Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Politique > Selon la commissaire Viviane Reding, les Britanniques sont « trop ignorants (...)

Selon la commissaire Viviane Reding, les Britanniques sont « trop ignorants » pour qu’on demande leur avis sur la sortie de l’UE

viviane-reding

11 février 2014 : le journal britannique à grand tirage Daily Mail vient de révéler ce matin les propos tenus par Mme Viviane Reding, Commissaire européenne de nationalité luxembourgeoise, vice-présidente de la Commission européenne, à l'occasion d'un débat public organisé à Londres et parrainé par l'UE sous le vocable de « Dialogue Citoyen ».

Je vous propose la traduction suivante de cet article dont la version originale est disponible sur le site Internet du Daily Mail : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2556397/Britons-ignorant-EU-referendum-Top-official-says-debate-Europe-distorted-people-not-make-informed-decision.html

SELON L’UN DES PRINCIPAUX DIRIGEANTS DE BRUXELLES, LES BRITANNIQUES SONT « TROP IGNORANTS » AU SUJET DE L'EUROPE POUR QUE L’ON ORGANISE UN RÉFÉRENDUM SUR LE SUJET

Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré que le débat sur l'Europe en Grande Bretagne a été si « déformé » que les gens ne peuvent pas prendre une « décision éclairée » quant à savoir s'il faut ou non rester dans l'Union européenne.

Mme Reding - qui se vantait que 70 pour cent des lois du Royaume-Uni sont maintenant fabriquées à Bruxelles – a également stigmatisé la volonté de David Cameron de réduire l'immigration en provenance d'Europe , en disant que c’était incompatible avec l'appartenance à l'UE.

S'exprimant lors d'un événement parrainé par l'UE à Londres et qualifié de « Dialogue Citoyen », Mme Reding a accusé les politiciens et les médias britanniques de tant dénaturer l'UE qu'il est désormais impossible de tenir un référendum équitable sur l'appartenance de la Grande-Bretagne à l'UE.

« Vous êtes sur le point d'avoir ( à prendre ) peut-être une décision nationale ? » a-t-elle dit. « Est-ce que les gens à qui on va demander de voter savent sur quoi ils vont voter ? »

« Le fait est que, très souvent , je vois que la vérité est présentée de façon complètement déformée. Comment voulez-vous alors que les gens prennent une décision éclairée ? Ils ne le peuvent tout simplement pas ».

Le ministre pour l’Europe David Lidington a critiqué ces commentaires , en rappelant que les points de vue favorables à l’UE reçoivent une large diffusion au Royaume-Uni , y compris sur la BBC.

Il a ajouté : « Il est très dangereux de commencer à faire des hypothèses sur ce qui rend une personne qualifiée pour voter. »

Pawel Sidlicki , du « think tank » Open Europe , a déclaré quant à lui : « Mme Reding incarne la façon dont les élites européennes entendent traiter le public : ils font mine en apparence d’approuver les débats avec les citoyens, mais ils rejettent toute critique de fond. »

« Disqualifier les préoccupations légitimes des citoyens d’une façon aussi autoritaire ne peut que pousser les gens vers les partis populistes anti- européens. Malheureusement , les politiciens de l'UE comme Mme Reding font souvent un meilleur travail pour conduire les électeurs vers ces partis que ces partis ne le font eux-mêmes ».

Mais Mme Reding a déclaré que le public britannique devait être plus conscient des « faits » sur l'Europe.

Elle a déclaré que le Parlement européen était désormais « le parlement le plus puissant en Europe », en raison de son rôle dans la signature de nouvelles lois européennes proposées par la Commission européenne .

« Soixante-dix pour cent des lois dans ce pays sont co- décidées par le Parlement européen », a-t-elle dit. « Il n’est donc pas neutre de savoir qui vous avez envoyé au Parlement européen ».

Mme Reding a également suggéré que la Grande-Bretagne devrait quitter l'UE si M. Cameron poursuit dans sa volonté de limiter l'immigration en provenance d'Europe.

Elle a dit qu'il n'était « pas possible » de limiter la libre circulation des personnes, tout en conservant la libre circulation des biens, des services et des capitaux.

Viviane Reding estime être beaucoup plus intelligente que le peuple britannique pour savoir ce qui est bon pour le Royaume-Uni.

QUI EST VIVIANE REDING ?

Pour prendre toute la mesure de la personnalité de Mme Reding, je rappelle à mes lecteurs une série de scandales provoqués par cette Luxembourgeoise, qui n'a JAMAIS élue par qui que ce soit, au cours des années récentes :

  • En septembre 2010, Mme Reding a comparé implicitement la politique de la France à l'égard des camps de Roms à celle de l'Allemagne nazie durant la Seconde Guerre mondiale, ce qui provoqua un très vif émoi en France.

Le président Sarkozy dénonça les commentaires de Mme Reding comme « scandaleux » et déclara que « si le Luxembourg voulait accueillir plus de roms, le France n'y verrait aucun problème ». Le chef de l' État français faisait ainsi allusion à la législation très sévère du Luxembourg en matière de migrants, en particulier lorsque des roms tentent d'entrer au Luxembourg, et du silence que Mme Reding observe sur cette législation de son propre pays !

[source : notamment http://en.wikipedia.org/wiki/Viviane_Reding - Ces précisions sur les arguments avancés par le gouvernement français ne sont curieusement pas disponibles sur Wikipedia français... ]

  • En juin 2011, Viviane Reding, s'est attaqué au gouvernement hongrois parce que celui-ci venait de lancer une campagne publicitaire encourageant les couples, en cas de grossesse non-désirée, à donner leur enfant pour une adoption plutôt que de recourir à l'avortement.

S'appuyant sur le fait que cette campagne gouvernementale était en partie financée par le programme Progress, un programme de l'Union Européenne pour l'emploi et la solidarité sociale, Mme Reding jugea qu'elle n'était « pas conforme à la proposition de projet soumise aux services de la Commission », demanda le remboursement des financements et invita la Hongrie à « stopper immédiatement la campagne et à retirer les affiches ».

Le scandale provoqué par cette décision fut très grand en Hongrie, pays où le taux d'avortements est par ailleurs particulièrement élevé.

[source : notamment http://fr.wikipedia.org/wiki/Viviane_Reding ]

  • 15 octobre 2012 : reçue à l'Assemblée Nationale à Paris, Mme Viviane Reding - qui n'a elle-même JAMAIS été élue par quiconque - a tancé les ministres et les députés présents de la République française en leur lançant : « Il faut bien comprendre qu'il n'y a plus de politiques intérieures nationales ».

[source : http://www.youtube.com/watch?v=EaM74OtFVO0 ]

  • 8 novembre 2012 : confirmant et précisant ses prises de position antérieures, Viviane Reding a profité d'un déplacement en Allemagne pour affirmer qu'il fallait désormais passer aux « États-Unis d'Europe ».

Son discours à cette occasion est disponible ici : http://europa.eu/rapid/press-release_SPEECH-12-796_fr.htm

CONCLUSION : LA DICTATURE EUROPÉISTE FRANCHIT UN NOUVEAU PAS

Disqualifier les électeurs hostiles à la construction européenne au motif qu'ils seraient trop bêtes pour comprendre les enjeux n'est certes pas nouveau.

Comme je le montre dans ma conférence "Faut-il avoir peur de sortir de l'euro ?", cet argument fascisant a au contraire été déjà utilisé un peu partout. [cf ; http://www.upr.fr/sortie-de-leuro/faut-il-avoir-peur-de-sortir-de-leuro ]

  • Ainsi, Mme Élisabeth Badinter expliquait-elle déjà, quelques jours avant le référendum de 1992, que « le traité de Maastricht fait la quasi-unanimité de l’ensemble de la classe politique. Les hommes politiques que nous avons élus sont tout de même mieux avertis que le commun des mortels. Pour une fois qu'on leur fasse confiance ! »

[source : magazine Vu de Gauche, septembre 1992).

  • Ainsi, lors du référendum en Suède tenu le 14 septembre 2003 pour ou contre l'entrée de la Suède dans l'euro, les radios s'étaient-elles ouvertes à des « psychologues spécialisés dans les processus de décision » qui assuraient que les Suédois qui s'apprêtaient à voter Non le faisaient par bêtise. Un certain Henry Montgomery expliqua par exemple que certains Suédois se réfugiaient » dans le Non « pour protester contre l'obligation qui leur était faite de voter ». La « sociologue » Christin Johansson, autre « spécialiste » catapultée sur les plateaux de télévision deux semaines avant le référendum, y développa, bien sûr sous couvert « d’expertise », la même analyse : la question de l’euro était vraiment trop compliquée pour demander au peuple son avis.

[source : Dépêche Agence France Presse du 2 septembre 2003 ]

  • Ainsi encore, le 4 février 2008, commentant la ratification du traité de Lisbonne par le Congrès qui bafouait le rejet de la Constitution européenne par 55% des Français, le chef d’entreprise et député UMP Serge Dassault expliqua-t-il que « de toute façon, les Français ne comprennent rien, on n’aurait pas dû faire un référendum en 2005. Ils ne peuvent pas comprendre, c'est trop compliqué ».

[source : France Info, 4 février 2008].

Néanmoins, la sortie de Mme Reding est à marquer d'une pierre noire. Car c'est la première fois, me semble-t-il, qu'un Commissaire européen, c'est-à-dire un fonctionnaire nommé par un gouvernement et élu par personne, se permet de tenir un semblable discours qui revient à s'ériger en Commissaire Politique et à récuser le principe même de la démocratie.

En affirmant aujourd'hui que les Britanniques sont « trop ignorants » pour qu'on leur demande par référendum s'ils veulent ou non sortir de l'UE, Mme Viviane Reding vient de franchir un nouveau pas dans l'établissement d'une authentique dictature sur le continent européen.

Ce nouvel élément n'en rend que plus urgent encore le rassemblement de tous les Français auquel convie l'UPR pour faire sortir la France de l'Union européenne. Aucun autre sujet n'est plus capital, pour notre liberté, notre avenir, et celui de nos descendants.

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr
Tumblr : http://upr-asselineau.tumblr.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (136 votes)




Réagissez à l'article

143 réactions à cet article    


  • dup 12 février 2014 09:13

     ELLE A UN BEAU DENTIER

     

    Mais c’est tout c’est tout ce qu’elle a de beau .En plus elle a pas pris sa claque. Après l’affront Suisse elle va nous faire des cacas nerveux. C’est le signe que Monsieur Asselineau n’aura bientôt qu’un coup de pouce à donner pour virer cette europe hideuse dans les orties


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 février 2014 19:31

      Le peuple est le maillon faible de la chaine de solidarité qu’implique la démocatie. D’ailleurs, 90% des Francais ne lisent pas ou ne comprennent pas ce que dit Asselinau. Si la France eternelle était vivante, Hollande se contenterait de draguer a Paris-Plage et le banquiers seraient déja morts. Ignorant et lâche, le peuple a ce qu,il merite.


      PJCA

    • pens4sy pens4sy 12 février 2014 09:26

      Les Europeistes perdent du terrain partout en dépit de la propagande faite par chaque état : une défection des anglais serait catastrophique pour l’europe...

      Or, il semble bien que si un referendum se fait, les Anglais voteront contre le maintient dans l’UE , ouvrant ainsi un espoir pour les autres peuples qui veulent aussi en sortir.

      Le dernier referendum Suisse a douché l’EU (rejet de la libre circulation des personnes), mais la Suisse appliquera le choix des citoyens en dépit des pressions de l’UE.

      Pour Reding tout ceci est un vrai cauchemar.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 2014 11:29

        La Suisse n’est pas dans l’ UE, même si elle a signé certains accords.
        Elle n’est pas dans la zone euro non plus.


      • amiaplacidus amiaplacidus 12 février 2014 14:12

        Reding, qui rivalise d’incompétence avec Barnier, est certainement tout à fait qualifiée pour parler d’ignorance, elle sait (même si c’est à peu près la seule chose qu’elle sache) parfaitement de quoi elle parle.


      • Appolonius de Zante Appolonius de Zante 12 février 2014 18:43

        La Suisse est une démocratie où les mandataires respectent leurs mandants. Dans l’UE, ce n’est plus le cas depuis le refus par les Français, les Hollandais et les Irlandais du traité de constitution européenne. Pour ces derniers ils ont été contraint par leur gouvernement de voter une seconde fois avec obligation d’approuver le traité de Lisbonne. Pour les deux premiers, les représentants des deux nations ont trahis leur peuple en acceptant le traité de Lisbonne.
        Depuis l’EU est une dictature.


      • Ouallonsnous ? 13 février 2014 09:22

        Bougeons, agissons, empêchons ces collaborateurs politico financiers de faire de notre pays un sanctuaire où seuls subsisteront quelques vestiges de nos acquis passés. 

        Tout citoyen, lorsqu’il s’agit d’une véritable consultation électorale, a pour devoir de voter,mais, l’élection au Parlement de l’UE n’est pas une vraie élection !

        Ce Parlement est une caricature de parlement puisqu’il n’a pas les pouvoirs, du fait de ses règles de fonctionnement, de faire évoluer l’Union européenne.

        Ce parlement comporte des représentants de 27 états aux intérêts économiques, sociaux et culturels différends et souvent opposés, la règle de l’unanimité qui lui est imposé pour la prise de décisions est donc inapplicable

        Elle le condamne à accepter les « recommandations » de la commission de l’UE qui sont entérinées « mécaniquement » faute de votes majoritaires des députés des pays de l’UE, ne pouvant s’opposer aux propositions prises par la commission sous la coupe des lobbies néo-colonialistes financiers anglo-yankees, dont tous les membres sont intimement liés aux banques anglo-américaines et aux intérêts anglo-yankees ( La City et Wall-Street), pas à ceux des citoyens des pays européens de l’UE !

        L’UE provoque le malheur des peuples de l’Europe qui y ont adhérés !.

        Le 25 mai 2014, jour de l’élection au parlement fantoche de l’UE, sera le moyen de la sanctionner.

        Révéler l’illégitimée du système de Bruxelles sera pour lui le pire des scénarios.

        Faisons la grève du vote !

        Le boycott des élections de l’UE servira aussi à dénoncer le double jeu politicien et la contradiction du Front national qui prétend vouloir sortir de l’euro et de l’Union européenne, et qui veut entrer dans le système dont il dit vouloir sortir !

        Ne nous laissons pas prendre deux fois !

        En refusant de tenir compte du « non » français lors du référendum du 29 mai 2005 au traité constitutionnel européen, l’Union européenne a démontré son caractère antidémocratique et dictatorial.

        Aucune élection sincère dans l’intérêt des peuples qui y ont adhérés n’y est possible. !

        Ne participions pas à ce simulacre, l’élection au parlement de l’UE n’est qu’une mauvaise farce électorale, organisée sous l’égide des « collaborateurs. » des anglo-yankkes mis à la tête des états membres de l’UE et du « système » de Bruxelles !


      • dom y loulou dom y loulou 13 février 2014 16:04

        la suisse prend toutes les lois européennes et finance l’OTAN en intégral !! 


        avec tout l’argent reçu de ses soutiens depuis70 ans et depuis les sommets qu’une nation ne pouvait que rêver dâtteindre, elle s’est contentée de ne pas vouloir voir tous ces soutiens internationaux et s’est amusée sur le dos des efforts faits pour sa stabilité

        ceux qui se targuent aujourd’hui de défendre la suisse sont ceux qui l’ont mise en péril durant toutes ces dernières années, ils chantaient « bye bye switzerland » et chantaient allègres leur soutien indéféctible à la couronne d’angleterre !! 

        une honte pour nos ancêtres qui ont quitté eux aussi les racines de ce pays désormais CONQUIS

        mais comble du ridicule, depuis les sommets qu’une nation ne pouvait que rêver d’atteindre, le franc pouvait racheter le dollar banqueroute et avec tous les grands pays derrière eux les suisses ne risquaient absolument plus rien

        tout le monde comptait sur eux depuis 70 ans pour faire cesser les mensonges de wall street

        et on a réussi en plus, en douze ans d’efforts infatigables


        mais non, ils ne voulaient même pas le VOIR et ont jeté le bébé et l’eau du bain avec !!


        les sommets ils en ont fait un psychodrame infantile, trouvant cela un drame de recevoir de la manne pour CREER !!


        les soutiens financiers, qui ont afflué de partout en honneur à l’argumentaire tenu pour la défense des droits de la personne, ils les qualifiaient « d’argent du diable »

        les soutiens internationaux apprécieront


        des racistes qui n’aiment qu’eux-mêmes et sont incapables d’honorer ceux qui les honorent nous jouent encore les défenseurs de la liberté 

        quand ils nous ont tous bradé !!

        pas de bol

        ces soutiens s’appelaient HUMANITE et esprit de vérité

        pas mensonge, haine et piétinement des droits de l’aom !!

        ça c’est le règne des lords auxquels vous nous avez tous vendu et vous ne dites rien contre ce plafonnement ignoble du franc ordonné par Londres qui jette tous vos soutiens dans les abysses des dettes de wall street et perpétue les mensonges des oligarques qui ont trouvé une bonne excuse pour continuer le GENOCIDE contre les pays musulmans

        mais d’eux t’en as rien à foutre, la suisse n’a pas arrêté de croire que wall street aime sa démocratie directe !! On croit rêver de tant de stupidité !!


        et cela harcèle et menace les bons coeurs sans relâche, voilà ce qu’est aujourd’hui ton pays

        la suisse a CHOISI d’être colonisée par les sionards-habsburg qui tiennent toutes tes officines politiques, cesse de croire autre chose


        ils te tiennent par les couilles et c’est toi qui l’a choisi, contrairement à tous les autres peuples en souffrance à cause de ces gens

        la suisse les finance aujourd’hui en TOUT DERNIER

        et bien sûr, après un an de plafonnement et de pillage du franc il n’en reste quasi rien, la suisse assez folle pour croire qu’on peut renflouer des besoins à hauteur de 200 mille milliards toutes les minutes !!

        vous ferez SANS vos soutiens désormais, ce pays nous a bafoué les gens de bonne volonté, même au pays ils sont tous marginalisés et ostracisés et menacés !!


        et vous apprendrez les obscurités dont on vous avait préservé durant tout ce temps de révélations, douze ans, tous les jours et chaque minute étaient nécessaires pendant que vous vous amusiez et paradiez sur toutes les scènes du monde 

        que croyez-vous ? c’était pour vos belles gueules tous ces soutiens ?


        argumente maintenant parce que plus personne ne le fera à ta place, comme ce fut le cas de celui que vous avez enterré vivant, mais va falloir faire autre chose que de rêver la gueule ouverte sur quels grands génies vous êtes dans vos courses aux podiums et vos divertissements

        la colonisation est bien plus féroce que ce que tu crois, ses outils destructeurs et ses poisons sont PARTOUT autour de toi 

        allez, je vais encore te faire un cadeau d’esprit

        ...

        chante la gamme harmonique, as-tu des résistances pour le faire en toi ? 

        alors tu viens de toucher CE A QUOI ON RESISTE en ce monde et qui fait tout pour étouffer NOS COEURS et détruire la vie sur terre dans l’ignorane

        l’argent qu’il fallait pour construire autre chose, une société de nouveau autonome des technocrates assassins, cet argent a été jeté à wall street comme l’éveil lui-même a été jeté dans le fluoride du red bull et dns les courses à la gloire égotique et infantile

        cette machine à starlettes vous a roulé tandis que vous vous donniez à toutes les jalousies, honorés que vous étiez !!

        un gros plat de honte au milieu de l’europe, cela finance wall street au milieu des peuples en colère mais ça voudrait maintenant garder son « aura de défenseurs de la liberté » ?

        allons donc


      • robin 12 février 2014 09:26

        Qu’en pensent les idiots utiles europhiles ?

        Venez les eurotrolls qu’on se marre un peu.... ! smiley


        • Vipère Vipère 12 février 2014 09:36


          "Pourquoi l’UPR va-t-elle présenter des listes aux élections ..."
          www.francoisasselineau.fr/.../pourquoi-lupr-va-t-elle-presenter-des.html
          19 déc. 2013 ... C’est-à-dire aux enjeux décisifs sur lesquels se focalise l’UPR depuis sa création.
          ... En 2014, c’est évidemment lors des européennes que les analyses et les
          propositions .... Publié il y a 3 weeks ago par François Asselineau.

          -----------------------------------------------------------------------------------------

          Ceci n’est que le bandeau de l’article, le contenu a été effacé par F. ASSELINEAU.

          Monsieur ASSELINEAU s’est rendu compte de l’incohérence de critiquer l’europe et en même temps de présentere une liste aux européennes.

          Mais peut-être peut-t-il expliquer ses errements... ?



          • Gollum Gollum 12 février 2014 10:14

            Monsieur ASSELINEAU s’est rendu compte de l’incohérence de critiquer l’europe et en même temps de présentere une liste aux européennes.

            Mais peut-être peut-t-il expliquer ses errements… ?


            Il l’a déjà fait à plusieurs reprises. Le but est tactique : introduire le loup dans la bergerie.. smiley


          • Sylvain62 12 février 2014 11:44

            Gardons à l’esprit que l’UPR s’est essayé au boycott en 2009 des européennes comme l’a fort grossièrement rappelé un militant PRCF sur un autre topic et ça n’a rien donné, du tout. On s’en est désolé sur la scène politique mais sans plus, un peu comme l’abstention aux législatives.


            Quand on sait ça on comprend mieux pourquoi l’UPR présente une liste, d’autres poursuivront leur boycott tout en sachant parfaitement que ça ne changera rien, donc on change de cap.

            Donc cette fois-ci une autre stratégie sera mise en oeuvre, histoire d’être dans la place pour en suivre les évolutions ainsi que le rôle des autres partis et surtout leurs responsabilités.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 2014 11:46

            Vipère,
            Tous les Partis politiques français reconnaissent le bien fondé de la construction européenne, et tous critiquent l’ UE.

            Voici ce qu’ils proposent TOUS depuis 1979.

            Vous allez pouvoir lire bientôt, les professions de foi pour les élections européennes.
            Pas un seul Parti qui ne critique l’ UE et ne vous promette un Europe plus démocratique, plus sociale, plus ceci et moins cela.

            Pourquoi envoient-ils des Députés au Parlement européen, tout en critiquant ?

            Pourquoi le FN qui critique +++, et veut sortir, soi-disant de l’euro et de l’ UE, y est depuis des dizaines d’années, avec son père et Bruno Gollnish, si ça sert à rien ?

            Il n’y a donc que l’ UPR qui ne doit pas y aller ? 

            Vous savez ce que raconte Marine, au Parlement européen ?
            Qu’elle veut « Une Autre Europe », et pas du tout en sortir.

            «  Marine le Pen au Parlement européen ». à partir d’1 minute 50 :

            " ... quand, au nom de la France ET D’UNE AUTRE EUROPE, vous déciderez-vous... ? etc

            Le Parlement européen est une tribune, où le ou les députés UPR ne parleront pas de renégocier les Traités, mais de sortir définitivement de l’ UE.


          • cliquet 12 février 2014 11:49

            Curieux raisonnement. Comment combattre cette Europe autrement que depuis l’intérieur ? Nous sommes tous dedans et si nous voulons qu’elle soit différente, on ne peut que prendre une majorité au Parlement.
            Sinon, on prend la majorité en France et on fout le camp en les laissant se dem... entre eux et on leur souhaite bon courage. Remarquez bien que je ne serais pas contre... et apparemment Victoria Nuland non plus.


          • Sylvain62 12 février 2014 11:50

            N’empêche le projet « autre Europe », le président Chirac en parlait déjà il y a 14 ans, on nous vend du vent avec ce projet faux-nez.


          • emphyrio 12 février 2014 12:01

            François Asselineau a fait remarquer non sans malice que si des députés européistes étaient légitimes au parlement national, députés qui militent ouvertement pour une Europe fédérale et donc pour la la dilution des souverainetés dans une entité bruxelloise, il est tout aussi justifié que des candidats anti-européistes siègent au parlement européen, pour saboter cette chimère de l’intérieur. D’ailleurs jusqu’à preuve du contraire il n’y en a aucun, excepté Farage peut-être.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 2014 12:08

            cliquet,
            Les deux objectifs ne conviennent bien.
            Chaque chose en son temps.

            Les élections européennes sont des élections à 1 tour, ce qui évite les palabres, les alliances, mésalliances, autres magouilles de l’ entre deux tours.


          • lcm1789 12 février 2014 21:49

            Tiens, il ya un nid de l’UPR ici...il faut dire qu’avec 4000 militants, on les espérerait plus actifs.


            Défendre la République, c’est aussi défendre les institutions, mais où est l’UPR aux municipales alors même que les communes sont menacées et vont être phagocytées dans des « métropoles » et des « euro-régions » ?

            Défendre la République, c’est défendre les conquis sociaux, que pense l’UPR du pacte d’(ir)responsabilité ?
            Que pense l’UPR des hausse de TVA ?
            Que pense l’UPR de l’ANI ?

            Dénoncer l’UE c’est d’abord en combattre les méfaits et l’UPR abc ses 4000 militants devraient être beaucoup plus audible là dessus.

            Oui l’UPR a bien raison de dénoncer avec force la dictature européenne (et bientôt transatlantique).
            Par contre l’UPR n’est pas la seule à le faire, bien avant elle, des forces progressistes telle que le PRCF (dès 1992 alors même qu’Asselineau faisait carrière dans les ministères) s’est attelé à cette tâche...et à la différence de l’UPR, le PRCF est convaincu que la sortie de l’UE( que ce soit par l’article 50 ou autre chose) ne pourra se faire que par la porte de gauche car sortir de l’UE c’est affronter l’arme de guerre de l’oligarchie financière mondialiste en Europe....et cela n’empêche pas de le PRCF de tenir le plus haut possible le drapeau de l’union contre l’UE supranationale de la régression sociale.

            L’upr devrait dépenser moins d’énergie dans l’anticommunisme et assumer le fait que parmi les militants de la cause du peuple de France certains (beaucoup) sont des progressistes voire des communistes.

            Quand on défend une cause il faut le faire jusqu’au bout...sortir de l’UE, c’est redonner la souveraineté populaire au peuple de France, il ne suffit pas de rompre les traités (bien que ce soit la première chose à faire), il faudra tenir le choc après et là le programme de l’UPR est désespérément vide et sans réponse.

            En 1945 C.De.Gaulles a eu l’intelligence de comprendre que les forces de droitequi n’avaient pas trahies la France ne pouvaient plus gouverner comme avant la guerre avec l’appui des grands capitalistes français qui avaient tous trahis, c’est ainsi qu’il s’est rallié au programme du CNR.

            Cette intelligence F. Assilineau a décidé de ne pas l’avoir, par anticommunisme pur, l’UPR n’a jamais répondu à l’appel du PRCF du M’PEP et des Clubs Penser la France (Gaullistes) pour un nouveau CNR. 

            C’est ainsi qu’après avoir fort justement appelé au boycott de la mascarade européiste (le parlement européen n’a AUCUN pouvoir) en 2009, Asselineau va maintenant se servir à la soupe et cautionner des élections supranationale dont il avait fort justement démontré la vacuité et la dangerosité pour la Nation France en 2009.

            Comment peut-on demander de sortir de l’UE et demander aux électeurs de voter pour « changer l’UE de l’intérieur » ? Le paradoxe contient lui même la réponse.

            Ce que l’UPR ne veut pas, c’est assumer le fait que la lutte contre l’UE est forcement une lutte menée par le peuple de France pour le peuple de France.
            Ce que ne veut pas assumer l’UPR, c’est que l’UE est le fruit d’une construction subtile depuis des décennies des élites capitalistes françaises et qu’à se titre, en sortir c’est choisir de se colleter avec les intérêts de ces élites.

            Etre patriote, ce n’est pas défendre une posture et un chiffon de trois couleurs, c’est défendre les intérêts de son propre peuple, cela demande de l’honnêteté et de l’abnégation, cela demande de ne pas se servir à la soupe empoisonnée du pseudo parlement de Strasbourg, cela demande comme le font le PRCF le M’PEP et les Clubs penser la France (et comme le font les dizaines de partis communistes européen de l’Initiative pour une sortie de l’UE par la porte de gauche) de dénoncer cette parodie d’élection, pour redonner réellement le pouvoir au peuple.

            Sortir de l’UE pour redonner le pouvoir à l’UMPS comme semble le vouloir l’UPR c’est de fait ne pas vouloir sortir de l’UE.

            C’est pourquoi il serait interressant que l’UPR avec plus de modestie accepte que le combat pour l’indépendance nationale ne peut que se mener dans la diversité à moins que le but de l’UPR ne soit d’être le grain de sable sclérosant dans la dynamique de résistance anti ue (ce que sincèrement j’espère ne pas être le cas).

            Le PRCF défend les 4 sorties :
            sortie de l’UE
            sortie de l’euro
            sortie de l’Otan
            Sortie du capitalisme

            Il est évident que l’UPR ne défend que les deux premières, c’est son droit le plus strict, mais l’UPR ne peut demander au PRCF de renoncer à son programme pour envisager des actions communes qui sont pour autant urgeament nécessaire dans le caps de la défense républicaine de la Nation.

            Réitérons donc la question pourquoi l’UPR n’a-t-il pas voulu participé à l’Appel des 1000 pour que renaissent les jours heureux ?



          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 2014 20:19

            L’UPR n’est pas un Parti, mais un Mouvement de rassemblement.

            Personne ne vous demande de renoncer à votre programme.

            Vous n’êtes pas d’accord pour utiliser l’article 50 pour sortir de l’ UE, inutile de discuter plus avant.


          • lcm1789 13 février 2014 20:50

            Fifi ce n’est tout simplement pas vrai.


            Le PRCF est d’accord avec la sortie par l’article 50, le PRCF fait par contre justement remarquer que les oligarchies financières mondialisées qui ont fait l’UE ne seront pas disposer à ce laisser faire et que cela demande de parler aussi de l’après.

            Sans cela l’article 5 n’est qu’un bout de papier qui a la même valeur que les discussion sur l’UE « sociale » ie 0.

          • claude-michel claude-michel 12 février 2014 09:47

            (Mme Viviane Reding, Commissaire européenne de nationalité luxembourgeoise,)...c’est beaucoup d’honneur pour cette femme originaire d’un paradis fiscal dont elle connait tous les rouages.. ?

            l’UE de Merkel est une grosse poubelle ou tout le monde vient laver son argent sale...Belle avancée démocratique en effet.. ?

            • bubu123 12 février 2014 10:15
               vous écrivez : 
              «  Elle a dit qu’il n’était « pas possible » de limiter la libre circulation des personnes, tout en conservant la libre circulation des biens, des services et des capitaux. » 

              Ben cela parait logique non ? ils veulent pas le beurre, l’argent du beurre et le c** de la crémière aussi les anglais ?

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 2014 11:57

                bubu,
                Cela signifie que les frontières passoires pour les hommes, les biens, les services et les capitaux sont dans le même article des Traités.

                Que pour modifier les Traités il faut l’accord unanime des 28 pays.

                Que l’ Allemagne par exemple, en panne démographique, et utilisant la main d’oeuvre des ex-pays de l’Est, a un besoin vital de l’immigration, et votera contre toute modification des Traités.

                C’est à prendre ou à laisser.

                Les Traités sont le résultat d’années de palabres pour mettre d’accord des pays qui n’ont pas les mêmes intérêts économiques.

                Rêvasser qu’il puisse y avoir une Union européenne autrement que celle-ci est une illusion.

                Pour l’ UPR, on laisse.
                L’expérience de la supranationalité a assez duré, c’est un échec patent, reprenons nos billes et réglons nos problèmes en France.


              • Vipère Vipère 12 février 2014 10:27

                Bonjour à tous

                « introduire le loup dans la bergerie » ... très drôle !

                Décidément, les politiques nous prennent vraiment pour des brebis égarées smiley


                • Sylvain62 12 février 2014 11:46

                  La bergerie ce ne sont pas les citoyens mais des institutions européennes dont il s’agit, le but étant la sortie de la France de l’UE. 

                  Comme il est curieux que vous ne l’ayez pas compris smiley


                • gorgonzola 12 février 2014 18:29

                  Pourquoi « très drôle » ? Ça ne serait pas la première fois dans l’Histoire que cette stratégie est mise en place, d’ailleurs récemment il suffit de voir comment Nigel Farage a considérablement fait avancé la cause eurocritique dans son pays depuis qu’il est député européen.
                  Je comptais m’abstenir pour ces européennes, finalement je voterai UPR et quel que soit le résultat, pour la première fois de ma vie je vais prendre un sacré pied à glisser un bulletin dans l’urne.


                • Vipère Vipère 12 février 2014 10:31

                  Ce qui est étrange, est que Fifi n’ai pas rappliqué au triple galop pour expliquer aux électeurs potentiels, « bêtes à manger du foin » la pertinence de la stratégie politicienne de F. ASSELINEAU... smiley


                  • Sylvain62 12 février 2014 11:35

                    Asselineau il passe son temps à expliquer aux gens comment fonctionne l’UE et en quoi consiste l’escroquerie de sa construction ainsi que des pseudos oppositions politiques internes qui s’alignent toutes sur la voie européiste, c’est toujours mieux que de ne rien faire et se plaindre tout le temps. 


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 2014 12:02

                    Salut ma belle, rien ne sert de courir il faut partir à point...


                  • Vipère Vipère 12 février 2014 10:40

                    En fait, les anglais avaient depuis toujours, le fondement sur deux chaises, c’est à dire qu’ils avaient adopté la stratégie du « wait en see » ce qui a eu pour résultat, de garder leur monnaie, de payer le minimum en terme budget européen etc...

                    Après avoir attendu, ils ont vu que le navire fou européen est près de couler, et ils quittent le bord, c’est du bon sens que l’on ne peut leur reprocher.

                    Le pragmatisme, avant tout !


                    • Sylvain62 12 février 2014 11:48

                      En effet, nous aurions du faire pareil de notre côté. Les britanniques sont toujours restés circonspects se ménageant ainsi une voie de retraite « au cas où ». 


                    • François-xavier 12 février 2014 14:12

                      @ vipère : pourquoi dites vous cela pour les anglais et dénigrez cela pour les français, vous vous contredisez !!!


                    • la vergonha 13 février 2014 11:34

                      Que le Royaume Uni sorte de l’Europe ! La City se déplacera à Berlin ou au Luxembourg, dans l’espace de la monnaie unique.

                      Sans le Royaume Uni, la construction Européenne pourra peut être même repartir sur des bases plus saines !

                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 février 2014 11:13

                      Les européens sont trop ignorants des magouilles fiscales du Luxembourg .


                      • Sylvain62 12 février 2014 11:31

                        Un peu comme les grecs et les français, trop ignorants qu’ils disent. Quoi qu’avec les politiques que nous avons ils n’ont même pas besoin de le dire vu que ces personnes s’arrangent avec la complicité des médias pour censurer tout débat sur l’UE. 


                        • la vergonha 13 février 2014 11:39

                          Et si nos gros boulets de politique s’arrangeaient surtout pour ne pas expliquer l’Europe ? Le fait que l’Europe soit compliquée, c’est bien de la faute de nos gouvernements incompétents ! Ils se gardent le beau rôle et rejettent leurs fautes sur l’Europe. Mais mis à part de la communication, que font nos élus ?

                          Je ne parle pas des média qui font trop rarement leur travail. 

                        • lisca lisca 12 février 2014 11:47

                          Très bon article. Merci. smiley


                          • Camille DESMOULINS Camille DESMOULINS 12 février 2014 12:12

                            Les Suisses on mis la branlée à la démocrature européenne parce-qu’ils sont armés. Pas seulement de fusils, mais surtout de cette arme politique qu’est le référendum d’initiative citoyenne (qui est d’ailleurs au programme de l’UPR). Les Britanniques ne seront consultés sur leur appartenance à l’U.E. que si Cameron résiste à la pression de Viviane Reding. Mais il est inacceptable que le recours au référendum, sur quelque sujet que ce soit, dépende du bon vouloir de nos gouvernants ! La souveraineté populaire exige que seul le peuple ait l’initiative de se consulter lui-même, et de décider de ce qui le regarde. C’est donc sur le référendum d’initiative citoyenne que nous devons concentrer nos efforts. AUX ARMES CITOYENS ! (www.article3.fr)


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 février 2014 12:21

                              Les principaux articles des Traités que personne, sauf Asselineau, n’explique jamais, et qui nous ruinent : « Arnaques »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès