Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy sur RTL : quoi de neuf ?

Sarkozy sur RTL : quoi de neuf ?

Hier matin, notre président s’exprimait sur RTL. Les réactions fusent de toutes parts, justifiées ou non, judicieuses ou inappropriées, travaillées ou spontanées, réfléchies ou improvisées, partisanes d’un côté comme de l’autre.

J’ai aussi envie de donner mon point de vue. Dans un article précédent (Pêcheurs et Diesel), mon opinion était qu’il serait impossible d’apporter des réponses significatives aux nombreux défis de notre société sans se projeter largement en avant. C’est ce que font les dirigeants qui pérennisent leurs entreprises. Pour illustrer ce point de vue, j’en appelais à la stratégie des pompiers qui tout en combattant le feu où il était actif pour minimiser ses dégâts et empêcher qu’il ne s’emballe, préparaient des contre-feux beaucoup plus loin pour finir victorieusement un peu plus tard.

Ce matin, tout ce qui a été dit ressortait de la phase de l’engagement à court terme. On peut discuter sur le choix des mesures, leur efficacité, mais ce qui est sûr c’est que l’affaire risque de durer fort longtemps sans aboutir, tout en espérant que les conditions environnantes, soufflant dans tous les sens, n’attisent pas le brasier pour se terminer par une catastrophe, comme il s’en est déjà produit un certain nombre dans l’Histoire. Moi, j’aimerais bien que l’on prépare et mette en place très vite ces "contre-feux" sans lesquels on ne pourra pas voir la sortie du tunnel.

Je vais reprendre quelques-uns des points abordés par notre président :

1 – "Il faut avoir le courage de dire aux Français que l’évolution des prix pétroliers n’allait pas s’arranger". C’est vrai, et fort inconscients seraient ceux qui pourraient en douter ! Il a aussi précisé qu’il n’était pas responsable de cette hausse. C’est exact aussi. Par contre, lui, tout comme la plupart des dirigeants "raisonnables" de la planète ne peuvent pas dire qu’ils ne savaient pas que cela allait se produire. Nombreux sont les spécialistes, les scientifiques, les penseurs, qui ont lancé des cris d’alarme à ce sujet sans être entendus, tant la classe politique est préoccupée de l’essentiel, son court terme, gagner les élections. Organiser des contre-feux en ce domaine aurait consisté à accélérer le développement des énergies de remplacement. On y travaille nous dit-on. Peut-être sont-elles déjà prêtes ? Alors, pourquoi ne pas les activer ? J’ose espérer que, dans ce cas, ce ne serait pas pour permettre aux possesseurs des ressources pétrolifères de profiter au maximum de l’embellissement formidable des marges, puisque les coûts de production restant sensiblement les mêmes, la rareté provoque l’emballement inflationniste ! D’autres défis considérables nous attendent à très court terme et sont largement annoncés. Raréfaction de l’eau (potable), envolée du prix des denrées alimentaires, pénuries décuplant les problèmes de la faim dans le monde.

2 – "Il faut plus de concurrence pour favoriser la baisse des prix". C’est un bon slogan qui ne plaît pas à tous à juste raison, mais qui donne espoir à tous ceux qui réclament plus de pouvoir d’achat. Malheureusement, qu’on le veuille ou non, pour que les prix baissent, il faut s’attaquer aux marges bien sûr, mais aussi aux coûts de production. En dehors de la part qui se retrouve dans la poche du patron (propriétaire), cela se traduit par plus de productivité dans les circuits de fabrication et de distribution. Productivité qui aujourd’hui s’obtient essentiellement en diminuant la composante main-d’œuvre : on remplace les hommes par des machines, des robots, on délocalise, on achète dans les pays où la rémunération du travail est faible. Résultat, on accentue la précarité et les situations de misère, qu’on essaye d’atténuer par des aides qu’il faut bien ponctionner sous forme de charges ou de taxes supplémentaires. Ceux qui ont la chance de rester en activité sont plus sollicités (et stressés entend-on dire de plus en plus souvent) et les prélèvements nouveaux annihilent les gains espérés. On est dans le cercle vicieux parfait.

3 – "Depuis 1982 le nombre de fonctionnaires a augmenté de 300 000, ce malgré la décentralisation, l’informatisation, des rationalisations ou ré-organisations". Il y a donc perte de productivité. Cela paraît tout à fait justifié de s’attaquer à ce problème, d’autant que nos voisins semblent faire tout aussi bien, voire mieux que nous avec moins de monde. Personnellement, je suis assez pour que l’on améliore les choses grâce au perfectionnement des outils. En réalité, ce n’est pas le progrès qui est foncièrement nuisible pour la société, c’est la façon dont on gère les retombées de son utilisation. En l’occurrence si on ne remplace pas un départ sur deux, ce sont 150 000 postes qui disparaissent. Ce n’est pas pénalisant pour ceux qui partent en retraite, mais ce sont autant de difficultés pour trouver du travail pour ceux qui attendaient ces places.

4 –"Il n’y a plus de service militaire et toujours le même nombre de bases". Il semble donc tout à fait justifié d’en tirer les conséquences et d’apporter les réorganisations permettant de supprimer les frais qui n’ont plus raison d’être. Tout le monde sait cela, lorsque le budget est difficile à boucler, il faut rechercher des ressources nouvelles ou faire des coupes dans les dépenses. Pourquoi cette règle de bon sens ne s’appliquerait-elle pas à l’État, dont "le budget est en déficit depuis trente-cinq ans" ? Évidemment, cela va poser problème à tous ceux pour lesquels la présence de ces bases représentait un potentiel économique important. Les déplacer, les supprimer, c’est à nouveau poser la question de l’emploi. "Ce n’est pas à l’armée de jouer le rôle d’aménagement du territoire". C’est vrai ! Alors, il faut les chercher des solutions ailleurs.

5 – Conscient de toutes ces difficultés notre président ajoute "il faut augmenter la création de richesses". Il va donc s’activer dans ce sens. Malheureusement, la croissance ne se décrète pas (j’ai donné mon point de vue à ce sujet dans un billet précédent) produire plus n’a de sens que s’il y a une demande, solvable. Et pour cela, il faut un carburant, "les sous", qui semble se faire aussi rare que le pétrole. J’entends, en m’appuyant sur les dires des spécialistes, que dans un pays comme la France la richesse produite est là, toujours à un bon niveau, même en augmentation. Et pourtant, il est flagrant que les inégalités, la précarité, la misère, s’aggravent parallèlement. Il est logique de penser que ce qui ne va pas, c’est sa répartition.

6 - En ce qui concerne les retraites, le message du président est clair. En ce domaine (malheureusement comme dans beaucoup d’autres), on a tellement attendu, qu’il serait totalement irresponsable de ne pas prendre le taureau par les cornes. Sans entrer dans le détail de ce qui est décidé (mais pas forcément accepté par les partenaires sociaux), l’allongement de la durée de cotisation est incontournable. Par contre, pour la proposition de la présidente du Medef, Laurence Parisot, de porter l’âge de départ à 63,5 ans, il est catégorique, c’est "NON". Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il est indispensable de faire quelque chose, mais je pense qu’il y a d’autres solutions qui pourraient plus facilement obtenir l’adhésion. Je les ai exposées dans mon livre, elles font partie d’un ensemble indissociable, indissociable parce que tous les problèmes sont liés et que pour apporter des réponses crédibles, on ne peut pas faire l’économie d’une reconstruction profonde. Je ne sais pas qualifier le niveau de pertinence de la mienne, mais elle a au moins le mérite d’être construite dans cet esprit. Le schéma proposé actuellement m’interpelle, comme il le fait pour beaucoup de monde, parce que tout comme pour les sujets évoqués ci-dessus, l’emploi est au cœur de la question. Peut-on vraiment demander à quelqu’un de cotiser plus longtemps, s’il ne lui est pas possible de trouver l’activité qui le lui permette ?

Le dénominateur commun à tout ce qui est cité un peu plus haut se résume pour moi à ce seul mot : emploi !

J’ai longuement développé ces aspects dans mon livre Utopies ? Je vous invite à le consulter. Mais il me paraît juste pour que ce développement ne soit pas seulement une critique de plus dans le débat, d’apporter une explication un peu plus concrète sur les propositions en question de mon ouvrage. Je vais donc m’atteler à la rédaction d’un billet en résumant l’essentiel, même si le faire en quelques lignes ne peut qu’être réducteur par rapport au contenu du livre.


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 28 mai 2008 10:58

    Rien à voir avec du Mitterandisme ou du Chiraquisme du défaitisme qui considéraient que l’histoire était terminée avec leur éléction

    Ces 2 Présidents ont marqué par leur immobilisme au cours de leur 2eme septennant et quinquénat

    Aujourd’hui,nous avons la chance d’avoir un Président à l’image de notre société qui bouge et qui recherche des solutions aux problèmes sans se dire que RIEN N’EST POSSIBLE et c’est comme ça !

    Nous savons tous que la spéculation des produits pétroliers et des matières premieres sont spéculatifs

    le Président assume ses choix et ses idées de réformes conformement à ses engagements lors de son élection

    Soyons certain que si la bulle spéculative explose,alors nous aurons les retombées positives pour notre pays et les réformes porteront pleinnement leur fruit

    Soyons objectif et sortez du débat stérile du TSS

     

     

     

     

     


    • Hal. Hal. 2 juin 2008 01:17

       C’est beau d’y croire....


    • ze_katt 28 mai 2008 12:11

      Selon l’Expansion, les revenus encaissés en 2007 par les patrons des 40 plus grandes entreprises françaises ont augmenté de 58%. Qu’attend notre omniprésident pour réduire cette injustice ? Surtout que c’est pas 58% du smic. Ce sont des sommes considérables qui pourraient sortir de la galère des milliers de mals logés et sans abris par exemple.


      • Dominique Dumollard Dominique Dumollard 28 mai 2008 15:04

         

        Vous avez raison sur le fond. Mais malheureusement, ces personnes sont peu nombreuses en regard de la quantité de ceux qui sont dans la misère. Je ne suis pas sûr que ces sommes réparties sur le grand nombre permettent de résoudre le problème. Je crois aussi que malheureusement notre président (mais ce serait vrai aussi pour n’importe quel autre) n’a pas les moyens en l’état actuel des choses de prendre une telle mesure. C’est pourquoi j’ai tenté d’aller un peu plus loin dans ma réflexion. Lisez à ce sujet de la réponse que je fais au commentaire de "TuSerasUnHomme".
         
        Merci pour votre commentaire

      • Alpo47 Alpo47 28 mai 2008 13:53

        Pour reprendre certains des paragraphes de l’auteur, ou des affirmations de Sarkozy, je relève déjà, deux inexactitudes :

        .... le prix du pétrole ne va pas baisser... Or, un nombre de plus en plus important d’économistes relève que les récentes augmentations de prix de l’énergie sont, très largement dues à la spéculation : http://www.alterinfo.net/la-presse-marchande-de-la-City-de-Londres-dement-la-theorie-du-pic-petrolier-et-confirme-la-speculation-a-l-origine-de_a20192.html

        Ce qui parait probable, c’est que nos dirigeants et leurs relais des médias ne veulent pas le révéler pour ne pas montrer les dégats de la mondialisation et du libéralisme, à l’échelle de la planète.

         ... Il n’y a plus de service militaire et il y a toujours autant de bases... j’ai servi à Bayonne et à Auch et ces deux bases sont aujourd’hui fermées... Combien d’autres ?

        Et surtout combien d’affirmations gratuites de notre président, qui si elles ne résistent pas à l’analyse, donnent du "grain à moudre" à ses décisions...


        • Dominique Dumollard Dominique Dumollard 28 mai 2008 15:06

           

          J’ai pris les affirmations du président telles qu’il les a données.
          Oui, je crains aussi que la hausse ait une part spéculative. Mais je ne suis pas convaincu que cela va se calmer, au contraire.
          Pour les bases militaires, heureusement, certaines ont déjà été fermées. Cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas encore beaucoup d’autres en activité. J’ai simplement relevé ce point dans le discours du président, car pour moi il confirme que des disparitions d’emplois vont à nouveau faire la Une de l’actualité. Je me suis bien attardé sur ce sujet dans mon livre. Il me paraît fondamental de l’évolution de notre société. Et je compte bien en reparler plus en détail (voir ma réponse au commentaire de "TuSerasUnHomme").
           
          Merci pour les précisions apportées.

        • Traroth Traroth 28 mai 2008 19:38

          "Il n’y a plus de service militaire et il y a toujours autant de bases... j’ai servi à Bayonne et à Auch et ces deux bases sont aujourd’hui fermées... Combien d’autres ?" : Tout à fait exact. Je suis dans le mêmes cas. Le régiement où j’ai fait mon service en Moselle n’existe plus. L’approximation (pour ne pas dire contre-vérité) de Sarkozy m’avait également frappé.


        • Dominique Dumollard Dominique Dumollard 28 mai 2008 16:50

           

          Pour porter un jugement sur un papier, c’est peut-être mieux de le lire. Mais après tout, peut-être qu’à la lecture du sondage on peut se faire une opinion ?
          Je débute sur Agoravox, mais vous pourrez trouver d’autres papiers sur mon Blog et découvrir où se situe ma sensibilité. Nous avons tous une sensibilité, politique, mais aussi artistique, culturelle, humaine, sportive, etc. Dans la mesure où elles respectent celle des autres, il ne doit pas avoir de problème avec cela.
          Merci du petit tour vers mon article, à d’autres occasions j’espère.
          Cordialement

        • 1984 28 mai 2008 18:13

          Au fait le mage Sarkozyste tu savais que la première activité de Voynet une fois au ministère de l’écologie a été l’autorisation du maîs BT (OGM) ???

           


        • Traroth Traroth 28 mai 2008 19:39

          Raté. On est à 70%, là...


        • Dominique Dumollard Dominique Dumollard 29 mai 2008 18:11

           

          @Arthur Mage
           
          Un jour, je suis posé les questions suivantes :
           
          1 - Si je ne respecte pas les autres, me respecteront-ils ? La réponse est : aucune chance.
          2 - Si je respecte les autres, me respecteront-ils ? La réponse est : peut-être, les chances sont beaucoup plus grandes.
           
          J’ai donc choisi de respecter les autres, et dans l’ensemble, je m’en porte bien. Tant pis pour ceux qui ont fait un autre choix, peut-être ne souhaitent-ils pas être respectés, ou peut-être pensent-t-ils qui ne sont pas respectables.
           
          J’apprécie les critiques, qu’elles aillent dans mon sens ou non, lorsqu’elles sont constructives, cela permet d’avancer.
           
          Je ne viens pas sur Agoravox pour avoir de bonnes notes (j’avais déjà du mal à en obtenir lorsqu’il y a déjà longtemps j’étais étudiant), mais simplement pour essayer de faire partager quelques idées qui me motivent.
           
          C’est décidé, je vais essayer d’en présenter quelques-unes. Il n’est pas facile de résumer ce que l’on a tenté d’exprimer en prenant beaucoup de temps et en noircissant un bon nombre de pages. "Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément", a dit Boileau, dans L’art poétique. C’était peut-être vrai pour lui, pour moi c’est plus difficile. Je tiens à être clair et je vais prendre le temps nécessaire pour cela (c’est plus prudent, car les critiques fusent vite sur Agoravox). Je pense même que je devrais faire un découpage en plusieurs articles. Un peu de patience donc, mais si vous trouvez que cela ne vient pas assez vite, tout est dans mon livre, assez longuement développé, assurément pas parfait, mais cela existe.
           
          Cordialement

        • impots-utiles.com 28 mai 2008 19:24

          le premier bilan sur la défiscalisation des heures sup’ n’est malheureusement pas celui escompté par le président du pouvoir d’achat ...

          http://www.impots-utiles.com/defiscalisation-des-heures-sup-premier-bilan.php


          • Grasyop 28 mai 2008 21:29

            À l’affirmation « il faut augmenter la création de richesses » (typique de droite), vous objectez « Malheureusement, la croissance ne se décrète pas » et « ce qui ne va pas, c’est sa répartition » (typique de gauche). Objections intéressantes, mais il me semble qu’on passe à coté de questions plus fondamentales encore, portant sur la notion même de richesses :

            Le temps libre est-il une richesse ? (Dit autrement, est-ce que ça nous est égal d’en avoir ou pas ?)

            Le bien-être des gens est-il une richesse ?

            La santé écologique de notre environnement est-elle une richesse ?

            Si oui, sont-elles prises en compte dans le calcul de la création de richesses (et de la croissance de celle-ci) ?

            (Quand on parle de création de richesses, on parle généralement du PIB (produit intérieur brut). Il semble que le temps libre, le bien-être des gens ou la santé de l’environnement aient le défaut de ne pas avoir été « produits ».)


            • Dominique Dumollard Dominique Dumollard 29 mai 2008 18:13

               

              À Grasyop
               
              De droite, de gauche, je n’aime pas bien cette classification, c’est peut-être pour cela que j’ai par moment, des aspects " typiques de droite" et à d’autres " typiques de gauche".
              Dommage, que plutôt que de dire de droite ou de gauche on ne dise pas "de bon sens" ou "de mauvais sens". J’aimerais bien alors qu’on me classe dans la catégorie "de bon sens".
               
              Vous avez raison, je pense comme vous que derrière le mot "richesse", se cachent un certain nombre de notions comme celles que vous indiquez. La richesse "monétaire" ne me paraît pas la plus importante, c’est plutôt un outil, mal utilisé et mal partagé, mais hélas nécessaire, par lequel il faut passer pour profiter des vraies richesses de notre monde.
               
              Je parle de cela, bien évidemment dans mon livre. J’ai prévu de mettre quelques lignes à ce propos dans le résumé, que je suis en train de préparer.
               
              Merci beaucoup pour votre commentaire, qui m’a permis de préciser que ces autres richesses me paraissent être les plus attirantes.
               
              Cordialement

            • Grasyop 29 mai 2008 19:45

              Par « typiques », je voulais surtout insister sur le fait que ces affirmations ne sont pas marginales mais au contraire omniprésentes dans le débat politique et qu’il est donc important de se pencher sur leur contenu.

              Par exemple, lorsqu’il s’agit de faire le bilan des 35 heures, il me semble qu’aussi bien la gauche que la droite ne prennent en compte que les effets matériels (production, emploi, salaires... ). Sur cette base, on conclut que les 35 heures ont été positives ou négatives, alors qu’on n’a pas tenu compte d’un effet majeur : 4 heures de temps libre en plus pour les salariés (à considérer positivement pour ceux qui savent en profiter, négativement pour ceux qui s’emmerdent).


            • wesson wesson 28 mai 2008 22:09

              tout est dans le titre !


              • Bulgroz 29 mai 2008 08:19

                Dominique Dumollard,

                Je suis étonné de voir que mon commentaire a disparu.

                Pourriez vous me dire pourquoi ? Merci


                • Dominique Dumollard Dominique Dumollard 29 mai 2008 08:59

                  Bonjour,

                  Je ne sais pas pourquoi votre commentaire a disparu. Je suis nouveau sur Agoravox et n’en connait pas toutes les modalités. Je crois que seul Agoravox peut faire cette intervention. Questionnez-les.

                  Cordialement


                • Bulgroz 29 mai 2008 09:14

                  Dominique Dumollard,

                  Je pense que c’est à vous de vous en inquiéter, c’est vous le patron du fil. Vous êtes mesuré, votre article informe, j’ ai posté quelque chose de mesuré pour approuver votre article, je ne répondai à persconne, ni insultai personne, Agoravox doit vous tenir informé.

                  Bien à vous


                • Dominique Dumollard Dominique Dumollard 29 mai 2008 12:47

                  @Bulgroz

                  Désolé, votre message a disparu et je ne peux donc pas le voir. Comment réclamer pour quelque chose dont on n’est pas responsable et qu’on ne voit pas. Je vois par ailleurs sur votre présentation que vous avez un parcours très riche et varié, que vous êtes un type épatant. Je ne suis pas inquiet vous allez trouver une réponse à votre interrogation.

                  Cordialement


                • Hal. Hal. 29 mai 2008 09:49

                   Vu que les choses vont mal dans le monde. Je vois bien arriver DSK fort de son expérience au FMI en sauveur pour les élection de 2012. Mais certainement qu’il n’y pourra rien et qu’il sera trop tard.

                  J’espère que les gens sont confiant car on entre à peine dans le tunel !

                   

                  En tous les cas la plus grosse erreure de Sarkozy est de ne pas financer suffisament la recherche. Et les arguments ne manquent pas... 


                    • impots-utiles.com 29 mai 2008 19:45

                      quoi de neuf ? pleins de projets et de réformes utiles au contribuable français !

                      La légion d’honneur pour sa copine balkany, tout le monde n’attendait que ça !

                      Surtout que tout va bien en ce moment dans le fief des balkany (les hauts de seine)

                      Les policiers viennent d’ouvrir une nouvelle piste dans l’affaire des marchés truqués d’informatique du conseil général des Hauts-de-Seine. L’hiver dernier, les enqueteurs ont fait une trouvaille qui les laisse pantois. Des factures de matériel informatique émises en 2004 et 2005 ont subitement gonflé entre leur réception par les services du conseil général et leur paiement par le Trésor Public des Hauts-de-Seine.
                      Par exemple, une note de 7 325,50 euros a donné lieu à un virement de 599 899,51 euros. Soit quatre-vingt-deux fois plus...
                      Maintes fois perquisitionné , le conseil général a malencontreusement "égaré" toutes les preuves que recherchaient les policiers...
                      Ce conseil la mériterait lui aussi, à n’en pas douter, sa légion d’honneur...

                      http://www.impots-utiles.com/grosses-magouilles-au-conseil-general-des-hautsdeseine.php


                      • impots-utiles.com 29 mai 2008 19:48

                        quoi de neuf ? pleins de projets utiles au contribuable français !

                        La légion d’honneur pour sa copine Balkany etait sans doute une affaire des plus urgentes à regler... Surtout que tout va bien en ce moment dans le fief des balkany (hauts de seine)...

                        Les policiers viennent d’ouvrir une nouvelle piste dans l’affaire des marchés truqués d’informatique du conseil général des Hauts-de-Seine. L’hiver dernier, les enqueteurs font une trouvaille qui les laisse pantois. Des factures de matériel informatique émises en 2004 et 2005 ont subitement gonflé entre leur réception par les services du conseil général et leur paiement par le Trésor Public des Hauts-de-Seine.
                        Par exemple, une note de 7 325,50 euros a donné lieu à un virement de 599 899,51 euros. Soit quatre-vingt-deux fois plus...
                        Maintes fois perquisitionné , le conseil général a malencontreusement "égaré" toutes les preuves que recherchaient les policiers...
                        Ce conseil la mériterait lui aussi, à n’en pas douter, sa légion d’honneur...

                        http://www.impots-utiles.com/grosses-magouilles-au-conseil-general-des-hautsdeseine.php

                         


                        • TSS 1er juin 2008 13:21

                          quoi de neuf à RTL ,RIEN !!

                          sinon la confirmation que Hondelatte et Apathie après avoir pollué France Inter viennent commettre leurs exactions sur une autre radio

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès