Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségo surdimensionnée

Ségo surdimensionnée

En annonçant sa candidature aux primaires socialistes, près d’un an avant celles-ci, Ségolène Royal a pris de cours les autres poids lourds du parti. Revoilà la perdante de 2007 dans son rôle favorite : seule contre presque tous.

 On peut convaincre tout le monde qu’on a changé mais jamais soi-même. Ségolène est de ceux-là. Ces gens qui espèrent que le miroir peut leur dicter la marche à suivre, quand celui-ci n’apportera jamais rien d’autre qu’un reflet à défaut d’une réflexion.

Après avoir donné des signes d’assouplissement et de retour à une relation plus saine avec les cadres du PS, la Première Secrétaire Martine Aubry en tête, voilà Ségo repartit comme en 40. Elle a en effet annoncé sa candidature aux primaires de l’automne 2011 qui désigneront le candidat socialiste à l’élection présidentielle de 2012. Après Manuel Valls et Arnaud Montebourg, elle est la 3ème personnalité à en faire de même. Mais le premier poids lourd. Putain d’camion se diront certains.

Ségolène Royal est tout à fait dans son droit de faire pareil annonce. Mais de par son statut, elle sait qu’il y aura chez les socialistes un avant et un après 29 novembre. A présent, la course à la présidentielle a vraiment démarré pour eux, même si le dépôt officiel des candidatures n’est prévu que pour juin. Et sachant que Martine Aubry avait annoncé quelques jours plus tôt qu’un accord interviendrait entre elle, Royal et Strauss-Kahn pour la primaire, la situation détonne.

Depuis 2007 et son échec au second tour face à Nicolas Sarkozy, Royal a peu à peu perdu du terrain dans les sondages sur la Première Secrétaire Martine Aubry et le directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn. Ces deux-là sont favoris, mais un seul sera candidat, ils l’ont promis. Même François Hollande, l’ancien compagnon, est venu se placer dans certaines enquêtes d’opinion devant Ségolène. Dès lors, celle-ci, dont la visibilité en tant que présidente de région est moindre que certains de ses concurrents, se devaient d’agir. Et de surprendre, comme elle sait si bien le faire.

Royal-t-elle engagée sans le vouloir la machine à perdre du PS ? Cette fois-ci, même si elle tient toujours à son indépendance, elle cherche à minimiser les divisions. La preuve ? La primaire avec Fabius et Strauss-Khan avait été sanglante en 2007. Ici, Royal vient de déclarer que le président du FMI ferait un excellent Premier Ministre si elle est élue présidente de la République. Royal ayant côtoyée des éléphants roses toute sa carrière, on peut comprendre que parfois, elle ait quelques hallucinations.

Gwendal Plougastel


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • asterix asterix 4 décembre 2010 08:42

    Nommez-moi ne fut-ce qu’un animal politique dont superSégo n’est pas hyper dimensionné...


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 4 décembre 2010 09:18

      Ségo Surdimentionnée ?


      Vous enfoncez une porte ouverte : tout candidat à un poste de direction l’est nécessairement , sauf à s’interdire de se présenter. Quitte ensuite à en convaincre les électeurs, mais encore faut-il être convaincu soi-même de sa propre capacité à convaincre les autres pour y parvenir et sur ce plan au moins Ségolène Royal semble largement l’emporter sur Martine Aubry.

      La compétence politique qu’il ne faut pas confondre avec le compétence économique ou technique spécialisées (voir De Gaulle et Mitterand ) se mesure à la détermination de gagner par la certitude à convaincre. 

      C’est pourquoi entre DSK et Ségolène Royal la partie n’est pas (encore) gagnée et que votre commentaire est lui-même surdimentionné quant à votre capacité de prévoir un avenir qui ne se réduit pas à une projection à partir de sondages instantanés 

      • Fergus Fergus 4 décembre 2010 11:22

        D’accord avec l’analyse de Sylvain.

        N’oubliez pas, en outre, que Royal avait réalisé en 2007 un score comparable à celui de Jospin en 1995 alors que, contrairement à « l’austère qui se marre », elle avait eu la planche largement savonnée par son propre parti, ouvrant ainsi la porte aux attaques d’une UMP qui ne savait jusque là pas comment s’opposer à elle. C’est Jack Lang qui avait ouvert les hostilités avec sa « gravure de mode », et les autres avaient suivi. Sans cette conduite suicidaire des caciques du PS, il est probable que Royal eût au moins fait jeu égal avec Sarkozy.


      • Hypocrisie 4 décembre 2010 12:12

        Faux !

        Elle a dit que les citoyens ont jugé la hausse du smic à 1500 € et la généralisation des 35h qui étaient dans le programme socialiste comme non crédible c’est pour cela que dans son pacte présidentielle et pour ne pas déclencher l’ire de la gauche du parti qui la détestait déja, elle a préféré parler d’une hausse des bas salaire et elle n’a pas parler de la généralisation des 35H. 
        Son pacte à elle, elle y croyait dure comme fer.

        Bizarrement grace à la désinformation cette phrase c’est transformé « elle a dit qu’elle ne croyait pas en son programme »


      • Rolling Rolling 4 décembre 2010 12:37

        @ Fergus,
        Ségo n’a pas fait un score comparable à Jospin, elle a fait 10% de plus que lui au premier tour...
        Moi ce qui gêne c’est que c’est la seule candidate que politiciens, de gauche comme de droite, traite avec mépris...


      • Pelmato 4 décembre 2010 15:54

        « C’est clair : elle dit n’importe quoi par pure démagogie »

        On pourrait dire la même chose de Sarkozy.


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 4 décembre 2010 16:23

        Vous savez comme moi qu’elle a dit, pour ceux qui savent entendre, qu’il s’agissait d’une proposition de son parti (SMIC à 1500€) ou plus exactement de Fabius et qu’elle ne l’avait soutenue que comme valant sur cinq ans alors que ce dernier prétendait l’imposer aussitôt en 2007. Elle n’a donc jamais cru à une mesure, qu’elle estimait démagogique, de Fabius . Elle n’a pu lever l’ambiguïté qu’en affirmant lors de la campagne que la question de tous les salaires et non pas seulement du SMIC devait être posée au cours de l’exercice du quinquennat.


        Tout la monde savait à l’époque, en particulier la presse qui en faisait ses choux gras, qu’elle n’était pas d’accord avec l’interprétation fabusienne de cette proposition du PS ; c’est à dire avec un renchérissement unilatéral immédiat du SMIC. C’est bien ce que certains lui ont ouvertement reproché dans la parti au point de la lâcher en pleine campagne....

        Vous faites semblant de jouer aux naïfs et vous prenez vos lecteurs pour des imbéciles.

      • Danielle2 4 décembre 2010 21:05

        on te connait Reboul toujours à médire ! ségolène a présenté le programme du pS en 2007, c’est vrai, et le SMIC à 1500 euros, c’était un rêve, sarko a promis une augmen tation des retraites de 25 %, la croissance, le pouvoir d’achat, avec les dents il devait aller les chercher- il laisseune france ruinée, jamais autant endettée - 21 000 euros par habitant, ségolène dans sa région 178 euros, bien sûr ça n,’a rien à voir, elle a remboursée une partie de la dette laissée par la droite avant elle, et comme ça on pourrait t’en dire, qui te ferait peut être chan ger d’avis .. non ???? non !!


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 5 décembre 2010 09:54

        Je médirais sur Ségolène alors que je l’ai toujours soutenue, à ma manière, dans toutes mes interventions depuis 2006, y compris dans cette dernière ? (ce que me reproche nombre de personnes sur ce fil)


        Veuillez agréer, chère amie, l’expression de mon incompréhension et de mon étonnement.

        Sylvain Reboul, membre du PS et de Désir d’avenir.




      • Takarai Takarai 4 décembre 2010 10:53

        Je ne suis pas de gauche mais je pense qu’au contraire Ségolène Royale (et dans une moindre mesure Montebourg) est la seule candidate crédible pour le PS.
        Les médias la font passer pour une folle, son parti la déteste, l’UMP l’insulte mais ce que je vois c’est que son travail dans sa région est un énorme succès, qu’elle a un programme clair et précis, et concernant sa côte de popularité je ne sais pas d’où sortent ces sondages car à chaque fois qu’elle se déplace c’est l’émeute totale.


        • friedrich 4 décembre 2010 11:33

          Elle n’est pas plus crédible que les autres UMPS. Elle a d’ailleurs récemment annoncé que DSK ferait un excellent premier ministre. C’est un agent du système, à fuir donc.


        • Philodeme Philodeme 4 décembre 2010 14:35

          Le comportement de beaucoup vis à vis de Ségolène est alimentée par la haine (conscient ou inconsciente) qui submerge émotionnellement les partisans du patriarcat vis à vis de LA FEMME.
          Le seul nom de Ségolène les horripile.
          Ce comportement de groupe est à comparer avec un autre comportement de groupe celui des nantis des classes politiques dirigeantes ou de leurs perroquets serviles vis à vis d’un JL Melanchon ... il est vil ce JLM ... il se préoccupe de ce qui est sale ... le peuple c’est à dire, vous, moi, la plupart, la « masse » qui doit subir en la fermant ...


          • Philodeme Philodeme 4 décembre 2010 16:11

            Ceci méritait en effet d’être rappelé ...
            Un peu d’humilité irait bien à ces gens qui se proposent de nous diriger ... mais où au fait ...


          • Castel Castel 4 décembre 2010 11:03

            qu’elle a un programme clair et précis

            Elle se fit surtout beaucoup trop aux sondages. C’est pour cette raison qu’elle dit qu’elle aimerait bien DSK comme premier ministre. C’est une vraie opportuniste.


            • Fergus Fergus 4 décembre 2010 11:29

              Bonjour, Castel.

              Opportuniste ? Certes, mais pas plus que les autres, ni plus égotique.

              Quant à évoquer DSK en Premier ministre, pourquoi pas ? Après tout, ce serait, et nombre d’AgoraVoxiens devraient être d’accord là dessus, retrouver l’esprit de la Ve République, le Président arbitrant tandis que le Premier ministre décide et conduit la politique de la nation.

              Ne pas oublier, en outre, que Royal a également affirmé, et cela à deux reprises, qu’elle ne ferait pas obstacle à DSK pour la présidentielle si celui-ci reste le mieux placé. Ce qu’elle cherche : tenter sa chance, le cas échéant, mais surtout se positionner pour Matignon ou le perchoir de l’Assemblée.


            • Castel Castel 4 décembre 2010 11:46

              Bonjour,

              DSK premier ministre d’Israel, peut-être, mais surtout pas de la France.
              Il se fout des français comme c’est pas permis. Il est d’ailleurs marié à une femme qui n’aurait jamais voulu épouser un goy, rendez-vous compte de leur sectarisme ?
              Sans compter qu’il est très certainement un violeur (ou, au moins, un harceleur) de femmes.
              De plus, on le présente comme quelqu’un de gauche alors qu’il est complètement dans le système et que les mesures qu’il demande de respecter en tant que patron du FMI sont tout sauf sociales.

              Plus opportuniste que DSK, ça me semble difficile !

              Et je ne peux pas concevoir que les français puisse autant l’aimer ! ça me semble impossible, ou alors, les français sont toujours que des veaux (d’après de Gaulle)


            • pissefroid pissefroid 4 décembre 2010 11:50

              vous ne pensez pas que c’est très ironique car DSK est un sarkozy estampillé ps.


            • Rolling Rolling 4 décembre 2010 13:04

              Oui quel culot !
              Elle fait de la politique, Ségolène. C’est sa façon de montrer qu’elle a compris que le désir d’avenir des Français, aujourd’hui, s’appelle DSK. Elle présidente, et lui Premier ministre. Ça paraît fou, ridicule, risible, mais au moins elle fait bouger le jeu. Il va être de plus en plus difficile à Aubry et DSK de rester sans rien faire.


            • Pelmato 4 décembre 2010 15:55

              Et Sarkozy c’est quoi ?
              A mon avis c’est même pire chez lui.


            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 4 décembre 2010 16:32

              Non, elle sait que DSK est un excellent technicien de la finance et de l’économie et et que s’il veut revenir en France, il ferait le meilleur premier ministre du moment, à condition d’être sous contrôle politique d’une présidente de gauche !


              Il y a aussi de l’ironie dans cette proposition de SR...à DSK dont la machisme est avéré et qui la traite d’illuminée, comme la droite classique a toujours traité De Gaulle.

            • Castel Castel 4 décembre 2010 21:14

              il y a quand même un sacré soutien pro-ségolène dans Agoravox


            • sisyphe sisyphe 5 décembre 2010 18:06

              Par Sylvain Reboul (xxx.xxx.xxx.56) 4 décembre 16:32

              Non, elle sait que DSK est un excellent technicien de la finance et de l’économie et et que s’il veut revenir en France, il ferait le meilleur premier ministre du moment, à condition d’être sous contrôle politique d’une présidente de gauche !


              Mmmmouais.... 

              DSK est un excellent technicien de la finance et de l’économie............ libérale ;

               une vraie politique de gauche serait sensée s’attaquer aux perversions de cette économie ; DSK serait tout à fait déplacé dans ce rôle... 

              Une fois de plus, je préfère juger les projets que les personnes ; pour l’instant, les seuls projets vraiment de gauche sont ceux de l’extrême-gauche : NPA, Front de Gauche...

              Pour les candidats, le problème, c’est qu’ avec ce système présidentiel, il y a un dévoiement de la politique par sa personnalisation/médiatisation/peopolisation, qui, d’après moi, fausse le jeu démocratique. 

              Vite, une Vième République, et, dans les rangs du PS, jusqu’à présent, le seul à la préconiser est Montebourg ; je ne connais pas le détail de son programme, mais il a le mérite d’exister. A voir... 


            • voxagora voxagora 4 décembre 2010 11:10

              « .. seule contre presque tous .. »

              Si vous parlez des politiques, des sondages et des médias aux ordres, certes.
              mais si vous parlez des français dans leur ensemble, vous avez tout faux.

              • LeGoJac 4 décembre 2010 11:33

                Ouaip moi je dis qu’elle dû passer un accord secret avec l’UMP pour s’acharner à ce point à mettre le b... dans son propre parti.

                A moins que ce soit de grandes bouffées mégalo ?
                Nan bah nan chez les politiques ça se saurait s’ils pouvaient sombrer dans de pareilles dérives.


                • Hypocrisie 4 décembre 2010 12:28

                  Parce que se présenter à une primaire décidé par les militants c’est s’acharné contre son parti ?

                  Quand à l’UMP elle est tellement en accord avec qu’eux qu’il l’a critique de manière indécente en faisant croire que c’est un illuminé alors qu’elle est plus concrète que leur champion. D’ailleurs c’est la socialiste la plus détesté par les sympathisants UMP.


                • sisyphe sisyphe 4 décembre 2010 21:39

                  Par Calmos (xxx.xxx.xxx.129) 4 décembre 11:41

                  Les 3/4 des socialos ne peuvent pas la piffer


                  Qu’est-ce que tu connais des socialos, toi le frontiste, qui ne lit que l’Equipe ? 


                • Taverne Taverne 4 décembre 2010 11:46

                  Elle avait pris ses désirs d’avenir pour la réalité.


                  • Castel Castel 4 décembre 2010 11:56

                    En vérité, j’espère de tout mon coeur qu’elle aura le respect, pour les français, de ne pas se présenter. Pourquoi ?

                    Parce que si elle se présente et que les français votent encore massivement pour elle, alors, il se peut que Sarko soit réélu ! Sarko est devenu président parce qu’elle n’était pas un adversaire sérieux.


                    • Melchior Griset-Labûche 4 décembre 2010 18:41

                      « que les Français votent encore massivement pour elle » « elle n’était pas un adversaire sérieux »


                      Bonjour la cohérence...

                    • Castel Castel 4 décembre 2010 20:54

                      Elle était au deuxième tour non ? Elle n’a pas eu un score ridicule ?
                      Donc les français ont voté massivement pour elle. J’ai pas dis qu’elle avait gagné. Sarko faisait plus compétent qu’elle.

                      vous aimez bien compliquer les choses, non ?


                    • elec 42 elec 42 4 décembre 2010 12:14

                      ségolène royal est une arriviste,tous se qui l’interresse,c’est le pouvoir:rien d’autre ,elle est issue de la gauche caviar,riche,aisée,sans problèmes de fin de mois,leur discours les trahissent,programme gauche,droite,pas de différences,ils nous prennent pour des imbéciles


                      • Hypocrisie 4 décembre 2010 12:23

                        Faux !

                        Elle issue d’une famille de droite et a vécu modestement après la séparation de ses parents. La gauche caviar c’est DSK née à Neuilly, qui possede un palace à Marrakech et gagne entre 450000$ sans parler des notes de frais.


                      • Castel Castel 4 décembre 2010 12:28

                        A ce sujet, DSK me rappelle BHL : tous les deux à gauches, mais pas du tout socialiste. Ils prennent tous les deux des jolies femmes (ça dépend des goûts) ils ont une admiration pour l’USA et Israel, ils ont un train de vie irrespectueux vis-à-vis des plus faible, ils se sentent très proche de l’Algérie ou du Maroc (c’est très différent, je sais).


                      • bernard29 bernard29 4 décembre 2010 12:15

                        Eh bien, moi je n’attendais pas moins de Ségolène Royal. C’est la seule chance de la gauche, parce qu’il faut soit prendre beaucoup d’exomil, soit ne rien comprendre au PS pour croire que DSK est de gauche. Quant à Aubry, c’est le petit soldat de DSK, Fabius, Jospin et toute la clique de l’oligarchie socialiste. Et il suffit de rappeler le congrés de Reims et le pacte de Marrakech pour que la démocrate Aubry puisse tenir longtemps.


                        • bernard29 bernard29 4 décembre 2010 12:17

                          Excuses.

                          Et il suffit de rappeler le congrés de Reims et le pacte de Marrakech pour que la démocrate Aubry ne puisse tenir longtemps


                          • zmed 4 décembre 2010 12:22

                            @Calmos   « Les 3/4 des socialos ne peuvent pas la piffer »

                            C’est pour ça qu’elle a gagnée les primaires de 2007 loin devant DSK ???!!!!!!????

                            Arrêtez de raconter n’importe quoi, vous êtes ridicule !!!

                            Je sais pas pourquoi, mais dès qu’il s’agit de parler de Royale, certains deviennent hystériques et complètement a coté de leur pompes .


                            • pastori 4 décembre 2010 13:36

                              Ils en rêvent la nuit mais ils ont vu leurs avances repoussées. c’est pourquoi il lui en veulent. smiley


                              surtout calmos. un excès d’amour conduit chez luyi par de la haine. d’ailleurs sur AV, il n’intervient que pour parler de sa ségolène. quand il parle des 3/4 des socialistes, en fait il les a comptés un par un.
                               c’est quelqu’un ! smiley

                            • Fergus Fergus 4 décembre 2010 15:40

                              @ Calmos.

                              Zmed a raison : Royal était - et de loin ! - la préférée des militants socialistes, et cela bien avant les primaires internes de 2006. En fait, elle était déjà plébiscitée en interne au lendemain de la défaite de Jospin, autrement dit dès fin 2002 début 2003, contrairement à la pensée unique qui chercher à faire croire qu’elle a été un produit fabriqué par les sondages, ce qui est très largement faux. Une pensée unique fabriquée en grande partie par ses adversaires, tant du PS que de l’UMP, pour discréditer sa candidature.


                            • Castel Castel 4 décembre 2010 12:34

                              Je préfère des personnalités politiques vraiment idéalistes plutôt que des gens qui passent leur temps à faire leur petit calcul politique mesquin (comme la plupart des socialistes)
                              Même les gens de doite ne sont pas assez idéaliste. Ils sont complétement formaté et recherche le pouvoir juste pour le pouvoir.
                              L’opportuniste en politique, c’est juste se servir des gens, de leur opinion, pour faire croire qu’ils sont motivés par un idéal. La vérité, c’est qu’ils prennent les gens pour des imbéciles. (Sarko est un bon exemple à ce sujet)

                              Chacun ses goûts :)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès