Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy peut-il tenir ?

Sarkozy peut-il tenir ?

Les jours se suivent, et se ressemblent.

Chaque jour qui passe amène son lot de mauvaises nouvelles pour le pouvoir en place.

Sarkozy a beau battre le rappel des troupes, et maintenir le mot d’ordre : il faut rester solidaires, les premières fissures apparaissent dans le camp gouvernemental.

Dans les colonnes du dernier «  le Point » le centriste François Sauvadet déclare au Président : « je reviens de chez moi, la rumeur est désastreuse, on ne tiendra pas comme çà ».

Au sujet des deux dernières démissions ministérielles, il semble bien que Nicolas Sarkozy ait voulu faire croire aux médias et à ses troupes qu’il en était à l’origine. lien

« On a du prendre de décisions difficiles avec François (Fillon). C’est jamais facile. Mais c’était indispensable. Les français n’auraient pas compris qu’on ne fasse rien face à de telles erreurs de comportement. C’est pas simple, mais c’est aussi ma responsabilité. Alain Joyandet était en train de craquer à titre personnel ».

Or, il apparait que la vérité est légèrement différente de celle proposée par le Chef de l’Etat.

C’est Joyandet qui, devant la pression à posté sur son blog, vers 18h30, le dimanche 4 juillet, un message annonçant sa démission. lien

Il avait rédigé auparavant le vendredi 2 juillet une lettre de 4 pages expliquant sa décision, et les motifs de celle-ci.

Il se savait dans le collimateur de Sarkozy, sachant qu’en octobre, il serait « débarqué ».

Il préférait prendre les devants.

Il avait proposé sa démission lors d’une réunion pour l’organisation du 14 juillet à Sarkozy, lui implorant de lui accorder 2 minutes.

Ayant attendu tout le weekend, sans nouvelle du Président, il a mis l’Elysée devant le fait accompli en annonçant sa démission sur Internet.

Quelques minutes après sa mise en ligne du message, Sarkozy l’a appelé en lui hurlant au téléphone « comment oses-tu ! Retire çà tout de suite ». (« Le Point, n° 1973, p 38)

Peine perdue.

Alors, pour ne pas perdre la face, Sarkozy décide de démissionner Christian Blanc.

Les deux ministres dans la même charrette de la honte pourront faire croire que c’est lui qui a pris la décision d’exclure Blanc en même temps que Joyandet.

Une petite vengeance, en quelque sorte.

Mais revenons à Eric Woerth.

Grâce aux révélations du « Canard Enchaîné  », on apprend dans un rapport de 36 pages que la gestion de l’ADO, agence dont Woerth était directeur, n’était pas exempte de défauts.

« Une gestion dispendieuse  » et «  sa dépendance » envers le Conseil Général de l’Oise vaudra au président de celui-ci, Jean François Mancel 18 mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêt.

Les juges s’étonneront aussi de l’augmentation de salaire de Woerth de 44% en 2 ans, ainsi que la mise à disposition d’une voiture de fonction non prévue dans son contrat, et d’un remboursement excessif de frais d’essence à hauteur de 15 060 francs pour 1998.

Les magistrats relèveront également une dépense de 9000 francs de frais d’avocats payés par l’agence, alors que l’affaire était personnelle et aurait du être payée par Woerth lui-même.

Pour finir, la chambre remarquera, à propos d’audits commandés par l’agence que : « sous couvert d’études, l’ADO attribue, souvent, en fait, des subventions indirectes  ». lien

Auteurs de ces rapports, le cabinet Brossart Consultants, que la chambre qualifiera « d’une qualité extrêmement médiocre  », doutant de leur utilité pour l’ADO, ou le Conseil Général de l’Oise.

Comme par hasard, lorsqu’il quittera l’ADO, avec une jolie prime de près de 30 000 euros, Woerth sera embauché par Bossart Consultants.

On le voit, plus on avance, plus on découvre un aspect de la personnalité du Ministre assez éloignée de l’image de chevalier blanc qu’il veut se donner.

Les déclarations de Claire Thibout, l’ancienne comptable de Liliane Bettencourt, concernant « les enveloppes » et la somme de 150 000 euros versée à Sarkozy pour sa campagne présidentielle ne font que noircir un peu plus le tableau. lien

En effet, même si sous la pression, Claire Thibout est revenue sur quelques détails que lui prête Médiapart, ce dernier confirme l’intégralité de son interview.

Entendue le 7 juillet, elle a confirmé la demande faite de réunir 150 000 euros en espèces pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. lien

Interrogé par un officier de police elle a déclaré, concernant Eric Woerth : « je leur ai dit (aux collègues de l’officier de police) que m. de Maistre m’a demandé avant les élections présidentielles d’aller lui chercher 150 000 euros à la banque. Je n’avais pas la possibilité de traiter une telle somme car il fallait une autorisation spéciale. Quand je lui ai demandé pourquoi c’était faire, pourquoi une telle somme, il m’a répondu qu’il devait organiser un diner avec Mr Woerth pour la lui remettre »

Alors bien sur, le Parquet de Nanterre s’est saisi de l’affaire, mais faut-il oublier pour autant que le juge Courroye, dénigré par ses confrères qui lui ont attribué le sobriquet de « courroye de transmission  », est considéré dans les enregistrements secrets comme favorable à Liliane Bettencourt.

On peut aussi s’interroger sur la décision de ce juge d’ouvrir de son propre chef une enquête contre le maitre d’hôtel pour « atteinte à la vie privée  ».

Il ne faut pas oublier non plus que ce juge après avoir pris la direction de l’enquête en 2008, faisant placer François Marie Banier en garde vue, et demandant une expertise médicale sur Liliane Bettencourt, a fait volte face en 2009 classant le dossier sous prétexte de problème de procédure.

Comment Sarkozy pourrait-il tenir encore longtemps en gardant dans l’équipe gouvernementale Eric Woerth ?

On comprend qu’il le veut, puisque celui-ci joue en quelque sorte le rôle involontaire de fusible, et que s’il s’en sépare, Sarkozy se retrouvera en première ligne sous le feu des critiques.

L’été sera chaud, nul d’en doute, et nous ne sommes vraisemblablement qu’au début d’un long et douloureux feuilleton.

Car comme disait mon vieil ami africain :

« Tout à une fin, sauf la banane qui en a deux ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • Pyrathome pyralene 9 juillet 2010 11:02

    Super Olivier,

    En effet, dans le CV de M. Woerth on trouve : directeur d’Andersen Consulting de 1998 à 2002. Pourquoi 2002 ? Parce qu’Andersen Consulting a fraudé en maquillant des comptes frauduleux, notamment ceux d’Enron : elle a dû fermer et ses employés, notamment ses responsables dont M. Woerth, ont dû trouver un emploi ailleurs. En 2002, le fond de pension Enron s’est effondré et les retraités qui avaient la certification d’Andersen Consulting se sont finalement retrouvés sans rien. M. Woerth est tout naturellement devenu le ministre gérant le dossier retraite en France…

    Les dossiers compromettants Enron ont fini dans le wtc7 un certain 11 septembre....
    qui a entrainé la destruction de nombreuses pièces à conviction (dossiers de la SEC, l’équivalent américain de notre Autorité des Marchés Financiers)......

    Le monde est petit n’est-ce pas ??.... smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 11:09

      Pyralène,
      je te renvoie le compliment.
      je ne dois pas être le seul à ignorer cet épisode de la carrière de Woerth,
      merci des liens qui nous permettent d’y voir encore plus clair.
       smiley


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE 9 juillet 2010 19:18

      EN PLUS WOERTH MAGOUILLAIT A ANDERSEN CONSULTING...A ’L UMP..A L OREAL et on met un type pareil a bercy...



      TOUS ENSEMBLE...VIRONS LE....VITE


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 19:56

      TOUSENSEMBLE,
      oui, il accumule les casseroles,
      j’imagine que lorsqu’il se déplace, çà va commencer à faire du bruit,
      les casseroles, voila l’idée d’animation idéale pour ponctuer le discours attendu du 14 juillet.
      à moins qu’il ne soit interdit de sortir, muni d’une casserole ?
       smiley


    • newphoenix newphoenix 9 juillet 2010 23:42

      Merci Pyralene !


      C’est hallucinant ! 
      On confit le dossier des retraites a l’un des responsables de la faillite du plus grand fond de pension Américain !!!!
      Je suis tout bonnement choqué ! smiley
      Futurs retraités que nous sommes, il y a réellement du soucis a ce faire ....

    • sosjustice sosjustice 10 juillet 2010 00:09

      Grâce aux révélations du « Canard Enchaîné  », on apprend dans un rapport de 36 pages que la gestion de l’ADO, agence dont Woerth était directeur, n’était pas exempte de défauts.

      « Une gestion dispendieuse  » et «  sa dépendance » envers le Conseil Général de l’Oise vaudra au président de celui-ci, Jean François Mancel 18 mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêt.

      Les juges s’étonneront aussi de l’augmentation de salaire de Woerth de 44% en 2 ans, ainsi que la mise à disposition d’une voiture de fonction non prévue dans son contrat, et d’un remboursement excessif de frais d’essence à hauteur de 15 060 francs pour 1998.

      Les magistrats relèveront également une dépense de 9000 francs de frais d’avocats payés par l’agence, alors que l’affaire était personnelle et aurait du être payée par Woerth lui-même.

      Puis, il est reproché à M. Mancel un conflit d’intérêts entre sa position de président du conseil général attributeur de marchés à Euro-2C et son statut d’actionnaire de la chaîne de parfumeries « Séduire » dont Euro-2C était également l’un des actionnaires. Après une condamnation en première instance par le tribunal correctionnel de Beauvais (Oise), Jean-François Mancel est relaxé le 29 novembre 2001 par la cour d’appel d’Amiens. Cet arrêt est ensuite censuré par la Cour de cassation. Le 14 avril 2005, Jean-François Mancel est condamné par la 9e chambre de la cour d’appel de Paris à 18 mois de prison avec sursis, 30 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité. Le 1er décembre 2005 la Cour de cassation de Paris rejette son pourvoi et confirmé les peines prononcées en appel. Ensuite, le 2 mars 2006, la Cour d’appel de Paris a annulé son inéligibilité tout en confirmant sa sa condamnation avec sursis et son amende.

      Aujourd’hui, Jean-François Mancel est un membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale où il est notamment rapporteur spécial de la mission extérieure de l’État. Il participe à tous les débats budgétaires et financiers, pose de nombreuses questions et a déposé plusieurs propositions de lois importantes  dont celle créant le conseiller territorial dont le gouvernement s’est largement inspiré pour la réforme des collectivités territoriales.

      VOYEZ Woerth et ses amis c’est la MAFIA Française !!!!!OU EST LA JUSTICE  !!!!!



    • Gabriel Gabriel 9 juillet 2010 11:08

      Bonjour Olivier,

      Sarkozy peut il tenir ? Un président préoccupé par l’intérêt général et par la vérité, un vrai démocrate quoi, démissionnerait. Lui, il est préoccupé par son intérêt et ceux du Fouquet’s club donc il lui reste deux ans pour s’enrichir avec ses amis sur le dos des citoyens en laminant leurs protections sociales, il ne va donc pas sans priver. Tout est une question d’éthique, et tu le sais Olivier, Sarkozy en est totalement dépourvu !

      amicalement


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 11:12

        Gabriel,
        d’être dépourvu totalement d’éthique n’empêche pas de sentir la pression populaire qui le pousse gentiment vers la sortie.
        prendrait-il le risque de rester et de se représenter en 2012 ?
        je le crois de moins en moins,
        ses seules chances de réelection c’est d’essayer de partir « la tête haute »...ce qui va être compliqué, mais sera moins dommageable pour son image s’il s’entête à s’enfoncer dans le rouge, chaque jour un peu plus.
        merci de ton commentaire.
         smiley


      • Jicé Jicé 9 juillet 2010 13:11

        Sa psychologie et sa pathologie (voir dossier de Marianne avant les élections de 2007) lui permettent-elles seulement d’envisager ces cas de figure ?


      • Jicé Jicé 9 juillet 2010 13:26

        Il y a quelque chose qui pourrait être en train de se produire et que JFKhan décrypte bien c’est un « retour à l’esprit de la 5e République » : un gouvernement qui gouverne (voir Fillon flanqué des présidents de l’Assemblée et du Sénat occuper toutes les chaînes l’autre jour), l’Assemblée qui joue son rôle (et en une semaine l’UMP a montré à 3 reprises qu’elle n’était pas soumise aux dictats de l’Exécutif), et un Président plus distant, ailleurs... Mais ces subtilités seront-elles suffisantes aux yeux de l’opinion publique ?


      • Jicé Jicé 9 juillet 2010 13:37

        Sinon, aller vers un Comité de salut Public, composé de républicains authentiques (De Villepin, Dupont-Aignan, Chevènement, Mélenchon) et de personnalités irréprochables (Stéphane Hessel, Eva Joly) avec un programme de restauration républicaine articulé autour de :
        -convocation des citoyens à une Assemblée Constituante
        -sauvegarde et réactualisation du programme du Conseil national de la Résistance (nationalisation de banques-clés, service public de l’eau, de l’énergie, Sécurité sociale, indépendance de la presse...)
        Comité de salut Public qui ne pourra être légitimé que par un Front républicain qui en appellera aux électeurs à l’occasion de législatives anticipées...


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 13:46

        jicé,
        votre dernier commentaire est tout à fait séduisant.
        la république est en danger (même si ce n’est pas nouveau)
        mais c’est aujourd’hui plus que jamais préoccupant.
        merci de cette proposition tout a fait intéressante.
         smiley


      • colza 9 juillet 2010 15:30

        Bonjour,
        Sarko peut-il tenir ?
        Bien sûr que oui, il est trop orgueilleux pour avouer sa défaite. Non seulement il va couler, mais il va entrainer avec lui le navire et tout son équipage (sauf les rats qui auront quitté le bord avant).
        Il est comme ces dictateurs qui, vaincus, détruisent tout avant de périr, par orgueil.


      • goc goc 9 juillet 2010 17:40

        bravo Olivier pour l’article

        moi j’attends avec impatience le défilé du 14 juillet, car ce sera son vrai (c’est à dire non trucqué) passage devant les citoyens.

        même si les tv pratiquent la censure digne des pires heures du communisme soviétique, il est certain qu’on aura des images de portable permettant d’avoir une idée réelle des réactions populaires.

        Et puis ces images vont passer dans le monde entier (surtout s’il y a des incidents). Alors je vous laisse imaginer l’impact que cela pourrait avoir


      • jako jako 9 juillet 2010 11:17

        Et paf !, merci Olivier
        Au sujet du juge-procureur ? n’y a t’il pas un article qui permet de de-saisir un juge s’il a trop de liens avec une des parties ? il me semblait que si


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 11:22

          Jako,
          oui, bonne idée,
          je ne suis pas juriste, mais Eva Jolly qui connait son métier sur le bout des ongles devrait se mettre en action, à moins qu’il faille que la demande vienne des députés ?
          en tout cas, Courroye a manoeuvré afin d’empecher la juge Isabelle Prévost-Desprez de s’occuper de cette affaire.
          il est temps que ce juge Courroye soit dessaisi de cette affaire, afin que la justice puisse passer sereinement.
          merci de ton commentaire


        • François51 François51 9 juillet 2010 11:17

          Sarkosy devrait dissoudre l’assemblée nationale et instaurer la proportionelle pour ce scrutin.
          que tous les parties politique y soit enfin représentés. aucun interêt de renouveler la chambre des députés au scrutin majoritaire a deux tours. on y retrouverais les mêmes ou presque. (UMPS) ..
          un peu de fraicheur :
          des députés d’Europe écologie, du partie de gauche, du NPA, du FN aussi ? (ceux là, arreteraient de jouer les victimes en criant qu’ils sont baillonnés) .
          marre ! de cette assemblée pseudo démocratique UMPS.
          tant qu’a Sarkosy, qu’il termine son quinquenat et qu’il disparaisse ! ces nombreux copains richissime, lui trouveront bien une place en or pour qu’il se recycle en douceur.(il y fera suivre son fils Jean). il pourra enfin faire du fric comme il l’a si bien dit un jour après avoir été élu en 2007 en répondant a une question a savoir si il se représenterait en 2012. ...


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 11:32

            François51,
            oui, si il était un vrai démocrate, c’est en effet ce qu’il devrait faire.
            mais il ne prendra pas le risque de voir une assemblée perdant la majorité UMP, puisqu’avec un scrutin proportionnel, le parti présidentiel risque d’être balayé.
            et lui désavoué.
            le mieux qu’il ait a faire, ce serait qu’il démissionne.
            sa dernière cartouche sera woerth.
            mais celui ci jouera-il le « Juppé de Chirac » pret à porter le chapeau pour un autre ?
            bien malin qui pourrait le dire.
             smiley


          • François51 François51 9 juillet 2010 12:23

            et oui Olivier ce serait la démocratie.
            NPA partie de gauche réunies et coco 10%
            Europe écologie 10 a 13%
            FN 15 a 20%
            quelques pourcentages pour Nicolas Dupont Aignan et quelques autres indépendant allez 5%
            il reste quoi pour l’UMPS ? a peine 50% au mieux.
            1 député actuel sur deux viré !... laissons la place a la diversité politique.
            pour le moment en France, c’est comme aux USA Démocrate, ou Républicain, ce qui revient au même a peu de chose prêt.


          • asterix asterix 9 juillet 2010 11:24

            Je suggère l’ouverture d’un site de paris en ligne :
            A quelle date exacte Sarko sera t-il acculé à la démission ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 11:34

              Astérix,
              bonne idée,
              et tant pis si ce pari risque d’enrichir Lefevbre, puisque celui ci vient d’obtenir l’agrément gouvernemental pour sa société de pari en ligne.
               smiley


            • fifilafiloche fifilafiloche 9 juillet 2010 11:27

              Tant qu’il n’y aura pas d’opposition crédible, oui, Sarkozy restera la moins mauvais choix.


              • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 11:37

                fifilafiloche,
                mais l’opposition a sarkozy, c’est le peuple.
                et à mon avis, elle est composée de personnalités de tous bords.
                bien sur les sondages ne sont pas tout, mais, même à droite, ils ont compris que le chateau de carte était en train de s’écrouler.


              • Login Login 9 juillet 2010 13:19

                   Croyez vous sincérement que l’on puisse faire pire ? 

              • fifilafiloche fifilafiloche 9 juillet 2010 13:42

                @ Olivier Cabanel,


                Je sais que ma position n’est pas consensuelle, mais vous aurez remarqué que cela ne m’importe peu.

                Pour parler de peuple, ou au nom du peuple, il faudrait pouvoir définir cette notion plus que vague et très utilisée par les...populistes. Dans une Europe ouverte, cette notion n’a plus le sens qu’on lui donnait au début du 20e siècle ou les individus étaient confinés dans leurs frontières idéologiques et culturelles et ou on opposait une nationalité à une autre.

                Si par peuple, vous entendez l’ensemble des résidents sur le territoire français ayant un droit de vote, ils sont bien peu à vouloir s"exposer à la vindicte populaire et à payer le prix de leur dévouement par une exposition de leur intimité familiale et patrimoniale permanente.

                Dans cette très petite minorité, ils sont encore un très petite minorité à avoir le courage de parler vrai et exposer la situation économique telle qu’elle est et non telle que nous souhaiterions qu’elle soit.

                Dans cette portion congrue à la carapace épaisse et au langage clair, combien ont l’énergie de rassembler des hommes autour de leur projet en leur faisant oublier les intérêts particuliers.

                Comme vous pouvez le constater, la fonction suprême demande des capacités peu ordinaires qui font de celui qui en accepte la charge une personne peu ordinaire, et donc respectable.

              • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 13:56

                fifilafiloche,
                aie ! vous avez laché un gros mot : populiste.
                un peu facile,
                au point ou vous en êtes vous auriez pu comparer le débat citoyen en cours à des « discussions de comptoir ».
                il faudrait vous rendre à l’évidence que d’une part, nous avons hérité du pire président qu’ai connu notre pays,
                ne soyez pas surpris du score qu’il a fait lors de son élection.
                les français sont sensibles à la séduction, je devrais dire plus vulgairement au « barratin »,
                et puis en fin de compte, au premier tour, ses partisans n’étaient pas si nombreux : 31,18 %
                et comme chacun le sait, ce sont les personnes âgées qui l’on fait élire.
                je ne suis pas en train de dire qu’ils n’étaient pas en possession de tous leurs moyens, mais c’est une réalité, ce sont eux qui ont fait pencher la balance.
                vous pouvez dire que les scandales ont émaillés en tout temps la vie de la république française, mais là on est en train d’atteindre des sommets.
                si vous mettez bout à bout toutes les négligences, les erreurs, les gaspillages, le bling bling, vous devriez réaliser qu’il y a des actions qui ne sont plus défendables.
                mais enfin, c’est vous qui voyez.
                 smiley
                j’ai oublié de le mettre dans mon article, mais j’ai récemment appris que les 300 metres carrés des salons intimes de l’Elysée nous coutaient annuellement 280 000 euros en fleurs.
                rien dans la presse française, on le trouve dans la presse allemande.
                http://www.bild.de/BILD/politik/2009/07/23/nicolas-sarkozy-gott-in-frankreich/8-flugzeuge-61-dienstwagen-1000-angestellte.html
                vous en dites quoi ?
                 smiley


              • fifilafiloche fifilafiloche 9 juillet 2010 14:58

                J’en dis que je préférerais en effet un nouveau De Gaulle, mais que j’ai beau chercher, je n’en trouve pas, car les politiques sont le produit de leur époque. Notez que malgré ses qualités, cet homme d’Etat n’a pas non plus échappé à l’usure du pouvoir.


                C’est à tous les niveaux de la fonction publique que nous avons besoin d’une révolution culturelle et en effet cela commence par le sommet. Cela évolue lentement, la disparition des fonds ocultes gouvernementaux va dans ce sens. La suppression de la double cotisation des parlementaires français. Il n’en reste pas moins que leur système permettant une retraite pleine après 5 ans de cotisation reste scandaleuse.

                Espérons que nous arriverons un jour à un niveau de transparence équivalent aux pays anglo saxons.

              • Verdi Verdi 9 juillet 2010 18:04

                @Olivier Cabanel

                Le pire président que la France ait connu. Pire est un euphémisme. Quant à prétendre que Sarkozy serait le moins mauvais choix, dixit Fifilafiloche, je prends çà comme une provoc, pas nécessairement de très bon goût, au regard des dégâts humains causés par les lois ignobles contre les plus faibles et la gestion calamiteuse du pays par Sarkozy. Ce type vulgaire et inculte, qui mérite de passer en Haute Cour de Justice, fait honte à la France. 

                Cela dit : excellent article.


              • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 19:06

                merci Verdi de ton appréciation,
                ce type fait effectivement honte à la France, et abime à l’étranger l’image de notre pays,
                je crois que ceux qui ont voté pour lui, croyant naïvement qu’il allait faire ce qu’il disait regrette amèrement leur choix aujourd’hui,
                se laisseront-il avoir la prochaine fois ?
                espérons que non.
                mais même en peignant des lignes noires sur un âne, on n’en fera jamais un zèbre.
                malgré tout le respect que j’ai pour les ânes, qui ne méritent pas leur réputation.
                 smiley


              • BA 9 juillet 2010 11:37

                Woerth : le rapport déjà contesté.


                François Baroin veut « obtenir de l’inspection générale des finances (IGF) la preuve de l’absence d’intervention de son prédécesseur, Eric Woerth, dans le dossier fiscal de la milliardaire Liliane Bettencourt » constate Le Monde, mais la procédure choisie n’est pas habituelle.

                « Le rapport n’a pas été commandé à l’IGF, comme il est d’usage, mais à son chef, Jean Bassères. L’IGF n’a pas travaillé selon ses méthodes habituelles, collectives, contradictoires et inquisitoriales. Ce ne sera pas un rapport de l’IGF, mais de son patron. Il a été confié directement par le ministre au haut fonctionnaire qu’il a nommé », souligne un ancien chef de l’IGF.

                « Le délai très court imparti à M. Bassères pose aussi question. »

                « Ce ne sont pas de bonnes méthodes, relève un autre expert de l’IGF. Comment huit jours peuvent-ils suffire pour voir ce qu’a fait l’administration générale, aller au fond du dossier transmis par le procureur de Nanterre en janvier 2009, sur de possibles fraudes fiscales liées à l’enquête pour »abus de faiblesse« visant le photographe François-Marie Banier ? »

                « Jamais par le passé, rappelle cette source, un rapport de l’IGF n’a mis en cause un ministre ou un gouvernement. On ne peut demander l’impossible à ses membres, ils ne bénéficient pas des garanties de neutralité ou d’inamovibilité des magistrats de la Cour des comptes ou du Conseil d’Etat. »

                Gilles Klein.


                http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=8619


                • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 11:43

                  BA,
                  pour que la justice soit sereine, il faut que le juge Courroye soit dessaisi du dossier.
                  il est cité dans les enregistrements secrets, et il est donc soupçonné de ne pas être totalement impartial.
                  dans son propre intérêt, il devrait demander à en être dessaisi.
                  quant au rapport mené par Bassège, nommé lui même à la tête de l’iIGF, il risque de ne pas être objectif, et pour qu’il soit crédible, il faudrait qu’il suive la procédure habituelle.
                  en tout cas, merci de votre intervention et du lien proposé, tout à fait édifiant.


                • Albar Albar 9 juillet 2010 11:44

                   Tant que droit est a la justice, celle ci triomphera de la gabegie et du lobbying interne et externe fut il le plus puissant ! La compromission et les complots finissent par être dévoilés.

                  Une France libre, est une France qui resiste.

                  • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 11:46

                    Albar,
                    on comprend mieux pourquoi sarkozy veut supprimer les juges d’instruction.
                    les complots finissent par être dévoilés, mais parfois très longtemps après,
                    pour ces raisons, comme vous le dites, une bonne partie des français est déjà entré en résistance.
                    merci de votre commentaire.


                  • Albar Albar 9 juillet 2010 12:06

                     Qu’il supprime autant de juges qu’il veut ( je le vois bien capable d’une manière ou d’une autre), le peuple l’a déjà jugé et continu de le faire. La lutte doit continuer.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 13:21

                      Albar,
                      il est vrai que toutes les gesticulations que peut faire sarkozy ne lui rendent pas service,
                      il est dans le « syndrome des sables mouvants »
                      chaque action l’enfonce un peu plus,
                      c’est étonnant qu’un homme comme lui, entouré en principe de conseillers intelligents, ne le réalise pas.
                      on peut s’inquiéter de la conduite d’un état par un homme pareil.
                      et je crois qu’un nombre croissant de français s’en inquiètent.
                      merci de votre commentaire.


                    • robespierre55 robespierre55 9 juillet 2010 12:28

                      Merci M. Cabanel, pour cet article et pour vos contributions en général.

                      Deux petites précisions, cependant :

                      - M. Philippe Courroye n’est pas juge mais procureur du parquet de Nanterre. Un procureur est un magistrat du parquet (représentant du ministère public), chargé par sa tutelle de diligenter des enquêtes et éventuellement de mettre en accusation au nom de l’état.
                      De plus M. Courroye est un proche de N. Sarkozy, grâce auquel il a été nommé dans l’ancien fief du chef de l’état, contre l’avis d’une majorité de ses collègues. Par ailleurs, il apparaît dans les enregistrements de maître-d’hôtel. Deux raisons pour qu’il soit peu objectif sur ce sujet...

                      -Mme Eva Joly ne peut pas chosir de s’occuper de l’affaire : un juge d’instruction est un magistrat du siège, nommé par le CSM, chargé de diligenter des enquêtes. Il ne peut se saisir d’office et ne peut effectuer d’enquête que dans la stricte limite de sa saisine (dépôt de plainte par une victime ou instruction du parquet). Enfin, elle n’est plus en activité depuis 2002. Dommage...

                      Cordialement.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2010 13:26

                        Robespierre55,
                        vous avez raison,
                        Courroye est procureur,
                        ce qui bien sur implique qu’il est juge.
                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Courroye
                        mais nous sommes d’accord, sa fonction principale est « procureur », ce qui lui donne encore plus de responsabilités.
                        dans un dossier de cette importance, on peut s’étonner qu’il soit chargé de s’occuper d’une affaire dans laquelle il est mis en cause (à tort ou a raison) et la déontologie voudrait qu’il s’en dessaisisse lui même.
                        ou que le pouvoir en place, pour faire preuve de respect de l’indépendance de la justice le fasse à sa place,
                        en tout cas, merci de votre commentaire.


                      • robespierre55 robespierre55 9 juillet 2010 14:25

                        Bon, c’est pas pour pinailler mais ...

                        Un procureur est un magistrat du parquet alors que tous les sont des magistrats du siège.

                        Ce qui n’enlève rien aux excellents papiers sur le sujet.

                        Cordialement.


                      • robespierre55 robespierre55 9 juillet 2010 14:25

                        ... à VOS excellents papiers sur le sujet, pardon.


                      • robespierre55 robespierre55 9 juillet 2010 23:40

                        Décidément, l en manque un bout. Je reprends :

                        Un procureur est un magistrat du parquet alors que tous les JUGES sont des magistrats du siège.

                        Je vais dormir, c’est mieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès