Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy peut-il rebondir ?

Sarkozy peut-il rebondir ?

Le Président sortant réussira-il à rebondir après une telle claque ?

Certes, Gaston Monnerville qui avait beaucoup contribué au retour du Général de Gaulle sur le devant de la scène, était un radical d'un point de vue politique et Président du Sénat entre 1958 et 1968. Il n'en demeure pas moins que la victoire de la gauche au Sénat est un évènement historique, sans précédent : pour la première fois de son histoire, le Parti Socialiste et ses alliés remportent le Sénat. 

On peut bien sûr se féliciter que, d'un point de vue démocratique, le Sénat, qualifié d'anomalie constitutionnelle par Lionel Jospin, bascule à gauche, lui qui semblait imperméable au changement. Toutefois, comment mieux illustrer le réel désavoeu pour le Président sortant, premier homme politique de droite à faire basculer un Sénat à gauche ?

On dira que c'était écrit : la droite a perdu toutes les élections intermédiaires, et vu que la gauche contrôle plus de la moitié des départements, tôt ou tard, le Sénat finirait par basculer sous son giron, malgré un système électoral défavorable, privilégiant plutôt les petites communes rurales.

A qui la faute ? On pointe déjà du doigt la réforme des collectivités locales et la suppression de la taxe professionnelle, voulue par le Président sortant. L'ennui bien évidemment, c'est que celle-ci n'a strictement rien réglée et n'était pas à la hauteur des enjeux... mais pour certains, ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Doit-on considérer que la victoire de la gauche au Sénat, dès lors, est la victoire du conservatisme ? Reste que Jean-Pierre Bel a reconnu lui-même que s'il devenait Président du Sénat, il rechercherait le compromis avec le gouvernement concernant le budget, jusqu'aux élections présidentielles de 2012. Le Sénat demeure une grande maison qui déchaîne moins les passions que l'Assemblée nationale.

Nicolas Sarkozy peut-il dès lors rebondir ? Est-il encore possible pour le Président sortant de rester dans la course à l'élection présidentielle, bien qu'on ne voit pas très bien quel serait le candidat de substitution pour le camp majoritaire ? Finira-il éliminé dès le premier tour, comme un certain Lionel Jospin, subissant une humiliation cinglante ? Se redressera-il dans la dernière ligne droite ? Si les sondages ne signifient encore rien à l'heure actuelle et ne prendront tout leur sens lors des trois derniers mois de la campagne présidentielle, on constate néanmoins qu'il sera difficile pour la majorité gouvernamentale de panser ses plaies et éviter une déroute, qui profiterait avant tout à la gauche, mais aussi à Marine le Pen.


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • mbdx33 mbdx33 27 septembre 2011 10:35

    Les causes de la défaite

    La défaite au Sénat n’est pas seulement due à la réforme des collectivités locales et la suppression de la taxe professionnelle. Elle est le prolongement logique des résultats des dernières élections locales, régionales,etc. puisque la composition du corps électoral des grands électeurs a de facto été modifiée. Le vote centriste et contestataire ayant également pesé dans le résultat.

    Jean Pierre Bel homme de compromis

    Certes le Sénat est connu pour le compromis, et Jean-Pierre Bel (s’il est élu à la présidence de l’assemblée) ne veut pas passer pour l’empêcheur de tourner en rond de l’Etat. Il sera sans doute (au conditionnel) un homme de compromis, mais il n’en demeurre pas moins qu’il n’est pas seul et que la force du nouveau groupe majoritaire lui permettra de bloquer des mesures qu’ils jugeraient injustes en ces temps de crise

    Le temps des ratifications systématiques est donc bien fini, mais l’objectif de cette majorité n’est pas de bloquer le fonctionnement de l’Etat à quelques mois des présidentielles, ni après d’ailleurs. Jean-Pierre Bel sait très bien que le gouvernement aurait beau jeu de lui jeter la pierre si tel était le cas et saisirait cette occasion pour tenter de se relancer dans la course à la ré-élection.


    • Kalki Kalki 27 septembre 2011 13:01

      Les vieux seraient plus utiles en lybie !

      ca fera des économies !


    • latortue latortue 27 septembre 2011 11:00

      Rebondir oui !!!!!!!le plus loin possible et qu’on ne le voie plus jamais
      merci .


      • roro46 27 septembre 2011 15:33

        « peut-il rebondir ? »

        Avec un peu de chance, non.
        (si on le lâche de suffisamment haut)


      • Daniel Roux Daniel Roux 27 septembre 2011 11:59

        A mon avis, Sarkozy a déjà décidé de ne pas se représenter. Il ne l’annoncera qu’au dernier moment afin de conserver son emprise sur la majorité.

        Imaginez qu’il annonce son retrait aujourd’hui. Ce serait la curée. Ces « amis » politiques l’abandonneraient immédiatement, les magistrats félons retourneraient leur veste, l’oligarchie financière le lâcherait et lui ferait porter toute la responsabilité de la situation catastrophique actuelle dans les médias à leur botte.

        Rappelez vous que Sarkozy n’a aucune conscience, ni morale et que sa seule réelle ambition est d’être riche, de posséder les biens du « premier rang », d’avoir la plus belle femme et d’être aimé pour lui-même. Bref, Sarkozy est plein de contradictions, totalement irresponsable et voué à l’échec.

        La question reste : Comment avons nous pu élire un type pareil à la plus haute fonction ?
        Corolaire : Le système social, et notamment le mode de sélection des élites, qui permet une telle catastrophe ne devrait il pas être réformé en profondeur ?


        • devphil30 devphil30 27 septembre 2011 16:05

          Je suis entièrement d’accord avec vos propos concernant la non candidature en 2012 de Sarko car il sait qu’il va dans le mur.

          Sa seule chance serait une catastrophe grave ( désordre , guerre ) qui pourrait le remettre en selle.
          Le fait qu’il ne se représenterait pas est déjà évoqué sur certaines radios avec des postulats sur des remplaçant comme Fillon ou Juppé.

          Il serait effectivement intéressant de prendre en compte les CV des postulants à la présidence et aussi des ministres car les nominations au trombinoscope commence à me chauffer....
          Il suffit d’avoir été ministre de la famille pour devenir ministre du travail pour ensuite devenir ministre de l’économie MAIS où se trouve les compétences réelles de ces personnes ??
          A quand un niveau minimum pour des postes de ministres importants et ce pour chaque niveau de ministre , c’est vraiment de la nomination à la tête du client.....

          Philippe 

        • Daniel Roux Daniel Roux 27 septembre 2011 19:17

          @ Deplive

          J’attends son discours de non candidature qui devrait comporter ce genre de phrase :

          « J’ai rempli mon contrat, celui que les français m’ont confié en 2007. L’Histoire m’en rendra justice. J’ai réformé la France en profondeur pour qu’elle retrouve son rang dans le monde et que les travailleurs qui ne sont pas fonctionnaires, retrouvent du travail. C’est parce qu’une crise financière systémique que personne ne pouvait prévoir, venue d’un grand pays que j’aime, est survenue que les fruits de ces réformes ont été cachés, comme l’arbre .... euh ..cache la forêt.

          Français, Française, j’ai insufflé une nouvelle dynamique à notre beau pays, abattu des murailles d’immobilisme, enfanter une nouvelle nation. Que d’autres poursuivent mon oeuvre sans la trahir. Quant à moi, après les calomnies odieuses distillés par quelques uns qui m’ont fait beaucoup de peine ainsi qu’à ma famille, je vais me retirer quelques semaines dans le calme d’un monastère afin de faire le point et décider vers quels horizons diriger mes pas. » 


        • pastori 27 septembre 2011 12:36

          le danger vient du FN. quand les lepenistes réaliseront que le « programme » est inapplicable et que le parti n’a pas les moyens humains de gouverner , chauffés à blanc par des slogans sans cesse rabâchés, ils ont voué une telle haine envers le pS qu’ils voteront sarkosy en 2012, comme ils l’ont fait en 2007.


          ils ont oublié que le ps , ce n’est pas deux ou trois éléphants, mais des centaines de milliers d’élus dans tous les cantons, toutes les communes, tous les départements et régions qui gèrent honnêtement et avec succès à la satisfaction des citoyens puisqu’ils les réélisent.

          des gens honnêtes , courageux, désintéressés le plus souvent...

          quel droit peuvent avoir quelques imbéciles de les traiter collectivement de pourris ? qu’ils viennent leur dire individuellement en face ! 

          • Kalki Kalki 27 septembre 2011 13:00

            Votez PIRATE

            Vous ne serez pas déçus : INTERNET, NOURRITURE, ÉNERGIE ET TRANSPORT POUR TOUS, PAR TOUS

            Ne demandez plus l’impossible, nous allons le créer pour TOUS

            Votez pirates :

            9% pour le Parti Pirate à Berlin ! Et si la politique pouvait vraiment être réformée ? Adieu l’UMPS : retour d’un meilleur niveau de vie !

            Nourriture libre et énergie libre .... ca vous dit quelque chose, vous devez vous recentrer

            50 euro de matériel pour produire votre nouriture , ca serait un bon slogan politique

            Pour des habitants totalement autonomes, il ne manque plus que a) de l’énergie renouvelable , et b) des fertilisants et engrais, biologiques, ou produit à partir d’un écosystème … les algues par exemple pour obtenir l’équivalent pétro chimique naturel. c) Soit de la conscience, et de la conscience politique : pas de la décroissance, mais du partage inconditionnel de la sur abondance ! le pouvoir d’achat conditionne la prospérité réelle d) des échanges d’informations sur un réseau respectant à jamais la neutralité du net e) Une mobilité ‘verte’ garantie, f) De la justice, et une intégrité des données / entités / individus

            Ce n’est pas tant, ou pas seulement les moyens de productions qu’il faut se réapproprier, mais bien plus le droit au dividende sur les ressources – qui surabondent  : et donc ni une taxe, ni un pouvoir d’achat basée sur le travail. Espérons que vous comprenez comment fonctionne l’économie basée sur les ressources : prenons l’exemple du pétrole ou son prix est arbitraire, sa quantité en stock truqué … « pour des raisons politiques et économiques », il n’y a pas que le pétrole … l’énergie est abondante. Second exemple : le travail qui disparait car il y a sur abondance de force de travail – y compris machine – dans tous les secteurs est il un problème ? … Est ce que cela empêche le partage pourtant nécessaire ? L’effet de comprendre l’économie de l’abondance, et de l’infinité des ressources, et le passage psychologique vers celle ci permet une « ‘explosion’ de croissance économique » … ou sinon tout du moins une vie bien remplie, pour tous.

            Les hackers / citoyennistes doivent donc prendre le pouvoir politique, suivant eux mêmes les règles des pirates : partage – celui qui a besoin assouvi son besoin, la communauté et le bien commun avant tout, et le chef n’a pas plus que deux fois la part de celle d’un autre. A l’abordage !!!


            • Salamanca Salamanca 27 septembre 2011 18:39

              A mon avis aussi, il ne se représentera pas et laissera sa place à d’autres, genre Fillon etc... de toute façon, il est grillé.


              • bigglop bigglop 28 septembre 2011 01:44

                Bonjour,
                Personnellement, je souhaite que Sarko soit l’unique candidat de l’UMP car ce sera bien plus facile, a priori, de le baffer, de lui botter le cul en 2012 qu’un autre candidat qui serait plus « lisse », plus rassurant et pourrait emporter une adhésion au second tour.


                • Zattom 13 janvier 2012 22:58

                  Sarkozy sera présent et gagnant, Gueant se charge de s’en assurer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès