Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarközy, présidandidat

Sarközy, présidandidat

C’est à Jérôme Commandeur, le chroniqueur-humoriste, que nous devons cette trouvaille, entendue sur l’antenne d’Europe 1, le 14 décembre, et jamais un tel qualificatif n’est allé aussi bien à l’autocrate président.

Il est vrai que depuis mai 2007, date à laquelle celui-ci a été élu, on en vient à penser qu’il n’a pas encore réalisé qu’il avait gagné l’élection.

Il n’a cessé depuis près de 5 ans de multiplier les déplacements, faisant d’audacieuses déclarations, dans tous les domaines de la politique.

Bien sur, ces déplacements ne sont pas imputés aux « comptes de campagne », mais on serait tenté de se demander s’ils ne devraient pas l’être, d’autant que cette campagne interminable coute très cher aux français et que la crise se contenterait d’une campagne plus courte.

Le déplacement de Toulon 2011 aurait couté 325 000 €, et avec tous les déplacements additionnés, on arrive à un total de près de 20 millions d’euros par an.

Il faut savoir qu’outre les diverses locations de salle, de matériel, la protection policière du présidandidat coûte chaque fois 220 000 € en moyenne. lien

Entre les discours d’avant 2007, avec leurs lots de promesses, et le dernier discours de Toulon, et son même lot de promesses (lien), il n’y a pas l’ombre d’une feuille de papier à cigarette. lien

Façon comme une autre d’admettre dans le fond que ces promesses n’étaient que des paroles en l’air.

Prenons la production nationale : le présidandidat vient de décider de défendre le « produire en France », alors que depuis 5 ans, la délocalisation de la production nationale s’est aggravée avec la bénédiction gouvernementale, contradiction que l’on retrouve avec le « made in France », cette curieuse expression qui veut promouvoir le produit français, en utilisant la langue anglaise. lien

La réalité est plus grise : alors que les emplois délocalisés ne représentaient que 37% des délocalisations entre 1995 et 1999, le pourcentage passant à 57% entre 2000 et 2003, (lien) n’a cessé de grimper depuis. lien

Les délocalisations détruisent au moins 36 000 emplois par an en France, soit depuis l’élection présidentielle, soit près de 180 000 français privés de travail pour le plus grand profit des entreprises qui ont délocalisé. lien

Prenons les grandes entreprises d’état, comme par exemple « la Poste », entreprise dans laquelle œuvre un certain Jean-Paul Bailly.

Récemment, il a acheté 3000 scooters à Taiwan au moment même ou la branche Peugeot qui en fabriquait fermait ses portes, faute de commandes. lien

La même entreprise nationale n’a-t-elle pas offert récemment à ces cadres méritants pour 900 000 euros de BMW, curieuse manière d’encourager la production française. lien

En tout cas, l’économie allemande, qui a déjà plusieurs longueurs d’avance sur l’économie française remercie surement l’entreprise nationale française, même si elle n’avait pas besoin de ce geste généreux pour améliorer son score.

Avec 150 milliards d’euros d’excédent commercial pour l’Allemagne, contre nos pauvres 75 milliards de déficit, il doit y avoir d’autres manières d’encourager la production française. lien

Pourtant s’il est vrai que le présidandidat roule en Renault Velsatis, il n’en est pas moins vrai que celle-ci a été blindée par l’entreprise « centigon », laquelle a été achetée par le groupe américain « O’Gara-Hess & Eisenhardt », lui-même avalé par « Armor Holdings », acheté il y a un an par « BAE System » qui n’est pas plus française que Sarközy n’est esquimau. lien

Mais il y a mieux : Renault, cette entreprise 100% française ne l’est pas autant que l’on veut bien nous le dire, et la remplaçante de la « Vel Satis » la « Latitude  », sera fabriquée à Busan, en Corée du Sud (lien) alors que 400 000 véhicules sont déjà fabriqués au Maroc.

Les délocalisations touchent tous les domaines, et même si l’autocrate président s’est ému en janvier 2011 des délocalisations dans le domaine de la sous-traitance aéronautiques, notamment chez EADS, déclarant « quand on appauvrit les sous-traitants, on appauvrit toute la filière, je voudrais qu’on arrête le phénomène des délocalisations sur les sous-traitants ». lien

Mais les mises en garde ne coutent pas cher lorsqu’elles ne sont pas suivies d’effet.

Les Coréens ne se sont pas montrés très reconnaissants puisqu’ils ont raflé un marché nucléaire aux Emirats arabes unis, à Abu Dhabi, remporté haut la main par le consortium coréen de Kepco, devant un consortium français emmené par Areva, EDF, GDF Suez, Total, Vinci et Alstom. lien

Personne n’a oublié le combat des ouvrières de « sodimédical  » dont le patron a décidé la délocalisation en Chine. lien

Il est évident qu’avec les salaires chinois, avoisinant les 260 €, même avec la récente augmentation de 20% qu’ils ont obtenus, un patron français n’hésite pas très longtemps à délocaliser. lien

Et quid de ces milliers d’entreprises françaises qui se sont délocalisées avec la bénédiction de l’Etat aux quatre coins du monde, et notamment au Maroc.

Axa, BNP, Paribas, Bull, Atos Origin, Ubisoft, Bouygues Telecom, Orange, SFR, Renault, La Redoute, Ipsos etc… y sont installées, ou y sous-traitent une partie de leurs activités, à tel point qu’ils occupent un quartier complet de Casablanca.

Pourtant, connaissant les liens qui unissent notre présidandidat à Martin Bouygues, on ne peut que regretter qu’il n’ait pas tenté de dissuader ce dernier de ne plus produire français. lien

D’autant que les entreprises d’état se délocalisent aussi dans ce pays, afin de profiter des exonérations d’impôts pendant 5 ans, des faibles charges sociales, des semaines de 44 heures, et du salaire mensuel de 400€.

Un centre d’appel au Maroc revient 2 fois moins cher qu’en France.

Comme s’en flatte Youssef Chraibi, président de l’AMRC (association marocaine de la relation client) : « nous sommes 40 % moins chers qu’en France  ».

Pas étonnant dès lors que la RATP, ou la SNCF avec leur passe Navigo, ou la carte Imagine R, ne se soient laissés tentés, sans que le présidandidat n’y ait trouvé à redire. lien

Le Maroc y trouve son compte, et les économistes se demandent si ce pays n’est pas devenu la nouvelle banlieue économique de la France  ? lien

Ceci dit les marocains ne sont guère reconnaissants : la France a été recalée pour un projet de TGV destiné à transporter les pèlerins de la Mecque.

Une ligne de 450 km pour accueillir 60 millions de voyageurs par an a en effet échappé à la SNCF, en toute discrétion, et ce sont les espagnols qui ont raflé la mise. lien

Mais on peut aller encore plus loin.

En signant un « accord de coopération stratégique à long terme » avec le ministère chinois des chemins de fer, le présidandidat court-circuite l’industrie française, mettant la technologie TGV dans l’escarcelle chinoise. lien

Les chinois ont, semble-t-il adapté le proverbe africain qui dit : « si tu veux aider celui qui a faim, ne lui donne pas de poisson, apprends lui a pêcher  ».

D’autant qu’aujourd’hui, la délocalisation ne touche pas que la production, elle concerne aussi les activités de recherche et de développement, comme l’a constaté le sénateur Philippe Adnot.

D’ailleurs, un autre sénateur, Jean Arthuis s’inquiétant que certaines entreprises françaises aient bénéficié du « crédit d’impôt recherche », suspecte ces dernières « d’avoir externalisé leurs travaux de recherche, notamment dans des pays d’Europe Centrale  ». lien

Il semble bien que Renault, autant que Citroën aient profité de l’aubaine, direction la Chine ou le Brésil. lien

Alors le présidandidat peut bien taper de ses petits poings nerveux sur les tables des plateaux médias nationaux, évoquant « le produire français », (lien) tentant de reprendre l’avantage sur les "LePen et Hollande et autres Bayrou" sur ce sujet brûlant, (lien) personne n’arrive vraiment à le croire sincère.

Il a déclaré vouloir lutter contre les délocalisations dès 2004, alors qu’il était ministre de l’économie (lien), puis en 2007, en 2008, en 2009, affirmant devant les ouvriers « ébahis » de St Nizier, en tordant tragiquement ses mains « la France pour être compétitive et garder ses usines doit arrêter la délocalisation  ». lien

Personne n’a de doutes qu’il refera le même discours en 2012.

D’ailleurs, la classe politique dénonce ces contradictions.

Noël Mamère déclare « ça veut dire quoi acheter français, c’est acheter une Toyota construite en France ou une Twingo construite en Roumanie ?  », et le député PS Christian Paul d’ajouter : « ce sera un slogan électoral sans lendemain ».

Pour Nicolas Dupont-Aignan, « c’est du verbiage  » et André Chassaigne du PCF s’étonne « d’un coté on veut accentuer la concurrence libre et non faussée, et de l’autre coté on affirme qu’il faut revenir à la production française ».

Comme dit mon vieil ami africain : « Les hommes sont comme les ordinateurs, durs à comprendre, et manquant parfois de mémoire ».

L’image illustrant l’article provient de « contre-info.com »

Olivier Cabanel

Articles anciens

Quand Sarkomence

Les saigneurs de la République

Garçon ! L’addition !

Les folies de Mr Blabla

L’orchestre jouait une valse

Allo, j’écoute

Nous étions au bord du gouffre…

Main basse sur la République

Une Ripoublique irréprochable

La stratégie du toc

Les vessies pour des lanternes

Sarko, le pompier pyromane

Apprenez le « parler creux »

L’Attila de la République

Un bonimenteur

Sarko…verdose

Pourquoi Sarközi a perdu

La France et Sarközi divorcent


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

375 réactions à cet article    


  • SARKO...MENTEUR VOLEUR OU DALTON CHEZ ALI BABA ET LES 40........AVOCATS D AFFAIRES

    LE COLLECTIF ALI BABA NOUVEL ORDRE MONDIAL est dirigé par lesROCKFELLER...ROTSCHILD...GOLDMANN SACHS...bron-buchmann and co

    ca y est notre président de « poches » °en est a sa 72 èME AFFAIRE..L’AFFAIRE DE L’ ACCORD RUBIK en ne signant pas cet accord sur les paradis fiscaux SARKO Donne la preuve de son allègeance aux banques........homme de paille..vassal de merkell.

    « poches »° au pluriel car il en met beaucoup de coté...ses poches doivent etre de toute la longueur de ses petits jambes.vraiment tout est petit chez lui CULTURE...SAVOIR VIVRE...SINCERITE...COMPETENCE il n ’y a que son ego qui soit grand megahyper dimenssionné


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 10:34

      TOUSENSEMBLE

      il faut regarder avec beaucoup d’attention le travail des juges bordelais actuel,
      non seulement balladur est menacé, mais avant que ça ne le touche ça va toucher deux personnes, qui étaient considérées comme les animateurs principaux de sa campagne,
      les deux se prénomme nicolas, l’un c’est bazire, et l’autre c’est ?
      eh oui, c’est lui !
      d’autre part, les juges viennent d’embastiller de maistre, et l’affaire béttencourt est en train de refaire surface, avec les financements occultes du candidat de l’ump en 2007.
      ça va être marrant.
      enfin, pas pour tout le monde.
       smiley


    • ok DONNADIEU DE VABRES ET MAISTRE EN GARDE A VUE...mon noel

      nouveaux élus de l’ump ou droite populaire DANGER

      en BRETAGNE marine le pen n’a obtenu aucune signature comme a l ile de sein ...tous les hommes valides ont rejoint LONDRESQ LES BRETONS N ONT JAMAIS ETE SOUMIS NI A PETAIN NI A LEPEN-SARKO.

      MAIS ATTENTION AUX JEUNES LOUPS UMP DE LA DROITE POPULAIRE

      dans une commune de la cote bretonne un jeune « marchand de biens » ancien restaurateur...patron d’une gargotte et hotel borgne aux dents longues

      MAIRE ET CONSEILLER GENERAL VEUT ETRE depute...OU SONT DONC LES PROMESSES

      D’INTERDIRE AUX MARCHANDS DE BIENS OU AVOCATS D’AFFAIRES POUR DE SE PRESENTER AUX
       ELECTIONS NATIONALES..ce jeune héritier et protègé de la famille DEBRE dédicace son
      livre « UN MAIRE AUX FOURNEAUX »

       OU « CUISINE ELECTORAL »E   ???? UN MAIRE CUMULARD ANCIEN RESTAURATEUR RIPOUX

      ...ANCIEN ADjOINT VIRE DANS UNE AUTRE COMMUNE ET PARACHUTE DANS UNE PETITE COMMUNE TRES A DROITE

      L’ UMP NE SERA JAMAIS....HONNETE...DEGAGEONS LES


    • Defrance Defrance 15 décembre 2011 17:34

        Comment vivra son amis Gaubert sans les Bahamas et la Colombie ? 


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 21:47

      Defrance

      faudra que gaino nous explique comment son protégé n’est en rien concerné par l’affaire karachi, alors que lui et nicolas bazire, les deux animateurs de la campagne de balladur avaient trouvé le moyen de financer cette campagne, comme cela a été prouvé,
      les valises pleines de billets arrivaient comme par miracle au QG de balladur, qui leur disait « je vous demande de ne pas vous arrêter »...
      sarko, vu sa place, ne peut etre inquiété, mais bazire lui, peut tout a fait être intérrogé, et après donnedieu de vabre, d’autres têtes vont commencer a être menacées.
      allez les juges, allez les juges, allez !!!
       smiley

    • appoline appoline 16 décembre 2011 18:29

      Le problème aujourd’hui, est que la droite comme la gauche s’en mettent plein les poches. On peut cracher sur l’UMP mais les socialistes ne sont pas différents, une fois au pouvoir, ils ne font peut-être pas les mêmes conneries mais en font d’autres qui coûtent autant à voir même plus.


      Regardez bien le signe de la main, je ne voudrais pas qu’il soit ce que je pense, mais j’en ai bien peur.

      • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 10:36

        lloreen

        très intéressant !
        merci beaucoup.
        j’encourage les uns et les autres à ouvrir ce lien.
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 11:31

        orion

        oui, t’as raison, ça doit commencer à sentir le brulé,
        d’autant que le juge corroye (de transmission, d’après les mauvaises langues) ne peut plus si facilement bloquer les dossiers, 
        empétré dans son affaire de fadettes,
        du coup les juges bordelais semblent avancer à grand pas.
        ce serait marrant si sarko qui prétend n’être au courant de rien était appelé par la justice pour être « entendu »...
        d’autant que chirac vient, contre toute attente, d’être condamné à deux ans de prison avec sursis...
        le temps se couvre pour les présidents.
        merci de ton commentaire.
         smiley

      • appoline appoline 16 décembre 2011 18:31

        Les politiques sont comme les toubibs, ils ont une fâcheuse tendance à se pardonner l’un l’autre.


      • redredsir 15 décembre 2011 10:59

        Le storytelling du présidandidat à commencé dès son premier soir,moi comme beaucoup d’autres je pense,ont appris le sens de ce mot à cette occasion...
        Depuis,si l’esbroufe n’a jamais vraiment cessé,un n’importe quoi politique quotidien aurait du être sinon dénoncé,du moins mis benoîtement en évidence par les médias « ordinaires »...

        Pourquoi ce silence assourdissant vis à vis de cet éternel candidat,scandaleux dépensier en campagne permanente,en meetings cadenassés,aux périmêtres UMPéisés ?

        La lacheté ! Voilà la gangrène qui mine notre pays !

        C’est dès le bas de l’échelle sociale qu’elle s’exerce,mon expérience en entreprise me le démontre tous les jours...Et bien sûr,elle s’exerce au prorata des intérêts en jeu,c’est un grimpant la hièrarchie qu’elle fait le plus de dégâts,le plus d’injustices.

        Le canard enchainé,médiapart et autres oeuvres salutaires n’y suffisent pas,le « petit journal » de canal+ réalise un intelligent travail de mise en contradiction rétroactive,mais qu’ils sont rares les probes et les courageux !

         


        • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 11:34

          redredsir

          c’est exactement ça,
          si ils sont encore un tout petit peu populaire, c’est bien faute d’avoir des médias importants qui aient un peu de courage.
          bravo pour médiapart, le canard, arret sur image, le petit journal aussi, rue 89, et quelques autres qui m’excuseront j’espère de les avoir oublié.
          merci de votre commentaire.

        • Marco07 15 décembre 2011 11:20

          Bonjour à tous !

          En parlant d’achat Français, une anecdote sympathique plus ou moins en rapport avec la choucroute en parlant de truc débiles. (lu sur un forum de boursicoteurs)

          Saviez-vous que la Chine taxe à + de 48% notre « bon vin Français ». (48.2%) Alors que dans le sens inverse....

          Bonne médiation.

          (OC, je préfère vos articles politique -hors EELV- que vos articles nucléaires)
           smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 11:37

            marco

            je sais bien que ça vous embête lorsque je propose un article sur le nucléaire, et je me demande pourquoi ?
            tenez un petit cadeau non nucléaire :

            57% pensent que la démocratie ne fonctionne pas bien

            56% n’ont confiance ni dans la gauche ni dans la droite

            C’est pire pour les organisations sociales économiques

            13% ont confiance dans les partis politiques 81% s’en méfient

            20% ont confiance dans les banques 74% s’en méfient

            22% ont confiance dans le G20 72% s’en méfient

            27% ont confiance dans les médias 67% s’en méfient

            29% ont confiance dans l’OMC 65% s’en méfient

            33% ont confiance dans les syndicats 61% s’en méfient

            37% ont confiance dans les grandes entreprises privés 57% s’en méfient

            40% ont confiance dans l’Union Européenne 54% s’en méfient

            43% ont confiance dans les grandes entreprises publiques 51% s’en méfient

            64% ont confiance en leur police 30% s’en méfient

            78% ont confiance dans les hôpitaux 16% s’en méfient.

            Nous voyons dans ce champ d’opinions que c’est la peur et la crainte qui prédomine.

            27% des français sont pour l’ouverture au monde, 40% estime qu’aujourd’hui l’on doit s’en protéger, 32% ni l’un ni l’autre.

            96% sont pour la réforme du capitalisme

            69% estiment que leurs enfants auront moins de chance de s’en sortir

            29% estime qu’il y a plus de corruption, 64% autant mais l’on n’en parle plus, 6% moins.

            74% ont de la méfiance envers la politique au sens générique.

            ça vous va ?

             smiley



          • Pyrathome Pyrathome 15 décembre 2011 12:04

            Salut Olivier,
            Tu aurais dû lui présenter le pourcentage de gens qui veulent sortir de cette merde de nucléaire, combien déjà ? 78 %, oui c’est ça....un 7 et un 8 , pas comme la tête à toto smiley...


          • Marco07 15 décembre 2011 12:13

            Pyrathome, ne polluez pas cet article qui parle de politique, finance, emploi....


            Si le nucléaire préoccupait vraiment, EELV n’aurait pas ce pourcentage anémique qui ferait rire Arlette Laguiller..
            (ce qui devait être dit a été dit, admettez-le et tournons la page !)


          • Pyrathome Pyrathome 15 décembre 2011 12:17

            Sancho 7,
            Oui tu as raison, il faut sortir Sarko comme il faut sortir du nucléaire, ce sont des poisons létaux ...... smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 13:24

            Pyra

            sauf erreur ils sont 77% a vouloir sortir du nucléaire,
            mais 78, ou 77 qu’importe,
            je crois que meme si 99% voulaient en sortir, l’excité de l’elysée ne changerait pas d’avis,
            on devrait l’élire empereur du japon,
            çà nous ferait des vacances.
            il aurait au moins les voix de tepco
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 16:12

            marco sancho sept

            je serais vous, je ne m’avancerais pas trop,
            l’histoire des présidentielles est pleine de surprises...
            on en reparle en mai 2012 ?
             smiley

          • Marco07 15 décembre 2011 18:55

            Mais avec plaisir Olivier !


          • appoline appoline 16 décembre 2011 18:35

            Sortir du nucléaire est une chose mais que proposez-vous à sa place qui soit réalisable dans les deux décennies qui viennent ? On refond à tout va la cire pour les bougies et on met le môme sur le vélo avec une dynamo. Pour laver le linge, ce n’est pas gagné mais comme le français n’est pas foncièrement très propre, il devrait s’en sortir/


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 décembre 2011 19:09

            appolonine

            vous n’êtes pas sérieuse,
            la fable des écolos qui veulent retourner à la bougie ou pédaler sur un vélo pour produire de l’énergie a fait long feu.
            le scénario de sortie du nucléaire est connu, chiffré, réalisable des maintenant.
            saviez vous que sur 270 mtep d’énergie produite en france, seulement 150 parviennent chez le consommateur ?
            ce qui signifie que si nous consommions sur place l’énergie produite, nous pourrions pour le meme résultat, nous contenter de 150 mtep ?
            saviez vous qu’il existe des bepo, batiments à énergie positive, qui non seulement ne consomment pas d’énergie mais en produisent ?
            saviez vous qu’un programme efficace d’isolation des maisons ferait baisser notre consommation énergétique de 30%, mais aussi procurer des centaines de milliers d’emplois dans tout le pays ?
            et savez vous que nous avons suffisamment de ressources énergétiques dans notre pays pour procurer toute l’énergie souhaitable pour tous les Français ?
            c’est sur ce lien, en détail
            alors revenez à la réalité, et dites vous que la page du nucléaire est déjà tournée.


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 15 décembre 2011 12:04

            La véritable popularité de Sarko sur le web est minable :

            Jovanovic a fait un sondage qui le donnait à 1,66% ! Le Pen à 45% et François Asselineau à 21%, oui vous avez bien lu, François Asselineau ! Mais il en parle mieux que moi sur son blog :

            http://www.jovanovic.com/blog.htm

            Et ici, c’est un peu pareil et vous pouvez voter chaque semaine :

            http://resultatselections-2012.over-blog.fr/


            • Pyrathome Pyrathome 15 décembre 2011 12:09

              Et Naboléon à 3 % smiley....
              Asselineau élu.........c’est l’UPR qui vote ? ou l’EPR ?  smiley...


            • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 13:28

              Ulysse

              moi je veux bien
              j’ai regardé le programme de ce Asselineau, il est pas mal
              mais si demain le pitre élyséen provoque une guerre en banlieue, qui s’étende dans tout le pays, qui nécessite un couvre feu, fasse des centaines (voire plus) de morts, et que l’autocrate président envoie ses troupes armées, ramenant le calme, je ne serais pas surpris qu’il resigne pour 5 ans.
              bon, après, faut voir.
               smiley

            • _Ulysse_ _Ulysse_ 15 décembre 2011 16:17

              C’est sur que le sondage est un peu trusté par les gens de l’UPR.

              Mais tout le monde peu voter, visiblement beaucoup ont tellement peu de conviction en leur candidat qu’ils ne se donne pas la peine de 2 clics de souris pour lui.

              Mais la popularité d’Asselineau ne fait que monter et le sondage de jovanovic confirme qu’il est plus populaire sur le web qu’on ne le croit.

              Ce que je dis c’est qu’il ne faut pas attendre qu’il soit à plus de 5% dans un sondage IFOP pour s’intéresser à lui. Si on raisonne comme ça, alors ce sont les sondages officiels qui feront l’élection et non les électeurs !

              De toute manière, il ne sera jamais dans un sondage officiel avant le début de la campagne soit début mars. Donc en attendant le seul moyen que nous avons, c’est de mesurer sa popularité sur le web. Pourquoi pas un grand sondage agoravox avec Asselineau entre autre dedans afin d’en avoir le coeur net ?


            • Marco07 15 décembre 2011 12:46

              Rions :

              Un QG à 450.000 euros par an pour les équipes de Hollande

              (pour 1000m²).
              Elle est pas belle la vie d’un socialiste ?



              • Marco07 15 décembre 2011 12:47

                On sait qui va partir, mais on ne sait pas qui arrive

                 smiley

              • gaijin gaijin 15 décembre 2011 13:09

                votez coluche !!


              • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 13:30

                marco sancho sept

                zêtes un rigolo
                vous voulez quoi ?
                qu’il prenne un duplex dans un hlm de banlieue pour faire genre ? qu’il roule en vélo, et roule ses clopes ?
                ne soyez pas plus ridicule que d’habitude.
                 smiley

              • Marco07 15 décembre 2011 14:11

                Si ça vous semble normal, tout va.


                 smiley


              • roro46 15 décembre 2011 15:54

                Bonjour Olivier,
                excusez moi, mais pour une fois je ne suis pas d’accord avec vous.

                Aux questions que vous posez ci-dessus, je répondrais : « oui, bien sûr ».
                Pourquoi donc ne le ferait-il pas ? D’autres le font tous les jours, et ont encore la « gentillesse » d’envisager de voter pour lui (ce que là, je ne comprends plus).

                Non, Marco07, n’irradiez pas de plaisir : c’est pareil à droite (si tant est que Hollande soit de gauche, ce que je ne crois pas).


              • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 16:15

                roro

                sur le coup, je serais en fin de compte assez d’accord avec vous, et avec marco pour une fois,
                je dois vous dire que pour l’instant Hollande ne me donne pas vraiment envie de voter pour lui,
                j’aimerais qu’il soit plus clair sur pleins de sujets,
                le nucléaire bien sur, mais aussi qu’il s’engage contre la privatisation larvée qui touche le service public, 
                qu’il s’engage sur un R.U.
                pour l’instant, c’est plutot mou du genou.
                 smiley

              • dawei dawei 15 décembre 2011 16:19

                Un QG à 450.000 euros par an pour les équipes de Hollande
                37 500 par mois, 37 euros le m2, c’est le prix, du marché parisien ... ça va ils ne se sont pas fait arnaqués les socialos sur ce coup la ... voila ce que ça m’inspire.


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 décembre 2011 16:58

                A propos de comptes de campagne, en 2007 les dépenses du seul Sarkozy étaient supérieurs à celles des onze autres candidats réunis.


              • dawei dawei 15 décembre 2011 18:09

                payée par mamie zinzin et remboursée par bibi la princesse.


              • Marco07 15 décembre 2011 19:05

                Non, Marco07, n’irradiez pas de plaisir : c’est pareil à droite (si tant est que Hollande soit de gauche, ce que je ne crois pas).

                Irradié de plaisir ? Pourquoi ? Parce qu’un guignol va en remplacer un autre ? Et ce sans même ce cacher... 

                Dawei, c’est sûr qu’un hôtel en pierre taillé au beau milieu du 7ème de 1000m² est un minimum pour une campagne de 6 mois.
                 smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 15 décembre 2011 21:49

                Peachy

                merci de donner un lien pour ce chiffre,
                je voudrais préparer quelque chose la dessus,
                mais il y a pas le feu.
                 smiley

              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 16 décembre 2011 01:42

                Bonsoir Olivier.

                Presque 21 millions d’euros inscrits dans les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Ici pour le détail, L’Express.fr. « La chère campagne de Sarkozy en 2007 ».

                En réalité il n’a pas dépensé autant que les onze autres candidats, mais plus.

                Quelques détails croustillants.

                Plus d’un demi-million d’euros. C’est la somme dépensée, pendant la campagne, par Nicolas Sarkozy en avions d’affaires. Pour ses déplacements et ses meetings, le candidat UMP a loué une trentaine de jets privés - et un hélicoptère - avec une nette préférence pour le confortable Falcon 900 de Dassault Aviation. Coût moyen de cet appareil : 17 407,50 euros.
                (...)
                Comme sa rock star préférée, Johnny Hallyday, Nicolas Sarkozy prépare son entrée en scène. En atteste le confort de sa loge à chacun de ses meetings. A celui de Lille, le 28 mars 2007, par exemple, il dispose d’un espace de 100 mètres carrés réalisé de toutes pièces pour plus de 3 000 euros, avec moquette au sol. Sans compter la location d’un canapé trois places et d’un fauteuil en cuir (525 euros). Une cloison en bois est prévue pour une maquilleuse, qui accompagne le candidat Sarkozy. La prestation est facturée 956,80 euros. En matière de restauration, Nicolas Sarkozy a aussi des exigences : des sandwichs « sans graisse », une machine à café expresso et une boîte de chocolats, son péché mignon.

                Etc, etc, etc.

                Ceci dit, Ségolène Royal le talonnait dans les dépenses.


              • olivier cabanel olivier cabanel 16 décembre 2011 19:11

                Davei

                ben voila, c’est dit.
                merci de l’avoir démontré.
                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès