Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Serge Moati dans le piège Le Pen

Serge Moati dans le piège Le Pen

Serge Moati, animateur de l’émission Ripostes sur France 5, recevait Jean-Marie Le Pen dans le cadre des émissions Ripostes spécialement dédiées aux présidentielles. Le moins qu’on puisse dire, c’est que « Ripostes » n’a jamais aussi peu mérité son nom.

Je suis de ceux qui aiment - en général - beaucoup ce que fait, réalise et scénarise Serge Moati. Certaines soirées de mon enfance furent notamment rythmées par Le pain noir, une admirable fresque sociale qu’il a créée en 1974. Depuis, il a réalisé quantité de fictions, d’émissions et reportages, et je manque assez rarement son émission Ripostes, sur France 5.

Incongru

Moati a décidé de réaliser une série spéciale de Ripostes sur les présidentielles. Il a d’ailleurs commencé cette série par D. de Villepin (!). Dimanche 26 novembre, il recevait Jean-Marie Le Pen. La caractérisation de « cinéaste engagé » convient assez bien au Français d’origine tunisienne et sépharade qu’est Serge Moati. C’est peut-être la première raison qui créait comme un malaise à regarder ce numéro de Ripostes. Le voir interviewer Le Pen avait comme quelque chose de parfaitement incongru. Que ceux qui ont vécu ces heures terribles me pardonnent, mais c’est un peu comme si un ancien déporté de la Seconde Guerre mondiale, devenu journaliste, avait interviewé un nazi au coin du feu ! Mais le plus grave est ailleurs. Contrairement à d’autres émissions, où le leader du Front national peut être bousculé par les journalistes et contradicteurs, nous avions l’impression d’assister dimanche à une aimable conversation de salon. Visiblement satisfait d’être invité par Moati, Le Pen a pu développer toute son argumentation avec facilité, pédagogie presque, sans que jamais des questions dérangeantes (la torture en Algérie, le « détail », la suppression de l’impôt sur le revenu, etc.) ne lui soient posées.

Comment traiter Le Pen ?

Visiblement, Serge Moati avait dû réfléchir à cette question sans cesse rebattue depuis que le score du Front national a grimpé aux élections européennes de 1983 : comment aborder une rencontre avec Le Pen ? A la décharge de Moati, il faut bien avouer que les journalistes ou les hommes politiques n’ont guère trouvé de réponse efficace et qu’ils s’y sont souvent cassé les dents, à l’exception du face à face mémorable avec Bernard Tapie. A dire vrai, cet exemple montre que pour affronter Le Pen, il faut être au moins une aussi forte bête de scène que lui. Contrairement à ce qu’ont essayé certains journalistes, le présentateur de Ripostes avait visiblement fait le choix du débat « soft » dimanche 26 novembre, cela sans doute pour ne pas « victimiser » Le Pen. Oui, mais voilà : à utiliser cette voie, J.-M. Le Pen s’est fait un loisir d’apparaître en leader politique « comme les autres ». Pour un peu, on aurait donné au papy d’extrême droite l’image de la « force tranquille » ! D’autant qu’elle était servie sur un plateau par un Moati difficile à reconnaître. Bref. Revient l’éternel question : si on n’invite pas Le Pen, il se plaint de censure, si on l’agresse, il fait la victime, et si on agit comme avec un leader politique républicain ordinaire, il fait le paon devant ses admirateurs (et ceux qui pourraient le devenir), médusés.

Où est la riposte ?

Pour ajouter à la confusion de l’émission, les contradicteurs politiques choisis par S. Moati semblaient eux aussi comme sous influence du leader d’extrême droite, et la faiblesse de leur pugnacité faisait peine à voir. Il s’agissait de Maurice Leroy, Christiane Taubira ou encore Eric Raoult... Là aussi, on se dit que les contradicteurs auraient dû être choisis avec un peu plus d’habileté. Quand on lit les forums consacrés à cette soirée, on peut voir que les partisans de Le Pen ne s’y trompent pas, eux. Ils louent, pour la plupart, la déontologie journalistique de S. Moati ! Un comble pour un parti qui s’insurge contre le nombre, selon lui, trop élevé de journalistes juifs dans les médias... D’autres se félicitent que Le Pen ait pu s’exprimer aussi complètement et sans chausse-trappe. Un aficionado parle même d’émission pour une fois « véritablement démocratique ».

On s’en doutait déjà, mais n’importe qui ne peut pas interviewer Le Pen ou débattre avec lui. Sans pour autant lui réserver un « régime spécial », il est évident qu’interroger l’énergumène demande une connaissance parfaite de son programme, de son histoire et de ses propos. Ce n’est pourtant pas mission impossible. Après le 21 avril 2002, la plupart des journaux de la presse écrite, et même audiovisuelle, faisant pour une fois grandement œuvre de pédagogie, ont expliqué en long et en large ce que "Le Pen au pouvoir" pouvait signifier, notamment pour les ouvriers et employés. Alors, cher Monsieur Moati, que je respecte pourtant, plutôt que d’attendre le lendemain de premier tour pour enfin parler des frasques et relents nauséeux du Front national, mieux vaut aiguiser ses armes dès maintenant. Avant qu’il ne soit trop tard.


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (1337 votes)




Réagissez à l'article

439 réactions à cet article    


  • jak (---.---.213.122) 29 novembre 2006 11:50

    article de prêt a penser, du rabâchage vieux de 20 ans, aucune analyse concernant la pérennité du FN, pire, insultant pour serge Moati, victime selon l’auteur du syndrome de stockholm.


    • jipi (---.---.146.135) 30 novembre 2006 09:43

      Sous vos grands mots : la haine. Ca vous gêne pas vous , par exemple que le France soit un des derniers pays libres à accepter un parti communiste qui pendant des decennies n’a cessé de défendre des pays pas pires que le régime nazi ?? 100 000 000 de morts au nom de la doctrine communiste ca vous parle ?? non ? vous voyez pas ? Renseignez vous au lieu de focaliser sur LE PEN qui n’a, de PRES OU DE LOIN AUCUNE RESPONSABLITE dans les horreurs que vous évoquez !


    • l’humain d’abord (---.---.100.95) 2 décembre 2006 12:59

      Quelques précisions : le PCF bien qu’ayant fait des erreurs dans le passé en soutenant les régimes staliniens a depuis fait son meaculpa, en affirmant que le communisme ne pouvait se passer de démocratie et de liberté..

      Il ne faut pas oublier que le parti communiste a combattu le nazisme et que des dizaines de milliers de communistes ont été fusillés par les nazis en combattant pour la France pendant que les ancêtres des idées de LE PEN collaboraient avec le régime de Vichy et les nazis ;et ça se passait en France.

      Travail, famille patrie disait Vichy en 41, Le Pen ne dit pas autre chose. À nous de relever la tête et de continuer le combat contre les idées, d’exclusions, d’inégalités des races, qui sous couvert d’un nouveau discours plus policé, transpire le fascisme. L’humanisme contre les instincts bestiaux.


    • Amerigho (---.---.251.48) 2 décembre 2006 13:18

      « en affirmant que le communisme ne pouvait se passer de démocratie et de liberté ».

      Le communisme, c’est le pouvoir qu’on ne ne respecte pas parce qu’il nous prend tout et qui n’impose l’obéissance que par la force, le pouvoir qu’on ne respecte pas à auquel on n’accorde aucune légitimité. Le communisme, c’est le pouvoir par la coercition et la violence. Donc le communisme est antinomique des concepts de démocratie et de liberté. Il neut s’imposer que dans le sang, l’Histoire nous l’a appris : 140 000 000 de morts au XXème siècle, Mao, Pol-Pot, Lénine, Staline, La Corée du Nord, Castro, etc...


    • l’humain d’abord (---.---.68.119) 2 décembre 2006 14:19

      Mais non on ne va pas tout vous prendre... on ne vous laissera que votre discours archaique vieux comme le monde.

      Les idées humanistes vont prendre de l’importance, et cette société sera plus solidaire et plus humaine. Je ne me satisfait pas du nombre de pauvre en france, ni du nombre de RMIstes, de mal logé, de chomeur, d’étudiant obligés de bosser pour payer leurs études, d’entreprises qui délocalisent pour une dictature chinoise..mais ultralibérale (ce qui signifie peu de droit pour les salariés, pas de réduction de temps de travail...etc...etc..et la matraque en cas de grêve..) alors que les bénéfices du CAC 40 sont au plus haut, que les actionnaires riches toujours plus riches, pressent les salaires pour augmenter leur dividende.

      Je me sens trés loin de la Corée...Je vous laisse avec JMLP, votre Kim Jong IL...

      Au fait démocratie au FN ? Marine succèrera à son père, comme en corée du nord, c’est plutôt un parti monarchique plutôt que démocratique.....


    • le messager (---.---.208.80) 3 décembre 2006 07:46

      Pourquoi la France ne devrait-elle pas disparaître dans le marché et l’Union Européenne ?

      Réponse : Parce que le Marché et l’Union européenne, qui ne sont qu’une seule et même chose, c’est de la merde ! La disparition de l’humain dans la marchandise au seul profit d’un petit groupe d’abuseurs sans âme, soit le seul vrai et ignoble fascisme !

      Ce fascisme que ne parviennent toujours pas à identifier ces crétins de gauchistes essentialistes qui se croient libres, résistants, révolutionnaires et modernes, alors qu’ils sont si bien instrumentalisés depuis 35 ans par un Système qui leur donne l’ordre de se focaliser sur l’insoumis Le Pen !

      C’est de la réaction - elle bien réactionnaire - de ces idiots utiles qui ont fait de Chirac un président réélu à 82 % en 2002, à la suite d’une campagne de l’entre deux tours digne d’un pays totalitaire, dont j’ai le plus peur ! Pas des beaufs nationalistes ni des jeunes de banlieues... Qui vivra verra...


    • Briseur d’idoles (---.---.162.190) 3 décembre 2006 18:20

      Mais qu’est-ce que tu fais de la Shoah , et de la « Sortie d’Egypte », des "progroms russes, polonais, chinois... Euh, non pas chinois... et de tout ce qu’on sait pas, mais qu’on devrait savoir ??

      Tu nous copieras 10.000 fois : « Je crois en la Shoah » !

      La prochaine fois, ça sera « La 17 ème chambre ». Oui, elle existe, négationniste va !


    • (---.---.22.15) 3 décembre 2006 18:24

      Pour la Shoah, j’attendrai l’abrogation de la loi Gayssot pour revenir sur la question.

      En attendant, une saine incrédulité est de mise face aux tentatives d’imposer une histoire officielle à la soviétique.


    • Briseur d’idoles (---.---.162.190) 3 décembre 2006 18:32

      Faut pas te focaliser sur « la loi Fabius-Gayssot », t’as aussi « la loi Lellouche-Machin »...


    • Mouais (---.---.57.63) 4 décembre 2006 22:09

      Quant à la « résistance » du PCF elle est à l’image de la « résistance » des français, 30 millions de français et 30.000 résistants, ca fait pas lourd ! Le PCF n’est rentré en « résistance » sur ordre de Staline qu’une fois la Russie envahit... Révisez vos classiques...


    • Charlie B. (---.---.63.89) 6 décembre 2006 17:39

      A propos du PC, petite question : que serait devenu le « Parti de la Résistance », (titre que le PC a usurpé après la guerre puisqu’il ne fut ni le seul ni le plus important), donc, que seraient devenues l’« Humanité » et l’humanité si Hitler n’avait pas eu l’excellente idée de rompre le pacte Germano-Soviétique ?

      Question qui gêne toujours les Communistes et à laquelle il n’y aura jamais de réponse. Mais qui certes n’enlève rien au courage des maquisards « rouges » qui ont lutté efficacement contre les Nazis après que Staline eut été contraint de changer de camp .


    • Cocollabos (---.---.35.67) 11 décembre 2006 14:24

      Les communistes francais n’ont commencé à résister qu’en juin 1941, après l’attaque contre l’URSS « la mère patrie » ...

      http://voxgalliae.blogspot.com/2006/12/cocollabos.html


    • daniel (---.---.47.250) 7 janvier 2007 13:19

      Concernant le Parti Communiste pendant la guerre, n’oublions pas la complicité de Staline et des nazi jusqu’en 41, l’Angleterre bombardée avec des avions alimentés par l’essence russe, le partage de la Pologne. Cncernant la France, la résistance communiste, à part qq cas exceptionnels n’a pas démarré au quart de tour, Maurice Thorez déserteur en 39, etc.. enfin tout ça pas très joli. Les milliers de communistes fusillés n’étaient pas tous communistes savez vous. Donc 70 ans après, disons stop à la désinformation, maintenant que le communisme est mort, on peut enfin connaitre toutes le vérités. PS (si je puis dire,) l’amalgame Le Pen = Hitler est aussi grotesque de l’amalgame Buffet = Staline.


    • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 29 novembre 2006 11:56

      Si je résume votre pensée : laisser parler Le Pen, c’est lui servir la soupe et tout ceux qui le font sont corrompus, avec ce genre de personnes il faut les ignorées, les conspuées, les mettre au ban de la société, etc ...

      Dit moi, dans les années 80, quand on parlait du Sida, votre pensée c’était : laisser parler du Sida, c’est servir la soupe aux homosexuels et tout ceux qui le font sont corrompus, avec ce genre de personnes il faut les ignorées, les conspuées, les mettre au ban de la société, etc ...

      Le parallèle n’est pas si limite que cela peut y paraître, ce n’est pas en taisant ou en diabolisant, tel fait ou tel personne que l’on va les faire disparaître, mais c’est en les mettant au grand jour et en montrant que c’est « mal » que l’on va éduquer les gens et qu’ils pourront sensuite agir en conséquence.


      • lesyeux (---.---.213.115) 29 novembre 2006 16:53

        quel amalgame...lepen et le sida ou des malades du sida... en quoi les propos d’un malade du sida peuvent -ils être sournois ou peuvent-ils ’servir la soupe’ ????

        ou bien comparez-vous les effets lepen aux effets du sida sur notre santé ???

        je ne comprends pa s un mot de cette comparaison

        laisser paler lepen, c’est pour moi, normal

        l’article ne remet pas en cela en cause me semble t-il

        il remet en cause la sagacité des intervenants et la façon dont il s n’ont pas su le destabiliser, le pousser en dehors du discours habile qu’il affectionne

        cet homme a l’art du mot de la dialectique, que n’avaient pas les intervenants

        c’est en cela qu’il fallait le compendre

        les mots ont un pouvoir et lepen s’en sert de façon magistrale il faut être à la hauteur du verbe, c’est tout parce que oui


      • Bill Bill 29 novembre 2006 12:06

        Moui... Voyons, si j’ai bien compris votre article, vous avez été séduit et vous vous en voulez ? Franchement il n’y a pas de quoi s’en vouloir ! Le Pen a été brillant, pourquoi le cacher ? Et si pertinent que ces détracteurs ne savaient pas quoi lui répondre à part avec mauvaise foi ! Ils avaient d’ailleurs tous été choisi pour le contredire !

        Sur Serge Moati, il a été conseiller en communication de Mittérand, c’est un homme brillant qui fait convenablement son métier de journaliste, je l’estime parce que c’est rare.

        Et l’auteur, si vous êtes démocrate, posez vous des questions, car vous n’en avez pas bien compris le principe ! Je sens que moi je vais devenir royaliste bientot, quand je vois ce que devient la démocratie !!!

        Bill


        • Asterix* (---.---.27.173) 29 novembre 2006 22:50

          Compliments à Serge Moati qui s’est comporté en démocrate courtois avec son invité J-M Le Pen.

          Quant à ceux qui, enfourchant les fumeuses chimères du multiracisme, du métissage et du politiquement correct, bavent leur haine pour Le Pen et pour tout ce qui a fait notre histoire, qu’ils sachent que nous avons une dette envers les morts qui au cours des siècles ont fait la France, y compris le million et demi de Français tombés au cours des deux Guerres du XXeme siècle.

          Ils sont morts à 20 ans en combattant l’envahisseur pour que la France reste la France, et non pour que, leurs dépouilles à peine refroidies et au mépris leurs sacrifices, les illuminés de Mai 68 s’empressent d’ouvrir grand nos portes à d’autres envahisseurs.... et, ce faisant, installent le chaos là où il y avait un peuple.

          Asterix*


        • okrenik (---.---.9.191) 2 décembre 2006 19:24

          Complètement à côté de la plaque ton commentaire, Astérix. Pourquoi ressortir tous ces morts comme argument ! Pour nous donner le frisson patriotique ?

          Par contre, l’auteur de l’article fait bien ressortir la difficulté qu’il y a, pour un journaliste démocratique, à inviter un homme politique non démocratique : les règles du jeu ne sont pas les mêmes.


        • (---.---.22.15) 3 décembre 2006 18:20

          En matière de communication, Jean-Marie Le Pen est bien plus démocrate que le Moati.


        • Briseur d’idoles (---.---.162.190) 3 décembre 2006 18:26

          Le Pen, je te le concède, ce n’est pas le pire (en dehors de son progrom de reculs sociaux), mais ce n’est pas le meilleur non plus !

          Moati, c’est pas le pire non plus, y a Sarkozy !...


        • Asterix* (---.---.20.33) 7 décembre 2006 12:20

          ... je sais, en ces temps post soixantehuitards, il est ringuard de parler de la France.

          Mais à nos encêtres, à nos quarante rois,la France, on ne l’a pas donnée, ils l’ont faite.

          ...et il aura suffit de cinq républiques pour la défaire... car la VIeme sera Islamique.

          Astérix*


        • daniel (---.---.47.250) 7 janvier 2007 13:26

          je suis d’accord mais on peut encore sauver pas mal de choses. Pour moi le danger au XXI ème siècle, est l’Islam et son expension avec la complicité des politiciens européens. soyons vigilants. Je crains beaucoup que au regard de la guerre de civilisation qui se prépare et que nos politiciens auront contribué à mettre en place, les guerres précédentes soient de peu d’importance.


        • madjid (---.---.233.66) 29 novembre 2006 12:13

          Bravo, Mr le Hérisson.Il faut du courage pour oser vous attaquer à des « monuments » tels que les aficionados de le pen ou la diaspora juive. Quand à votre analyse de l’émission, la démocratie veut malheureusement que l’on donne à ce triste personnage, la tribune qu’il réclame. Bien à vous.


          • Stephane (---.---.144.2) 29 novembre 2006 12:14

            jamais lu un article aussi peu objectif !!! Si Le Pen ne peut pas etre mis en defaut sur les sujets actuels, c’est tout de meme bien parce qu’il crit les mises en gardes depuis 30 ans !! De mieux en mieux que de lire cela !! Quand on dit des verités en face on doit se faire fermer la porte ? Le peuple francais, qui a l’habitude lui aussi desormais de ne pas etre entendu est le premier a comprendre et l’appuyer !


            • Atchoum (---.---.39.82) 29 novembre 2006 12:15

              La démocratie est un beau fruit contenant par construction un ver. Elle suppose la liberté de parole. Donc elle prend le risque d’être kindnappée par un séducteur (suivez mon regard). Seule recours envisagée, proposée et appliquée : la pédagogie. En dehors de cela on enfreindrait, dit-on, la sacro sainte liberté de parole (le ver en question). Une suggestion : dans le domaine de la recherche scientifique on a inventé le Comité National D’Ethique comme « garde fou » (et je pèse mes mots). Pourquoi dans un domaine qui détermine tout utn sinon plus notre vie ne pas mettre en place un tel outil ? Si l’on tient tant à notre dmocratie(comme cela semble être l’avis de la majorité d’entre nous).


              • (---.---.37.70) 29 novembre 2006 13:35

                Parce que dans une société laique, l’éthique dépend du vote, donc du libre débat, et pas de commité totalitaire.


              • nicolas (---.---.219.148) 29 novembre 2006 12:17

                Les intervenants étaient pas mal non plus. Un moment Christiane Taubira parlait sans regarder Le Pen et celui-ci était visiblement fou de rage. J’ai bien cru qu’il allait se lever pour lui mettre une claque.


                • Bill Bill 29 novembre 2006 12:21

                  Franchement la Taubira, toujours égale à elle-même : aucun intéret ! Ses arguments étaient creux...

                  Bill


                • yves (---.---.203.81) 29 novembre 2006 14:56

                  on ne dis pas « la » sinon on reserve son jugement ! les forums ne sont pas des defouloirs et je pense qu’il encore plus facile de se faire entendre en restant correct !


                • Bill Bill 29 novembre 2006 16:07

                  Yves

                  Il ne faut pas prendre mes « la » comme ça, vous voyez, au début j’ai eu du mal à vous comprendre ! J’ai déjà utilisé ce terme ailleurs en étant plus gentil avec ce qu’il y avait dérrière. Et je ne vois pas pourquoi je réserverai mon « jugement » ? C’est juste une critique, Taubira est tout à fait inconsistante, c’est mon avis. Et je pense que je partage cet avis avec de nombreuses personnes !!!

                  Bill


                • Asterix* (---.---.27.173) 29 novembre 2006 23:09

                  Une claque à Taubira ? Aurait pu lui en mettre une paire !

                  Asterix*


                • Astérix* (---.---.28.145) 2 décembre 2006 16:08

                  Il est parfaitement correct de dire LA Taubira comme on dit LA Callas.

                  Ce qu’on peut en penser est une autre histoire !

                  Astérix*


                • Briseur d’idoles (---.---.162.190) 3 décembre 2006 17:55

                  Faut excuser « la Taubira », elle est myope comme une vielle Taubira !


                • (---.---.22.15) 3 décembre 2006 18:17

                  Les prétentions démesurées de la Taubira n’ont aucune excuse.


                • Jim (---.---.91.33) 29 novembre 2006 12:21

                  Qu’on soit d’accord ou pas avec lepen il à le droit d etre traité comme les autres candidats car il représente désormais une entre 15 et 20% de l’electorat français. Ceux qui considèrent qu’il n’a pas pas le droit de parole, qu’il faut le traiter comme s’il étaient le diable etc... etc... font, non seulement un doigt d’honneur à 15-20% de leurs compatriotes mais se placent au même niveau qu’Hitler/Staline/Franco et tous les dictateurs liberticide qu’ils critiquent habituellement. De plus,tout le monde parle du « détail », de la « torture », et oublient les propos de Mr Chirac sur « le bruit et l odeur », oublient également que Mr Mitterand à reçu la Francisque ( équivalent de la legion d’honneur ) pendant le régime de Vichy, que Mr Hollande se permet de dire « je n aime pas les riches » alors qu’il dispose d’une belle SCI au capital de 600 K € etc.. etc... Bref, Mr Lepen a peut etre été un salop, tout comme Arafat (qui fût plus tard prix nobel de la paix ), comme Ariel Sharon, qui à fait beaucoup pour la paix mais qui à été un grand chef de guerre, mais peut être que lui aussi à changé, et pourquoi à lui, on ne lui laisse pas sa chance ? Bref, à tous les bien-pensants, réfléchissez 2 minutes, il faut être vigilant certes, mais là,avec vos grandes phrases vous allez devenir des dictateurs libertaires... Jim


                  • Bill Bill 29 novembre 2006 12:23

                    Jim, je me rends compte que nous allons surement tomber d’accord sur bien des sujets.

                    Salut très cordial !

                    Bill


                  • Jim (---.---.91.33) 29 novembre 2006 12:40

                    @ Bill

                    lorsque je lis : « l’athéisme nous otera toute moralité » « je n’exclus pas de me convertir un jour vraiment » « Je sens que moi je vais devenir royaliste bientot, quand je vois ce que devient la démocratie !!! » Et certainement beaucoup d’autres.

                    Effectivement, on « risque » d’être d’accord sur beaucoup de choses !

                    Amicalement

                    Jim


                  • DEALBATA (---.---.166.140) 29 novembre 2006 13:22

                    La démocratie est illégitime parce qu’elle n’est pas issue de principes supérieurs. C’est un système qui tourne en rond sur lui-même cherchant en vain sur quoi il pourrait faire reposer ses « valeurs ». Je vois que pour certains l’illusion est en train de disparaître au profit d’une prise de conscience qui doit déboucher inévitablement sur une remise en cause de ce bricolage caduque qui ne profite en réalité qu’à ceux qui en font la promotion et qui en ont compris les limites.


                  • didier (---.---.26.205) 29 novembre 2006 14:55

                    Jim à Bill : « ce soir c’est chez toi ou chez moi ? »... Bref, moi oui, je fais un joli doigt d’honneur aux électeurs de LePen et leur conseille le poisson pour muscler leur cerveau !!!


                  • Bill Bill 29 novembre 2006 15:00

                    Jim à Bill : « ce soir c’est chez toi ou chez moi ? »...

                    Jaloux ! smiley smiley smiley

                    Bill

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès