Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségolène Royal : la force tranquille

Ségolène Royal : la force tranquille

Cette femme, Ségolène Royal, a quelque chose de particulier. Cette force est indécelable par les vrais aventuriers nourris aux sondages scabreux et autres phallocrates. On peut ajouter à cela, la jalousie d’une femme qui ne s’est jamais vraiment battue en politique, mais, est héritière d’un grand homme, son père, Jacques Delors, et aussi de l’ancien Premier-ministre, Pierre Mauroy, qui lui a cédé son fauteuil lillois. Suivez mon regard ! Si Ségolène Royal était née dans les années qui suivaient la mort de François Mitterrand, probablement, on allait parler de réincarnation. Néanmoins, c’est son héritière en vrai, sa fille, avec moins de cynisme et plus d’humanité. C’est celle qui veut véritablement ouvrir le Parti socialiste aux minorités, celle qui a fait exploser son compteur en banlieue lors de la dernière élection présidentielle.
Ségolène Royal a du chien. Un flair optimal. Une force et une résistance à toute épreuve. Elle l’a encore démontré ce week-end. Désormais, au Parti socialiste, tout le monde sait qui veut le rassemblement et qui ne le veut pas. Refuser sa main tendue, c’est aussi une façon de diviser le parti, en déniant la démocratie et les règles internes, portée par la direction actuelle qui stipulait bien sûr que, la liste qui arriverait en tête au premier tour de la course au premier secrétariat du parti, devait voir les autres se rassembler autour d’elle. Donc, en principe, les autres devaient se rapprocher de la liste E, goupillée par la dame du Poitou-Charentes.
 
La presse hexagonale, en voulant prendre ses lecteurs et les militants socialistes pour des gobe-mouches, s’est encore royalement trompée. Ici, dans un article prémonitoire, il n’y avait pas besoin de faire des prédictions à la Nostradamus, connaissant ce qui se passait dans les fédérations, de l’issu du Congrès anti-Ségolène de Reims, je savais que le front des bras cassés allait accoucher d’une souris.
 
Ségolène Royal fait peur. Evidemment, quand on sait que les jeunes de banlieue qui représenteront en 2012, près de la moitié des électeurs sont pro-Ségolène, considérant la « sympathie » de ces lieux oubliés par la République avec les atermoiements du pouvoir actuel, on peut aisément comprendre que la presse élude cet aspect. Il faut être sur le terrain, et non jouer les psittacidés de service et crier avec les loups, qui ne maîtrisent rien en fin de compte, mais aboient. Rien ne sert de rester dans des bureaux feutrés, et faire la leçon aux gens du terrain.
 
N’oublions pas que les battus d’hier, comme Dominique Strauss-Kahn, qui devrait s’installer à Washington pour éviter un futur camouflet au sein du Parti socialiste, malgré le recrutement de quelques sarcellites/sarcellois siffleurs lors des meetings, doivent rabattre leur caquet. Comme l’a fait intelligemment Bertrand Delanoë, favori des sondages. Ils ont voulu justifier leur complot en arguant que Ségolène Royal a perdu l’élection présidentielle et veut se rapprocher du Modem de François Bayrou. Je pense à Laurent Fabius aussi, qui est resté plutôt discret, en apportant son soutien à Martine Aubry. Que dire de Benoît Hamon, jeune loup aux dents longues qui rayent presque le parquet ? Il se lance dans un combat inutile qui va probablement obscurcir son avenir politique.
 
Certains semblent avoir oublié cet épisode de la Vienne où, au forceps, Ségolène Royal avait renvoyé l’ancien Premier-ministre, Jean-Pierre Raffarin, à ses chères études. Oublié aussi la défaite des éléphants lors des primaires socialistes de 2007 où, deux caciques du Parti socialiste, avaient eu la leçon de leur vie. C’est encore ce qui se passera jeudi ou vendredi, malgré les messes de minuit, les raccourcis morbides, les discours mortifères, la calomnie ou les basses besognes. La socialiste a d’ailleurs mis en ligne, sa profession de foi. Une réactivité qui en dit long sur sa préparation, loin de l’amateurisme et l’improvisation des autres.
 
Discours de Ségolène Royal hier à Reims :
 


(crédits photo/AFP)

>>> Allain Jules

Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (127 votes)




Réagissez à l'article

157 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 17 novembre 2008 10:05

    Ah ! la semaine des guignols à Reims...On attend la suite avec impatience. Rire est bon pour la santé. smiley


    • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 10:13

      @ Taverne des Poètes,

      C’est vrai que c’était comique. La vérité c’est que ce sont les adversaires de Ségolène Royal qui ont joué ce jeu morbide.


    • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 10:15

      Waouh !

      Déjà des votes négatifs !

      C’est à croire q’ils/elles ont lu. Amusant comme le Congrès anti-Ségolène. Comme je m’amuse !


    • spartacus1 spartacus1 17 novembre 2008 10:33

      C’est vrai, comme l’auteur le dit : "Cette femme, Ségolène Royal, a quelque chose de particulier. ".

      Chaque fois que je l’entends, j’ai l’impression d’entendre un pasteur (quoique agnostique, je suis d’extraction protestante).
      C’est à dire d’une chose assez loin de l’idée que je me fais d’un parti politique de gauche.
      Personnellement, je mets en premier lieu la justice sociale, la charité n’étant que le service après-vente de l’injustice.


    • stephanemot stephanemot 17 novembre 2008 10:34

      moi, c’est Sego qui m’amuse.

      et ce qui m’afflige, c’est que tant de personnes persistent a la suivre apres ses aveux : http://blogules.blogspot.com/2007/06/foutagedegueulitude.html

      vous avez le droit d’aimer Segolene, mais n’oubliez pas que politiquement et mediatiquement, c’est une creation de Nicolas Sarkozy.


    • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 10:42

      @Stephanemot,

      Désolé, vous écoutez un peu trop les médias. Attention, si vous suivez bien l’actualité, vous comprendrez que ces derniers se trompent toujours sur cette femme.

      Plus dure sera la chute de ses adversaires qui ne veulent rien respecter.


    • Cug Cug 17 novembre 2008 11:01

       L’avenir (pas son désir) est dans la chute du PS smiley
       Merci Ségo ....
       Quand en 2012 elle fera alliance avec Bayrou et aura - de 10/15 % au premier tour , nous verrons qui rigole ...


    • Calito 17 novembre 2008 13:57

      Je demande que le commentaire de morice soit supprimé.
      On n’a pas à insulter un candidat quel qu’il soit.
      Un peu de respect !

      Morice, lit les programmes avant de dire des énormités.


    • Cug Cug 17 novembre 2008 14:37

      Ségo vient de se faire ... par Delanoé !

       Qu’est ce qu’on se marre ... smiley


    • Je suis Fantomas 17 novembre 2008 10:14

      @ l’auteur

      Felicitations ! Vous etes un vrai fan !
      C’est l’une des plus incroyables couches de pommade que j’ai jamais vu !  smiley

      Serieusement... Sans entrer dans la polemique gauche/ droite ...
      Ne voyez vous pas que segolene royal ne roule que pour son interet (financier) personnel ?
      N’entendez vous pour la litanie de betises et de lieux communs qu’elle repete sans fin ?

      Cependant, elle sait choisir son chirurgie esthetique, elle n’a jamais été aussi jeune !


      • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 10:18

        @ Fantomas,

        Pas fan. Mais, en phase avec mon époque, pas celle dictée par les médias. Que proposent les autres ? Rien.

        Je m’aligne dans une politique qui fait en sorte que toutes les couches sociales et ethniques soient réunies. C’est son projet. Les autres ? La même ligne hypocrite et condescendante.





      • spartacus1 spartacus1 17 novembre 2008 10:39

        Vous dites : "Je m’aligne dans une politique qui fait en sorte que toutes les couches sociales et ethniques soient réunies. ".

        Parce que pour vous, les Lagardères, Bouton, Bouygues et autres Decaux ont strictement les mêmes intérêts qu’un smicard ou un chômeur ?
        On est tous dans le même bateau ?
        Pour vous la lutte des classes est une notion dépassée (comme voudraient le faire croire les sus-nommés) ?

        Allez raconter vos fariboles ailleurs !



      • mikaboom 17 novembre 2008 10:44

         La lutte des classes, c’est du pipeau absolu......tout autant que Ségolene. 

        Allez donc voir ce qu’est la lutte des classes à Cuba et en Corée du Nord.



      • stephanemot stephanemot 17 novembre 2008 10:45

        Les seules idees sensees et coherentes dans le non-programme a geometrie variable de Royal appartiennent a Bayrou.

        A l’image des simplets Republicains fascines par Sarah Palin, les plus credules perdent leur temps a adorer cette Bernadette Sous-Bayrou : c’est grace a eux que le Parti Socialiste et le GOP ne sont pas prets de se reformer : http://e-blogules.blogspot.com/2008/11/sarah-palin-and-segolene-royal-syndrom.html


      • Absurde Absurde 17 novembre 2008 10:55

        Ségo, elle passe bien dans le poste, ça s’arrête là. Pour le reste, elle aligne des tonnes de divagations mystico-hystéro-masturbatoires qui n’illusionnent que ses happy fews et ses futurs éventuels aparatchiks. En fait je crois que le PS ne se cherche pas un chef ou une cheftaine mais bel est bien un(e) présidentiable histoire de se refaire une alternance au service des éternels bons copains du PS, je n’ai pas dit le populo, les classes moyennes, les petits vieux, les prolos et encore moins les exclus voués au STO... pardon, au RSA, formidable machine à fabriquer des travailleurs pauvres que le PS s’est empressé d’encenser, soucieuse comme à son habitude de marquer son intérêt pour le social... !
        Ségo ? Ben ouais, y’a qu’elle. Hamon est trop à gauche et sans doute trop intello pour convaincre les masses, Delanoë est gay (ça la fiche encore mal auprès d’un certain électorat qui hélas ne se gêne pas d’aller voter, même si par ailleurs Delanoë est pro-libéral il est d’abord et avant tout gay et chez ces gens-là, monsieur, on ne veut pas de ça chez soi), les autres sont au choix des has been de carrière, des vestiges, des momies, des moudus, des vendus, des corrompus impunis et une poignées de gouapes en devenir mais encore trop verts. Le PS c’est l’UMP qui voudrait faire l’efort de paraître sympa, mais au bout du compte c’est une même vision du monde qu’ils défendent, gerbante et antisociale. 


      • Garnier Denis Gardarist 17 novembre 2008 13:15

        Quand même cher auteur !
        Je vous invite à visiter les autres sites, par exemple celui de Benoit Hamon. http://benoithamon.fr/index.php
        Prenez le temps, comme je l’ai fait, de lire l’ensemble des motions et vous verrez que sur le fond des propositions il n’y a pas trop d’écart. Ne dîtes pas que Madame ROYAL est la seule à proposer des solutions. Si tel est votre sentiment comment pouvez vous prétendre rassembler en ignorant ce qui se passe autour de vous ?
        Ségolène Royal est femme brillante, énarque, intelligente, de gauche sans aucun doute, c’est du moins ce qu’il ressort de son texte. Mais la gauche ce n’est pas le clergé, la doctrine sociale de l’église. C’est une vision vers les autres, c’est vrai, mais économiquement bâti sur la redistribution des richesses. Pour cela il faut des entreprises performantes, un état régulateur, un état qui garantit à chaque citoyen des droits égaux et surtout celui de vivre dignement. Je vous invite à lire la contribution économique et sociale de benoit Hamon, celle de l’économiste qui le soutient http://www.nouvellegauche.fr/PDF/contribution_URGENCE_SOCIALE.pdf et vous conviendrez que la confiance est plus attirante vers ceux qui voient juste, plutôt que vers ceux qui ont des visions.
        Vous pouvez tout aussi bien lire celles de Martine AUBRY et de Bertrand DELANOE et vous serez plus riche des nécessaires incertitudes qui nourrissent l’intelligence !


      • Cascabel Cascabel 17 novembre 2008 13:37

        @Auteur

        "Je m’aligne dans une politique qui fait en sorte que toutes les couches sociales et ethniques soient réunies."

        Vous vous alignez, on l’a bien compris.
        Juste pour l’anectdote, Ségolène a refusé d’inscrire son fils à une école de théatre dans le 19ème car disons... située dans un quartier trop populaire (trop mélangé ?).




      • oncle archibald 17 novembre 2008 15:49

         Ce qui est fabuleux c’est que pas plus que ses concurrents elle n’a de programme, mais elle arrive à faire croire le contraire. La est sa vraie force, jeter de la poudre aux yeux ! C’est bien la la fille spirituelle de Mitterrand : prendre le pouvoir par n’importe quel moyen et après vogue la galère. C’est exactement de cela que les Français ne veulent plus.

        J’ai hâte de savoir si elle va réussir son hold-up sur le parti socialiste, car c’est bien ce qu’elle est en train de tenter, exactement comme Mitterrand.


      • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 17:09

        @Spartacus,

        On se calme. Je parle de plus d’égalité. Rien de plus.





      • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 17:12

        @Absurde,

        Justement, aujourd’hui, la Ségo veut mettre tout à plat, pour enfin régler, solutionner les problèmes qui minent le PS. Si elle passe, on la jugera comme un maçon au pied du mur.



      • Cascabel Cascabel 17 novembre 2008 17:38

        J’en connais un bien à plat devant elle.


      • herodote herodote 17 novembre 2008 18:53

        De plus ne veut-elle pas faire la même opération que Mitterand qui a laminé le PC, elle veut laminer les centristes ?


      • Cascabel Cascabel 19 novembre 2008 00:35

        PARIS (AFP) -

        Le fondateur et directeur général du Cours Florent, François Florent, a épinglé Mme Ségolène Royal en affirmant lundi soir, à l’occasion du 40e anniversaire de cette célèbre école privée d’art dramatique, qu’elle avait renoncé à y inscrire son fils car l’enseignement se déroulait dans le XIXe arrondissement et non dans le centre de Paris comme elle le pensait.

        "Un samedi après-midi, une voiture avec chauffeur s’arrête devant nos locaux (...) Une maman accompagnée de son enfant en descend, demande à l’inscrire en cycle préparatoire à notre secrétaire : +Vos premières années du cycle préparatoire sont bien quai d’Anjou ? (NDLR : 4e arrondissement)+ ; +Non Madame, nous n’avons plus le quai d’Anjou. Les cours sont ici...+ ; +Alors, je ne peux pas inscrire mon fils+. L’enfant et la maman s’engouffrent dans la berline, direction le soleil couchant. La maman est candidate à la présidence de la République le 22 avril", a dit François Florent lors d’un discours en présence de 200 invités dont de nombreux comédiens, anciens élèves du Cours Florent, notamment Francis Huster et Jacques Weber. A l’issue de son intervention, François Florent a indiqué à l’AFP qu’il évoquait bien Mme Ségolène Royal, ajoutant "qu’il avait été choqué par cette réaction". M. Florent n’a pas souhaité dater son récit mais en a garanti l’authenticité. Dans son intervention, François Florent avait également souligné que "par choix financier mais aussi par éthique, il (me) tient à coeur que notre siège social soit équidistant du Bois de Boulogne et de Clichy-sous-Bois (...) Les enfants de l’Ouest parisien voudraient que nous venions à eux, mais ceux du Nord et de l’Est veulent venir à nous". Depuis plusieurs années, le Cours Florent est situé avenue Jean-Jaurès, au coeur du XIXe arrondissement de Paris, l’un des plus populaires de la capitale.



      • mikaboom 17 novembre 2008 10:35

         Tout ce qui compte pour évaluer un politique, ce sont les résultats :

        Il suffit, pour jauger de la médiocrité de la foldingue du Poitou, de s’interesser aux résultats dans sa région. Chomage récurrent, implantation d’entreprises proche du néant, innovation 0 et j’en passe.



        • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 10:46

          @Mikaboom,

          Comme si les régions avaient le pouvoir de tout faire. Pire, lorsqu’elles ont toutes basculé à gauche, les crédits de l’Etat se sont $$$$ plus rares. Ségolène Royal est une battante. Elle n’a qu’un seul "défaut", je ne le dirai pas de si tôt !

          Arrêtez un peu de lire les journaux et de regarder la télévision avec des yeux d’enfants.




        • mikaboom 17 novembre 2008 10:53

           Je vis en Vendée à 2 pas du Poitou-Charentes et je peux vous dire qu’entre l’économie vendéenne et l’économie du 79 ou du 17 (Poitou-Charentes donc) c’est le jour et la nuit.

          Ici tout le monde le sait. Pas besoin de TF1 (qui d’ailleurs n’en parle pas) pour savoir ca.


        • mikaboom 17 novembre 2008 10:54

           Amon l’avenir du PS français ?

          Faites moi rire !


        • Lucie Vivien 17 novembre 2008 11:56

          Vous êtes mal renseigné : le chômage en Poitou est plutôt plus faible que la moyenne nationale


        • mikaboom 17 novembre 2008 12:15

           Qui vous parle de la moyenne nationale ? Mettez donc en relation le Poitou-Charentes par rapport à des régions équivalentes.


          Et un conseil, avant de comparer le taux de chomage de chaque région, il faut vérifier le taux de population active (ben oui hein).


        • mikaboom 17 novembre 2008 12:39

           Je me demande - RATIONNELLEMENT - ce qui peut motiver que mon message qui met en comparaison la Vendée avec le 79 ou le 17 par exemple puisse recevoir des notes négatives ?

          Hormis des abrutis n’étant pas au courant de cet état de fait du terrain, je ne vois pas qui peut noter négativement sur quelle base ?


        • oncle archibald 17 novembre 2008 15:54

           Quand on utilise l’argent des contribuables à faire de la démagogie pour acheter des voix il ne reste rien pour les projets de développement. Et habitant du département de l’Aude et de la région Languedoc Roussillon je sais de quoi je parle. D’ailleurs elle a promis à FRECHE de le réintégrer au PS si elle en prend la direction.


        • Avérroès Avérroès 17 novembre 2008 16:10

          Vu de loin, avec beaucoup de recul, Ségolène décroche complètement dans le paysage. Son grand problème c’est d’avoir plusieurs longueurs d’avance sur ses concurrents du PS et sur Bayrou qui n’avait pas saisi la main tendue. Petit retour en arrière, le soir du premier tour, s’il avait était moins aveuglé par les 18%, tout aurait changé !

          Et Sarko ne serait pas là à pérorer et à bomber le torse, même si avec la crise financière planétaire, il n’a pas totalement démérité.

          Ceci étant, jeudi soir, lorsque les militants auront dit leur dernier mot, il restera Ségolène et sa longueur d’avance.

          Avec un véritable ancrage dans la société d’en bas, une lucidité indomptable, l’avenir lui appartient, pour peu que ce bon peuple de France sache faire preuve de discernement.

          Ségolène, avec ses blessures et ses convictions, est une chance pour la France !


        • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 17:15

          @Lucie,

          Merci de cette mise au point. je ne le savais pas et par conséquent, on ne peut donc pas dire que sa présidence est un échec, malgré le manque de moyens actuels. Conséquence de la suppression des aides aux régions par le Gouvernement.





        • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 17:21

          @Oncle Archibald,

          C’est vrai qu’en province, les problèmes d’emploi se pose avec acuité. En revanche, je crois bien que la réintégration de Frêche n’est pas un problème. Il s’est excusé. C’était des avis malheureux, notamment sur le trop de noirs chez les bleus et aussi les "sous-hommes" sur les Arkis.

          Vivons-nous dans une société ou le passé de quelqu’un doit le poursuivre toute sa vie ? Arrêtons un peu de pourchasser, de traquer, d’accuser, de lyncher inutilement. Passons à autre chose.

          Certains m’accusent d’être un "étron" sioniste. Or, je ne le suis pas comme George Frêche. Il faut vivre ensemble. Nous n’avos pas le choix.



        • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 17:24

          @ Avérroès,

          Vous avez su dire ce que je n’ai pas pu faire tout au long de ce texte. Ségolène Royal est en avance sur son temps. Effectivement, je n’avais pas vu cet aspect. Si Bayrou avait plus de jugeotte, on n’en serait pas là.

          Exact !

          Bien à vous !



        • oncle archibald 17 novembre 2008 18:20

          Dans l’Aude un problème d’emploi peut être réglé relativement facilement avec une carte rose. Pour être employé par le Conseil général ou par une commune ou par leurs innombrables « succursales » telles que Sivom, communauté d’agglo, bureau de l’habitat, etc... il faut être au minimum un « sympathisant » qui affiche haut et fort ses convictions socialistes. Mais les salaires ou le rémunérations des prestataires de services « roses » sont payés avec de l’argent « bleu-blanc-rouge » l’impôt n’étant pas prélevé sur la base de la sympathie plus ou moins marquée pour les hommes politiques en place.

          La gestion socialiste des potes de Ségolène en place et inamovibles sans aucune alternance depuis plus d’un siècle dans notre département cathare (marque déposés par le conseil général de l’Aude, gare au boulanger qui ferait un pain cathare sans payer le droit de cuissage !) n’est qu’une vaste toile d’araignée patiemment tissée de façon à se rendre inamovible. Belle perspective d’avenir et de renouveau !


        • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 10:47

          @Calmos,

          Portez des oeillères, restez dans votre autisme, néanmoins, on sait les "qui" veulent saborder le PS. restez un peu maître de vous-même au moins une fois.


        • LE CHAT LE CHAT 17 novembre 2008 10:47

          dégats d’égos , dégoût !!!

          où va le PS ? sert il encore à quelque chose ? Qui va être l’opposition dans le futur ?

           


          • Allain Jules Allain Jules 17 novembre 2008 10:50

            @Le Chat,

            Bonjour.

            Ouf, enfin une bonne question. Oui, où va le parti ? Le problème, c’est que les autres ont refusé de jouer le jeu à savoir, se rassembler autour de la motion qui était arrivée en tête lors du vote des adhérants. C’est ça qui est la vérité. Alors, de voir certains "vouloir" ignorer ce point crucial, c’est chercher la polémique.


          • LE CHAT LE CHAT 17 novembre 2008 11:31

            la faute à qui ? qui a envie de suivre des éléphants qui tortillent du cul pour chier droit , qui se font prier et font languir leur auditoire avant d’avouer qu’ils sont candidats au poste , alors qu’ils en crèvent d’envie depuis le début ! des faux culs pathétiques ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès