Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Scoop : Cachez ces mesures...

Scoop : Cachez ces mesures...

Le fond et la forme chez les verts : voilà ce que vous allez découvrir en parcourant ce petit billet. J’ai écouté pour vous, les propos des militants, entre eux, en précisant qu’il ne faut pas effrayer l’électeur et ne pas se tirer une balle dans le pied.

Le journalisme est bien fait pour débusquer l’information et la mettre à la disposition du plus grand nombre n’est-ce pas ? Armé de cette certitude, je me suis dit, dans cette période pleine de sincérité, d’honnêteté et de transparence que les candidats à la représentation populaire régionale détenaient eux aussi beaucoup d’informations et qu’il convenait de les porter au grand jour.
Personne évidemment n’a voulu « signer en bas » mais c’est devant la porte avant ou après la réunion que se disent les choses intéressantes.
Foin des non-dits, des sous entendus et des ça va de soi, voici donc les 18 mesures le plus sincères que personne chez Europe-écologie, ni chez les autres verts d’ailleurs, n’exposera au grand jour tant elles sont évidentes et pour la plupart d’entre elles, déjà appliquées pour certaines quelque part dans le monde.
Ne laissons donc pas dans l’ombre ce qui sera mis en place une fois nos représentants élus.
Voici les principales orientations qui président à l’adoption des mesures décrites ci-dessous associés à ces quelques commentaires préalables tirés de l’esprit de ces mesures….
Le grand objectif est destiné à diminuer le plus possible la consommation d’énergie et de ressources de bases par les populations. Peu importe la diminution de confort jugés largement suffisant, l’essentiel est d’obtenir une décroissance ferme et sur le long terme.
Le détail des mesures est cité ici avec les valeurs « acceptables » aujourd’hui mais la tendance à la diminution des seuils, au fil des années, est prévue. Les leviers sont basés comme de juste sur la fiscalisation et la taxation associés à une réglementation plus élargie.
Au-delà de cet objectif il en existe un autre, moins noble, – appliqué avec succès par le gouvernement UMP actuel – destiné à rendre réceptive la population à l’action écologique, contestée comme on le sait par un nombre croissant de scientifiques. Comme pour la part de cerveau disponible à Coca Cola dégagée par TF1, la méthode est basée sur l’atteinte permanente à la dignité des citoyens par la contrainte permanente. (Voir la pression policière sur la circulation routière). Dans le cas écologique, les mesures permanentes d’économies obligatoires et les limitations tous azimuts, loin d’ouvrir un mode de vie différent, vont induire ce sentiment de soumissions et donc cette perte de dignité.
Que cela donnera-t-il, se rajoutant aux trois années de radars et a l’indignité du chômage ? Impossible de le déterminer mais a priori rien, ne devrait se passer… et ne pas s‘étonner de la consommation d’antidépresseurs en France. Voici donc :
Question énergie et ressources majeures….
Mesures phares orientées vers la limitation dans les contrats de fourniture d’eau, d’électricité etc.
1 - Unicité du volume pour l’eau pour tous –raccord au compteur de diamètre unique, pénalités (tarif progressif) de dépassement de seuil annuel –.
2 – Unicité de la puissance pour l’électricité – 20A pour tous, pénalité (tarif progressif) pour dépassement du seuil annuel – ou – contrat 15 A+ 7 A pour chaque pièces supérieures a 9 m2 si le logement est tout électrique –
3 – Exclusion énergétique et incompatibilité entre les contrats tout électrique , un contrat de gaz ou un contrat fioul/charbon
Question logement
5 - Taxe spécifique à la construction de maison individuelle et taxe spéciale sur le foncier bâti pour l’unicité d’occupation (nb de logement par unité de construction pour favoriser l’habita collectif)
6 - Suppression de la péréquation de solidarité qui consiste à payer un abonnement identique quel que soit le lieu de fourniture applicable à tous contrats de fourniture y compris les télécoms. (La distance au centre ville, ça se paye)
7 - Taxation de l’efficacité énergétique du logement par rapport à des normes fixés (compensation à la déperdition climatique).
Question déplacement
8 - Instauration d’une taxe de « bassin » d’emploi destiné à financer les transports en commun. A l’instar des zonages de la carte orange parisienne. Les communautés urbaines devront établir un zonage. Les entreprises devront cotiser (1/3), les ménages (2/3) d’un forfait annuel destiné à soutenir les frais des équipements en fonction de leur localisation…
9 - Instauration des péages urbain pour les véhicules privés (zone centre urbain et éventuellement grand axe), à partir des communes de 10 000 habitants pour financer les frais de réseaux et les inconvénients générés par la circulation privée.
10 - Elargissements des stationnements payants. Plus aucune place dans la zone « centre urbain » ne doit être gratuite, riverain ou pas. La commune est habilitée à établir un prix au delà du minimum national de référence fixé chaque année.
11 - Limitation de vitesses à 100 km h sur autoroute, 70 km h sur les routes et 40 dans les zones couvertes par les péages urbain (80km/h, 60km/h et 30km/h pour les véhicules de plus de 3,5T)
12 - Redéfinition des tranches de classifications des véhicules avec la création de catégorie de poids de 0 a 650 kg, de 651 a 1500, de 1501 à 3500, au dessus jusqu’à 40 tonnes…
13 - Limitation de la puissance des moteurs (et non pas le co2 émis) à 34 kW (45 cv) 54 kW (71,4 CV) et 75kW (99cv) pour tous les véhicules individuels et les utilitaires légers. Limitation également pour les poids lourds à 75kW+50kW par tranche de 10 tonnes (40 tonnes max)
14 - Retour indirect à la vignette par l’instauration d’un « permis de circulation » payable chaque année et remis sur présentation du contrôle technique accepté (devenu annuel donc), de l’assurance obligatoire et du paiement des éventuelles contraventions en attente. Pour ne pas saturer les différents acteurs économiques, le dernier chiffre du numéro d’immatriculation unique indiquera le mois de passage (de 1 a 0 pour 10) avec une tolérance de + ou moins 1 mois.
15 - Taxation des transports longues distances. Par l’établissement, à l’instar des « congés » apposé sur les bouteilles de vin, les colis transportés devront porter un indicateur permettant de connaitre l’origine, la destination et la référence de l’acteur collecteur de la taxe. Pour des déplacements inférieurs à 30 km le congés sera gratuit mais sera taxés pour d’autres distances en fonction de divers paramètres (volume, poids, péremption)
Question aménagement urbain et périurbain etc.…
16 - Limitation des voies a 3,5m de large pour tout ce qui est circulation privée (avec obligation de voies cyclables d’1,20 m par sens de circulation). Aménagement de voies en site propre pour tout ce qui est circulation collective urbaine et périurbaine
17 - Obligation d’inter modalité des types de transports (train, route, port, aéroport) en site propre également
18 - Obligation de production énergétique des communes par l’adoption de tout système propre et renouvelable (eau, air, lumière, biomasse) avec objectif (5% par exemple de la consommation mesurée) Les communautés de communes sont acceptées et même encouragées ainsi que les compensations possibles de la part des communes voisines, sur un modèle de la loi actuelle sur les logements sociaux.
Voilà, si vous avez lu jusque là, vous allez vous demander pourquoi il n’y a pas de références. Sachez, que ces mesures ont été exprimées sous différentes formes depuis le 15 décembre dernier jusqu’à cette semaine, et j’ai travaillé mes notes pour vous en présenter une synthèse. Personne parmi les militants que j’ai rencontré n’a voulu prendre de responsabilité et accepter d’être cité. Nous rentrons dans une période électorale, nous allons probablement en reparler d’autant plus que la majorité de ces mesures dépendent effectivement des régions.
J’espère ne pas vous gâcher votre semaine. Merci de m’avoir lu.

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • jymb 1er mars 2010 13:29

    Il ne manque qu’une précision à cet article, c’est à dire la date prévue pour une guerre civile, une révolution violente menée par les français tondus, exapérés, humiliés, ou le niveau de l’exode massif de ceux qui en auront les moyens.


    • pingveno 1er mars 2010 13:53

      Question énergie et ressources majeures…. Vous pouvez oublier, tous ces secteurs sont maintenant aux mains de sociétés privées qui font ce qu’elles veulent.

      6 - Suppression de la péréquation de solidarité : encore une fois merci la libéralisation, c’est ce qui s’est passé dans les télécoms mais avec un nivellement par le bas : ajourd’hui tout le monde paie 30€ son abonnement internet mais pas avec le même service. Et je vous parle même pas du prix de l’eau... Demain qu’en sera-t-il pour l’électricité ?

      Question déplacement Ce qui me sidère toujours c’est de voir tant d’efforts déployés pour que chacun puisse circuler mieux (transports en commun, taxation, etc) mais tellement peu pour se demander si les deux trajets quotidiens sont vraiment nécessaires : ça ne s’applique certes pas à toutes les professions mais je suis presque sûr que 50% de la population pourrait parfaitement faire 50% de son travail à la maison. Mais en favorisant fiscalement les voitures de société, on obtient évidemment l’effet inverse...

      Bref tout ça ce sont des mesurettes d’urgence (urgence électorale ?) et pas une réflexion d’ensemble avec une logique de long terme.

      • foufouille foufouille 1er mars 2010 15:35

        vu le blabla de ton site faut traduire


      • foufouille foufouille 1er mars 2010 15:41

        en plus y a marie bove-je-retourne-ma-veste


      • Micromégas 1er mars 2010 16:25

        Merci pour ce lien Chantecler. J’aime bien cette phrase trouvée sur le site d’Europe Ecologie ... et bien d’autres :

        "il y a ceux qui ont les moyens, matériels ou éducatifs, de choisir ou non s’ils prennent leur voiture, s’ils habitent plutôt ici que là, s’ils mangent sainement ou non, s’ils peuvent échapper au stress, à la malbouffe, aux cancers professionnels, etc. Combattre les inégalités sociales c’est combattre aussi les inégalités écologiques. C’est pourquoi justice sociale et partage des richesses sont un pilier fondamental de notre action.« 

        et aussi :

         »Ce n’est pas de plans de relance dont nous avons besoin, mais de plans de transformation. A l’heure de la société de l’information, nous voulons que les changements majeurs dans les systèmes de production et de consommation soient pensées et mis à profit pour accroître le partage et l’égalité entre les individus. Nos réponses à la crise socio­-économique sont qualitatives, pas quantitatives : mieux produire, mieux consommer, mieux travailler pour vivre mieux !"

        Le programme d’Europe Ecologie est plus original et moins simpliste qu’il n’y paraît au premier abord et mérite d’être étudié. Au contraire, on y trouve des idées d’avant garde rarement développées ailleurs.


      • Croa Croa 1er mars 2010 22:11

        Ce n’est pas une traduction mais une liste de phantasmes cauchemardesques vu par CPNT.

        Dans le tas notre auteur a laissé deux ou trois trucs biens ! smiley Le vrai programme d’Europe Ecologie est pas mal non plus et semble honnête.

        Voici pour l’Alliance (Aquitaine.)


      • Gourmet 1er mars 2010 14:14
        <<
        5 - Taxe spécifique à la construction de maison individuelle et taxe spéciale sur le foncier bâti pour l’unicité d’occupation (nb de logement par unité de construction pour favoriser l’habita collectif)
        6 - Suppression de la péréquation de solidarité qui consiste à payer un abonnement identique quel que soit le lieu de fourniture applicable à tous contrats de fourniture y compris les télécoms. (La distance au centre ville, ça se paye) >>

        Pas très écolo ces mesures.
        Inciter les gens à habiter en ville plutôt qu’à la campagne c’est plutôt même la négation de l’écologie.
        Même chose pour l’incitation à la vie en communauté dans des immeubles de grande hauteur.
        db

        • Mycroft 1er mars 2010 16:33

          Heuuu, vous, vous n’avez rien compris, on dirait.

          L’écologie, ce n’est pas « on vivra dans les arbres et on sera copain avec les oiseaux ».

          C’est « hey, les gars, les ressources sont pas infinies, et on en a consommé pas mal, et si on arrêtait de gaspiller ».

          Et concentrer les individus dans des zones urbaines permet une économie de ressources conséquente.


        • A. Nonyme A. Nonyme 1er mars 2010 16:41

          Ouaip, et on cultivera les fruits et les légumes sur les places publiques et l’élevage se fera dans les parkings, avec éclairage (solaire) artificiel. Bientôt « Soleil Vert » !


        • Elisa 1er mars 2010 14:37

          Je suppose que c’est de l’humour !

          Pourtant on est bien dans l’esprit d’une certaine orthodoxie « verte » qui préconise une sorte d’utopie terrorisante.

          Un tel « programme » fait absolument froid dans le dos : au lieu de réfléchir à ce que serait le bien commun et la solidarité, tout est quantifié, tarifé, exprimé en coût nécessaire.

          Il y a fort à parier que les heureux de ce système sont les bourgeois urbains pouvant prendre les transports en commun parce que leur travail est proche et qu’ils ont les moyens de s’évader par l’avion ou le TGV.

          Dans ce contexte ce sont les pauvres qui sont à la double peine : ils paieront plus cher et seront accusés d’être de mauvais citoyens !


          • Mycroft 1er mars 2010 16:38

            A ce moment, je suis ce que vous appelez un « Bourgeois urbain », pourtant, je gagne 1300 euros par mois.

            Ce système favorise un type de vie sobre et une capacité à s’évader sans pour autant bouger, par la lecture ou le net, tout simplement. Donc plutôt pour la classe moyenne raisonnable.

            Je ne vois pas en quoi de telles mesures ont de quoi faire « froid dans le dos ».


          • Elisa 1er mars 2010 18:05

            @ Mycroft

            Ce qui fait froid dans le dos c’est la tranquille assurance avec laquelle certains veulent réglementer la vie des gens à coup de taxes diverses, niant même la nécessaire solidarité géographique : à quand un tarif postal proportionnel à la distance parcourue par les lettres ou colis ou un tarif de l’eau proportionnel à la longueur des canalisations d’accès chez soi ?

            Quant à la vie frugale il est sûr qu’elle est plus aisée en centre de grande ville qu’à sa périphérie.


          • Croa Croa 1er mars 2010 22:18

            « Quant à la vie frugale il est sûr qu’elle est plus aisée en centre de grande ville qu’à sa périphérie. »

            D’ailleurs au centre les jardins débordent de fruits ! smiley


          • Mycroft 2 mars 2010 15:01

            Mais on peut vivre en centre d’une grande ville sans gagner des cents et des milles. Quand à imposer un mode de vie, il faut bien comprendre que, oui, si un mode de vie, à confort comparable, est largement plus soutenable qu’un autre pour la collectivité, il est normal qu’il soit « imposé », ou pour être plus proche de la réalité, que les citoyens soient très fortement incités à le suivre.

            La liberté de faire des conneries n’est pas vraiment un droit fondamental.


          • Elisa 2 mars 2010 18:13

            @Mycroft

            Ce n’est pas l’incitation à la frugalité qui me gêne mais la philosophie implicite du programme :
            on imposerait aux individus des contraintes qui n’ont aucun sens si la question de la répartition des richesses n’est pas clairement posée. D’autant plus que cela entretient une illusion redoutable. Il suffirait que chacun , calculette en main, fasse des économies de CO2 alors que le jeu des intérêts financiers poursuivent le saccage de la planète. Il n’est d’ailleurs pas neutre que le principal responsable d’Europe Ecologie, Cohn Bendit, n’ai jamais renié son option libérale.


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 1er mars 2010 14:47

            Ba en gros toutes ces mesures se résument en un seul mot : Taxe.

            Pour l’essentiel on retrouve bien l’esprit dominant chez les écologiste : punir les « pêcheurs ».

            L’effet sur la consommation d’’énergie de ces mesures sera tout à fait marginal.
            C’est pas parce que le banlieusar devra payer 1000 euros de taxe par an pour sa maison individuelle et 1000 pour sa voiture qu’il pourra acheter un F4 à Paris pour 1000 000 d’euros. Où qu’il pourra de plus aller travailler le matin pour économiser du carburant. Prendre le RER qui n’existe pas et coûte cher car il habite loin de celui-ci pour payer moins cher sa maison.
            Économiquement cela va dévaloriser le travail. Il sera bientôt plus rentable de vivre à la campagne dans une petite ville avec le RMI que de travailler dans un centre urbain (si ce n’est déjà la cas !).
            Toujours des taxes sans proposer d’alternative. C’est d’ailleurs je pense le but. Juste augmenter les recettes publics avec des taxes que les citoyens ne peuvent pas éviter car ils n’ont pas d’alternative. Un rapport avec les déficits publiques ? smiley


            • cosmo 1er mars 2010 15:55

              Le fond et la forme chez l’UMP : voilà ce que vous allez découvrir en parcourant ce petit billet. J’ai écouté pour vous, les propos des militants, entre eux, en précisant qu’il ne faut pas effrayer l’électeur et ne pas se tirer une balle dans le pied.
              Personne évidemment n’a voulu « signer en bas » mais c’est devant la porte avant ou après la réunion que se disent les choses intéressantes.

              -légalisation totale ,et même obligatoire ,des écoutes téléphoniques et des échanges mails

              -peine de prisons fermes pour TOUTES critiques envers le chef de l’état si celui ci est de droite

              -obligation ,sous peine de prison ferme en cas de refus ,de se faire baptiser dans la religion chrétienne

              -imposition de 95% pour tout revenu en dessous de 2000 euros par mois ,puis dégressif ensuite ,et enfin exonération a partir de 5000 euros par mois et par personne

              -etc...etc...

              moi aussi je peux le faire !
              vous pensez vraiment que vous êtes lu par des abrutis complets ?


              • dhbasse dhbasse 1er mars 2010 16:34

                excellent programme de l’UMP smiley

                mais pour le reste, il y a certains des points exposés par l’auteur que j’ai déjà entendu auprès de militants verts lors de discussions aux dernières élections...
                son propos est peut être excessif sur certains points mais malheureusement il est réaliste sur d’autres...


              • A. Nonyme A. Nonyme 1er mars 2010 16:38

                Particulier cherche grotte 100-120m2 en colocation, accès facile, ouverture plein sud ou ouest, pas trop humide. La proximité avec les zones de chasse et de cueillette serait un plus.
                 :)

                @l’Auteur
                Aaah, le terrorisme vert serait-il inspiré par Dani le Rouge ? Je ne sais pas s’il faut parler de dignité comme vous le faites : je choisirais plutôt le terme liberté. En tout cas, merci pour cet éclairage instructif qui prouve que les vert aussi ont leurs technocrates inspirés.


                • cosmo 1er mars 2010 17:28

                  ..."que j’ai déjà entendu auprès de militants verts lors de discussions..."

                  oui oui ,peut être bien ,je ne dis pas le contraire !
                  je dis simplement que si on se réfère uniquement au desirata de certains militants ,alors mon programme pour l’ump pourrais être tout aussi réaliste :ce n’est pas ça qui donne ,en définitive ,la réalité d’un programme porté au choix des électeurs.

                  en période électorale ,comme le fait d’ailleurs remarquer l’auteur (acte manqué ?) ,cet article a plus qu’une odeur partisane.
                  je répète qu’il est facile de dire « j’ai entendu des militants ,et je vous dit que si vous votez pour l’ump ,la chine sera une douce démocratie en comparaison »
                  ce n’est CERTAINEMENT PAS du journalisme ,comme semble le prétendre (quelle prétention !!!) l’auteur .


                  • HELIOS HELIOS 2 mars 2010 01:35

                    Bonsoir Cosmo...
                    Merci pour votre collaboration, ainsi qu’aux autres.

                    Vous avez pris la peine de lire d’autres interventions je vous en suis encore plus reconnaissant. Donc, il ne vous aura pas echappé qu’effectivement il y a un parfum non pas partisan pour d’autres orientations (que l’ecologie) mais informatif dans ce qui me semble abusif (dans l’ecologie ou ailleurs), ce que je fais à travers ce billet.

                    Outre le temps passé à l’exterieur, j’ai effectué un long travail de compilation que j’ai bien pris la peine de classer au cas où on me demanderait des comptes. Les 18 mesures sont issues de commentaires avant, pendant et apres de petits ou gros rassemblement. Comme il se doit, dans une demarche journalistique, la presentation pourrait etre factuelle et brute, technique par une presentation statistique —par exemple xx% des militant souhaite telle mesure— ou bien synthetique et c’est cette derniere que j’ai choisie en rassemblant les points qui m’ont semblés les plus importants pour mieux les faires comprendre.

                    Bonne fin de nuit à tous.


                  • zelectron zelectron 1er mars 2010 17:52

                    je crois que dans notre civilisation il va falloir en passer par un autre état d’esprit : les autorisations.
                    En effet il va être beaucoup plus facile de permettre plutôt que d’empêcher puisque la nombre astronomique des interdictions risque effectivement de mener à la guerre civile.


                    • bonnes idées 1er mars 2010 18:34

                      Ouh là là que de projets projetés dans cet article.

                      Eh oui pendant encore 2 ans ont va manger du « FOKEYAKA. »

                      Les projets à n’en plus finir vont germer de toutes parts.

                      Les Français vont encore tomber dans le pot de mélasse.

                      Mon projet à moi c’est de supprimer toutes les armes atomiques. Votez pour moi. 20 € la carte du club. Euh, en liquide de préférence. Merci.


                      • Micromégas 1er mars 2010 19:29

                        A Mycroft, entre autres

                        « concentrer les individus dans des zones urbaines permet une économie de ressources conséquente. »dites-vous.
                        ou encore :
                        « une capacité à s’évader sans pour autant bouger, par la lecture ou le net, tout simplement. »

                        Attention ! l’écologie c’est quand même avant tout l’amour de la nature. Ce n’est pas uniquement construire des champs de panneaux solaires dans nos campagnes pour alimenter en énergie des villes toujours plus grandes dans lesquelles les gens seront priés de rester tranquillement chez dans leurs appartements bien isolés et de ne pas en bouger pour ne pas consommer de carburant et polluer ! Je ne vote pas pour les Verts depuis 20 ans pour me retrouver un jour,grâce à eux, dans un appartement en ville où je suis sûre que je dépérirais rapidement !!

                        C’est pour cela que j’ai confiance dans des gens comme NHulot : parce qu’avant d’être des écologistes, ils ont montré qu’ils étaient des gens qui aimaient la nature, le mouvement et la vie.


                        • Romain Desbois 1er mars 2010 22:39

                          Bien qu’écolo , je n e suis pas pour autant un témoin de jéhovert.

                          Des écolos il y en a des tous les dégradés de vert.

                          Donc faire une généralité est une malhonnêteté.

                          Mais c’est bien de critiquer, cela prouve que le message passe mal.

                          C’est pour cela que je préfère le terme « altercroissance » plutôt que « décroissance ». Car ce terme est mal compris et amène ce genre d’article.

                          Même si je pense que Gandhi avait raison lorsqu’il disait « il faut vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre » .

                          Juste une question de respect de soi-même.


                          • HELIOS HELIOS 2 mars 2010 01:54

                            Bonsoir Romain...
                            Vous avez raison, il y a un clair décalage entre les « tête de listes » de tout ce qui est vert et l’ecologiste de base.

                            De mon point de vue, renforcé depuis ces 3 derniers mois, c’est que l’ecologie n’est pas un parti politique, malgré ce qu’en disent ceux qui s’appuient sur elle pour acceder au pouvoir.

                            En fait l’ecologie c’est du même niveau que le capitalisme ou le communisme, c’est un modèle qui contient la palette complete du rouge au bleu en son sein. Actuellement et pour des raisons historiques, c’est le coté « rose » qui semble prendre le dessus, mais rien ne dit que c’est definitif

                            Je prevois donc un long avenir a l’ecologie en tant que force d’appoint aux uns ou aux autres soit par adhesion ponctuelle soit pas sanction démocratique de ceux qui sont au pouvoir.

                             Et cette situation est la meilleur possible car elle permet d’être le poil a gratter permanent sans prendre une once de responsabilité, l’excuse etant, comme le fait Besancenot, d’accuser le systeme lui-même.

                            Vous comprendrez donc que votre « degradé » de vert me plait bien, comme expression, car cela recouvre cette palette que je n’arrive pas a voir malgré tout monochrome vert/vert.

                            Enfin, la citation de Gandhi est bien responsable, mais relative a la situation qu’il vivait. Ce n’est pas un nous privant de tirer la chasse que nous allons laisser plus d’eau pour le Sahel, par exemple... mais l’esprit y est.


                          • titi 2 mars 2010 07:58

                            En se qui concerne le regroupement des citoyens dans les agglomérations ce n’est pas du rose mais du rouge vif que vous nous promettez.
                            Vous recyclez le mythe de l’homo sovieticus : tous dans de grands immeubles façon « université Patrice Lumumba » ; tous à se cultiver à « la maison du peuple » ou faire du sport à « la fraternelle »... sans aucune arrière pensée d’endoctrinement bien sûr....

                            D’ailleurs il est à noter que le « nouveau » modèle économique prôner par les Verts reprend dans ses grandes lignes le modèle économique sovietique sans reprendre bien sur sa composante productiviste.

                            En fait c’est un peu comme la pastèque : c’est vert à l’extérieur, mais bien rouge à l’intérieur.


                          • Romain Desbois 2 mars 2010 08:56

                            Vous avez raison Hélios, les mesures écologiques sont aussi des mesures de bon sens économiques de lutte contre le gaspillage.

                            La phrase de Gandhi est plutôt je pense à prendre dans le sens du partage que je ...partage smiley

                            A l’origine les écolos se sont décidés à créer un parti parcequ’ils n’étaient pas entendus des politiques. Le but serait logiquement que ces partis écolos disparaissent lorsque l’écologie sera (réellement) intégrée par les autres mouvances (ce qui commence à se faire par exemple par Besancenot).

                            Mais il faudra toujours des poils à gratter, ça je suis entièrement d’accord smiley


                          • viva 2 mars 2010 10:46

                            Certains écolos sont dangereux, ils sont en train de nous concocter un monde épouvantable.

                            Effectivement, leur programme n’est pas un secret, il suffit de mettre bout à bout les propos que nous entendons et les écrits. Il y a une volonté de concentrer les populations dans d’immense centre urbains, cela signifie ni plus ni moins qu’une grande partie de la population vivra dans des tours.
                             
                            Exactement les mêmes aneries qui ont été faites à partir des années 50 en pire bien évidemment.

                            Dans les campagnes, les gens ont compris les écologistes depuis longtemps


                            • DG. DG. 2 mars 2010 12:44

                              vous avez oubliez un autre scoop.

                              Europe-ecologie est un parti régionaliste qui vise la dislocation des Etats, et un redécoupage sur une base ethnique, au profit d’une europe ultra-centralisée.


                              • epapel epapel 2 mars 2010 21:02

                                Vive le capitalisme ultra-libéral mondial échangiste !


                                • cosmo 3 mars 2010 07:58

                                  helios ,

                                  hihi ! ben didon c’est ’les 3 jours du condor" là ,carrément !!

                                  non ,vraiment ,vous devriez monter une secte ,un tas de crédules semblent si facilement avaler vos bobards !
                                  ...« au cas où on me demanderait des comptes... » ---> ben voilà ,je vous en demande :ou ,quand ,qui ?
                                  ah ,non ,c’est vrai « Personne évidemment n’a voulu « signer en bas » »
                                  votre conception du contrat pourrait faire un malheur dans la finance ou le commerce : « heu ,ils ont pas signé mais ça prouve que c’est ce qu’ils acceptent... »
                                  révolutionnaire !!!
                                  bon ,mode sarcasme off :vraiment ,si vous voulez être crédible ,CITEZ VOS SOURCES ,merci.
                                  je m’inclinerai alors devant votre rigueur journalistique et prendrais vos allegations pour une information...
                                  jusque là..................

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès