Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségolène m’a fâcher !

Ségolène m’a fâcher !

Ségolène Royal publiera début juillet un livre de dialogue dont le titre est " Si la gauche veut des idées". Cet ouvrage de dialogue avec le sociologue Alain Touraine, à qui revient le titre de l’ouvrage, sera "publié le 8 juillet", a indiqué Mme Royal lors d’une rencontre avec la presse écrite régionale. En attendant (pour ceux qui attendraient), Le Monde en publie dès aujourd’hui les bonnes feuilles.

On y lira notamment ceci, à propos de ce qu’elle appelle "la France métissée" : "Je propose, pour renforcer le sentiment d’appartenance à la nation, de créer une cérémonie républicaine pour tous les jeunes, quelle que soit leur origine, pour le passage à la majorité à 18 ans, l’âge du droit de vote."

Bah voyons ! Et puis lors de cette cérémonie, une partie de la matinée serait consacrée à lire la lettre de Guy Moquet ; à midi les jeunes se mettraient en rang pour chanter la Marseillaise ; dans l’après-midi, chacun d’entre eux ferait un compte-rendu à propos de la mémoire de cet enfant juif qu’on leur a attribué en primaire ; et le soir chacun repartirait avec un drapeau français tatoué sur la fesse gauche.

Sûr que la gauche veut des idées - elle n’en est pas totalement dépourvue d’ailleurs - mais peut-être pas des vôtres, Mme Royal. Pas de ces idées "coup de com’ " qui ne régleront jamais le moindre des problèmes que connaissent les Français dans leur vie quotidienne... et qui déjà, vous vous en souvenez peut-être, vous nous ont fait perdre une élection présidentielle ; et ce pour le plus grand profit d’un Sarkozy qui est et restera toujours bien plus fort que vous dans le domaine des idées à la con !

J’ai l’air fâché ? Mais non... Je suis tout simplement dans une colère noire. C’est que, voyez-vous, tout ce vide, à la fin, ça me gonfle !

C’est que, surtout, et si on prend la peine de réfléchir deux minutes - avant par exemple de faire une confiance aveugle à ses intuitions -, en France, lorsque l’on atteint sa majorité, on obtient une carte d’électeur, signe d’appartenance à la communauté nationale... pourvu qu’on soit Français. Pourvu qu’on soit Français ?!

Mais oui, bon sang, il ne suffisait que d’y penser : pour marquer la citoyenneté, l’appartenance à la cité, à la communauté nationale, on pourrait commencer par accorder le droit de vote à tous ceux dont on réclame un comportement citoyen, accorder le droit de vote des résidents étrangers aux élections locales. Ça aurait été un poil plus ambitieux, non ? Un poil moins symbolique, aussi. Et d’ailleurs, si l’on veut la faire cérémonie citoyenne, rite de passage à l’âge adulte de la citoyenneté, il ne devrait y avoir rien de plus enthousiasmant que d’aller pour la première fois exercer son droit de vote, son devoir civique, comme on dit...

Parce que voilà, tout de même, organiser une cérémonie républicaine pour tous les jeunes Français... ce serait de facto en exclure leurs potes qui ne le seraient pas, Français, et avec lesquels pourtant ils ont grandi - voire avec lesquels a grandi en eux le sentiment commun d’être refoulés, abandonnés en marge de la communauté nationale, justement...

Alors, dites-nous, Mme Royal, puisque le sujet de l’appartenance nationale vous tient tant à cœur, ce projet d’une France métissée réconciliée, ne pensez-vous pas qu’il passe d’abord par un droit de vote élargi, un droit de vote qui n’exclurait pas, qui ne créerait pas des citoyens de seconde zone ? Ne pensez-vous pas que l’exercice du droit de vote serait en réalité la plus belle des cérémonie républicaine pour la jeunesse de France - qui n’est pas tout à fait exclusivement une jeunesse française -, ne pensez-vous pas ?

Source : Ségolène m’a fâcher !


Moyenne des avis sur cet article :  2.98/5   (97 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Dedalus Dedalus 27 juin 2008 12:36

    la France est métissée à 100% ! tu l’aimes ou tu l’aimes pas, c’est la France d’aujourd’hui. du blanc au noir, en passant par le monde entier, ne t’en déplaise. pour ma part, je suis convaincu que ce métissage, cette divversité est une des grandes richesses de la France.


  • ben ben 27 juin 2008 13:00

    oooh comme c’est bôôôô ce que vous dites.

    Il ne manque plus que quelques petits gazouillis d’oiseaux et des fleurs dans les cheveux, et je poserais bien ma petite larme... snif !


  • Dedalus Dedalus 27 juin 2008 15:03

    tu sais, c’est pas parce que tu as des difficultés de compréhension qu’il faut penser que les cons c’est les autres...

    on parle ici de la France métissée, pas des français métisses. la France métissée, c’est une sorte d’abstraction personnifiante, une image si tu préfères, pour exprimer que la France est composée de gens de toutes origines.

    donc :

    1- la France est à 100% métissée - comme un ballon de foot est à 100% rond (tu piges ?)

    2- la cérémonie républicaine que propose Ségolène Royal s’adresserait (donc) à tous les jeunes français - pas juste aux métisses (ce qui serait du racisme, en plus d’être discriminatoire et anticonstitutionnel), pas davantage aux français qui ne le seraient que depuis peu (ce qui serait tout autant discriminatoire et anticonstitutionnel)

     


  • aeonys aeonys 27 juin 2008 15:57

    Si la france elle est metisse ! Si ! Meme que t’es bete et que tu comprend pas que la France elle est metissee comme un ballon de foot qu’est rond !! Si !!! La France elle est metissee et t’a tord !

    Bon elle va vite partir la claque petit insolent. Non mais des fois ! La france metisse c’est un concept qui date oh oh oh d’il y a a peine dix ans...

    La verite c’est que oui de tout temps il y a eu de l’immigration en France plus qu’ailleurs en Europe et pourquoi donc ?

    - la france etait au centre des routes commerciales de l’europe de l’ouest

    - la france etait un grand centre economique et artisanal de commerce et d’echange

    - la France, fille ainee de l’eglise avait dans l’Europe Chretienne une part non negligeable

    - la France pays riche (par comparaison) avait un bon systeme universitaire dans lequel de nombreux prince et "fils de" etaient envoyes pour parfaire leur education.\

    - la France pays puissant par ses colonies proposait aussi a de nombreux europeens la possibilite de l’aventure outre mer.

     

    Maintenant la France metisse ca n’a rien a voir, Votre france metisse vous le dites c’est un concept abstrait et surtout denues de racine profonde dans notre culture.

    Parce que la France avait besoin de se reconstruire apres la seconde guerre mondiale et parce que les Francais s’autoflagellait sur leur passe ils ont accepte de faire venir ET en masse des etrangers venant d’afrique du nord et d’afrique noire (la ou la plupart des colonies francaises etaient).

    Au debut, il y a eu du vrai racisme, le francais blanc moyen peu eduque avait du mal a shabituer a voir un noir ou un arabe surtout que ces derniers faisaient des boulots pas ragoutants non plus...

    Oui ce racisme a existe et il existe chez absolument tout les peuple, cest un reflexe dauto defense naturelle...

    Les autorite politique ont donc fait venir en masse des gens ayant une orgine ethnique, une culture, un mode de vie et souvent aussi des pratiques religieuses qui different de celles des francais blanc. OUI parce que L’immigre polonais, italiens ou portuguais (et dieu sait que eux aussi ont souffert de xenophobie) avait tout de meme les meme racines que nous et donc on eux moins de mal a integrer qui... Leurs enfants.

    Car c’est la le coeur du probleme ce n’est pas la premiere generation qui cause probleme c’est la seconde qui est eleve dune certaines maniere dans un pays ou les "manieres standarde" sont differentes. Et meme s’ils onrt envie de sintegrer, ils feront tout de travers et donc se sentirons exclus et forcement un certains nombre d’entre eux va trouver refuge dans des comportement antisociaux (tu perd ton sang froid).

    Et la vous vous arrivez pour nous dire tais toi tu as tord ! la france elle est 100% metisse ! tais toi cest moi qui ai le monopole de la verite ! tais toi t’es qu’un sale raciste ! Et de toute facon la France elle appartient a tout le monde.

    Hey bien mon petit bonhomme vous avez tord ! la France elle est pas 100% metisse, ca c’est un terme qui sers a forcer le non metisse a accepte celui qui ne respecte pas (volontairement ou pas) les coutumes ancestrale de ce qu’il considere etre SA terre (oui l’homme est prompt a declarer son lopin de terre).

    Pendant des annees ont nous a rabatu les oreilles avec le racisme et compagnie comme quoi c’etait de la faute des blanc si les pauvres chtites nenfants arabes et noirs de france il sintegrait pas. On a fait plus en France que partout ailleurs en Europe et le resultat ? Ben ca marche pas ou peu ou marginalement !

    Je jette pas la pierre a ces chtite nenfants, le fait que leur parents soient parques en communautes dans des cites HLM a beaucoup joue, de meme que le racisme je ne dis pas le contraire.

    Je dis simplement que non la france n’est pas metisse a 100% cest de la propagande qui vise a faire accepter au francais moyen de base tout et nimporte quoi et nimporte quelle transgressions des codes qui regissent sa societe (qu’ils soient bon ou mauvais).

    Epargnez vous votre propagande, le seul resultat que vous obtenez et de plus en plus, chez ces blancs, ce n’est pas un racisme ordinaire ou une xeno-phobie de peur de ce que monsieur le blanc moyen ne comprend pas ou connais pas. Ce que vous declenchez cest un ENORME ras le bol, du francais moyen blanc qui a ete au quai branly, qui pense que cest de la merde en boite lyophillise qui ne vaut pas une seconde une chappelle sixtine ou une notre dame de paris ou un versailles et qui en a marre qu’on lui impose des journees metisses : autrement dit des journees de l’afrique, qui sait a quoi ca ressemble un africain et un africaine, qui n’est pas surpris en en voyant dans la rue mais qui en fait en ras le bol justement d’en voir autant, partout et qu’il se dit que que il est sur SON lopin de Terre et qu’il y vivrait plus tranquille si yavait plus de gens en qui il se reconnait.

    Cordialement

     

    Aeonys

     


  • manusan 27 juin 2008 16:14

    aeonis, vous allez surement vous faire traité de fasho.

    mais aujourd’hui aprés 2,3 générations, il faut bien admettre que le problème de l’intégration est un problème ethnique.


  • Dedalus Dedalus 27 juin 2008 16:33

    un ballon 100% rond ne signifie pas que chaque composante du ballon est rond, mon garçon.

    une France 100% métissée ne signifie pas d’avantage que chaque français est métisse. figurez-vous qu’il y a même des français tout noir. si si, je vous jure !

    je vous la fait autrement ?

    un ballond est rond, c’est un fait, et dire qu’il est seulement à 80% rond n’a aucun sens. la France est métissée, c’est une réalité, et dire qu’elle est seulement à 20% métissée n’a aucun sens non plus.

    ça va mieux comme ça ?


  • Dedalus Dedalus 27 juin 2008 17:34

    c’est juste que des fois il y a des bons gars un peu limités qui ont du mal à admettre que le ballon est rond. alors on précise, parce que c’est important...


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 juin 2008 17:51

     @ll’auteur : que vous soyez un homme ou une femme, quelqu’un va vous dire que vous avez un drôle d"r" 

    Cela dit, mes articles sont aussi pleins de fautes. Pour le fond du sujet, je pense que la "communion des 18 an : est une ébauche de projet. Ce qu’il faudrait, c’est la signature solennelle d’un contrat social qui légitimerait l"État et ses exigences, au moment fixé pour la passage au statut d’adulte, conférant la citoyenneté effective avec tous les les droits du citoyen, aussi bien à celui né en France et de parents français qu’à quiconque accepté comme immigrant. J’ai développé cette nouvelle acception du contrat social il y a un quinzaine années. Voir ICI.

    Pierre JC Allard


  • Dedalus Dedalus 27 juin 2008 18:15

    cet "r" que j’ai est une référence - "Omar m’a tuer"... mais il aurait pu m’arriver de faire la faute smiley

    donnons alors à Ségolène le crédit que ce ne soit qu’une ébauche et que le terme de "cérémonie" est pour le moins très mal choisi.

    la signature d’un contrat ? ça impliquerait qu’on puisse refuser de le signer, non ? que se passerait-il dans ce cas ?

     

    je crois qu’on fait toujours fausse-route quand on veut forcer la symbolique. les sentiments ne peuvent être décrétés, pas plus celui d’appartenance, nationale qu’aucun autre. le contrat de mariage ne crée pas l’amour, en aucun cas - il lui préexiste ou pas.

    le sentiment, il est nécessaire, toujours, de le susciter. nécessaire de se demander en l’occurence pourquoi certains ne se sentent pas appartenir à la communauté nationale et ce qu’il faudrait faire pour faire naître en eux ce sentiment.

    non ?


  • K K 27 juin 2008 20:11

    Les seuls ballons qui m’interessent ne sont pas ronds mais ovales, en diszant que tous les ballons sont ronds, vous faites preuve de discrimination


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 juin 2008 06:54

    @ Dedalus : ; Il faudrait lire le lien ( section 2) , Apres, on parle.

    PJCA

     


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 juin 2008 06:56

    @ Dedalus. Il faudaii lire le lien. Après. on parle...

    PJCA


  • katalizeur 27 juin 2008 12:25

    rien a cirer de sa fance metissé

    nous glissons tranquillement vers une dictature et elle parle de france metissé

    je la savais cruche,mais c’est une cruche poreuse, des fuites de partout ,partout

    c’est vraiment grave docteur ?


    • Marc Viot idoine 27 juin 2008 12:27

      Clinton, Royal, même combat : perdu ...

      C’est pas qu’elle n’est pas opiniatre, c’est tout simplement qu’elle n’est pas proche des gens. Quand elle parle, on ne se sent pas écouté ou même représenté.

      Ségo, c’est du Sarko ... à gauche.

      Un élu anime, porte, représente ...

      Ségo a existé, en tant que contrepoid miroir de Sarko. Une fois Sarko passé à la trappe, Ségo disparaitra avec les illusions perdues d’un "état" qui se substitue au citoyen.

      Amusant comme une personne peut s’identifier à son nom : MORT AU ROYALISME !

      Rassurez la, on ne lui coupera pas la tête ... pour cette fois.
       


      • Voltaire Voltaire 27 juin 2008 13:03

        Votre analyse sur la distance de Mme Royal d’avec le citoyen ordinaire est sans doute le fléau le plus important qui frappe les responsables du Parti Socialiste. L’"énarchie" y règne en maître parmis ses principaux dirigeants (Jospin, Royal, Hollande, Moscovici, Aubry...), ce qui crée une profonde deconnexion entre ces leaders et leur électorat naturel.

        Le cas Delanoë est une exception ; si sa formation n’est pas énarque (ni même universitaire de haut niveau), son profil convient bien à la sociologie parisienne. En revanche, lui non plus n’a pas le "profil" sociologique de son électorat à l’échelon national. François Mitterrand comme Jacques Chirac avaient eux compensés leur "handicap" universitaire ou énarque par une implantation locale et populaire forte (Chinon et la Corèze), qui leur avaient permis de se rapprocher de l’électorat moyen, qui pouvait s’identifier à eux. De même, Nicolas Sarkozy a le profil parfait de son électorat de base, néoconservateur, néolibéral, et François Bayrou compense son bagage littéraire par son implantation et ses racines béarnaise et paysanne. Point de cela chez les leaders socialistes (Mme Royal n’a rien d’une élue locale malgré son titre de présidente de région), ce qui risque bien de leur être de nouveau fatal en 2012.


      • Voltaire Voltaire 27 juin 2008 15:08

        Pour compléter mon propos, j’ajouterais que Mme Aubry a peut-être réussi ce que Mrs Mitterrant et Chirac avaient réussi, à savoir une implantation locale susceptible de compenser son passé énarque. Celle-ci a en effet longtemps souffert d’un style et d’une attitude très cassante, typique des énarques, ce qui lui avait valu une défaite aux législatives de 2002 et une longue traversée du désert. Son travail local à Lille, suivit de sa nette réélection de 2008, pourrait signifier un renouveau possible. Pour cela, il faudra que Mme Aubry réussisse à faire passer cette nouvelle image dans les média ; elle dispose de l’a priori positif des français pour les habitants du nord, mais cela ne suffira pas. Tout dépendra de son discours et de sa façon d’aborder les problèmes des français. En terme tactique, elle aurait totu intérêt à ne pas s’associer aux écuries des deux poids lourds actuels, en favorisant un premier secrétaire moins ambitieux, mais la route est longue...


      • sisyphe sisyphe 27 juin 2008 15:43

        (Mme Royal n’a rien d’une élue locale malgré son titre de présidente de région), ce qui risque bien de leur être de nouveau fatal en 2012.

        Totalement faux !

        Elle est élue et réelue députée des Deux Sevres depuis 1988 (ayant démissionné 2 fois lorsqu’elle a été ministre, puis chaque fois réelue), et, depuis 2004 élur Présidente de la région Poitou-Charentes.

        Je trouve un peu partial de la reprendre sur cette proposition anodine, alors que son livre (qui n’est pas encore sorti) va certainement en contenir d’autres plus importantes. On a beau jeu de critiquer Segolene Royal pour certains aspects un peu neuneus de ses propositions, en oublinat qu’elle a été LA SEULE, et depuis longtemps, au PS, à faire en fin bouger un peu les lignes, et parler de choses dont les socialistes ne parlaient plus. De plus, depuis l’élection de Sarko1er, elle est une des rares à monter systématiquement au créneau pour dénoncer les mesures anti-sociales et anti-démocratiques : on n’entend guère les autres membres du PS. Quant à DSK, il a tranquillement accepté de se faire exiler par Sarko, pour diriger une des organisations les plus neo-liberales du monde : tu parles d’un socialiste !!


      • Voltaire Voltaire 27 juin 2008 16:56

        @sisyphe

        Si vous considérez qu’un député est un élu local, nous n’avons effectivement pas la même notion de l’élu local... Quant à son mandat de présidente de région, Mme Royal n’a en rien l’implantation locale qu’ont ou qu’on eu les Chirac, Mitterrand ou Bayrou cités.

        Mon propos n’est pas de critiquer en particulier Mme Royal à ce sujet, mais simplement de constater qu’il y a un profond décalage entre la plupart des éléphants du PS et le français moyen qui constitue son électorat de base. Ce fossé est à l’origine de nombreuses erreur de stratégies, par manque de compréhension des attentes des électeurs. Malgré son étude régulière des enquêtes d’opinion, Mme Royal ne "sent" pas suffisament les attentes de son électorat, sa communication est ressentie comme telle, et non comme une adhésion sincère à ces idées. Ce défaut est similaire chez Hollande ou Jospin : leur discours "populaire" sonne faux. Par comparaison, Moscovici ne tient pas ce type de discours populaire, et sonne donc plus vrai, mais n’a rien de populaire, et le discours de Delanoë est parfait pour Paris mais très éloigné de ce que vivent les français en région.


      • Dedalus Dedalus 27 juin 2008 17:12

        @ Voltaire

        "Ce que vivent les français en région" : mais ça n’a aucun sens. on vit pareil en Corrèze que dans le Nord ? un élu d’une petite ville de Bretagne comprend ce que vit un français de Marseille ? le maire de Bordeaux sait comment sont ressenties les choses dans la campagne alsacienne ?

        et accessoirement, l’Ile de France est aussi une région... et à Paris, un élu du XVIème n’a déjà aucune idée de comment vit un artisan de Belleville... pas davantage qu’un élu de Neuilly mesure l’état d’esprit d’un ouvrier de la Courneuve ou d’un berger Corse, etc...

        "en région" ! dites carrément "en province "...


      • Marc Viot idoine 28 juin 2008 08:41

        @Voltaire

        J’ai particulièrement apprécié votre réaction, qui complète très bien ce que j’ai voulu exprimé.

        L’identification du problème me réconcilie un peu avec l’expression démocrate.

        Merci pour moi et ... pour elle ...

         smiley


      • ronchonaire 27 juin 2008 12:36

        Indépendamment de la proposition elle-même, il est particulièrement significatif de l’état d’esprit de nos politicien(ne)s de constater que toute proposition sur "l’identité nationale" ou "l’appartenance à la nation" soit systématiquement associée à la "France métissée". Comme si les français "de souche" n’avaient aucun problème avec leur appartenance à la nation !

        D’un côté, on veut soi-disant créer une sorte d’unité autour des valeurs de la nation et de l’autre, on commence par ostraciser toute une partie de la population sous pretexte que c’est la seule à manquer desdites valeurs. La contradiction pourrait prêter à sourire si elle ne venait pas de personnes prétendant ou voulant nous gouverner.

        L’égalité républicaine n’est décidément plus qu’un lointain souvenir...


        • chmoll chmoll 27 juin 2008 12:55

          ségo écrit plutot un livre d’recette de cuisine,j’v t’aider un peu

          ta un réchauffer de jospin, des brochettes d’andouilles, un assortiment d’an’ries

          j’t’enverrais mes coordonnées , c mes droits d’auteur,beu alors koi !!


          • katalizeur 27 juin 2008 13:03

            il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis.

            @ schmoll je vous presente mes excuses car je crois que votre cerveau fonctionne et meme bien

            je vous plusse 


          • chmoll chmoll 27 juin 2008 13:34

            meu non pourkoi ? faut bien rire un peu dans ces temps difficiles sniff sniff ,scuse moi c l’chagrin snifff


          • katalizeur 27 juin 2008 13:42

            schmoll ne pleure pas

            j’ai dis qu’il n’y a que les cons qui ne change pas d’avis, et comme je ne suis pas con ,a ton prochaine commentaire je te tombe dessus.

            je ne suis pas chirurgien ,mais maçon donc, je pointe avec un laser mais ,quand je tappe c’est avec une masse et je ne fais pas de detail.

            l’avantage avec une cruche poreuse c’est qu’elle n’a pas de continu ,on a bo la remplir au bout d’un moment elle sonne creux.


          • arroc 27 juin 2008 13:21

            Marre d’entendre parler de Ségolène Royal. Gaulliste, j’ai voté pour elle au second tour pour éviter la fange dans laquelle nous nous vautrons depuis un an... Mais l’on ne m’y reprendra pas.

            Si le P.S. n’a rien de mieux à proposer que cette grenouille de bénitier néolibérale qui s’ignore, et qui finalement serait mieux à l’ump, il est peut-être temps qu’il se dissolve, pour repartir sur des bases propres :

            Humanisme, Solidarité, Laïcité, Progrès social ! Liberté, Egalité, Fraternité !

            2012 sera vite là. Et la campagne a déjà commencé, vu que sarkozy n’en est toujours pas sorti !

            En 2011 il sera trop tard pour lâcher un "n’importe qui" dans l’arène, surtout avec le durcissement sur les médias qui s’opère depuis l’élection du pinochet national...

            Mais réveillez-vous au PS, bordel de m**** !


            • LE CHAT LE CHAT 27 juin 2008 15:00

              On l’adore , Ségolène ! http://ps-blog.fr/media/blogs/ps3reunion/23.jpg

              il faut bien quelqu’un pour cornaquer les pachydermes loosers !


              • Pie 3,14 27 juin 2008 15:09

                Le slogan " la France métissée" est une réponse de gauche à la France de "l’identité nationale" de Sarkozy.

                Que les électeurs de droite ne s’y retrouvent pas cela est normal, que ceux qui aiment le FN ricanent et étalent leur misogynie au passage est aussi tout à fait normal.

                Dans une période où des gens sans papiers se jettent par les fenêtres pour échapper aux policiers, cela me fais plaisir d’entendre quelqu’un affirmer que l’identité de ce pays c’est le métissage .

                Les problèmes de la France ne sont pas ethniques , ils sont d’abord sociaux.


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 juin 2008 18:14

                  Pour pârler de France métissée il faut une incommensurable, abyssale, stupéfiante ignorance de l’impact des mots et de la science du discours publique. Relire Bernays. Vite. Ca presse. Pourquoi ne pas céer un Parti Maternaliste de France avec pour slogan :" Fidèle aux valeurs de naguère et à l’écoute des gagne-petit" ? Je crois toutefois que la Gauche ferait mieux ave un programme à gauche...

                  Pierre JC Allard


                • A. Nonyme Trash Titi 27 juin 2008 15:10

                  Saine colère monsieur l’auteur !

                  Ségolène ne sait plus quoi inventer pour exister. Comme je le pensais, elle est en train d’exploser en plein vol. C’est la rançon de la démagogie participative !

                  Si on veut redonner du liant à notre société, et au risque de passer pour un vieux con, je me demande (alors que j’ai tout fait pour y échapper et j’ai réussi) s’il ne faudrait pas réinstaurer un service militaire court. Quelques mosi. On y trouverait l’autorité et l’ordre (pour tout ceux qui ne savent plus ce que cela veut dire), un but (aussi con soit-il) et un brassage culturel et "ethnique" bienvenu pour découvrir l’autre, celui qui est un peu coloré et pourtant tout aussi français que soit.

                  Ce serait en tout cas plus utile que sa journée débile, à laquelle en plus personne ne se rendrait ! Mais qu’est ce que Touraine est allé faire dans cette galère ?


                  • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 27 juin 2008 15:27

                    Cet article et son auteur sont d’une malhonnêteté intellectuelle remarquable :

                    1) ils critiquent un livre sans rien dire de son contenu, ce qui manifeste la fait que l’auteur ne l’a manifestement pas lu.

                    2) ils prêtent à SR les pseudo-décisions mémorielles de NS que SR a pourtant critiquées en leur temps

                    2) Ils oublient que que SR fait de la nation une interprétation de la nation républicaine et diverse tout à fait contraire à celle, identitaire et ethnique de NS et autres Hortefeux.

                    3) Il oublient que SR comme le PS ont dans leur programme le droit de vote des immigrés aux élections locales (pour commencer), droit qu’il fait semblant de réclamer (à tort) contre le PS.

                    Qu’ une manoeuvre aussi grossière de désinformation prenne racine sur AV est un motif d’inquiétude pour l’avenir de ce journal citoyen, sauf si l’on fait de cet article un exemple emblématique de ce qu’il ne faut surtout pas faire pour ouvrir un débat critique argumenté.

                    Un torchon aussi insultant pour le débat démocratique est digne de la pire extrême droite.


                    • A. Nonyme Trash Titi 27 juin 2008 15:55

                      Aaaaaaaaaaah ! Enfin ! Formulez la moindre critique sur la donzelle du Poitou et hop, aussi sec, ce bon Sylvain Reboul déboule !!! C’était même trop prévisible !

                      Enfin monsieur Reboul, s’il y a une grande malhonnêteté intellectuelle ici, c’est du côté de votre égérie qu’il faut regarder !!! Quand on porte une campagne sur des idées auquelles on n’adhère pas : vous appelez ça comment ????

                      Ah, l’amour rend aveugle ! C’est sûr !


                    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 27 juin 2008 15:55

                      J’ajoute pour faire équilibre à un article qui n’est ni fait, ni à faire, que les propos de SR rapportés dans le journal "Le monde", curieusement cité dans l’article alors que son auteur n’en tient aucun compte, méritent d’être sérieusement exposés et discutés.


                    • Tintin Tintin 27 juin 2008 16:14

                      C’est aussi ca la liberté d’expression, la mauvaise foi a elle aussi le droit de s’exprimer. D’ailleurs votre remarque sur les propos diffamatoires à l’égard de SR pourrait tout aussi bien s’appliquer à ce que vous dites de NS.

                      L’objectivité n’est pas un exercice facile, il faut juste en avoir conscience, quelque soit le média, il y a toujours un biais, toujours nécessité de garder une distance critique.

                      L’exercice est encore plus difficile quand le pluralisme n’est pas respecté, quand la quantité donne l’illusion de la qualité, et précipite des millions de personnes vers la barbarie.
                       


                    • Dedalus Dedalus 27 juin 2008 16:21

                      Sylvain Reboul, il me semble que vous vous dirigez tout droit vers le point Goldwin : premier coup gagnant, bravo.

                      Ségolâtre, je présume ?

                      lamentable... et je vais donc mettre de côté votre dernière phrase puante pour tout de même vous répondre, point par point (puisque vous numérotez).

                      1- je me suis intéressé exclusivement à la phrase que je cite en début d’article. où avez-vous lu que je critiquais le livre ? et c’est vous qui vous permettez de parler de "malhonnêteté intellectuelle" ?!

                      2- je ne prête aucune décision à SR qui appartiennent à NS. soit vous ne savez pas lire, soit votre amour pour Ségolène vous aveugle. les exemples que j’énumère dans l’article ont ceci en commun qu’ils jouent sur les sentiments et manient le symbole comme à la fois outil de communication politique et solution simpliste - le "bon sens populaire" - à tous les maux. on pourrait même dire qu’ils sont aussi le fruit de l’intuition de leurs auteurs - façon "tiens j’ai une bonne idée : et si on noyait le poisson ! ". pour le reste, je vous rassure, je parviens encore à faire la différence entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy ( et c’est heureux...)

                      2- (tiens, il y a deux 2) je n’ai pas non plus prétendu que la "France métissée" de Ségolène Royal avait quelque chose à voir avec la "Nation identitaire" de Hortefeux. vous auriez pris la peine de lire les commentaires ci-dessus, vous vous seriez aperçu que je fais même très nettement la distinction et cela aurait évité qu’on puisse vous renvoyer si facilement votre accusation outrancière de "malhonnêteté intellectuelle"

                      3- je sais pertinemment que le PS s’est déclaré favorable aux droits de vote des étranngers aux élections locales. et précisément, je me demande avec cet article (et avec une pointe d’ironie qui vous aura visiblement échappé) pourquoi Ségolène Royal a préféré passer ce point sous silence et préférer amuser la galerie avec sa "cérémonie républicaine" qui de facto fera le tri entre les jeunes de France : les jeunes français d’un côté et les jeunes pas français de l’autre, ces derniers étant par nature exclus de la cérémonie en question. il me semble que rassembler est toujours plus utile que diviser.

                      quant à votre appel à peine voilé à la censure, ça en dit long sur votre conception du débat contradictoire. j’ai la faiblesse de penser que mes arguments valent bien les autres, tout en ayant largement moins recours à ce que vous appelez vous-même de la désinformation. et je m’abstiens pour ma part d’amalgamer votre discours à quoi que ce soit d’extrême - sinon peut-être cet extrémisme auquel conduit parfois un amour un brin idolâtre (chutttt, c’est juste pour vous taquiner...)


                    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 27 juin 2008 16:23

                      Passage du livre dans lequel SR définit sa position et relevé dans le journal "Le Monde" cité :

                      "Je propose, pour renforcer le sentiment d’appartenance à la nation, de créer une cérémonie républicaine pour tous les jeunes, quelle que soit leur origine, pour le passage à la majorité à 18 ans, l’âge du droit de vote. Je crois aussi que le service national civil maintes fois proposé mais jamais réalisé doit effectivement être mis en place."

                       

                      Dans ce passage, non analysé par l’auteur de l’article (et pour cause), il est question de tous les jeunes français et/ou futurs français c’est à dire ayant demandé à l’être à leur majorité comme la totalité des jeunes immigrés réguliers en ont le droit.

                      Quant aux autres, on ne peut en droit national actuel leur demander d’adhérer à une procédure qui ne les concerne pas dès lors qu’ils refusent de devenir français, ce qui ne les exclut en aucun cas du droit de vote éventuel accordé aux immigrés étrangers par le programme du PS et de SR, de la même manière que les ressortissants des pays de la communauté européenne qui ont ce droit sans avoir à être ou à vouloir devenir français. (En tant que français immigré en Allemagne je vote aux élections locales et européennes en Allemagne et à toutes les élections en France, mon épouse, qui a la double nationalité, vote à toutes les élections dans les deux pays).

                      Ma position personnelle est différente de celle de SR et du droit actuel français ; elle est plus radicale encore : je désire, au nom du droit prioritaire à le citoyenneté qu’elle que soit l’origine que soient dissociés le droit à la citoyenneté et la nationalité. Ce qui ne m’empêche nullement de soutenir des procédures d’intégration comme un service civil pour tous, à commencer, transitoirement , pour ceux qui entendent rester en France à titre de français.

                      Critiquer un programme est démocratiquement nécessaire, mais mentir sur son contenu est malhonnête et je n’ai pas besoin d’être ou de ne pas ségoléniste pour affirmer ceci : désinformer est anti-démocratique.

                       

                       

                       


                    • sisyphe sisyphe 27 juin 2008 16:27

                      par Dedalus (IP:xxx.x47.163.209) le 27 juin 2008 à 16H21

                      1- je me suis intéressé exclusivement à la phrase que je cite en début d’article. où avez-vous lu que je critiquais le livre ? et c’est vous qui vous permettez de parler de "malhonnêteté intellectuelle" ?!

                      Mon cher, la réponse est dans la question ! ...


                    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 27 juin 2008 16:43

                      Je n’ai rien dit d’autre sur NS que sa référence à l’idée d’identité nationale dont il a fait un ministère pour en exclure les autres qui ne seraient pas intégrés ou intégrables à sa convenance.

                      Le politique des quotas et ses conséquences inhumaines, le culte mémoriel, sont de son invention, pas de la mienne ni de celle de SR. Assimiler cette politique à la position de de SR comme semble le faire (ironiquement ?) l’auteur de l’article (" Bah voyons ! Et puis lors de cette cérémonie, une partie de la matinée serait consacrée à lire la lettre de Guy Moquet ; à midi les jeunes se mettraient en rang pour chanter la Marseillaise ; dans l’après-midi, chacun d’entre eux ferait un compte-rendu à propos de la mémoire de cet enfant juif qu’on leur a attribué en primaire ; et le soir chacun repartirait avec un drapeau français tatoué sur la fesse gauche.") , est tout simplement contraire aux faits...

                      Ce procédé est démocratiquement inacceptable, comme l’est la mauvaise foi manifeste de l’auteur de cet artcile qui se permet de critiquer un ouvrage avant même de l’avoir lu..


                    • Voltaire Voltaire 27 juin 2008 17:00

                      @Sylvain Reboul

                      Je sors un peu du sujet,mais j’ai lu que Mme Royal avait adopté le projet de Bayrou sur les retraites (système à points). Cela bien sûr sans lui en attribuer la primeur, mais c’est une évolution intéressante et cohérente avec son positionnement politique.


                    • Dedalus Dedalus 27 juin 2008 17:00

                      pffff...

                      pourquoi voudriez-vous que je fasse la critique d’un livre qui n’est pas sorti dans un article dont le sujet n’est pas le livre ?

                      vous me gonflez grave avec vos anathèmes outranciers : "désinformation", "malhonnêteté intellectuelle", "mauvaise foi manifeste", "torchon digne de l’extrême droite"

                      et vous voudriez vous autoriser à parler de qualité du débat démocratique ? vous connaissez l’histoire de la paille et de la poutre ? vous le faites exprès ou c’est maladif ?

                      sur le fond, vous remettez ça exactement dans les mêmes termes, donc je vous renvoie à la réponse que je vous ai déjà faite (ci-dessus).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès