Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Socialisme et désordre

Socialisme et désordre

Depuis la défaite lors de la présidentielle, où en est le PS ? Qui entend les voix des ténors du parti contredire la politique mise en place par Nicolas Sarkozy ? Personne ! Est-ce parce que leurs propos ne sont pas dignes d’intérêt et que les médias par conséquent les boudent ? Est-ce parce que leurs attaques vont d’abord à l’encontre des autres membres du parti et qu’à s’égosiller les uns contre les autres on en oublie l’essentiel ? Et l’essentiel, c’est le métier d’opposant ! Car le PS veut rénover et cesser de s’enterrer dans des querelles intestines, le clanisme, les luttes fratricides ! Mais que fait-il depuis l’élection présidentielle ? Entre une ex-candidate à la présidence qui explique sa défaite par la lutte qu’elle a dû mener à l’intérieur de son propre parti - un peu simpliste comme explication -, un ancien Premier Ministre qui fusille le président de la République, qui fusille le secrétaire général du parti et la candidate désignée par les militants, et qui finalement répond tendrement à l’appel du ministre de l’Education nationale qui a su flatter son ego, entre ces jeunes lions qui refusent les ententes tacites mais qui s’entendent tacitement pour faire la chasse aux derniers éléphants, en quoi le PS se rénove-t-il ? Il ne fait que reproduire les schémas qui l’enfoncent dans la défaite depuis la fin de l’hégémonie mitterrandienne.

Mais alors, qui monte au front pour assurer une opposition nécessaire à la politique du gouvernement Fillon ? Il y a bien François Hollande qui tente de critiquer "l’omniprésidence" de Nicolas Sarkozy. Mais cela concerne la forme, plutôt que le fond ! Non, ce sont les Français eux-mêmes, par le biais d’Internet par exemple. Morceaux choisis :

A propos de l’utilisation massive des médias : Algy sur Agoravox exprime son indignation :

« Pour le Sarko candidat, comme pour le Sarko président, occuper le terrain médiatique par une omniprésence calculée, voilà le secret d’une communication réussie ! Quitte à jouer parfois le comédien, l’hyperprésident se plaît à orchestrer le Sarkoshow où s’entremêlent habilement politique et people (ici et ). »

Et à propos des bourrelets retouchés de Nicolas Sarkozy, Stéphane du site Débattons s’offusque :

« Moi j’en ai surtout après cette presse qui s’autocensure, qui a peur de tout. »

Concernant les propos de Nicolas Sarkozy sur les Bretons dont apparemment il se moque éperdument, Algy toujours s’étonne :

« Je soulignerai davantage l’apparente contradiction entre cette déclaration et la compassion affichée du président lors des obsèques du patron pêcheur de Plouescat. »

Et enfin, à propos du manque de respect que porte Nicolas Sarkozy à la représentation nationale dans la participation de sa femme à la libération des infirmières bulgares, la Taverne des poètes sur Agoravox argumente :

« Laurent Wauquiez, porte-parole du gouvernement, a employé vendredi 24 août l’expression "la présidente". C’était le premier conseil des ministres de la rentrée. On peut dire que le ton est donné ! Ainsi, nous dirons désormais "le président et la présidente", comme on dit en monarchie "le roi et la reine".

Prié de s’expliquer devant la démocratie, c’est-à-dire devant une commission parlementaire, le monarque Sarkozy a décidé de dispenser "la présidente" de cette fâcherie. Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée, a été autorisé à répondre devant la future commission parlementaire, mais la première dame en serait dispensée, en tant que "représentante personnelle" du chef de l’Etat. "Cela relève d’une rhétorique jésuitique sans précédent et sans fondement juridique. Et encore, je ne suis pas gentil avec les jésuites", s’exclame le professeur de droit constitutionnel Olivier Duhamel. »

Des critiques sévères mais souvent justifiées.

En ce qui concerne les réformes envisagées par le gouvernement, ce sont les syndicats seuls qui doivent s’insurger. Ainsi, le syndicat de la magistrature critique des prises de position prises sous le coup de l’émotion et la non application des lois déjà en vigueur. Les syndicats enseignants tirent la sirène d’alarme face aux réductions massives des effectifs de la fonction publique. Même la SPA a émis des critiques sur la réponse hâtive donnée à la mort d’une fillette de 18 mois mordue par un chien.

Le PS applique donc les méthodes qui ont provoqué sa défaite : une volonté électoraliste, des ambitions personnelles qui plombent le travail de concertation, un désintérêt à défendre les intérêts des travailleurs. Honnêtement, je ne vois pas comment le Parti socialiste pourrait s’en sortir sans une dissolution. Comment continuer à faire vivre sous le même toit Ségolène Royal, qui veut se rapprocher du centre, et Jean-Luc Mélenchon qui se fait volontiers inviter à des réunions du PCF ? L’avenir de la gauche passe-t-il par une redistribution des cartes avec un parti de centre gauche et un autre qui s’allierait avec les partis à sa gauche (PCF, Verts...) ? Peut-être le faudra-t-il pour sortir de l’impasse ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 3 septembre 2007 13:56

    Depuis la défaite lors de la Présidentielle, où en est le PS ?

    Qui contredit la politique désastreuse de Ségolène Royal qui aura fait une OPA « marketing » sur ce parti.

    On sont les contestaires qu’on entend plus au sein de ce parti ?

    C’est la fin du PS.

    Les principaux dirigeants du PS,l’ont bien compris et cherchent à se caser ailleurs car ce parti est mort,car Ségolène Royal à tué la gauche


    • Frédo45 Frédo45 3 septembre 2007 21:02

      Je ne sais pas si elle a tué la gauche. Ce qui est sûr, c’est que la gauche ne sera plus la même entre les tenants du socialisme et ceux qui sont prêts à tendre la main au MoDem de François Bayrou, qui doit-on le rappeler a participé à des gouvernements de droite. Le P.S ne pourra pas faire le grand écart encore longtemps à moins qu’ils ne se divise en deux partis ou alors qu’il retrouve un leader charismatique, comme fut François Mitterrand. car qu’on l’apprécie ou non, il est bon de noter que jamis la gauche n’a été aussi forte qu’avec lui à sa tête. Et on remarque la même chose à droite avec des hommes tels que de Gaulle. dans tout parti, le leadership inconstesté produit à des résultats. Le Pen, lui aussi, a longtemps profité de sa main-mise sur le FN pour asseoir des succès relatifs. C’est l’âge et l’émergence de personnalités nouvelles qui ont eu raison de lui. C’es certes un peu simpliste de croire que la position d’un meneur suffit à l’emporter mais il incontestable de dire qu’elle est un préalable nécessaire à toute victoire.


    • desperado 3 septembre 2007 21:50

      A force de tirer sur la corde, elle casse...

      L’imposture sur la quelle s’est construite et développée le PS n’est simplement plus tenable ni crédible.

      Côté cour, un grand parti humaniste et social, progressiste, héritier des lumières et de Jaurès,etc., etc., accessoirement grand donneur de leçon de morale tout azimuth...

      Côté jardin, un cartel corporatiste et arrogant, authentiquement réactionnaire, uniquement préoccupé par le maintien des rentes de situation et des avantages acquis de son électorat petit bourgeois...

      Il fallait tout le talent d’un Mitterand pour faire avaler à l’opinion un si beau cas de schyzophrénie politique, et il est même miraculeux que le fatras qu’est le PS est tenu si longtemps après sa disparition.

      Nous allons voir ce que les semaines à venir vont donner, mais à mon humble avis l’explosion du parti en deux ou trois blocs est bien engagée.

      Cdt


      • Frédo45 Frédo45 3 septembre 2007 22:21

        C’est surtout son aspect non représentatif qui lui pose problème. Combien d’autodidactes dans ce parti, tout du moins dans sa direction ? Il y a une réelle déconnexion entre la direction du PS et son électorat traditionnel. Même les fonctionnaires en se reconnaissent plus dans ce parti, il est vrai bourgeois.


      • Voltaire Voltaire 4 septembre 2007 09:02

        Votre conclusion est celle qui me semblait la plus logique lors de la campagne présidentielle.

        En l’absence de leader incontesté, le PS rassemble des points de vue trop divergeants pour être crédible. Cette cacophonie nuit à son expression et donc obère ses futurs résultats électoraux.

        Il suffit de lire les déclarations diamétralement opposées entre les partisans de DSK (P. Moscovici, JM Cambadelis etc.) et ceux de la gauche du parti (fabiusiens etc...) pour se rendre compte de l’incompatibilité de ces courants. Et François Hollande semble incapable de réussir une fusion des idées, faute de proposer une vision d’avenir.

        Le plus logique consisterait donc en effet à une scission, de la gauche du parti pour la création d’un parti anti-libéral avec les autres partis de ce type, et du courant social-démocrate pour une fusion avec le MoDem. Les problèmes résident cependant dans deux eceuils majeurs :

        - un problème de personnes, de leadership (qui pour mener la gauche de la gauche ? Besancenot ? ; pour mener les sociaux-démocrates, Bayrou est le plus crédible avec le départ de DSK au FMI, mais un choix difficile pour les socialistes)

        - un problèmes d’élus : certains partis d’extrême gauche refusent toute participation à des executifs (ce qui n’est pas sans poser des problèmes aux professionnels de lapolitique que sont les élus français), et refuseraient toute alliance avec un parti social-démocrate (ce qui les exclue de fait définitivement du pouvoir) ; quant aux élus PS sociaux-démocrates, comment se recomposeraient-ils avec les élus du MoDem , une telle recomposition ne peut donc se produire qu’à la veille d’une élection générale (présidentielle ou législative).

        Gageons donc que la situation cacophonique du PS perdurera jusqu’en 2010-2012 et la nomination du candidat PS aux présidentielles.


        • notregeneration ales 4 septembre 2007 23:29

          Le PS est mort car M. Hollande a estimé que le renouvellement des générations était “un mouvement réducteur nécessaire, mais qui ne peut pas seulement être réducteur de têtes”.

          Considérer que le renouvellement générationnel est réducteur, comment ne pas trouver plus négatif comme message ? Clairement, le début de sa phrase est trés négative, et pour la deuxième partie, je lui dis qu’il a y plus de réducteur de tête dans les rangs du premier secrétaire que dans les rangs de la nouvelle génération...

          http://notregeneration.com


          • Frédo45 Frédo45 5 septembre 2007 11:45

            Je ne suis pas d’accord avec votre remarque. Considérer comme els quadragénaires dU P.S que leur temps est venu uniquement parce qu’ils sont jeunes, c’est bien entendu très réducteur. Considérer que ceux qui ont dépassé 50 ans ne sont plus aptes à avoir des idées, ça l’est tout autant. Si le renouvellement des générations est nécessaire, il ne faut pas qu’il s’apparente au jeunisme, à la chasse aux anciens. Et c’est un peu ce qui se passe au P.S.


          • Signé Furax 5 septembre 2007 15:41

            Franchement, vous en êtes encore à vous soucier du PS alors que les dirigeants encore en place cherchent la meilleure porte de sortie.

            Tournez une page qui aurait dûe être tournée depuis longtemps.

            Le Titanic poursuit sa route....


            • dan 5 septembre 2007 16:34

              Pour que la gauche et en particulier le PC et le PS retrouve la considération du peuple il faut qu’elle abandonne certaines idées issues de la pensée postmoderne comme le relativisme culturel,l’irrationalisme anti-progressiste,le particularisme sectéïste ethnocentrique,le libéralisme individualiste capitaliste et retrouve les pensées toujours modernes de la République,le rationalisme progressiste,l’universalisme culturel,la laïcité forte de combat contre l’obscurantisme religieux et les sectes,le socialisme scientifique de la liberté et de l’égalité-----------------Sur le plan purement politique elle doit abandonner l’idée de l’ouverture sans limite et sans contrôle des fontières qui détruit le cadre de la Nation et L’Etat qui garantit la justice de tous ses citoyens nationaux en même temps qu’une coopération internationale efficace et juste,l’immigration capitaliste des personnes et des capitaux en même temps que leur émigration ne profite qu’en fin de compte qu’aux capitalistes cosmopolites et peu aux citoyens nationaux,le droit de vote des immigrés ne fait que renforcer la confusion et le désordre et la désunion nationale au profit du capitalisme mondial.-----suite------


              • Signé Furax 5 septembre 2007 16:51

                @ dan

                Mon Dieu quelle merdier en ...isme !

                Tant que vous aurez ce genre de discours ampoulé et abs-cons, le bon peuple sera légitimement en droit de penser que vous vous foutez de sa gueule et vous le fera savoir par voie des urnes.

                Etes-vous sûr qu’il n’y a pas moyen d’être à la fois simple et clair ?

                Qui disait déjà : « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » ?

                Il ne devait pas être socialiste celui-là.


                • dan 5 septembre 2007 17:30

                  La destruction de la Nation et de l’Etat qui est son glaive de la justice ne peut que profiter aux capitalistes cosmopolites et la maffia internationale.------------------Il faut aussi qu’elle abandonne le refus de sanctionner les criminels et retrouve le sens du chatiment.Les gangsters et les bandes de voyous racketteurs et traffiqueurs des banlieux sont de sales captitalistes esclavagistes et je ne vois pas en quoi les socialistes doivent prendre fait et cause pour ces criminels qui nuisent et détruisent la vie des travailleurs honnêtes.Le sens de la justice et de l’égalité est contenu dans la loi du talion,en deça de cette loi c’est un déni de justice,au delà c’est injuste.Comme le dit Rousseau,la force sans la justice c’est la tyrannie,la justice sans la force c’est l’impuissance.--------------En plus il faudra prévoir un large éventail de nationalisations comme au temps du programme commun avec Mitterand ou du programme de la Résistance au sortir de la guerre avec De Gaule.Il faut restaurer l’autorité de l’état et de la fonction politique en ayant le contrôle de l’imformation et des principaux médias et non plus subir honteusement le dictat voire la dictature des journalistes qui se prennent pour tour à tour le ministre de l’éducation,de l’intérieur,des affaires étrangères,de la défense,de la morale et de la vertue.---------------------Excusez ce langage un peu trop intellectualisé je vous l’accorde,mais comme j’ai une formation philosophique et théologique,j’ai l’habitude d’écrire ainsi.D’ailleurs le peuple doit aussi bénéficier de ce savoir philosophique et de ce langage qui n’est pas si compliqué que cela pour le sortir de l’ignorance et pouvoir se défendre sans complexe contre les sophistes capitalistes.


                  • Frédo45 Frédo45 5 septembre 2007 21:56

                    Moi, dans tous les cas, j’ai plutôt l’impression que vous utilisez un tel vocabulaire pour affirmer devant le peuple comme vous l’appelez, et qui n’est pas, comme vous le suggérez dépourvu ni de culture ni d’intelligence, votre soi-disante supériorité... Quelle vanité !


                  • Signé Furax 5 septembre 2007 17:44

                    @ dan

                    J’avais bien compris que vous n’aviez pas reçu le prix Nobel de l’orthographe mais je ne me doutais pas que aviez bricolé en philosophie

                    Vous ne voulez pas faire quelques cours de rattrapage ?

                    N’est pas Nietzsche qui veut !


                    • dan 5 septembre 2007 18:12

                      La philosophie a son jargon qui peut irriter ceux qui ne sont pas des initiés mais qui pourtant est nécessaire pour exprimer des nuances.-----Par exemple si j’ai employé le mot sectéïste qui peut paraître pompeux à la place du mot courant sectaire c’est parce que celui-ci se rapporte aux comportements des mouvements religieux et même laïques qui ne relèvent pas des sectes proprement dit alors que sectéïste se rapporte uniquement et spécifiquement aux sectes,tout le monde peut avoir des comportements sectaires mais seuls les membres d’une secte ont un comportement sectéïste i.e qui a les caractéristiques d’une secte comme la croyance en un dogme qui possède la vérité absolu.--------------Quant aux fautes d’orthographe cela provient surtout que je ne les corrige pas faute du temps et aussi par fainéantise je vous l’avoue,comme par exemple j’avais bien pris conscience que j’ai fait une faute pour « deça » à la place de « deçà ».


                      • dan 5 septembre 2007 18:23

                        à furax----------------je vous touve très furieux contre mes fautes d’orthographe je préfère que vous soyez furieux contre mes idées ou mes pensées.--------Attaquez moi sur le fond de ma pensée et non sur la forme de mon écriture.


                      • chmoll chmoll 6 septembre 2007 11:52

                        ségolène dit j’ai la pèche je me sent forte elle prépare son nouveau pack présidentiel (perso ça ressemble plus à un packe de bière)

                        alors dans son pack de bière heu nan présidentiel (scusez moi)

                        v’la l’programme (à peut prés)un réchauffé de socialos agrémenté d’une ribambelle d’ânes pour finir une mélasse rosée

                        allez bon appetit


                        • dan 6 septembre 2007 14:35

                          Il y a comme une contradiction entre l’auteur et furax,l’un me reproche d ’employer un langage que le peuple ne comprend pas,l’autre affirme que le peuple a toute l’intelligence et la culture pour comprendre mon langage---------------Sûrement tous les deux ont raison et je reconnais ma faute et ma grande faute ,surtout le péché de vanité ou d’orgueil qui pour moi comme pour les chrétiens est le péché suprême.------------------------Mais je ne croyais pas m’adresser au peuple quand j’écris ici à agoravox.


                          • Frédo45 Frédo45 6 septembre 2007 19:18

                            Parce que vous croyez qu’il n’y a que l’élite qui vienne chercher informations et culture sur AgoraVox. Vous me rappelez ce que signifie AGORA VOX ?


                          • Signé Furax 6 septembre 2007 22:49

                            > Socialisme et désordre

                            @ à dan (IP:xxx.x02.254.253) le 6 septembre 2007 à 14H35

                            « Mais je ne croyais pas m’adresser au peuple quand j’écris ici à agoravox. »

                            Merci d’un tel aveu. J’avais encore quelques doutes, par pure charité chrétienne, maintenant n’hésitez pas : vous voyez les chiottes là-bas, vous y courez et plongez dedans en n’oubliant pas de tirer la chasse en même temps.

                            Elle est belle la gôche !!!


                            • dan 7 septembre 2007 14:43

                              Lorsque j’exprime ou critique des idées philosophiques je suis bien obligé d’employer des expressions philosophiques avec son jargon des mots en -isme sinon je devrais faire des circonvolutions avec des phrases pour remplacer les termes conceptuels en question,ce serait trop long et je n’ai pas le temps et ce n’est pas le lieu pour faire des cours philosophiques-------Vous remarquerez qu’en matière purement politique mon langage est plus prosaïque------------Et lorsque j’exprime mes pensées philosophiques et politiques je m’adresse surtout aux idéologues des parties politiques,aux hommes politiques et aux hommes de pouvoir en général qui se trouvent dans les hautes sphères de la société,économiques,politiques,intellectuelles et médiatiques.Et je suppose que ces gens là possèdent un minimum de bagage politique et philosophique,intellectuel et culturel ;sinon où va la France.Je ne pense pas que la masse des travailleurs,ouvriers et employés, soient dans les hautes sphères du pouvoir politique,économique et médiatique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès