Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Société « dématérialisée »

Société « dématérialisée »

Les Ministres étaient en vacances mais ils avaient un cahier de classe à tenir, des copies à remettre. Le sujet était vaste et imprécis, permettant toutes les créativités. En apparence et pour ce que l’on en sait, la même copie ou presque préside au rendu. C’est à croire qu’ils ont « pompé » les uns sur les autres.

Le professeur, Hollande et son appariteur, Ayrault imposaient une réflexion sur « la France en 2025 » « Ce qui frappe d'emblée, c'est l'optimisme sans doute un peu excessif des ministres. Si l'on en croit leur prose, on assistera en effet au retour du plein emploi, le pays se sera remis de son déclin industriel, les peines prononcées seront enfin "lisibles et efficientes", la justice sera proche des citoyens, la part du logement dans les dépenses des foyers aura reculé, etc. Bref, toutes les réformes voulues par le gouvernement auront porté leurs fruits, tous les espoirs auront été satisfaits et tous les indicateurs seront au vert dans une France qui aura réussi sa mue. » Les vedettes incontestables responsables du redressement escompté sont « les nouvelles technologies ». Elles seraient censées résoudre de nombreux problèmes. Parmi elles « le numérique devient la panacée. Il n’y a rien de bien révolutionnaire dans cette réflexion. On pourrait même affirmer que tout cela n’est plus très « jeune ». Mais pourquoi ne pas renouveler ce credo bien ancien ? Là où les copies peuvent prêter à rire, c’est lorsque l’on regarde avec plus de précision les maux dont le numérique devrait nous sauver.

- Des services publics plus efficaces et moins chères

"Le succès de la France dépendra [...] en grande partie de notre capacité à moderniser nos services publics et à leur redonner l'agilité promise par la révolution numérique. [...] A titre d'exemple, en 2025, l'administration fiscale pourrait avoir entièrement dématérialisé la déclaration, le paiement et contrôle de premier niveau des déclarations. [...] Les agents pourront alors concentrer leur action au service des contribuables, notamment les plus fragiles, et au contrôle de cohérence des données dont ils disposent, ainsi qu'au contrôle des fraudes complexes et déterminées par analyse croisée."

- Une troisième "révolution industrielle"

Le mot révolution peut prêter à sourire et tout le monde sait que loin de créer des emplois en masse, cette "numérisation" en détruit bien souvent.

- Des enquêtes de police et de gendarmerie facilitées

"L'enjeu des dix prochaines années est d'intégrer l'innovation aux stratégies de sécurité. La police et la gendarmerie doivent réaliser le saut technologique qui s'impose à elles : utilisation accrue des technologies existantes et de celles qui verront le jour d'ici là."

- Les forces de l’ordre plus proches de la population

"Les évolutions technologiques ne servent pas que les activités d'enquête : une police et une gendarmerie 2.0 – et demain 3.0 –, grâce à une présence marquée et au développement d'outils sur Internet, ont l'occasion de renforcer le lien de proximité avec la population."

- Une justice simplifiée

"Divers mécanismes ont simplifié les procédures pour les justiciables, les magistrats et les greffiers : échanges inter-applicatifs entre les services d'enquête et les juridictions permettant de suivre le dossier d'un délinquant où qu'il soit sur le territoire national, applicatifs civils permettant d'effectuer des démarches judiciaires de n'importe quel site du département, peu important que l'audience ne se tienne pas à cet endroit ; convocations aux audiences sécurisées et modernisées, via notamment l'envoi par courriel électronique correspondant mieux aux nouveaux modes de vie des concitoyens."

- Des professionnels de justice moins chers

"Les gains de productivité (par exemple Internet) ont une répercussion sur les tarifs fixés par le ministère" pour les professions du droit et de la justice.

- Des territoires ruraux dynamisés

"Le développement des usages et des services numériques au sein des territoires ruraux permettrait de développer l'innovation sociale et la pérennisation d'activités professionnelles."

On percevra d’emblée le caractère très restrictif des sujets évoqués, la part belle étant réservée à l’ordre, la sécurité et la justice. L’emploi n’est que peu au rendez-vous de ces devoirs de vacances. Quant à la « simplification du numérique » ceux qui à mon image ont eu à connaître cette soi-disant révolution, savent également décrire l’éloignement avec les gens qu’il génère, la dématérialisation mise à toutes les sauces fabrique autant de papier sinon plus, mais surtout transforme souvent dans le mauvais sens les rapports entre les hommes.

Là aussi la « dématérialisation » fait son office et redéfinit l’autre comme une virtualité : pour ceci tapez 1, pour cela tapez 2, pour revenir au menu principal appuyez sur la touche étoile …

Le BLOG


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 19 août 2013 10:40

    une société 3.0  ?
    je ne sais pas mais en tout cas des politiques zéro pointé c’est sur !
    après avoir fait disparaitre notre pognon 
    désintégré notre industrie
    dissous la cohésion sociale
    ................
    il veulent dématérialiser la france
    ...................

    halte au sketch !
    c’est quand qu’on va les foutre au tri sélectif ( non recyclables ) ?


    • Gcopin fessesbouc 19 août 2013 11:31

      Bonjour à tous

      Je vois deux réponses possibles ;

      Soit le passage à l’ENA vous liquéfie le cerveau, vous ne pouvez plus analyser une situation donnée et de ce fait vous vous trouvez enfermé dans une espèce de microcosme ; deuxième possibilité le pouvoir et l’argent vous transforme en marionnette vous devenez la cible privilégié d’une oligarchie qui peut vous radio-piloté sans problème. Dans certains cas c’est peut être les deux.


      • jef88 jef88 19 août 2013 11:48

        L’emploi n’est que peu au rendez-vous de ces devoirs de vacances.

        Et pourtant c’est LE SEUL véritable problème !
        nos ministres s’inscrivent dans une logique de fonction publique protégée et ignorent tout le reste

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès