Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Saurons-nous être au rendez-vous de l’Histoire ?

Saurons-nous être au rendez-vous de l’Histoire ?

Je ne perdrais pas mon temps à vous expliquer pourquoi François Fillon a obtenu un suffrage aussi démentiel dimanche dernier ; je préfère laisser cela aux imminents spécialistes (journalistes, sondeurs et politiques) qui avec le talent qu’on leur connaît analyseront avec « sagesse » les résultats de ce premier tour des primaires de la droite et du centre. Je m’incline donc devant les chiffres et j’attends avec impatience les résultats du second tour. Cependant, avant de vivre la frénésie de la victoire de l’un ou de l’autre, il nous reste quelques jours pour éclairer les électeurs encore indécis et c’est modestement ce que je me propose de faire.

Dès le lendemain du premier tour vous avez tous constaté que le ton est monté entre les deux candidats et qu’ils se renvoient à la face leurs mutuelles acrimonies. A première vue, je vois que François Fillon n’apprécie pas du tout qu’Alain Juppé vienne critiquer son programme et recadrer certaines rumeurs que ses frères Fillonistes et Sarkozistes ont, avec malice et perfidie, propagées auprès des adhérents du parti et de l’opinion. Depuis, bons nombres de militants ou de sympathisants sont persuadés qu’Alain Juppé a financé une grande mosquée et favorisé le salafisme à Bordeaux. Il faut reconnaître que l’on ne pouvait pas mieux inventer en matière de calomnies pour le disqualifier auprès d’électeurs catholiques traditionnalistes pour qui Vatican 2 est encore de nos jours une abomination, lesquels, sont aussi membres de « Sens commun » une officine De La Manif Pour Tous. Et, justement, ces catholiques traditionnalistes sont venus en masse voter dimanche dernier pour soutenir le candidat qui défend si bien leurs intérêts, culte et opinions. 

Voilà une des raisons qui explique que François Fillon a cassé la baraque dimanche soir en atteignant un score record de 44%.

Pauvre Nicolas, ses adieux étaient émouvants et en beau perdant (…) il a aussitôt rallié le clan de son rival et cela lui a valu les ovations des militants de Fillon et la reconnaissance de son ancien « collaborateur ». Nous voilà rassurés, après tant d’années de chamailleries, de vexations, de coups bas, d’intrigues en tous genres les deux frères ennemis se sont réconciliés… Vraiment, la politique ça m’épate !

J’aurais pensé qu’au constat des résultats du 1er tour Alain Juppé allait jeter l’éponge. Lui, qui depuis des mois était le Favori, l’étoile montante, la coqueluche des médias, celui qui faisait l’unanimité dans les sondages s’est vu, en deux temps et trois mouvements, relégué loin derrière à la deuxième place recevant du coup une claque magistrale qui a du, je peux bien le croire, le laisser pantois ; c’est à ne rien y comprendre. 

Dans ces conditions, il aurait été naturel qu’il reconnaisse sa défaite et rejoigne les rangs du vainqueur lequel ,sans doute, pour le remercier, lui aurait offert un poste de tout premier plan dans son futur gouvernement.

Mais voilà, vous connaissez le scénario, celui que Jacques Chirac surnommait affectueusement « le Meilleur d’entre nous  » en a décidé autrement et l’histoire, au lieu de se terminer dans l’ivresse collective, continue.

Quelles sont les raisons qui ont décidé Alain Juppé de continuer le combat en prenant le risque d’être isolé et diffamé par sa propre famille politique ?

Même à son âge, les risques d’une guerre ouverte peuvent être lourde de conséquences. On ne badine pas avec l’autorité du parti sous peine d’être exclu, même, si l’on est un grand Baron des instances dirigeantes. En Catimini, je ne doute pas une seconde qu’on le supplie d’abandonner. ­— « Allez mon Cher Alain sois bon perdant ». « Accepte le verdict des urnes ! ». « Tu auras un poste clé ! » « Qui sait, celui de 1er Ministre » (Avouez que cela aurait un certain piment).

Non, le « Drôle » (enfant turbulent en jargon bordelais) persiste et ne veut rien savoir. Il s’entête même et commence à comprendre que ses « Chers Amis » ne sont pas aussi francs et loyaux qui le prétendent : sa campagne a été sabordée et calomniée. Lui, il a toujours été loyal, droit dans ses bottes. Ses concurrents, il s’est fait un point d’honneur de les respecter et de les regarder droit dans les yeux, sans aucune malignité. 

Si certains de ses supposés « camarades » ne sont pas coupables de cette campagne de dénigrements, tous, ont laissé faire. Aucun secours, aucune réprobation à l’écoute des méchants ragots. Pendant ce temps la rumeur faisait son œuvre…

Pour preuve, son dauphin, Bruno Le Maire, lui a, sans aucun regret, planté un couteau dans le dos en se déclarant le soir même de sa cuisante défaite « le suppôt » de François Fillon. Bah, le retournement de veste, il connaît. En homme averti, il sait bien que la politique n’est qu’opportunisme et traitrise permanente. La règle d’or : ne jamais prêter le flanc ! Il faut toujours protéger sa garde et être prêt à rendre l’estocade… Pourtant, lui, (je parle d’Alain Juppé bien sûr) par loyauté a payé pour un autre ! Sa peine, il l’a purgée et il ne doit plus rien à la société.

Désormais, il y voit clair, on s’est joué de lui ! il doit réagir ! Il ira jusqu’au bout et qu’importe les dommages collatéraux… Ses lieutenants, ses supporteurs conscients de sa méprise l’invitent, l’exhortent à continuer pour défendre ses idées, leurs idées. En fait, tous se rendent compte qu’un gouffre énorme les sépare de la conception qu’a François Fillon de la France de demain.

Qu’elle est leur ADN ? D’ou vient leur motivation ? 

Lui, François Fillon est un « Souverainiste » ! Il puise ses valeurs dans les vertus de l’ancien régime, des traditions séculaires, de la religion qui censure les pensées, d’un conformisme bourgeois garant de la « bonne société », des bonnes mœurs, de l’éducation et d’un civisme radical voué aux dogmes et convictions. (Au secours ! L’ordre moral plane sur nous !!!)

Lui, Alain Juppé est un « Orléaniste » ! Symbole du contre pouvoir face à la monarchie absolue. Il puise ses valeurs et convictions dans les idées progressistes du siècle des lumières et des pères fondateurs de la République d’où a éclos la Chartre des droits de l’homme ; le concept de la laïcité a alors été en marche et le clergé, a perdu définitivement son pouvoir temporel au profit du Tiers état.

il manquait plus à ces portraits qu’un « Bonapartiste » mais le scrutin des urnes l’a mis définitivement au rencart,

L’intérêt de ces apologues (je le répète, purement intuitifs) permet de mieux appréhender les mobiles avérés ou instinctifs à penser ou à agir des individus. Ils fixent un cadre dans lequel apparaît une vérité, une impression, une apparence de traits figeant un caractère, tous propices, à la réflexion et à forger une opinion.

François Fillon est bien inspiré quand il dit qu’il faut réécrire les manuels d’histoire et, pour une fois, je suis bien d’accord avec lui. Encore faut-il que lesdits livres scolaires enseignent la vérité historique et non une propagande sensée flatter le passé glorieux d’une France hégémonique et souveraine. Savoir qui nous sommes, d’où nous venons est important. Connaître ce qui nous a construit, ce qui a fait la grandeur de notre Pays mais aussi ce qui nous a déshonoré par nos invasions et occupations de pays qui ont eu tout à craindre de nous. Oui, il faut réécrire l’histoire en assumant nos erreurs. Notre passé est aussi glorieux que tragique, n’ayons pas peur d’écrire la vérité, là, serait notre fierté !

François Fillon est tout à fait libre d’avoir la religion qu’il veut et, bien heureusement, la laïcité lui garantie cette liberté. Cependant, je me demande comment un homme aussi pieux, aussi attaché aux valeurs traditionnelles du catholicisme, peut intellectuellement, voire idéologiquement, s’accommoder de nos principes laïques qui sont les fondements inébranlables de notre Constitution. Je ne mets pas en cause son honnêteté sur la question mais je m’interroge sur sa capacité à la défendre avec conviction, il y a, là, une ambiguïté de taille qui me dérange profondément. D’autant que les catholiques traditionnalistes fort de leurs soutien à François Fillon espèrent de sa part que leurs voix seront entendues sur les choix sociétals à venir. Ne doit-on pas craindre de voir voler en éclat la laïcité ? A quel degré le clergé sera-t-il le « petit génie » qui insufflera à son oreille un certain Ordre Moral cher à sa Doctrine.

Française, Français, « la laïcité (je cite Wikipédia) est un idéal et une loi qui distingue le pouvoir politique des organisations religieuses. Elle est inscrite dans notre Constitution et constitue un des fondements de la république ». Nous devons absolument connaître son sentiment véritable sur cette question !

Sur ce sujet, Alain Juppé est droit dans ses bottes ? C’est un chrétien agnostique qui entretient de bons rapports avec les organisations religieuses en général dans le cadre de nos lois et principes laïcs.

Dans les discours de François Fillon la confusion est savamment entretenue : dans le journal le Monde il déclare que le Pape François dit la même chose que lui en réponse aux propos tenus par Alain Juppé dans le même journal.

Question : François Fillon ne se trompe t’il pas de Pape car le Pape Emérite est effectivement plus proche du rite traditionaliste catholique romain et donc de ses convictions ?

Curieux ! Dans le journal La Croix de cette semaine les Evêques de France contredisent François Fillon en reconnaissant Alain Juppé plus en phase avec leur analyse sur la société « multiculturelle ».

Alain Juppé peut-il inverser la tendance après, le face à face, de jeudi soir ?

Je l’espère de tout cœur car je pense qu’il est le seul à pouvoir rassembler une large majorité aux présidentielles de 2017. Son programme est clair et ses discours sans ambages. Il veut des réformes « équitables » et « modernes ». Il veut un redressement de la France dans la souplesse et non dans la douleur et refuse catégoriquement que ceux qu’on nomme injustement les Français « de la France profonde » ou « les sans dents » soient davantage paupérisés mais au contraire aidés pour qu’ils puissent à leur tour vivre de leur travail décemment.

François Fillon propose une TVA à 22% qui est l’impôt le plus injuste pour les classes défavorisées. Il souhaite redonner les allocations familiales aux familles qui ont un haut revenu alors qu’il aurait pu collecter ces fonds au titre d’une solidarité participative pour les reverser aux « sans abris » ou aux retraités qui n’ont que le minimum vieillesse pour vivre.

François Fillon pour relever la France propose un plan d’austérité drastique qu’il est impossible d’appliquer dans le contexte social actuel. Demain, si il est élu Président, la France sera bloquée de toute part tant la contestation salariale sera grande et ce n’est pas l’emploi de la force qui solutionnera le retour à la paix sociale. Son programme augmentera le sentiment de haine entre les réformateurs et ceux qui pensent qu’ils sont les « dindons de la farce » d’un système politique qui depuis plusieurs décennies les a roulé dans la farine et méprisé.

C’est dans la paix civile et dans l’union que les réformes nécessaires au redressement de la France doivent être entreprises et c’est à mon avis Alain Juppé qui est le plus qualifié pour les faire et les réussir. Plus que quiconque, il a la stature d’un chef d’état et, surtout, il est l’homme du consensus, du dialogue et du bon sens.

Je crains que François Fillon malgré ses grandes qualités d’homme politique ne soit le Président d’une droite clanique qui divisera et creusera plus encore l’écart entre les riches et les pauvres. Déjà, il veut privatiser la santé et garantir seulement une prise en charge à 100% aux personnes atteintes de maladies chroniques. L’accès aux soins pour tous est un acquis inaliénable et l’Etat doit le faire évoluer et non le faire régresser. La France n’est pas l’Amérique ou l’on doit avoir une assurance privée en règle ou sa carte de crédit sur soi si l’on veut être correctement soigné. Sinon, après les premiers soins d’urgences c’est la porte.

Mais aussi, le service public, la culture, le financement des régions sont depuis trop longtemps menacés. Des économies OUI mais pas à n’importe quel prix !

Le thatchérisme a mis sur le carreau des millions d’ouvriers Britanniques et, 30 ans après, 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté et les jeunes s’ils ne sont pas diplômés n’ont droit qu’à des métiers précaires souvent mal rétribués. Et l’on ose tromper les français en prenant ce pays comme exemple pour son faible taux de chômage ! Voulons-nous d’une société Ultra Libérale où l’individu n’est qu’une marchandise ? Bien sûr que NON !

La France n’est pas une machine, une multinationale que des banquiers ou des actionnaires essorent à leur seul profit. La France est un pays épris de liberté, de fraternité et d’égalité, dont les citoyens ont aux prix de longues luttes gagné la liberté et le droit de vivre dans la dignité.

Pour finir, François hollande se réjouit du résultat des primaires de la droite et du centre, il ne pouvait espérer mieux. En effet, face à François Fillon, il reprend espoir car il pourra porter haut et fort le drapeau d’une gauche moderne, soucieuse de conserver les acquis sociaux. D’une gauche qui casse le carcan social pour établir une société plus juste et plus encline à faire évoluer les mentalités.

Si au second tour des présidentielles le duel est entre Fillon / Hollande, le Président en exercice aura toutes les chances de l’emporter car les élections se joueront sur un débat idéologique et non sur un programme économique. Si tel était le cas, la France y perdrait toute chance de pouvoir être réformée et son déclin s’aggraverait.

Dimanche se décidera le sort de notre pays pour les 5 ans à venir.

Quoi qu’il en soit allez tous voter !

Gérard Méric-Cadourel

http://meric-cadourel.over-blog.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Etbendidon 26 novembre 09:40

    Beuhhhhhhh
    Vous pourriez avoir un petit mot pour Jean François Copé l’homme qui sourit toujours
    Il a pris sa défaite (sa veste) avec humour
     smiley
    Et quand on a vu le debat Fifi - juju (que j’ai partiellemnt regardé car c’était trop chiant)
    On regrette déjà notre Sarko
    Il est super menteur mais il met de l’ambiance pas comme les deux autres chiants
    L’un ou l’autre élu ce sera une cata pour le pays


    • Hector Hector 26 novembre 09:56

      Bonjour Méric-cadoudel,
      Sarko out, c’est déjà ça.
      Hollande est grillé, il serait vraiment étonnant que l’on le retrouve au second tour en 2017 malgré toutes les magouilles et promesses politiciennes. Lui, je crois que les Français ont compris.
      Juppé ou Filon ? C’est la même soupe, les forts contre les faibles et les riches contres les pauvres.
      MLP ? C’est vrai que ça fiche un peu la trouille malgré cette image calme et sérieuse qu’elle veut donner par rapport à son père.
      Reste Mélenchon et Asselineau. Mais le premier est un peu brouillon et le second personne ne le connait et c’est dommage.
      Quand je demande autour de moi qui est François Asselineau et l’UPR, on me regarde comme un martien.
      Quoi qu’il en soit, le petit peuple va encore se faire bouffer car rien ne changera.
      Cela dit, cet article sent son Bordelais à plein nez et pour moi qui suis natif de cette jolie ville ça me fait bien plaisir.


      • petit gibus 26 novembre 10:50
        @Hector

        « Reste Mélenchon et Asselineau. Mais le premier est un peu brouillon et le second personne ne le connait et c’est dommage. »


        Mélenchon grande gueule oui,
        brouillon absolument pas
        les thèmes qu’il développe sont préparés et argumentés
        rien à voir avec des slogans lancés à l’emporte pièces
        pour faire plaisir à certains
        il est sincère avec lui même, sa carrière politique est derrière lui
        il le sait très bien, pour preuve son retrait s’il réussit à mettre en œuvre
        son idéal politique

        Mon souhait c’est une confrontation entre ses idées
        ses propositions et celles d’Asselineau
        Si nos médias lèche cul la leur refuse
        qu’ils passent donc par You tube
        et à nous d’en faire un max la diffusion
         



      • izarn 26 novembre 11:26

        @petit gibus
        Il reste Marine Le Pen, vous semblez etre idéologiquement borgne.


      • izarn 26 novembre 11:29

        @Hector
        Avec Juppé, on est quand meme assez loin de Chaban...


      • petit gibus 26 novembre 12:31
        @izarn

        « idéologiquement borgne »
        pour les valeurs qui sont les siennes

        Je le revendique
        Tout à fait smiley

      • JL JL 26 novembre 10:03

        ’’Quoi qu’il en soit allez tous voter !’’


         Farceur, va !

         
          smiley

        • izarn 26 novembre 11:24

          @JL
          Avec un PS à 4% ça va pas faire beaucoup...
          Juppé n’est meme pas un Tsipras, il ne fait meme pas semblant de défendre la France.
          Juppé c’est la droite alliée au PASOK en union nationale.


        • fred.foyn fred.foyn 26 novembre 10:08
          La « poubelle » de la droite n’à toujours pas de couvercle ?
          oupssssssssss...les odeurs !

          • Sergio57 Sergio57 26 novembre 10:10

            Comme disait un certain Voltaire et je le cite approximativement, « Dieu préserve moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge » et donc je ne me fais pas de soucis pour Alain Juppé, mais comme vous le laissez entendre, il n’a plus l’âge du capitaine pour ramasser une ’telle veste’, en particulier celle achetée à PRISUNIC et repassée par la vendeuse qui a été licenciée (je me répète). Et pour la refonte des contenus de l’histoire à enseigner à l’école, un autre a dit que « l’histoire aurait été écrite par les vainqueurs ». Et t’inquiète pas Etbendidon, en 2017 ambiance, y aura. Et pour finir, j’ajoute une étoile pour Méric-cadourel, pour sa conclusion, bémol : l’abstention 


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 novembre 10:17

              Bof...

              Restons honnêtes (au moins 2 mn) :
              si on peut faire plein de reproches à Fillon, l’accuser d’être catho anti laïque, identitaire, etc.. c’est un peu fort.
              C’est le seul à n’avoir pas pété les plombs en juillet août là où tous les autres nous on parlé du burkini pendant 2 mois.

              Quant à la religion, je n’ai jamais vu qu’il en faisait des tonnes sur la question.
              C’est un peu comme Bayrou, leur religion influe très certainement sur leurs idéologies politiques (unanimisme pour Bayrou, rigueur et austérité budgétaire pour... les deux) mais directement ils n’en parlent jamais.
              Faut-il enfermer les derniers cathos et musulmans au goulag ?


              • Pere Plexe Pere Plexe 26 novembre 10:36

                @Olivier Perriet
                La religion de Fillon est le capitalisme antisociale.

                C’est ça le vrai problème...

              • petit gibus 26 novembre 11:16
                @Olivier Perriet

                Question qui me pause un sérieux blème :

                Leur croyance religieuses est elle compatible

                avec la théorie du « ruissellement »,
                et la pratique d’une guerre économique avec leurs voisins

                Bref d’adhérer aux valeurs capitaliste de la droite qu’ils revendiquent ?

                Je sais tu vas me répondre avec le
                « Rendons à César..... »

                Qu’on peut interpréter je te l’accorde comme on veut smiley smiley

              • Cadoudal Cadoudal 26 novembre 11:39

                @Olivier Perriet
                Faut-il enfermer les derniers cathos et musulmans au goulag ?


                Tu peux relire l’article du Juppéiste Bordelais en long, en large et en travers, nul trace d’un quelconque problème avec l’Islam...

                Tu peux tenter de manipuler les données démographiques dans tous les sens, les dynamiques des populations muzzs et cathos resteront inverses.

                Tu peux avaler et recracher après légère mastication toute la propagande étatique, le scepticisme continuera de progresser :

                 

                La chancellerie a également planché sur l’interdiction du site web créé par le blogueur breton. Celle-ci s’avère impossible. L’hébergeur du site a été localisé à Houston (Texas), aux États-Unis. Celui-ci n’a répondu à aucune des sollicitations de la justice française. Il peut d’ailleurs se retrancher derrière le 1e r amendement de la Constitution américaine, qui garantit la liberté d’expression. L’hypothèse d’un blocage administratif du site n’est pas davantage envisageable : cette mesure n’est réservée qu’aux seuls cas de terrorisme et de pédopornographie. Resterait une possibilité : engager auprès des moteurs de recherche une procédure de demande de déréférencement du site (et du blocage de son contenu via le fournisseur d’accès). Les liens pointant vers le site ne seraient plus accessibles, ce qui en limiterait la fréquentation (entre 300.000 et 780.000 visites mensuelles, d’une minute en moyenne, ces six derniers mois, dont 9,5 % en provenance de moteurs de recherche). Cette solution serait actuellement « à l’étude ».










              • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 novembre 15:30

                @Cadoudal

                Je faisais une réflexion générale ; c’est amusant de voir Fillon devenir (à l’insu de son plein gré !) la nouvelle icône des identitaires, alors qu’il en a rarement parlé.

                Je me dis de plus en plus que la religion c’est comme la confiture, ceux qui en ont le moins l’étalent le plus.

                Croyez-vous vous même à vos propres délires ?
                Vous pensez sérieusement que « les muzz » vont nous submerger ?
                Qu’un pouvoir islamiste va s’installer en France alors que la greffe n’a pas pris...en Tunisie ?
                Que des gens qui, à preuve du contraire, sont plus occupés à se bagarrer...entre eux, nous font une guerre à mort ?

                Il y a comme un petit problème dans les faits, non ?

                PS : « Breiz Atao », c’est pas le nom d’un ancien journal ou groupuscule collabo dans les années 30-40 ?


              • Cadoudal Cadoudal 26 novembre 17:04

                @Olivier Perriet
                Une réflexion générale ?


                Et donc au terme de votre réflexion vous en êtes venu à penser que les démographes sont des cons, que l’islam c’est cool et so frenchy, que trois boucheries non halal pour 120 000 habitants à Saint Denis c’est un bon quota et qu’en Tunisie tout baigne dans l’huile :

                « Qu’est-ce qui a poussé le ministre des Affaires religieuses, Abdeljelil Ben Salem à se lancer en vive attaque, en ce moment précis, contre le wahabisme fondateur du régime politique saoudien. Il en a fait immédiatement les frais, ayant été limogé vendredi matin par le chef du gouvernement Youssef Chahed »

                Continuez à réfléchir et à enrichir le débat de vos passionnantes analyses, je continuerais pour ma part à soutenir Breiz Atao et son fondateur condamné à trois ans de prison ferme par une juge africaine pour avoir oser soutenir qu’« Historiquement les Celtes ne sont pas des noirs »..

                « Nous revendiquons le droit à l’insolence, à l’outrance. Sur cette terre, rien ne se donne, tout se prend. Et nous continuerons à franchir les lignes interdites, à nourrir l’esprit d’offensive.

                Notre génération n’a rien plus rien à perdre.

                Et comme nous l’avons dit et répété : nous détruirons la gauche, le socialisme et les fruits pourris de la révolution française. Aussi sûrement qu’une loi mathématique. »

                http://breizatao.com/2016/11/26/pris-de-panique-le-gouvernement-socialiste-veut-censurer-breiz-atao/





              • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 novembre 19:53

                @Cadoudal

                vous comptez vous convertir quand, du coup ? smiley


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 novembre 20:23

                @Cadoudal

                Vos propos à vous sont des caricatures :
                à part crier au feu tous les matins, on fait quoi ?
                La situation n’est pas rose en Tunisie ou en Seine-Saint-Denis, certes, et donc vous voulez quoi ?

                Qui sera assez « halal » pour avoir l’honneur de partager votre combat ?
                Faut-il revenir aux druides celtiques, aux menhirs et aux dolmens pour expier les péchés des deux siècles derniers (voire plus si on remonte jusqu’à Anne de Bretagne) ?

                Généralement les théoriciens comme vous ont les mains propres, ils laissent les autres conclure pour eux leurs démonstrations et ne se salissent pas les mains s’il y a un problème.


              • Sergio57 Sergio57 26 novembre 21:38

                @Olivier Perriet


                J’imagine bien des rogatons ’halal’ dimanche soir après la ’défête’ d’un certain ...

              • Cadoudal Cadoudal 27 novembre 00:21

                @Olivier Perriet
                Un coup tout va bien en Tunisie et ailleurs, un coup ça va moins bien...


                Déjà si vous pouviez vous mettre en accord avec vos propres constatations, vous seriez peut-être plus apte à proposer des solutions...

                Vous habitez un charmant pays ou les lois ne sont pas appliquées, vous semblez vous en satisfaire..

                Il y en a qui prennent 3 ans ferme pour délit d’opinion, d’autres qui crament des flics en toute impunité..

                Chacun fait ce qu’il veut de sa vie, de son cul et de sa conscience.

                Je n’attends rien de vous, vous non plus n’attendez rien de vous meme, vous êtes déjà soumis, incapable de la moindre révolte et trop accroc à votre petit confort moral...

                « Abetz préfère travailler avec d’anciens socialistes comme Marcel Déat et avec des collaborateurs surtout motivés par le pacifisme et l’idée d’unifier l’Europe, quitte à ce que ce soit sous domination allemande »
                « De fait, le conseiller Schleier, « constatant que la grande majorité des partisans de la politique de collaboration vient de la gauche française23 » pousse Abetz à favoriser l’entrée au gouvernement de Vichy des syndicalistes et socialistes acquis à la collaboration. »







              • Cadoudal Cadoudal 27 novembre 00:32

                @Cadoudal
                5 Mai 2016 :


                Hillary Clinton ne sera pas élue, cette question est déjà tranchée. D’ores et déjà, n’écoutez plus rien de ce que diront les organes de désinformation français sur le sujet.

                Pour nous, il est à espérer que le rapprochement relatif entre la Russie et les USA donnent une dynamique favorable qui permette de détruire la diplomatie pro-musulmane mise en œuvre par Bruxelles, Berlin et Paris. Le démantèlement de l’UE – via la fin de Schengen et de l’Euro – y contribuera puissamment.

                La guerre contre l’ennemi musulman va donc s’intensifier et les camps se démarquer encore plus nettement.

                Les ennemis de l’Europe et de l’Occident, traîtres en tête, vont commencer à avoir des sueurs froides. Le gouvernement socialiste français, en s’alliant avec les djihadistes comme en Syrie, est désormais en situation de voir ses membres arrêtés et jugés pour haute trahison.

                http://borislelay.com/index.php/2016/05/05/trump-le-reveil-de-lamerique-et-la-guerre-contre-lennemi-musulman/


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 novembre 22:36

                @Cadoudal

                réponse fuyante, non réponse en fait.
                On s’en doutait un peu...


              • izarn 26 novembre 11:15

                Ministres des affaires étrangères :
                Juppé, Fabius, Ayrault. Des ex premiers ministres qui ont raconté des mensonges, organisé la guerre au Moyen-Orient contre cette foutaise de guerre contre le terrorisme.
                Le terrorisme existe, mais ce sont eux qui l’ont organisé !
                De tels mensonges épouvantables ne doivent pas rester impunis.
                Fillon est le seul à reculer devant cette politique délirante. Sa politique économique, il sera obligé de l’abandonner face à Marine Le Pen, s’il veut avoir une chance d’etre élu.
                Si le FN n’a que trois députés en 2017, la guerre civile sera à nos portes, avec une crise de régime.
                Et Fillon sera le dernier président de la Vieme République, et passera sa vie en état d’urgence dans le bunker Jupiter, auprés de ses Himmler et Goebbels.


                • Cadoudal Cadoudal 26 novembre 11:45

                  @izarn

                  Nous revendiquons le droit à l’insolence, à l’outrance. Sur cette terre, rien ne se donne, tout se prend. Et nous continuerons à franchir les lignes interdites, à nourrir l’esprit d’offensive.

                  Notre génération n’a rien plus rien à perdre.

                  Et comme nous l’avons dit et répété : nous détruirons la gauche, le socialisme et les fruits pourris de la révolution française. Aussi sûrement qu’une loi mathématique.

                  http://breizatao.com/2016/11/26/pris-de-panique-le-gouvernement-socialiste-veut-censurer-breiz-atao/


                • petit gibus 26 novembre 13:56
                  @Cadoudal

                  vous revendiquez la liberté de foutre en l’air combien de pognon
                  pour satisfaire la libre circulation de camions surtout étrangers
                  à sillonner et détruire votre si belle région
                  au bénéfice d’une petite minorité de bretons ???

                • Cadoudal Cadoudal 26 novembre 23:53

                  @petit gibus
                  je revendique comme chaque Homme le droit d’inviter qui je veux chez moi et de protéger mes enfants.


                  Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, ou droit à l’autodétermination, est le principe issu du droit international selon lequel chaque peuple dispose d’un choix libre et souverain de déterminer la forme de son régime politique, indépendamment de toute influence étrangère. 

                  Si ça vous chante avec vos impôts de financer les études de ce connard d’Imam de Brest, http://breizatao.com/2016/10/31/33374/, libre à vous...
                  Si vous continuez a vouloir me l’imposer chez moi, un jour vous me trouverez sur votre chemin...


                  Pour vos portiques pourris, pas de péages en Bretagne, je crois que c’est clair...

                • leypanou 26 novembre 14:58

                  Je l’espère de tout cœur car je pense qu’il est le seul à pouvoir rassembler une large majorité aux présidentielles de 2017. : à côté de F Fillon, Juppé parait d’extrême-gauche.
                  Je n’approuve pas la politique interventionniste d’A Juppé, mais au niveau intérieur, ce qu’il propose, tout en étant de droite, est nettement plus « supportable ».


                  • Samson Samson 26 novembre 17:49

                    Rien n’est joué, si même entre la même politique, la même politique et toujours la même politique ne reste que le choix entre le candidat Républicain ou $ociali$te qui l’endossera !
                    L’étonnant succès de Fillon relèverait-il de son extraordinaire charisme, ou plus simplement de la ferme volonté de l’électeur de dignement et vigoureusement avant tout tirer la chasse sur les ambitions de come-back de la feu girouette de Neuilly ?
                    Juppé étant déjà crédité d’un avantage sur l’agité du bocal, restait à trouver le second rôle - fut-ce même le fidèle exécuteur de ses imprécations - apte à l’éliminer définitivement et d’entrée de jeu !

                    La donne n’est donc plus du tout la même au second tour des primaires « républicaines » et ses résultats pourraient encore surprendre (à commencer par le taux de participation !)

                    Et la même farce sera de rigueur au primaires de « gauche » : entre Macron, Valls et Flamby, qui préférerez-vous pour perpétuer la politique initiée par Sarkozy ?

                    Comme de toutes les manières, l’enjeu n’est jamais que de perpétuer le même programme ruineux pour tous, çà n’a finalement que très peu d’intérêt !


                    • Sozenz 26 novembre 18:48

                      Bon , on est en train de jouer à la roulette russe avec 6 balles dans le barillet ?
                      ou une personne pourra avoir assez de signatures et de votes en 2017 pour faire sortir grâce aux scrutins de l’ UE et de L’OTAN ?


                      • ddacoudre ddacoudre 26 novembre 22:09

                        bonjour M-C
                         sur le fond je ne vois pas de différence hormis sur le multiculturaliste et peut-être le rôle de l’état.
                         mais à part de nous dire le plein emploi viendra grâce à l’investissement des riches qu’il faut ménager. pour le reste ils traitent de problématique d’ajustement qui existeront toujours entre l’évolution économique et technologique et la formation des citoyens pour y répondre. il n’y a jamais d’adaptation ou d’ajustement ric et rac. pour solutionner les problématique de l’emploi il serait peut être bon de revenir au plan il y a des emploi de toute part ce sont les fonds disponible qui n’y sont pas et dans un système capitaliste où c’est la monnaie que l’on s’achète comme une marchandise l’on n’est pas prés de retrouver le plein emploi. dans le droit fil de la politique de l’UE, je ne vois pas quel événement économique pourrait venir soutenir l’emploi puisqu’il ne s’agit que de la continuité de l’austérité, qu’elle soit brutale ou zen cela reste de l’austérité
                        cordialement.ddacoudre.over-blog.com.


                        • Sozenz 27 novembre 15:27

                          @ddacoudre
                          bonjour DD
                          on ne retrouvera jamais le plein emploi, simplement à cause des technologies . il faut arrêter de vouloir retrouver ce phénomène de plein emploi , en tout cas tel que l emploi existe actuellement .
                          Rien n empêche que chacun d’entre nous puissions être acteur de notre vie . Les formes que nous avons ne sont pas les bonnes , mais pourraient l être.
                          La nature est normalement bien faite pour que que chacun puisse apprendre, comprendre , et développer des compétences qui sont ou ne sont pas productives (à priori )
                          Ne plus avoir un emploi mais un ou plusieurs champs d activités par vocation.
                          Nous pourrions vivre avec les technologies et la recherche dans un monde épanouissant pour tous . comme nous pourrions vivre aussi en combinant nos savoirs et nos fonctions avec tout ce qu’il nous a été légué
                          A force de vouloir enfermer les personnes dans un carcan, nous détruisons une grande partie de créativité , de valeurs dans les échanges .

                          La libéralisation du « travail » et de « l’économie » pourrait être un magnifique terrain s’ il était abordé tout autrement que ce qu il est en train de se mettre en place .
                          ON ne peut aller dans des voies justes , s’ il n y a pas d harmonisation entre tout ce qui vit sur terre .
                           Quel beau gâchis !


                        • Fanny 27 novembre 01:51

                          En somme, vous souhaitez un second tour entre deux radicaux socialistes, l’un centre droit, l’autre centre gauche. C’est cool, car comme disait Giscard, la France aime être gouvernée au centre.

                          Mais le temps n’est pas aimable. Des risques d’effondrement pointent à l’horizon. On sent bien qu’il y aura rupture, mais on ne sait trop d’où elle viendra.

                          Juppé, c’est se payer encore un petit délai par mer calme. Fillon, c’est se diriger vers la tempête en croyant pouvoir maîtriser le navire. L’Histoire nous imposera sa solution, peut-être genre ni ni, ni Juppé, ni Fillon.


                          • bonalors 27 novembre 08:47

                            les taux remontent l essence avec, l effondrement économique total si nécessaire et tant attendu, est pour bientôt, on va pouvoir enfin reconstruire ce pays sur des bases économiques solides

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès