Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ségolène : Royal vacuité

Ségolène : Royal vacuité

Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, avait pris une initiative méritant de s’y intéresser. Afin de départager le flot des prétendants se bousculant au portillon des présidentiables, il militait pour l’organisation de primaires à l’image de celles ayant vu, en Italie, la victoire de Romano Prodi. Toutefois, chez nos amis transalpins il ne s’agissait pas d’un simple casting mais, également, de discuter avec le peuple de gauche les orientations d’une future coalition gouvernementale prompte à battre Berlusconi. Vaste et ambitieux projet auquel semblait donc s’atteler l’hebdomadaire de Jean Daniel.

Aussi, lorsque dans sa dernière livraison, sa couverture arbore le portrait de Ségolène Royal avec comme titre « Elysée 2007 et si c’était elle » ne suis-je persuadé avoir entre les mains un de ces numéros « collector » faisant date dans l’histoire de la presse.

Enfin, un homme (ou plutôt, mieux, une femme) politique allait, nous donner la recette du « vouloir vivre ensemble » dont tout le monde parle mais que personne n’est capable de mettre en œuvre. Nous allions être introduit parmi une intelligence apte à redonner force et vigueur à l’Europe politique, (re)trouver le chemin de l’intégration, vaincre, enfin, le chômage, réformer la justice et l’école qui en ont bien besoin, réconcilier la nation et ses élites. En un mot, une intelligence apte à porter sur le monde qui nous entoure un regard signifiant.

Hélas, les titres des articles eurent raison de mes espérances : « Scènes de la vie conjugales - Star is born - Ségo raconte Ségolène - Lang en jupons - Le bel âge, etc. Paris-Match, autre hebdomadaire fort prisé de la Dame en question, n’aurait pas fait mieux !

Platon est apparu bien ringard et Aristote à reléguer au magasin des souvenirs. Le viatique de Madame la présidente du Conseil régional Charente Poitou, pour prendre en charge les affaires de la Cité, retentit avec une telle pertinence que l’Etre et le Néant de Sartre fait figure de littérature enfantine :

« Je suis prête. » Le raisonnement est aussi simple qu’imparable commente François Bazin

institué, pour l’occasion, haruspice Royal. « Je ne mettrai pas les mains dans la tambouille et les petites combinaisons. Si l’élan se poursuit, ce que je crois, si les électeurs de gauche me demandent, ce que j’espère, alors je m’imposerai naturellement. Les autres n’auront pas le choix. Ce sera moi ! » Et une fois investie, notre Vestale du socialisme nous rassure : « pour la campagne, j’y réfléchis souvent et je n’ai aucun doute : elle sera réussie. »

« Il y a en tout cas un signe qui ne trompe pas et qui montre vers où elle se dirige : (...) la complicité de ceux qui savent prendre la lumière » vaticine l’hebdomadaire de la gauche éternelle.

Selon un sondage CSA pour le Parisien, publié dimanche, la compagne de François Hollande arrive en tête des personnalités socialistes pour 36 % des Français !

On ne sait dans quel naufrage, ne servant ni la cause du féminisme et encore moins celle du PS, situer l’idiosyncrasie de Ségolène Royal qui, visiblement, se caractérise par une marcescence de la vacuité. Quant au Nouvel Observateur, qui s’est prêté à cette mascarade, il nous a infligé le pire des supplices qu’un lecteur ait à redouter : l’ennui.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • (---.---.162.15) 19 décembre 2005 11:48

    Libération et d’autres médias ne sont pas en reste dans cette campagne assez puissamment orchestrée. La première et indispensable « ficelle » pour une telle opération, c’est d’avoir un sondage qui accroche, et puis on tire sur la ficelle pour montrer que les sondages s’améliorent et que, bien sûr, ça devient incontournable...

    De nouveau, comme pour la campagne constitutionnelle, on trouve une collusion entre les grand médias et une sphère politique qui va de Sarkozy à Hollande. Ils ont perdu une bataille mais ont leur revanche en main.

    La baudruche Sarkozy s’est un peu dégonflée, qu’en sera-t-il de la baudruche Royal ?

    Je crois qu’une bonne partie des Français n’est plus dupe de telles gesticulations, mais il n’est pas sûr que ce soit suffisant...

    Am.


    • Nico (---.---.168.110) 19 décembre 2005 12:07

      Malheureusement votre article n’est pas complet et vous avez occulté, volontairement ou non une information précieuse, Ségolène Royal y a annoncé la parution d’un livre et d’un site internet en mars 2006, il ne sera donc plus seulement question de paillettes mais d’idées, chaque chose en son temps...et il aurait été bien de le préciser dans votre article, j’imagine que vous étiez au courant mais visiblement cette information aurait remis en cause votre argumentation, malheureusement si vous souhaitez être pris au sérieux, il serait souhaitable de ne pas censurer certaines infos, vous erz d’autant plus agréable à lire...à bon entendeur...


      • (---.---.102.65) 19 décembre 2005 14:15

        C’est surtout l’article du Nouvel Observateur qui est mal écrit. Cet article su Ségolène fait la part belle aux rumeurs people type Gala, ou Voici, plutôt que de nous éclairer sur ses convictions.

        Vous devriez arrêter de lire le Nouvel Obs, et acheter un vrai magazine politique, comme « Politis » par exemple, qui est très bien fait.


      • genifer (---.---.114.79) 19 décembre 2005 17:23

        Oui le NO n’a pas fait aussi bien que paris match qui avait les deux sur la prmeière page, que de temps perdu depuis 2002 aucune leçon tirèe on prend toujours l’électorat pour des niais...rien dans le texte du Mans que des MANS SONGES on se préoccupe des écuries présidentielles...Le Pen est à nouveau bien placé mais on nous annonce un site, une association un livre qu’en penses Jack ? Bernard, Dominique,Martine Lionelet...François au secours la droite continue


      • Journal d’un écolo du 93 (---.---.121.88) 19 décembre 2005 13:59

        Petite intervention sur une liste interne des Verts sur le thème de la candidature unique à gauche. Dans un monde parfait, je serais pour une candidature unique et des primaires à gauche. Sauf que, pour rappel, les institutions de la


        • Calb (---.---.154.56) 21 décembre 2005 23:42

          elle est nulle Ségolène ! Vide et sans programme politique ! tout juste bonne à prendre la pause et à damer le pion à son imbécile heureux de mari ! au PS, je ne vois rien venir...il nous faudrait Montebourg en vérité ! allez, j’y crois pour 2012 !!!


        • Lussault (---.---.209.113) 19 décembre 2005 18:48

          M.Lallement s’était accroché au char de Sartre... Qu’il m’en excuse,je ne le savais pas ! D’un seul coup il change de catégorie et devient« polémiste »de la gauche « peuple » ; celle qui a fait triompher L’UMP en 2002 et ruiné les (petites) chances" de l’Europe en 2005 . . Continuez camarades et amis . Après tout c’est depuis 1920 que vous choisissez toujours la pire des somlutions ... Et qui paye ? le peuple évidemment .


          • Scipion (---.---.245.239) 19 décembre 2005 19:30

            La France est une nouvelle fois investie d’un rôle historique et les Français ne s’en aperçoivent même pas.

            Pourtant, Mlle* Royal pourrait démontrer à la planète ébahie, qu’il n’est pas absolument nécessaire d’être un thon pour réussir en politique !

            * C’est bien comme ça qu’on dit, pour les femmes qui ne sont pas encore mariées, n’est-ce pas ?


            • (---.---.68.56) 2 janvier 2006 14:51

              OUI, Melle SEGOLENE et Mme HOLLANDE, on ne sait plus sur quel tableau elle se présente ! l’idée de la baudruche Royale qui voulait se faire plus grosse que le thon ! pourquoi pas ! elle va vite disparaitre dans les vagues rochelaises au large de l’ile d’Aix ! adieu mademoiselle !


            • Florent (---.---.229.211) 19 décembre 2005 20:04

              Si certes les pages du Nouvel Obs consacrées au « phénomène Royal » ne sont pas d’un intérêt philosophique évident, pourquoi tomber dans la facilité de cette critique acerbe, et au fond facile, envers cette femme qui suscite, et c’est une première, l’intérêt de nombreux français ? Je suis un homme et je trouve très positif qu’une femme de gauche puisse, à 1 an et demi d’une élection présidentielle, être une candidate plébiscitée. Laissez-la se faire sa place et nous faire ses propositions, c’est à mon avis à ce moment-là que vous aurez la légitimité de pouvoir juger...


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 20 décembre 2005 00:45

                Ségolène n’est hélas ni Marie-France Garaud, ni Simone Veil ; les présidentielles ne sont pas un concours de beauté, mais une élection sur un programme intérieur et international.


              • (---.---.115.117) 20 décembre 2005 00:35

                je préfère voir le joli minois de Ségolène Royal sur des affiches pour un magazine people* plutôt que les « feux de l’amour » version nain-de-jardin. Avec l’autre on a eu : l’amour de 15 ans, le petit Louis (XIV ?), le cocufiage, l’amant dans le placard et maintenant le retour de la pomponnette. Bref, comme pour « les Feux de l’amour » ça s’essouflait. Alors tant qu’à faire je préfère Sego et Fanfan plutot que nain-de-jardin et pomponnette. Et question magazine people la texture du papier du Nouvel Obs est de meilleure qualité que celui de Paris Match.

                Voilà, je crois que question niveau du débat, on est bien parti pour la présidentielle. A peine Ségolène Royal pointe le bout de son pied dans la porte, que les machistes dégainent sec.


                • PatLeChat (---.---.29.63) 20 décembre 2005 22:04

                  Quel tir de barrage ! Ses chances doivent être réelles pour susciter de pareilles réactions parmi les éléphants du PS et leurs soutiens. Cela fait déjà quelques années que NO est devenu un magazine people. L’article doit donc être conforme à ce qu’un lecteur people s’attend à trouver. En ce qui concerne Ségolène, attendons de voir, laissons-lui une chance, après tout il ne s’agit encore que des rounds d’observation et les choses sérieuses comencerons plus tard.


                  • Deg (---.---.58.120) 21 décembre 2005 21:13

                    Mais au secours le clivage continue. quel désespoir, quel desert d’idée quelle pensée unique, quel politiquement correct, quel principe de précaution... quel tristesse... A droite comme a gauche... au singulier comme au pluriel.


                    • runnerwild (---.---.104.161) 2 janvier 2006 15:03

                      Cet article démontre avant tout la vacuité de la pensée de son auteur, et qu’avant tout ce qui compte pour lui, plus que de donner une vraie chance au PS et à la gauche pour 2007, c’est de de ne froisser personne parmi les éléphants roses. C’est précisément de ce type de copinage et de ce manque de sincérité dont les français ne veulent plus. Ségolène est à mon avis plus fraiche que les autres et a sûrement davantage d’idées.


                      • Simba (---.---.5.165) 7 février 2006 02:12

                        ... oui, c’est sûr, elle a sûrement plus d’idées !

                        ... mais pourquoi, au fait, elle en aurait plus, Madame la présidente du Conseil régional Charente Poitou, que ceux qui ont exercé des responsabilité et ont gouverné ?

                        On nage en plein délire... les gens ne savent rien de cette femme, ne cherchent pas à en savoir plus, mais se disent « elle a sûrement plus d’idées ».

                        Vous l’avez lue, Ségolène Royale ? C’est Travail Famille Patrie, censure sur le sexe, et libéralisme économique. Dans le rayon et quitte à choisir une femme, autant prendre Christine Boutin, qui au moins a de vraies convictions et a lutté dans le dossier des prisons, par exemple.

                        Mais à part ça, « elle a sûrement plus d’idées ». Oui, sûrement, mais surtout, ne pas vérifier avant de répondre aux sondeurs, hein...

                        Malheur.


                      • wwww.jean-brice.fr (---.---.2.33) 16 février 2006 08:53

                        Tout cela sent la combinaison de parti : n’oublions pas que Mme Royal est énarque et la compagne de M. Hollande...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès