Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sondage IFOP : les Français et le protectionnisme

Sondage IFOP : les Français et le protectionnisme

 On peut enfin savoir ce que pensent les français du libre-échange et du protectionnisme, grâce à un récent sondage de l'IFOP. Ce sondage a été commandé par un collectif de militants, auquel appartiennent les économistes Pierre-Noël Giraud, Jean-Luc Gréau, Gérard Lafay et Jacques Sapir. On peut consulter les détails de ce sondage sur le site protectionnisme.eu, que des gens de ce collectif avaient créé pour promouvoir le protectionnisme. On trouvera aussi sur ce site un commentaire de Sapir sur ce sondage.

 Beaucoup de questions intéressantes ont été posées aux sondés. Quel effet la quasi-absence de taxes sur les biens importés des pays émergents, a-t-elle selon vous sur l'économie française, globalement, et plus particulièrement sur les prix à la consommation, sur les bénéfices des entreprises, sur les emplois et les salaires, sur la croissance, et sur les PME ? Voulez-vous que l'on taxe à nouveau de manière substantielle les biens importés ? Si l'Union Européenne continue à vouloir qu'il n'y ait quasiment pas de taxes aux frontières européennes, voudriez-vous que l'État français mette en place de telles taxes aux frontières françaises ? L'IFOP donne les réponses des sondés dans leur ensemble, mais aussi selon leur sexe, leur âge, leur position sociale, leur sensibilité politique, ou leur lieu de résidence.

 Il est toujours intéressant de comparer l'opinion des français dans leur ensemble, avec celle des notables, qui ont une place en vue dans l'espace public, et qui ont du pouvoir. Après avoir pris connaissance des résultats du sondage de l'IFOP, il sera donc intéressant de faire le tour des dirigeants politiques, experts en économie, journalistes et autres essayistes médiatiques, pour voir ce que eux disent du libre-échange et du protectionnisme.

Les français et le protectionnisme.

 Voilà donc les résultats du sondage de l'IFOP, pour les questions : « Faudrait-il selon vous augmenter les taxes sur les biens importés des pays tels que la Chine ou l'Inde ? », et « Si nos partenaires européens ne veulent pas relever les droits de douane aux frontières de l’Europe, faut-il alors les relever aux frontières de la France ? ».

 - Dans l'ensemble.

Favorables à une augmentation des droits de douane :

Ensemble des français : 65% (sans opinion 14%)

Favorables à une augmentation des droits de douane aux frontières françaises, si l'UE continue à ne pas en vouloir aux frontières européennes :

Ensemble des français : 57% (sans opinion 12%)

  - Selon la position sociale.

Favorables à une augmentation des droits de douane :

Artisans et commerçants : 38% (sans op. 19%)

Professions lib. et cadres sup. : 72% (sans op. 7%)

Professions intermédiaires : 66% (sans op. 18%)

Employés : 50% (sans op. 19%)

Ouvriers : 61% (sans op. 15%)

Retraités : 78% (sans op. 6%)

Autres inactifs : 50% (sans op. 24%)

Favorables à une augmentation des droits de douane aux frontières françaises, si l'UE continue à ne pas en vouloir aux frontières européennes :

Artisans et commerçants : 63% (sans op. 10%)

Professions lib. et cadres sup. : 56% (sans op. 5%)

Professions intermédiaires : 53% (sans op. 17%)

Employés : 57% (sans op. 22%)

Ouvriers : 60% (sans op. 10%)

Retraités : 59% (sans op. 7%)

Autres inactifs : 48% (sans op. 18%)

 - Selon la sensibilité politique.

Favorables à une augmentation des droits de douane :

NPA ou Lutte Ouvrière : 49%

Front de Gauche : 80%

PS : 71%

Europe Écologie : 68%

Modem : 66%

UMP : 75%

FN : 61%

Aucun parti : 51%

Favorables à une augmentation des droits de douane aux frontières françaises, si l'UE continue à ne pas en vouloir aux frontières européennes :

NPA ou Lutte Ouvrière : 53%

Front de Gauche : 73%

PS : 56%

Europe Écologie : 45%

Modem : 41%

UMP : 58%

FN : 73%

Aucun parti : 54%

Les notables français et le protectionnisme.

 Et voici maintenant un tour d'horizon de ce que pensent les notables du libre-échange et du protectionnisme.

  - Les partis.

 Les courants politiques favorables au protectionnisme sont le FN, et de petits courants : le Parti de Gauche de Mélenchon ; l'aile gauche minoritaire du PS, de Hamon, à laquelle appartenait Mélenchon ; ainsi que, toujours au PS, "l'électron libre" Montebourg ; et puis le Mouvement Républicain et Citoyen de Chevènement, proche du PS avec un attachement particulier à la Nation ; et le parti gaulliste Debout La République de Dupont-Aignan.

 Les autres courants politiques, et notamment les plus puissants, sont opposés au protectionnisme : NPA de Besancenot, Parti Communiste de Laurent, courants dominants du PS, de Aubry, Hollande, Delanoë, Fabius, Strauss-Kahn, Royal, Europe-Écologie de Duflot, Modem de Bayrou, UMP.

 - Les experts en économie.

 De nombreux économistes sont opposés au protectionnisme. La grande majorité du temps de parole publique leur étant accordée, on peut penser qu'ils sont une grande majorité.

 Il existe quand même aussi des économistes favorables au protectionnisme, dont les plus connus sont : Christophe Ramaux (ATTAC), Jacques Sapir, Frédéric Lordon, Jacques Généreux (Parti de Gauche), Pierre-Noël Giraud du bout des lèvres depuis peu, Liem Hoang-Ngoc (PS), Maurice Allais (Prix Nobel), Gérard Lafay, Jean-Luc Gréau (anciennement au MEDEF).

 - Les journaux.

 Quasiment tous les journaux, à la télé, à la radio, quotidiens, hebdomadaires ou spécialisés en économie sur papier, ou sur internet, ont été très opposés au protectionnisme, et la plupart d'entre eux le sont toujours.

 Les seuls journaux qui ont depuis un certain temps une position neutre voire favorable au protectionnisme, sont Marianne en version papier et internet, et les journaux sur internet Causeur et Arrêt sur images.

  - Les essayistes médiatiques.

 Parmi les essayistes médiatiques, la plupart sont défavorables au protectionnisme quand ils en parlent, comme Alain Minc ou Jacques Attali.

 Mais il y a quand même un essayiste connu qui milite pour du protectionnisme : Emmanuel Todd.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • LE CARDINAL 17 juin 2011 10:07

    constatons que le FN répond à l’attente des Français en matière de protection de leurs intérêts.

    Rien d’étonnant à voir toujours plus nombreux les Français rejoindre Marine.

    Sur ce thème comme sur beaucoup d’autres, Marine et le FN sont à l’écoute et proposent du bon sens dans un cadre républicain, démocratique et respectueux de tous. 


    • NI SARKO NI LE FN NE SERONT A LA HAUTEUR POUR FAIRE UNE VRAIE EUROPE SOCIALE...AFFAIRES ETRANGERES...MILITAIRE....

      PEUT ETRE HOLLANDE AIDE DE SEGO...MELENCHON ET MONTEBOURG.. ???

      LE RESTE EST ENGLUE DANS CONFLITS D INTERETS ET CORRUPTION...


      TOUSENSEMBLE CONTRE LES CUMULS ELUS-AVOCATS D AFFAIRES OU FINANCIERS..


    • @LE CARDINAL 

      ENCORE UN PRETRE DEFROQUE...

      UN MOINE LUBRIQUE

      OU UN ADORATEUR DE LOUIS 16.. RV SQUARE DE MARIE ANTOINETTE 75008 PARIS

      A LA MESSE DU DIMANCHE MATIN


    • non667 17 juin 2011 15:22

      à tousensemble
      NI SARKO NI LE FN NE SERONT A LA HAUTEUR POUR FAIRE UNE VRAIE EUROPE SOCIALE...AFFAIRES ETRANGERES...MILITAIRE....

      PEUT ÊTRE HOLLANDE AIDE DE SEGO...MELENCHON ET MONTEBOURG.. ???

      camarade tu ne t’es pas aperçu que ça fait 28 ans que le ps n’est plus socialiste mais mondialo -capitaliste donc allié à l’ump donc vu que ce sont les 2 plus gros parti le débat droite/ gauche n’a plus de sens  !
      ils vont gagner inévitablement en 2012 au scrutin magouillitaire
      sauf si les gogos dans ton genre font table rase du bourrage de crane qu’ils ont subi depuis ............ ?????? leurs naissances . oui ! le socialisme n’a jamais existé même en urss ! enlèvent leurs œillères 
      et font la démarche spontanée de réfléchir (sans tv ....etc ....) et trouvent une solution concrète pour 2012 ! et se joignent au 10- 15 % qui on quitté le pc !


    • le folisophe le folisophe 17 juin 2011 15:35

      la methode Coué fait des merveilles sur certains...


    • samuel_ 17 juin 2011 18:08

       @ Christian

       Personne ne reprochera a un esquimau de vouloir se protéger du froid et de refuser de se trimbaler en slip dans la banquise.

       Personne ne reprochera a un ouvrier sur un chantier de vouloir se proteger des eventuels chocs sur sa tete en voulant porter un casque etc...

       Croire que dans le monde d’aujourd’hui il est inutile de proteger les salaries et l’industrie francaise d’une concurrence sur le cout du travail c’est vivre au pays des bisounours.

       Droits de douane et restriction de la liberte de circulation des capitaux protegent effectivement les travailleurs français d’une concurrence sur le cout du travail, vis a vis des consommatuers pour les droits de douane, et vis a vis des investisseurs pour les restrictions de la liberte de circulation des capitaux.

       Il n’y a pas avoir honte de cela et ce sont plutot les gens qui depuis trente ans refusent de proteger les français de ces choses la, avec toutes les consequences en termes de chomage et bas salaires que ça a, qui devraient avoir honte de s’etre crus au pays des bisounours !


    • samuel_ 17 juin 2011 22:40

       @ barbie sudiste

      "On n’est pas assez competitifs, il faut delocaliser, il faut baisser le cout du travail, c’est a dire les salaires et les moyens de l’Etat" : les français connaissent la chanson depuis le temps qu’on la leur chante.

       Les français vivent tous les jours les consequences desastreurses de la concurrence sur le cout du travail avec les pays emergents, parfois dans leur chair, parfois en voyant des amis ou des gens a la tele : chomage, delocalisations, pressions a la baisse sur les salaires.

       Les français comprennent donc parfaitement que la concurrence sur le cout du travail avec les pays emergents n’est pas tenable.

       Et ils comprennent aussi que les droits de douane permettent de compenser les differences de cout du travail.

       Apres il y a plein de petites subtilités, mais l’essentiel est la.


    • samuel_ 18 juin 2011 01:08


       @ barbie sudiste

       Sur votre desarroi par rapport a la democratie. J’ai un peu le meme sentiment que vous. Mais je ne vois pas comment on pourrait s’en sortir sans la democratie, et je fais le pari qu’on va s’en sortir... donc je fais quand meme le pari de la democratie. Sinon il y a l’insurrection comme solution ?

       Sur le sondage. Celui dont je parle ici a été commandé par un collectif de militants. Ce n’est pas un sondage produit par le systeme mediatique, c’est un sondage commandé par des gens sinceres qui essaient de changer les choses en tant que citoyens. D’ailleurs vous avez peut etre remarque que ce sondage est quasiment ignore par les medias, et que quand il a droit a quelques colonnes en bas de la page 16 d’un journal, c’est parfois un compte rendu tres deformé qui en est fait.

       Sur l’inutilité des droits de douane. Vous avez raison il y a le probleme des privatisations qui degrade la qualite et le prix de certaines activites du point de vue du consommateur. Mais ce probleme n’empeche pas qu’il y ait d’autres problemes : chomage, bas salaires, prix de l’immobilier et mauvaise qualite du parc immobilier, manque de moyens de l’Etat pour certaines de ses activites importantes comme justice education police. Et la il y a d’autres causes que les privatisations : absence de droits de douane, absence de controle des mouvements de capitaux, absence de controle et privatisation du systeme bancaire, absence de lois protegeant efficacement les travailleurs et garantissant la vitalite des syndicats, absence de reglementation et intervention de l’Etat dans l’immobilier. Bref il y a un ensemble de problemes, et resoudre l’un de ces problemes n’empeche pas et ne dispense pas de resoudre les autres.


    • LE CHAT LE CHAT 17 juin 2011 10:18

      sur ce sujet comme sur bien d’autres , les leaders des partis « de gouvernement » et les médias à leur service sont en total décalage par rapport à la population , c’est pourquoi ils sont contre le referendum d’initiative populaire !
      quand on voit le matraquage pour nous faire voter oui en 2005 ............


      • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 17 juin 2011 18:06

        En effet LE CHAT.

        D’abord j’ajoute une précision : en consultant les résultats de ce sondage il apparaît que les sondés français sont en priorité « Pour un protectionnisme européen ». On peut lire à la page 40 (sur 52) du document, qu’en réponse à a question « Si les pouvoirs publics décident d’augmenter les droits de douane, faut-il le faire... ? » :
        80 % des sondés répondent : Aux frontières de l’Europe
        20 % des sondés répondent : Aux frontières de la France

        Un article dont les conclusions sont en phase avec l’opinion des français dans leur ensemble : « Les Européens doivent instaurer le protectionnisme ».

        Ensuite, effectivement , le fait que les cercles au pouvoir prennent des décisions (modialisme, libre-échangisme, ouverture des frontières) qui sont opposées à la volonté de la majorité des citoyens concernés doit nous amener à constater que les principes fondamentaux de la démocratie ne sont pas respectés. Le mot « démocratie » définit l’organisation sociale dans laquelle chaque décision reflète la volonté de la majorité des citoyens qui se sentent concernés par cette décision. Le mot qui définit l’organisation sociale dans laquelle les décisions sont prises selon la volonté d’une minorité des citoyens est le mot « dictature ». Tout ce qui n’est pas démocratie est une forme de dictature. On peut certes argumenter en affirmant que la démocratie est un mauvais système politique, par exemple on peut être favorable à la dictature « éclairée » des élites, des lobbies divers, des loges, « des cercles de réflexion » etc.

        Mais lorsque l’on est favorable à un système politique où les décisions sont réservées à une certaine « élite », alors il faut dire clairement que l’on est en faveur d’un système politique qui par définition ne s’apparente pas à la démocratie, mais qui est une « dictature exercée par une certaine élite ».

        Les cercles au pouvoir ont depuis longtemps dénaturé, dévié, dégradé, falsifié la notion de « démocratie ». En vérité il n’y a aucune ambigüité sur ce que signifie « démocratie ». Car la démocratie a une définition historique, très ancienne.

        Ceux qui veulent en savoir plus peuvent lire l’article « Où est la démocratie ».


      • samuel_ 17 juin 2011 18:13


         @ Martin

         Les français sont pour un protectionnisme européen si c’est possible, c’est a dire si l’UE est d’accord.

         Mais si par un hasard certes fort improbable, l’UE refusait un vrai protectionnisme europeen, le sondage montre que dans ce cas les français sont pour un protectionnisme français en ce cas de refus de l’UE.

         Par ailleurs les français ne se rendent pas forcement compte que ne pas se proteger vis a vis des pays de l’europe centrale qui sont dans l’UE, comme la Roumanie ou la Pologne, ou ne pas se proteger vis a vis de l’Allemagne quand sa politique n’est pas cooperative comme c’est le cas aujourd’hui, n’est pas forcement une bonne chose pour les emplois et les salaires en France.


      • JL JL 17 juin 2011 10:19

        Bonjour Samuel,

        il semble qu’une erreur se soit glissée dans le texte : on a deux fois les mêmes item, mais avec des pourcentages différents.

        Ceci dit, on voit que sur cet aspect de la mondialisation, il n’y a pas de clivage droite gauche, et ce n’est évidemment pas une surprise qui confime le bien fondé de l’expression UMPS que les mondialistes veulent attribuer au seul FN puisque le « danger »« pour la classe possédante vient, non pas du FN mais du front de gauche.

        Quant aux journeaux et aux économistes qui y écrivent, il est clair que le clivage se situe entre eux qui sont »les portes parole" du grand capital sans frontières, et le reste de la population.

        Ce sondage a le mérite d’xister. Merci de l’avoir présenté ici.



        Qui a peur de la démondialisation ? 13 juin 2011, par Frédéric Lordon : « le FN mangera à tous les râteliers, captera tout ce qu’il peut capter, si bien qu’installer le mythe de l’anti-Midas – « le FN transforme en plomb tout ce qu’il touche » – est le plus sûr moyen de contribuer soi-même à la dégradation de ses propres débats. … le principe de souveraineté est notre invariant politique de longue période. Mais il est en crise profonde de se trouver entre deux réalisations historiques – et la crise ne tombe pas entièrement du ciel : elle a été pour partie (la partie de la mondialisation-libéralisation) délibérément organisée. La mutation territoriale du principe de souveraineté engage alors dans une transition très longue dont les tensions menacent d’être intenables. Lieu de tous les malentendus, la mondialisation est ainsi un point de rencontre paradoxal entre les hypocrites à qui « l’horizon du monde » sert à différer éternellement toute reconstitution du politique, et ceux qui croient sincèrement en la perspective d’une cosmopolitique, c’est-à-dire d’une constitution politique de l’humanité entière. A ces derniers, il faut rappeler ce mot de Keynes qu’à long terme nous serons tous mort, et qu’un projet cosmopolitique qui laisserait le principe de souveraineté en suspens tout le temps de sa transition jusqu’au glorieux avènement final de la constitution politique mondiale durera un peu trop longtemps pour les simples populations – et de ce point de vue ils devraient s’inquiéter de se retrouver bientôt au côté de Jacques Attali, inlassable promoteur du gouvernement mondial et prototype même en cette matière de l’idiot utile…. Est appelée peuple (ou nation, comme on voudra) la collectivité qui s’est posée comme souveraine. »



        • samuel_ 17 juin 2011 18:22


           @ JL

           Oui je vous avoue que parfois j’ai trouvé les chiffres du sondage assez etonnants, et j’ai lu et relu ces chiffres plusieurs fois tellement parfois je les trouvais etonnants.

           Mais avec toutes ces relectures je crois que je ne me suis pas trompé dans la retranscription.

           Les chiffres sont parfois etonnants mais peut etre que les professionnels du sondage connaissent des explications qui nous echappent ?


        • Yvance77 17 juin 2011 10:32

          Salut,

          Bah cela n’a aucune validité légitime.

          Sondages qui n’ont pas été fait par Opinion Way de Giacometti - poto de Pipole 1er - seul en cours et habilité à sonder dans le sens du poil.


          • LeKamikaze LeKamikaze 17 juin 2011 11:28

            on nous a collé dans la tête que protectionnisme = nationalisme/fascisme/nazisme/etc...

            on a nous a fait croire que si on se remet à contrôler le flux de marchandises, capitaux et main-d’oeuvre aux frontières, on va avoir le retour des chambres à gaz

            mais c’est pas vrai.

            georges marchais et lionel jospin se sont fait lyncher par les médias pour avoir dit la vérité : l’économie mondialisée est incompatible avec une politique de gauche

            parce qu’une politique de gauche, c’est l’intervention de l’état dans l’économie. ça passe donc par un minimum de protectionnisme.

            aujourd’hui tous ceux qui réclement le retour du protectionnisme se font traiter de fachos

            c’est pourquoi les nationalistes sont devenus les grands vautours qui bouffent le cadavre de la gauche


            • Furax Furax 17 juin 2011 13:39

              Nous avons vécu les trente glorieuses avec un état fort, des frontières et des droits de douane. En sommes nous sortis ruinés ?
              A comparer avec les immenses bienfaits de la mondialisation....


              • Aldous Aldous 17 juin 2011 15:12

                Mais puisqu’on vous dit que le protectionnisme c’est has been !

                Câ n’se fait plus du toût, tous les gens in sâvent çâ...

                C’est comme âller à la guerre combât avec une ârmure !

                Pfff c’est d’un ringârd.

                Nân. La clâââsse c’est d’âller se fait à lâ guerre en râse campâgne avec un petit costume Gucci et des châssures Testoni.

                Quand on vouâ tous ces Chinouâ en costume Mâo pfff. C’est d’un vulgaîre, franchement !

                Ils sont pâs in !


                • Defrance Defrance 17 juin 2011 16:27

                   Eh oui le monde de l’information musèle l’opinion en mélangeant volontairement protectionnisme et extrémisme !

                   Ouvrez seulement le capot d’une C5 Citroen et lisez ce qui est ecrit, moulé dans le plastique prés du bouchon de remplissage de lave Glace !

                   Ce Véhicule ne peut être vendu aux USA et au Canada car ............ bla bla bla

                   on appelle ça comment ?

                   Pourquoi ne pourrait on pas écrire, ce légume ne peut etre vendu en dehors de son pays de production car il risque de vous faire passer la journée sur les toilettes ?


                  • Le péripate Le péripate 17 juin 2011 16:36

                    Je me demande si les réponses n’auraient pas été différentes si la question avait été : êtes-vous prêt à payer plus cher les produits achetés à l’étranger afin de favoriser les capitalistes tricolores ?

                    Probablement que oui.


                    • JL JL 17 juin 2011 17:54

                      Péripate, votre question n’a pas de sens ! J’espère que vous comprenez qu’il y a du sophisme dans cette manière de présenter les choses ?


                    • samuel_ 17 juin 2011 18:29


                       @ Peripate

                       On n’est pas au pays des bisounours tous les chemins qui s’ouvrent a nous ont non seulement leurs avantages, mais aussi leurs inconvenients.

                       L’inconvenient du protectionnisme vous avez raison c’est qu’il augmente le prix des biens importes des pays emergents, ce qui nuit a tous les consommateurs.

                       Mais premierement cet inconvenient peut etre relativise, et deuxiemement le protectionnisme a aussi des avantages.

                       Les avantages du protectionnisme c’est qu’en protegeant les entreprises et les salaries français d’une concurrence sur le cout du travail en france, il permettra aux entreprises françaises d’etre a nouveau a meme de vendre leurs produits, et permettra un retour de la croissance et de l’emploi. Autre avantage il permet que ne s’exerce plus une pression a la baisse sur les salaires et permet donc de meilleurs salaires.

                       La hausse du prix des biens importes peut être limitee en reduisant les marges que se font les grandes surface : le bas cout des produits made in china ne profite pas seulement aux consommateurs mais aussi aux grandes surfaces qui augmentent leurs marges. De plus, on peut tres bien decider de ne pas taxer pareil les produits de luxe et les produits pas cher, de maniere a ce que les pauvres patissent moins de la hausse du prix des biens importes que les riches.


                    • JL JL 17 juin 2011 18:53

                      Dans la guerre économique, les armes et les armées sont les savoir-faire et les travailleurs. Si tout est importé, nous perdons nos savoir-faire et nos « armées » sont décimées !

                      On nous bassine avec l’indépendance énergétique qu’apporterait le nucléaire ? Non seulement cette indépendance est illusoire, mais en outre, ceux qui ne pensent qu’à leurs dividendes, se moquent éperdument de notre indépendance, qu’elle soit énergétique, alimentaire ou quoi que ce soit d’autre ! Ces gens investissent dans ce qui leur rapporte le plus grand profit, fût-ce au prix d’une perte pour la collectivité dont ils sont, perte qui serait sans commune mesure avec leurs gains !


                    • samuel_ 17 juin 2011 18:58


                       @ JL

                       Et de toute façons LEURS gains ne compenseront jamais NOS pertes !


                    • JL JL 17 juin 2011 19:08

                      Effectivement, puisqu’il ne ségit pas d’un « jeu à somme nulle » mais d’un système générateur de terribles gaspillages.


                    • rastapopulo rastapopulo 17 juin 2011 19:17

                      Qui a l’électricité la moins chère avec un pays surdimensionné ?

                      Oui la France ! Alors la diabolisation du nucléaire est ridicule sur le plan des prix. Surtout quand vous allez avoir les prix en hausse vertigineuses (au grand bonheur des compagnies électriques) à cause des dérives du charbon (cellulles, pâles,...).

                      ... ah, à mort le dumping sinon.


                    • JL JL 18 juin 2011 00:05

                      Hausses vertigineuses ? Combien ? 10 euros par mois ? La belle affaire !!!


                    • Le péripate Le péripate 18 juin 2011 10:10

                      Je persiste : le protectionnisme, de son vrai nom le mercantilisme, favorise les capitalistes proches de l’État, qui ont tous les moyens de faire valoir leur point de vue, appuyé s’il le faut par les syndicats.
                      Et que la réalité c’est que tout devient plus cher puisque à part le fromage (et encore) il n’y a pas de produit qui ne soit made in world d’une manière ou une autre.

                      Être protectionniste, c’est déjà mentir sur les mots (le protectionnisme ne protège de rien du tout) et c’est favoriser la rente, l’incompétence, l’inadaptation.

                      Bref, un truc de looser ou de tricheur.


                    • JL JL 18 juin 2011 10:44

                      « Je persiste » (Péripate)

                      Oui, on sait, la bêtise insiste toujours !

                      « le protectionnisme, de son vrai nom le mercantilisme » (Péripate)

                      Oui, on sait, : "mal nommer les choses c’est ajouter aux malheurs du monde, en l’occurence, en appelant mercantilisme ce que pratiquent les nations soucieuses de se protéger, c’est diabolique.

                      Ceci dit, écoutons sur le sujet, ce qu’en dit Frédéric Lordon :


                      La « menace protectionniste », ce concept vide de sens 

                      extrait : « Le « non-protectionnisme » n’existe pas autrement qu’en fantasme, car à part le délire de l’économie-un-seul-monde définitivement homogénéisée, toutes les différences restent autant de distorsions, c’est-à-dire, pour certains, de protections de fait… Le monde différencié, le nôtre pour longtemps encore, est par conséquent – à savoir : en tant qu’il est différencié – protectionniste ! N’est-il pas absurde alors de hurler à la « menace protectionniste » dans un monde qui l’est nécessairement ? À moins, focalisant jusqu’à l’hystérie le regard sur certaines protections, que ce soit pour mieux faire oublier les autres (…) la concurrence des marchés, c’est le protectionnisme (dénié) des structures. »


                      J’ajoute : A l’instar de la formule : « pertes socialisées, profits privatisés », Il y a un protectionnisme classique que l’on pourrait qualifier de national, et un protectionnisme structurel que l’on pourrait qualifier de transnational. Le premier protégeant les intérêts des salariés, le second les intérêts des actionnaires. Dès lors, on comprend les ressorts du discours dominant : « Les protectionnismes nationaux (des autres) nuisent aux intérêts de nos entreprises cependant que le protectionnisme structurel(transnational) protège nos entreprises ». Le tour de passe passe consistera à magnifier l’intérêt supérieur de l’entreprise au nom de l’intérêt commun aux deux catégories concernées, les salariés et les actionnaires.

                      Péripate est ici, la voix des « intérêts supérieurs des entreprises », se faisant, si l’on en croit, sa condition modeste, un formidable idiot utile !

                       smiley

                       


                    • Le péripate Le péripate 18 juin 2011 11:32

                      Les gagnants du mercantilisme sont les capitalistes liés à l’État. C’est à dire que le « protectionnisme » est la doctrine du capitalisme étatique, la doctrine de ceux qui retirent l’échelle une fois leur position assurée. Le protectionnisme c’est la rente.

                      Quant à vous JL, votre rage comique à m’insulter ne démontrent que à quel point vous avez perdu le combat idéologique. Ce dont je suis très satisfait.

                      Good Bye Staline.


                    • JL JL 18 juin 2011 12:31

                      Péripate,

                      oui, vous avez raison en partie : quelque part, « idiot utile » est un qualificatif qui humile passablement celui qui en est l’objet, si tant est qu’il a encore un peu de fierté.

                       smiley


                    • rastapopulo rastapopulo 18 juin 2011 15:21

                      Et Bismarkt ?

                      Le protectionnisme est un moyen pas une fin.

                      Le monde n’est pas statique.

                      Donc la question centrale est « comment offir un rattrapage industriel qui bénéficiera à tous le monde (comme chez nous pendant les 30 glorieuses) ? »

                      Il est historiquement faux de dire que le protectionnisme empêche le rattrapage industriel même si il n’est pas suffisant.

                      Il n’est pas faux de dire que le manque de protectionnisme empêche le rattrapage industriel hors dumping social éhonté où des marchés intérieurs étranger accepte d’être dépecer par cout-termisme (ouaaa les prix euuuuuuuhhhhh, et la balance commercial, les pensions,... après ????)


                    • JL JL 17 juin 2011 19:09

                      « ... ne s’agit pas... »


                      • bo bo 17 juin 2011 20:11

                        Une réflexion sur les économistes mondialistes..

                        Le problème « de ces économistes » cotés c’est qu’ils sont tous issus du même courant de pensée issue des universités américaines de ces 40 dernières années et qui sont « au service » de qui les paient

                        Tout cela était fait sur la base de « modèles économiques » intégrant un facteur « progrès » important qui devaient tirer la croissance en oubliant que les forces de répartition des profits se déséquilibraient plus on va vers la mondialisation.

                        La mondialisation est en fait la prise du pouvoir par les multinationales et les trusts bancaires au détriment des Etats.

                        Nous assistons à une faillite des Etats qui sont incapables de « protéger » leur pays. Ils ne contrôlent plus la « frappe de monnaie » , leurs frontières et sont complétement à la merci des trusts bancaires et des multinationales apatrides.

                        Toute proportion gardée, dans l’histoire de France, Philippe le BEL a été obligé de « liquider » l’ordre du temple qui était devenu la première puissance à cette époque et qui contrôlait de fait les finances de l’ensemble du monde occidental à cette époque.

                        L’histoire est un éternel recommencement.

                        Aucune solution d’équilibre ne peut être trouvée entre les Etats et ces grands groupes dont la devise est « pas de barbelé sur la prairie » sans une violente confrontation.

                         La reprise « en main » de notre destin passe par un Etat qui doit revenir à sa fonction première GÉRER au mieux les intérêts de ses administrés.
                        Aujourd’hui, nos élus ne remplissent malheureusement pas ce rôle en continuant à se donner en spectacle dans des querelles byzantines et à mépriser de fait leurs électeurs.


                        • samuel_ 17 juin 2011 20:25


                           @ bo

                           D’accord de A à Z...


                          • samuel_ 17 juin 2011 21:23


                             @ alchimie

                             Je vous reponds la meme chose qu’a Peripate :

                            On n’est pas au pays des bisounours tous les chemins qui s’ouvrent a nous ont non seulement leurs avantages, mais aussi leurs inconvenients.

                             L’inconvenient du protectionnisme vous avez raison c’est qu’il augmente le prix des biens importes des pays emergents, ce qui nuit a tous les consommateurs.

                             Mais premierement cet inconvenient peut etre relativise, et deuxiemement le protectionnisme a aussi des avantages.

                             Les avantages du protectionnisme c’est qu’en protegeant les entreprises et les salaries français d’une concurrence sur le cout du travail en france, il permettra aux entreprises françaises d’etre a nouveau a meme de vendre leurs produits, et permettra un retour de la croissance et de l’emploi. Autre avantage il permet que ne s’exerce plus une pression a la baisse sur les salaires et permet donc de meilleurs salaires.

                             La hausse du prix des biens importes peut être limitee en reduisant les marges que se font les grandes surface : le bas cout des produits made in china ne profite pas seulement aux consommateurs mais aussi aux grandes surfaces qui augmentent leurs marges. De plus, on peut tres bien decider de ne pas taxer pareil les produits de luxe et les produits pas cher, de maniere a ce que les pauvres patissent moins de la hausse du prix des biens importes que les riches.


                          • samuel_ 17 juin 2011 21:25


                             @ alchimie

                             Vous soulevez la une question essentielle :

                             Faut-il compter sur les initiatives des gens en tant que consommateurs, ou faut-il mieux compter sur les structures institutionnelles qui encadrent ces gens, et qu’ils se choisissent en tant que citoyens ?

                             Les structures, cher alchimie, y a que ça de vrai !


                          • JL JL 18 juin 2011 10:01

                            Ce n’est peut-être pas aussi simple que ça : si des produits et qui ont fait des milliers de km sont moins chers que des produits identiques produiits ici, ce n’est pas seulement parce qu’ils sont moins cher « à la production », le coût à la production ici comme ailleurs étant minime.

                            Les agriculteurs déclarent même qu’ils ne s’en sortiraient pas sans les « maudites » subventions !

                            Les circuits commerciaux sont pourris et le transport est scandaleusement subventionné de fait, notamment ces tankers monstrueux qui polluent (effet de serre !) pluis que le parc automobile mondial. La vérité , c’est que les consommateurs sont manipulés comme les électeurs à propos desquels Chomsky a écrit :

                            « Une réussite grandiose de la démocratie, d’avoir su ’obtenir sans violence ce que les régimes totalitaires obtiennent par le bâton »

                            La main invisible est à l’économie ce que cette « démocrassie » est aux gouvernements et réciproquement : une bouffonnerie mortifère.


                          • pastori 17 juin 2011 22:32

                            « Je me demande si les réponses n’auraient pas été différentes si la question avait été : êtes-vous prêt à payer plus cher les produits achetés à l’étranger afin de favoriser les capitalistes tricolores ? »


                            c’est la bonne question posée par @Péripate, ainsi que la bonne réponse.

                            faite la liste du « made in France » et le constat est vite établi. on achète même nos salades au loin ! les payer plus cher en les taxant , vous demander l’avis des rmistes.

                            « Combien en France ont les connaissances économiques suffisantes pour comprendre la problématique des droits de douane ? : 1% »

                            c’est la bonne question posée par @Le Sudiste  ainsi que la bonne réponse.

                            le capitalisme libéralo-sauvage de droite a détruit nos usines en délocalisant au profit d’actionnaires étrangers, , notre production industrielle, vendu nos brevets, liquidé avec les salarié notre savoir faire, liquidé l’outillage..... bientôt comme les grecs nous vendrons notre mont st michel !

                            nous achetons tout à l’étranger !

                            avant de reconstituer tout ça il faudra des années et continuer longtemps à tout acheter ailleurs.
                             taxer par protectionnisme ou inflationner de 25% en revenant au franc alors que les salaires ne bougeront pas, ceux qui le souhaitent veulent sans doute la guerre civile !

                            il faudra revenir au protectionnisme, mais avant il faudra réparer les dégâts causé au pays par ce patronat de droite capitaliste et libéral qui ne connait qu’un dieu : le pognon !

                            les politiciens capitalistes libéraux de droite français ne répareront jamais ces dégats.. c’est pas leur intérêt.




                            • pastori 17 juin 2011 22:43

                              un tee shirt acheté en chine coûte à paris 10€

                              un tee shirt identique fabriqué en France coûte 25 euros.

                              si on taxe le produit chinois de 100%, ce qui est énorme, il coûtera 20 € 

                              pour gagner 5 euro, le smicard Français achètera, faute de moyens, le produit chinois, car son salaire n’aura pas augmenté.


                              • LE CHAT LE CHAT 17 juin 2011 22:54

                                s’il était patriote , il resterait à poil ! smiley
                                ou il acheterait un marcel bien français ,avec 30 % de tissu en moins , on devrait arriver à tenir les prix ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

samuel_


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès