Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sexe, politique et féminité

Sexe, politique et féminité

Jamais les chances d’avoir une femme qui dirige la France n’ont été aussi grandes. Mais une femme dirige-t-elle autrement ? Que dit la science à ce sujet ? Le pouvoir a-t-il un sexe ? Les femmes qui gouvernent sont-elles encore des porteuses des valeurs féminines que notre culture sous-entend ?

Les femmes sont-elles des politiques comme les autres ? Nos sociétés occidentales se féminisent par le haut aussi, puisque, même si la parité demeure lointaine, d’année en année cela glisse et bouge. Et dans le désordre les symboles que sont, furent et seront Mmes Clinton (USA), Royal (France), Bachelet (Chili), Thatcher (G-B), Gandhi (Inde), Meier (Israel), Merkel (Allemagne), Johnson-Sirleaf (Liberia) Tarja Halonene (Finlande), Buttho (Pakistan), et déjà, Catherine de Russie, Elisabeth, Marie de Médicis, Anne de Bretagne (bon je passe les autres... pardon) ont coup après coup affaibli la certitude multimillénaire du mâle politique dominant. Dans certains coins, comme les salaires, la culture, la haute finance il résiste, l’homme, mais de plus en plus mal (je ne parle que des sociétés occidentales, on souligne). Mais une fois ce monde "plus juste" advenu (ce dont je doute, au final, à la manière de l’anthropologue Françoise Héritier), la question demeurera : le pouvoir a-t-il un sexe ? En d’autres termes : les filles exercent-elles une autre forme de pouvoir que les garçons ?

Je fus édifié, il y a quelques semaines (11 janvier), par la lecture du dossier de Courrier International sur le sujet : "Les femmes meilleures (chefs politiques) que les hommes ?". Le dossier était excellent. Mais des lignes de divers articles transpirait un ramassis d’inepties sexistes, féministes, machistes, de clichés de tous poils et de tous sexes. L’effroi m’a saisi car je pensais que nous n’en étions plus là. La société postmoderne avait donc si peu avancé depuis les suffragettes ? Depuis Simone (de Beauvoir) ? Heureusement, il y avait (dans ce dossier) deux ou trois points de vue qui parvenaient à s’affranchir des a priori, du passé, de la rancoeur. Et qui traitaient la question comme un sujet et non comme de la braise ardente, au tisonnier du politiquement correct.

Surtout il y avait le "non" éclairant d’Edurne Uriarte (prof de sciences politiques à l’université Roi Juan Carlos de Madrid). Sa conclusion (après un long et pertinent développement) est la suivante : "Je prévois que le monde des présidentes sera aussi agressif, que celui de leurs homologues masculins et que dans des circonstances similaires, elles lanceront le même nombre de missiles et déclareront les mêmes guerres. Parce que désormais, elles commandent dans le monde, pas à la maison, et que ce sont deux choses complètement différentes". Cela va mieux en le disant. Les hommes savaient, par exemple, que pour devenir chef et durer, il fallait être dur et commencer par écarter ou éliminer certains de ceux qui vous avaient porté au pouvoir. Pas les femmes ?

Que nous dit la science à ce sujet ? Le cerveau des femmes est-il différent de celui des hommes ?

Catherine Vidal et Dorothée Benoit-Browaeys ont publié en 2005 un très utile livre de synthèse qui aborde (notamment) le sujet : Cerveau, sexe et pouvoir. (avant-propos de Maurice Godelier. Éditions Belin, collection Regards, 2005, 112 p., 16 euros). Elles montrent que les cerveaux des hommes et des femmes ne sont pas différents. Et que les femmes, placées dans les mêmes situations culturelles et contraintes que les hommes (le pouvoir) oeuvreront de la même manière.

Un avis partagé par Françoise Héritier, qui a observé le rôle des femmes dans quantité de sociétés à travers le monde et conclut que les hommes ont besoin de contrôler le corps des femmes car ils dépendent d’elles pour mettre au jour leurs descendance.

La sexualité, hors de sa mécanique et de sa "plomberie" biologique est un fait culturel. C’est la pensée humaine qui a construit les systèmes et les pratiques instaurant la primauté des hommes sur les femmes. Et celà dès le plus jeune âge, en désignant la "fille" dans la fratrie, de manière peu symétrique.Les différences entre les femmes et les hommes, et implicitement leurs valeurs ou leurs stratégies sociales, sont façonnées par nos systèmes culturels. N’étant pas "innées", elles sont sujettes à démolition, comme par exemple lors des batailles et des traversées délicates qu’impose toute longue marche vers le pouvoir.

(Pour en savoir plus, et voir une fiche de lecture de ce livre, avec des détails sur le cerveau,, voir mon blog : lanoy.com)


Moyenne des avis sur cet article :  3.37/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 13 avril 2007 11:56

    Je pense qu’une femme, qui détient le pouvoir peut être aussi dure qu’un homme, qui détient le pouvoir... On s’en aperçoit dans la vie courante, dans le travail !

    N’en déplaise à beaucoup d’extrêmistes ou barbus de tout poil, la femme et l’homme font partie de la même race : LA RACE HUMAINE !


    • Fred (---.---.20.123) 13 avril 2007 11:59

      La moitié des Hommes ... sont des femmes. CQFD


      • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 13 avril 2007 13:09

        Peut-être ! Mais, il est incontestable que les hommes et les femmes font partie de la race humaine...

        La race humaine démontre qu’elle peut être parfaite ou imparfaite, saloparde ou bonne ! Il faut dire que la seule race, qui est capable de tuer par plaisir, c’est la race humaine ! Les animaux, eux, ne tuent que pour manger ou pour se défendre !


      • Unknown (---.---.241.82) 13 avril 2007 15:15

        Salut...mon pote


      • Narcisse Atréides Ier Narcisse Atréides Ier 13 avril 2007 15:29

        Espèce humaine... pas race (d’un point de vue biologique). smiley


      • Bill Bill 13 avril 2007 12:01

        Le principe du pouvoir dans notre pays (et dans beaucoup d’autres, mais pas tous) est masculin. Ainsi nous restons fidèle au mythe du pater familias latin. Ce qui ne veut pas dire qu’une femme ne peut pas l’exercer avec au moins autant de hargne, si ce n’est plus, et je connais deux ou trois exemple qui donnent froid dans le dos !!!

        Mais pourquoi oublie-t-on toujours de citer la pucelle d’Orléans ou Catherine de Médicis ?

        Bill


        • DEALBATA (---.---.13.32) 14 avril 2007 21:16

          Eh oui Bill, les principes masculins et féminins sont complémentaires mais surtout pas égalitaires comme le propose notre société dégénérée. L’auteur prétend que la féminisation de notre société se fait par le « haut », il fait sans doute allusion au proverbe qui veut que « le poisson pourri par la tête ». C’est encore un signe de décomposition avancée : Quand le symbole intérieur prend la place du symbole extérieur le plus grave est à redouter car de toutes évidences ces androgynes en tailleur n’auront pas de pitié pour les pauvres mâles émasculés de leurs rôles et du reste ... Demandons-nous pourquoi les femmes, dans toutes les civilisations, ont toujours fait l’objet de mise en garde quant à leur conquête de la sphère publique. A méditer pour les intello- eunuques que la modernité gavent comme des chaperons grassouillets et produit sans vergogne comme ces élevages de poulet en batterie avec comme seul but de ressembler à son voisin permettant ainsi de dissiper l’angoisse d’un abattage certain.


        • Bill Bill 14 avril 2007 22:27

          Deabalta

          Cela faut du bien de vous lire, vous vous faites trop rare sur ce site !

          Amicalement

          Bill


        • Hub. Hub 13 avril 2007 12:15

          Je veux bien tout celà, mais je ne peux pas m’empêcher de constater avec regret qu’aujourd’hui le pouvoir politique a cèder la place au pouvoir économique, les idéaux à la finance et que dans ces domaines les hommes sont nettement plus présents que les femmes. Si l’homme a cédé du terrain en politique il en a gagné là où se font et se défont vraiment les enjeux du 21ème siècle, à savoir, le marché mondialisé.

          Les hommes auraient donc cédé et continueront à céder certains postes clée de la politique plus que les femmes ne les auraient conquis, ces postes étant devenus moins flatteurs pour leurs égos de conquérants.

          Que le cerveau de la femme soit le même que celui de l’homme ne change rien à l’affaire car tout dépend de la façon dont il est programmé. Certes les femmes ont réussie à s’imposer dans certains domaines réservés jusqu’à présent aux hommes mais le fait de pouvoir donner la vie et devenir mère n’a rien à voir avec celui d’être père, ce qui me semble déterminant dans la perception que l’un et l’autre auront de leur environnement . C’est pour celà qu’une femme aura un jugement au moins autant viscéral que cérébral des choses de la vie, et sa vision politique n’échappera pas à la règle. En tous cas ce ne sont pas les discours de Ségolène Royale qui me démentiront.


          • aquad69 (---.---.33.228) 13 avril 2007 12:30

            Bonjour Patrice,

            vous abordez ici un sujet fondamental, d’autant plus important aujourd’hui que nous aurions besoin que se développe dans nos pays un autre point de vue, et une autre manière d’aborder les problèmes.

            C’est un sujet qui est toujours éludé, pour cause de tabou.

            Une des causes de l’incompréhension de cette société est que l’on confond toujours les individus et leur « personnage social », comme au théatre on pourrait ne pas distinguer l’acteur de son rôle, ce qui interdirait de comprendre le sens de la pièce.

            Dans la société patriarcale à l’extrême où nous vivons, la femme n’existe pas en tant que personnage social ; par contre, et de plus en plus, elle est reconnue en tant qu’individu, en tant qu’acteur.

            Le principe du féminisme et de l’idéologie de cette société « citoyenne » moderne nous ont imposé l’idée qu’il n’existerait qu’un seul rôle, universel pour tous : celui de citoyen et d’élu(ou d’employé), personnage neutre et asexué.

            Le sexe n’existerait qu’au niveau de l’individu, aussi anodin que la couleur des cheveux, par exemple, mais sans influence sur la fonction sociale de chacun.

            Et, de fait, il n’existe ici d’autre possibilité d’exister socialement qu’en acceptant de rentrer dans ce cadre ; au demeurant, vouloir faire la différence est devenu, ou en passe de devenir, illégal.

            Aller à l’encontre de celà, et développer l’idée du droit à l’altérité des femmes expose aujourd’hui à se faire taxer d’affreux réactionnaire, et à se faire accuser de vouloir les renvoyer à la « V2M » (Vaisselle, Ménage, Maman).

            Mais il faut remarquer que ces rôles de citoyens et d’employés ont été forgés sur des figures masculines qui datent du temps où seuls les hommes chez nous y accédaient.

            L’image du « tailleur » l’illustre parfaitement : qu’est-ce qu’un tailleur ? Un vêtement féminin, mais à l’allure suffisamment masculine pour renvoyer une impression de « sérieux » ;c’est un costume d’homme de pouvoir pour femme.

            La position des femmes ici est un peu à cette image ; de là ce malaise qu’elles ressentent : car toute la démarche de la parité ne revient qu’à leur permettre de rentrer et de participer « aux jeux des garçons ».

            Et le système est tellement figé aujourd’hui qu’il apparaît très difficile de changer ces règles, car personne n’imaginerait plus que l’on puisse vivre et se valoriser autrement que par sa position en entreprise (devenu synonyme de tout travail et revenus) ou en politique.

            Et pourtant, la dernière ouverture possible pour apporter un peu d’air à cette société serait de bousculer un peu tout celà, d’en changer les règles.

            Seul une autre manière de voir pourrait le réussir, et la seule « autre » manière existant ici est le point de vue, le génie féminin, qui n’a rien à envier au masculin, et surtout aucun compte à lui rendre.

            C’est une chose qui ne peut venir que de la base, et que de milieux féminins.

            Un élu ne peut pas remettre en question les règles par lesquelles il a été amené au pouvoir ; c’est pourquoi même si nous avions un jour une présidente, elle pourrait au mieux changer le ton des discours et du style, mais son rôle, au fond, resterait le même que celui d’un président masculin ; elle serait coincée par la définition même de sa fonction.

            Et si, à l’extrême et pour reprendre un grand fantasme, les femmes « prenaient un jour le pouvoir », en politique et en entreprise, celà ne correspondrait en rien à un matriarcat, mais à une sorte de patriarcat féminin, qui ne ferait que perpétuer l’ordre patriarcal actuel, servi et cautionné par les femmes elles-même.

            Cordialement Thierry


            • levoisin (---.---.84.11) 13 avril 2007 13:23

              Sans les hommes, l’humanité serait toujours à l’âge de pierre.

              Sans les femmes, l’humanité serait déjà revenue à l’âge de pierre.


              • catherine (---.---.148.22) 13 avril 2007 13:33

                Vous n’êtes pas convaincus messieurs ? essayez donc d’accoucherpas d’une souris non plus ! catherine


                • Thomas Roussot Thomas Roussot 13 avril 2007 13:52

                  Mme Tatcher a « fait »(faire) la guerre aux Malouines. Les femmes de pouvoir sont des hommes comme les autres.


                  • sweestmoke (---.---.241.2) 13 avril 2007 14:09

                    A lire, l’excellent ouvrage d’Alain Soral « vers la féminisation » qui, déja, avait prévu tout ces phénomènes.


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 14 avril 2007 21:31

                      @ Sweetsmoke

                      « Vers la féminisation », un excellent ouvrage ? Une compilation hâtive et caricaturale de constats à la va-vite manifestement inspirée par quelque déception traumatique.

                      Quand Soral désigne et condamne la pouffiasserie, je le rejoins. Le problème, c’est que la pouffiasserie n’est pas exclusivement féminine. Pas plus que l’intelligence politique n’est spécifiquement masculine.

                      Le succès de telles énormités dénotent bien, en revanche, cette posture revencharde qu’affectionnent quelques hommes en mal de reconnaissance, tel le petit Zemmour, qui a repris maladroitement la théorie générale de la féminité relative de Soral.


                    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 13 avril 2007 15:46

                      Le fait que les femmes puissent se conduire comme des hommes en politique ne signifie pas qu’elles ne doivent pas être traitées à égalité dans le travail et dans l’accès aux responsabilités.

                      Or ce n’est pas le cas chez nous aujourd’hui (plafond de verre) ; cette universalité des femmes et des hommes rend cette discrimination injuste car injustifiée et donc politiquement insupportable et nécessite que l’on soit pour le moment féministe pour faire reculer la machisme ordinaire (y compris dans la tête de nombreuses femmes) et pour établir un réelle égalité, conforme à l’universalité de l’espèce (et non pas race) humaine


                      • fouadraiden fouadraiden 13 avril 2007 16:08

                        auteur,

                        c’est toujours le même piège qui se ferme sur ceux qui croient servir l’égalité des différences, car imaginez une seconde que la nature soit la cause des différence entre les deux sexes.

                        serait-ce là un argument de poids pour nous imposer une vision plutôt qu’une autre des rôles respectifs des femmes et des hommes en société ?

                        et si les hommes n’avaient pas la même couleur de sang, serait-ce suffisant pour soutenir juridiquement et scientifiquement leur inégalité ?

                        c’est à nous et à nous seuls que revient la décision.il est inutile de faire parler la nature ou la culture ,dans un sens comme dans un autre.

                        nous avons une prise ,même sur des déterminations « génétiques » .c’est ça la liberté.


                        • tvargentine.com lerma 13 avril 2007 17:49

                          Votre article est celui d’un bobos ,qui n’ayant plus d’idée propose une femme comme Présidente.

                          Ou sont les idées,le projet de société,la perspective d’avenir chez Ségolène Royal ?

                          En tant qu’électeur socialiste,je ne vois R I E N !

                          Madame Tatcher à été élue sur un programme !,par sur son physique et comme le disait Chirac,elle en avait une belle paire

                          Ce débat est donc clôt


                          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 14 avril 2007 08:55

                            C’est certainement par ce que vous n’avez pas encore lu ses 100 propositions qui ont toutes reçu l’accord du PS, du MRG, du MC... ; il ne vous reste que 8 jours avant le premier tour : il est temps de vous y mettre....Je vous mets au défit de me trouver une seule proposition de droite, ultra-libérale ou nationaliste xénophobe dans cres 100 propositions. Votre méconnaissance de son pacte ne peut constituer un argument citoyen et encore moins la raison (et non pas seulement le mobile) de votre injuste, car injustifié, mouvement d’ humeur à son égard

                            Les 100 propositions de Ségolène Royal


                          • Thomas Roussot Thomas Roussot 14 avril 2007 07:03

                            Jamais les chances d’avoir une coquille vide, inconstante, inquiétante et psychorigide qui dirige la France n’ont été aussi grandes.


                            • Thomas Roussot Thomas Roussot 14 avril 2007 07:04

                              Une femme qui a sur la conscience la mort d’un enseignant accusé à tort de pédophilie par ses soins. rien que pour ça, elle ne mérite pas la victoire, elle ne mérite pas de passer le premier tour.


                            • docdory docdory 16 avril 2007 19:13

                              @ Thomas roussot :

                              C’est quoi , cette histoire d’enseignant accusé à tort ? Ca a l’air intéressant !


                            • maxlan 6 mai 2007 16:35

                               smiley Si l’on consulte les profils des forces politiques en présence, le seul candidat qui aie eut un poste à responsabilité et qui ne soit pas responsable d’homicide indirect est F. Bayrou. N. Sarkozy est responsable de la mort de Zyed et Bouna, et de bien d’autres bavures. Sans parler de Le Pen qui a torturé moultes algériens durant la guerre d’Algérie. Alors Royal a de la marge avant d’être éligible...


                            • maxim maxim 14 avril 2007 13:52

                              je viens de lire les 100 propositions de Royal .....

                              > 1 ere question ,sachant qu’elle n’etait pas seule pour etablir ce programme ,pourquoi ne l’avaient ils pas appliqués quand ils etaient aux affaires ???

                              je ne parle pas de tout le programme ,mais des propositions communes à tous pour la bonne marche d’un pays ....

                              > 2 ...le smic à 1500 € tout de suite ????,resultat ,les petites entreprises en difficulté par cette hausse soudaine ,les repercussions sur les hausses des prix qui en decouleraient,les loyers egalement ,les prix à la production qui augmenteraient ,ceux des cotisations sociales aussi ,et à terme des delocalisations massives de plusieurs entreprises .....

                              > les 35 heures ...« .ouvrir les negociations pour determiner comment on peut consolider cet acquis et reduire ses effets negatifs pour les ouvriers et les employés » .....donc les 35 heures sont negatives ,mais on consolide cet acquis quand meme ?????c’est pour ne pas vexer Martine Aubry ???....c’est une connerie mmais on la garde parce que c’est une victoire de la gauche ?????

                              > 3 un plan à taux 0 de 10ooo € pour tous les jeunes ?????

                              à ce prix ,on peut rouler avec une Beheme encore potable ,ou monter son petit trafic ......

                              > 4 garantir à chacun de voyager sans crainte dans les transports en commun ?????

                              > c’est depuis que la gauche a ete au pouvoir que l’on tout laissé faire et trouvé des excuses aux petits cons qui jouent aux caids en bandes quand ce sont des vieux ou des femmes seules ....

                              un bon avocat bien complaisant coco de preferance ,et les flics doivent presenter des excuses au delinquant qui recommence aussitot après ......

                              > 5 decourager le camionnage ???

                              c’est une locomotive et des wagons qui livreront vos marchandises à votre porte ????? ,si il y a 100 km entre la gare et le client ,comment fait on ????

                              > jurys citoyens dans les collectivités publiques ????

                              retablissement du politburo ???? qui sera competent pour juger ....madame Michu ,monsieur Tartemuche ..... ?????

                              > promouvoir une agriculture qui assure une alimentation de qualité respectueuse de l’environnement .....

                              > toute l’année dans les grandes surfaces on trouve des legumes et des fruits hors saison à des prix encore abordables pour satisfaire à la demande ,ces produits arrivent des pays Meditterranéens ,la main d’oeuvre etant basse les prix sont competitifs ....

                              en France ,les producteurs sont etranglés par les charges sociales et vendent souvent à perte à la grande distribution pour ecouler leurs marchandises, et etre au moins certains d’avoir un roulement de tresorerie ,pour produire ,il faut des engrais et des adjuvants chimiques pour presenter un produit sain et calibré ....

                              comment voulez vous faire autrement ,surtout que la concurrence demeure féroce entre les producteurs eux memes ....produire ,vendre ,repondre à la demande ,c’est l’imperatif .....

                              j’aurai pu encore eplucher les 100 propositions mais il fait beau et j’ai envie de profiter du soleil .....


                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 14 avril 2007 18:51

                                Votre point de vue sur programme de SR est respectable : il est clairement à droite, comme celui de SR est clairement à gauche. C’est très bien ainsi et tant pis pour qui voudrait dépasser l’opposition droite/gauche, comme si cela pouvait avoir un sens en démocratie !


                              • yvan (---.---.102.141) 14 avril 2007 14:51

                                Une fois enoncée l’évidence que l’homme et la femme font partie de la race humaine. Le problème à mon sens est plutôt de savoir qu’est-ce qui sera induit par l’arrivée des femmes au pouvoir ? Sont elles capables d’autant d’agressivité , de dureté ? certes oui, si elles sont humaines elles sont capables du meilleur comme du pire. regardons le monde, de toute évidence sont les femmes qui partout sont les plus oprimmées. Quelques soient les religions, elles trinquent plus que tous ! leurs droits ?leurs salaires ? moins bien que pour les hommes , personne ne pourrait dire le contraire. J’ai confiance en elles car elles aspirent à plus d’équité, c’est ça qui fera avancer les choses ! Oui, nous avons tout à gagner à donner le pouvoir aux femmes.C’est seulement lorsque ce pouvoir sera également partagé qu’hélas elles deviendront probablement comme les hommes.la marge est encore grande, j’ai confiance dans la période transitoire car il n’y a pas plus juste que celle qui aspire à l’égalité ! Le deferlement de reproches adressés à Ségolène Royal illustre bien l’état des lieux. Tous ces reproches qui lui sont faits, non pas en tant que candidate, mais bien en tant que femme, toutes ces mediocrités, venues d’un peu tous les bords d’ailleurs me laisse penser qu’elle ne pourrait etre que meilleure que les autres. La femme est l’avenir de l’homme dans beaucoup de situations à venir et il lui reste beaucoup beaucoup à faire pour se sortir de l’état ou l’ homme l’a plongée, pour longtemps encore espère-il. Bonne Chance Ségolène !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès