• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sommes-nous devenus une république bananière qui va imploser (...)

Sommes-nous devenus une république bananière qui va imploser ?

Une participation de 50%

La moitié de la population a refusé de s'exprimer, cela ne veut pas dire qu'elle ne pense rien, mais qu'aucune politique actuellement ne répond à ses angoisses et à ses interrogations.

Son abstention n'est pas de la soumission, mais de la colère emmagasinée qui va exploser un jour.

 

Un parti unique vague LREM

qui va submerger l'Assemblée Nationale

des partis d'opposition peau de chagrin. On se croirait dans des démocraties de façade, où l'opposition est réduite à la portion congrue et n'a aucune influence sur la direction du pays, où pire n'est la que pour justifuer un semblant de démocratie.

 

Un système à deux tours inique.

Quand une grande partie de la population n'est pas représenté à l'Assemblée Nationale, quand l'opposition à l'Assemblée Nationale est inexistante, alors la contestation se fait dans la rue, avec la violence qui peut en découler.

Les 50% qui n'ont pas voté auront des choses à dire en direct au pouvoir.

 

Un parti comme le FN qui est la troisième force sur cette élection, ayant 20 candidats en tête au premier tour, et qui va avoir 3 ou 4 députés au maximum.

Un parti LR qui n'en a que 49 placés en tête et peut se retrouver à 100 députés

 

Un parti EN Marche

32% des voix qui va avoir plus de 400 députés

Un parti LR

21% qui va avoir moins de 100 députés

Un parti FN

14 % 3 ou 4 députés

 

Où est la logique, où est la démocratie ?

 

 

Comparez les deux diagrammes la projection est incompréhensible.

Comment ce système a réussi à pervertir la démocratie, pour laisser libre cours à la magouille et la compromission.

Le Triomphe de Macron ne va pas faire longtemps illusion, sa main mise sur l’assemblée nationale risque d'être une victoire à la PYRRHUS.

La contestation ne se fera plus à l'Assemblé Nationale, mais dans la rue, et là le manque de démocratie représentative aura mené à la chienlit.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 13 juin 13:08

    Bjr Moderatus
    Bien sûr que nous sommes une république bananière. Peut-être même plus qu’en Afrique
    La connerie de Chirac et Josquin : le quinquennat. Dans ce cas, il fallait supprimer l’AN


    • moderatus moderatus 13 juin 13:35

      @troletbuse

      le quinquennat est une erreur majeure, la solution à mon avis était un septennat non renouvelable.

      Le président fait ce qu’il a à faire et ne fait pas pendant son règne et un an avant la fin du quinquennat surtout des magouille est des compromis pour être réélu.


    • Cadoudal Cadoudal 13 juin 17:59

      @troletbuse
      La Françabia s’est quand même plus mobilisée que la métropole :

      http://www.la-croix.com/Monde/Afrique/grogne-monte-Algerie-elections-legislatives-2017-05-09-1200845739


    • anaphore anaphore 14 juin 12:19

      @troletbuse

      Nous ne sommes pas qu’une République bananière Monsieur !

      Nous sommes le modèle historique de La République bananière !!

      Copiée par les africains mais jamais égalée !!!

      Pour que vive la France et que vive la république !!!!


    • Gorg Gorg 13 juin 13:17

      @Moderatus

      « Les 50% qui n’ont pas voté auront des choses à dire en direct au pouvoir »

      Ben non, n’ayant pas voté, il n’auront qu’un seul droit... La fermer... Qui ne dit rien (ne vote pas) consent...
      17% (34/2) sont d’accord avec Micron, 50% s’en foutent...
      C’est pourtant facile pour ceux qui ne veulent pas de lui, au deuxième tour, il suffit de voter systématiquement pour le candidat le mieux placé pour le battre (2e), quel qu’il soit...

      Cdlt


      • Hugo P 13 juin 13:32

        @Gorg
        Remarque typique d’un gars qui ne peut conceptualiser autre chose que la démocratie représentative comme organisation du la cité


      • moderatus moderatus 13 juin 13:43

        @Gorg
         Je ne suis pas d’accord avec vous, le vote blanc n’étant pas décompté , L’abstention veut dire quelque chose ; surtout quand elle est de cette ampleur.

         Cette fois ci le message est on ne peut plus clair.

        On ne veut pas de Macron et de sa politique.

        La gauche s’est suicidé ; incapable de s’unir

        la droite est allé de magouilles en magouilles, Il sont allés à la soupe jusqu’à nous faire vomir.

        On ne leur fait plus confiance.

        On va régler nous mêmes les problèmes puisque la démocratie participative a échoué.
        L’assemblé représentera encore moins le peuple que par le passé.


      • Gorg Gorg 13 juin 22:59

        @moderatus

        « L’abstention veut dire quelque chose ; surtout quand elle est de cette ampleur. »

        Le problème justement, c’est qu’on ne sait pas ce qu’elle veut dire.... Tout est envisageable... Un bulletin blanc a plus de sens...

        « L’assemblé représentera encore moins le peuple que par le passé. »

        Et alors ? Ça ne n’empêchera pas la majorité de décider ce que bon lui semblera, selon son bon plaisir... Ce ne sont pas les 50% d’abstentionnistes qui la feront reculer...


      • moderatus moderatus 14 juin 07:40

        @Gorg

        32% de 50% vous pensez que cela fait une majorité. ?

        32% de 50% dont beaucoup par défaut. Cela ne présage rien de bon, le peuple ne sera pas représenté à l’Assemblé nationale.

        La démocratie représentative est deve nue un leurre.


      • Gorg Gorg 14 juin 10:16

        @moderatus

        « 32% de 50% vous pensez que cela fait une majorité. ? »

        Évidemment non, mais le système électoral est ainsi fait que ça va lui permettre d’avoir plus de 400 députés... Et vous pensez bien que, fort de cet avantage, il va s’assoir sur les états d’âme des abstentionnistes...
        Vous n’êtes tout de même pas un perdreau de l’année moderatus... ?

        « le peuple ne sera pas représenté à l’Assemblé nationale. »

        Oui, mais il en sera directement responsable...
        Le marketing fait des ravages, même en politique...
        La bande d’opportunistes qui se sont inscrits sur les listes d’EM n’aura qu’une chose à faire à l’assemblée : lever la main pour approuver la politique du gouvernement. C’est facile et bien payé...Beaucoup de chômeurs aimeraient avoir ce poste... Facile, pas besoin de formation... D’ailleurs, lorsqu’on voit le niveau de certains lors d’interview ou de débats, ça fait peur...


      • zygzornifle zygzornifle 13 juin 13:25

        Devenu ? Non il y a déjà longtemps que l’on est est une ......


        • moderatus moderatus 13 juin 13:47

          @zygzornifle

          Exact , ce n’est pas d’aujourd’hui, mais cette fois ci s’ajoure le parti unique.

          regardez cette petite vidéo qui illustre notre propos.

          Comment sont votées nos lois

          https://www.youtube.com/watch?v=e6POrVsbhy0



        • Lugsama 13 juin 13:30

          Encore une analyse qui fait parler ceux qui ont décidés de ne pas s’exprimer... je suis abstentioniste et très heureux des résultats donc merci de nous laissez en paix, je n’ai pas besoin d’un ventriloque :)


          En Marche les réformes !

          • moderatus moderatus 13 juin 13:50

            @Lugsama

            Vous êtes quelqu’un de cohérent c’est évident.

            Ventriloque de quelqu’un qui n’a rien à dire, impossible.


          • Buzzcocks 13 juin 15:32

            @Lugsama
            J’ai aussi tiqué sur la première phrase du post.. il est dit qu’on n’aurait pas été voté car aucune politique ne pourrait calmer nos angoisses et nos interrogations. Mais pourquoi devrait-on être forcement angoissé et bourré de doutes et de phobies ???

            Ca m’a toujours gonflé les types qui à la télé disent « on ne fait rien pour nous » ou « on nous abandonne »... mais bordel, remuez vous le cul.


          • geronimo87 geronimo87 13 juin 13:43

            Bonjour à tous.

            Quand on est en soins palliatifs, on en a rien à foutre du toubib qui nous soigne....
            Bonne journée quand même.

            • alain_àààé 13 juin 14:01

              je vous ai déja écri sur d autres articles que vous avez écri.je ne pense pas que le gouvernement dont les législatives soient un article qui est de trop ?pourquoi mais Mme vous avez oublié les législations des mitterrands lorsque celui ci et devenu président en 1981.Fabius a augmenté le nombre de députés pour que ces copains puiissent étre élu dont la majorité venait de l éducation nationale.alors on peut faire un paralléle entre les 2 évenements


              • Elliot Elliot 13 juin 14:04

                La 5e république récolte ce qu’elle a semé : De Gaulle voulait en finir avec le système des coalitions de la 4e qui n’étaient au fond pas si hybrides que cela car se coalisaient pour gouverner des groupes – tous atlantistes et plus ou moins tenants de la même politique - qui n’avaient que l’étiquette pour se distinguer.

                Le seul parti à être ostracisé, c’était le PCF.

                L’aventure algérienne et sa calamiteuse issue fut le fruit partagé de tous ces partis qui ne remettaient pas en cause ( même ceux comme la SFIO qui étaient censés avoir inscrits dans leurs gènes l’égalité entre les hommes ) le statut dégradant d’indigénat pour l’immense majorité de la population de ce pays.

                La 5e république a été fondée pour assurer la primauté du président – élu au suffrage universel et non plus coopté - sur l’Exécutif, ce qui suppose le relatif effacement du parlement dans l’exercice du pouvoir.

                Une assemblée dévouée au président ne pouvait provenir que de la règle – que je ne qualifierai pas d’inique pour ma part – car elle est connue sinon admise au départ et plus de 50 % des Français ont décidé à tort ou à raison de s’en affranchir.
                L’électorat n’a pas voulu de la 6e république prônée par Mélenchon et par Hamon, je doute d’ailleurs que les suffrages qui se sont portés sur ces deux candidats aient dans leur grande majorité pris en compte cet aspect de leur programme.

                Et le fait de mettre une dose de proportionnelle dans le scrutin ne changera rien à la primauté du président sur tous les autres niveaux de pouvoirs, c’est dans cette incarnation presque sacrée que réside le déficit démocratique.

                Posons-nous la question : quelle incidence ont-elles réellement eu les voix qui tonnent dans l’enceinte ? Et donnons la réponse, elles sont inaudibles par la population.

                Il faut d’abord rendre son rôle au parlement et cesser d’en faire la chambre d’enregistrement de décisions prises ailleurs.

                Le parlement n’a pas le pouvoir de révoquer le président, il peut à la limite lui imposer une cohabitation qui le rend incapable de gouverner mais lui-même est mis objectivement dans la même situation et doit se borner à expédier les affaires courantes, ce qui n’est pas glorieux même si l’on peut toujours travestir la chose et l’habiller de couleurs plus chatoyantes mais fausses.


                • leypanou 13 juin 19:45

                  @Elliot
                  c’est dans cette incarnation presque sacrée que réside le déficit démocratique. : l’oligarchie s’accommode très bien du déficit démocratique donc il ne faut pas trop compter sur elle pour changer une situation qui ne la dérange pas.

                  quelle incidence ont-elles réellement eu les voix qui tonnent dans l’enceinte ? Et donnons la réponse, elles sont inaudibles par la population.  : c’est pour çà que j’ai déjà dit ailleurs qu’il ne faut pas(plus) voter pour des partis comme le PCF qui n’ont aucune utilité car ils n’arriveront jamais au pouvoir. Leurs députés ne servent qu’à quelques gesticulations à l’Assemblée pour la forme, sans réelle efficacité.


                • moderatus moderatus 14 juin 07:33

                  @leypanou

                  Bonjour,

                  Le déficit démocratique semble ne pas inquiéter grand monde,
                  Et pourtant nous allons vers un parti unique , avec deux partis d’opposition, le FN et les Insoumis qui auront,un représentation ridiculement basse et qui seront écartés de toute chance d’arriver au pouvoir.

                  Un parti immense de godillots , en plus les ordonnances, vive la démocratie.


                • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 13 juin 15:01

                  Bonjour à tous,

                  Je ne pense pas qu’il y ait nécessité d’en arriver à une Sixième République. Comme on le lit ici ou là.
                  Il faudrait déjà revenir à la Constitution de la Cinquième République, telle que de Gaulle l’avait voulue. Celle-ci, modifiée quelque 19 fois depuis Maastricht — sans nous demander notre avis, évidemment — n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut.

                  Pour ne prendre qu’un seul exemple, s’agissant du code électoral : égalité stricte des temps de parole, et ce au moins avec un service public radio-télévisé modèle.
                  Mais nous en sommes loin, très loin. 
                  Et tous nos échanges, pour intéressants qu’ils soient, sur la reconnaissance du vote blanc, sur le référendum d’initiative populaire, etc., n’ont que peu d’intérêt puisque l’oligarchie a pris le pouvoir. Et qu’elle n’en a cure de nos petites discussions.

                  Les 17000 articles sur Macron en 2016, ils n’ont pas surgi du néant. Et quel poids ont-il eu dans tout ce qui arrive aujourd’hui !

                  Autrement dit, nous bavardons. Moi également.
                  Et pendant ce temps-là, tout là-haut, ils sont déjà en train d’envisager ce qui va nous tomber dessus dans dix ou vingt ans.

                  Le PS va disparaître en France ? Eh bien, bon débarras !
                  Les LR également ? Même chose.
                  De toutes façons leurs caciques sont en train de se recaser, là où vous savez.
                  Ce qu’il va falloir faire, c’est parvenir à se débarrasser dans un premier temps de cette fichue REM.

                  Mais...
                  « Le pouvoir ne se demande pas, il se prend. C’est ce qu’ils [l’oligarchie] ont fait, et pour leur reprendre, ça sera pas du gâteau. »

                  Autrement dit, notre réflexion à tous, ce serait d’envisager la mise en œuvre de la prise en main du pouvoir, et ce par le peuple. Et cela ne viendra pas d’en haut, évidemment, mais d’en bas.
                  Une piste intéressante : les ateliers constituants, chers à Etienne Chouard. Et aussi parvenir à comprendre que l’UE est un piège mortel pour le pays, et aussi pour notre peuple : et donc surtout pour notre descendance.
                  Parce que tout se tient.
                  Mais pour cela, il faut se bouger. Et c’est bien à un changement individuel de comportement qu’il va falloir procéder.

                  Cordialement.

                  Thierry Saladin

                  • moderatus moderatus 14 juin 07:50

                    @Thierry SALADIN

                    Bonne analyse complète et dont je partage les grandes lignes.

                    Mais pour cela, il faut se bouger. Et c’est bien à un changement individuel de comportement qu’il va falloir procéder.

                    le problème est que je ne vois pas de changement de comportement ,
                    quand la démocratie et le vote du peuple sont bafoués comme en 2005 pour l’Union Européenne, Rien !
                    Quand le pouvoir financier et médiatique impose Macron , Rien !

                    le seul refuge est devenu l’abstention, très grave quand le peuple refuse de s’exprimer dans les urnes, mais ne règle rien ,
                     pour l’instant




                    Comment sont votées nos lois, scandaleux !

                    https://www.youtube.com/watch?v=e6POrVsbhy0



                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 juin 15:40

                    Bonjour moderatus 


                    Je rassure peut-être le régime de l’Elysée, mais je dis qu’il n y aura pas d’explosion. Le peuple français a définitivement baissé les bras, il est mou, flasque, assoupi, amorphe, somnolent et ...fatigué au sens le plus large du terme. 

                    A l’occasion, je vous apprends que je suis à mon cinquième article refusé et censuré. Je les publie quand même sur d’autres sites et notamment sur Facebook. Les individus qui refusent mes articles porteront un grave préjudice à Agoravox. 

                    Sans aucune modération, comme d’habitude : Dans la rubrique Tribune libre :
                    «  »Juste une analyse... Mais les faits sont là !«  »

                    • Leonard Leonard 13 juin 15:59

                      @Mohammed MADJOUR

                      Mohammed, vous croyez que les articles passent en fonction des votes ? (Je crains que l’on ne vous ai trompé sur le produit)

                      Agoravox est détenu par Cybion, entreprise de veille numérique... la boucle est bouclée 

                    • moderatus moderatus 14 juin 07:53

                      @Mohammed MADJOUR

                      Je rassure peut-être le régime de l’Élysée, mais je dis qu’il n y aura pas d’explosion. Le peuple français a définitivement baissé les bras, il est mou, flasque, assoupi, amorphe, somnolent et ...fatigué au sens le plus large du terme.

                      C’est rassurant pour Macron, mais pas pour la France, si nous sommes dans la soumission complète.
                      Quad à la parution de vos articles , quand je les vote je vois une majorité positive, c’est étonnant qu’ils ne paraissent pas.


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 14 juin 13:34

                      @moderatus


                      «  »Quand à la parution de vos articles , quand je les vote je vois une majorité positive, c’est étonnant qu’ils ne paraissent pas.«  »
                      C’est ce que j’avais compris, mais ce que je ne comprends pas c’est pourquoi ceux qui censurent sont plus forts que les responsables du site Agoravox. 

                      Autre chose, moi je ne vois pas le résultat des votes suite à une demande de publication, rien ne s’affiche et je ne sais si c’est la même chose pour tout le monde... 

                    • moderatus moderatus 14 juin 19:14

                      @Mohammed MADJOUR

                      Quand on puble un article on n’a pas accçès au résultat des votres, il n’y a que quand on vote pour un article d’un autre rédacteur que l’on peut voir le résultat au moment où on a voté


                    • Le421 Le421 13 juin 20:53

                      Mettre « LREM » en orange/jaune, c’est quand même osé.
                      A la télé, au moins, ils ont été moins faux-cul en le mettant en bleu/violet.
                      Car LREM est bel et bien une composante de droite, de droite et de droite.
                      Prouvez-moi le contraire et je vous répondrais facilement.
                      Donc, la France va être dirigée à 80-90% par la droite.
                      Vous me direz, par rapport au PS, ce sera pareil.
                      Sauf que Macron ne se prétends pas de gauche comme Hollande.
                      C’est plus honnête.
                      Les gens qui en parlent le sont beaucoup moins.
                      N’est-ce pas ?
                      Jaune/orange !!
                      Pffff !!!


                      • BA 13 juin 21:10

                        Dans le gouvernement, François Bayrou est le ministre qui a été chargé de la moralisation de la vie politique !

                        Or François Bayrou est lui-même dans la tourmente du scandale des assistants parlementaires du MoDem !

                        Ecroulé de rire !

                        Assistants parlementaires : l’ex-secrétaire particulière de Bayrou dans le viseur.

                        Selon Le Canard Enchaîné, l’ancienne secrétaire du ministre de la Justice a été en partie rémunérée par le Parlement européen. Alors que, selon plusieurs témoignages, elle n’a jamais eu de rôle d’assistante parlementaire.

                        L’enquête ouverte vendredi dernier, par le parquet de Paris, sur les assistants parlementaires du MoDem pour « abus de confiance et recel de délit », pourrait rapidement s’intéresser de très près à François Bayrou. Le Canard Enchaîné révèle en effet mardi que son ancienne secrétaire particulière a été rémunérée partiellement par le Parlement européen. Pourtant, son entourage assure qu’elle n’a jamais travaillé pour cette institution.

                        Assistante parlementaire à temps partiel.

                        Cette femme, Karine Aouadj, a travaillé pour François Bayrou pendant des années, jusqu’à ce que son employeur soit élu maire de Pau, en 2014. Elle gérait notamment son emploi du temps. Mais en 2010, "son contrat a fait l’objet d’un avenant« , révèle le palmipède. »Sur le papier, elle devient, à temps partiel, l’assistante parlementaire locale de la députée européenne Marielle de Sarnez." La moitié de son salaire, puis les deux-tiers, sont alors réglés avec l’argent du Parlement européen.

                        "Elle n’a jamais travaillé pour l’Europe".

                        Mais l’un des proches de Karine Aouadj dément que celle-ci ait réellement exercé des fonctions d’assistante parlementaire. "Elle s’occupait de l’agenda [de François Bayrou] et, de temps en temps aussi, de celui de Marielle de Sarnez. Il lui arrivait de prendre des billets d’avion et de train. Mais elle n’a jamais travaillé pour l’Europe."

                        Corinne Lepage, ancienne membre du MoDem, ne dit pas autre chose : "Karine Aouadj ne s’est jamais prévalue de sa qualité d’assistante parlementaire européenne."

                        http://www.europe1.fr/politique/assistants-parlementaires-lex-secretaire-particuliere-de-bayrou-dans-le-viseur-3360143


                        • moderatus moderatus 14 juin 07:58

                          @BA

                          Charger de la moralisation un politique, Bayrou, qui n’a cessé de trahir ses idées , sa parole ses partenaires politiques, relève du comportement de ce que l’on appelle une « république bananière »

                          mais le peuple qui a la parole ne sanctinne en aucun cas ces comportements.

                          « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice » (George Orwell)



                        • pipiou 13 juin 22:59

                          Encore un article qui prétend savoir ce que pensent les 50% qui n’ont pas voté.
                          Moi je pense que leur réveil n’a pas sonné et je n’ai pas moins tort que tous les analystes qui se relaient ici.

                          De la même façon ce serait bien de laisser le mot démocratie tranquille et ne pas l’instrumentaliser à toutes les sauces.
                          Parce que forcément l’élection d’UN Président ne pourra jamais être représentative de la nation, alors on pourrait aussi prétendre que l’élection présidentielle est anti-démocratique, qu’un référendum n’est pas démocratique et que la démocratie n’est pas démocratique.

                          A toutes fins utiles je rappelle cette maxime célèbre : « la démocratie c’est la dictature de la majorité ».


                          • moderatus moderatus 14 juin 08:05

                            @pipiou

                            Encore un pipiou que rien ne satisfait, sauf ce que lui écrit.

                            Une chose est certaine, les 50% qui se sont abstenus ne sont pas d’accord avec Macron ;

                            Et 32 % de 50% ne font pas une majorité. non ?

                            La situation actuelle semble vous satisfaire. La macromania est en marche. permettez que d’autres soient d’un avis contraire et le fassent savoir .C’est le parti nuque qui devrait vous inquiéter

                            Parti unique

                            http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/12/risque-dun-parti-unique-les-candidats-lrem-affutent-leurs-a_a_22137348/



                          • MYOSOTIS 13 juin 23:36

                            @Moderatus,

                            Ce que j’espère, c’est que les insoumis, sauront avoir la même attitude, étant donné les 52 % d’entre eux qui sont allés vers Macron au 2e tour des présidentielles :
                            https://pbs.twimg.com/media/DCNdk1BXkAALIWV.jpg


                            • moderatus moderatus 14 juin 08:10

                              @MYOSOTIS

                              Je suis d’accord avec vous les électeurs devraient résister à la pression et ne pas se tromper de cible .
                              le FN et les insoumis ont plus de points en commun entre eux qu’avec le mouvement En Marche.

                              se faire barrage entre eux est idiot, ;Ils n’auront de toutes les façons que des miettes,
                               Et la consigne est d’aller grossir la vague Macron .
                              Absurde !


                            • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 14 juin 08:11

                              Bonjour moderatus,

                              L’être humain n’a malheureusement conscience de la valeur de quelque chose que quand il la perd, ainsi en est-il de la démocratie. La seule manière de guérir est donc un gouvernement très autoritaire avec des libertés bien muselées. C’est probablement cette pensée inconsciente qui a guidé le choix de nombreux votants vers l’abstention.

                              Vous savez ce que l’on disait sur le goût des médicaments, plus il est mauvais et plus ils sont efficaces.


                              • Le421 Le421 14 juin 08:19

                                @Gilles Mérivac
                                L’être humain n’a malheureusement conscience de la valeur de quelque chose que quand il la perd...

                                C’est exactement cela.

                                Lorsqu’il n’y aura plus de congés payés (système UBER, auto-entrepreuneuriat), plus de retraite (conditions impossibles à remplir) et plus de Sécurité Sociale (déremboursement et glissement vers les mutuelles privées), alors, et seulement alors, les jeunes générations se rendront compte que finalement, les acquis du CNR étaient très importants pour les catégories sociales défavorisées.

                                Voyez, nous ne sommes pas du même bord, mais cela n’empêche pas de relever les idées justes d’où qu’elles viennent...
                                Bonne journée.


                              • moderatus moderatus 14 juin 08:27

                                @Gilles Mérivac

                                Bonjour Gilles,

                                L’être humain n’a malheureusement conscience de la valeur de quelque chose que quand il la perd, ainsi en est-il de la démocratie.

                                Cette fois ci devant ce parti unique qui déferle, les Français devraient être conscients que la démocratie en prend un coup.

                                SI cette abstention est un signe de révolte et non de soumission, il y a espoir qu’on corrige la ligne Macron, qui est la disparition de la nation et un mondialisme destructeur.

                                Un combat de 5 ans ou la perte de notre identité par un multiculturalisme qui a échoué partout.

                                Merkel et May qui le reconnaissent maintenant ont fait payer à leur peuple un lourd tribu par leur aveuglement.

                                Le grand problème de notre société n’est pas ce que veut nous faire croire Macron uniquement économique, Faire baissé le chômage si il arrive de 3 points ne réglera pas nos problèmes .
                                La preuve, L’Allemagne et l’Angleterre sont au plein emploi

                                Le problème essentiel est le vivre ensemble, sans lequel une nation est paralysée par les luttes intérieures.


                              • moderatus moderatus 14 juin 08:34

                                @Le421

                                Voyez, nous ne sommes pas du même bord, mais cela n’empêche pas de relever les idées justes d’où qu’elles viennent...

                                Votre position s’appelle la lucidité.

                                Michel Onfray homme de gauche dit comme vous

                                « si quelqu’un de droite dit quelque chose d’intelligent j’applaudis
                                si quelqu’un de gauche dit une contre vérité je la dénonce
                                et vice versa. »

                                « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice » (George Orwell)



                              • egos 14 juin 13:03

                                La désaffection des bureaux de vote par les électeurs lors du 1er tour des législatives démontre, s’il le fallait et contre les idées reçues, propagées et partagées, le crédit que la population accorde aux élus, 

                                notamment de l’AN, en termes de pouvoir décisionnel, d’autonomie, d’utilité et d’intégrité.

                                L’ensemble des décisions politiques déterminantes pour le pays (Sarko, Hollande) se prennent à l’Elysée, Matignon ou à l’intérieur d’autres cercles,

                                l’absence de décisions (ce qui revient à peu près au même) signe, elle, l’époque désuète et révolue de Mitt, Chirac, Jospin.

                                Les élections européennes demeurent par excellence l’un des domaines où l’abstention se singularise à des niveaux records (plus de 50 %) sans susciter d’extrêmes polémiques, 

                                preuve que les élus eux mêmes ne nourrissent aucun doute sur leur rôle assumé de membre d’une chambre d’enregistrement (de décisions imposées) pas plus qu’ils n’ont de de scrupules à profiter des tous les avantages du poste (présents, absents aux séances ou simplement simulateurs)

                                Député européen élu (pour certains) avec seulement 4 % des inscrits, par le jeu des nomenklatura des alliances et au bénéfice du mode de scrutin, 
                                le deal est d’un bon rapport.

                                Le Diable est dans les détails et les politiciens professionnels (qu’ils sont ou deviennent ) sur tous les coups, 

                                identiques en tous points à la ploutocratie des républiques bananières,

                                à chacun son régime ...

                                Etonnons nous, ds ces circonstances et ce contexte délabré, de l’abstention généralisée. 

                                avec ou sans l’alibi du dernier objet politique en vue.



                                nb : ceci posé, le mode de scrutin (uninominal, majoritaire à 2 tours) depuis qu’il existe (hormis la très ponctuelle et limitée tentative de Mitt d’introduire 1 part de proportionnelle à l’AN) n’a pas eu l’heur de gêner plus que ça au fil des majorités de droite ou de gauche,
                                ni les fonds spéciaux et leur attribution toute bananière dont la pratique officieuse-officielle n’est tombée que part pour causse des turpitudes chiraquiennes, sinon vous imaginez bien que le système perdurerait aujourd’hui,
                                encore qu’en cherchant un peu ...
                                 

                                • moderatus moderatus 14 juin 19:24

                                  @egos

                                  *La France est une exception avec son scrutin uninominal à deux tours en Europe
                                  26 pays sur 28 pratiquent la proportionnelle certains avec des nuances.


                                  " Aussi étonnant que cela puisse paraitre, la France fait figure d’exception en Europe. Dans 26 pays sur 28, le mode de scrutin aux législatives est la proportionnelle. Il y a des nuances, mais sans rentrer trop dans les détails, certains pays ont adopté un scrutin mixte, comme la Hongrie ou l’Allemagne."


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès