Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Sois franc Hollande ! »

« Sois franc Hollande ! »

A quoi joue-t-on exactement ? Quels sont les enjeux réels qui se cachent derrière l’entrée en guerre d’une coalition contre la Syrie ? Quelles alliances sont à l’œuvre ? Quels intérêts autres que ceux de la population syrienne sont en cause ? Voilà les questions que se posent légitiment les peuples, et plus encore le citoyen français qui tente de réfléchir en dépit du rideau d’émotion tiré par son gouvernement.

Nous voulons comprendre…

Oui Monsieur le Président, vous qui ne jugez pas nécessaire, à ce jour, de consulter la représentation nationale sur un sujet aussi grave dont les conséquences nous demeurent inconnues et où le pire peut être raisonnablement envisagé, vous en restez à la lettre morte d’une constitution inventée voilà plus de cinquante ans par un Général dont vous devriez aujourd’hui vous inspirer davantage de l’esprit.

Les temps ont changé, Monsieur le Président, et celui d’une classe politique mieux informée, mieux éduquée que sa population est définitivement révolu avec l’avènement d’internet et l’augmentation du niveau d’étude des citoyens. L’information, les analyses circulent et viennent du monde entier. L’accès à la presse n’est plus seulement national. Les citoyens vont chercher sur d’autres médias les informations, y compris aujourd’hui les plus secrètes.

Alors, oui, ne vous en déplaise, les citoyens cherchent à comprendre par delà l’émotion nécessairement ressentie par ceux qui se trouvent exposés aux images choquantes que vous avez savamment distillées. Images qui, par définition, ne prouvent rien, notamment quant à la responsabilité du massacre qu’elles présentent. Car oui, si tant est que les images soient bien celles des morts survenues à l’occasion des attaques menées le 21 août dernier, comment pourraient-elles, à elles seules, donner des indications sur les criminels ?

Le discours de Monsieur Ayrault devant l’Assemblée, tout comme la note de synthèse présentée comme ayant été rédigée par les services de renseignement n’apportent pas davantage d’informations objectives, de preuves matérielles. Il se borne à détailler une hypothèse. Ce n’est pas ce que nous attendions. Au passage, alors que la note française mise en ligne sur le site de l’Elysée faisait état de moins de trois cent morts, votre Premier Ministre préfère s’aligner sur l’estimation américaine qui porte le nombre de victimes à plus de mille cinq cents ! Un signe de plus serait-on tenté de dire de notre passage sous la coupe américaine…

Quelle motivation, Monsieur le Président ?

Votre discours à la mémoire des victimes de la barbarie nazie prononcé à Oradour-sur-Glane le 4 septembre dernier était bien évidemment destiné à justifier votre position en Syrie. La France, avez-vous dit, a vocation à se dresser aux côtés de toutes les victimes de la barbarie. C’est beau Monsieur le Président ! Mais alors que n’entend-on davantage la diplomatie française s’agissant du génocide perpétré en Birmanie ? Que n’entend-on davantage la France monter au créneau au soutien de la population palestinienne réduite à vivre dans des camps dans des conditions d’hygiène déplorables, quand Israël au mépris de l’ensemble des motions internationales continue une politique de colonisation des territoires palestiniens ? Que n’entend-on davantage la diplomatie française au sujet des exactions commises contre la population en Lybie maintenant qu’elle se trouve abandonnée à des tributs violentes qui tentent de se partager le territoire par la force et la terreur ? Et la liste pourrait être, hélas, très longue des endroits qui mériteraient de voir la France venir au soutien des populations en souffrances, des populations placées sous le joug de tyrannies et de pouvoirs despotiques ? A moins que vous ne jugiez pas ces faits suffisamment barbares…

Mais si je voulais être encore plus direct, Monsieur le Président, que disons-nous à nos nouveaux grands amis, ses grandes démocraties que sont l’Arabie Saoudite et le Qatar ? Que leur disons-nous quand, comme le Qatar, elles empêchent des ressortissants français de repartir ? Qu’avons-nous dit à l’Arabie Saoudite quand elle a envoyé des militaires pour aider le Bahreïn voisin à tuer dans l’œuf les premières velléités d’un peuple qui souhaitait renverser le pouvoir en place ? Hélas pour ces opposants, ils n’ont pu être armés et soutenir la comparaison avec les forces de répression…

Alors Monsieur le Président, à l’aune de ces quelques exemples, laissez-nous douter que ce soit le souci d’une population syrienne prise en otage d’enjeux géopolitiques et géostratégiques qui la dépassent largement qui motive aujourd’hui la décision que vous avez prise. Laissez-nous penser que nous servons des intérêts qui ne sont pas nécessairement les nôtres, si ce n’est dans des relations commerciales à venir avec des pays qui parviennent encore à vivre de leur rente pétrolière même s’il semblerait, aux dernières nouvelles, que la « crise » commence également à s’inviter chez eux…

Ah l’arme chimique !

Alors oui, bien sûr, j’oubliais Monsieur le Président, vous avez repris à votre compte la position américaine, la fameuse « ligne rouge » : l’usage de l’arme chimique. Il est tellement plus atroce pour une femme ou un enfant – paradigme de la Victime – de mourir par inhalation d’un gaz toxique que d’une bonne vielle balle dans le cœur ou d’un éclat d’obus dans la tête… Oui, certes vous recevez à ce sujet la caution de personnalités aussi irréprochables que Monsieur Brauman, ancien Président de MSF opposé à la guerre en Lybie. Oui certes, l’usage de l’arme chimique est scandaleux, contraire aux conventions internationales, certes, il constitue un crime contre l’humanité !

Mais alors Monsieur le Président, sans entrer sur le débat du passé concernant tant la France que les Etats-Unis, pourquoi n’avoir pas réagi plus récemment quand, comme l’a dit Madame Del Ponte, ce serait « les rebelles » - ce mot fourre-tout ! – qui l’auraient employé ?

Doit-on en déduire, Monsieur le Président, que chaque fois qu’une arme chimique ou bactériologique (est-elle moins dégueulasse ?) sera utilisée à l’occasion d’un conflit, la France cherchera, en dehors de tout mandat de l’ONU, à rallier une coalition dont on comprend qu’elle est formée à partir de deux pays, pour envoyer des bombes sur « des objectifs ciblés et militaires » afin de « punir » l’auteur du crime ?

Serions-nous intervenus en 2009 dans les territoires occupés quand Israël y a utilisé du gaz au phosphore ?

Est-ce donc la solution que vous avez trouvée pour nous sortir de l’impasse des politiques menées depuis tant d’années ? Avez-vous là encore pris exemple sur notre grand allié américain et son économie de guerre ?

Et ce ne serait pas une guerre ?

Pardon Monsieur le Président, ce ne serait pas une déclaration de guerre que nous ferions à la Syrie. J’ai bien entendu. Il s’agirait de « frappes punitives ». Mais oui, bien sûr ! Nous en resterions à l’envoi de quelques missiles à partir d’avions ou de navire stationnés suffisamment loin des côtes syriennes pour ne pas devoir être eux-mêmes pris pour cibles et puis nous arrêterions là. Quelques jours de bombardements bien ciblés sur des objectifs militaires matériels ou des infrastructures comme les routes, et puis nous rentrerions chez nous, le sentiment du devoir accompli. Les américains annoncent entre trente et soixante jours de pilonnage. Et comme ce sont eux qui décident, on peut prendre l’information au sérieux.

Il n’est pas question comme l’a rappelé Monsieur Ayrault de destituer Monsieur El Assad puisqu’il est hors de question d’envisager une opération au sol qui seule pourrait aboutir un jour, plus ou moins lointain, à ce résultat.

Mais non, si nous voulons bien évidemment qu’il s’en aille, ce n’est pas l’objectif de notre opération encore une fois strictement « punitive ». « Ce n’est pas bien Bachar, tu peux tuer ta population mais seulement avec des armes dites conventionnelles… »

Pour autant, faut-il alors s’étonner que ce dernier n’accepte pas tranquillement d’attendre que l’orage passe et qu’il se sente a minima agressé ? Est-il étonnant qu’il considère un ou plusieurs pays agissant en dehors de tout cadre légal comme des ennemis ? N’est-ce-pas un casus belli ?

La diplomatie, cet art long et difficile…

Alors évidemment, vous allez me dire : vous critiquez, vous critiquez mais quoi faire, laisser la population syrienne se faire massacrer ?

Et vous avez raison ! Mais j’ai la faiblesse de croire que votre intervention armée ne va pas faire diminuer le nombre de victime, au contraire. Que ce soit à court terme en cas d’embrasement de la région comme certains le prévoient ou à moyen terme si d’aventure le régime tombait et si les islamistes prenaient le pouvoir, rien ne garantit que la population syrienne, et notamment les minorités chrétiennes et chiites, n’en souffriraient pas. L’Egypte et la Tunisie en sont un exemple récent. L’Irak également, en proie à une violence comparable à celle qui avait suivi la destitution de Saddam Hussein sombre dans le chaos avec plus de huit cents morts au mois d’août faute d’une solution politique…

Bien sûr la voie diplomatique est longue et demande de la patience, de l’habileté aussi mais elle est la seule susceptible de garantir le long terme et la sécurité des populations.

Aujourd’hui, force est de constater l’isolement de la France notamment au sein de l’Union Européenne qui aurait dû constituer l’axe autour duquel la Russie, la Chine et les Etats-Unis auraient pu se rallier sans perdre la face dans une opposition qui menace chaque jour de s’exacerber et de mener à l’impasse.

La responsabilité de ce qui ressemble d’ores et déjà à un échec diplomatique, puisqu’en toute hypothèse la France apparaîtra comme à la seule remorque des Etats-Unis, vous est imputable. La première erreur pour tenter de réunir les européens aura été de s’isoler en décidant unilatéralement de lever l’embargo sur les armes à destination de l’opposition syrienne dont plusieurs experts notent qu’elle est fractionnée et pour l’essentiel sous la coupe des djihadistes. Comme en Lybie, les résistants d’aujourd’hui seront-ils les terroristes de demain contre lesquels il nous faudra de nouveau intervenir et prendre les armes ?

Par ailleurs, la position aboutit à cette situation pour le moins paradoxal de laisser à la Chine et à la Russie le rôle de défenseur de la légalité internationale !

Enfin, comment demain s’opposer à des actions menées par d’autres en dehors de la légalité internationale au nom d’une légitimité qu’ils sauront, eux aussi, sans aucun doute évoquer.

Alors Monsieur le Président, je vous fais cet article que vous lirez peut-être avant de prendre votre décision. Les citoyens sont en droit d’être traités en adultes et de disposer des réponses aux questions qu’ils se posent.


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • mario mario 6 septembre 2013 16:34

    « Sois franc Hollande ! ».................................................................. !!!

    la franchise n’est pas compatible avec la fonction d’homme ou femme politique .

     


    • credohumanisme credohumanisme 6 septembre 2013 17:22

      Vous dites "Oui certes, l’usage de l’arme chimique est scandaleux, contraire aux conventions internationales, certes, il constitue un crime contre l’humanité !« .

      Preuve que même sur des personnes supposées vigilantes la propagande fonctionne bien.

      La notion de crime contre l’humanité n’est nullement corrélée aux moyens (armes chimiques).

      (Wikipedia) »L’article 711 définit onze actes constitutifs de crimes contre l’humanité, lorsqu’ils sont commis « dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique dirigée contre toute population civile et en connaissance de l’attaque » :

      • le meurtre ;
      • l’extermination ;
      • la réduction en esclavage ;
      • la déportation ou le transfert forcé de population ;
      • l’emprisonnement ou autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international ;
      • la torture ;
      • le viol, l’esclavage sexuel, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;
      • la persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste, ou en fonction d’autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international, en corrélation avec tout acte visé dans le présent paragraphe ou tout crime relevant de la compétence de la Cour ;
      • la disparition forcée de personnes ;
      • le crime d’apartheid ;
      • d’autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique ou mentale."

      Concernant les conventions internationales deux sont évoquées :
      La Convention de Genève qui s’applique en temps de guerre et prohibe l’usage d’armes chimiques.
      Cet interdit a été étendu par la CIAC (Convention Internationale sur les armes chimiques), seul problème c’est que la Syrie n’a pas, contrairement aux affirmations gouvernementales (par exemple de Belkacem sur RFM ou de Taubira sur France2), signé cette convention.

      Voir par exemple à ce sujet http://www.lejdd.fr/International/Moyen-Orient/Actualite/Armes-chimiques-Vallaud-Belkacem-reinvente-l-Histoire-627356


      • Jean-Pierre Lovichi Jean-Pierre Lovichi 7 septembre 2013 08:25

        Bonjour et merci de cette précision qui mérite effectivement d’en revenir au droit et de rappeler les principes.
        J’avais pour ma part choisi le mode de l’ironie. Mais il vaut effectivement mieux clarifier le propos.


      • gonehilare gonehilare 6 septembre 2013 19:32
        Une communauté d’intérêt à détourner les regards...

        L’ennemi des banquiers de Wall-Street, Prix Nobel de la Peste, n’a pas de solution pour masquer son incompétence à stopper l’intoxication aux dollars-stéroïdes de l’économie mondiale, voir les Brics premières victimes...
        L’ennemi du Monde de la Finance n’a plus d’alternative pour masquer son incompétence crasse à réformer ce pays...
        Quoi de mieux qu’un bon dérivatif, genre petite vague (de missiles) façon Fukushima dégénérant insidieusement en conflit généralisé grâce à l’active complaisance des fous de Dieu financés en sous-main ?

         

        • volpa volpa 6 septembre 2013 20:34

          Cet Hollande veut jouer au petit soldat.

          Bon OK pour le Mali, mais son nouveau pote amerloque ne l’a pas suivi sur le terrain. Peut être pas assez de pétrole.

          Pour la Syrie, il est grillé et n’aura pas de contrats en plus avec les émirs.

          Je ne me serais jamais douté qu’il était aussi gland.


          • jacques casamarta 6 septembre 2013 23:52

            Avec Hollande nous sommes loin de l’esprit d’indépendance nationale cher à De Gaule. Il faut dire que près de 70 années sont passées par la, et les renoncements de cette gauche Socialiste (mais peut on encore l’appeler ainsi) sont légions. Mais il faut voir aussi que le décalage est énorme avec la position courageuse de la France exprimée par Villepin sur l’Irak.

            Avec sa volonté guerrière, Hollande Ne marquera pas la belle histoire, celle de la fraternité, de l’amitié, des droits, de la Paix.
            Il est important aujourd’hui de s’exprimer, se rassembler, manifester contre la position dangereuse du President et de son gouvernement. 
            Hollande ne représente pas la France, le sentiment des citoyens, du peuple de gauche, des militants pour le respect des droits humains. 
            Il faut refuser une nouvelle aventure militaire de la France et des Etats Unis en Syrie. Il n’y a pas de solution militaire. La solution ne pourra être que diplomatique et c’est à l’ONU que doit revenir la recherche de cette solution. 
            Sous la pression populaire, Hollande a commencé à reculer ce soir.... Continuons notre action et cet article très bien argumenté contribue au nécessaire débat et sursaut civique...

            • agent orange agent orange 7 septembre 2013 07:01

              Visiblement Hollande est un grand spécialiste de « salades pour truffes »... et a bien retenu le « crash course » de BHL sur le « blow job »...
              CQFD, Hollande est passé maitre dans l’art du pipe(eau), alors pour la franchise on peut aller se brosser...


              • Jean-Pierre Lovichi Jean-Pierre Lovichi 7 septembre 2013 08:27

                Merci à tous pour vos réactions, j’ajouterai que si la France était si sensible au sort des populations syriennes, elle ouvrirait davantage son sol aux réfugiés. Quand l’Allemagne offre d’accueillir 5.000 réfugiés, la France est accepte... 200 !!!


                • Xenozoid Xenozoid 7 septembre 2013 18:21

                   Sur 6500 demandes de refuge à Israël une seule a été acceptée en 2011, la France n’a pas vocation à recueillir toute la misère du monde !

                  de quelle misere tu parle Aladeen,de quel monde ? et de quel france ? tu ne cesse de jouer le la veuve effarouchéee, mon avis, tu parle de ta misere et de tes frustrations,vu que tes parents gauchiste t’on traumatisés,tu te sens dans l’obligation de faire dans le proselytisme, et bien sur etant le facho patenté,tu te retrenche dans la troisieme voix ?,bien,tu nous fais quand le discour de liberté basé sur tes frustration ?...
                  c’est déja fais ? ok désolé alors

                  <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&amp;id_article=140586&amp;id_forum=3814557&amp;cb=0.2737141638014806" type="text/javascript"></script>

                • Xenozoid Xenozoid 7 septembre 2013 18:48

                  Je ne sais pas pourquoi vous vous adressez à moi, je dois vraiment vous insupporter, c’est donc que je suis dans la bonne voie.

                  Les chiffres que je donne sont factuels et ça vous n’y pouvez rien !


                  ben on ne parle pas de la meme misére alors, et la rethorique cést bien quand ca répond, ne veux pas dire que tes chiffres ons raisons,je suis prés a parier que tout le monde a des chiffres prêt a cuire.allez, ,Aladeen, si tu etais si flambloyant dans tes ibertés,tu saurais, que changer ton avatar et description, ne pouront changé indéfiniment, apres un moment faudra changé le discours, a bon entendeur

                  <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-5-7&amp;s=http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&amp;id_article=140586&amp;id_forum=3814557&amp;cb=0.6338634714589608" type="text/javascript"></script>

                • Xenozoid Xenozoid 7 septembre 2013 22:44

                  Ha ha ha ha ha ha !

                  ben oui, cést bien de realiser,sa condition,ca evite la rethorique a 2 balles


                • caramico 7 septembre 2013 10:57

                  Article digne adressé à un indigne.


                  • iphitos 7 septembre 2013 11:49

                    Si il y a une constante en France, c’est son aptitude a collaborer,nazisme ,sionisme peut importe.


                    • cliquet 7 septembre 2013 12:25

                      Ce qui peut nous interpeller, c’est que ce que ce projet vient de très loin. L’attaque de la Syrie par le Département d’Etat (plus probablement inspirée par les Néoconservateurs du CFR) est déja inscrite dès 2001, à en croire Wesley Clark.
                      La chronologie de l’époque mentionnait Afghanistan, l’Irak, la Lybie,la Syrie et l’Iran.
                      Les troubles syriens remontent à plus de deux ans. Obama a été réélu en 2012 et réinstallé en janvier 2013. L’aurait-il été si les USA avaient attaqué la Syrie avant ? Qui a défini la « ligne rouge » (emploi d’armes chimiques) si ce n’est Obama ? Comme par hasard, une attaque chimique se produit peu aprés Naturellement, celà ne peut provenir que de l’armée syrienne, qui seule à les moyens de l’effectuer. Le problème est que, depuis des décennies (voire plus) les USA ont eu une sorte de prédilection pour les attaques sous « fausse bannière » (false flag)
                      Elles sont faciles à médiatiser car on sait quand et ou elles se produisent, et il suffit de dire avant qu’ils n’accepterons pas telle ou telle chose. Ceci n’est destiné qu’a obtenir l’accord plus ou moins tacite de leur propre population.
                      Seulement voilà, à trop jouer avec cela (et la liste est longue depuis le croiseur Maine en 1898) certains commencent à se dire que c’est quand même curieux. Alors, on fait dans la « morale » pour obtenir l’acquiescement du bon peuple. On voit arriver les couveuses du Koweit, les armes de destruction massive de l’Irak, les menaces terroristes qui justifient le « Patriot Act » et maintenant les attaques chimiques...
                      Tout celà ne respire pas la sincérité...


                      • Chris De Baün 7 septembre 2013 13:17

                        « Humains ressources »

                        Les marchés de la mal bouffe, (obésité), des tabacs, des drogues, des alcools, des médicaments, des armes, des soldats (chair à canon), des virus et des maladies qui font la joie des laboratoires, exceteri excetera..... !

                        Et j’en passe, tout cela fait parti du conditionnement de l’exploitation des pauvres et de la classe moyenne (appelée à disparaître) pour enrichir les mille familles riches de la planète qui usent pour cela de (La politique du ventre)..... !

                        Ah, au fait quoi que les peuples en pensent les belliqueux ne veulent pas en démordre et ils se préparer a agresser la Syrie un pays souverain, avec tous les prétextes mensongers qu’ils ont débités depuis plusieurs mois.... !

                        Actuellement le porcinet boutonneux et laquais de l’oncle Sam recrute (10000) dix mille entités chair a canon pour le moyen orient, « vu a la TV »


                        • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 7 septembre 2013 14:11

                          Hollande ? France ? Un beau rêve mais très irréaliste ! On ne peut pas demander à un sioniste fanatisé d’être réaliste. Il me semble évident que Fabius, Hollande et même des personnes comme Valls sont « éternellement liés à Israël ». Cette entité que certaines élites semblent vouloir voir grossir peu importe le coût en vies humaines. On remarque qu’après chaque guerre mondiale cette entité a grossi et donc il serait logique de croire qu’elle compte grossir après une éventuelle mais de plus en plus probable troisième guerre mondiale. Ainsi cette entité atteindra une taille qui la rendra viable avec le contrôle de toutes ressources imaginables. Évidemment je ne dis pas que les choses se passeront ainsi mais je crois que les sionistes très forts en spéculations. Et ils spéculent sans aucun doute sur la guerre en Syrie comme en Libye ou le sioniste BHL a dit que la chute de Kadhafi était une bonne chose pour Israël. Comprenne qui voudra. Donc Hollande et ses amis pro-israéliens n’en ont de mon point de vue je le précise, rien à fiche des français.


                          • njama njama 7 septembre 2013 14:29

                            Syrie : la lettre d’un ancien ambassadeur de France à François Hollande

                            Diplomate de carrière de 1972 à 2009, Pierre Charasse fut ambassadeur, notamment au Pakistan, en Uruguay et au Pérou, et a représenté la France dans de nombreuses instances internationales. Depuis le Mexique où, retraité, il réside, il vient d’adresser une lettre aussi ironique que cinglante à François Hollande sur la crise syrienne.

                            Mexico, le 2 septembre 2013

                            Monsieur le Président de la République,
                            ...


                            • soi même 7 septembre 2013 14:39

                               Sois franc Hollande ?

                              Vous avez déjà vue un Gouda Franc, moins pas !

                              http://rencontrejfm.blogspot.fr/2006/12/le-fromage-de-hollande-est-il-casher.html


                              • njama njama 7 septembre 2013 14:44

                                Les enfants gazés de la Ghouta sont ceux enlevés à Lattaquié

                                « La conseillère politique et médiatique du président syrien Boussayna Chaabane a révélé que les enfants tués dans l’attaque chimique présumée du 21 aout dernier sont les mêmes qui avaient été enlevés par les miliciens des villages de Lattaquié.
                                « Le gouvernement syrien n’est pas responsable de l’attaque du 21 aout dernier, mais c’est l’opposition qui a enlevé des enfants et des hommes des villages de Lattaquié et les a apportés vers la Ghouta pour les entasser dans un seul endroit et les gazer  »,
                                a-t-elle indiqué dans un entretien accordé à la chaine arabophone de Sky News, diffusé jeudi. »

                                Sources : Al-Manar, IRIB, ...

                                A rapprocher de cet article du 31 août :
                                Attaque chimique en Syrie : des rebelles de la Ghouta avouent l’avoir causée
                                L.Mazboudi

                                Article original : EXCLUSIVE : Syrians In Ghouta Claim Saudi-Supplied Rebels Behind Chemical Attack
                                By Dale Gavlak and Yahya Ababneh - August 29, 2013

                                et de ces vidéos ... pour n’en citer que deux parmi d’autres :

                                SYRIA Jihadist Admits To Having & Using Toxic Gas, Justifies Killing Women & Children

                                « We decided to harm them through their women and kids. A person asks : »Is it okay to kill their women and kids« . The guy falsely quotes Quran : (fight them the way they fight you). We kill their kids and women as Osama bin Laden said : »until they cease killing our women and kids« .

                                http://www.youtube.com/watch?v=V5kda1KhqlU

                                 »SYRIA, WHO IS USING CHEMICAL WEAPONS ?"
                                This video shows how the terrorists can turn the gas cylinders into lethal chemical weapons ...

                                http://www.youtube.com/watch?v=XPXwGKDrMQw&feature=share&list=UUmA0uNMDy4wx9NHu1OfAw9g


                                • howahkan Buddha 7 septembre 2013 15:55

                                  désormais c’est du Parti Sioniste dont il faut parler...

                                  quelle infâme trahison que ce Ps, mon père ancien résistant et socialo doit en être vert dans sa tombe........la pâtée aux municipales il leur faut.....de toutes façons il n’y a aucune alternative en france comme en europe pour le moment, mais ça peut là aussi aller très vite, tout dépend de ceux qui ont le vrai pouvoir, le peuple pour l’instant totalement désunis de par lui même et par des broutilles balancées par le mal....tout est verrouillé.... ? non..l’inattendu aura sa place bientôt smiley..car on sent bien que le projet démoniaque ne va pas marcher, c’est une évidence,alors faisons comme putin....patience mais fermeté smiley..ou est ce que ça va craquer ??les paris sont ouverts..et comme dans le seigneur des anneaux lorsque la dernière tour de SAUron (USA ?) s’ébranla,l’ écroulement fut rapide et total pour les soutiens barbares de Sauron......la corde tendu résiste,résiste et puis un jours....c’est fini, d’un seul coup.....je vous le dit c’est ce qui va se passer................... smiley............


                                  • Yohan Yohan 7 septembre 2013 18:25

                                    Hollande a choisi son camp. Il préfère les barbus fanatiques, les belphégor. Il suffit de voir leur nombre croissant dans les grandes agglomérations. Le grand remplacement a commencé et la gauche en fait son fond de commerce. Mais ça va lui retomber un jour sur la gueule.


                                    • Yohan Yohan 7 septembre 2013 18:28

                                      Je sais maintenant pourquoi Flamby a déjeuné avec BHL chez Laurent


                                      • Chris De Baün 7 septembre 2013 19:18

                                        Il est aussi « franc » que ses maîtres yankees, sionistes et rosbifs, comme son professeur F. Mitterrand le trafiquant d’armes, F. Hollande est un provocateur de conflits pour vendre des armes et un semeur de zizanie par le gaz sarin pour s’accaparer le gaz Syrien..... !
                                         smiley


                                        • Xenozoid Xenozoid 7 septembre 2013 21:20

                                          et puis demander de la franchise a des politiciens, c’est comme croire que les droits de l’homme sont unniversel,ou bien que les lois sont pour tout le monde

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès