Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Simplification administrative ?

Simplification administrative ?

Alors que le Président de la république a parlé il y a quelque temps de « choc de simplification » qui devrait réduire radicalement les démarches administratives, nous continuons chaque jour à nous heurter à une bureaucratie inhumaine et à des absurdités indignes d’un pays qui se veut moderne. Je me suis permis d’en lister quelques-unes, vécues…

Envisagez-vous pour un voyage aux Etats-Unis de changer votre passeport ? Sachez qu’à Paris et dans toute la région parisienne, pour déposer votre dossier, il vous faut un rendez-vous. Le temps où l’on se rendait au guichet, quitte à attendre un peu est révolu, trop simple, trop naturel. Après l’invention du standard automatisé qui rend fou, l’Etat a inventé les procédures à se débarrasser des gens. Il faut prendre en ligne (Internet) un RV en cochant sur l’une des antennes, voire toute au final… pour trouver un rendez-vous le plus tôt possible), délais au minimum 4 semaines…. Si vous explorez les départements limitrophes, même situation, raison invoquée : trop de population et trop de monde qui part en vacances au même moment. Ce qui impacte du coup le délai d’obtention du passeport à 7 à 8 semaines. Avec le délai d’inscription cela fait 12 semaines, à savoir trois mois au minimum…

N’oublions pas qu’encore récemment pour le budget 2013, le gouvernement a très fortement augmenté le timbre fiscal en le portant de 60 euros à 86 euros. Leçon de l’histoire, le contribuable paye de plus en plus cher pour un service de plus en plus dégradé.

Actons l’encombrement de la période et l’impossibilité pour le service public d’offrir des prestations digne de ce nom. Une toute petite réforme aurait consisté à engager dès le mois d’avril une grande campagne d’information dans les médias pour avertir les usagers de ce « bug » et qu’ils puissent prendre toutes les mesures appropriées pour y faire face. Mais les « têtes d’œufs » énarques depuis trois générations et habitants les beaux quartiers, n’y ont pas pensé. Pourtant cela n’impacte en rien le budget de l’Etat, ni la compétitivité des entreprises françaises.

Après une demi-journée de recherche et de tentative de contact téléphonique, une conversation du côté de Créteil me révèle que je peux faire la demande partout en France. Elle me conseille de chercher en direction de la campagne, CQFD : moins de monde et de gens qui partent en vacances. Exact, en Eure et Loire, Rv quasi instantané et délais d’obtention ramené à 2 à 3 semaines…

Dans la foulée remarquons aussi l’aberration du système de timbres fiscaux à 86 euros ; en les achetant, je m’aperçois que le buraliste est obligé de m’en donner 2 à 30 euros, un 20 euros, un à 5 euros et un dernier à 1 euros… pourtant ces timbres ne seront jamais collés sur le nouveau passeport ! S’il s’agit donc d’un paiement à l’état…. Un chèque ou une carte bleue au moment du dépôt du dossier serait tout de même plus simple et mieux approprié.

Etrange sensation de vivre dans un pays où l’on peut se sentir d’un seul coup « prisonnier » de ses frontières et soumis à des procédures d’un autre âge pour simplement disposer d’un droit à la libre circulation.

Rappelons que les américains ont de leur côté simplifié le problème du visa. Ils ont passé un accord avec plusieurs dizaines de pays, dont la France : avec un passeport biométrique, le « visa s’obtient instantanément en ligne , ou au pire sous 72 heures.

Trois mois en France pour avoir son passeport, 72 heures pour son visas aux USA, tirez en les conclusions !


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Webes Webes 7 juin 2013 14:36

    Je passai par hasard :)

    « qu’à Paris et dans toute la région parisienne », je suis dans une grosse commune du 93 et je l ai fait y 1 an il n y a pas besoin de rendez vous, a la mairie si on a les doc. et le timbre suffit de prendre le formulaire, un ticket d attente et c est fait.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 7 juin 2013 16:48

      vous avez d la chance..... car à Paris et dans le Val de Marne , ce n’est pas le cas...


    • spartacus spartacus 7 juin 2013 18:48
      Y’a que la France qui est comme cela.
      La première fois en 1999, que j’ai eu à remettre une feuille de paye à mon premier salarié Anglais, j’ai vu 3 lignes dont une en négatif, la « working tax credit ». 
      Depuis rien a changé toujours 3 lignes...

      • Akerios 7 juin 2013 18:59

        Bonjour

        C’était en Russie je suppose  : «  

        Y’a que la France qui est comme cela.
        La première fois en 1999, que j’ai eu à remettre une feuille de paye à mon premier salarié Anglais.............. »
         
        Tout va mal cela ne m’étonne plus de la part des plombiers polonais ! Il compliquent tous.

      • Akerios 7 juin 2013 19:03

        @ spartacus 

         

        «  La première fois en 1999 » Si tu est certain de la date c’est le principal.


        • Akerios 7 juin 2013 19:20

          Spartacus  :

           

            la « working tax credit " elle a été imposé a La France par les allemands !

           

          C’est très clair.


          • spartacus spartacus 8 juin 2013 01:08

            ? ???

            La « working tax credit « , c’est de l’impôt négatif, en Angleterre, l’impôt est à la source, donc c’est l’employeur qui la reçoit et la redonne en ligne négative de charges (donc en revenus en plus) sur le salaire de l’employé.

            En France, c’est appelé »prime pour l’emploi", elle a été mise en place en France au début des années 2000. Elle n’a pas été imposée par les Allemands.

          • Akerios 8 juin 2013 15:14

            Merci @  Spartacus : 

            Pour ces explications.


          • gogoRat gogoRat 7 juin 2013 23:02

            Simplification aussi chez les monopoles faux-privés choisis par nos élus !

             Comment s’est donc constitué le monopole de l’eau : belle simplification , non ?

            Plus personne en face de vous pour contester la facture d’un compteur d’eau qu’on vous accuse de ne pas avoir su empêcher de geler (on se fout du fait que vous n’ayez pas les moyens de vous chauffer vous-même durant l’hiver, ni de la nécessité que tout un chacun peut rencontrer de quitter ses pénates en coupant eau, électricité et chauffage ... ) : tout se passe désormais par l’intermédiaire des centres d’appels. Avec surfacturation pour vous informer que vous allez devoir payer en plus des frais de procédure ... et surfacturation pour vous informer de l’appel surfacturé par lequel vous pourrez tenter de joindre l’huissier qui cherchera à vous mettre à la rue ...

             Gageons que pour éliminer les victimes de l’incurie de nos gestionnaires/représentants, d’aucuns se souviendront de méthodes plus ’simples’ et plus expéditives.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès