures du matin seulement que les policiers m’y ont conduit. Ils m’ont traîné jusque là-bas. J’ai été mis immédiatement sous perfusion. Ils m’ont soigné, et donné à manger. Il a fallu me réhydrater pendant quatre heures. Et puis, j’ai été ramené au dépôt, en cellule. Jusqu’à 19h30, j’ai regardé les autres partir aux comparutions immédiates, je les voyais revenir, en larmes. Le type qui est passé juste avant moi a pris quatre mois ferme pour avoir jeté une canette vide sur les policiers. Je me disais qu’avec ma basket, j’allais en prendre au moins autant que lui. Sauf que lui a dit qu’il avait agi « pour rigoler ». Moi, ce n’était pas mon cas.

          J’ai expliqué que je trouvais que la police ne gérait plus du tout la situation, et que j’ai lancé la chaussure de colère, après avoir tenté de calmer les jeunes, et voyant que les flics ne cessaient de gazer tout le monde, alors qu’il y avait des passants. J’ai été condamné pour jet de projectile sur les forces de l’ordre à quatre mois de prison avec sursis. J’étais libre, jeudi, à 20h15.

          Là ils m’ont proposé de me conduire à nouveau à l’hôpital, pour mon insuline. Je leur ai dit non, je voulais rentrer chez moi."

          Propos recueillis par Elsa Vigoureux

          (le samedi 31 mars 2007)


        • Mindaxte (---.---.12.244) 2 avril 2007 18:04

          Quelle honte. Sarko serait nazi car dans les ascendants éloignés de sa famille (qu’il n’a sans doute jamais vu), il y aurait peut être eu un collaborateur nazi. Non mais sans blague ! Ce genre d’insultes publiques dévalorise Agoravox


        • (---.---.140.77) 2 avril 2007 21:49

          Eh ! nessoux, nous hongrois pas tout ce qu’on nous dit !


        • LaEr (---.---.34.27) 2 avril 2007 23:01

          @Mindaxte, parle de Sarkozy ou autres autant que tu veux, mais parler de ces ancêtres, c’est employer les méthodes qu’on lui reproche ici.

          On ne choisit pas sa famille, il n’est pas responsable de ce qu’a fait son père, grand-père, oncle ou je ne sais quoi... Ou en serait l’Europe si on avait garder ce genre d’argument contre les allemands ou les italiens ?

          Et puis avec Sarko, ya déjà tellement à dire sur lui qu’on a pas besoin de remonter son arbre généaologique smiley


        • LaEr (---.---.34.27) 2 avril 2007 23:11

          Oups, j’avais rien compris à son message... Sorry


        • Annie Loïc ?? (---.---.96.68) 2 avril 2007 23:16

          Loïc Annie ?


        • N-Y (---.---.183.164) 2 avril 2007 14:00

          Sarkozy fait peur a une partie de la population. n’en doutons pas. mais il ne fait pas peur a cause de son programme ou de sa personnalité ; il fait peur par ce que la gauche et ses médias : France 3, France 2, arte ; france inter, france info ; libération, le monde, le nouvel obs, marianne, l’humanité, politis etc...le diabolise honteusement et avec une extrème persévérance. cette diabolisation gratuite est stérile, honteuse et absolument pas digne d’une campagne présidentielle.


          • (---.---.140.77) 2 avril 2007 14:51

            N’importe quoi N. Y City !

            Le p’tit SarkoNik est assez « grand » pour se décrédibiliser tout seul ou avec son staff néo-cons !!!

            De plus Pouvez-vous donner quelques exemples de progrès sociétaux qui auraient profité à la majorité des Français depuis au moins 5 ans ?

            Quant au projet du candidat, à part travailler plus et Kärchériser la racaille, pouvez-vous également développer davantage !

            Merci, je suis impatient de vous lire. préciser


          • henri (---.---.146.229) 2 avril 2007 16:40

            France2, France Info, France Inter, France Culture, Le Monde...diaboliseraient Sarkosy ???? Bigre, je ne dois pas écouter aux mêmes heures, voir aux mêmes moments, ni lire les mêmes pages. Il manque également à cette liste de gauchistes malfaisants, TF1 et son inimitable Jean-Pierre Pernaut, sarkophobe déclaré. De toute façon il n’y a pas besoin d’inventer des ennemis à Mr Sarkosy, sa démagogie omniprésente, joint à un ego boursouflé font merveille comme repoussoir.


          • alpo47 (---.---.48.252) 2 avril 2007 17:48

            Cette campagne « sarkozienne », bel et bien basée sur la peur, est la réédition de la campagne qui a permis à Bush d’être ré-élu.

            Il y a cependant un autre gros avantage pour lui à ces évènements Gare du Nord et autres (et à venir), c’est de faire oublier ses déclarations « hasardeuses » de patrimoine de son appartement de Neuilly. Qui en parle encore ?

            La bonne vieille technique de l’écran de fumée.

            Les moyens ne manquent pas. La rumeur d’un attentat à la Défense court actuellement sur le Web (souhaitons que ce soit qu’une rumeur). S’il se réalisait (ou autre), Sarko aurait un boulevard pour l’Elysée. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il utilisera tous les moyens pour cela.

            Rien ne change, tout est toujours semblable et les hommes continuent de regarder la main du magicien qui détourne leur attention .


          • Briseur (---.---.168.138) 2 avril 2007 14:07

            Le N.Y. (Est-ce les initiales du très grand prophète et messie Sarkozy ?? smiley Ou est-ce que ça vient de sortir d’une tanière ?


            • (---.---.140.77) 2 avril 2007 15:03

              Juste une hypothèse.

              Comment faire pour l’ex locataire de la place Beauvau (ne pouvant mettre en avant son bilan ni celui de la droite), qui depuis plusieurs semaines stagnait dangereusement dans les sondages ?

              Ne voyez-vous pas dans ces deux « évènements providentiels » (école rue Rampal - immigration -et émeute gare du nord - insécurité ) deux coups médiatiques qui arrivent pile poil au moment ou SarkoNiK quitte son poste et rêve de traverser le trottoir d’en face pour assouvir son « désir de pouvoir » (si, si... c’est le titre de son bouquin) !

              Ce coup de poker c’est avéré payant puisque l’l’UMP-FN ont pris 2 points dans les sondages !

              De plus, connaissant les pratiques de l’agité de l’UMP, cette hypothèse est aujourd’hui plausible. En effet, sa practice ne repose t’elle pas sur l’art de l’illusion en brouillant les pistes par des effets de manches médiatico-télévisés.

              3 exemples :

              -  immigration ; des promesses d’austérité non tenues (Sangatte, etc.),

              -  Insécurité ; quelques coups médiatiques (aseptiser les banlieues au Kärcher...),

              -  Economie ; quelques privatisations, des promesses électorales (ex : baisse d’impôts...) puis une dévotion pour une France qui se lève tôt afin de travailler plus !

              En gros notre Ministre de l’intérieur et des cultes (des incultes aussi) n’avais pas d’autre choix que de créer ce mini chaos pour remonter dans les sondages !

              Il a quand même de la gueule l’avenir que nous promet Sarkô, NON !


            • nessoux (---.---.25.117) 2 avril 2007 15:18

              Théorie du complot, parano, refus de voir la réalité... vous devriez consulter 140.77


            • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 14:59

              merci pour ton rayon de soleil qui montre bien le paralèlle entre sarko et debeulyou .Puisse t-il trépigner à vie en bas des marches du trône ....


              • phyletta 2 avril 2007 20:20

                le chat, vous êtes marrant, je n’ai pas votre style ni votre humour, mais je pense la même chose que vous.


              • LOLOKERINO (---.---.121.160) 2 avril 2007 15:17

                voici un nouveau grand defouloir de la france haineuse

                les mêmes (ou leurs enfants) qui en 1994 et1995 disaient « Chirac Facho »

                Des nostaligiques des proces staliniens et qui ne s’eclatent qu’en procés en sorcelerie

                Si tu veux te debarasser de ton chien , tu n’as qu’a l’accuser d’avoir la rage

                Ces gens on le niveau d’humanisme d’un garde bolchevique ou d’un capo National socialiste

                Ils sont les heritiers du socialisme ou du communisme, les deux plus grand avançée de l’humanité...


                • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 15:31

                  @lolokerino

                  t’oublies le procès stalinien qu’on a fait à JMLP en 2002 entre les 2 tours .... avec CHIRAC à la tête du NKVD


                • dégueuloir (---.---.154.9) 2 avril 2007 15:44

                  >Devinez devinez devinez qui je suis !!!! >Indice : personnalité politique française. > >Je suis issu d’une famille hongroise qui a collaboré avec le régime >nazi durant la guerre et a fui la Hongrie pour éviter d’être jugée >pour collaboration après la Libération. > >Dans ma jeunesse je participe à des manifestations contre les >étudiants grévistes. > >Contrairement à ce que j’essaye de faire croire je ne suis pas le >candidat de la « rupture » ou de la « nouveauté » en politique. Je >suis entré en politique sous Giscard il y a 30 ans et j’ai été >plusieurs fois ministre, député, maire, président de Conseil >Général. > >À l’époque de la catastrophe de Tchernobyl j’était délégué >interministériel au nucléaire et c’est moi qui ai mis en place la >campagne de désinformation prétendant que le nuage de Tchernobyl >s’est arrêté aux frontières de la France. J’ai fait cependant >disparaître cet épisode de ma vie politique de ma biographie >officielle sur le site internet du ministère de l’Intérieur. > >Ministre de l’économie durant une partie du gouvernement >Raffarin,j’ai défendu la rigueur et la baisse des dépenses >publiques. > >J’ai réalisé l’ouverture du capital d’EDF-GDF et me suis engagé à ce >que jamais cette entreprise ne soit privatisée. J’ai renié cet

                  >engagement en 2006 en privatisant GDF, je suis donc un menteur. > >Ministre de l’Intérieur depuis 2002, j’ai mis en place de nombreuses >lois liberticides et j’ai réussi à faire exploser l’insécurité alors >que j’étais censé la >faire diminuer. > >Je suis directement responsable du déclenchement de la révolte des >banlieues en 2005 par ma politique répressive et mes propos >insultants envers les habitants de ces banlieues. > >J’ai mis en place la loi CESEDA qui organise l’immigration choisie >au profit des capitalistes et j’ai mené la chasse à l’enfant en >expulsant les enfants sans-papiers, parfois en les séparant de leurs >parents. > >J’ai fait obtenir la Légion d’Honneur à un de mes amis qui se trouve >être un maire d’extrême-droite ayant été condamné à plusieurs >reprises pour >incitation à la haine raciale. D’ailleurs mon conseiller politique, >Patrick Devedjian, est l’un des membres fondateurs d’Occident, >ancien groupe d’extrême-droite terroriste et antisémite. > >J’ai repris l’un des slogans de Jean-Marie Le Pen « la France tu >l’aimes ou tu la quittes » et je défends ses thèses que ce soit sur >l’immigration ou >l’insécurité. Je me vante d’ailleurs d’avoir l’électorat du Front >National pour moi. > >Je suis un fervent partisan des États-Unis, de George Bush et les >néoconservateurs américains m’apprécient beaucoup.

                  >Je suis pour la guerre en Irak et je suis venu apporter mon soutien >à mon ami Georges Bush. >Je me suis fait photographier lui serrant la main (photo qui >rappelle la sinistre poignée de main entre Pétain et Hitler) et,pour >paraître plus grand, j’ai >fait truquer cette photo (pratique qui rappelle les modifications

                  de >photos dans un but de propagande réalisées par Staline et Mao Tsé >Dong). > >Lors de l’affaire Clearstream j’était au courant depuis le début que >mon nom était présent dans les listings et j’ai laissé faire dans le >but d’apparaître comme une victime. J’ai même déclaré que je souhaitais voir « pendus à un crochet de >boucher » ceux qui ont mis mon nom sur les listings. Pour rappel, >Hitler aussi voulait voir « pendus à un crochet de boucher » ceux >qui ont organisé l’attentat manqué contre lui. > >Il y a plusieurs mois, j’ai dévoilé à la TV qu’une opération >d’arrestation de terroristes allait avoir lieu et j’ai ainsi risqué >de faire échouer cette >arrestation. > >Dans une de mes visites électorale en Corse, aux frais du >contribuable, j’ai utilisé pour moi le seul hélicoptère de l’île. Un >enfant s’est le même jour >gravement blessé en randonnée et il est mort car il n’a pas pu être >emmené aux urgences à temps, puisqu’il n’y avait plus d’hélicoptère >disponible pour l’y emmener. > >Je suis, je suis... >

                  >Voilà un bon argumentaire à exposer à ceux qui sont sous le charme >de Sarkozy, de sa politique ultra-sécuritaire, de son autoritarisme, >totalitarisme, parce que ça les rassure ! > >Demontons l’image que Sarkozy se donne, c’est urgent car c’est un >homme extrêmement dangereux, et je crois que nous ne sommes qu’au >balbutiement des horreurs qu’il pourrait développer une fois au >pouvoir. > >Faites largement passer à vos amis, et particulièrement aux >connaissances que vous savez ou pensez sarkozistes. > >On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. > >« N’oubliez pas que c’est par les urnes qu’est arrivé Hitler ».


                • dégueuloir (---.---.182.20) 2 avril 2007 17:47

                  « Quiconque est prêt à sacrifier un peu de sa liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre, et va perdre les deux. » Thomas Jefferson.


                • dégueuloir (---.---.182.20) 2 avril 2007 23:10

                  ni néo-communisme ni néo-libéralisme ....c’est marrant !!,ça sonne pareil,comme...néo-faschisme,néo-nazisme..néo-totalitarisme..néo-stalinisme et surtout néo-cons,comme disait Brassens « mourir pour des idées,l’idée est excellente....encore savoir lesquelles !! » où sont les programmes écolos des candidats ?,la santé ?,l’enseignement ?,l’europe ? (tabou ?)le progrès social ?,et l’emploi ?, ....l’encadrement stricte des banques ?la corruption ?,les affaires en suspends ?,l’assainissement des autorités et la « perestroyka »de la vie public ??? reste t’il un démocrate, un vrai ! ...Bayrou ???Royal ??? je pense ces deux lascars mériteraient le 2 éme tour et donc un recentrage politique pour un appaisement,car la température va trop monter si NS ou (Lepen) accédait au trône,le pire scénario étant justement,JML et NS au 2éme tour,entre les deux tours ce serait la chienlit dans les banlieues,l’élection méme pourrait être repoussé,un joli merdier..... !!!! smiley


                • LOLOKERINO (---.---.121.160) 2 avril 2007 15:57

                  Merci Degeloir ( quel joli nom) d’apporter de l’eau(un peu brunatre et odorant quand même) à mon moulin, pouvez vous a nouveau ressortir (gerber) votre bile ?

                  Pourquoi votre maman a t’elle choisi ce doux et poetique prenom ?

                  Etes vous sorti du mauvais coté ?


                  • Dam (---.---.165.148) 2 avril 2007 16:47

                    Vous parlez surement de ce même côté ou malheureusement votre bouche est placée ? smiley


                  • LE CHAT LE CHAT 2 avril 2007 15:58

                    @dégueuloir

                    serais tu julien leppers dérrière ce pseudo ? smiley


                    • dégueuloir (---.---.182.20) 2 avril 2007 23:19

                      non mrs Chat,je ne suis point Julien Lepers ni Maurice Druon...lol..mais envie de gerber sur les politiques en général et particulièrement sur certains misérables personnages.....qui parasitent le circuit,oui il faut karchériser ,mais en haut de la pyramide,là où ça doit être christallin......et limpide et propre...... smiley


                    • labaule (---.---.252.249) 2 avril 2007 15:59

                      Rappelez-vous l’angelisme de l’ancien ministre de l’interieur socialiste VAILLANT,qui faisait l’apologie des voyous. La meme attitude aujourd’hui de Royal qui defend les casseurs de la gare du nord. La situation ubuesque aujourd’hui du presentateur des nouvelles France 3 qui demande tres serieusement a MOUSTACHU ce qu’il pense des evenements de la gare du nord.Demander a un delinquant ce qu’il pense des agissements d’un autre delinquant !. Qu’il soit de droite ou de gauche,l’electeur comprend tres bien que l’on a besoin d’un Sarkosy pour remettre de l’ordre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès