Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségolène Royal candidate en 2012 ? ou si Solferino m’était (...)

Ségolène Royal candidate en 2012 ? ou si Solferino m’était conté...

Bonjour. Depuis quelques jours la médiasphère fait planer, tel un ballon sonde pour mesurer les réactions de l’opinion, un doute : « Est-ce que Mme Royal sera candidate en 2012 ? ». Est-il possible d’à la fois déclarer aux militants et aux Français en 2007 « quelque chose s’est levé qui ne retombera pas », et en septembre dernier, « je ne briguerai plus la tête du PS pour laisser monter d’autres générations » sans en faire planer un ? Regardons à quoi sert ce doute, amusons-nous au jeu des spéculations.

Au préalable, il est bon de se rappeler que le ballon sonde médiatique sert à mesurer la quantité et la teneur des réactions obtenues, notamment en ligne. Pour que le ballon sonde donne des résultats fiables, réellement issus de la population, on se passe de l’effet buzz organisé par les services de militants transformés en machines à poster des commentaires.

Ce qui implique, parce que l’on est dans le cadre du conflit des idées que l’on répète pour les imprimer dans les esprits sous couvert de conflits, l’usage de tactiques, comme celle consistant à être un imposteur en se "faisant passer" pour un « posteur » du « camp d’en face » afin de proférer au travers d’un pseudo et d’une IP modifiée, des arguments dégradants ou faibles sous la bannière virtuelle de l’adversaire, puis d’y répondre plus facilement « intelligemment », le tout en évitant les réelles questions, et notamment celles qui fâchent, littéralement noyées dans le flux.

Ainsi on peut tuer le débat en ligne au besoin, en noyant pendant les périodes de campagne électorale la parole des internautes seul(e)s devant leurs ordinateurs sous un flux de confusions entretenues vers l’exclusive des questions dont les réponses idéologiques sont préparées à l’avance par des agences spécialisées, doctement appelée « officine ».

Profitons donc du fait que ne nous ne sommes pas encore en 2012 et de l’accalmie du moment, pour regarder à qui et à quoi sert ce doute sur la candidature de Mme Royal.

Pour M. Royal et son équipe, ce doute permet de sonder le désir et le soutien populaire que génère sa personne, par le biais du nombre de réactions qui vont tendre vers l’expression d’un soutien, d’un réconfort, d’une compréhension, d’un amour, d’une foi et suivie d’une conclusion qui se résume souvent en un « tenez bon, on vous aime, on a besoin de vous. ». Les adresse de ces soutiens vont permettre de déterminer les concentrations géographique propices et les circonscriptions favorables, entre autres éléments.

Pour les adversaires au sein du PS de Mme Royal, ce ballon sonde permet de mesurer, avec la même « matière réactive non polluée par un buzz orchestré » comment les citoyens peuvent réagir à une autre candidature, notamment la leur, et de préparer les esprits à cette probable éventualité. Est-ce que ce qui s’est levé a finalement retombé ? Pour laisser la place à un autre discours ? Et si oui lequel ? Tenu par qui ?

Est-ce que les appels ou allusions répétés concernant la fin du PS, à un nouveau PS, à une refonte du PS, bref, à un changement, issu de nombreuses personnalités ces derniers mois, ne voient pas dans ce ballon sonde de quoi étayer leurs choix et convictions ? Si la population ne soutient pas Mme Royal vers une seconde candidature, alors... la place est disponible et il est temps de lancer la suite, la nouvelle offre politique de gauche, via un PS modifié et/ou un nouveau parti dé responsabilisé du passif du PS tout en gardant pour partie la même logistique, les mêmes personnes, et probablement les mêmes logiciels idéologiques lifter plus moderne, parce qu’on ne change pas d’équipe de penseur aussi vite que d’images et d’orateurs qui font jeunes en passant bien devant une caméra.

Il est politiquement probable qu’étant donné la pression exercée par le pouvoir en place, et sa façon de mettre en place de quoi exclure du droit aux assedics et au RSA, on ne détruise pas le PS pour garder un semblant de repère stable et rassurant autant que possible face au nouvel ordre moral du travail, si tant est que les personnes transformées en travailleur pauvre sous la menace de perdre le RSA , ou que les personnes qui ont cotisé pendant des années se voient privées de leur droit aux indemnisations en deçà de ce que la même somme prélevée leur aurait permis d’avoir de côté, sont dans une situation moralement acceptable.

Les mots choisis pour l’écriture du contenu des réactions, tout support d’écriture confondu, sont probablement enregistrés au sein d’une base de donnée, qui devient un champ lexical à lui seul, celui du comment parlent et s’expriment les sympathisant et militants. Cette base de donnée champ lexical est utile par la suite pour faire les discours adaptés au public, lui donnant ainsi l’impression d’une proximité et d’une clarté, par l’usage dosé de mots qui lui sont proches et familiers puisque ce sont ceux qu’ils utilisent.

Pour les adversaires de Mme Royal de l’UMP, cela permet de jauger s’il est raisonnable d’anticiper son adversité pour la campagne de 2012, d’apprécier ses chances de victoire, et d’appréhender s’il n’est pas judicieux d’inciter à sa candidature afin d’espérer obtenir une victoire comme la précédente.

L’autre possibilité étant d’inciter à une autre candidature qui devra faire face à la fragilité du PS et à la préparation d’une campagne présidentielle tout en imposant une nouvelle image, une nouvelle communication, une nouvelle gauche, autant dire que quand on connait le besoin de certitude et l’éventuelle crispation sur les repères stables en période de crise sur une population de votant d’une moyenne d’âge assez élevée, courir vers un probable échec en 2012 et une chance en 2017.

Pour la tendance anti matriarcale et anti autorité féminine de l’opinion publique, ce ballon sonde permet d’appréhender, au travers de Mme Royal, l’état des forces adverses en présence. Est-ce que souvent femme varie, même en politique ?

Est-ce que la volonté d’avoir une femme présidente est toujours une idéologie qui incarne un vent dominant dans l’idée du progrès que se font les militant au PS, ou au contraire, en voix d’essoufflement ? Est-ce que spontanément, instinctivement, on est plus rassuré en cas de situation de violence, de crise et de conflit, en se tournant vers un homme ou vers une femme, au-delà du talent et de la compétence ?

Pour l’autre tendance hostile au courant de pensée qu’incarne Mme Royal, celle qui le considère comme une doctrine morale non démocratique mais fonctionnaire et fonctionnelle, prêchant l’amour avec une tendance à rendre eunuque ses gardiens du temple et pour qui madame Royal incarne une grande prêtresse, cela permet de jauger si ce qu’ils considèrent comme une dérive religieuse sans transcendance ni réalisme est déjà en voie de finitude ou au contraire, continue sur sa lancée prosélyte.

Pour au contraire, les partisan(e)s de ce courants de pensée convergeant vers Mme Royal,( féminisme, anti homophobie, laïque dans une définition anti cléricale, etc...), dont l’adversaire commun est l’autorité masculine, avec des variantes identitaires ou cultuelle, mais dont le fondamental est d’être de type masculin, le ballon sonde du doute sur la candidature est une indication permettant de mesurer comment évolue leur cause, et de ré évaluer les tactiques et campagnes médiatiques de sensibilisations.

Ce ballon sonde s’accompagne d’une possible série de tests, comme par exemple ce choix de programmation d’une soirée sur France 2, dans le magazine « un jour un destin  », en voici un extrait, dont l’audimat, 9,2% est le plus faible de la soirée, comparé au 15,4% de la série « un village français » sur France 3 et les 31, 5% de la série des experts, des 15% de M6, entre autres.

Ce test permet de déterminer, toujours dans la logique du ballon sonde, combien de personnes du panel, ( il faut se rappeler que l’audimat est constitué à partir d’un panel à la représentativité inconnue) ont voulu savoir ce qu’avait à dire Mme Royal, et éventuellement changer leur habitudes de consommation média. Combien de personnes qui les semaines précédentes regardent les experts ou autres ont ce soir là changé de chaine, et combien de personnes qui ce soir là regardent les programmes habituel de France 2, sont parties regarder d’autres programmes.

Fort de ces indications, dont la liste dans cette article est non exhaustive, chacun ayant les moyens d’y accéder se fera une appréciation plus précise des décisions à prendre maintenant pour la campagne de 2012, quel que soit le camp, et bénéficie ainsi d’un avantage tactique issue de cette prise de pouls de l’opinion publique sur l’ensemble de ceux qui ne pouvant anticiper seront dans l’obligation de développer des stratégies politiques et des discours qu’en réaction.

Ils donneront ainsi inexorablement l’impression, parfois avérée, d’être dans l’improvisation des suiveurs, aux réactions prévisibles et contrées d’autant plus facilement qu’elles sont anticipées de longue date par des personnes ayant eu le temps d’assimiler et de mettre en bouche les sujets de débats choisis.

amicalement, barbouse.

PS : Quand on se demande comment on fait pour avoir toujours un coup d’avance en campagne électorale, comme le mentionne madame Dati dans cette vidéo, à partir de 5mn 40, j’espère que cet article spéculatif fournit quelques éléments de réponses possibles à défaut de vérifiables :))

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 22 octobre 2009 11:33

    Oups là Barbouse ! Un article sur Madame Royal, Les chiens de droite comme de gauche vont se déchaîner et le procès en cruchitude va repartir. Il est vrai que demander un contrôle des élus par les citoyens et faire de la démocratie participative (Je ne prend que ces deux sujets) a de quoi faire bondir les élus actuels qui ont depuis longtemps confondu pouvoir et délégation de pouvoir. Malheureusement une majorité de personne l’a jugé sans prendre connaissance de son programme. Ce même programme reprit actuellement point par point par un parti socialiste à cours d’idées. Entendons nous bien, je ne dis pas que Madame Royal est une sainte, ni qu’elle apporterait des solutions à tous les problèmes actuels (faut pas rêver), mais elle est certainement plus humaine, plus sociale et plus respectueuse de la démocratie que sa majesté monarchique Sarko 1er, ce qui, entre nous, ne demande pas beaucoup d’effort.

    Amicalement

     


    • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 12:27

      bonjour gabriel,

      a me relire je me suis rendu compte que finalement c’était plus un article sur le comment décrypter la séquence médiatique du moment via le doute sur la candidature de Mme Royal que sur sa démarche politique.

      Personnellement, je crois qu’elle n’est pas dans une quête de pouvoir, mais une quête d’amour, et que cette vision est dangereuse. Une femme qui s’extasie d’être aimée même quand elle a perdu n’est pas tout à faite lucide en politique, selon moi. Nous ne sommes plus dans la volonté politique de changer les choses concrètement, mais d’être aimé supérieurement...

      Pour être plus humain, notre président est obligé de faire des malaises vagals en pleine dernière étape du tour de France...

      no comment :))

      amicalement, barbouse.

       


    • Gabriel Gabriel 22 octobre 2009 12:47

      Personnellement, je crois qu’elle n’est pas dans une quête de pouvoir, mais une quête d’amour... 

      Barbouse, je ne suis pas un doux rêveur, mais n’est ce pas justement ce manque d’amour qui nous fait actuellement tous crever ? Certes cela n’est pas une attitude, si tel est le cas, pour gouverner mais permet moi de douter que Madame Royal soit une illuminée.

    • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 14:57

      gabriel,

      la volonté d’agir pour être aimé n’a pas pour monopole les illuminés, loin de là, mais disons que quelqu’un qui cherche essentiellement a être aimé en politique est quelqu’un qui n’a pas forcément la force de prendre des mesures peu populaire mais nécessaire, ou s"y prendre mal,

      hors faire de la politique étant aussi parfois cela, disons que ce n’est pas le profil le plus sérieux pour le job. Quand au manque d’amour, j’ai cru remarquer que ce n’était pas tant son manque, mais son manque de définition fiable.

      amicalement, barbouse.


    • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 12:28

      Bonjour Calmos,

      vous oubliez le professeur qui s’est suicidé, il y a pas qu’a France Telecom où la pression de certain leadership engendre l’irrémédiable.

      amicalement, barbouse.


    • Gabriel Gabriel 22 octobre 2009 12:39

      Calmos,

      Je connais vos idées, je les respecte mais je ne les partage pas. j’aimerais simplement que vous soyez un peu plus honnête et équilibré dans vos propos et remarquiez que notre bien aimé monarque pousse le bouchon un peu loin. Il déshumanise et désolidarise notre société sans parler de sa conduite autoritaire qui traine notre démocratie dans la boue.

    • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 12:49

      pour reprendre l’expression d’un copain de bistrot :

      « A y regarder de prêt, a partir où on c’est retrouvé coincé entre la nouille et le fayot, on était sur d’avoir mis les pieds dans un mauvais plat »

      amicalement, barbouse.


    • Gabriel Gabriel 22 octobre 2009 13:31

      Il n’est pas bon que le pouvoir d’observer se développe plus vite que l’art d’interpréter.


    • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 13:46

      gabriel,

      ton sens de l’aphorisme bien placé est un art :))

      et je prend cette leçon a bon compte, tirer les mauvaises conclusions d’un bon constat est un piège inévitablement tendu :))


    • LE CHAT LE CHAT 22 octobre 2009 12:11

      salut Barbouse ,

      avec ce que A2 avait programmé pour un mardi soir , faut pas s’étonner que téhéfin a fait un carton avec Horacio Caine ce soir là  ! heureusement que Sylvain Reboul était là pour booster l’audimat !  smiley


      • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 12:34

        salut le chat :))

        a quand un épisode des experts a neuilly sur Teufeu1 ? :))


      • LE CHAT LE CHAT 22 octobre 2009 12:41

        j’avais bien aimé les experts en chti à Berck plage dans Cauet démonte la télé , avec les bandes « in’ passe ’pon » à la place des « do not cross » habituels ! MDR


      • jps jps 22 octobre 2009 13:12

        c’est l’ensemble des émissions politiques qui subit, depuis la rentrée, une certaine désaffection du public. La meilleure audience a été réalisée par ségolène Royal avec 9,2%
        exemples sur Dimanche+ 
        Rama Yade et Vincent Peillon avait fait 7,1 %.
        Martine Aubry/Jean-Louis Borloo 7,1 %.
        C’est toujours comme ça à mi-mandat. Tant que nous sommes loin de la présidentielle, les téléspectateurs se désintéressent de la politique.


      • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 19:31

        @ JPS,

        vous avez raison, et c’est bien pour cela qu’en général les ballons sondent durent sur une période et non une soirée ou un seul test.

        vous savez chaque personne du panel audimat est ciblée, fichée et censé être représentatif, tout en répondant régulièrement a d’autres sondages rémunérés, bref, si en période de calme politique, après 3 semaine de scandale, l’apparition télévisée de Mme Royal n’engendre guère un évènement, et il suffit de voir combien de fois la vidéo « buzz » de l’émission a été visionné pour se rendre compte de l’impact, chacun tirera des conclusions qui s’imposent.

        combien de personnes ont zappé pendant l’émission ou sur l’émission, quel profil, etc.. autant de données qui sont utiles...

        Par exemple aussi, les réactions anti sarkozyste postées sans pour autant défendre Mme royal veulent dire que quiconque est au 2 eme tour a une chance d’obtenir leur vote. etc..


      • blackmetal 30 octobre 2009 23:38

        Un match de ligue 1 de milieu de classement, n’intéresse que les locaux, ou peut être France 3 Bouse.


      • franck2010 22 octobre 2009 12:14

        Calmos fait dans le détail comme à son habitude....

        Plusieurs erreurs de SR. Au moment où elle est mieux vu sur le web, sa sortie sur le ’ lobby internet ’ est stupide... Et quand les médias l’assassinent moins, elle s’entoure de proches qui brouillent son discours.

        Plus probablement si Villepin sort indemne aujourd’hui du tribunal, faute de grives à gauche, on aura un merle...concurrent sérieux à droite de la petite frappe de l’Elysée.


        • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 12:46

          Bonjour franck2010,

          Effectivement, De villepin, quelque soi la verdict, a sérieusement marqué des points dans l’estime populaire. Il incarne, qu’on le pende a un croc de boucher un non, un certaine idée du patriotisme et du savoir être positivement Français. Il a un coté « ce qu »on a aimé chez Chirac", aussi.

          j’apprécierai qu’au nom de l’intérêt souverain de la nation a être une démocratie avec un véritable contre pouvoir, villepin,Bayrou, Dray, ségolène, Aubry, et quelque autres, se rendent compte qu’il y a une véritable carte a jouer, et une réelle chance de victoire, car ce qui manque le plus, ce n’est pas des partis naissants ou à bout de souffle, mais un véritable casting gouvernemental fiable et crédible.

           amicalement, barbouse.


        • Iren-Nao 22 octobre 2009 13:45

          Vous avez raison sur ce plan, mais un casting ne fait pas une equipe si il n’y a pas de metteur en scene, c’est bien la la force de sarko, c’est lui le Boss.

          Chez les autres....a part Villepin qui est plutot seul, les autres font surtout la preuve qu’ils sont des diviseurs plus que des rassembleurs.

          On est pas sortis de l’auberge.

          Iren-Nao


        • logan 22 octobre 2009 23:11

          Quelle politique pourrait bien résulter d’un gouvernement avec De villepin, Bayrou, Royal et Aubry ?

          On voit ce que ce genre d’alliance arc-en-ciel a pu donner dans les autres pays européens.

          Plutôt qu’un casting, je pense qu’il faut faire son choix par rapport à un projet politique. Et évidemment personnellement c’est un projet de gauche et de transformation radicale de la société qui m’interesse.

          Je veux une VIème république vraiment démocratique où plus aucune grande décision n’échappe aux citoyens.
          Je veux une économie tournée vers la satisfaction de nos besoins, et qui anticipe l’avenir notamment en se transformant pour faire face au défi écologique.
          Je veux un rapport entre les pays basé sur la coopération et non plus sur la concurrence.

          Ce n’est assurément pas un tel gouvernement qui peut apporter de tels changements salutaires. Le gouvernement dont vous parlez sent le conservatisme c’est à dire le festival de mesurettes insignifiantes à plein nez.


        • catastrophy catastrophy 22 octobre 2009 15:57

          Deux erreurs de SR : 

          - Avoir déserté le combat politique pour une stratégie « people ». 
          - S’être mis en marge du PS.

          En 2012 :
          NI ZORRO NI ZORRA !!!


          • Internaute Internaute 22 octobre 2009 16:20

            SR joue un jeu dangereux avec les médias. Cette semaine, une émission entière lui a été consacrée par Delahousse. Le film de sa vie nous a été présenté puis une courte conclusion a été faite avec elle. J’ai trouvé le documentaire trés bien fait et fort intéressant mais totalement déplacé dans le contexte de la politique. On a assisté à une introspection intimiste sur les ressorts profonds de Ségolène, tout à fait dans le style télé-réalité.

            Il y a pourtant plein de sujets brûlants qui intéressent le public et qui n’ont pas été évoqués : mondialisme, réforme du système monétaire international, immigration, réforme des collectivités locales, guerres étrangères, soutien à l’Israël, dépravation des ministres.

            Au lieu d’une femme politique on a vu une star raconter sa vie sur le divan d’un psi. Peut-être qu’elle réussira à vendre aux enchères sa petite culotte plus cher que celle de Madonna mais de là à diriger le pays, il faudra qu’elle explique ce qu’elle compte faire une fois arrivée à la fonction suprême.


            • herve33 22 octobre 2009 18:39

              @internaute
              Il y a pourtant plein de sujets brûlants qui intéressent le public et qui n’ont pas été évoqués : mondialisme, réforme du système monétaire international, immigration, réforme des collectivités locales, guerres étrangères, soutien à l’Israël, dépravation des ministres.

              Vous avez terriblement raison , Ségolène Royale , ressemble comme deux gouttes d’eau au niveau « vide politique » à Sarkozy .

              Avec ce vide , il n’y a pas trente six solutions , c’est faire du people , de la communication , un bel emballage avec rien dedans .

              Le jour où les politiques auront compris que les citoyens veulent une Europe démocratique où les décisions sont prises autrement que sur l’unique critère de rentabilité des marchés .
              Lorsque l’humain sera remis au centre , peut-etre que les politiques regagneront la confiance des électeurs .

              A l’heure actuelle , les politiques sont comme les vampires de la finance , des parasites qui sucent le sang de leurs concitoyens .


            • Harmonie 22 octobre 2009 17:01

              Espérons que d’ici les prochaines présidentielles , on aura un ou une candidat(e) qui tiendra la route parce que sinon, le petit bonhomme a toutes ses chances !!!! pour l’instant, pas grand monde pour lui tenir tête ! j’ai peur !!!!


              • Thucydide Thucydide 22 octobre 2009 22:12

                Ce soir, le petit bonhomme vient de s’en ramasser une belle, la mi-mandat n’est vraimant pas terrible pour lui, et je doute fort qu’il soit capable de redresser la barre avec la tempête qui s’annonce dans les deux années qui viennent.
                J’ai le sentiment qu’il n’y a plus grand monde prêt à lui passer ses incartades et il nous a montré de quoi il est capable dans le genre...

                Entre Lefebvre, Morano Hortefeux et Besson, il ne manquera pas d’occasions de se faire aimer comme il le mérite, je n’ai jamais vu de politiques aussi soucieux de donner envie de flanquer des baffes.


              • FlorenceM 22 octobre 2009 17:28

                Msieur Internaute, ben voyons « vendre sa petite culotte », il y a dans cette série plein de portraits de politiques faits sur le meme mode (discutable) mais personne n’a accusé les hommes politiques portraiturés intimement de vouloir vendre leur caleçon. 

                Ce type de portrait montre d’où vient la force et la détermination.
                D’où vient ton intelligence cachée derrière la stigmatisation d’une femme à travers sa « petite culotte, », t’as pas besoin d’une femme comme présidente mais d’une maman pour t’apprendre le respect.

                catastrophy, qui du troupeau d’éléphants du PS a toujours marginalisé pour affaiblir quiconque sortait du lot.
                Qu’on l’aime, l’approuve ou pas, Sego a bien plus de courage et de dignité que l’ensemble des éléphants réunis.
                Il faut voir d’où elle est partie, avec un père colonel d’extreme droite catho et le travail sur elle qu’elle a du faire pour en arriver là, conquérir une indépendance intellectuelle et économique quand on est promise à être mariée sans passer par la case études, ça apprend à aller chercher profond en soi.
                 Quand les éléphants sont de gentils bourgeois qui n’ont pas eu à se battre pour étudier et bouffer, les gens savent faire la différence. On reproche jamais à un homme de vouloir le pouvoir, pour une femme ça devient tout de suite pathologique. La communication médiatique les pousse tous dans des stratégies de séduction, tous. Un gros moche maintenant ça ne passe plus.
                Ah le sérieux du job, oui ça se discute mais le doute n’est mis que sur Sego.
                En quoi Sarko ou Strausskan sont-ils plus sérieux ? Diriger le FMI, le fond qui siphonne les pays pauvres par la dette, la grande classe !

                Le trajet de Sego, très peu l’ont fait, et ça fait toute la différence. Ils se prennent pour des éléphants, ils sont des cloportes. Et ce n’est pas ça qui va l’empecher de continuer à se laisser guider par l’Amour. C’est quand même comme ça qu’on éduque le mieux ses enfants et qu’on vit le mieux sa présence sur terre. Et qu’on essaie d’être juste et de voir loin.
                C’est bien ce que donnent les artistes sur scene, chez nous on écoute nos artistes et pas des discours politiques et pourtant ces artistes sont encore le meilleur lien entre nous sur terre.
                Les seuls à nous faire encore nous déplacer et réunir. Si c’est pas politique ça ? c’est au coeur

                Que Sego se présente ou pas, ce n’est pas un conte de Solférino, ceux qui ne voient que de la pipolitude seront étonnés de la détermination intérieure qui fait que non ce n’est pas pour jouer les stars. Encore une fois je ne suis pas cliente.
                Après tout ce qu’elle s’est pris sur la gueule, à sa place on ne serait pas nombreux à tenir encore debout. Quand les militants (dont je ne suis pas) votèrent pour elle au sein du PS, les réactions d’une misogynie qu’on croyait enterrée signèrent le début de la fin du PS. Le fantôme des petits goujats domestiques plane toujours sur eux.
                ça n’est pas dit pas les sondages mais oublié de personne.

                D’où viennent les gens, comment ils ont ramé pour en arriver là, on les classe bien vite dans « stratégie people » , on pense stratégie des sondages sans penser que rachida dati, rama yade, eva joly, sego, elles ont juste été obligées de déplacer des montagnes là où les hommes se sont laissés porter. Leur popularité ne vient pas en premier d’une stratégie mais du trajet effectué.
                Sego a encore du désir. le PS n’a plus d’avenir, y’a pas photo.

                Si on appliquait la sévérité de jugements sur Ségo aux hommes politiques, aucun ne serait encore là. ça n’en fait pas quelqu’un de meilleur, mais ça disqualifie les attaquants.

                • Gabriel Gabriel 22 octobre 2009 18:36

                  @ FlorenceM,

                  Je perçois colère et agacements justifiés dans vos propos. Il est exact qu’elle en a pris plein la gueule et très peu sont ceux qui auraient pu en encaisser autant. Cela prouve une force de caractère peu commune. Aux vues de certaines accusations ou réflexions qu’elle a reçu, le machisme a encore de beaux jours devant lui. Comme vous dites, on l’aime ou on ne l’aime pas, peu importe, chacun ses choix (Tout comme vous, je ne suis pas encarté) mais il faut lui reconnaître une certaine humanité dont sont pratiquement dépourvu tout ceux qui nous gouverne actuellement. Pour citer Pascal je dirais que : »Le problème, c’est que nous ne savons plus rester tranquillement assit dans une chambre à réfléchir… » Chaque jour les hypnoses télévisuelles distillant de fausses vérités oriente l’opinion public.   


                • Internaute Internaute 22 octobre 2009 19:08

                  Vous interprétez bien mal mes propos. J’ai cité la vente de sa petite culotte aux enchères en concurrence avec Madonna pour stigmatiser le choix de ce qu’elle a voulu présenter au public qui, a mon avis, n’a rien à faire dans un débat politique. Lisez aussi le reste.

                  J’ai découvert le couple Ségolène-Hollande au travers de ce documentaire et je les trouve formidables. On pourrait faire un beau film sur leur réussite en couple. Cela finit mal mais on pourrait couper la fin.

                  Il se trouve que je vote plutôt à droite (même à l’extrême) et j’attend des hommes (au sens générique du terme) politiques qu’ils m’expliquent en quoi voter pour eux améliorerait mon sort, celui des mes concitoyens et celui de la France. Ce genre de documentaire est pour moi contre-productif.


                • zigpus 22 octobre 2009 17:36

                  wait and see !!!

                  On a vu ce que donnait les 52% sarko !
                  Qu’aurait-il pu y avoir de pire ???


                  • frédéric lyon 22 octobre 2009 18:42

                    Le problème de Ségo est de continuer à exister jusqu’en 2012.


                    Fort heureusement « Gala » et les emissions pipeules de la télé sont la pour l’aider et ce sera bien le diable si Pierre Bergé n’arrive pas à faire publier sa photo au moins de temps en temps.

                    Mais cela sera-t-il suffisant pour en faire une candidate crédible pour 2012 ?

                    Pas sûr. Elle ne sera qu’une possibilité parmi d’autres et elle soulèvera sans doute beaucoup trop d’opposition dans son propre parti.



                    • tvargentine.com lerma 22 octobre 2009 19:13

                      Qui à gauche « croit » encore à Ségolène ROYAL qui réduit les partis de gauche qui se sont ridiculisés à la soutenir comme candidate à la Présidentielle

                      Une faillite du marketing

                      http://www.tvargentine.com


                      • docdory docdory 22 octobre 2009 19:38

                        La candidature de Ségolène Royal serait tellement suicidaire pour le PS qu’elle aboutirait inéluctablement à un deuxième tour Sarkozy vs Marine Le Pen en 2012 .

                        On aurait en effet un premier tour de ce genre :
                        Sarkozy 19% Villepin 10 % ( personne ne doute un seul instant qu’il se présentera contre Sarkozy s’il n’est pas déclaré inéligible dans l’affaire Clearstream ) Bayrou 10% Duflot 8 % Royal 12 % , autre candidat PS 8 % ( car il y aurait 2 candidats PS dans l’hypothèse Royal) Mélenchon 10 % Besancenot 5 % Dupont Aignan 5 % ... resterait Marine Le Pen avec 13 % ...

                        • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 22 octobre 2009 20:42

                          bonjour,

                          la répartition de vos % est assez éloigné d’une élection classique, en général la disproportion entre les extrêmes- le centre et le duo pôle est plus grande. Vous misez sur un éclatement des voix là où on va sans doute prêcher encore le vote utile, l’union, etc.. et rabattre quelques % de chaque coté vers le duo pôle, comme d’habitude non ?

                          amicalement, barbouse.

                           


                        • docdory docdory 22 octobre 2009 23:46

                          @ Barbouse


                          Je pense que Villepin va se présenter et réunira les voix de gens qui pensent que la gauche est nulle, mais ne veulent surtout pas voter Sarkozy.
                           Je pense que la candidate probable des verts , Cecile Duflot , va en énerver plus d’un, et donc ne réunira pas les voix d’Europe Ecologie aux précédentes élections. 
                          Je pense que si Royal se présente , il y aura une scission du PS avec deux candidats , qui feront un total supérieur à celui d’un seul candidat PS , mais par contre ne seront ni l’un ni l’autre en position d’aller au second tour.
                          Je pense que Bayrou ne fera pas tellement mieux que son score aux européennes, car trop notoirement pro-UE .
                          Je pense que Mélenchon à le vent en poupe, comme die linke en Allemagne , alors que Besancenot commence à lasser.
                          Je pense que les souverainistes anti -TCE en général devraient faire carton plein, et que l’on a pas assez souligné le bon score de Dupont-Aignan aux européennes, qui va se confirmer et s’amplifier nettement.
                          Je pense enfin que Marine Le Pen, si elle se démarque des insanités de son père , et si elle fait deux ou trois coups médiatiques style dénonciation de Frédéric Mitterrand, risque d’élargir la clientèle de ce parti à des gens qui ne sont pas ses électeurs habituels, en particulier dans l’électorat féminin.

                        • Thucydide Thucydide 22 octobre 2009 22:02

                          Compliqué, pour Dame Ségolène.

                          Pour l’instant, elle a raison de se tenir en dehors de la pétaudière PS, la pauvre Martine ne sait plus comment s’en dépétrer, elle a pris la place pour empêcher l’équipe de l’autre de s’emparer de l’appareil, mais voilà : elle se retrouve quasiment seule aux commandes d’un engin fou qui n’a plus de freins et menace à tous moments d’aller dans le décor.

                          Ségolène prend moins de risques en restant sur le trottoir et laisser passer le défilé morbide des éléphants et des quadras se bousculer, en route vers leur cimetière.

                          D’autant qu’il est de plus en plus évident qu’à droite, la belle union de façade est si sérieusement compromise que la question n’est pas de savoir si ça va se disloquer mais quand cela va-t-il se disloquer. Les paris sont ouverts.

                          Et pour Mme Royal, tout le problème sera d’entretenir un contact soutenu avec l’électorat (il ne saurait être question des militants PS dans son cas, ce serait suicidaire) afin de durer pendant les deux années qui restent à écluser avant la campagne.
                          Et cela est loin d’être gagné, les désordres droitiers étant particulièrement à même de faire surgir non seulement des pointures respectables, mais surtout d’incessants coups de théâtre face auxquels tenir la vedette de l’actualité sera un vrai tour de force.

                          Elle en est sans doute capable, et elle a déjà surpris par un talent certain à recentrer les débats autour d’elle, mais en 2012, ce ne sera plus du tout la même chose car autant sur les plans international que national, la donne ne sera plus la même et les règles du jeu risquent fort d’avoir changé du tout au tout.

                          Si sa manœuvre merdoie, elle s’en remettra parce que de toutes façons elle n’aura pas fait un vilain parcours et nous passerons à autre chose.

                          Jospin a connu bien pire, notre pays aussi.


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 octobre 2009 02:21

                            Slu Mickaël,

                            mon rêve, un deuxième tour Ségo / Marine tu imagines, deux femmes !

                            Mais d’ici là, ça va tellement diaboliser à tout va avec les 292% d’augmentation du budget communication de l’Etat qui a déjà acheté la presse...

                            D’ici là ça va tellement diaboliser http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-an-de-repit-entre-deux-fois-63581&nbsp ; qu’une nouvelle guerre mondiale pourrait encore éclater...

                            D’ici là ils vont instituer le http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=23981 kerpo menteur et se baser dessus pour pirater notre organe numérique et inventer le vote numérique menteur...

                            Mais d’ici là, ils vont finir par admettre qu’ils sont tous petits devant l’immense vague d’internautes clairvoyants et peu dupes au point d’arriver à faire renoncer le fils en chef de prendre le contrôle de l’EPAD sous un concert silencieux mais retentissant...

                            D’ici là il pourrait bien mourir d’un arrêt brutal du coeur...

                            Amicalement bien sûr. L.S.

                            .


                            • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 23 octobre 2009 12:21

                              un deuxième tour ségo marine, c’est sur le papier un bon match mais franchement je ne suis pas sur que j’aimerai en être le spectateur :)) Juste en débat, genre face à face, cela me suffirais amplement :))

                              amicalement, barbouse.


                            • Henri François 23 octobre 2009 07:36

                              A vous lire (en diagonale), vous engueuler ou vous congratuler, à voir le nombre de réactions, prouvent peut-être que la SR existe toujours et qu’on le veuille ou non, aux yeux de tous, qu’on l’aime ou la déteste, elle paraît actuellement bien plus crédible sur le plan de l’opposition politique que le PS et autres « microcosmes » de gauche.


                              • pasdessous 23 octobre 2009 09:10

                                d’accord avec henri francois. a noter aussi que SR a fait 47 % a l’election presidentielle sans le soutien du PS qui n’a fait que la laisser se debrouiller seule.

                                plutot sarko qu royal s’extasier les bobos


                                • Thucydide Thucydide 23 octobre 2009 09:38

                                  J’aimerais bien un match Royal vs de Villepin

                                  Pour que le débat politique retrouve enfin des accents de dignité dans notre pays


                                  • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 23 octobre 2009 10:18

                                    Excellent article qui montre la complexité et l’ambivalence tactiques des différents acteurs du jeu politique dans la présentation médiatique de l’offre politique (ballon « testeur ») .

                                    Petites remarques en ce qui concerne l’émission sur et avec SR (A2) :

                                    1) Elle n’était pas centrée sur l’offre politique et programmatique qu’elle incarne par ailleurs, mais sur sa capacité personnelle à affronter l’adversité, y compris de la part de ses amis, sans renoncer à ses valeurs ;ce qui est une condition de sa crédibilité personnelle comme dirigeante politique, ce que l’on appelle après Aristote son « charisme propre » dans un régime institutionnellement présidentiel.

                                    2) Près de 10% de spectateurs dans ce genre d’émission, en dehors de toute campagne présidentielle, est, pour tous les spécialistes, un succès ; il faut comparer, non avec les autres émissions des autres chaines à la même heure, mais avec celles de même nature avant et après celle-ci. De ce point de vue cette émission a rempli son attente.

                                    3) il faudrait donc faire une enquête de satisfaction auprès de ceux qui ont vu l’émission et savoir les raisons de leur (in) satisfaction pour en conclure quoi que ce soit sur le plan politique.

                                    La rigueur n’est pas ce qui étouffe la plupart des commentaires négatifs : Il y a manipulation sur fond d’absurdité rationnelle dès lors que l’on affirme le succès des clous sur les pommes de terre pour en conclure que les clous sont préférables pour se nourir !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès