Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségolène Royal propose, d’autres critiquent puis... imitent

Ségolène Royal propose, d’autres critiquent puis... imitent

Reprendre des idées n’est pas interdit, mais sans cesse changer d’avis et ne pas en proposer est plus problématique pour ceux qui se présentent comme les plus à même de changer la France !

Qu'on l'apprécie ou qu'on ne l'apprécie pas, voire qu'on la déteste, il y a bien une chose que personne ne peut nier : Ségolène Royal propose.

Je ne suis évidemment pas impartial, je soutiens cette dernière !

Mais tout de même... Interrogez un Français dans la rue :

"Pouvez-vous me donner une proposition de François Hollande ?"

"Pouvez-vous me donner une proposition de Martine Aubry ?"

... Il y a peu de chances pour que vous obteniez la moindre réponse.

"Pouvez-vous me donner une proposition de Ségolène Royal ?"

Là, on vous répondra : "l'encadrement militaire", "la démocratie participative et les jurys citoyens", "le blocage de certains prix", "le pass-contraception" ou pour les mieux informés "le conditionnement des aides publiques", "les États-Unis d'Europe", puis les notions plus larges de "fraternité", "d'ordre juste", de "donnant-donnant", etc.

Alors que certains journalistes continuent de railler une "Ségolène Royal [qui] n'est pas claire" (!)... au seul motif qu'elle a refusé de répondre à une question sur... DSK (cf. le Grand Journal de mercredi dernier, sur Canal+). "Refuser" est d'ailleurs un grand mot puisqu'en réalité, à la question (oh combien pertinente) de Jean-Michel Apathie "Ça ne vous intéresse pas de savoir ce qui s'est passé dans la suite du Sofitel", elle a répondu très clairement : "Non".

D'autres en revanche (heureusement plus nombreux) commencent à reconnaître le travail de Ségolène Royal et la reprise de ses idées par d'autres candidats, comme lors de cette émission sur iTélé il y a quelques jours.

Mais faisons bref, parfois une jolie liste est plus claire qu'un long discours.

En voici une, non exhaustive à retrouver sur le blog intox2007.

Ajoutons simplement un point aux 14 autres...

- L'encadrement militaire éducatif :

Depuis 2007, Ségolène Royal défend l’ouverture de tels établissements publics comme alternative à la prison et à l’absence de sanction efficace au premier acte de délinquance. Ils permettraient “une remise à niveau scolaire, l’apprentissage d’un métier, l’obtention du permis de conduire, une formation aux règles du vivre ensemble, aux droits et devoirs dans une République et la participation à des chantiers humanitaires”.

Lors de son déplacement à Marseille, Martine Aubry, qui a souhaité “le placement des jeunes délinquants en centre de placement immédiat voire dans des centres fermés”. Une initiative que François Hollande a jugé “utile” et “nécessaire”...


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 5 septembre 2011 10:37

    Si vous êtes de droite, vous avez parfaitement le droit de voter pour une candidate qui veut inscrire la règle d’or dans la constitution. Comme Valls, comme Hollande. Qui sera le prochain socialiste à travailler pour les amis de Sarkozy ?.
    Ceux qui veulent défendre les valeurs de gauche s’abstiendront


    • oncle archibald 5 septembre 2011 11:07

      Henri Emmanuelli a parlé de « malversation intellectuelle » : « Quand on est à 1.800 milliards d’euros de dettes, contre 900 en 2002, on ne vient pas proposer à l’Assemblée nationale des règles pour limiter les déficits ».

      Ben si, justement .. sinon on va dans le mur !

    • SR71 SR71 5 septembre 2011 14:19

      Ma pauvre Ariane, si on ne cherche pas à équilibrer les dépenses par rapport aux moyens à disposition, on ira vers un endettement toujours pire, le service d ela dette consommant l’essentiel des ressources de l’Etat et plus rien pour un quelconque Etat-providence. Souhaitez-vous donc que vos enfants soient des esclaves au service de financiers et autres banquiers ?

      Equilibrer les finances est nécessaire. La Suisse et l’Allemagne ont un frein automatique à l’endettement depuis plusieurs années et ça marche assez bien.


    • Ariane Walter Ariane Walter 5 septembre 2011 22:04

      J’ai eu des échos des salaires en Allemagne, ça ne marche pas bien du tout.
      ensuite pourquoi ne pas payer pour les écoles et payer pour une guerre ???
      Qui décide ? et pour un avion avec fours à pizza ? (je sais c’est une bricole.)

      Il faut équilibrer les recettes et les dépenses !!! A condition qu’on ne gave pas les banques qu nous prêtent de l’argent.
      la banque de France doit reprendre ses droits et la dette scélérate doit être dénoncée.


    • JL JL 5 septembre 2011 10:59

      « Refuser » est d’ailleurs un grand mot puisqu’en réalité, à la question (oh combien pertinente) de Jean-Michel Apathie « Ça ne vous intéresse pas de savoir ce qui s’est passé dans la suite du Sofitel », elle a répondu très clairement : « Non ».

      Je pense qu’elle a répondu un peu trop laconiquement, et que la bonne réponse est : « Non, ça ne m’intéresse pas de connaitre les théories sur ce sujet » puisque les faits réels, personne sinon les intéressés peuvent les connaître.

      Pour répondre sur le sujet évoqué par Ariane ci-dessus, la « rêgle d’or » : Pourquoi pas, mais à condition d’établir une liste des dépenses par ordre de priorité, et de mettre en priorité haute, les dettes sociales, et en priorité basse la « charge de la dette » ! Autrement dit, s’il faut de la rigueur pour plaire aux possédants, que les possédants donnent l’exemple.


      • oncle archibald 5 septembre 2011 11:19

        Et sa réponse parfaitement claire est de plus très pertinente. 

        Ras le bol des histoires de cul de DSK. C’est sordide de s’intéresser à ce qui s’est passé dans la suite de Sofitel. Cela relève des journaux pour voyeurs et ne devrait intéresser que les enquêteurs. 

        Ce qui est plus inquiétant c’est de constater que les dits enquêteurs abandonnent leurs investigations non pas parce que DSK est blanchi mais parce que la plaignante est une menteuse ... Une menteuse ne peut pas avoir été violée ? Les rapports de médecine légale que les enqueteurs ont eu en mains sont-ils des faux ? 

        Voila des questions très politiques .. les poursuites auraient elles été abandonnées dans les mêmes circonstances si le prévenu avait été un quidam avec des avocats lambda et sans mise en ouvre de toute cette débauche de pognon pour aller voir jusqu’au fin fond de l’afrique avec qui Mme Dialo jouait à touche-pipi quand elle était petite fille ? 

      • Ariane Walter Ariane Walter 5 septembre 2011 11:35

         JL

        En réponse à :
        Pourquoi pas, mais à condition d’établir une liste des dépenses par ordre de priorité, et de mettre en priorité haute, les dettes sociales, et en priorité basse la « charge de la dette » ! Autrement dit, s’il faut de la rigueur pour plaire aux possédants, que les possédants donnent l’exemple.

        mais ceci serait une politique honnête....Vous voyez ce que je veux dire.
        ceux qui demandent « la règle d’or » ne veulent qu’un levier aisé pour piocher , comme ils l’entendent, dans les comptes de la Nation.
        Ils le font déjà. Disons que cela n’améliorerait pas la situation actuelle.

        par ailleurs, je m’amuse bcp à étudier leurs « manoeuvres ».
        Ainsi, dans un premier temps à la suite de la rencontre sarkozy-merkel, les socialistes ont embrayé le pas. Puis il y a eu La Rochelle et là ils ont fait vibrer des discours pour les « indignés, les laissés pour compte, les pauvres retraités, contre ces maudits banquiers ! ».
        (En précisant quand même qu’il n’était pas question d’assistanat !!)

        Et là, on se retourne vers la clientèle de droite : bien sûr qu’on va la voter cette règle d’or !

        Oh ! la ! la ! C’est tellement grossier !


      • paul 5 septembre 2011 11:12

        Belle photo de celle qui se soumet à la règle d’or et aux souliers de plomb . Qu’il coule ce PS .


        • gonehilare gonehilare 5 septembre 2011 11:32

          Mme Royal demeurera inaudible tant que ses propositions (dont un certain nombre ne manquent pas d’intérêt) seront perçues comme de pathétiques tentatives pour « exister »...

          Si elle est véritablement convaincue de la pertinence de ses idées, alors elle doit cesser de cautionner l’escroquerie électoraliste que constitue le « projet pour le changement » du PS.

          En d’autres termes, larguer ce parti qui n’a de social que le nom !


          • Alpo47 Alpo47 5 septembre 2011 11:51

            Ce ne sont pas (toutes) les propositions de S.Royal qui posent problème, c’est S.Royal elle même.
            C’est son langage, son attitude, sa voix ... ce qui constitue son « langage non verbal » : elle ne parvient pas à être crédible. Or, l’image que l’on donne est extrêmement importante, prioritaire. Plus, peut être, que le contenu. Hélas.
            J.F Kahn disait un jour qu’il le lui avait dit et qu’elle lui avait répondu qu’elle voulait « rester naturelle ». Or, justement elle ne l’est pas du tout et tous les spécialistes en communication le diront.
            Elle irrite, agace, fait rire (surnom le plus répandu : Bécassine), et de fait, manque totalement de crédibilité.


            • Morgane Lafée 5 septembre 2011 12:02

              En même temps, l’attitude de ses concurrents prête parfois aussi à dire ou à s’énerver, à gauche comme à droite. Les tics de Sarkozy, par exemple, sont parfois irritants, notamment quand il ne sait pas quoi répondre et qu’il gagne du temps en disant : « Vous savez, c’est pas facile, ce que je fais, c’est un métier difficile... ». A chacune de ses interventions, je parie qu’il va le dire et je ne rate jamais mon coup, lol !
              Pour ma part, je ne trouve pas Mme Royal « sympathique » non plus. Elle gagnerait à développer un peu plus son sens de l’humour. Cela dit, on ne vote pas pour un copain ou une copine, mais pour un(e) président(e). Si son attitude la dessert à ce point, cela prouve à quel point les Français sont superficiels.


            • Morgane Lafée 5 septembre 2011 12:06

              Concernant sa réponse sur DSK, au moins elle n’est pas allée clamer sur tous les toits à quel point elle était « soulagée ». 
              Même si l’abandon des charges contre DSK me met en rage, il ne faudrait pas que cette affaire pollue la campagne et c’est pour ça qu’elle a bien fait de répondre de manière laconique.
              Poser des questions sur l’égalité homme-femme me semble nettement plus pertinent. On ne peut pas continuer éternellement à envisager cette question uniquement à travers le prisme de cette affaire. 


              • clostra 5 septembre 2011 13:03

                Mais que fait-elle dans la primaire du PS ? Elle devrait s’en extraire vite fait et rejoindre d’autres candidats plus intéressants dans leurs propositions, également dans leurs actes, avant que certains candidats en fassent des succédanés.

                C’est un courage qu’elle n’a pas. Aussi traîne-t-elle des boulets qu’elle sera obligée de nommer ministres si elle gagne « grâce à nous » diront-ils. ( Pourquoi refaire la même erreur qu’il y a 5 ans alors que la configuration a changé ? et plutôt en faveur de ses idées mises en pratique)

                Beaucoup de gens ne voteront pas PS - pour elle ? - au second tour, de connaître déjà quels seront certains ministres du genre « les mêmes que ceux qu’on aurait en votant à droite » après qu’ils aient fait mine de reprendre ses idées - rien que ses idées - une manie de l’actuel gouvernement (exemple avec N. Hulot)

                Qu’elle sorte de la primaire puisqu’ils n’ont pas besoin d’elle et qu’ils truquent les sondages ! Qu’elle rencontre Eva Joly et Mélenchon pour garder bonne mine et laisser les grises mines se gausser d’elle - qui nous fait bien rire par moment, c’est vrai ! -

                Le « coup d’Aubry à Marseille » lui ressemblait tellement !


                • clostra 5 septembre 2011 15:07

                  Vous voulez des escargots de banlieue ? j’en ai plein ma terrasse, de toutes les tailles, des petits gris, ceux qu’il est interdit de ramasser et/ou de détruire.
                  Même que grâce à ça le parc voisin est en repeuplade et j’ai les jardiniers à l’oeil !
                  Ils viennent de Bretagne, ce sont des voisines qui les ramènent dans leurs sacs de terre. Je leur ai dit des les remmener mais ils ne sortent que la nuit, se faufilent et finissent pour certains par tomber sur la terrasse en-dessous.
                  Quand la coquille est cassée...Ils meurent.
                  Ce qui est très triste car ce sont des protéines de qualité en cas de disette.
                  (NB j’avais un élevage de limaces jusqu’à ce qu’on me dise que les limaces ne se mangent pas.)


                • OMAR 5 septembre 2011 20:02


                  Omar 33

                  Calmos le...Chatantouze : proposition phare de Madame Marie Ségoléne Royale...

                  Et pourquoi ne parliez-vous pas des propositions rechauffées jusqu’à etre brulées, de votre patronne Pollution-Marine ?
                   
                  Elles concernent les prières dans les rues...

                  http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/marine-le-pen-sur-les-prieres-de-31542

                  Pauvre Narine, retirez-lui ce sujet et elle retombe dans l’anonymat...


                • SR71 SR71 5 septembre 2011 14:09

                  Ségolène Royal est la plus motivée et la plus créative, la plus féconde en idées.

                  La preuve la plus éclatante de sa justesse visionnaire, est la reconversion éco-industrielle de toute la région qu’elle préside et ce, dès 2004-5 ! Fukushima vient de lui donner tragiquement raison. Si l’Europe ne prend pas maintenant le virage éco-industriel, elle est sera économiquement moribonde face à l’Asie et autres pays émergeants.

                  Ensuite, il est exact que ses « camarades de parti » et autres ennemis de l’UMP critiquent automatiquement et de manière malveillante quasiment toutes ses nouvelles idées... pour ensuite se les aproprier comme soi-disant leur fait. cela a un nom : le plagiat ! A ce point devue le Ps n’a pas été meilleur que l’UMP et Sarkozy.

                  Quant à Apathie, de médiocre, il devient pathétique...


                  • asap 5 septembre 2011 16:03

                    On me demanderait dans la rue de citer une proposition de Sélolène Royal, je n’aurais en mémoire que cette proposition aux écoliers de chanter la marseillaise debout à côté du pupitre...


                    Franchement, bien sur que la discrimination au faciès est odieuse, mais puisque l’on est en démocrature et qu’il suffit de faire les rayons pour choisir la tête qui va vous représenter, et que l’aspect du produit compte plus que le contenu dans notre société à gouvernance de type marketing, eh bien, une telle tête à claques, pour moi ça reste dans les rayons.

                    La posture de cette dame dont on vit naguère le petit palace secondaire d’un goût des plus parvenus affiché dans nos journaux, instruit bien plus que toutes ses péroraisons.

                    Le politique doit être avant tout un philosophe, pas un marchand de promesse. 
                    Pour qu’il me représente, l’élu doit faire d’avantage : je dois connaître ses codes moraux, sa vision collective et la rigueur qu’il donne à ses actes au regard de ses paroles.

                    Or, là, pour moi, il n’y a que de l’arrivisme forcené et une vision étriquée et frigide des aspirations de notre société

                    • OMAR 5 septembre 2011 19:52

                      Omar 33

                      Nicolas :"Ségolène Royal propose....

                      Brave Ségolène......
                      Encore un petit coup de pub, et elle sera au deuxième tour..
                      Face au Nabot ............
                      Et vas-y pour un nouveau quinquennat de banksters, excrocs, va-t-en-guerre, ploutocrates, menteurs, manipulateurs, etc...

                      Merci Nicolas...


                      • lloreen 11 septembre 2011 13:10

                        « l’encadrement militaire ».
                        Je refuse absolument ce concept « d’encadrement militaire ».Je sais que nous sommes dans uns dictature larvée et j’aimerais en sortir autrement que par « l’encadrement militaire ».

                        Il existe, déjà (le sait-elle, au moins ?) des structures ,notamment à la Réunion, où l’armée récupère et forme ceux qui sont sortis sans diplôme et sans formation de l’Education Nationale..

                        Le simple courage citoyen commanderait de se poser la question principale :

                        A quoi donc sert l’Education Nationale (? ???), si l’armée (dont ce n’est pas le rôle !!!!!) fonctionne en « doublon » (et encore....même pas) pour si je puis ainsi dire, servir de « réservoir » ou de « bassin de décantation » à l’Education Nationale ??
                        C’est la première question.

                        J’ignore par ce que ce n’est pas le but de ma réflexion, toutes les écoles privées dont certains tarifs frôlent la stratosphère pour le commun des mortels...

                        Lorsque l’on sait que toutes ces structures fonctionnent grâce aux subventions (plus ou moins généreuses selon, justement le degré de clientélisme ), donc grâce à l’argent de nos impôts...
                        la seconde question logique serait :

                        Quelle est donc l’utilité de l’Education Nationale ????

                        Vaste début,en effet.
                        Elle est la cible, précisément de ceux qui vivent, plus ou moins grassement, de sa faillite tant favorisée et attendue.

                        Toute la question est de savoir ce que l’on entend par éducation et nationale.
                        En ce qui me concerne, je préfère le concept d’instruction.C’est une notion noble, mais qui nécessite un gigantesque chantier et un engament de la part de chacun d’entre nous.
                        C’est peut-être, justement, que ceux qui nous gouvernent, veulent éviter, car à ce moment là, précisément, chacun sera souverain et n’aura pas besoin « d’encadrement » et surtout pas militaire.
                        Il y a des lois faisons en sorte qu’elles soient appliquées.Mais c’est un autre débat...


                        • lloreen 11 septembre 2011 13:25

                          Je ne m’arrête pas aux personnes, car l’on s’aperçoit déjà après quelques commentaires peu flatteurs , que raser les pâquerettes n’a jamais permis d’élever le débat.
                          Je considère Mme Royal comme une citoyenne comme les autres, même si ce n’est pas l’avis de certains de nos « représentants,pensant qu’une fois arrivés »au pouvoir« (ce qui est une autre histoire...), ils sont des citoyens au-dessus des autres.
                          Donc, à partir de ce postulat, conformément à la devise fondatrice de notre république (égalité...) elle a un droit de parole, comme n’importe qui d’entre nous.
                          L’attaquer sur la base de sa personnalité est mesquin et contre-productif( je sais, c’est le but de la manoeuvre...) et c’est d’ailleurs pareil pour tous les autres postulants.
                          Mais là aussi, c’est voulu.Tant qu’on se mange le nez les uns les autres par procuration, on maintient le status quo, ce qui est le but de l’opération.

                          Il serait bienvenu de récolter les propositions de TOUS les candidats, d’établir un PROJET SOCIETAL qui permettrait l’élaboration d’une NOUVELLE CONSTITUTION et de soumettre tout cela au vote des français sur la base d’un referendum d’initiative populaire.

                          A ce moment, s’opèrerait un réel changement, car in fine, c’est ce que la majorité des français exige.
                          Et comme le peuple (je n’aime pas cette idée, qui sous-entend, »nous« et les »autres« ... ce qui leur permet justement, de se prendre pour »l’élite"...) est souverain......
                          Enfin, c’est mon avis.Mais j’ai bien compris que ceux qui sont d’un avis contraire sont bien décidés, quoi qu’il en coûte, à empêcher tout changement. 


                          • Attilax Attilax 11 septembre 2011 14:46

                            Etre militant socialiste et se prétendre de gauche me parait aussi anachronique que se dire Gaulliste et voter UMP. L’UMP et le PS ont depuis bien longtemps abandonné leurs idéologies fondatrices pour tourner en roue libre : c’est un super tremplin pour faire carrière dans la politique, et on s’en cache de moins en moins. Le pouvoir se refile de père en fils (ou en fille) comme du temps de l’aristocratie. Bourrés de privilèges, s’amnistiant systématiquement les uns les autres, c’est la nouvelle cour où le roi change tous les cinq ans.
                            Pas de différences majeures sur le fond, juste des nuances sur la forme.
                            Royal, Aubry, Hollande, ce sera la même soupe à la grimace, avec l’hypocrisie de se dire de gauche et l’obligation de vaseline en plus.
                            Pas de sauveurs, pas de sages, pas d’homme providentiel, juste des trajectoires de carrières individuelles.
                            Quel que soit le vainqueur, 2012 sera de toute façon l’année de la sodomie.


                            • mojique mojique 11 septembre 2011 20:03

                              Je voterai pour elle
                              Car elle est belle


                              • Hijack Hijack 11 septembre 2011 22:54

                                Tjrs très jolie la Ségolène ... dommage qu’elle soit tombée dans le moule !!!


                                • bigglop bigglop 11 septembre 2011 23:29

                                  Bonjour,
                                  Notre Ségolène manie des idées, des mots, des « concepts » sans en préciser le contenu, les moyens des actions, ce qui se nomme la langue de bois.
                                  Dans le dernier C Politique, elle est « partie en guerre » contre les marchés financiers, les banques, les profits, les rémunérations indécentes, mais sans jamais aborder les moyens qu’elle veut utiliser pour y parvenir.
                                  Pas un mot sur un Glass-Steagall Act pour les banques, ni un Bretton-Woods, ni de moyens de lutte contre les paradis fiscaux, sur une régulation des marchés financiers...
                                  Donc de belles paroles et beaucoup de vent.
                                  De même pour la règle d’or, pas d« information sur son mode de calcul, taux, assiette, etc...
                                  A-t-elle connaissance comment a été déterniné le taux de 3% dans le traité de Maastricht ?
                                  L’explication simple se trouve ci-dessous :

                                   »En juin 1981, alors qu’il était chargé de mission à la Direction du Budget du ministère des Finances, l’économiste Guy Abeille raconte avoir été mandaté avec son chef de bureau de l’époque Roland de Villepin d’établir un critère économique utilisable par le Président Mitterrand dans ses discours. Faute de mieux, Abeille et Villepin proposent alors ce critère relativement simple basé sur un ratio déficit/PIB qui, du propre aveu d’Abeille, « ne mesure rien » et sur une norme (3%) qui « n’a pas d’autre fondement que celui des circonstances » (le déficit budgétaire de l’époque atteint déjà presque 2% du PIB)."

                                  Et vous voulez toujours avoir confiance en eux ?

                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Crit%C3%A8res_de_convergence

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès