• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > SDF : l’effrayant bilan de Sarkozy

SDF : l’effrayant bilan de Sarkozy

« On n’a pas le droit d’avoir faim et d’avoir froid », affirmaient Coluche et les Enfoirés. Ils ne pouvaient imaginer que le « compassionnel » Nicolas Sarkozy se montrerait encore plus exigeant qu’eux durant la campagne électorale de 2007 en affirmant que, lui élu, il n’y aurait plus un seul SDF dans les rues de nos villes deux ans plus tard. 2011 : non seulement les pauvres et les SDF sont toujours plus nombreux, mais sous la gouvernance du Tartuffe présidentiel, le nombre des morts de la rue s’est encore accru dans des proportions effarantes. Une réalité scandaleuse et inacceptable...

Il existe de multiples manières d’établir le bilan d’un mandat présidentiel, que ce soit sous l’angle social, sous l’angle économique, sous l’angle sécuritaire, sous l’angle international, voire sous l’angle comportemental. Et si l’on peut, dans la plupart des domaines, mettre en avant des données statistiques objectives, le jugement global n’en reste pas moins subjectif car directement lié à la perception de chaque électeur, à sa propre sensibilité aux problèmes de la société.

Comment sera jugé le bilan de Nicolas Sarkozy ? Á l’évidence, de manière très médiocre par une large majorité de la population française, et cela jusque dans les rangs de la droite modérée, excédée notamment par les dérives en direction du Front National. Ce bilan sera même jugé calamiteux par tous ceux qui – nous devrions tous l’être ! – se sentent concernés par les catastrophiques statistiques de la précarité, de la pauvreté, de l’exclusion dans notre pays. Des chiffres indignes de la 5e puissance mondiale ; indignes de l’habit de donneur de leçons planétaire qu’a prétendu endosser dès son entrée à l’Élysée le très narcissique Nicolas Sarkozy ; indignes de ses promesses de campagne.

Rappelons-nous, à cet égard, le discours prononcé en décembre 2006 par le candidat Sarkozy sur ce ton de conviction et de sincérité savamment travaillé qui lui sert régulièrement à enfumer l’électorat : « Je veux, si je suis élu président de la République, que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid. » [...] « Le droit à l'hébergement, c'est une obligation humaine. Si on n'est plus choqué quand quelqu'un n'a plus un toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société, où vous voulez que vos enfants vivent en paix, qui s'en trouvera remis en cause. »

Manifestement, Nicolas Sarkozy n’a pas été choqué très longtemps par l’extrême dénuement d’une partie croissante de la population. Dès son élection, il s’est même empressé de balayer d’un revers de main désinvolte, pour ne pas dire méprisant, le sort des quelques dizaines de milliers de personnes contraintes de vivre sur les trottoirs de nos villes, parfois avec femme et enfants, parfois même en ayant un job insuffisant pour leur permettre de disposer d’un toit. L’important en 2007 était ailleurs : au Fouquet’s (de manière emblématique), dans les Conseils d’administration des entreprises du CAC40, et dans les salons feutrés des grandes fortunes de ce pays dont l’influence médiatique et les puissants réseaux avaient permis l’élection d’un homme lige principalement préoccupé par les intérêts des puissants. Et rien n’a bougé depuis : Nicolas Sarkozy reste sourd et aveugle à la paupérisation grandissante des classes populaires ; sourd et aveugle à la misère qui s’étend aux portes de la capitale et de nos métropoles régionales ; sourd et aveugle au spectacle dramatique des morts de la rue.

265 SDF sont morts en 2008, 358 en 2009, 414 en 2010. Combien en 2011, monsieur Sarkozy ? Et combien en 2016 si les Français, victimes une nouvelle fois de vos promesses délibérément mensongères et de votre coupable incurie, vous donnent l’an prochain la possibilité de poursuivre votre œuvre de destruction du lien social et des services publics, votre assèchement des moyens alloués aux associations humanitaires ?

La mort des pauvres n’est pourtant pas une fatalité, loin s’en faut : en Allemagne*, 18 SDF sont morts en 2009 et 13 en 2010, soit 20 fois moins qu’en France en 2009 et... 32 fois moins en 2010 !!! Des chiffres d’autant plus accablants pour Nicolas Sarkozy que l’Allemagne, avec ses 85 millions d’habitants est nettement plus peuplée que notre pays avec ses 63 millions d’habitants. Des chiffres d’autant plus accablants que l’Allemagne subit un climat nettement plus rigoureux que le nôtre.

La France de Nicolas Sarkozy, c’est également sur le plan des statistiques – là aussi dramatiques – 8,17 % de la population sous le seuil de pauvreté en 2009, un chiffre en forte augmentation par rapport à l’année précédente. Et d’ores et déjà, les associations estiment que cette douloureuse statistique sera pire encore en 2010, avec un nombre effarant de jeunes enfants et de nourrissons mal nourris, mal logés, mal chauffés, mal soignés. Au train où vont les choses, par la faute de l’incurie gouvernementale et des calamiteux choix politiques imposés par Nicolas Sarkozy au détriment des classes populaires, c’est vers le nombre symbolique de près de 1,5 millions de personnes sous le seuil de pauvreté que l’on s’achemine pour la fin du mandat présidentiel par rapport à 2007. Un bilan dont vous éviterez bien évidemment de faire état, Monsieur Sarkozy, avec toute la lâcheté dont sont capables les personnages politiques comme vous.

Á la tolérance zéro contre l’exclusion, bafouée avec un tel cynisme et un tel mépris pour les plus humbles et les plus fragiles de nos concitoyens par le Président des riches, le peuple français saura, espérons-le, répondre en 2012 par la tolérance zéro envers le menteur qui a trompé ses attentes et, pire encore, trahi sans vergogne ses espérances de justice sociale.

Si tel n'est pas le cas, nous irons vers le chaos :

* Á noter qu’il existe une différence entre la France et l’Allemagne : chez nos voisins, ce ne sont ni les pouvoirs publics ni les collectivités locales qui ont pour mission de prendre en charge les SDF, mais l’Église. Ce devoir humanitaire n’est pourtant pas financé par cette dernière mais par l’impôt dont une partie est reversée à l’Église en échange de la prise en charge des SDF.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (102 votes)




Réagissez à l'article

136 réactions à cet article    


  • colombe rouge colombe rouge 14 septembre 2011 08:41

    Très bon article Fergus.

    On ne doit pas oublié la misère qu’il y’as chez nous.

    • Fergus Fergus 14 septembre 2011 09:08

      Merci, Colombe rouge.

      Cette préoccupation devrait être au coeur de la réflexion de tous les Français dans l’optique de la présidentielle. La 5e puissance mondiale ne peut plus se permettre de laisser ainsi à l’abandon des pans de sa population. Pour une question d’image, certes, mais surtout parce qu’il en va de la sauvegarde de nos valeurs humaines, bien mises à mal par des politiques ultralibérales totalement sourdes à la misère, bien mises à mal par l’alignement sur un américanisme cynique qui n’a de respect que pour les vainqueurs, jamais pour les perdants d’un système terriblement inégalitaire.

      Bonne journée.


    • Kalki Kalki 14 septembre 2011 11:19
      2) IL Y A TOUT L’ENERGIE, ET LES RESSOURCES (TOUT CE QU’IL FAUT ), ET LA PRODUCTION, LA NOURRITURE, LES SERVICES, LA CREATIVITE : ET LES GENS CREVENT !!!

      Vous voulez de la croissance : remplacez tous les emplois par des machines, comme le font les chinois

      A UN MOMENT IL FAUT PARTAGER POUR CONSOMMER

      VOUS AVEZ QUELQUE CHOSE A AJOUTER ?

      Attendez il faut qu’on demande aux imbéciles incompétents pour être sur des faits et des solutions qu’on connait depuis des décennies autant sur le plan technique, énergétique ou social, il faut leur demander si c’est à la hauteur de leur ubuesque personne : si ca ne requiert pas trop d’intelligence, de courrage, de compréhension

      PARTAGER

      PRENDRE OU IL Y A

      FAIRE PRODUIRE AU NIVEAU INDIVIDUEL ET NON PLUS CREER DES PYRAMIDES CAPITALISTES, OU DES PYRAMIDES SOCIALES, OU DES POLITIQUES QUI NE PENSENT QU’A ETRE ELUS ET LEURS CHIENS QUI NE PENSENT QU’A SE LAVER LEURS MAINS PLEINE DE SANG


    • Fergus Fergus 14 septembre 2011 12:49

      Bonjour, Kalki.

      Je pense, comme vous, qu’il ne pourra y avoir d’autre issue que le partage ;dans la résolution des problèmes de société. Un partage qui devra même s’effectuer, tôt ou tard, dans le cadre sinon d’une décroissance, du moins d’une croissance fortement ralentie, ne serait-ce qu’en raison de contraintes environnementales appelées à devenir de plus en plus pesantes. Or, toute diminution de croissance signifie une augmentation corrélative du chômage, d’où effectivempent la nécessité d’envisager rapidement un plus large partage du travail et des ressources.


    • non667 14 septembre 2011 22:11

      à fergus
      je pense, comme vous, qu’il ne pourra y avoir d’autre issue que le partage ;dans la résolution des problèmes de société.

      vous êtes simplet ou vous nous prenez pour des billes ?
      partage = division
      division = numérateur par diviseur = quotien (école primaire cp ! )
      votre numérateur = ressources de la france . o.k.
      diviseur =  ????????????????????????
       = toute la misère du monde  ???????????


    • Fergus Fergus 14 septembre 2011 23:13

      @ Non667.

      Où est le problème ? Le partage du travail et des ressources (un partage équitable mais non égalitaire) est une évidence qui s’imposera tôt ou tard, qu’on le veuille ou non. Ou nous devrons faire face à de graves émeutes dont nul ne pourrait prévoir les conséquences.

      Bonne nuit. 


    • chapoutier 14 septembre 2011 09:31

      bonjour fergus
      j’ai juste un bémol quand à vos chiffres de mortalité des SDF.
      en effet les chiffres que vous citez ne prennent pas en compte la surmortalité pour maladie non soignée, pour vieillesse prématurée, pour une trop grande consommation d’alcool de mauvaise qualité,pour raison de violence du à la misère, pour délabrement général du corps arrivé à une trop grande usure. rien que sur Paris intra-muros, en 2010, il y a eu beaucoup plus que 500 morts chez les SDF. bien sur cela n’enlève rien à votre article, mais la réalité est autrement plus inacceptable.


      • Fergus Fergus 14 septembre 2011 09:38

        Bonjour, Chapoutier.

        Vous avez sans aucun doute raison, les chiffres officiels sont, pour les raisons que vous évqouez, probablement nettement sous-estimés. Cela rend le constat encore plus terrible, et d’autant plus inacceptable.

        Cordialement.



      • chapoutier 14 septembre 2011 18:23

        Saches Chapoutier : 

        Que je n’ouvre pas les liens comme ça.....

        Je prends le temps de la réfléxion...

        mais pour savoir qu’ils sont « comme ça » il a fallut les ouvrir TPDR


      • Dolores 14 septembre 2011 19:23

        On estime aujourd’hui que 8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté soit 13,6% de la population.
        Ne sont pas prises en compte les personnes qui perçoivent 1 ou 2€ de plus.


      • Fergus Fergus 14 septembre 2011 20:09

        Salut, Calmos.

        Et un « nartique » de Calmos, c’est pour quand ? Promis, je voterai « pour » en modération pour avoir le plaisir d’un débat public. Je te propose pour débuter de traiter le sujet suivant : « De la nécessité contrariante de voter pour le PS afin d’éliminer le calamiteux Sarkozy ». De quoi t’éclater comme jamais !

        Cordiales salutations.


      • Nums Nums 14 septembre 2011 20:46

        Calmos a écrit :

        « Je prends le temps de la réfléxion... »

        « Je pése le pour.....je pése le contre... »

        Oh my fuckin goodness ! Unbelievable...

        Attends, tu nous fais une blague mon minet ? Et moi, je suis le fils de Jean-Paul II ?.

        Ps : je m’assieds, je m’accroche et relis ton commentaire.

        Si vous n’avez pas de mes nouvelles d’ici 1 heure, c’est que les pompiers ont du venir me chercher et m’emmener aux urgences.


      • Nums Nums 14 septembre 2011 20:51

        « Et un »nartique« de Calmos, c’est pour quand ? »

        Vous êtes un peu dur Fergus avec Calmos. Il ne peut pas écrire un nartique car il ne maîtrise pas le Français et tant d’autres choses.

        Mais attention, ça n’est pas de sa faute. Calmos est un immigré, il est de gôche et a tous les posters de Mme Brochen placardés dans sa chambre.


      • Fergus Fergus 14 septembre 2011 21:44

        @ Nums.

        Il ne faut pas sous-estimer Calmos. Sous ses dehors provocateurs, c’est quelqu’un de fin. Personnellement j’aime bien son ton caustique.

        J’aime aussi beaucoup son omniprésence pour dénoncer la gauche et ceux qui en défendent les couleurs. A ce niveau de mobilisation et d’opiniâtreté, il devrait même avoir une place permanente à La Bellevilloise, des fois que le vainqueur de la présidentielle y fête son succès dans une sorte de Fouquet’s du « travailleuse, travailleur, tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais ! »

        Bonne fin de soirée.


      • Fergus Fergus 14 septembre 2011 21:51

        Bonjour, Pierre.

        Merci pour ces liens . Par manque de temps, je n’ai pas encore pu les lire en détail, mais je le ferai dès demain avec d’autant plus d’intérêt qu’ils sont au coeur du sujet.

        Cordialement.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 septembre 2011 23:40

        Calmos.

        Mon pauvre.

        Ca va te surprendre mais à chaque fois que tu as proposé un article j’ai toujours voté « pour » avec l’espoir de te voir -enfin- défendre tes idées réactionnaires face à une meute de commentateurs assoiffés de sang. Mais par malheur pour toi tu bats aussi des records de « moinssages » en modération (là aussi ce principe existe).

         smiley smiley


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 septembre 2011 23:42

        C’est dur d’aimer Sarkozy.


      • wesson wesson 15 septembre 2011 00:55

        Bonsoir Calmos,
        pareil que Peachy, j’ai personnellement toujours voté pour que tu paraisses. D’une part parce que la fidélité, ça mérite un bon nonosse. Et d’autre part, j’apprécie tout particulièrement de voter pour des articles et des auteurs qui ont des points de vue radicalement opposé aux miens, ne serait-ce que pour pouvoir ensuite incendier le texte en public. C’est pourquoi dernièrement j’ai voté pour la parution du « torchon motif vichy » (le bon mot n’est pas de moi) de Docdory sur le 11/09 ...

        Bref en ce qui me concerne si je tombe sur un de tes articles en modération, mon vote pour la publication te sera acquis, autant que je m’essuierai les pieds sur ta prose une fois publiée.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 septembre 2011 03:12

        @ Wesson

        « ...j’ai personnellement toujours voté pour que tu paraisses. D’une part parce que la fidélité, ça mérite un bon nonosse. »

        Pareil. Son article, depuis le temps, « il le vaut bien ». Un peu comme Woerth avec « Mamie Zinzin » Bettencourt. Une petite liasse de biftons pour Sarko par-ci, une grosse mallette d’oseille pour l’UMP par-là. Et hop ! Ministre du budget.

         smiley

        @ Calmos

        « ...comment un Hauteur de ta valeur peut prendre en considération les moinssages ou les plussages sur les artiques ? »

        C’était juste une info technique. Visiblement tes articles sont « moinssés » par les modérateurs avec la même sévérité que la note de la Grèce par les agences de notation. Tu devrais essayer de rassurer les marchés.

         smiley


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 septembre 2011 03:23

        « Mon record , aprés lequel je cours toujours , est de - 57.....je crois......(tu rectifieras si je me trompe) »

        Possible. Le -57, ce n’était pas quand tu défendais la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD ?


      • wesson wesson 15 septembre 2011 09:17

        Une pelletée de sable pour ouvrir les yeux ? Ben voyons ! Moi ça me les ferme !


      • Renaud Séchiant 15 septembre 2011 11:22

        Tenez les zamis...deux petites pelletées de sables :

        http://www.leparisien.fr/seine-sain...

        http://www.leparisien.fr/seine-sain...

        Z’en voulez d’autres ?

        Z’en aurez......

        Vite le FN

        Il suffit de montrer une photos de deux trois voiture de flics dans une cité sensible, de faire un article sur le fait divers qui tiens en 3 petits paragraphe et cela suffit à l’électeur FN pour se conforter dans son choix électoral... On voit le niveau d’intelligence et de conscience politique !

        Le FN une vrai ruche à beaufs.


      • devphil30 devphil30 14 septembre 2011 09:33

        Très bon article , très juste et hélas le reflet de la réalité.


        NS c’est que des paroles , aucun suivi , juste pour contenter ses amis et son électorat.





        • Fergus Fergus 14 septembre 2011 09:45

          Bonjour, Devphil30.

          C’est malheureusement le constat que fait une part croissante de Français, jusque dans l’électorat populaire de l’UMP. Problème : l’homme est retors et prêt à tout pour garder le pouvoir aux mains d’une ploutocratie exigeante et cynique. Puisse le peuple français ne pas être dupe, cette fois, des promesses mensongères de cet aventurier au service quasi exclusif des grandes familles, de cet homme qui n’a que mépris pour le peuple.


        • Nums Nums 14 septembre 2011 12:41

          « NS c’est que des paroles , aucun suivi , juste pour contenter ses amis et son électorat. »

          En effet mais il y a une différence avec ses prédécesseurs. Quand il s’agissait d’agir, ceux-ci le disaient au peuple mais on ne savait pas si quelque chose serait vraiment fait et dans quelle mesure, ampleur, etc. Avec notre pervers narcissique (diagnostiqué tel), c’est un peu plus simple, quand il dit qu’il va agir il le fait mais le résultat est généralement inverse de ce qui a été annoncé.

          Exemples :

          -Plus de SDF dans les rues en 2009.
          -République irréprochable.
          -Fin de la françafric.
          -Je serai le président du pouvoir d’achat.
          -J’irai chercher la croissance avec les dents.
          -J’atteindrai le plein emploi.

          Etc, etc, etc

          L’avantage donc avec lui c’est qu’on peut facilement prédire à quoi s’en tenir.


        • Fergus Fergus 14 septembre 2011 12:53

          Bonjour, Nums.

          En quelques lignes, vous avez énoncé l’essentiel de ce qui rend ce mandat calamiteux pour notre pays. Mais, aussi incroyable que cela puisse paraître, il reste encore des gens à convaincre de l’extrême nocivité de la politique sarkozyste. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas baisser la garde, bien au contraire.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 septembre 2011 19:01

          @ Fergus


          Chaque fois que je regarde la situation en France sous un nouvel aspect, c’est pîre que je ne croyais. Je mets ici un lien vers un texte qui me semble offrir une solution et un autre vers un fait divers...





          PJCA

           P.S j’ai l’impression que plusieurs débats engagés sur mon article parlant de référendums du type RIC - et surtout sur la façon PEU COUTEUSE DE LES FAIRE ! - ont été interrompus. Comme si on avait débranché... Toujours temps de venir vous exprimer.


        • Fergus Fergus 15 septembre 2011 09:30

          Bonjour, Pierre.

          Merci pour ces liens passionnants. Tout est là, dans ces deux articles : d’une part la réalité de la rue et des comportements collectifs qui mènent des individus vers l’exclusion, d’autre part les solutions qui devraient permettre de résoudre ce problème indigne d’une nation évoluée. Oui à ces hôtels d’accueil de jour et de nuit qui coûteraient finalement assez peu à la collectivité. C’est la voix du bon sens. Mais, n’en déplaise à ce bon Descartes, le bon sens n’est malheureusement pas la chose la mieux partage du monde politique. Nos sociétés le vérifient chaque jour à leur dépens.

          Cordiales salutations.


        • James James 14 septembre 2011 09:49

          « On n’a pas le droit d’avoir faim et d’avoir froid », affirmaient Coluche et les Enfoirés

          Quand on voit ce qu’est devenue l’ entreprise mise sur pied par le regretté Coluche...
          En effet le spectacle des enfoirés, n’est plus qu’une ridicule farce ou se bousculent tous les arrivistes du Showbiz, s’accordant un quart d’heure compassionnel non pas par conviction soudaine mais pour en tirer le maximum de bénéfices et profits .


          • Fergus Fergus 14 septembre 2011 10:19

            Bonjour, James.

            Je ne connais rien à la carrière de ces chanteurs, et je ne suis par conséquent pas apte à donner un avis sur la question. Peut-être certains d’entre eux participent-ils aux Enfoirés animés par des arrières-pensées marketing, mais on ne peut exclure que d’autres (laz majorité peut-être) soient sincère dans leur démarche.


          • foufouille foufouille 14 septembre 2011 12:28

            les restaus leur paye le 4* et le caviar
            pour le directeur, les restaus ne peuvent etre inutile
            ils ont meme hurler contre les magasins de destockage de bouffe


          • Fergus Fergus 14 septembre 2011 13:16

            Salut, Foufouille.

            J’ignorais cela. Comme quoi la gangrène peut s’installer partout. Tout cela est évidemmnt très choquant.


          • foufouille foufouille 14 septembre 2011 14:18

            @ fergus
            c’est bien pire
            la generalisation des epiceries sociales fera que la bouffe sera payante


          • PtitLudo PtitLudo 14 septembre 2011 09:52

            Enfin les électeurs qui ont cru à ce genre de promesse de la part de Sarkozy, excusez-moi, mais ils ne sont pas bien finauds.

            Dès 2007 on savait qui était le personnage pour peu que l’on suive un peu la politique.

            Alors évidemment, beaucoup disent « La politique, je n’y connais rien, ça ne m’intéresse pas ». Mais ces gens là votent, et à droite, sans trop savoir pour qui ou pour quoi ils votent.


            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 10:26

              Bonjour, PtitLudo.

              De la naïveté, il y en a eu dans l’électorat de 2007 car, vous avez raison de le souligner, Sarkozy était connu. Mais il a eu l’habileté de conduire sa campagne sur le thème de la rupture et le pouvoir d’achat. Et nombre de gens, notamment dans les classes populaires, ont cru à ses promesses en se voilant les yeux sur le fait que ce fils de Neuilly était un pur produit de la culture libérale la plus haÏssable car avant tout au service des nantis. Américain, Sarkozy ferait partie des Républicains les plus durs, ceux-là mêmes qui détestent les mesures sociales et qui ont tout fait pour dénaturer les efforts d’Obama sur la couverture maladie.


            • PtitLudo PtitLudo 14 septembre 2011 10:31

              Tout à fait. Malheureusement j’ai bien peur que le fait de souligner tous ces « échecs » (je met entre guillemets car Sarkozy n’a jamais eu la volonté de faire quoi que ce soit pour les SDF donc ce n’est pas un échec au sens propre) ne serve à rien et que les mêmes électeurs tombent dans le même genre de panneau en 2012.

              La culture politique n’a pas fait un bond depuis 2007, ce serait plutôt l’inverse, l’abrutissement généralisé s’est amplifié, et donc les mêmes ficelles conduiront aux mêmes résultats.


            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 11:05

              @ PtitLudo.

              Je croise les doigts pour que votre pressimisme ne se vérifie pas en 2012. Ou alors ce serait à désespérer de tout, tant ce pouvoir est une calamité pour ce pays et pour son peuple.

              Bonne journée.


            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 11:13

              Bonjour, Orion.

              La réalité est que Sarkozy mène une politique presqu’exclusivement basée sur la communication, ou plutôt la propagande. Et la propagande, particulièrement lorsqu’elle repose sur le mensonge, n’a jamais résolu le moindre problème.

              Cela n’empêche pas Sarkozy de continuer dans cette voie, parfois en forçant encore plus le trait, pour continuer d’enfumer les Français, continuer à leur faire prendre les vessies pour des lanternes.

              Problème pour lui : le doute s’est installé chez ses électeurs, excepté dans le coeur d’électorat UMP qui lui emboîtera le pas, quoi qu’il arrive, par intérêt ou par aveuglement.


            • MILAREPA 14 septembre 2011 10:54

              Excellent article Fergus,bravo.Ce qui manque aujourd’hui sur cette planète de malades ce sont des humains vertueux.Tant qu’il y’aura des escrocs,des maffieux au pouvoir les peuples continueront à être exploités et cela fait un moment que cela dure !!!
              Comment les électeurs/électrices peuvent voter pour des brelles pareilles(obnubilisation des masses par la télé ?).


              • Fergus Fergus 14 septembre 2011 11:20

                Bonjour, Milarepa.

                En fait, il y a deux grandes explications, me semble-t-il, au maintien de tels individus au pouvoir :

                D’une part, la savante manipulation des électeurs dressés les uns contre les autres, de telle manlère qu’ils en viennent à jalouser chez le voisin tel ou tel petit avantage en oubliant les sompteux cadeaux faits aux grands patrons et aux classes privilégiées ;

                Dautre part, la mainmise par ce même pouvoir sur une grande partie des médias et des relais d’opinion.

                La combinaison de ces deux causes est redoutable d’efficacité.


              • mojique mojique 14 septembre 2011 11:38

                Je n’ai aucune raison de voter Sarko en 2012.


                • Fergus Fergus 14 septembre 2011 11:55

                  Bonjour, Mojique.

                  Nous serons donc au moins deux à ne pas voter pour cet aventurier cynique et amoral.


                • zadig 14 septembre 2011 11:39

                  Bonjour Fergus,

                  Je vous trouve bien dur avec notre bien aimé président.

                  Une chose est certaine, Sarkozy entrera dans l’histoire.
                   Il y sera en compagnie :
                  de la a grande pandémie de peste noire et de la bête du Gévaudan.

                  Cordialement.


                  • Fergus Fergus 14 septembre 2011 11:59

                    Bonjour, Zadig.

                    La comparaison avec la peste me plaît bien. Fils d’une mère lozérienne, permettez-moi en revanche de défendre la bête du Gévaudan. Ce loup redoutable n’a agi que par instinct. Ce n’est pas le cas de Sarkozy, lui n’agit que par intêrêt : le sien et celui de ses amis du Fouquet’s.

                    Cordiales salutations.


                  • zadig 14 septembre 2011 16:53

                    A Fergus,

                    En ce qui concerne la bête l’hypothèse suivante me semble
                    bien séduisante.

                    Bête Gévaudan

                    Voir à la fin de l’article

                    Cordialement


                  • Fergus Fergus 14 septembre 2011 17:07

                    @ Zadig.

                    Je connaissais cette thèse concernant Jean Chastel, mais pas cette étude. Merci pour ce lien très intéressant. Je vais prendre le temps de lire ce texte en détail et à tête reposée.

                    Bonne fin d’après-midi.


                  • latortue latortue 14 septembre 2011 12:10

                    Comment un homme comme ça ,je parle de Sarkozy bien sur ,peut il se regarder dans la glace sans avoir un haut le cœur une subite envie de vomir en voyant son portrait .il y a bien sur les morts de la rue comme dit justement votre article ,mais bientôt vous apprendrez les morts de Libye ,les milliers de morts de Libye .C’est sur ce monsieur restera dans l’histoire comme un exemple a ne jamais plus suivre ,tout dans cette homme est a vomir son comportement vis a vis de son peuple son dédain ,sa vulgarité ,et j’entends malgré cela certaines personnes qui veulent encore voté pour lui ,êtes vous a ce point bêtes pour voter pour celui qui va vous étouffer .Les français sont des veaux je ne sais plus qui a dit cela, mais il avait bien raison et il était bien en dessous de la vérité .Le syndrome de Stockholm est une maladie qui nous pousse a aimer notre tortionnaire FRANÇAIS, GUÉRISSEZ et RÉAGISSEZ sinon vous mourrez comme les SDF de la rue , comme les pauvres,la France est en passe de devenir un pays de pauvres . 


                    • Fergus Fergus 14 septembre 2011 13:05

                      Bonjour, Latortue.

                      Incontestablement, Sarkozy restera le pire chef d’Etat de la Ve République, tant pour son action politique clientéliste et très inégalitaire que pour son comportement fait de vulgarité et d’une hallucinante suffisance.

                      « Les Français sont des veaux » est une expression qu’a souvent employée De Gaulle lorsqu’il reprochait leur passivité à ses concitoyens. Et cela dès 1944.

                      Pour en revenir à Sarkozy, je ne crois pas que l’on puisse parler d’une relation apparentée au syndrome de Stockholm, mais tout simplement d’une naïveté confondante qui a pu amener une majorité de nos concitoyens à croire les promesses d’un homme dont le passé ne plaidait pas pour une large ouverture d’esprit en direction des classes poluaraires.

                      Sarkozy pourra-t-il réussir à embobiner l’électorat une 2e fois après des résultats aussi désastreux ? Réponse en mai 2012.


                    • latortue latortue 14 septembre 2011 14:29

                      Salut Fergus
                      quand je parle de syndrome de Stockholm c’est de l’humour ,hein !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ,quoique nous sommes bien l’otage du nain et de ses accolites non ?
                      pour ce qui est de Sarko en 2012 si il tombe au second tour contre Marine le pen ,il est élu haut la main ,et c’est un scénario tout a fait envisageable vue les’’ taches’’ de la gauche ,alors avec 80% de vote bonjour la misère pour nous ,là on pourra parler de peste et de choléra de misere noire il va nous le faire payer tres chère le naboléonvatenguerre très très chère


                    • Fergus Fergus 14 septembre 2011 16:32

                      @ Latortue.

                      Compte tenu des circonstances et de sa personnalité, Nicolas Sarkozy opposé à Marine Le pen au 2e tour n’aurait aucune chance, à mon avis, de réaliser un score chiraquien. Et cela d’autant moins que les électeurs de gauche se sont déjà fait enfler par Chirac en 2002. Au mieux Sarkozy réaliserait un score de 60-40. Et son action risquerait de se heurter très vite à de graves crises sociales.

                      Il n’est d’ailleurs pas exclu que, dans un tel cas de figure, Sarkozy élu ne soit battu aux législatives par un vote de sécurité des Français, désireux de ne pas mettre tous leurs oeufs dans lemême panier. Ce qui entraînerait ipso facto une crise de régime...

                      Mais je ne suis pas politologue, et je peux donc me planter totalement. Comme les vrais politilogues, soit dit en passant.

                      Bonne fin d’après-midi.


                    • pastori 14 septembre 2011 12:59

                      salut fergus. excellent sujet.


                      sarko c’est plié, même carlita va voter contre !

                      il parait que lepen va faire 20%. ça représente 12 millions de gens qui adhèrent à ses idées.

                      l’autre jours à Nice, un torrent d’applaudissement pour la préposition géniale du siècle : 

                      -les récidivistes vont se voir privés de leurs logement social. à la rue ! pas expulsés car en majorité Français !

                      -un merdeux qui a volé deux vélomoteurs : plus de logement ! à la rue ! sa famille avec sans doute !! ça va réduire le nombre des sdf et du vol des cyclos.

                      voilà par exemple pourquoi 20% de bons français vont voter en votant lepen.

                      pas de boogie woogie avant votre prière qui doit être ce crédo :
                      -« Je n’ai aucune raison de voter Sarko en 2012 » !
                       ni lepen. seigneur délivrez moi moi de cette tentation funeste ! smiley


                      • Fergus Fergus 14 septembre 2011 13:12

                        Salut, Pastori.

                        J’aimerais croire que c’est plié, mais je suis loin d’en être convaincu tant Sarkozy est un type sans vergogne qui utilisera toutes les ficelles à sa disposition pour parvenir à ses fins, avec la complicité des grands médias.

                        Encore que ces derniers pourraient très bien changer de cheval dans les mois qui viennent par pragmatisme commercial pour peu que les sondages restent mauvais pour Sarkozy.

                        Pour ce qui est du vote FN, on verra ce qu’il en sortira. Mais une chose est sûre : les électeurs des classes populaires qui font confiance à Marine Le Pen se mettent le doigt dans l’oeil s’ils croient que ce parti se mettra un jour à leur service. Derrière un discours démagogique, le FN restera un parti très libéral et de surcroît xénophobe, contrairement à ce qu’affirme cette andouille de Collard dont on se demande ce qu’il est allé faire dans cette galère avec ses bons sentiments en bandoulière. Le dernier discours de MLP a dû, à cet égard, lui donner quelques boutons. 

                        Bonne journée.


                      • kaloutch kaloutch 14 septembre 2011 13:19

                        Merci d’en parler !
                        La misère je la connais. je vis au fond de la grande poubelle où l’on empile les inutiles au sens où les « marchés » l’entendent. Ces « marchés » qui dominent les politiques et Sarkozy le premier.
                        Il n’y a pas de solution dans l’organisation actuelle, hormis des mesurettes bidons, et la grande journée internationale de lutte contre la misère qui doit être pour bientôt si je ne m’abuse (ils verseront tous une larme, c’est promis) .
                        Et il faut s’attendre à ce que ca aille de mal en pis. Combien de gens va t-on encore massacrer sur l’autel de la sainte dette-alibi ?
                        Ce n’est pas un changement de présidence de la république qu’il faut . Les socialistes ont déjà avoué leur impuissance ( « contre le chômage, on a tout essayé » ).
                        C’est d’inventer un autre système. Pour cela il faut des vraies idées, et une vraie liberté de dire Merde aux marché, aux économistes libéraux, et aux apprentis panseurs de plaies.
                        Cela ne peut pas venir du pouvoir.
                        Demain je vais créer ma cinquième entreprise. Si j’écoutais les conseillers ( des gens fort bien payés) j’irai distribuer des tracts (et bourrer les boîtes aux lettres de merde), ou netoyer des chiottes. Pour l’instant j’ai le « droit » d’être bénévole.
                        Il faut s’y faire Monsieur : les métiers n’existent plus hors du monétisable,de la plus value financière.
                        Si tu es jeune avec un costard trois pièces et sans aucune idée morale, tu peux devenir trader , un improductif absolu qui peut se faire des couilles en or. 
                        Sinon fais attention de ne pas te faire choper quand tu délinques !


                         
                         
                         


                        • Fergus Fergus 14 septembre 2011 14:44

                          Merci pour votre témoignage, Kaloutch.

                          Il est vrai que la société française, telle qu’elle est organisée actuellement, est loin de donner l’assurance, même avec le retour de la gauche au pouvoir, d’une nette amélioration du marché de l’emploi et de la prise en charge des accidentés de la vie.

                          Tout cela nécessite un travail de fond qui implique du courage politique et des moyens. Mais une chose est sûre : ce n’est pas avec Sarkozy que les choses pourront s’arranger, bien au contraire. La toute première urgence est donc là : débarquer ce pouvoir sans scupules et totalement aveugle à la grande difficulté de ses classes populaires.

                          Bonne journée.


                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 septembre 2011 13:44

                          « Je veux, si je suis élu président de la République, que d’ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid. »

                          A comparer avec la réalité de sa politique en faveur des nantis. Rien que pour cette « promesse » Sarko méritait qu’on lui botte le cul.


                          • Fergus Fergus 14 septembre 2011 14:15

                            Salut, Peachy.

                            Entièrement d’accord avec toi. Problème : les bourreaux volontaires seraient si nombreux qu’il faudrait être très imaginatif pour les départager. Encore qu’il y aurait bien une solution : procéder à des sélections locales en faisant botter le train de tous les élus UMP qui ont soutenu la politique calamiteuse de Sarkozy.

                            Cordialement.


                          • gruni gruni 14 septembre 2011 13:57

                            Bonjour Fergus.

                            Juste une question à laquelle je n’ai pas de réponse.
                            Que fait l’église en France pour les SDF ?
                            Certes pour aider autrui autrement que par des mots il faut de l’argent. Alors pourquoi ne pas imaginer une contribution sur les jeux d’argent qui serait attribuée à l’église en échange d’une aide aux SDF.
                            Ma proposition est sans doute stupide et comme je ne serais pas président en 2012, elle restera sans suite. Par contre je vais voter pour cet article, car parler de la misère est déjà un bon moyen pour essayer de faire bouger les choses.


                            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 14:24

                              Bonjour, Gruni.

                              La grande différence entre l’Eglise de France et l’Eglise d’Allemagne vient du fait que les cultes sont financés par l’impôt en Allemagne, une partie de ce financement étant affectée contractuellement à des obligations de service public.

                              Rien de tel en France du fait de la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat. Dans ces conditions, difficile de verser à un pouvoir religieux une somme venue de l’impôt (les taxes sur les jeux en sont un) en échange d’un quelconque service, fût-il humanitaire. Cette tâche est plutôt laissée à des associations dont l’Etat sarkozyste vient de diminuer les ressources, ce qui n’augure évidemment rien de bon.

                              Autre chose concernant l’Eglise : il est frappant de constater qu’il existe encore, y compris au coeur de Paris, des communautés de religieuses disposant de surfaces considérables inutilisées ou très largement sous-utilisées. Que des gens puissent mourir dans la rue à proximité de ces communautés ne semble pourtant pas émouvoir les évêques de France.

                              Cordialement.


                            • latortue latortue 14 septembre 2011 14:37

                              gruni
                              de l’argent tu crois que l’église en a pas tu rêves ou quoi ????? des KM de galeries remplis d’or au vatican et l’autre momie qui déambule dans son aquarium blindé et les couillons qui se mettent a genou devant .l’église elle fait RIEN pour les pauvres RIEN je parle de l’église hein pas des cathos qui montent des assoces 1901 pour venir en aide au démunis non l’église elle s’en colle plein les fouilles mais rien ne sort .Continuez a donner pour le denier du culte ça va en grande partie directe pour acheter les robes brodées d’or de la momie vivante.un ancien catho qui ne croit plus en rien


                            • Tof 14 septembre 2011 15:37

                              Bonjour Fergus,

                              J’adhère évidemment à la teneur de votre article. En espérant que l’alternance souhaitée en 2012 se saisisse honnêtement et efficacement de cette situation intolérable. Sur la contribution de l’Eglise au problème, je me permets de relever une « facilité » dans votre commentaire sur l’espace immobilier disponible dans certaines communautés : quand vous dites que cela « ne semble pourtant pas émouvoir les évêques de France » vous vous placez plus sur le plan d’une opinion personnelle (sans doute respectable) que de la réalité des faits. Je me permets d’ajouter une pièce au débat (lien). Initiative isolée ou reprise ailleurs, je ne sais pas, mais elle mérite d’être signalée.

                              Bien cordialement.


                            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 16:44

                              Bonjour, Tof.

                              Vous avez raison de me reprendre sur ce point car mon propos manquait sans doute de nuance. Il existe en effet, ici et là, des initiatives généreuses qui doivent être mises en avant, et le cas de la Maison diocésaine de Lyon citée dans votre lien est là pour le démontrer.

                              En réalité, je ne souhaitais pas mettre tous les évêques dans le même sac, mais souligner que la Conférence des évêques de France, si bien disposée à l’égard des pauvres appartenant aux pays du Sud et de l’Est, reste bien timide dans notre pays, exception faite de quelques initiatives locales. Et rien n’est fait par l’Eglise pour contraindre certaines communautés religieuses parmi les plus riches en termes d’immobilier urbain à partager, même modestement, leur opulence avec les pauvres de France.

                              Cordialement.


                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 septembre 2011 17:24

                              L’Eglise d’Alsace-Moselle est toujours sous le régime concordataire de 1801. Elle est financée par l’Etat (Ministère de l’Intérieur), les curés sont des fonctionnaires, ses simagrées sont enseignées à l’école publique et, malgré ce régime d’exception, elle ne verse pas un rond aux démunis. Lien.

                              + Rien à voir mais je tenais à dire que ce n’est pas le jour de Sarkozy. Villepin est relaxé dans l’affaire Clearstream et Takieddine est mis en examen.

                              C’est peut-être pour cette raison que le nabot décampe demain en Libye : « 160 policiers pour accompagner Nicolas Sarkozy en Libye ».

                              S’ils pouvaient le garder à Benghazi...


                            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 18:24

                              @ Peachy.

                              Tu fais bien de rappeler le régime concordataire qui perdure en Alsace-Moselle, un régime grâce auquel les imams eux-mêmes deviennent des fonctionnaires, ce qui ne va pas sans susciter ici et là des tensions qui n’existeraient pas si ce régime avait été abrogé.
                               
                              Pour ce qui est de Sarkozy, je suis même prêt à cotiser pour lui offrir une résidence à vie à Benghazi. Blague à part, le plus drôle est qu’il s’accroche depuis des mois à l’idée que la résolution de l’affaire libyenne va lui permettre un spectaculaire rebond dans l’opinion française. Ce qui montre qu’il n’a rien compris à ses compatriotes : pour ou contre l’intervention en Libye (avec ou sans les non-dits), ils placent la révolution libyenne très loin dans l’échelle de leurs préoccupations derrière les problèmes d’emploi, de pouvoir d’achat ou de sécurité. Le pauvre Sarkozy va encore tomber de haut  !

                              Bonne fin d’après-midi.


                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 septembre 2011 23:57

                              Bonsoir Fergus.

                              Sûr que le nabot n’a rien compris aux Français. Dans son obsession maladive de réélection il s’imagine certainement, terré et isolé dans son château, qu’un coup d’éclat médiatique dans le désert lui fera gagner quelques points de popularité dans les campagnes de Normandie ou du Pas-de-Calais. Le pauvre fou.

                              Sans qu’il soit blessé ou même physiquement agressé, j’aimerais que son show en Libye se termine mal.


                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 septembre 2011 23:59

                              Quelque chose comme une fuite en catastrophe.


                            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 septembre 2011 00:00

                              D’ailleurs, entre nous, ça me paraît un peu cavalier comme expédition.


                            • alberto alberto 14 septembre 2011 14:06

                              Cher Fergus,

                              Ce n’était déjà pas brillant avant, mais depuis qu’il est là, il a foutu un tel bordel dans la société que ceux qui devront reprendre la suite seront devant des montagnes de difficultés...

                              En fait le pire c’est qu’il justifie ses conneries sur le dos de la « Crise » !

                              Bref, le détricotage du contrat social ajouté à la crise : il va y avoir du boulot pour toutes des assos si on veut éviter le pire l’hiver prochain : non ?

                              Bien à toi pour cet article.


                              • Fergus Fergus 14 septembre 2011 14:32

                                Bonjour, Alberto.

                                La crise, en dépit des apparences, est du pain béni pour Sarkozy. Elle lui permet d’une part de se faire mousser même si l’analyse de son comportement et de ses décisions montre l’indigence de leur efficacité. Elle lui donne également une explication toute trouvée à la dégradation des comptes tout en lui permettant de saborder peu à peu les acquis sociaux de notre pays.

                                Les Français seront-ils dupes de cela ? Pas sûr, heureusement car la Cour des Comptes elle-même a montré que les difficultés financières de notre pays n’étaient liés que de façon minoritaire à la crise, l’essentiel des dérives étant imputables à la politique menée.

                                Qu’en sera-t-il pour l’accueil des SDF et des familles logées dans des habitations insalubres ? Nous verrons bien, mais comme les associations l’ont exprimé, c’est à coup sûr vers une aggravation sans précédent que l’on va. Et cela, c’est inacceptable !

                                Cordiales salutations.


                              • wesson wesson 15 septembre 2011 01:28

                                bonsoir Fergus,

                                « La crise, en dépit des apparences, est du pain béni pour Sarkozy. »

                                Hélas vrai, ainsi que votre analyse qui suit.

                                Pour s’en convaincre, il suffit de voir la répression qui a suivi les récentes émeutes en Angleterre. Une mère de famille qui n’avait participé à rien condamnée à 5 mois de prison pour avoir accepté une culotte volée dans un magasin, un enfant de 11 ans condamné à 18 mois de détention pour avoir pris une poubelle dans la devanture éclatée d’un magasin, des députés qui demandent la suppression du logement et de toute aide sociale pour les familles de casseurs, la crise - et tout les troubles sociaux qui en découlent - sont une formidable aubaine pour avancer un agenda ultralibéral qui se propose d’en finir avec toute aide ou législation sociale, et va jeter encore plus de gens dans la rue en les poussant à la violence la plus extrème.

                                Et c’est vraiment le paradoxe succulent de la chose : le libéralisme sort renforcé par la crise qu’il a lui même crée, alors qu’il devrait en ressortir idéologiquement en charpie !


                              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 septembre 2011 03:39

                                Il est en charpie et c’est pour cette raison qu’il fuit en avant dans la répression. Un peu comme Ben Ali et Kadhafi.


                              • Fergus Fergus 15 septembre 2011 08:46

                                Salut, Wesson.

                                Le problème est que les peuples, confrontés à de graves difficultés sécuritaires ou économiques, a toujours tendance à se réfugier dans le vote de droite, supposé ramener l’ordre. Une vieille lune qui continue d’être omniprésente dans l’inconscient collectif alors que toutes les analyses montrent que la droite n’a jamais été plus efficace, et parfois nettement moins que la gauche, ce qui est le cas avec la gouvernance Sarkozy. C’est pourquoi rien n’est joué. Et c’est pourquoi il va falloir continuer de se battre contre ce pouvoir de destruction.

                                Bonne journée.


                              • anty 14 septembre 2011 14:31

                                « LE PIRE EST À VENIR »

                                Un constat partagé par le MoDem qui a estimé que « le pire est à venir » et que « les années 2010 et 2011 montreront encore une progression importante » de la pauvreté. "Ce sont certes, une fois de plus, la conséquence de la crise mais plus particulièrement de la progression du chômage et de la sortie du système d’indemnisation par Pôle emploi pour un grand nombre de Français en fin de droit« , a commenté Robert Rochefort, chargé des questions économiques au sein du parti centriste. L’eurodéputé y voit aussi  »évidemment l’échec de l’engagement du président (Nicolas Sarkozy) annoncé à grand fracas de faire reculer la pauvreté d’un tiers au cours du quinquennat", lors de la campagne présidentielle de 2007..


                                • Fergus Fergus 14 septembre 2011 14:36

                                  Bonjour, Anty.

                                  Rien à ajouter malheureusement à votre commentaire. Il est évident en effet que le pire est à venir, compte tenu des moyens reduits des associations face aux agressions menées par le sarkozysme contre les classes populaires, de plus en plus précarisées, paupérisées, voire jetées dans le plus grand dénuement. D’où la nécessité de changer d’urgence d’équipe gouvernementale, avec la certitude, quels qu’en soient les nouveaux dirigeants, qu’ils ne pourront en aucun cas faire pire.


                                • anty 14 septembre 2011 15:07

                                  « LE PIRE EST À VENIR »

                                  Est-ce que le prochain gouvernement se penchera enfin sur le sort de plus pauvres d’entre nous ?
                                  Je suis entre l’espoir et le doute.


                                  • Fergus Fergus 14 septembre 2011 16:47

                                    Nous en sommes tous là, Anty. Mais l’état de délabrement du pays impose de toute manière un changement urgent.

                                    Bonne fin d’après-midi.


                                  • LE CHAT LE CHAT 14 septembre 2011 15:15

                                    Ni l’UMP ni le PS au pouvoir ne se sont penchés sur le sort des plus pauvres , leur marche forcée vers la mondialisation néolibérale et européiste est en train de tiers- mondiser notre pays !
                                    la faillite proche du système fera connaitre aux français des conditions de vie dignes de l’amérique des années trente !nos dirigeants s’en foutent , les fins de mois difficiles , ils n’ont jamais connu....................


                                    • Fergus Fergus 14 septembre 2011 16:52

                                      Bonjour, Le Chat.

                                      C’est vrai, à des degrés divers toutefois. Malheureusement, je crains fort que Marine le Pen en soit pas en mesure de faire mieux. D’autant moins que, même élue, ce qui a fort peu de chances d’arriver (d’où sa campagne de 1er tour), elle ne disposerait en aucun cas d’une majorité à l’Assemblée nationale. Pas même si une partie de l’UMP se ralliait à elle car alors les centristes et l’aile gauche de l’UMP feraient défaut.


                                    • LE CHAT LE CHAT 14 septembre 2011 21:45

                                      @fergus

                                      ne compte en aucune façon sur la gauche pour améliorer le sort des plus pauvres , c’est elle qui est au pouvoir en Grèce et en Espagne et qui applique avec rigueur les mesures prônées par la BCE et le FMI !
                                      le FN n’a jamais eu le pouvoir , on peut le tester , ça peut pas être pire que les autres !
                                      la préférence nationale appliquée pour les emplois , les logements et les prestations sociales devrait déjà améliorer la situation des pauvres français !


                                    • Fergus Fergus 14 septembre 2011 22:00

                                      @ Le Chat.

                                      Le problème pour le FN est qu’il n’obtiendra pas le pouvoir par manque d’implantation locale suffisante pour engendrer un succès législatif.

                                      Pour ce qui est de la Grèce, ce n’est pas un problème de droite ou de gauche, mais un problème de manque de structures administratives rigoureuses : une incroyable incurie fiscale, pas de cadastre, de la corruption, et le règne de la débrouille érigée en système quasiment genéralisé. De surcroît, le pouvoir n’y appartient qu’à deux familles depuis des décennies : les Karamanlis et les Papandreou. Bref, un bordel sans nom que même un auteur de roman n’oserait pas décrire pour peindre un pay démocratique occidental.

                                      Bonne nuit. 


                                    • Old Dan Old Dan 14 septembre 2011 16:49

                                      ...Sarkosi ? Est-ce le mec qui s’est augmenté son salaire ds les 15 jours après son élection ?... Est-ce celui du fouquet’s ?...

                                      Dangereux, ce type. Même en 2012 :
                                      « Quand le soleil se couche sur l’horizon,
                                      même les nains ont une grande ombre »
                                      (?)


                                      • Fergus Fergus 14 septembre 2011 16:59

                                        Bonjour, Old Dan.

                                        « Même les nains ont une grande ombre ». Certes, mais pour fort peu de temps. Et cette ombre s’évanouit sans plus laisser de traces.

                                        Ainsi en ira-t-il peut-être pour Sarkozy qui sévanouira en 2012 et ne laissera aucune trace dans le livre des grands hommes de notre pays.

                                        Il devrait en revanche avoir toute sa place au panthéon des pires chefs d’Etat français, toutes républiques confondues.


                                      • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 14 septembre 2011 17:13

                                        On peut ajouter au SINISTRE bilan de Sarkozy les 400 suicides d’agriculteurs Français par an.

                                        400 paysans mettraient fin à leur jour chaque année en France.


                                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 septembre 2011 17:36

                                          J’ose à peine imaginer ce que cet urbain inculte et Bling-Bling peut penser ou dire des agriculteurs.

                                           smiley


                                        • Fergus Fergus 14 septembre 2011 17:43

                                          Bonjourroquetbellesoreilles.

                                          Voilà un drame qui me touche tout particulièrement, moi qui suis issu d’une famille de paysans et dont quelques cousins sont encore exploitants en Auvergne.

                                          En réalité, si l’on peut reprocher de multiples choses à Sarkozy, il porte peu de responsabilités dans cette situation, si ce n’est qu’il a toujours favorisé l’agriculture intensive chère à la FNSEA (proche de l’UMP) relativement à l’agriculture raisonnée, voire bio, prônées par la Confédération paysanne (proche de la gauche). Un favoritisme avantageux pour les grosses exploitations relativement aux petites.

                                          Les suicides d’agriculteurs sont dûs à de multiples causes : baisse des revenus liée à la concurrence extérieure (cf. les difficultés des maraîchers face aux productions espagnoles) ; isolement et solitude (y compris affective) dans les zones de montagne ; endettement délirant lié ici à des prêts déraisonnables de la part des banques, là à des achats d’équipements surdimensionnés par fierté vis-à-vis du voisin ou par refus individualiste de regroupement en Gaec (groupement d’agriculteurs permettant de mutualiser les coûts). Ajoutez à cela le spectacle de la vie facile (ou moins difficile) donné en permanence par la télévision, et vous avez tous les ingrédients de la dépression.

                                          Une dépression parfois fatale car il existe dans les fermes de multiples moyens d’en finir : fusil, cordes, poison, tout est là, sous la main. D’où ce chiffre terrible car il si facile de sauter le pas, un soir de trop grand blues...


                                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 septembre 2011 00:08

                                          Ca mériterait un article.


                                        • Fergus Fergus 15 septembre 2011 08:48

                                          Salut, Peachy.

                                          J’ai un projet dans ce sens pour les semaines à venir.

                                          Bonne journée.


                                        • 65beve 65beve 14 septembre 2011 17:38

                                          Bonsoir à tous,

                                          Au lieu de lutter contre la pauvreté, l’état lutte contre les pauvres et ceux qui seraient tentés de piquer de quoi bouffer.
                                          Allez, au trou, il y a de la place !
                                          30000 place supplémentaires, pas en HLM mais en prison.
                                           « ouvrez des écoles et vous fermerez des prisons » -
                                          NSarkozy fait exactement le contraire de la célèbre maxime de Hugo.

                                          cdlt


                                          • Fergus Fergus 14 septembre 2011 17:51

                                            Bonjour, 65beve.

                                            Ce pauvre Victor doit se retourner dans sa tombe en observant la désatreuse politique menée par Sarkozy. Tout le contraire de ce qu’il faudrait faire, en effet : moins d’enseignants, moins de subventions aux associations, moins d’éducateurs spécialisés. Et plus de places en prison, non pour éradiquer le scandale de la surpopulation, mais pour entasser toujours plus de monde dans les cellules alors que l’on sait depuis des décennies que la prison est criminogène.

                                            Mais de cela, Sarkozy n’a cure : seuls comptent les signaux qu’il envoie à ses amis du CAC40 d’un côté et aux électeurs du FN qu’il compte berner une seconde fois. Sarkozy, petit par la taille se voulait un grand président, il n’est qu’un nain politique indighe du peuple qui l’a élu !


                                          • Mr-J 14 septembre 2011 17:38
                                            Outre le mensonge de la promesse non tenue, on peut juridiquement pensé à de la non-assistance à personne en danger...

                                            D’ailleurs si ça ce trouve, il voulait la tenir sa promesse ce foutu cynique, il pensait peut être qu’en moins de deux ans tous les SDF serait bel et bien morts... Ce qui aurait fait qu’il n’y aurait pas eu de mort lors de la troisième année, ahah. (pardonnez-moi, c’est un rire nerveux)

                                            Alors pour Sarkozy, hôpital psychatrique ou prison à vie ? J’aurais bien aimé avoir l’option : peine de mort :).

                                            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 17:56

                                              Bonjour, Mr-J.

                                              La constitution, malheureusement, ne prévoit pas de sanctions lorsque les élus bafouent leurs promesses. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il conviendrait de la faire évoluer pour le président ait à rendre des comptes avant l’expiration de son mandat.

                                              Pour ce qui est de la peine à lui faire subir, inutile d’aller trop loin dans le rôle du bourreau : il suffira de renvoyer cet individu à sa collection de timbres en 2012 pour lui asséner un terrible camouflet !


                                            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 17:59

                                              Sans compter toutes les procédures judicaires dans lesquelles il pourrait être mis en cause dès lors qu’il n’aura plus la main sur le parquet via la Chancellerie.


                                            • Mr-J 14 septembre 2011 18:21

                                              Fergus :


                                              Honnétement, je pense qu’il s’en accomoderait très bien de sa nouvelle situation, il doit s’être fait un joli petit carnet d’adresse nôtre bien aimé autocrate. A vôtre avis, futur PDG ? Retour à son ancien métier d’avocat ? Une petite place de haut fonctionnaire véreux ? Seigneur de guerre de l’ump ? 

                                              Sinon je me trouve relativement modéré concernant la sanction à appliquer à son incompétence et au mépris qu’il porte à l’humanité, je serais même pour lui laisser le choix de sa propre punition. Me voilà philantrope, ahah.

                                              « Sans compter toutes les procédures judicaires dans lesquelles il pourrait être mis en cause dès lors qu’il n’aura plus la main sur le parquet via la Chancellerie. »

                                              Il risque de nous faire du chichi-rac plutôt.

                                              Enfin bref qui vivra verra, mais à mon humble avis il doit encore plus se préparer à son éviction qu’a sa ré-élection. Question de bon sens.

                                            • Fergus Fergus 14 septembre 2011 18:28

                                              @ Mr-J.

                                              A une certaine époque, il envisageait sa reconversion à la manière de Clinton et Blair : conférencier payé à prix d’or. Pas sûr pourtant qu’il puisse bénéficier de la même écoute et des mêmes revenus tant son image dégradée par une défaite et alliée à un comportement peu apprécié, pourrait dissuader les demandes. Reste effectivement avocat véreux, spécialisé dans les coups tordus.


                                            • Fergus Fergus 16 septembre 2011 09:50

                                              Bonjour, Sabine.

                                              Quelques idées de conférences :

                                              Comment j’ai sauvé la Géorgie
                                              Comment j’ai sauvé les banques
                                              Comment j’ai sauvé la Libye
                                              Comment j’ai sauvé l’Union européenne de l’éclatement
                                              Comment j’ai sauvé la Grèce
                                              Comment j’ai sauvé le pouvoir d’achat
                                              Comment j’ai sauvé l’emploi d’un recul massif
                                              Comment j’ai éradiqué la Françafrique
                                              Comment j’ai éradiqué les paradis fiscaux
                                              Comment j’ai bridé les exorbitants bonus des traders
                                              Comment j’ai mis en place une République irréprochable
                                              Comment j’ai rétabli la sécurité des personnes
                                              etc...


                                            • Fergus Fergus 17 septembre 2011 13:14

                                              Bonjour, Sabine.

                                              Eh oui, les sujets ne manquent pas pour un individu si riche de talents. Encore faudrait-il que d’autres que lui soient convaincus de lui donner des paquets de fric pour écouter son babillage égocentrique et vulgaire. Et là, ce n’est pas vraiment gagné !


                                            • Fergus Fergus 18 septembre 2011 10:31

                                              Bonjour, Sabine.

                                              « Overdose », le mot décrit parfaitement ce que ressent une majorité de Français.


                                            • ZEN ZEN 14 septembre 2011 19:40

                                              Bonsoir Fergus

                                              Un article qu’il fallait faire
                                              Mais oublier les pauvres, même au travail (oui, ça existe !), c’est tout un art...

                                              Bien à toi


                                              • Fergus Fergus 14 septembre 2011 20:01

                                                Salut, Zen.

                                                Ignorer les pauvres est devenu une évidence dans notre société, pour tout un ensemble de raisons, et ce n’est pas à notre honneur, à nous tous qui détournons les yeux pour ne pas troubler notre mode de vie et plus encore ne pas insérer indidieusement un caillou dans notre chaussure. C’est humain. Mais il nous appartient à tous de nous mobiliser contre cette indifférence plus ou moins consciente. Pas facile...

                                                Cordialement.


                                              • babadjinew babadjinew 14 septembre 2011 20:16

                                                Sarko un arriviste minable sans Parole et sans valeur quel scoop ! Ptit frenchi que nous sommes nous savons cela depuis les élections de 95 lorsque le nain poignardait dans le dos son « Père politique » ! Nous avons cependant été suffisamment débile pour élire cette chose qui toujours à tourné ses voiles vers les plus aptes à assouvir ses soifs narcissiques !

                                                Le problème des Sans résidence Stable lui n’est pas né dans l’air du nabot sans âme. Il est bien plus profond, bien plus grave pour juste en faire une argumentation anti Sarkosy.

                                                Lorsque Coluche ses restos du cœur ouvrait on estimait à 100 000 personnes le nombre des bénéficiaires. Ou en est-on aujourd’hui ? Pourtant droite et gauche ce sont relayé, ont cohabité ont chanté leurs messes propres sans que jamais personnes ne trouve de solution à cette ignominie.

                                                Au passage, les exclus du toit ne meurent pas uniquement en hiver, alors cessons ce stupide décompte morbide car à rien il n’amène.

                                                Quand aux moyens alloués à ce que l’on nomme la luttes contre l’exclusion ils sont non seulement énormes, mais en prime plus que mal utilisé. Pour ceux qui aimeraient être honnêtes dans l’analyse de la paupérisation et de la hausse de la pauvreté intéressez vous donc aux couts de prises en charges d’un CHRS (Centre d’hébergement et de réinsertions social), d’une entreprise d’insertion, et cerise sur le gâteau d’une entreprise intérim d’insertion. La réalité est au-delà de la fiction et ce bas monde de la misère est devenue ses 20 dernières années un marché plus que juteux, dans lequel les libertés et les droits des personnes sont plus que bafoués !  

                                                Les Sans Résidences Stable ayant deux fonctions de base dans ce monde fou, celle d’incarné de fait la possible déchéance économique de tout un chacun chose qui entretien scarycity, et celle de donner bonne conscience à certaine nouvelles grenouilles de bénitier des temps modernes.

                                                Les SDF ne sont en rien le problème, c’est la société qui génère tant d’exclusion le blême !  Malheureusement ni a gauche ni a droite ni même dans les extrêmes une solution existe !

                                                La seule utopie encore plausible, en tous les cas bien plus plausible que cette utopie économique de croissance serait le revenu, dividende, rente universelle. Malheureusement nous mettrons encore bien 1 siècle avant d’accepter cela.

                                                En attendant plutôt que de faire de la politique de paraitre comme Sarko, nous pouvons faire de la politique de l’Être. Si la politique ce veut la vie de la citée qui nous empêche de recueillir les soirs de grands froid les sans résidences stable chez soi ? Au passage qu’est devenue la tradition française de l’assiette du pauvre ?


                                                • Fergus Fergus 14 septembre 2011 22:22

                                                  Bonsoir, Babadjinew, et merci pour votre commentaire.

                                                  Beaucoup de vrai dans vos propos, et notamment le constat que c’est effectivement l’organisation d ela société qui pose problème et qui engendre cette exclusion.

                                                  Entièrement d’accord avec vous sur le « revenu minimum d’insertion », une « utopie » comme vous le soulignez que je soutiens personnellement et que je serais prêt à financer sur mes impôts en proportion de mes propres revenus. Car je crains fort que le partage du travail ne suffise pas dans l’avenir à répondre à la prise en charge de ceux qui resteront au bord de le route.

                                                  Accueillir des SDF chez soi ne peut pas être une solution, ou alors très exceptionnelle. Parce que M. Lambda n’est pas forcément capable de dialoguer avec certains accidentés tant ceux-ci sont démolis psychologiquement. Parce qu’il y a dans la rue une part non négligeable de personnes qui souffrent de maladie mentale et M. Lambda n’est ni médecin ni travailleur social rompu à cet exercice.

                                                  L’assiette du pauvre ? J’ai connu cela en Auvergne lorsque j’étais jeune. Une tradition qui a disparu vers la fin des années 60. 


                                                • babadjinew babadjinew 15 septembre 2011 07:09

                                                  Sympa de répondre, merci.


                                                  En ce qui concerne les capacités d’engager un conversation ou une action pour aider une Être Humain il n’est nul besoin d’être psy ou travailleur social. Ceci est d’ailleurs l’un des profonds écueils de nos « Civilisations post quelque chose » le fait de croire et de penser que pour toute petite boite il y a des professionnels pour tenter de trouver une solution. C’est souvent par ce chemin que les dérivent commencent. 

                                                  La solitude des Sans résidences Stables est un mal bien plus profond que les morsures du froid, la faim, ou l’addiction à x ou y produits. C’est le coeur du mal être. Un sourire, un mots, un geste vrai, une douche ou un lit parfois ne coûte pas grand chose et pourtant cela apaise bien plus que pas mal de choses. Pour les deux partis en prime. Un malade mental, un alcoolique, un simple sans logis, reste avant tout un Être humain qui à besoin comme tous le monde d’avoir des relations avec d’autres être humains.

                                                  L’exclusion serait bien moins pénible à vivre si nous commencions par prendre cela en compte et cessions de croire que l’église, les service sociaux et autre pro sont en mesure de faire mieux que nous dans un simple sourire, une simple main tendu, un simple lit un soir de froid intense. L’entraide est certainement tout aussi importante que le partage. 

                                                  Le monde changera si les petits quidams qui le composent changent, pas simplement si les pro de la politique changent.

                                                  Bonne journée



                                                • Fergus Fergus 15 septembre 2011 08:57

                                                  Bonjour, Babadjinew.

                                                  Mon expérience et celle des travailleurs sociaux avec lesquels j’ai été en contact montre, hélas !, que les difficultés relationnelles avec une part des SDF est bien réelle. Mais vous avez raison, cela ne devrait pas être un obstcale dans la plupart des cas. Cela dit, résoudre le problème des sans-abri par l’initiative individuelle n’est pas viable dans la durée, et il faudra impérativement que des solutions soient trouvées au niveau des pouvoirs publics : c’est une réparation de fond qu’il convient de mettre en oeuvre, pas des rustines.

                                                  Cordialement.


                                                • COVADONGA722 COVADONGA722 14 septembre 2011 21:04

                                                  bonsoir , Fergus ce qu’il a défait n’est ce pas quelque part nos défaites ? elles sont d’autant plus insuportableS que nous les croisont journellement dans la rue et nous renvoient le regard
                                                  de ce que nous pourrions etre, voir de ce que nous seront probalement prochainement .
                                                  Asinus


                                                  • Fergus Fergus 14 septembre 2011 22:28

                                                    Bonsoir, Asinus.

                                                    Le regard des SDF nous renvoie à nos propres responsabilités. Mais il ne peut y avoir de solution individuelle à ce problème. Seule l’action des associations, combinée à la volonté des pouvoirs publics, est à même d’améliorer sensiblement ce qui n’est rien de moins qu’un scandale d’Etat.

                                                    Le pire est qu’effectivement, un nombre croissant de Français pense pouvoir, un jour, se trouver dans cette situation. Cela montre l’état de déliquescence de notre pays. Et cela éclaire de manière honteuse l’incurie de Sarkozy et de ses amis.

                                                    Cordiales salutations.


                                                  • Coeur de Lion Coeur de Lion 14 septembre 2011 21:10

                                                    sarkozy n’est qu’un maillon de la chaine, tout comme Chirac..sans oublier la « GAUCHE »...tous responsables et coupables.
                                                    Aujourd’hui nous voyons une alternative et non une alternance se lever : Marine !
                                                    et comme « par hasard » smiley madame Parisot ne s’y trompe pas. 
                                                     


                                                    • LE CHAT LE CHAT 14 septembre 2011 21:48

                                                      et dire que certains osent dire que Marine ferait la politique des patrons ! alors pourquoi se déchainent ils contre elle ? pourquoi le FN est il fauché ?
                                                      les valises de biftons venant du medef sont pour l’UMP et le PS , c’est évIdent ............


                                                    • Fergus Fergus 14 septembre 2011 22:31

                                                      Bonsoir, Coeur de Lion.

                                                      Je ne crois pas à l’alternative FN . Voir mes précédents échanges avec Le Chat.


                                                    • Coeur de Lion Coeur de Lion 14 septembre 2011 22:42

                                                      bonsoir Fergus,

                                                      moi, vous savez (ou pas) je ne suis pas un idéologue...je constate que l’appareil (ump ps medef...) nous conduit dans le mur et je mets la ceinture : Jean-jacques ROSA !

                                                       


                                                    • 65beve 65beve 14 septembre 2011 23:08

                                                      Le Chat,

                                                      Le FN est fauché.....
                                                      Et les valises de biftons africains reçues par Neunoeil ?

                                                      http://www.liberation.fr/politiques/01022359414-bourgi-assure-que-jean-marie-le-pen-a-recu-de-l-argent-d-omar-bongo-en-1988

                                                      Il n’a pas su gérer en bon père de famille ?

                                                      cdlt


                                                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 15 septembre 2011 00:11

                                                      Son percepteur l’avait à l’oeil et il a préféré faire tout ça au noir.

                                                       smiley


                                                    • Renaud Séchiant 15 septembre 2011 11:27

                                                      Marine ! Marine ! Marine !

                                                      A croire que les bas du front sont victimes du culte de la personnalité.

                                                      Moi qui vais voter Mélanchon est ce que j’emploie des ’Jean-luc’ à longueur de temps ?

                                                      Pitoyable.


                                                    • Fergus Fergus 15 septembre 2011 11:49

                                                      Bonjour, Renaud.

                                                      Je vous trouve injuste sur ce point. L’emploi du prénom est lié pour l’essentiel à la volonté de la distinguer de son père. Mélenchon, pour qui je voterai probalement moi aussi, n’ayant pas d’ascendant connu dans la classe politique, la question ne se pose pas en ce qui le concerne.


                                                    • le journal de personne le journal de personne 14 septembre 2011 21:46

                                                      Beurre et confiture

                                                      Je déclare la guerre aux considérations vulgaires : la crise boursière... les souris dans la souricière...et les hommes libres dans les fers...
                                                      Je dis qu’il n’est plus question de se laisser faire
                                                      Il y a un temps pour tout... il est temps d’être sévère !
                                                      J’exagère ?
                                                      Ça me rassure... j’aime quand je passe la mesure

                                                      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/09/beurre-et-confiture/


                                                      • Fergus Fergus 14 septembre 2011 23:09

                                                        Bonsoir, Journaldepersonne.

                                                        « Il n’est plus temps de se laissr faire ». En effet !


                                                      • anty 14 septembre 2011 22:01

                                                        Selon la Fondation Abbé Pierre, le coût de la vie a augmenté de 20% en dix ans, les loyers HLM ont été relevés de 29%, et les prix de l’immobilier, de 107%, obligeant certains ménages à consacrer plus de 50% de leurs revenus à leur logement...


                                                        • Fergus Fergus 14 septembre 2011 22:37

                                                          @ Anty.

                                                          Merci pour ces chiffres qui font ressortir la cruelle absence de logements sociaux à loyers encadrés. Et sur ce plan-là, la responsabilité de tous les gouvernements est engagée.

                                                          Bonne nuit.


                                                        • Coeur de Lion Coeur de Lion 14 septembre 2011 22:49

                                                          logements sociaux pour qui, pour quoi ?
                                                          -le MEDEF qui a besoin de faire pression sur les Français ouvre avec le soutien du gouvernement les frontières...jusqu’où ?


                                                        • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 14 septembre 2011 23:30

                                                          Tant que le pouvoir sera concentré dans les mains de professionnels de la politique, ça ne fera qu’empirer.

                                                          Il faut en finir avec ces partis fantoches et leurs idéologies trompeuses : Elle ne sont qu’un voile pudique qui cache depuis toujours l’oligarchie dont ils sont majoritairement issus (ou qui les manipulent par la corruption ou par le chantage).

                                                          Il faudrait que les députés et les sénateurs soient issus du peuple, qu’ils représentent la réalité sociale de ce pays.

                                                          Les députés par un vote direct mais de représentants réels des classes sociales au niveau local, et qu’ils soient contrôlés par des comités de surveillance citoyens qui pourraient les révoquer à la moindre action qui va à l’encontre des électeurs, avec des poursuites judiciaires en cas de trahison ou de corruption.

                                                          Les sénateurs devraient être élus à la proportionnelle, mais une proportionnelle qui représente la diversité réelle des classes sociales de la nation. Et qu’ils soient soumis au même contrôle de leurs actes.

                                                          Et que le gouvernement soit nommé par les députés et les sénateurs, avec des experts intègres et sous surveillance constante de l’Assemblée Nationale, avec révocation et poursuites en cas de malversation.

                                                          Vu le nombre croissant de SDF, l’oligarchie actuelle risquerait d’être « fortement choquée » de voir tous ces « gueux » débarquer au sein même du pouvoir. Et les oligarques risqueraient de s’en prendre plein la gueule pour tous les méfaits qu’ils ont commis, devraient être obligés de dédommager la communauté nationale pour tous les détournements dont ils ont bénéficié depuis tant d’années...

                                                          Il faudrait aussi lever TOUS les blocages permettant aux politiques de planquer les dossiers pendant des durées incommensurables. Dossiers classifiés frauduleusement « Confidentiel Défense » pour masquer leurs malversations. Le peuple devrait avoir accès à TOUS les documents officiels et administratifs, immédiatement. Après tout, il est directement concerné par ces décisions et doit être tenu au courant.

                                                          Mais bon, il ne faut pas rêver non plus, ils œuvrent sournoisement pour nous séparer, pour monter de toutes pièces des distensions internes futiles qui ne servent que d’écran de fumée pour nous empêcher de voir la triste réalité de notre mise en esclavage.
                                                          Et la déclassification immédiate des dossiers gouvernementaux pourrait les mettre face à leurs responsabilités et faire éclater au grand jour toutes leurs forfaitures.

                                                          Pour résumer, ça pourrait être sanglant, et il y en a pas mal qui se retrouveraient à poil dans les prisons taudis qu’ils ont crées pour les détenus dont ils n’ont actuellement rien à foutre.
                                                          Je suis sûr que de nombreux détenus seraient disposés à les « prendre sous leur protection » et leur apprendre la « vraie vie » carcérale.

                                                          Si vous votez encore (personnellement je ne me déplace plus aux urnes depuis longtemps car je ne veux pas participer à cette mascarade de démocratie), votez pour le moins nuisible ou allez à la pêche.

                                                          Le jour où il n’y aura plus que 25% de la population qui se présentera aux élections, il sera temps de réfléchir sur la légitimité des candidats godillots de tous bords qui nous sont IMPOSÉS par l’oligarchie.
                                                          Peut-être à ce moment là nous pourrons espérer un frémissement e changement, qui sait ?

                                                          Quand on entend l’ensemble de la classe politique (NPA compris !!) se féliciter de la guerre coloniale en Libye, on a tout compris.
                                                          Quant aux syndicats, en dehors de SUD et des CNTs, (qui comptent pour des prunes), leur collusion avec cette oligarchie est plus qu’évidente. Regardez comment ils se sont TOUS mobilisés pour insidieusement casser le mouvement de protestation contre les retraites qui risquait de dégénérer en mouvement de protestation généralisé contre le système politico-financier inique qui nous gouverne.

                                                          La paupérisation de la population est leur objectif ultime. Ça servira de justificatif pour créer des emplois au rabais et ainsi tirer les salaires des productifs vers le bas, pour le plus grand bénéfice des parasites qui voient chaque jour leurs revenus croître d’une manière insolente.

                                                          et ne vous faites pas d’illusions, si vous votez « à gauche », ce sera pareil. Le trahisons du PS ont été tout aussi violentes que celles de l’UMP. La seule différence, c’est qu’elles ont été faites avec la complicité des « intellectuels de gauche » qui sont eux aussi complètement pervertis.

                                                          Sous la prochaine législature, ce ne sera pas 1,5 millions de personnes qui seront au dessous du seuil de pauvreté, ce sera 10 millions, Et les autres ne vaudront guère mieux.
                                                          Ce qui entraînera une baisse des recettes de l’état, donc une privatisation accélérée des services public, un démantèlement de tous les biens publics qui seront « donnés à l’euro symbolique » à tous ces escrocs qui planifient notre paupérisation pour ensuite empocher de très gros bénéfices.


                                                          • Fergus Fergus 15 septembre 2011 09:07

                                                            Bonjour, Pierre-Joseph.

                                                            Un constat désabusé qui repose malheureusement sur des vérités intangibles. J’en retiens qu’il convient de « voter pour le moins nuisible ». Et c’est effectivement tout ce que nous pouvons faire dans l’immédiat, en attendant que la dégradation du rapport avec la classe politique devienne telle qu’elle impose un changement de Constitution et l’émergence d’un système privilégiant une réelle représentation nationale et pas des assemblées de godillots aux ordres de l’oligarchie.

                                                            En 2012, inutile de se faire d’illusions sur la présidentielle : elle portera à l’Elysée soit Sarkozy soit le candidat du PS. Mais il existe une opportunité de faire avancer les choses aux législatives en votant massivement pour des candidats non issus du système qui prévaut depuis des décennies. Cela ne sera sans doute pas suffisant pour modifier significativement les équilibres mais cela pourrait donner un sérieux coup de semonce et encourager le peuple français à aller encore plus loin le coup d’après.


                                                          • eric 15 septembre 2011 08:54

                                                            Il y a une info vivement intéressante dans cet article. Bien sur dans l’ensemble, on a affaire à l’habituelle instrumentalisation par des tartuffes d’un sujet qui ne les intéresse pas vraiment dans des buts purement politiciens. Hilarant les ratiocinations sur le nombre réel de sdf mort. Avec 500 personnes, cela signifierait une mortalité inférieure à la moyenne française.... Evidemment il s’agit des seuls morts dans la rue, victimes majoritairement d’accident et de meurtre et non de froid. Cela concerne pour l’essentiel ceux que l’on nomme les grands exclus. Sachant qu’il y a suffisamment de place d’hébergement pour eux, ( 100 000 places plus 10 000 en hiver) le principal problème est de les convaincre. Les mêmes associations qui se lamentent hypocritement et se livrent à ces macabres comptabilités sont aussi celles qui s’opposèrent énergiquement à l’hébergement d’office proposé en son temps par Boutin.http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20081127.OBS2812/forcer-l-hebergement-des-sdf-tolle-des-associations.html. Elles défendaient le droit de mourir librement de froid dans la rue en quelque sorte.

                                                            Toujours le grand mélange entre concepts au terme duquel on comptabilise dans les précaires, les cadres itinérant vivant en hôtel de luxe pour raisons professionnels, les gens du voyage, les grands exclus, les jeunes squattant chez des copains ou des parents pour arriver à des statistiques effrayantes bien que sans signification.

                                                            Avec en 2010 1,2 milliards d’euro de budget pour faire face à la très grande précarité on devrait en principe avoir largement les moyens de faire face dans des conditions humaines à ces difficultés.

                                                            Mais en France,ces crédits sont gérés essentiellement par des structures associatives variées mais en général plus ou moins professionnalisées et souvent militantes. Pour des raisons bien compréhensibles, elles insistent plus sur l’encadrement des populations concernée que sur leur aide matérielle. En gros, les salaires des encadreur pompent une bonne part des budgets.. Et les résultats sont là.

                                                            An Allemagne, ce sont les églises qui sont en charge du service public des grands exclus : 18 morts dans la Rue. Et le nombre des exclus baisse....

                                                            En France les associations achètent des tentes pour faire de la com. organisent des soirées de solidarité en compagnie d’acteurs connus Occupent démonstrativement des locaux ....« de l’armée du salut » http://lesenfantsdedonquichotte.com/content/en-plein-hiver-larm%C3%A9e-du-salut-expulse-des-sans-abri-%C3%A0-toulouse. (il faut savoir que comme les financeurs publics savent qu’avec l’AS, l’argent sert vraiment aux pauvres, en termes de financement, elle reçoit plus que les organisateurs de mondanités sur fond de concerts « touche pas à mon pauvre », d’où sans doute cette concurrence).
                                                            Résultat, 500 morts. Avec un slogan principal, « tous cela est la faute de Sarko le nuisible nabot nauséabond, il nous faut des crédits et des postes et un autre gouvernement ». On reste assez loin d’une réelle solidarité avec les pauvres.


                                                            • Fergus Fergus 15 septembre 2011 09:19

                                                              Merci pour ce commentaire, Eric.

                                                              Il y a sans aucun doute des critiques à émettre sur le fonctionnement de certaines associations. Mais elles font également un véritable travail de terrain, souvent très éprouvant (je l’ai personnellement constaté) tant est grande la difficulté à communiquer avec les grands exclus, la plupart souffrant de pathologies sérieuses du type schizophrénie.

                                                              Quant à leur reprocher d’avoir pris fait et cause contre l’« hébergement d’urgence », désolé de vous dire que je suis en plein accord avec elles sur ce point. Pour une raison simple : les exclus s’accrochent, en totale illusion la plupart du temps, à une valeur, la seule qui leur reste : la liberté. Liberté de décider, liberté d’aller où bon leur semble, même si ce choix peut nous sembler parfois dangereux, voire suicidaire. La faute à des conditions d’accueil en centre souvent médiocres et peu respectueuses des personnes. La faute au délabrement mental de la majorité de ces exclus. Confrontées à cela, les associations savent qu’une mesure contraignante peut, en un jour, détruire des mois de travail pour établir une relation de confiance, des mois de travail pour les amener à entrevoir une solution de vie hors de la rue. D’où leur farouche et justifiée opposition.

                                                              Bonne journée.


                                                            • eric 15 septembre 2011 13:38

                                                              Fergus, vous au moins avez l’air de connaître la question. Fort de ce que vous confirmez : schizophrénie des grands exclus, difficultés de leurs accueil, moindre capacité d’assos à les accueillir ?Choix méthodologique de certaines associations de respecter la décision de liberté, dut elle conduire à la mort ?

                                                              Ou se situe la responsabilité de Sarkozy dans tous cela ? Que pensez vous des gens qui utilisent ces drames dans des buts strictement politiciens ?


                                                            • Fergus Fergus 15 septembre 2011 16:24

                                                              @ Eric.

                                                              La responsabilité de Sarkozy tient dans le message d’espoir qu’il a délivré, sur un ton de forte conviction, en direction des SDF et qui s’est révélé encore plus mensonger que la plupart des engagements de campagne qu’il avait pris et qu’il n’a pas tenus.

                                                              Non seulement il n’y a pas eu de rupture dans le traitement social de l’exclusion, mais jamais l’aggravation n’a été aussi rapide et dramatique dans notre pays. En cela, la responsabilité de Sarkozy est tout simplement écrasante !

                                                              Bonne journée.


                                                            • Topaloff Topaloff 15 septembre 2011 09:52

                                                              Et si lui aussi on le mettait dehors.


                                                              • Fergus Fergus 15 septembre 2011 16:25

                                                                Bonjour, Topaloff.

                                                                Nous serons au moins deux à agir en ce sens !


                                                              • Renaud Séchiant 15 septembre 2011 11:24

                                                                Quitte à me faire moinsser, j’invite ceux qui ont voté Sarkozy à ne pas voté du tout en 2012. Ce sera plus sage car les dernières électiosn ont montré l’inconscience politique de ces électeurs.


                                                                • Fergus Fergus 15 septembre 2011 11:52

                                                                  @ Renaud.

                                                                  C’est sans doute ce que va faire une partie de cet électorat. Du moins on peut l’espérer. Si tel n’est pas le cas chez les électeurs UMP des classes populaires, c’est à désespérer tant cet électorat a eu à souffrir du sarkozysme !

                                                                  Bonne journée.


                                                                • eric 15 septembre 2011 16:08

                                                                  Là il me semble que l’on s’éloigne un peu du sujet, mais les électeurs UMP et pas seulement, des classes populaires ou pas, ont, j’imagine, comme nous tous, une vague idée de ce qui se passe en Grèce, en Espagne, en Grande Bretagne, et ailleurs et à mon avis ils ont quand même consience que si pour le moment nous échappons au pire c’est sans doute au moins partiellement du à la politique menée. Dans ces conditions, et malgré leur amour national du changement, il ne me parait pas très sur qu’ils soient prêt à risquer des politiques diamétralement opposée et qui ont fait leurs preuves dans les pays sus nommés ( voir par exemple les programmes du PASOK, du PSOE, etc...)


                                                                  • Fergus Fergus 15 septembre 2011 16:37

                                                                    @ Eric.

                                                                    Que vous teniez un discours partisan pro-Sarkozy, c’est votre droit. De là à affirmer que la politique conduite par votre champion a été la bonne, il y a un océan que nombre d’économistes, y compris réputés de droite, ont très largement réfuté. A commencer par le blanc-seing donné aux banques en 2008 alors qu’il fallait impérativement leur imposer une plus grande régulation et la participation de représentants de l’Etat au Conseil d’administration en échange des aides. ET que dire de la nomination des ectoplasmisques Van Rumpuy et Ashton, histoire de ne pas faire d’ombre au couple franco-allemand. Qui plus est, Sarkozy et Merkel continuent de délirer en prétendant sauver la Grèce, dans l’espoir de ne pas faire de vagues avant les élections qui les concernent, alors que ces deux-là savent pertinemment que les jeux sont faits. Difficile de faire plus hypocrites et plus inconséquents !

                                                                    Autre chose : en Grèce, ce n’est pas la gauche qui est en cause, mais la confiscation du pouvoir par deux familles depuis des décennies : les Karamanlis et les Papandreou, le tout sur fond d’incurie administrative et de fraudes en tous genres. Quant à l’Espagne, Zapatero n’est évidemment pas reponsable de tous les maux dont on l’affuble, vu l’état dans lequel a été laissé le pays par Aznar. Et c’est la droite espagnole, dans le sillage de Franco, qui a initié et très largement développé le délire immobilier qui constitue aujourd’hui la plus grosse épine dans le pied des gouvernants de ce pays.

                                                                    Bonne journée.


                                                                  • Sat is Fay 15 septembre 2011 22:04

                                                                    Le programme de Sarko par lui même : http://www.youtube.com/watch?v=hizqJurwZAg


                                                                    • Fergus Fergus 16 septembre 2011 09:41

                                                                      Excellent, Sat is Fay !

                                                                      A voir et revoir sans modération. Et surtout à montrer à tous ces électeurs UMP ouvriers et employés qui ont cru que Sarkozy pourrait améliorer leurs conditions de vie. Quelle naïveté !

                                                                      Bonne journée.


                                                                    • Taverne Taverne 16 septembre 2011 09:51

                                                                      Salut Fergus.

                                                                      Sarkozy a tourné le dos à sa promesse de supprimer les situations de sans abri en danger de mort dans la rue. Soyons franc : les sdf, il s’en fout, tout comme des pauvres.

                                                                      Cela dit, l’Europe est tout aussi nulle. Son bilan après 5 ans de ses premières initiatives est hyper décevant. Drapée dans ses discours pompeux autant que vains, l’Europe a proclamé qu’à l’hozizon 2015 la question de sans-abris sera réglée. On sait d’avance qu’il n’en sera rien, l’Europe parle et ne fait rien. Elle a même supprimé l’aide alimentaire aux plus démunis.


                                                                      • Fergus Fergus 16 septembre 2011 11:52

                                                                        Bonjour, Paul.

                                                                        Tu as raison concernant les carences de l’Europe. Mais ce qui rend Sarkozy particulièrement odieux sur ce dossier, c’est le ton et les discours compassionnels qu’il utilise alors qu’il n’a strictement rien à faire des pauvres et des exclus.

                                                                        Cordialement.


                                                                      • JM 18 septembre 2011 09:19

                                                                        Abominable et méprisante république Sarkozienne !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès