Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sire, mutons cons et connes qui se refusent à vous plaire !

Sire, mutons cons et connes qui se refusent à vous plaire !

Si la morale de la fable qui suit, La cour du lion, peut coller à une quelconque actualité, toute ressemblance avec des faits liés à celle-ci ne serait que pure coïncidence. Notre pays est, de part sa Constitution, encore une République de plein exercice. Non une monarchie républicaine !
"Sa Majesté lion un jour voulut connaître
De quelles nations le ciel l’avait fait maître.

Il manda donc par députés
Ses vassaux de toute nature,
Envoyant de tous les côtés
Une circulaire écriture
Avec son sceau. L’écrit portait
Qu’un mois durant le roi tiendrait
Cour plénière, dont l’ouverture
Devait être un fort grand festin,
Suivi des tours de Fagotin (1).
Par ce trait de magnificence
Le prince à ses sujets étalait sa puissance.
En son Louvre il les invita.

Quel Louvre ! Un vrai charnier, dont l’odeur se porta
D’abord au nez des gens. L’ours boucha sa narine :
Il se fût bien passé de faire cette mine ;
Sa grimace déplut : le monarque irrité
L’envoya chez Pluton faire le dégoûté.

Le singe approuva fort cette sévérité,
Et flatteur excessif, il loua la colère
Et la griffe du prince, et l’antre, et cette odeur :
Il n’était ambre, il n’était fleur
Qui ne fût ail au prix. Sa sotte flatterie
Eut un mauvais succès, et fut encore punie :
Ce Monseigneur du lion-là
Fut parent de Caligula (2).

Le renard étant proche : " Or çà, lui dit le sire,
Que sens-tu ? Dis-le-moi : parle sans déguiser."
L’autre aussitôt de s’excuser,
Alléguant un grand rhume : il ne pouvait que dire
Sans odorat. Bref, il s’en tire.
Ceci vous sert d’enseignement :

Ne soyez à la cour, si vous voulez y plaire,
Ni fade adulateur, ni parleur trop sincère,
Et tâchez quelquefois de répondre en Normand".
 
 
Jean de La Fontaine (1621-1695).
 
 
(1) singe de cirque faisant des tours pour plaire.
(2) empereur romain connu notamment par ses extravagances.

Portrait de J. de La Fontaine, par H. Rigaud (1690).

Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • skof 31 janvier 2009 12:06
    C’est vrai que les personnages qui vont à l’encontre de Sarkozy sont de + en + nombreux.

    Des préfets, des commissaires, des ministres telles Rachida, Rama ... et bien d’autres qui pour l’instant font de la lèche en attendant leur disgrâce. A telle enseigne que le SIRE doit offrir de bons salaires aux traites d’autres partis pour venir compléter ses courtisans de + en + inquiets sur leur avenir à cour et moyen terme

    • Kalki Kalki 31 janvier 2009 12:26

      Sa reaction est biensur démesurée, à la hauteur d’un dictateur egocentrique et fou.

      Voila la question que je me pose :
      Est ce que c’est une sorte d’avertissement pour les autres préfets, et à tous les chef de crss ?

      Voici quelque documentaire instructif, et qui permettrai de sortir de la logique "creve - pour parler" qui ne feront pas avancer le système ( un système avec ses idéologies qui ont montrés leur dangerosité)

      Révolution : Les nouveaux révolutionnaires

      http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21716

      Avec son livre "TAZ", Hakim Bey est entré dans la légende. Il est, depuis, un héros de la contre-culture. Altermondialistes, ravers, hackers et autres rebelles lui vouent un culte secret. Pour Bey, la révolution a déjà commencé. Cette émission spéciale vous en donne les clés.

      Révolutions : Le mode d’emploi

      http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21658

      Le documentaire d’Arte intitulé « Révolutions mode d’emploi » va vous aider à comprendre comment se sont créées certaines révolutions, et comment il est encore possible d’en allumer, si cela est nécessaire.

      La révolution russe en couleurs : Espoir et liberté.

      http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21645

      Avec des scènes reconstituées et des archives colorisées, ce documentaire fait revivre, de 1917 à 1921, les "dix jours qui ébranlèrent le monde" et les années de guerre civile qui virent naître l’URSS. Avec un point de vue original : celui des marins de Kronstadt, avant-garde d’une utopie trahie par le bolchevisme.
      Un documentaire pour une meilleur appréhension de la dérive révolutionnaire.


      • Yena-Marre Yena-Marre 31 janvier 2009 12:27

        Bonjour ,
        PEUPLE , mutons cons et connes qui se refusent à vous servir smiley


        • Reinette Reinette 31 janvier 2009 16:04

          Cet homme, avant d’être élu chef d’Etat, nous le connaissions. Ministre provocateur, il a mis le feu dans les cités du pays.

          Elu avec 53% des suffrages exprimés, encensé par la presse et les médias audiovisuels au ordre qui nous l’ont vendu comme un président hyperactif.

          En Sarkozie, pays où le narcissisme de l’élite renie ses responsabilités économique et sociale, on méprise les salariés et les pauvres et on prône une politique libre-échangiste qui enrichie les déjà-riches et baisse les revenus des autres - les gueux.


          Incompétent en économie comme en diplomatie, admirateur des riches et de l’Amérique des Bush,

          agressif envers les salariés et les chômeurs qui défendent le peu de droit qui leur reste,

          exhibitionniste mettant sa vie privée au premier plan,

          provocateur envers les enseignants, les chercheurs, les juges, les cheminots,

          méprisant les bonnes manières et manquant d’éducation,

          favorisant les riches et augmentant la flexibilité du travail,

          désignant des coupables, ces petits privilégiés des régimes spéciaux

          et faisant des cadeaux aux véritables privilégiés milliardaires,
          le Nain grincheux de Disneyland a surtout su séduire les électeurs du front national.

          Mépris des faibles, respect des forts...
          Désignation des boucs émissaires dans les banlieues, amour de l’argent et du clinquant...

          Petit rappel  :


          début 2007
          , Nain grincheux baisse dans les sondages (CSA) de 33% il passe à 26% d’intentions de vote entre le 15/02 et le 7/03 ;


          C’est à ce moment-là qu’il proposa la création d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, alors que toutes les enquêtes d’opinion montraient que, depuis de longues années, l’immigration n’était plus aux yeux des français qu’un problème secondaire, loin derrière les difficultés économiques.


          Le 22/03, d’après les sondages CSA, Nain grincheux avait rattrapé la Madone en treillis  : ils étaient à égalité.
          Le thème identitaire montait en puissance.


          Fin mars, la Madone en treillis, sans doute conseillée par l’Allergique au curare, leva le dernier obstacle et prôna le recours à la Marseillaise et au drapeau tricolore.


          Quelques jours plus tard, le 26 mars, Nain grincheux quittait le ministère de l’Intérieur.


          Le lendemain, à la gare du Nord, des affrontements spectactulaires opposaient bandes de casseurs et forces de police.

          Au soir du premier tour de l’élection présidentielle, TNS Sofres "sortie des urnes" indiquait que ce qui avait le plus influencé le vote des électeurs de Nain grincheux était, mentionné par 43% d’entre-eux, le choc de la gare du Nord.

          (l’enchaînement des faits oblige à s’interroger - ce que la presse n’a pas fait)...

          Nain grincheux quitte la place Beauvau, le désordre règne. Et le discours identitaire s’offre à protéger les Français désemparés. Création d’un ministère de l’Immigration et de l’identité nationale dont le nom rappelle plutôt Vichy que la Républiue universaliste - montrant les immigrés comme des problèmes, comme des ennemis, des boucs émissaires pour le populo.

          Mais le Nain grincheux de Disneyland est assez pervers pour nommer Dati, Amara et Rama à des postes importants.

          Bientôt viendra une grande fête "blackblancbeur" concoctée par les médias lors d’un eurofout, ou coupe du monde de fout... qui fera illusion... pour quelques temps

          Du pain et des jeux, pour les gueux !

          C’est une France gagnée par la peur qui amène Nain grincheux à l’Elysée en président identitaire de 2007.


          • anny paule 31 janvier 2009 17:16

            "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs" (Robespierre, extrait de "Lettre à la convention nationale")... Ceci pour formuler autrement le "PEUPLE, mutons cons et connes qui se refusent à nous servir"... (excellent commentaire de Yena-Marre)
            On pourrait aller plus loin et dire : "Peuple, destituons cons et connes qui se refusent à nous servir"... mais on pourrait se faire taxer "d’ultra-gauche", de dangereux terroristes !


            • JL JL 1er février 2009 08:57

              "J’apprends que le gouvernement estime que le peuple a trahi la confiance du régime et devra travailler dur pour regagner la confiance des autorités. Dans ce cas, ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ?" ( Bertold Brecht )

              Et merdre !


              • Blé 1er février 2009 14:22

                Pour le moment, Sarko le Petit n’est absolument pas troublé par la souffrance ( ce mot n’est pas trop fort), par les inquiétudes, par l’angoisse de l’avenir des français. Et droit dans ses bottes, il prépare déjà sa réélection pour 2012.





                • civis1 civis1 13 février 2009 11:09

                   smiley
                  Exercice d’écriture apprécié

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès