Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségo - Sarko : l’un peut, l’autre pas

Ségo - Sarko : l’un peut, l’autre pas

Que Ségolène Royal s’invite parmi les inspirtaeurs de Barack Obama, et c’est la déferlante. Quand Nicolas Sarkozy fait de même et va jusqu’à inspirer les Américains dans leur totalité, la réaction est bien différente !
Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’était très prévisible...

Ségolène Royal lance un tonitruant et maladroit "l’équipe de Barack Obama s’est inspiré de mes idées, et leur héraut a gagné son éléction" (c’est du moins le sens de son message)... Et ce n’est pas tant la presse que le public qui se déchaîne, pour railler et se moquer.

Nicolas Sarkozy déclare qu’il est bien content que Barack Obama entre enfin en fonctions, parce que "lui et moi, nous allons maintenant pouvoir changer le monde". Un de ses collaborateurs ajoute même (vu dans le Canard Enchaîné du 21/01/09) : "la démarche de Nicolas Sarkozy a inspiré les Américains au moment de voter en novembre dernier". Bien-sûr, il y a sans doute là-dedans une part de réponse du berger à la bergère, mais il n’est pas certain qu’elle soit si grande que cela, cette part. Mais pas de sanction populaire, à peine quelques remarques journalistiques.

Pourtant, sur ce coup, Ségo et Sarko ont joué sensiblement sur le même registre.

Mr Bean qui débarquerait dans Urgences

Alors quoi ?

La différence tient au fait que Ségolène Royal n’a pas installé un univers, un scénario, dans lequel sa tirade apparaîtrait logique, normale. C’est un peu Mr Bean qui apparaîtrait tout d’un coup dans un épisode de la série Urgences. Quelque chose qui ne colle pas.

Nicolas Sarkozy et ses conseillers en storytelling ont mis en place, eux, le scénario dans lequel Mr Bean est un habitué d’Urgences. C’est un scénario très show-biz, dans lequel quelques outrances ajoutent du contenu au personnage Nicolas Sarkozy, dans une logique qui se poursuit. Le bling-bling n’a jamais disparu, il a juste muté, pour s’adapter à son public.

Plus d’infos sur le storytelling sur : http://storytelling.over-blog.fr

Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • non666 non666 23 janvier 2009 16:55

    En realité, le seul role reel de Royal, depuis le debut est d’etre le faire valoir de sarkozy.

    Ce n’est pas sans raisons qu’elles est sortie de nulle part , deux ans avant la présidentielle.
    Les journaux des amis de Sarkozy ont mis en scene la seule qui soit capable d’offrir à la gauche une defaite honorable et l’election de sarkosy a ses commanditaires.

    Elle partage en effet avec Sarkozy la "rupture" avec son propre camps.

    Elle se dit "Blairiste" c’est a dire liberal-social ou sociale liberale dans un parti socialiste ou finalement seuls les militants croient encore au socialisme...
    Ellle a comme sarkozy, menti effrontement dans la presse sur son couple "fusionnel", melandé le public et le privé, l’intime et le parti.
    Elle etait comme sarkozy, partisan du bipartisme de fait, seul garant permettant aux deux mafias (UMP et PS)de se maintenir au pouvoir.

    L’Idiote etait la seule capable de permettre au Traitre d’arriver en finale...
    Aujourd’hui, comme lui, elle fait du vedettaria, seul moyen d’exister quand plus rien n’a d’importance, hors du champs des cameras.
    Quand on a un président qui pîsse sur le premier ministre, (et les autres) , sur le parlement, quel interet y a t’il a etre deputé ou senateur ?
    Quand la "majorité" n’est plus qu’un fan club de clones avancant au pas cadencé , a quoi sert la separation des pouvoirs ?

    Il fallait Royal pour faire elire Sarkozy.

    Quand Sarkozy sera usé, quand les sondages seront mauvais pour lui, ce n’est pas elle dont il feront la promo, ce sera celui qui a été mis "au chaud" pendant 5 ans , qui sera mis en valeur.
    Dsk sera aussi surement le remplaçant de sarkozy que royal etait son "boute-en-train", sa sparring partner préparée.

    Après avoir mis un de leurs pion à la tete de l’Etat français, vous ne croyez pas que les etats unis n’ont pas préparé la suite quand meme ?


    • pierrot123 23 janvier 2009 17:18

      C’est peut-être pas aussi simple, mais il y a de ça...

      Et d’ailleurs, quoi d’étonnant : le Pouvoir est une chose trop importante pour être laissé aux humeurs de quelques électeurs ...("quelques", puisque chacun sait qu’une élection se gagne "à la marge", sur + ou - 5 %...Les plus cons ? peut-être, mais c’est ça aussi, la démocratie...)


    • matthius matthius 23 janvier 2009 18:16

      Je pense pour ma part que la candidature de Ségolène ROYAL aux présidentielles a permis à SARKOZY de faire espérer aux citoyens non avertis qu’ils peuvent proposer. Autrement dit Ségolène ROYAL a perdu les élections par un manque de conviction et d’idéolologie de ses collaborateurs du à un manque de préparation.

      En gagnant les élections SARKOZY avec l’espérance engendrée par le participatif peut encore plus facilement mettre en place ses réformes à la con,à savoir les 73 milliards d’euro de niches fiscales cachées ensuite par les 41 milliards d’euros de niches sociales. En effet les citoyens sans avis peuvent croire à l’illusion avec le pouvoir médiatique du président. 

      Quant à ceux qui s’attendaient à participer pour une première fois aux projets de l’état ils étaient déjà dégoutés de la droite et du pouvoir. Tout reste à refaire pour Ségolène ROYAL qui a pourtant 50 % des voix des militants PS.

      Les citoyens créatifs auraient tant aimes un parti de supporters au PS.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès