Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sommet de l’OTAN : un dispositif coûteux, inefficace, et illégal (...)

Sommet de l’OTAN : un dispositif coûteux, inefficace, et illégal !

Dans quelques jours, à Strasbourg, se réuniront les différents
Chefs d’État membres de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. (OTAN)

Pour l’occasion, la ville de Strasbourg et le prefet ont prévu un dispositif de sécurité hors norme.

Tout d’abord, on trouvera des “zones rouges” et “zones oranges” autour de trois secteurs clés : le quartier du port du Rhin, le secteur du palais de la Musique et des Congrès, et le quartier de la Cathédrale. Dans ces trois secteurs clés, les résidents seront contraints de porter un badge spécifique “OTAN” pour pouvoir entrer ou sortir de leur domicile.

Ensuite, 50 000 barrières de sécurité soit l’équivalent de 30 km de barrières, seront disposées le long du trajet emprunté par les Chefs d’État. Sur ce même trajet, de nombreux établissements (scolaires, privés, publics) et monuments (y compris la Cathédrale) seront également fermés.

Par ailleurs les transports publics seront stoppés, la circulation automobile sera ralentie sinon interdite, les autoroutes et les ponts seront inaccessibles, tandis que la navigation fluviale sera stoppée.

Sur le terrain, pas moins de 12 000 policiers, et escadrons de gendarmerie sillonneront les rues, 60 hélicoptères survoleront les secteurs clés, et un dirigeable de surveillance sera affrété, aidé dans sa mission par des mini aéronefs sans pilotes, télécommandés et munis de caméras de surveillance

Au niveau de la frontière France – Allemagne, les accords de Schengen seront suspendus pendant une durée de 15 jours (du 20 mars au 5 avril), ce qui rétablira pendant cette période les contrôles des douanes et de possibles contrôles opérés dans un rayon de 30 km de la frontière.

Impressionnant, sans commune mesure, surprenant, angoissant en un sens...Ce dispositif n’est pas cependant en règle, au regard de la Loi et des traités. Et paraît fort coûteux et bien inefficace.

*Présenté comme une mesure de sécurité tout a fait légitime...Le badge OTAN s’avère, dans les faits, dispendieux, inefficace, et son port obligatoire est une infraction à la Loi !

Cette mesure sera effective à partir du 2 mars 2009, autour de 22 h. Autrement dit, n’importe qui pourra rentrer dans les « camps retranchés », sans aucun problème, avant cette date. Quelle utilité dès lors ? Aucune...Sinon de pourrir la vie des honnêtes gens. On peut en effet penser que si un éventuel terroriste, de passage dans la région, voulait perturber un tant soi peu un événement international, il aurait pris soin de se munir d’une reproduction de badge (et vu ledit badge...Il semble assez simple de le copier dès lors qu’on a les outils pour)...D’autant plus facilement que le Ministère de l’Intérieur, et la mairie de Strasbourg, ont rendu public tout le dispositif ! Histoire de prévenir à l’avance les éventuels terroristes ?

C’est un peu comme si une banque informait d’éventuels braqueurs des mesures prises pour sa sécurité : billets signés, codes pour accéder aux coffres, plans pour rejoindre lesdits coffres, etc. ! Autant dire que l’inefficacité de tels badges est dès lors tout a fait avérée !

Distribués à 50 000 exemplaires (c’est une approximation, les médias tablant sur 40 à 60 000, la police parlant de 44 000), ces badges inutiles feront sans doute un souvenir pour les Strasbourgeois, mais plus sûrement encore, sauront se rappeler au bon souvenir du contribuable local et national, qui aura ainsi claqué une petite fortune (merci l’État !) pour des badges sans intérêt.

Là où la chose devient encore plus risible (quoi qu’il s’agisse d’un humour noir) c’est lorsqu’on s’intéresse à la légalité d’une telle mesure. Car ces badges ont pour mission, si l’on en croit la Ministre de l’Intérieur, ou même le maire de Strasbourg...D’interdire l’accès des fameux secteurs clés aux personnes qui ne possèdent pas lesdits badges.

Or...Légalement, on ne peut interdire à un individu, quel qu’il soit, de circuler ! Ou de rentrer chez lui...S’il ne présente pas un quelconque « laissez passer » : badge ou autre.

En effet, la liberté d’aller et venir est notamment garantie par une règle de valeur constitutionnelle posée par une jurisprudence de 1980. Ce qui n’a rien de surprenant...Puisqu’il s’agit d’une transposition d’une règle européenne. Or chacun sait que pour l’Union Européenne...Figure parmi les droits des citoyens des Peuples d’Europe...Celui d’aller et de venir.

Ajoutons à cela que la liberté de domicile s’impose à l’autorité administrative sous une seule réserve qui tient aux nécessités de l’ordre public.

Autrement dit, un représentant de l’ordre public (préfet, policier, gendarme, etc.) peut contrôler un individu, en lui demandant ses papiers d’identité...Mais il ne peut, en aucun cas, restreindre l’accès à une zone publique (et une rue est du domaine public) et imposer qui y rentre ou n’y rentre pas. Ceci est abusif...Car cela porte atteinte aux libertés individuelles, notamment consacrées par : la Déclaration de 1789 (et Mme Alliot Marie, en sa qualité de Ministre, est assujettie à cette Déclaration...Car « La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée. ») ; la Convention des Droits de l’Homme, les traités signés par la France à commencer par la Charte de l’ONU.

Autant dire que les badges se révèlent non seulement coûteux, inefficaces, mais en plus contraire à des textes dont la force juridique est parfaitement établie : la Constitution, les traités européens, la Convention Européenne sur les Droits de l’Homme.

*Est prévu aussi, dans le dispositif sécuritaire pour le sommet de l’OTAN, la suspension des accords de Schengen. Là encore, on ne peut que noter le côté dispendieux, inefficace, et là encore illégal du procédé !

La première remarque que l’on peut faire, c’est que le promoteur de cette proposition considère probablement que la France n’a qu’une frontière...A moins qu’il ne suppose que les éventuels terroristes sont de parfaits imbéciles ! Sans vouloir donner de conseil à la Ministre...On pourrait en revanche peut être lui demander de s’interroger sur les véritables motivations d’une telle mesure : est ce bien la sécurité des biens et des personnes ? L’anticipation vis à vis d’un danger potentiel nommé terrorisme ?

A l’analyse, on peut fortement en douter. D’une part, parce que cette suspension des accords a été (comme l’histoire du badge et l’ensemble du dispositif sécuritaire) rendue publique. Dès lors, si un éventuel terroriste désirait venir perturber le sommet de l’OTAN, il aurait pris la précaution de passer la frontière France Allemagne...Avant le 20 mars (où elle n’était pas contrôlée). Un des principes fondamentaux dans la prévention des risques, est de ne pas sous estimer ses adversaires ou les menaces pesant sur un individu, une chose, ou encore un ensemble. Or, il semble qu’ici, on suppose que les éventuels terroristes seraient des imbéciles, qui passeraient, justement, la frontière entre le 20 mars et le 5 avril...Quand celle ci est contrôlée !

Mieux, si les éventuels terroristes venaient à Strasbourg entre le 20 mars et le 4 avril, on peut supposer qu’ils voudraient éviter justement les contrôles. Qu’est ce qui leur interdit au juste de passer la frontière France – Espagne ? France – Belgique ? France – Italie ? Absolument rien ! Et en toute tranquillité....Puisque la suspension des accords de Schengen ne concerne que...La frontière France – Allemagne !

Bref...Cette suspension des accords de Schengen sur la frontière France – Allemagne...Ressemble à cette ligne Maginot censée nous préserver de tout danger. Avec l’efficacité qu’on sait !

Espérons que la Ministre de l’Intérieur lira ces quelques lignes...Et prendra la peine de modifier le dispositif sécuritaire proposé. Dans le cas contraire, j’invite tous les Strasbourgeois à circuler sans badge (mais avec la carte d’identité ou le passeport (pour les touristes)) dans leur belle ville, et tous ceux qui voudraient se rendre à Strasbourg à emprunter les frontières « non gardées » pour s’y rendre.

De la même manière, j’invite chaque Français, soucieux des deniers publics, du respect de la Loi, ou tout simplement désireux de circuler en France en toute liberté, sans être fliqués (même si vous devez avoir sur vous vos papiers) à écrire à son député (Français ou/et européen), son sénateur (pour les Strasbourgeois c’est facile : le maire est aussi sénateur), le Premier Ministre, MAM, ou même Monsieur Sarkozy.

Et si d’aventure vos courriers restaient sans effet, n’hésitez pas à rappeler à chacun de vos interlocuteurs que vous êtes en droit de saisir : et le Conseil Constitutionnel ; et la Cour Européenne des Droits de l’Homme ; et la CJCE (via la Commission Européenne qui est censée être la gardienne des traités).

Le sommet de l’OTAN nécessite la mise en place de mesures sécuritaires exceptionnelles, nécessaires, et utiles. Mais l’ordre public ne saurait autoriser le tout sécuritaire. En tant que citoyen, nous avons des droits...Et des lois pour nous protéger. Il convient de ne pas l’oublier.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Fergus fergus 31 mars 2009 11:14

    D’accord avec vous pour dire que rien ne pourrait arrêter des terroristes déterminés à perpétrer un attentat au coeur de la ville, exception faite de quelques points sensibles. A cet égard, ce type de déploiement de forces est un Vigipirate démultiplié et tout aussi inefficace face à des individus déterminés.

    Cela dit, affirmer que les forces de l’ordre ne peuvent interdire l’accès d’un lieu public, c’est totalement faux et le pouvoir sarkozyste, relayé par les préfets, ne s’en prive pas lors des déplacements de notre matamore en chef.


    • Traroth Traroth 31 mars 2009 15:14

      Ils peuvent, puisqu’ils le font. Mais la question est de savoir s’ils en ont le droit.


    • Fergus fergus 31 mars 2009 17:15

      Le droit, Sarkozy ne cesse de s’asseoir dessus depuis qu’il est à l’Elysée.
      Dommage que nous n’ayons pas une opposition digne de ce nom pour dénoncer de manière audible les multiples dérapages de notre hyperprésident !


    • jakback jakback 31 mars 2009 19:15

      @ Fergus,
      le terrorisme ( intellectuel ) sévit a France Télévision, F.Tadei suite a une réunion de direction a déprogrammé immédiatement la venue de Mr Chauprade a l’émission du 2 avril , consacrée a l’OTAN ?
      Voici la raison invoquée par F.Tadei, je vous laisse juge de savoir de quel bois est fait la langue

      Il m’a semblé simplement que cette controverse, sur laquelle je n’allais pas avoir le temps de revenir, risquait de brouiller le débat sur la politique et la stratégie de l’OTAN. Qu’on n’entendrait pas bien ce qu’il avait à dire sur l’OTAN ou que ses adversaires s’en serviraient pour annuler son discours. Je me suis dit qu’il valait mieux attendre un peu pour le recevoir, une fois débarrassé de ce problème. J’ai peut-être eu tort. Le tribunal a tranché. Dont acte.”


    • LE CHAT LE CHAT 31 mars 2009 11:26

      plus cette " élite " est éloignée du peuple , plus elle augmente les dispositifs de sécurité pour mettre une distance entre elle et ce peuple dont elle a peur ! smiley

      même phénomène lors des déplacement en province du leader minimo !


      • Traroth Traroth 31 mars 2009 15:16

        Naomi Klein l’annonçait déjà dans "La stratégie du choc" : plus la situation se dégradera, plus les élites se protégeront de la "populace" par des moyens violents.


      • elisabeth 31 mars 2009 11:43

        A Fergus,

        Les forces de l’ordre sont, comme leur nom l’indiquent, chargées de faire respecter « l’ordre public ». 
        Si elles peuvent vous empêcher d’accéder aux espaces où se dérouleront les « festivités » à Strasbourg...Elles ne peuvent, en revanche...Nullement vous interdire (si vous ne possédez pas de badge) de circuler, ou de rentrer chez vous. (Dès lors que vous êtes en mesure de leur présenter vos papiers d’identité)
         
        En matière d’atteintes aux libertés individuelles par l’autorité...Il faut remonter au grand arrêt de la jurisprudence de 1919, pris par le Conseil d’Etat. Ce dernier a fixé des limites aux pouvoirs publics en la matière, en définissant la “théorie des circonstances exceptionnelles”. http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?idTexte=CETATEXT000007637155&dateTexte=

        Dans le cas du sommet de l’OTAN à Strasbourg, ces “circonstances exceptionnelles” ne sont pas réunies.

        La théorie a été appliquée en temps de paix à l’occasion de périodes troublées ou de crises sérieuses. Dans l’arrêt Jarrigion, un administrateur représentant le personnel au Conseil d’administration de la SNCF avait été révoqué pour avoir incité à la grève en novembre 1938.

        La jurisprudence a vu également des circonstances exceptionnelles dans les événements d’août 1944.

        Plus tard encore, le Conseil d’État a fait état de la théorie des circonstances exceptionnelles à l’occasion d’une décision du ministère de l’éducation nationale, prise à la suite des événements de mai et juin 1968. Les autres pays n’ont pas voulu admettre l’équivalence des diplômes. Le Conseil d’État a estimé qu’il n’y a pas eu de circonstance exceptionnelle, peut-être parce qu’il n’y a pas eu mort d’homme.

        Pour faire simple, Ies « circonstances exceptionnelles » concernent : -l’état de siège -l’état d’urgence -l’utilisation de l’article 16 de la Constitution : plein pouvoir pour le Chef d’Etat.

        Toutes ces situations sont liées à l’impuissance de l’autorité à agir dans un cadre légal. Or...Le sommet de l’OTAN est une circonstance créée par l’autorité...Non qui s’impose à celle ci. Elle ne peut se prévaloir d’aucune atteinte à des libertés individuelles qui vous sont reconnues tant par la Constitution (et notamment la Déclaration de 1789) que par l’UE via les traités européens. 


        • Fergus fergus 31 mars 2009 17:21

          Vous avez entièrement raison, Elisabeth. Le problème est que Sarkozy a pris l’habitude de contourner le droit pour servir ses intérêts politiques. Et l’absence de protestation virulente de l’opposition et des populations face à ces transgressions répétées ne fait que l’encourager à poursuivre dans cette voie. C’est ainsi que se met progressivement en place un régime autocratique. 


        • dapeacemaker911 31 mars 2009 11:50

          Merci a l auteur d avoir rappelé ce que peu de personnes ne connaissent :

           « La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.>>

          Ce dispositif demontre simplement l evidence, l ennemi n est plus le barbu afghan qui hai le mode de vie occidental... l ennemi c est vous, c est moi, le citoyen soucieux de ses droits.

          Manifestez ou que vous soyez, et en particulier si vous n etes pas a strasbourg.

          A ne rien faire dans l unité, la fin approche. Les millions de personnes mortes pour la democratie et contre le fachisme le seraient donc... pour rien ?

          Et nos policiers, notre armée, que fait elle pour assumer son devoir ?
          a part cogner des etudiants sans defenses et des retraités ?

          http://www.youtube.com/watch?v=w7LCZPZzakg&feature=PlayList&p=49FF6A3BADFEF3C3&index=1
          http://www.youtube.com/watch?v=x5owIAZby7E


          • elisabeth 31 mars 2009 12:34

            En fait, en tant que citoyen Français mais aussi européen, nous avons beaucoup de « droits »...Mais nous ne les utilisons guère :

            - parce qu’ils sont mal connus

            - parce que l’autorité ne les connait pas plus (ou fait semblant de les ignorer)

            - parce que nous ne pensons pas forcément en avoir besoin

            Si vous êtes à Strasbourg, si vous êtes manifestant ou simple passant, il est important de bien connaitre vos droits, pour pouvoir vous défendre.

            A l’attention des manifestants notamment : http://solidarite.samizdat.net/article168.html 
            C’est plutôt bien fait, donc n’oublier pas les conseils juridiques précisés ici, avant d’aller manifester.

            Pour le « simple passant » : n’hésitez pas à vous munir éventuellement de ce que j’ai écris. 

            En effet, n’importe quel strasbourgeois...Ou même simple touriste, ou citoyen Français sinon européen...Pourrait attaquer devant le tribunal administratif la légalité de mesures qui imposent aux habitants d’être badgés et contrôlés pour rentrer chez eux...Ou pour entrer dans une des zones (si le contrôle est légal...L’interdiction de franchir une zone, même « clé » est elle, parfaitement illégale)  

            Concernant les drapeaux « rebelles », il faut savoir aussi que l’autorité administrative procédait à l’enlèvement forcé d’un des drapeaux en question, cela serait une voie de fait, c’est à dire une illégalité grossière qui serait justiciable par l’autorité judiciaire. En effet, il n’y a aucun texte pénal et aucun loi qui interdisent d’accrocher un drapeau à sa fenêtre.

            Et si un policier vous menace de venir « retirer » le drapeau chez vous...Sachez qu’il n’en a pas le droit. Car il viole un principe fondamental de l’Homme et du Citoyen : la propriété privée. Nul ne peut entrer, sans mandat, chez vous. Et quelqu’en soit la raison. Pour pénétrer dans votre domicile, les policiers doivent avoir :

            - un motif : ils ont des « ordres » ? Et bien demander leur de vous prouver qu’ils ont eu ces ordres par un papier officiel (qui ne peut venir que d’un juge...Le préfet n’étant pas habilité à se substituer à l’autorité judiciaire)

            - un déclarant : s’ils ont eu des « ordres »...Demander leur de qui (il est probable qu’ils répondront le préfet)...Et surtout APPELER LA PREFECTURE DEVANT EUX (munissez vous de votre portable)...Puis passer le téléphone au policier pour qu’il s’explique. Et si la préfecture confirme les « ordres » demander leur les raisons « circonstancielles » qui expliquent ces ordres : l’ordre public ? (Impossible, un drapeau ne le menace pas) Notez le nom et le prénom de votre interlocuteur ou interlocutrice...En vue d’adresser une plainte au tribunal dès que possible...Mais bon, en général, le simple « coup de téléphone » refroidit plus d’un policier. 


            Rappelez vous toujours que les forces de l’ordre (policiers, gendarmes, préfets, etc.) jouent beaucoup sur l’intimidation. Surtout : 

            - ne provoquez pas un membre des forces de l’ordre : restez calme

            - demander poliment au policier d’attendre que vous ayez téléphoner à la préfecture et refermez la porte derrière vous pendant ce laps de temps 

            - ayez du sang froid ! N’insultez pas, ne bousculez pas un membre des forces de l’ordre !


            • Fergus fergus 31 mars 2009 17:39

              Le problème, Elisabeth, et vous le savez bien, est que rien n’est plus flou ni plus subjectif que la notion de "trouble à l’ordre public", particulièrement dans une ville en état de siège où n’importe quoi peut être assimilé à une provocation.
              Dans la réalité, n’importe quel OPJ un peu échauffé peut s’en prévaloir pour vous mettre au trou. J’y ai moi-même échappé de justesse à deux reprises dans le passé. Cela dit vos conseils sont précieux et méritent d’être diffusés le plus largement possible.


              • Louisiane 31 mars 2009 14:38

                Bon article.
                Cependant, évacuons d’emblée le problème du coût des mesures prises. Comme beaucoup, je me bornerai à rappeler que les déplacements de notre Président sont également très onéreux, non démocratiques, puisque s’adressant à un parterre sélectionné, et payés par l’Etat. C’est désormais devenue une tradition que de dépenser l’argent d’un Etat dont les caisses sont vides.
                Par contre, on peut s’intéresser à l’efficacité des mesures. A mon avis, elles ne visent pas d’éventuels terroristes, qui auraient pris leurs dispositions bien avant (l’attentat du WTC a été planifié et préparé bien à l’avance), mais tout simplement, et en cela elles sont efficaces, à empêcher toute opposition, que ce soit sous la forme de manifestations sur place ou de drapeaux aux fenêtres. Avec de telles mesures, on justifie aussi la sélection des journalistes (est-ce encore utile de nos jours ?) et ne sortirons de ce sommet que les infos dûment autorisées.
                Je souscris à l’idée qu’un tel sommet impose le recours à des mesures de protections particulières, mais on voit qu’elles se transforment ici en dénie de la démocratie, comme on en a l’habitude désormais, et éloignent un peu plus les "élites" du peuple qui ne peut plus manisfester son désaccord sur quelque sujet que ce soit.


                • Traroth Traroth 31 mars 2009 15:26

                  Oh, si, le peuple peut manfester. Loin de là où ça se passe et des journalistes. A la Ganzau, en l’occurence. Je me suis amusé à faire un petit comparatif sr Google Maps :

                  http://maps.google.com/maps?f=d&source=s_d&saddr=Place+de+la+Fog-«Exposition,+67000+Strasbourg,+France+(Palais+des+Congr%C3%A8s+Strasbourg+Ev%C3%A8nements)&daddr=La+Ganzau,+67100+Strasbourg,+France&hl=fr&geocode=CV2GYpuYnSu1FQWQ5QId6mx2ACEcwoaoHy1_mw%3B&mra=pe&mrcr=0&sll=48.566456,7.757545&sspn=0.088265,0.221443&ie=UTF8&ll=48.577061,7.751198&spn=0.088246,0.221443&t=h&z=13

                  Au nord, le Palais des Congrès de Strasbourg, au Sud, le site du contre-sommet (approximativement. Je ne sais pas où à la Ganzau est installé le village alter-mondialiste).

                  8 km à vol d’oiseau...


                • Traroth Traroth 31 mars 2009 15:54

                  Tout ça pour dire que les manifestants participant au contre-sommet ont quand même peu de chances de croiser un participant au sommet ou un journaliste... smiley


                • brieli67 31 mars 2009 17:09

                  c’est à moins d’une heure 30 de la place kléber en passant devant la Kibitz

                  sinon le blog Feuille chou heure par heure ou presque l’ increvable retraité JP Mayer 
                  http://schlomoh.blog.lemonde.fr/ qui s’est fait gauler hier...

                  Si les journaleux s’arrachent comme pour produire la saga des Saint Sylvestre de STG
                   no problemo




                • Traroth Traroth 31 mars 2009 19:00

                  Oui, mais en écartant le contre-sommet aussi loin du centre de Strasbourg, visiblement, on prépare déjà la répression. Facile d’empêcher les manifestants d’arriver jusqu’au Palais des Congrès ou la place du Chateau (pour la rencontre Sarkozy-Obama au palais des Rohan, vendredi) !

                  J’imagine que ce n’est pas la peine de vouloir aller au musée des Beaux-Arts, au musée archéologique ou au musée des Arts décoratifs vendredi prochain. Ou même à la cathédrale, d’ailleurs...


                • Traroth Traroth 31 mars 2009 19:07

                  Au fait, quelqu’un saurait où trouver un programme précis des manifestations anti-Otan prévues ce week-end ? Je joue avec l’idée de venir à Strasbourg me faire casser la gueule par les CRS (vu l’ambiance, ça va forcément déraper...), même si ce n’est pas forcément évident à organiser pour moi...


                • brieli67 31 mars 2009 19:35

                  te conseille de rejoindre Fribourg.
                  En tout cas tu n’auras pas en face de toi le joujou de NS dont il fait la promotion corps d’armée mixte à utiliser en cas d’émeutes et guerres civiles. Fort de cet outil, Guéant et sa horde de "penseurs" parisiens l’ont joué relax jusqu’il y a 15 jours. Là c’est la panique....

                  La blague alsacienne bien connue
                  Si on te donne le choix à la porte des Enfers entre enfer français ou l’allemand ?
                  Désolé ! Ce sera le français, il manque toujours quelque chose.. C’est toujours un de ces merdiers chez les français de l’intérieur.

                  Bon courage et serre très fort la patte du Gommizwerschel , s’Rehpinscherle...


                • Traroth Traroth 31 mars 2009 19:51

                  Wann ich ne sih, mach ich’s...


                • Yannick Harrel Yannick Harrel 31 mars 2009 14:49

                  Bonjour,

                  Distribués à 50 000 exemplaires (c’est une approximation, les médias tablant sur 40 à 60 000, la police parlant de 44 000), ces badges inutiles feront sans doute un souvenir pour les Strasbourgeois, mais plus sûrement encore, sauront se rappeler au bon souvenir du contribuable local et national, qui aura ainsi claqué une petite fortune (merci l’État !) pour des badges sans intérêt. 

                  Justement combien de livres Strasbourgeoises, pardon Euros, va nous coûter les intimes agapes de ces mesdames et messires ? 
                  Ah ça, le gummizwèrisch il communique guère sur la question, lui qui est si disert généralement... 

                  Autre fait assez symptomatique : le tribunal de Strasbourg s’apprête à tourner au régime maximum en enchaînant les fournées de prévenus : 
                  Trois magistrats, au lieu d’un habituellement, assureront le fonctionnement du parquet de Strasbourg durant le week-end. Les avocats, de leur côté, renforceront leur permanence lundi et mardi pour les comparutions immédiates. Une cinquantaine de détenus de la maison d’arrêt de l’Elsau auraient été transférés, selon les syndicats, pour libérer des cellules. Objectif : héberger d’éventuels prévenus. Les locaux du commissariat central dévolus au garde à vue auraient aussi été étendus. Côté allemand, 200 places ont été libérées et une prison non-utilisée à Kehl pourrait être réquisitionnée.
                  Source : 20 Minutes

                  Cordialement


                  • Fergus fergus 31 mars 2009 17:32

                    Et peut-être bien, dans le climat de psychose policière qui risque de s’installer, que le seul fait de chanter en choeur Die Fahrt ins Heu, Kumma geh Spela ou Der Hans im Schnöckeloch, pourrait être pris pour une redoutable manifestation d’activistes !


                  • brieli67 31 mars 2009 15:19

                    LE CIEL EST BLEU !

                    Le Foehn souffle.............Quel Régal ! 
                    Les nuages sont dissipés pour une dizaine de jours


                    Sur Fribourg en Brisgau http://www.freiburg.de/servlet/PB/menu/-1_l1/index.html
                    avec le maire écolo Dieter Salomon http://de.wikipedia.org/wiki/Dieter_Salomon

                    à moins d’une heure de Strasbourg et de BAden-Baden
                    tablent sur 6oooo manifestants-hôtes, vont étendre les installations et mettre en place une super intendance selon dernières infos radio 


                    • Marianne Marianne 31 mars 2009 17:15

                      Voici 2 liens qui vous permettront d’en savoir plus sur les motivations des ANTI-OTAN
                      et sur l’organisation du contre-sommet :

                      http://www.mvtpaix.org/agenda/agenda.php


                      http://www.otan-non.org/


                      D’autre part, une video sur les crimes de guerre de l’OTAN en ex-Yougoslavie :

                      http://www.youtube.com/watch?v=bF3ApBQTI3Q

                      Loin de Strasbourg, je ne pourrai m’y rendre, mais je serai de tout coeur avec les manifestants !

                      NON à la Guerre, NON à l’OTAN !


                      • foufouille foufouille 31 mars 2009 17:34

                        normal, c’est pour nous preparer a la dictature
                        plus les gens s’habitueront a ce genre de choses plus la dictature sera facile
                        comme en 33
                        deja on les referents police nationale et les militants ump qui demandent la carte du parti et la CI
                        bientot ils auront des uniformes genre chemise brunes


                          • OTAN=NAZI 31 mars 2009 18:01

                            la police municipale strasbourgeoise à vélo contrôle des distributeurs de tracts ant-otan mais n’aime pas être filmée :

                            http://www.youtube.com/watch?v=wP9tv0ys8w0


                            • elisabeth 31 mars 2009 18:11

                              A Fergus,

                              Monsieur Sarkozy n’est en effet pas le meilleur garant du « droit » dans notre chère et belle France. Mais il n’est pas tout puissant (même s’il le croit)

                              Il faut bien comprendre que nous pouvons l’arrêter, avec les « armes » que la Démocratie nous donne. 

                              En ce qui me concerne, je sais déjà que plusieurs proches, qui habitent à Strasbourg, vont porter plainte devant le tribunal administratif et deux d’entre eux sont prêts à aller jusqu’à saisir le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’Etat ou encore la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

                              La force de Monsieur Sarkozy, et grosso modo des « hommes de pouvoir » n’est pas dans leur capacité à instaurer une dictature...Mais réside dans la faiblesse de ceux qui en sont les victimes, presque « consentantes ». 

                              Nous avons une chance formidable : nous sommes Français ! Et nous sommes protégés par une Déclaration que Monsieur Sarkozy ne peut pas remettre en cause.

                              Nous sommes « européens » et dès lors aussi défendus par les traités européens sur certains points du moins.

                              Nous vivons en Démocratie...Même si dans la pratique cela ne semble pas forcément aussi certain de prime abord. 

                              Pour toutes ces raisons, il ne faut pas nous laisser abattre...Et au contraire ne pas reculer, et avancer vers l’obstacle. 

                              Concernant la notion de « troubles à l’ordre public »...Elle n’a, en réalité, rien de flou...Puisque le Conseil Constitutionnel l’a défini, et que le Conseil d’Etat a précisé les circonstances exceptionnelles dans lesquelles « l’ordre public » peut être soulevé. 

                              Et quand bien même il y aurait « flou »...Ce « flou » vous servirait puisque les parlementaires de 1789 ont précisé un aspect très important : 


                              — la loi ne doit pas être nuisible à la Société : en France, ce n’est pas à vous de prouver la nuisance...Mais au Gouvernement de prouver qu’il n’y a pas de nuisance.


                              — nul ne peut empêcher ce que la loi n’interdit pas. Autrement dit, vous êtes libre de faire ce que bon vous semble...Tant qu’une loi n’interdit pas (je précise : il s’agit bien ici de la « loi » et non d’un « décret ») que vous portiez tel ou tel bien...Vous êtes dans la légalité


                              - nul ne peut contraindre un citoyen à faire ce que la loi n’ordonne pas : bref, tant qu’on ne vous présente pas une loi officielle, promulguée...Vous n’êtes pas censé « ne pas vous révolter »

                              Il convient de ne jamais l’oublier : les citoyens sont forts...Mais ils ne le savent pas. 

                              Et rappelez vous...Nicolas Sarkozy a déjà reculé...Que cela soit devant le Droit...Ou devant « l’opinion publique ». 

                              Nous avons un Président qui roule beaucoup des mécaniques, mais qui se sent dépasser par les situations qu’il ne maitrise pas. Alors il essaye de forcer le passage....A nous de lui fermer la porte au nez. 

                              Pour cela, il suffit d’agir dans la légalité, éventuellement d’écrire à ses élus (histoire de les réveiller...La période est propice....Election à venir !) et de garder (surtout) son calme...En se souvenant notamment que les « forces de l’ordre » font leur travail...Sans trop se poser de question (quoique ?)...Et qu’il n’est dès lors pas utile de se venger sur elles. 


                              • Traroth Traroth 31 mars 2009 19:14

                                Ce dernier point est capital. Dans beaucoup de manifs, on voit des petits jeunes préssés d’en découdre avec les CRS. Ca n’apporte rien du tout. Les CRS sont là pour ça, à la limite : ils sont le tampon qu’on vient intercaler entre les mécontents et les responsables. Ce type d’action ne peut que décrédibiliser leurs auteurs et leur combat. Quand les jeunes des banlieues auront compris ça, ils auront fait un très grand pas en avant.


                              • foufouille foufouille 31 mars 2009 21:10

                                @ tratoth
                                justement, un CRS-SS qui s’en prend plein la tronche se moins superieur


                              • Traroth Traroth 1er avril 2009 01:19

                                Et en quoi ça nous avance ?


                              • Fergus fergus 1er avril 2009 11:03

                                Encore une fois, vous avez raison sur les principes, Elsabeth. De même lorsque vous affirmez que les citoyens sont plus forts qu’ils ne le croient, je me tue d’ailleurs à dire la même chose pour les salariés. Puissiez-vous donc être entendue du plus grand nombre !

                                Cela dit, et sans vouloir polémiquer le moins du monde sur ce point, je persiste à dire que la notion de "trouble à l’ordre public" est souvent utilisée de manière abusive par des flics qui se contrefichent du Conseil Constitutionnel et du Conseil d’Etat. Reste, comme vous l’avez écrit, à saisir le procureur. Mais quel est le poids d’un individu lambda peu éduqué et mal informé par rapport à un journaliste, un avocat ou un médecin, et quel sera l’empressement du substitut de permanence à mettre fin aux tracasseries policières exercées sur cet individu dont les policiers auront noirci le comportement et, le cas échéant, introduit une imaginaire "rébellion" ?

                                Cela dit, vous êtes dans le vrai : la loi existe pour tous et elle doit être respectée, y compris par le chef de l’Etat. Puisse la plainte de vos amis strasbourgeois déboucher sur des condamnations et ouvrir la voie d’une jurisprudence claire et dissuasive !


                              • foufouille foufouille 1er avril 2009 11:11

                                le crs aime tabasser pas prendre des coups
                                les esclaves qui accepte le fouet reste esclave, ceux qui se batte casse leurs chaines


                              • Traroth Traroth 1er avril 2009 12:18

                                @fergus : de toutes manières, le but est d’empêcher les manifestations ou au moins de freiner leur impact. Le temps qu’un recours en justice aboutisse, même un référé, les journalistes seront partis ailleurs depuis longtemps. La conséquence, c’est qu’en France, on ne peut plus faire valoir valablement ses droits. En d’autres termes, la France n’est plus un état de droit : la force et la voie de fait priment sur la loi.


                              • Traroth Traroth 1er avril 2009 12:31

                                @foufouille : Mouais. J’ai quand même l’impression que les jeunes de banlieues, ça fait un vieux moment qu’ils se battent avec les CRS, et qu’ils ne sont pas plus libres pour autant. On ne change pas la société en lançant des pierres aux CRS. Encore une fois, les CRS sont un paratonnerre, ils sont là pour qu’on se défoule dessus plutôt que de s’en prendre aux vrais responsables. C’est tout l’histoire de mai 68, ça. Quand la colère est calmée, rien n’a changé. Les vrais responsables ne sont pas accessibles par ce type de moyen. Ils n’ont peur que d’une d’une chose : la lucidité. J’ai déjà dit ici que jevoterais NPA. Et pourtant, je serais le premier à me révolter contre Besancenot si d’aventure il voulait instaurer un système totalitaire. Si je vote pour lui, c’est simplement parce que je pense qu’il est la meilleure possibilité de faire bouger les choses en mieux. Je milite activement pour une instrumentalisation des politiques. Nous n’avons pas à être des fans de tel ou tel homme politique. Ils sont nos serviteurs, pas l’inverse. Nous sommes le Peuple, et par définition, nous avons raison.


                              • foufouille foufouille 1er avril 2009 14:00

                                @ traroth
                                les seules manifs qui aient vraiment marche etaient violentes
                                pour que la politique change, il faudrait en virer 90%

                                les momes des banlieue ne sont pas organises. c’est plutot sur le coup de la colere qu’ils agissent


                              • brieli67 1er avril 2009 15:30

                                http://www.seattlepi.com/national/1103ap_eu_nato_summit_security.html?source=rss&nbsp ;


                                la black box des "hooligan" que du pipeau !
                                sympa les journaleux qui "participent" à cette désinformation


                              • brieli67 31 mars 2009 19:04

                                depuis il y a ce "camp" à l’orée des Bois à la Ganzau aie ! aie ! aie !

                                par brieli67 (IP:xxx.x6.29.211) le 4 février 2009 à 13H04




                                le schéma est donc simple !

                                Tout ce beau monde d’ affreux jojos anti seront parqués en face de l’autre côté du Rhin.... et pour le traverser que quelques ponts.

                                Ce sera un gros handicap de manifester à Strasbourg et à Baden....

                                QUI VA TRAVERSER SI BESOIN .....
                                j’ai donné il y a quelque temps les références à Lisa Sion ....
                                Lors de son passage place Beauveau, IL a forgé une entité mixte gendarmerie plus Armée pour encadrer les manifestations, pour karchériser les riots des banlieux .... entrainée dans la guérilla civile urbaine !

                                Des faits suspectent que le Gouvernement de la Grèce était à deux doigts de faire appel à nos "pros" français dans leur " révolution".... Ce "groupe d’intervention" fonctionnel, caviardé des technologies les plus récentes peut être loué, emprunté par tout gouvernement. A bon entendeur, salut ! Et piaffe dans son box pour son baptème de feu .... médiatique.

                                Ce "Corps", ses bases sera t’il stationné que sur la rive gauche du Rhin ?
                                L’Allemagne défend sa politique de "l’oignon" .... des zones à sensibilités différentes séparés par un "cordon douanier" de contrôle. D’où les échos dans la presse, la semaine dernière : des soldats allemands seront stationnés en France pour surveiller la Ligne Bleue des Vosges... Sage résolution de laisser cette mission à un seul Etat, qui par ailleurs instruit et coordonne la frontière terrestre de l’EU.

                                A MAM au loin .. s"opposent les frères Schaüble l’un Ministre de l’intérieur du Land Bade-Wurtemberg et l’autre député CDU d’Offenbourg - en face de Strasbourg - Ministre à Berlin chez sa rivale Angie Intérieur + cultes + sports. ..



                                • delamothe delamothe 31 mars 2009 21:02

                                  Vous croyez qu’avec des flics on peut arreter des manifestations c’est vite dit et il y a un black block prévu je crois non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

elisabeth


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès