Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségo et Marine sont dans un bateau...

Ségo et Marine sont dans un bateau...

Toutes les deux sont tombées à l’eau : l’une pour les idées qu’elle défend, et l’autre touchée en plein vol par un twitt assassin.

Pour Marine Le Pen, l’échec est cuisant, et même si elle tente de tourner celui-ci en victoire, évoquant le succès de la petite fille du fondateur du FN, Marion-Maréchal Le Pen qui à 22 ans, pourra chanter « maréchal, me voilà » lorsqu’elle pénètrera dans l’auguste bâtiment de l’assemblée nationale.

La présidente du FN a donné multiples raisons pour expliquer son échec, mais il semble qu’elle ait oublié l’essentiel.

N’y avait-il pas comme une légère contradiction à quitter sa place de conseillère municipale à Hénin Beaumont, pour rejoindre les bancs d’une assemblée européenne dont elle conteste l’existence, puis se présenter à la députation dans la ville qu'elle a quittée ?

Son échec a eu d’autres répercutions, puisqu’elle est involontairement responsable de celui de Nadine Morano, qui en revendiquant partager « les mêmes valeurs que le Front National  » a mis un terme à ses ambitions.

Elle a aussi échouée dans sa volonté d’empêcher l’élection Nathalie Kosciuszko-Morizet, demandant à ses électeurs de se joindre au PS afin de la faire battre.

En fin de compte, Marion-Maréchal Le Pen n’aurait pas été élue sans l’entêtement de la socialiste Catherine Arkilovitch à se maintenir, (lien) et Gilbert Collard ayant toujours affirmé ne pas être membre du FN, n’envisage pas aujourd’hui de prendre la carte de ce parti, minorant finalement la « victoire » du FN. lien

Le cas de Ségolène Royal est plus complexe et son « siège de La Rochelle » s’est finalement mal passé : Avec 63% pour Falorni, contre seulement 37% pour Royal, la claque est sévère.

Il faut dire que son parachutage n’a pas été très bien perçu par les Rochelais et comment ne pas comprendre la colère de Falorni à qui, une fois de plus, on demandait de se retirer ?

En 2008, Ségolène Royal avait tenté en vain de le faire éjecter de son poste fédéral, et en 2010, elle avait voulu l’écarter des régionales. lien

Il faut remonter à 1999 dans l’histoire du trio « Ségo, Valérie, et François » pour comprendre ce qui s’est réellement passé.

On se souvient du Twitt assassin de Valérie Trierweiler : « courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé » twitt rangé au domaine des maladresses. lien

En effet, de nombreux politologues ont avancé de multiples explications peu convaincantes, les uns assurant qu’il s’agit d’une simple gaffe, ajoutant qu’Hollande «  devrait mieux conseiller sa compagne  », les autres mettant ça sur le compte de la haine que se porteraient les deux femmes.

Et pourtant, il reste une autre explication.

L’exclusion du PS d’Olivier Falorni décidée par Martine Aubry n’est peut-être qu’un écran de fumée.

On se souvient que Jean-Marc Ayrault avait publiquement soutenu Ségolène Royal, (lien) et que plus tard, il avait officiellement demandé à Valérie Trierweiler à la suite du twitt de « se faire plus discrète, par respect pour le rang qu’elle occupe, fut-il officieux, auprès du président de la République  », mais ce n’est peut-être rien d’autre qu’une posture officielle, et l’explication est peut-être bien ailleurs. lien

La rencontre entre François Hollande et Valérie Trierweiler remonte à 2005, (lien) s’il faut en croire Christine Courcol et Thierry Masure dans leur livre « les coulisses d’une défaite  ». (Editions l’Archipel)

Quand à Olivier Falorni, et aux liens qui l’unissent depuis longtemps au nouveau couple présidentiel, on peut s’interroger sur le sens de la déclaration d’un proche de Falorni, le soir du 2ème tour de la législative estimant que « celui-ci venait de rendre à son ami Hollande le plus beau service qu’il lui ait jamais rendu ». lien

Quel serait donc ce service ?

Il est plus que probable que la présence de Ségolène Royal au perchoir de l’assemblée nationale n’enthousiasmait pas outre mesure le nouveau président de la République, et même si officiellement, ce dernier soutenait la candidature de Royal à La Rochelle, (lien) il est vraisemblable qu’Hollande aurait été plus à l’aise avec quelqu’un d’autre à cette place.

Il s’agirait donc peut-être d’une belle manipulation pour le moins machiavélique, prouvant que François Hollande a bien retenu les enseignements d’un autre François, élu en 1981.

Ségolène, pourtant déjà présidente de la Région Poitou-Charente, veut prendre une double revanche : d’abord sur son échec de 2007, sachant que « ses amis » du PS en sont pour partie responsable, ensuite sur l’autre échec des primaires socialiste, puisqu’elle n’arrivera même pas au second tour.

Ségolène a fini par le comprendre, en évoquant aujourd’hui une trahison, et citant Victor Hugo : « toujours la trahison trahit le traître ». lien

Quelle est donc cette trahison ?

C’est Paul Vermusse, sur l’antenne d’Europe1 qui l’explique en détail : (curseur à 72’)

Olivier Falorni, fils d’une famille qui a fuit le fascisme et Mussolini, a adhéré au PS, devenant premier secrétaire de la fédération de Charente Maritime, accueillant régulièrement au siège de la fédé les éléphants du PS la veille de l’ouverture de l’Université d’été de La Rochelle, et depuis 14 ans il a toujours soutenu François Hollande, même lorsque ce dernier était loin de faire l’unanimité. lien

Il y a même une véritable complicité entre les deux hommes, et Falorni a soutenu la candidature de Hollande aux primaires alors que personne n’y croyait, et que Ségolène Royal lui avait dit à l’époque : « tu ne vas tout de même pas soutenir Monsieur 3% ».

Vermusse enfonce le clou :

« De plus, Falorni a été le premier témoin de la rencontre avec Valérie Trierweiler

Lors des universités socialistes à La Rochelle de 2007 (lien) et 2008, (lien) Olivier Falorni servait à la fois de chauffeur, il a abrité ces amours discrètes entre François et Valérie (…) ils habitaient chez lui à La Rochelle ».

La suite est facile à comprendre.

La veille du second tour, Valérie Trierweiler envoie le Twitt assassin, Hollande se met aux abonnés absents, et Ségolène perdant finalement l’élection perd toute chance d’obtenir le perchoir de l’assemblée nationale.

Quand à Falorni, pour donner le change, dans un premier temps, il sera mal reçu par cette institution nationale, mais comme le dit Bruno Le Roux : « pour l’instant il ne peut y avoir de réintégration automatique dans le groupe. Mais le problème se posera, car il s’est toujours revendiqué du Parti Socialiste  ». lien

C’est cette même analyse qu’a fait, sous le pseudo « Cixi-Hélène », dans les colonnes d’Agoravox, ajoutant : si elle avait eu ce poste au perchoir, « elle serait officiellement de toutes les cérémonies, et elles sont nombreuses, (…) rien que d’imaginer Ségolène à coté de François, avec Valérie dans leur dos ! Non, non ! Vraiment le pauvre homme n’en finirait pas, c’est impossible !  ». lien

Jean-Pierre Raffarin a été plus direct, déclarant au sujet de Hollande : « je ne peux pas avoir pour lui d’antipathie fondamentale quand je pense à tout ce qu’il a dû endurer en vivant si longtemps avec elle  ». lien

Ce ne serait pas surprenant, sans lire dans le marc de café, qu’une femme se retrouve tout de même au perchoir, et ça pourrait bien être Elisabeth Guigou qui l’emporte, faisant ainsi un pied de nez final à la madone du Poitou, laquelle héritera peut-être, en compensation, de la direction des régions…

Car comme dit mon vieil ami africain : « on peut résister à tout, sauf à la tentation  ».

L’image illustrant l’article provient de « mdamemichu.com »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Un peu d’humour avec Laurent Gerra imitant François Hollande, devant ce dernier sur ce lien et sur celui là.


Moyenne des avis sur cet article :  2.83/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • Radix Radix 20 juin 2012 09:04

    Bonjour Olivier

    Je pense que cette analyse a de bonne chance d’être exacte.

    Pour avoir travaillé avec la donzelle en question je confirme qu’elle est insupportable.

    Radix


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 10:48

      radix

      j’avais participé a désir d’avenir, sur la question de l’enseignement, mais depuis que j’ai visionné quelques vidéos sur l’ex candidate présidentielle, lors des séances au conseil régional ou elle manifeste peu de diplomatie, mon jugement sur elle est mitigé.
       smiley

    • bernard29 bernard29 20 juin 2012 10:53

      « mon jugement sur elle est mitigé. » 
      je crois que vous ne savez pas ce que vous écrivez.


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 11:00

      bernard29

      je sais parfaitement ce que j’ai écris,
      et si vous avez ouvert tous les liens proposés, vous aurez la preuve de ce que j’ai proposé comme explication,
      ensuite, c’est à vous de voir.
       smiley

    • bernard29 bernard29 20 juin 2012 11:21

      votre jugement n’est pas mitigé.

      et puis si vous avez des liens , je vous signale celui ci sur vos élucabrations. http://www.leparisien.fr/elections-legislatives-2012/les-regrets-de-valerie-trierweiler-20-06-2012-2057552.php 
      « journaliste politique éprouvée = personne irresponsable. »

      extrait ;
      « Quelque chose a changé, toutefois, depuis une semaine. Très discrète, absente même ces derniers jours, Valérie Trierweiler reste dans l’ombre. Plus question de parler officiellement à la presse (du moins pour l’instant). L’affaire du tweet a fait des dégâts. « J’ai commis une erreur », a confié la première dame à une de ses amies. Même la défaite de sa rivale ne lui a pas mis de baume au cœur. Elle regrette aujourd’hui d’avoir encouragé publiquement Olivier Falorni. En tout cas de cette façon.

      « Elle n’a pas bien calculé les conséquences que son tweet aurait sur l’autorité du chef de l’Etat, sur le PS, sur ses enfants et ceux de François Hollande », témoigne un ami qui se désole que certains l’aient considérée comme une quasi « criminelle » pour un message de cent trente-cinq signes. « Le tweet n’a pas eu d’incidence sur le score final à La Rochelle. Au plan national, le PS a obtenu la majorité absolue et n’a pas perdu quarante sièges, comme le prédisaient certains observateurs. Mais Valérie est quand même anéantie. Elle s’en veut d’avoir donné une image négative », poursuit ce confident. L’explication avec François Hollande a été orageuse. « Il était furieux, glisse pudiquement un de ses proches. Il est clair que cela ne pourra pas se reproduire. »

      Pourtant fine connaisseuse des rouages médiatiques, la journaliste ne s’attendait pas à une telle tempête. Et, bien qu’elle trouve les réactions disproportionnées, elle a promis d’être plus prudente à l’avenir. Une réserve dont elle compte faire preuve, y compris dans les chroniques littéraires qu’elle va poursuivre dans « Paris Match ». Demain, dans les colonnes de l’hebdomadaire, point de portrait en creux d’elle-même, comme avec la récente biographie d’Eleanor Roosevelt, first lady américaine et journaliste, mais un article sur le dernier roman d’Amanda Sthers… « Rompre le charme ». Quant à son compte Twitter, malgré le scandale, elle n’a pas l’intention de le fermer. »


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 11:42

      bernard

      et vous y croyez ?
      moi qui me pensais parfois naïf, je vois que j’ai de la concurrence.
       smiley

    • A. Nonyme A. Nonyme 20 juin 2012 14:05

      Bernard,

      Le tweet était une belle boule puante, mais même sans ce message, les électeurs auraient dégagé Royal. Ou alors, vous pensez que le tweet d’une journaliste porte plus que le soutien du Président de la République ? J’en doute fortement.


    • bernard29 bernard29 20 juin 2012 16:34

      j’y crois , j’y crois pas c’est pas le problème ! ma position sur Valérie Trierweller est claire. Pour moi c’est une irresponsable et une « gamine en crise », même pas tellement vis a vis de Ségolène mais plus au regard de la fonction de son compagnon. (Et ce ne ce sont pas des qualités pour une journaliste politique que certains disent « expérimentée ».)

      Pour le reste , C’est un lien que je vous signale et qui prouve qu’il y a d’autres sons de cloche tout aussi fiables ou si peu fiables comme vous voulez. C’est tout.

      D’ailleurs vis a vis de Ségolène Royal, je ne crois pas tellement à l’impact de ce tweet, mais plus aux traîtrises des réseaux du retraité de l’île de Ré et autres jalousies ou rancoeurs locales et partisanes. Mais ce n’est que mon avis. .


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 16:44

      A.nonyme

      c’est probable,
      mais je pense que le twitt a joué son role dans la chute de ségolène.
      c’était en tout cas la manière la plus efficace de s’assurer de son échec.
      avec le temps qui passera, la vérité sortira du puits un jour ou l’autre.


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 16:46

      bernard

      je n’ai pas la science infuse, et vous avez le droit d’avoir une autre lecture de cet évènement, mais perso, je continue à penser que c’est effectivement ce qui c’est réellement passé.

    • T.REX T.REX 20 juin 2012 19:52

      Salut Olivier,

      D’où sors tu cette certitude : 

      Lors des universités socialistes à La Rochelle de 2007 (lien) et 2008, (lien) Olivier Falorni servait à la fois de chauffeur, il a abrité ces amours discrètes entre François et Valérie (…) ils habitaient chez lui à La Rochelle ».

      Les liens ne le disent pas !!??

      Bon comme c’est lui qui organisait l’université d’été du PS c’est plausible qu’il se soit chargé de leur trouver un nid douillet et même qu’il fasse le taxi driver mais bon je trouve que tu extrapole grave !!

      La seule chose sûre (à mon pied) c’est que Ségolène et Farloni se déteste ! 


    • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 20:10

      calmos

      vous devriez vous calmer.
      je pense qu’un verre d’eau froide devait suffire.
       smiley
      puis ensuite, vous me direz à quel moment vous avez lu que je portais de l’admiration au machiavélisme,
      je le constate.
      rien de plus.
      à votre santé.
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 20:12

      T.rex

      mais tu n’as manifestement pas ouvert le lien proposé ?
      c’est l’émission d’europe 1 dans laquelle le journaliste paul Vermusse s’exprime.
      il a enquêté et j’ai seulement repris ses propos.
      (j’ai noté le minutage du curseur afin d’acceder directement à ses propos.
      à+

    • soimême 20 juin 2012 11:40

      Bonjour Olivier, j’ai due mal se matin à lire cet article, certes intéresant pour ceux qui ont l’habitude de se lécher les doigts.

      Je suis sur, il existe des sujets plus intéresant que la base politique.

      Il y a une question que je pose actuellement, maintenant que les pièces du puzzles sont posés, Hollande est ’il a l’écoute de ce que le peuple attend, où qu’il est dans la même attraction de tous les politiques d’incarnés les idées du partis ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 11:44

        soimême

        disons que ça m’a amusé de raconter une autre histoire que celle que l’on veut nous faire croire,
        ensuite, chacun fait son choix.
        le mien est fait.
        à+
         smiley

      • LE CHAT LE CHAT 20 juin 2012 11:41

        pour l’auteur perdre d’une centaine de voix en ayant l’ensemble des autres partis , des lobbies , des médias contre elle est un echec cuisant ;et encore pas sûr qu’il y ait pas eu des fraudes , comme dans ce bureau d’une mairie communiste où on a refusé l’accès à un observateur du FN au 1er tour .

        En revanche , se prendre une branlée avec même pas 37% des voix n’est qu’anecdotique , et cela avec le soutien du nouveau président et de la secretaire générale du PS et son troupeau d’éléphants .

        Quel manque d’objectivité !!!!!


        • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 11:46

          au chat

          pour les fraudes éventuelles, attendons ...
          mais en attendant, pourquoi n’admet-elle pas sa défaite, au lieu de parler du succès de Collard, et de Marion Maréchal ?
          quand à la « branlée », c’est bien ce que j’ai expliqué, et comme je l’ai expliqué et prouvé dans l’article, la vérité est ailleurs.
          mais bon, chacun peut choisir sa vérité.
           smiley

        • balao 20 juin 2012 12:06

          « Marion-Maréchal Le Pen qui à 22 ans, pourra chanter « maréchal, me voilà » lorsqu’elle pénètrera dans l’auguste bâtiment de l’assemblée nationale. »

          Oh qu’elle est bonne !
          Je me souviens d’un branlottin qui l’avait déjà sortie à son père celle là. Et qui s’était fait renvoyer dans ses buts d’un sec : « En même temps je m’appelle Samuel, connard ! »


        • SergeL SergeL 20 juin 2012 12:06

          Marine Le Pen comparaîtra le 11 octobre devant le tribunal correctionnel de Béthune (Pas-de-Calais) pour l’affaire du “faux tract” de Jean-Luc Mélenchon lors de la campagne pour les législatives


        • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 12:51

          merci samuel de ce commentaire pertinent

           smiley

        • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 12:52

          Serge

          merci de ce rappel
          le tract manipulateur mérite une réponse juridique ferme.
          à+

        • LE CHAT LE CHAT 20 juin 2012 14:09

          @soulmanfred

          ce ne sont pas les piaillement de Meluche , roquet castré par les socialos qui vont nous faire raser les murs comme il en avait la prétention !
          oui nous fiers d’être les seuls à ne pas bouffer à la table de l’UMPS et du CRIF ! la seule opposition qui existe dans ce pays à l’Europe néolibérale à la solde de la finance anglosaxonne .
          38 mn après le 1er tour des présidentielles , le roquet s’était déjà vautré aux pieds de son maître !


        • LE CHAT LE CHAT 20 juin 2012 14:15

          Soulmanfred,
          ça donne 49,9 %


        • lavabo 20 juin 2012 18:41

          Et ben on raconte encore n’importe quoi sur la defaite du FN ici........ Pour info l’extreme droite ca fait plus de 20 ans qu’ils essaient de s’implanter dans le bassin minier. Ce choix n’est pas anodin parce que les gens de la bas ils ont ete abandonnes par tous et et en particulier par leurs elus PC et PS du coup soit ils votent pas soit ils se tournent vers ceux qui s’addressent a eux. et le resultat c’est que le fn fait un score de plus en plus eleve a chaque election........ et ca c’est franchement inquietant.


        • simir simir 20 juin 2012 19:12

          Si fraude il y a elle serait plutôt le fait du fhaine C’est dans la logique d’un parti qui fait de faux tracts.


        • simir simir 20 juin 2012 19:15

          Vaut mieux « bouffer » à la table du CRIF que d’aller valser à Vienne


        • appoline appoline 20 juin 2012 19:24

          @ L’auteur,


          L’une monte et l’autre s’est pris une gamelle mémorable, ici à La Rochelle. Comme elle souffre d’intolérance à la frustration il est bien possible qu’elle aille casser les cacahuètes à ses collègues socialistes pour la tête du parti.

          Mélenchon est un rat, il porte en lui une telle haine qu’en cas de rififi il deviendrait quelqu’un extrêmement dangereux. La franc maçonnerie ne l’a pas arrangé, à vouloir frôler l’élite et tenter de lui ressembler sans pouvoir y arriver, ça rend amer

        • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 20:15

          appoline

          pour mélenchon, je trouve le jugement sévère,
          perso, j’ai aimé la campagne qu’il a fait, et je l’ai trouvé convaincant,
          courageux aussi d’avoir osé affronter le fhaine
          et pour ségo, je crois qu’elle se fait pièger.
          un jour ou l’autre, on en aura des preuves encore plus tangibles
          à+
          (et merci de ce commentaire)
           smiley

        • sisyphe sisyphe 20 juin 2012 22:31

          Par appoline (xxx.xxx.xxx.48) 20 juin 19:24



          Mélenchon est un rat, il porte en lui une telle haine qu’en cas de rififi il deviendrait quelqu’un extrêmement dangereux. La franc maçonnerie ne l’a pas arrangé

          Tandis que Radio-appoline, elle, est bien loin de toute haine et de toute médisance ; rien qu’une analyse emplie de compassion, d’empathie, d’indulgence, de générosité, et, bien sûr, de la plus parfaite objectivité !

          Radio-appoline : la radio de la dératisation...


        • non667 20 juin 2012 22:48

          à caca
          courageux aussi d’avoir osé affronter le fhaine

          il fallait la dire celle là ! pire pervers tu meurs !
          depuis quand faut -il du courage pour hurler avec les loups  ??????????????????????????
          le courage est du coté du FN /lepen qui affronte seul contre tous depuis 40 ans le front ripoublicain ! les nervis du N.O.M. 
          dont méchanlon le fachiste antifasciste (eh oui un fasciste peu en cacher un autre ,il a longtemps dit qu’il fallait interdire le fn, il n’ ose plus maintenant !) n’est pas le plus tendre  !


        • Yohan Yohan 20 juin 2012 22:52

          vrai faux tract...Nuance


        • Yohan Yohan 20 juin 2012 22:55

          Les adeptes du vote à la chaussette n’ont pas de leçons à donner smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2012 05:36

          non667

          mon nom est cabanel et non celui injurieux que vous m’accordez, 
          vous aurez remarqué que je n’utilise pas de pseudo.
          merci de vous excuser, avant repliage


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2012 05:38

          lavabo

          ne me faites pas rire, j’ai les lèvres gercées
          le fhaine profite de la misère pour tenter de s’implanter dans les milieux qui souffrent.
          un nommé hitler avait fait de même
          on sait ou ça nous a mené.

        • JL JL1 21 juin 2012 08:12

          Bonjour Olivier.

          Puisque vous n’utilisez pas de pseudo, que cabanel est votre vrai nom : pourquoi l’écrivez vous sans majuscule ?

          Par exemple, je trouve que se faire appeler Socrate est une injure à Socrate ? En revanche, socrate est un pseudo comme un autre, un peu plus prétentieux, peut-être !

          Ainsi, moi j’écris JL et non pas jl, parce que JL sont mes initiales vraies. Le « 1 » en plus c’était pour me démarquer de JL Mélenchon. Avantage : c’est neutre et personne ne peut le déformer. J’utilise un pseudo parce que j’ai parfois la dent dure, et je préfère éviter l’auto-censure autant que les ennuis, question de choix.

           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 juin 2012 08:57

          JL

          en minuscule...
          désolé, c’est juste une étourderie
          je vais voir si je peux y remédier.
          merci de votre commentaire.


        • arobase 20 juin 2012 12:02

          salut olivier


          l’échec du FN est inscrit dans le résultat de l’UMP. la plupart de ceux qui ont pris les idées du FN pour référence ont perdu.

          c’est la preuve que le pays désapprouve massivement ces idées, simplement parce qu’elles ne correspondent pas avec les valeurs de notre pays qui a profondément inscrit dans ces gènes d’autres façon de considérer l’être humain.

          le vrai « souchien » n’a pas les idées du fn. 
          d’ailleurs il n’est pas surprenant de voir parmi les plus virulents défenseurs de ces idées nauséabondes un grand nombre de ressortissants d’origine étrangère. comme si le fils de l’italien immigré chez nous voulait garder rien que pour lui la notion d’hospitalité française.

          • olivier cabanel olivier cabanel 20 juin 2012 12:55

            arobase

            le plus grave pour l’UMP, c’est l’éclatement prévisible de ce parti,
            borloo a déjà commencé le boulot,
            (l’opportunisme est l’une de ses qualités)
            puis, il y aura le clan de ceux qui veulent fusionner avec le FN
            et ceux qui veulent rester républicains
            en fin de compte, sarkozy aura réussi en 5 ans a remettre le FN en selle, et a casser son propre parti.
            félicitations.
             smiley


          • leypanou 20 juin 2012 16:01

            @arobase :

            "il n’est pas surprenant de voir parmi les plus virulents défenseurs de ces idées nauséabondes un grand nombre de ressortissants d’origine étrangère«  : grand nombre, non, mais il y en a certainement. J’ai eu l’occasion de discuter une fois avec une »Noire", d’origine du RDC, de nationalité française, et qui soutenait la politique de N Sarkozy, même sur le traitement des immigrés et assimilés : vous pouvez dire tout ce que vous voulez, elle trouve toujours une raison de soutenir sa politique, qui, pour moi, était vraiment anti-tout-ce-qui-n’est-pas-français-ou européen-ou-assimilé, ie pas de blackos ou de musulman. La cécité ou encore le fait de voter contre ses intérêts est malheureusement plus courant qu’on ne pense, et le FHaine est bien placé pour parler d’avoir un meilleur pourcentage chez les ouvriers


          • arobase 20 juin 2012 17:05

            mais oui, les droitistes de l’UMP vont s’allier au FN. fusionner non car s’agissant d’un parti familial verrouillé, ils n’existeraient pas.

            il y a déjà tous les pizziaiols du sud , ce qui confirme ce que je disait plus haut.

            le pen père et fille grassement payés mais qui mettent rarement les pieds à l’europe ont tout le temps et l’argent pour vociférer à leur guises sans laisser à quiconque le soin de le faire.

             Collard va vite le comprendre à ses dépends.il a déjà été rappelé à l’ordre et « invité » avec la plus grande « douceur », à prendre sa carte. il a trouvé plus grand gueule que lui smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès