Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy peut-il être réélu ?

Sarkozy peut-il être réélu ?

Oui, évidemment. Qui peut sérieusement prétendre le contraire à plus de six mois de la Présidentielle ? Qui peut dire de quelle manière sera conduite la campagne par les candidats d’opposition ? Quelle sera l’influence du contexte économique international ? Comment évoluera le rejet dont l’actuel président fait l’objet ? Quelle sera l’attitude des électeurs centristes au 2e tour du scrutin ? Bref, rien n’est joué. Mais une chose est sûre : pour Sarkozy, si la route est droite, la pente sera rude. Très rude !

La pente sera d’autant plus rude que la presse de droite semble progressivement intégrer l’idée de la défaite du champion de l’UMP en 2012. Même les éditorialistes du Figaro adoptent un ton plus circonspect, à l’image d’Yves Thréard, désormais moins agressif envers les socialistes et surtout nettement moins assuré d’un deuxième mandat sarkozyste, ceci expliquant sans doute cela.

Alexis Brézé, dans les colonnes du Figaro Magazine, essaie bien de se raccrocher au large électorat de la Présidentielle, très différent, selon lui, de l’électorat plus politisé qui a fait subir au Président en exercice une série de revers comme aucun de ses prédécesseurs n’en avait connu avant lui sous la Ve République. Mais on sent que l’éditorialiste du Fig-Mag n’y croit guère lui-même, tant les résultats des Municipales, des Régionales, des Cantonales et, cerise sur le gâteau, des Sénatoriales ont mis en évidence une défiance croissante envers le locataire de l’Élysée. Pire : une défiance qui a désormais gagné les pans modérés de l’électorat sarkozyste, notamment chez les ruraux, les classes populaires, les personnes âgées ou les catholiques, tous déçus à des titres divers par les initiatives politiques ou les comportements choquants d’un Sarkozy désormais perçu comme une terrible erreur de casting.

Les « unes » des hebdomadaires sont à cet égard terribles pour le Président en exercice et son camp : que Marianne titre « Le boulet » et Le nouvel Observateur « Coulisses d’une fin de règne » n’a rien d’étonnant, eu égard au positionnement à gauche ou au centre gauche de ces magazines, mais cette tonalité alarmiste et désabusée a bel et bien gagné la droite comme le montrent les titres des hebdomadaires Le Point « Parfum d’une fin de règne », L’Express « La chute d’un clan » et même VSD « Sarkozy en plein cauchemar ».

Comment aurait-il pu en être autrement tant le pouvoir en place est décrédibilisé par ses échecs politiques dans tous les domaines qui importent aux Français : emploi, pouvoir d’achat, sécurité. Tant ce pouvoir est décrédibilisé à l’international, dans la lutte contre les dérives d’un système financier vorace et cynique dont les agissements continuent de creuser les inégalités de manière dramatique ? Tout cela sans compter la dette que Sarkozy a laissé filer de manière vertigineuse et irresponsable, comme il l’a toujours fait lorsqu’il en a été le gestionnaire.

Empêtré dans ses échecs politiques, Sarkozy doit de surcroît faire face aux effets dévastateurs du Karachigate et à la mise en lumière d’un système politique clanique et à bien des égards hors-la-loi directement hérité du très haïssable et très nauséabond modèle des Hauts-de-Seine dont Sarkozy est un pur produit. Résultat : presque tous les amis du Président – jusqu’au procureur du 2e parquet de France ! – sont mis en en examen ou en passe de l’être à plus ou moins long terme pour avoir participé à des mouvements d’argent illicites ou, avec les moyens de l’état, à des surveillances illégales de journalistes ou de magistrats. Certains parlent ici et là de système mafieux, et l’on ne peut malheureusement guère leur donner tort.

Accablé d’un bilan négatif et affublé d’une batterie de casseroles particulièrement peu ragoûtantes, Sarkozy pourra-t-il être réélu en 2012 ? Tout dépendra de la capacité de ses adversaires à ne pas commettre de faute rédhibitoire durant la campagne. Si tel est le cas, on ne voit pas comment le pire Président de la Ve République pourrait être reconduit dans ses fonctions. N’oublions pas, à cet égard, qu’en 2007 il n’avait battu Ségolène Royal que sur un score de 53-47, alors qu’il avait mené une campagne outrageusement démagogique en rupture supposée avec la politique de ses prédécesseurs de l’UMP, et alors que la candidate socialiste avait vu nombre des caciques de son parti lui savonner la planche.

Sarkozy ne pourra pas cette fois s’appuyer sur des promesses fallacieuses. Quant au socialistes, on peut raisonnablement penser qu’ils seront unis derrière celui ou celle qui sortira vainqueur de la primaire. Avec en prime cette fois-ci, une probable dynamique potentiellement dévastatrice pour le sortant. Rien de tel à droite : avec ou sans le soutien du pitoyable Borloo, Sarkozy ne devra sans doute pas trop compter sur les électeurs du centre pour l’emporter au deuxième tour. La pente sera décidément particulièrement escarpée. Pour ne pas dire carrément casse-gueule !


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Muriel74 Muriel74 4 octobre 2011 11:25

    Il ne pourra peut-être pas s’appuyer sur des promesses fallacieuses mais sur le vote électronique, dont il a autorisé l’emploi en 2003, utilisé lors de son élection , et dont la fiabilité reste encore très controversée. Et si ce n’est pas lui, un autre
     Le professeur Felten, membre du département informatique de l’université de Princetown disait déjà en 2006 : les défis techniques nécessaires pour rendre fiable le vote électronique sont « très difficiles voire impossibles à relever ». L’étude stipule : « À la lumière des procédures réelles d’élection, l’analyse de la machine montre qu’elle est vulnérable à de très graves attaques. Par exemple, une personne qui obtient un accès physique ne serait-ce que pendant une minute à la machine ou à sa carte mémoire, peut y installer un programme pirate ; un tel programme peut voler des voix de manière indétectable, modifier les enregistrements, journaux et compteurs de sorte qu’ils soient en accord avec les faux résultats qu’il vient de créer. Une telle personne mal intentionnée peut également créer un programme qui se répand silencieusement et automatiquement durant le cours normal des activités électorales – un virus de vote. Nous avons procédé à des démonstrations de ces attaques dans notre laboratoire. »


    • Fergus Fergus 4 octobre 2011 12:04

      Bonjour, Muriel.

      Le vote électronique pose en effet de graves problèmes de fiabilité et présente des risques réels de fraude. Mais, sauf erreur de ma part, il ne semble pas qu’il soit prévu de le mettre en place pour la présidentielle 2012.


    • LE CHAT LE CHAT 4 octobre 2011 12:36

      @Muriel

      le PS a démontré qu’on sait très bien truquer sans votes electroniques !


    • Fergus Fergus 4 octobre 2011 12:45

      Bonjour, Le Chat.

      A cela près qu’il est relativement aisé de truquer le vote de queqlues dizaines de milliers de militants et beaucoup moins lorsque le corps électoral se chiffre en millions. Qui plus est, le PS était dans une logique d’appareils départementaux et le trucage partait dans tous les sens.


    • Muriel74 Muriel74 4 octobre 2011 14:34

      Je ne sais pas si le vote électronique pour l’élection présidentielle de 2012 est prévu, mais pour les élections des députés pour les Français à l’étranger en 2012, on dirait que oui

      http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/les-francais-etranger_1296/elections-2012-votez-etranger_20721/elections-deputes-par-les-francais-etranger-2012_91742.html

      Merci pour votre article


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 octobre 2011 15:34

      Salut Fergus.

      J’espère bien que ce malotru sera battu dans six mois mais pour l’instant il ne semble pas vouloir jeter l’éponge. Et une fois encore tous les moyens semblent bon ; on sombre même dans le délire. Il y avait l’émission « Un livre, un jour », désormais c’est « Une affaire, un jour » :

      « La police soupçonnée d’enquêter sur la compagne de François Hollande.

      Après les « fadettes » des journalistes du Monde dans l« affaire Bettencourt, c’est au tour de la compagne de François Hollande, d’être visée par les services secrets intérieurs français.

      Selon L’Express, des policiers de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP, ex-renseignements généraux) auraient »reçu l’ordre d’enquêter« début 2011 sur Valérie Treirweiler, journaliste politique et compagne de François Hollande. L’hebdomadaire cité des »sources policières concordantes« .

      (...) Une source policière révèle qu’une telle demande aurait pu être faite »à des gardiens de la paix en poste à l’ex-8e section« des RG, en charge des »enquêtes généralistes« .

      Jean-Marc Ayrault, le président du groupe PS à l’Assemblée nationale s’est dit »indigné« , s’il devait apparaître que l’information de l’hebdomadaire était »exacte« . Valérie Treirweiler s’est déclarée, elle, abasourdie par cette information. »Je suis abasourdie, je réfléchis avec Me Giffard, mon conseil, à la suite à donner". »

      Lien vers l’article de l’Express : La police soupçonnée d’enquêter sur la compagne de François Hollande.


    • Fergus Fergus 4 octobre 2011 16:15

      @ Muriel.

      Pour le vote des Français de l’étranger, cela se justifie par l’éparpillement de l’électorat sur des territoires parfois immenses. Le vote électronique interviendrait dans ce cas en remplacement du vote par correspondance. Compte tennu du nombre des votants, peu de risque qu’une fraude puisse entâcher la Présidentielle dans des proportions significatives.

      Bonne journée.


    • Fergus Fergus 4 octobre 2011 16:21

      Bonjour, Peachy.

      Merci pour l’information et pour le lien. A vrai dire, qui peut s’étonner de telles pratiques en Sarkozye ? On croyait avoir mis le doigt sur les aspects les plus pourris du système et voilà que de nouvelles affaires apparaissent. A suivre...

      A ce sujet, il est intéressant de constater que cette nouvelle affaire sort par l’intermédiaire de L’Express. Ajouté au ton de plus en plus distancié de Barbier vis-à-vis de Sarkozy, cela semble montrer que quelque chose est en train d’évoluer dans les médias. Et ce n’est pas une bonne nouvelle pour Sarko.

      Cordialement.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 octobre 2011 16:28

      Oui, ce n’est vraiment pas une bonne nouvelle pour le Président du pouvoir d’achat des riches. D’ailleurs, comme on le dit si bien à l’UMP, « ...si Sarko il passe pas en 2012, euh..., vraiment, on est tous dans la merde. »

       smiley smiley


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 4 octobre 2011 12:12

      Cher Fergus,


      Votre analyse est intéressante ; nul doute que l’actualité viendra l’enrichir.

      Permettez-moi trois observations :

      -Le président sortant peut encore être effectivement réélu, simplement parce que le PS n’est pas à l’abri d’une sortie de route, mais aussi parce qu’il peut tout simplement y avoir tricherie, comme l’explique fort justement le commentaire de Muriel, ou comme le montre cet excellent roman policier d’Edouard Philippe et Gilles Boyer, intitulé « Dans l’ombre », publié chez JC.
       Lattès, et qui décrit les trois derniers mois d’une campagne présidentielle...mais lisez plutôt. 

      -Mais il est aussi possible qu’un élément imprévu, un accident politique survienne, sous la forme d’une hypothèse que je développe ici :


      ou encore ici :

      -Dans l’hypothèse où M. N. Sarkozy pourrait bien réaliser un super-grand chelem en perdant en 2012 les élections présidentielle et législatives après avoir successivement perdu les municipales, les régionales, les européennes et les sénatoriales, je n’imagine pas que tous ceux qui ont cru en lui -acteurs économiques ou soutiens financiers puissants mais discrets - mais qui ont déjà parfaitement compris que le cheval sur lequel ils ont commis l’erreur de parier est en passe de s’effondrer avant même que d’avoir atteint la ligne droite, n’ont pas déjà activé un « plan B ». 

      Incapable de surfer sur une gouvernance de crise dont il n’a jamais pu maîtriser les paramètres, à l’instar de ses collègues qui sont déjà entrés au musée (Berlusconi, Zapatero, Merkel, Papandreou), pris dans la mélasse d’une crise économique et financière qui le dépasse, tout comme F. Hollande (voir cette étonnante video http://www.dailymotion.com/video/xkbw48_francois-hollande-et-la-dette-publique-accablant_news), éclaboussé par une succession d’affaires qui devraient dans un pays normal renvoyer leurs auteurs devant un tribunal correctionnel pour y être jugés et condamnés, le Président est aujourd’hui en sursis.

      Les lampes se rallument. Le spectacle est terminé.

      Bien à vous,

      Renaud Bouchard



      • Fergus Fergus 4 octobre 2011 12:49

        Bonjour, Renaud.

        Merci pour ce commentaire. Par manque de temps dans l’immédiat, je le lirai en détail un plus tard dans l’après-midi. Je ne manquerai alors de vous répondre.

        Cordialement.


      • Fergus Fergus 4 octobre 2011 17:46

        @ Renaud.

        Merci pour ces liens.

        Qu’il y ait la tentation d’un « coup d’état feutré » à droite, c’est l’évidence même tant l’étoile de Sarkozy s’est étiolée dans les affaires nauséabondes et sa politique rejetée jusqu’au sein même d’une large part de l’électorat droitier de 2007. Pour autant, il est sans doute trop tard. Sauf si les soutiens oligarchiques de l’UMP s’en mêlent discrètement et amènent très vite Sarkozy à s’effacer de la course en prétextant par exemple un problème de santé incompatible avec l’exercice d’un 2e mandat. Juppé tiendrait alors la corde, mais miné par son expérience de 95-97, sa condamnation et sa complicité avec le pouvoir en place, il ne pourrait espérer faire mieux que Sarkozy.

        Pas sûr dans ces conditions que les choses bougent. Auquel cas les élus UMP tenteront dans leur circonscription de se démarquer au maximum de la politique conduite jusque là pour sauver leur siège. En espérant que les électeurs soient assez idiots pour ne pas avoir remarqué leur comportement de parlementaires godillots, complices des mesures gouvernementales...

        Bonne journée.


      • iris 4 octobre 2011 12:18

        Il aura encore les voix des personnes agées qui n’aiment pas etre dérangées -de celles en maison de retraite -des malades agées - de tout ceux qui s’imaginent etre riches avec le peu de bien dont ils disposent-de tous ceux que le changement dérange-


        • Fergus Fergus 4 octobre 2011 12:52

          Bonjour, Iris.

          Sarkozy a réussi a perdre des intentions de vote jusque chez les personnes âgées, particulièrement avec la nomination du sulfureux Mitterrand ou la scandaleuse affaire de l’Epad, pas encore effacée des mémoires. Beaucoup de gens, y compris chez les retraités, ont été en outre très choqués par les attaques indignes contre les roms.


        • LE CHAT LE CHAT 4 octobre 2011 12:31

          oui , il suufit que la gauche caviar soit éliminée au 1er tour et appelle à voter pour le gnome au second face à MLP , et que les electeurs soient aussi couillons qu’en 2002 !


          • Fergus Fergus 4 octobre 2011 12:55

            Salut, Le Chat.

            Je crains fort que ta protégée ne soit pas au rendez-vous du 2e tour de 2012 en raison d’un vote utile tant à gauche qu’à droite. On devrait donc retrouver un affrontement traditionnel PS-UMP. Cela dit, je peux me tromper...

            Bonne journée.


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 4 octobre 2011 13:55

            bien sûr que vous vous trompez... le vote ouvrier va revenir inévitablement à MLP et pas à cette gauche qui leur crache à la gueule depuis 2002, les a entubé avec l’europe... certains jeunes aussi conchient le ps, cette machine a vouloir naturaliser en masse alors qu’eux-même ont toutes les difficultés à avoir le minimum (boulot, logement...)

            cette gauche canada-dry est aussi responsable que l’ump de ce qu’il arrive de pire pour les français, et une trahison est impardonnable en politique


          • Fergus Fergus 4 octobre 2011 16:29

            Bonjour, Rienafoutiste.

            Tout est possible, effectivement. Mais ce qui semble actuellement primer dans l’électorat, c’est le désir de battre Sarkozy. Tout le reste risque donc d’être subordonné à cette volonté de plus en plus marquée, que ce soit dans le déroulement du 1er tour ou dans celui du 2e.
             
            En fait, je crois que c’est plutôt lors des législatives que le FN pourra progresser, surtout en cas de défaite de l’UMP à la présidentielle : dans une telle éventualité, l’UMP éclatera et favorisera localement de nombreux accords entre FN et Droite populaire. 


          • EricB 10 novembre 2011 16:35

            Oui, Fergus, pour le coup, je pense que vous vous trompez.
            Lorsque je parle autour de moi, j’entend un TRES LARGE majorité de personnes qui n’ont plus honte d’avouer ouvertement qu’ils voteront, au moins au premier tour, pour MLP. Les second tour est plus délicat, car la diabolisation facile marche encore bon train, mais mêmes ceux qui ont voté Marine au 1er tour mais qui n’ont pas forécément envie de voter pour elle au 2nd p^refereront voter blanc plutot que Hollande (car ne nous faisons pas d’illusions, c’est déja écrit : le second tour sera MLP vs Hollande).

            Je suis encore allé diner chez des amis avant-hier soir, pas plus « extremistes » que vous et moi. Sur 6 personnes, il y avait 5 votes pour Marine au 1er tour... Et des gens qui n’auraient jamais, au grand jamais, penser voter pour le père...

            Et allez faire un petit tour sur les « sondages » internet, a priori non manipulés par le pouvoir officiel, ça donne une petite idée de ce qui va se passer....

            Election virtuelle
            Sondage présidentielle 1
            Sondage présidentielle 2

            Certains pourront toujours penser que ces sondages ne sont pas faits dans des conditions statistiques optimales. Certes, mais ça corrobore assez tout ce que j’entends autour de moi, et ça me semble BEAUCOUP plus réaliste que des sondages qui placent MLP à 19% et Sarkozy à 24% !

            Mais on sera assez vite fixés...


          • EricB 10 novembre 2011 16:41

            Oui, rienafoutiste. Votre analyse corrobore tout à fait ce que j’entends autour de moi, et il y a un nombre important d’électeurs de Gauche qui se sentent trahis par cette gauche caviar et voteront MLP moitié par conviction, moitié par réaction à cette trahison.

            Je crois également que les anciennes barrières droite / gauche ne sont plus aussi claires que par le passé et que de nombreux élécteurs ont compris, notamment aprés les innombrables gages que Sarko a donné à la Gauche ces 4 dernieres années, que UMP et PS, c’étaient les mêmes larrons. Et beaucoup sont prêts à prendre (enfin) le risque de changer, même pour l’inconnu qu’ils estiment ne pas pouvoir être pire que la situation actuelle.


          • Fergus Fergus 10 novembre 2011 17:22

            @ Eric B.

            Il est possible de trouver dans son entourage pas mal de gens qui voteront Le Pen. Ce n’est pas le cas dans le mien où strictement personne n’envisage ce vote : les intentions se partagent entre Mélenchon, Joly et Hollande.

            Mais les gens que je fréquente ne sont pas représentatifs. Et c’est d’ailleurs là que le bât blesse avec les sondages du net : ils ne s’appuient sur aucun panel et sont faits en dehors de tout algorithme sérieux. Résultat : ils peuvent donner lieu à toute les manipulations. Et c’est d’ailleurs ainsi qu’entre deux débats de la primaire socialiste, Ségolène Royale avait mis en avant, pour tenter d’influencer les électeurs de gauche, des sondages de ce type qui la donnaient au coude à coude avec Hollande et Aubry ; or ce sont ses propres militants de Désir d’Avenir qui avaient massivement voté Royal pour obtenir un score flatteur !

            Malgré tous leurs défauts et peut-être des intentions quelque peu manipulatrices (mais de manière marginale), ce sont encore les instituts habituels qui offrent les meilleures garanties, ou plus exactement les moins mauvaises.

            Bonne find ’après-midi !


          • EricB 10 novembre 2011 18:50

            Bonsoir Fergus,

            Quand je parle d’« entourage », c’est bien sur au sens large. La grande majorité de mon « entourage » , notamment professionnel, est plutot de gauche (étant dans le « culturel »), mais même une bonne partie d’entre eux se posent des questions sur leur prochain vote.

            Mais au-delà de cet entourage « proche », je fais assez attention à ce que j’entends dans la rue, les conversations de resto, de bistro, de transports en communs, etc... et voilà ce qui découle de ce que j’entends, dés que les gens se sentent « en confiance ».


          • Verdi Verdi 4 octobre 2011 12:56

            Bonjour Fergus,

            « Sarkozy pourra-t-il être réélu en 2012 ? Tout dépendra de la capacité de ses adversaires à ne pas commettre de faute rédhibitoire durant la campagne. »

            C’est la phrase clé de votre analyse, que je partage, ce qui ne vous surprendra pas. J’irais même plus loin. Je pense que la droite modérée ne veut, définitivement, plus entendre parler de l’agité de l’Elysée. La droite catholique en particulier, choquée par les outrances de ce fou sans éducation, sans foi ni loi, préférera un socialiste « convenable » à un Sarkozy. 

            Certes, comme l’a écrit Iris dans son commentaire, Sarkozy pourra compter sur les voix des fanatiques et des personnes âgées. Mais, objectivement, je ne le vois pas en capacité de combler un déficit d’estime et de reconnaissance qui s’aggrave de semaine en semaine.

            Ce type est tout sauf un chef d’Etat. Voilà où le bât blesse. 

            Et les Français ne sont pas dupes. En particulier, ceux qui ont apprécié une certaine idée de la France, sous De Gaulle et même ensuite avec ses successeurs. Mais là, notre pays a touché le fond ! Vite de l’air !

            Sera-t-il réélu ? Bien entendu, on ne peut jurer de rien, mais je ne le pense sincèrement pas. 

            Bien cordialement


            • LaEr LaEr 4 octobre 2011 15:35

              Tout dépendra de ce qu’il y a en face.
              Mais ce n’est pas avec Hollande, responsable de la gestion désastreuse de la Corrèze, et qui se permet encore le luxe de payer un ipad à tous les profs et collégien de 6ième de son département que l’on se sortira du trou. La note ? 1,5 millions d’€. Mais c’est pas grave, il n’aura qu’à prendre un crédit pourri de Dexia indexé sur le franc Suisse et venir se plaindre après que c’est la faute au libéralisme si les 3 prochaines génération devront payer pour que 3300 collégiens mettent à jour leur page facebook pendant les cours...

              Personnellement, la dernière fois, j’ai voté Royal au second tour. La prochaine fois que je retrouve UMP vs PS, je n’irai pas voter.


            • Fergus Fergus 4 octobre 2011 16:45

              Bonjour, Verdi.

              Je crois moi aussi, non seulement au travers de ce que je lis mais également de ce qu’entends ici et là autour de moi, qu’une partie de l’électorat de Sarkozy est définitivement perdue pour lui, et c’est particulièrement vrai dans les rangs des modérés cathos et des gaullistes sociaux, particulièrement choqués à différentes reprises par le comportement clanique (et même népotique) de Sarkozy et ses dérives sécuritaires outrancières.

              Le France reste la 5e puissance du monde et cet électorat ne supporte plus que notre pays soit représenté par un type aussi vulgaire et à bien des égards médiocre. C’est pourquoi, sauf erreur monumentale de stratégie électorale, la gauche devrait l’emporter en 2012. Des socialistes au pouvoir, ce ne sera pas forécment la panacée, loin de là, mais au moins, cela permettrra de virer Sarkozy et peut-être, sous la pression de gens comme Montebourg, de commencer à nettoyer sérieusement les écuries d’Augias.

              Cordiales salutations.


            • doctorix doctorix 4 octobre 2011 17:12

              Surtout un Ipad.
              Un Archos, encore...
              Ça promet.
              On va encore acheter des Boeing.


            • Peretz Peretz 4 octobre 2011 22:11

              Je suis de l’avis de Verdi. Mais je plains la gauche socialiste qui le remplacerait. A moins que Monteboursg...ou Mélenchon. Mais comme ce n’est pas possible électoralement. Je suis pessimiste.


            • Jean Eymard-Descons 4 octobre 2011 13:11

              La réponse est objectivement OUI : Cf. les cas Bush Jr. et Berlusconi !

              On aime dauber sur nos amis américains et italiens à ce propos : ce sera l’occasion de voir grandeur nature si nous sommes vraiment moins cons qu’eux en la matière...

              Le coq français pourrait redescendre de son tas de fumier et s’y vautrer sans toutefois se départir de son air supérieur.

              Parce qu’on le veaux bien ?


              • Fergus Fergus 4 octobre 2011 16:51

                Bonjour, Jean.

                Par chance, je crois que le risque est moins élevé en France dans la mesure où, malgré de grosses lacunes, la population est nettement plus politisée qu’aux Etats-Unis. C’est notamment vrai pour la présidentielle qui mobilisera sans doute 80 % de l’électorat là où, aux USA, le taux ne dépasse pas 50 %. Croyez-vous par exemple qu’un débat comme celui de la primaire socialiste aurait réunir outre-Atlantique 25 à 30 millions de spectateurs ?


              • zadig 4 octobre 2011 13:56

                Bonjour Fergus,

                Tournons la page et oublions cet homme.
                Je sature .....
                Je souhaite le voir rejoindre le néant.

                J’aime bien vos autres articles.

                Les histoires, la musique, les voyages, et bien d’autres ...

                Cordiales salutations


                • Fergus Fergus 4 octobre 2011 16:57

                  Bonjour, Zadig.

                  Je sature également. Pour autant, notre pays est « abîmé » comme l’on souligné à plusieurs reprises des personnalités de gauche. Ce n’est donc pas le moment de lâcher le morceau : Sarkozy doit être viré du pouvoir pour redonner espoir à nos concitoyens, quitte à exercer une très forte pression le moement venu sur le PS pour qu’il ne retourne pas à ses vieux démons libéraux.

                  Cordialement. 


                • Scual 4 octobre 2011 14:30

                  Ben il peut surtout tricher comme G.W.Bush qu’il admire tant et dont il est quasiment un clone.

                  Il n’a toujours fait que le pire, toujours et tout le temps. Même les choses qui nous ont paru les plus anodines ont fini par montrer leur putride réalité à un moment ou à un autre.

                  Ne vous attendez pas à autre choses qu’au pire une fois de plus.


                  • Fergus Fergus 4 octobre 2011 17:01

                    Bonjour, Scual.

                    Je décerne quand même deux bon points à Sarkozy : sur la sécurité routière et à un degré moindre sur la réforme des universités.

                    Je vous l’accorde, cela donne un bilan très maigre en matière de satisfactions en regard des échecs socioéconomiques.


                  • Scual 4 octobre 2011 20:47

                    Ben franchement autour de moi professeurs et étudiants compris, je n’ai entendu que du mal de la réforme des universités...

                    Quand à la sécurité routière, je serais pas surpris si on apprend qu’il s’agissait de faire acheter des radars par l’État pour remplir les poches d’un de ses amis... avec Sarkozy, il suffit de gratter et on fini toujours par tomber sur ce genre d’embrouilles...


                  • foufouille foufouille 4 octobre 2011 14:38

                    une banlieue qui brule, ca peut aider
                    lui ou un autre UMPS


                    • Fergus Fergus 4 octobre 2011 17:04

                      Bonjour, Foufouille.

                      J’ose espérer que l’on n’en viendra pas là, mais avec un tel pouvoir tout est malheureusement possible. Pas sûr pour autant que les médias se montrent aussi passifs qu’en d’autres occasions sur la recherche des vraies responsabilités.


                    • Airbus Airbus 5 octobre 2011 04:03

                      Bonsoir, je pense comme foufouille, et la photo de l’article parle d’elle même. Il est inculte, bling-bling certe, mais c’est à mon avis une véritable machine de guerre, une perfection de la stratégie, il n’a absolument aucun inhibiteur, il utilisera toutes combinaisons possibles (pression, chantage, extorsion, bref le pire de l’humanité concentré en un point)

                      s’il s’engeage seul, sans primaire, en écrettant les têtes autour de lui (comme borloo) alors même qu’il est donné perdant par les médias, ça me sureprant. Même s’il se retrouve avec MLP, je ne pense pas qu’il s’attende quand même à un vote massif en sa faveur

                      Je pense qu’il fera annuler les élections d’une manière ou d’une autre, qu’il y aura un putsh, ou je ne sais quoi mais c’est absolument pas possible autrement, l’actualité nous le montre tous les jours.

                      C’est étonnant que tout d’un coup la justice (enfin celle qui reste) sonne le tocsin autour de NS. Méfions nous, c’est pris au fond du couloir, que NS est le plus dangereux


                    • Fergus Fergus 5 octobre 2011 09:08

                      Bonjour, Airbus.

                      Sarkozy est capable de beaucoup de coups tordus, c’est même comme cela qu’il est arrivé au pouvoir.

                      Pour autant, il n’est pas le seul décideur : derrière lui se cachent des oligarques et des patrons de médias dont l’intérêt n’est peut-être plus d’imposer un 2e mandat sarkozyste, au risque de voir se former dès les législatives une cohabitation qui signerait l’ouverture d’une grave crise institutionnelle ; au risque également de susciter tôt ou tard de graves émeutes aux conséquences inconnues.

                      Quant à la possibilité d’oragniser un putsch, cela me semble impossible en l’état actuel des forces armées et de la police au sein desquelles Sarkozy est de plus en plus contesté, voire honni ici et là.


                    • Taverne Taverne 4 octobre 2011 14:43

                      Sarkozy, le peuple des « pov’ cons » te dit « dégage ! »
                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès