Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Stéphane Lhomme appelle à un Front de la gauche et de l’écologie

Stéphane Lhomme appelle à un Front de la gauche et de l’écologie

Stéphane Lhomme, l’anti-nucléaire convaincu parmi les convaincus, l’un des quatre candidats aux primaires d’EELV, l’avait déjà prôné le 15 novembre 2011, il l’a réaffirmé en début de semaine sur son blog : pour lui il n’y a pas d’alternative possible, l’avenir est à « un Front de la gauche et de l'écologie : Le Front de gauche, Europe écologie-Les Verts et le NPA doivent s'unir pour construire une vraie alternative à la droite… et au PS »

Déjà dans son premier appel de novembre dernier (STEPHANE LHOMME Ecologiste de Gauche : Pour une alliance Europe-Ecologie - Front de Gauche), il exhortait à « une alliance Europe-Ecologie - Front de Gauche. Afin que les écologistes ne se renient pas sur le nucléaire et n'aident pas le PS à infliger l'austérité aux français ».

Il y expliquait en substance que « négocier avec le PS n'est pas franchement porteur d'avenir pour les écologistes d'autant que - comme si la catastrophe Fukushima n'avait jamais eu lieu - le PS et son candidat François Hollande se veulent inflexibles sur le nucléaire : il n'est pas question d'envisager le moindre plan de sortie, ni même de stopper le chantier du réacteur EPR, pourtant déjà plombé par les retards, les surcoûts, les malfaçons.

Alors, pourquoi continuer à discuter avec le PS, ou du moins exclusivement avec le PS ? Les écologistes doivent immédiatement proposer des négociations au Fdg et au NPA, dans le but de créer un grand Front de la Gauche et de l'Ecologie ». Car « autant le PS reste immuablement pronucléaire, autant il est possible d'avancer sur cette question avec les autres formations de gauche : le Parti de gauche (composante du Front de Gauche) et le NPA ont pris position pour la sortie du nucléaire. Seuls les dirigeants du PCF restent encore accrochés à l'atome mais il semble que ce soit de moins en moins le cas à la base. Et l'arrivée d'EELV dans un Front de gauche élargi à l'écologie ne manquerait pas de faire pencher la balance du bon côté  ».

Puis il précisait : « Il ne s'agirait pas pour autant de remettre en cause les différentes candidatures à l'élection présidentielle : bien sûr, dans l'absolu, une candidature unitaire serait le mieux, mais elle semble improbable et, après tout, rien ne s'oppose à ce que Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou fassent entendre chacun le point de vue de leurs courants respectifs  ».

Et enfin il concluait : « Par ailleurs ce n'est pas à la population de rembourser des dettes dont elle n'est pas responsable et de se sacrifier pour rétablir les profits des banques et des multinationales. Et les écologistes n'ont pas à participer à un gouvernement anti-écologiste et antisocial.(…) Il n'y a donc manifestement aucune raison pour se renier en faisant avec le PS une alliance... contre-nature ».

Voilà bien un appel qui aurait mérité un peu plus de publicité…

 

Et comme c’est probablement l’enseignement qu’il en a tiré, le 10 avril dernier Stéphane Lhomme rééditait son appel :

« Le Front de gauche, Europe écologie-Les Verts et le NPA doivent s'unir pour construire une vraie alternative à la droite… et au PS

Actuellement, le Front de gauche est porté par une incontestable dynamique atour de son candidat Jean-Luc Mélenchon. Pourtant, même si Philippe Poutou et Eva Joly sont aujourd'hui en berne dans les sondages, il ne faut pas oublier que le NPA a connu quelques succès juste après sa création, de même que Europe écologie-Les verts (EELV) lors des élections européennes puis régionales.

Ces trois organisations connaissent donc tour à tour leur "heure de gloire", sans pour autant arriver à changer réellement le cours des évènements. Les dirigeants du Front de gauche feraient bien de ne pas se griser et d'écouter les aspirations de la base : la dynamique actuelle n'a pas pour objet de consacrer leur supposée "victoire" sur EELV et sur le NPA, mais de créer les conditions d'une véritable alternative à la droite… bien différente de la simple alternance proposée par le Parti socialiste.

Dans ce contexte, le Front de Gauche, EELV et le NPA (et éventuellement d'autres organisations) doivent s'unir dans un ensemble plus grand et plus fort qui pourrait s'appeler le Front de la gauche et de l'écologie.

(...) Dans le cas d'un succès de François Hollande, rien ne serait alors plus dérisoire que de voir, lors de la constitution du nouveau gouvernement puis lors des élections législatives, certains leaders de la "gauche de la gauche" ou de l'écologie faire finalement allégeance au PS.

Il n'est en effet pas envisageable de cautionner la mise en place de politiques antisociales - "justifiées" par le remboursement de dettes dont la population n'est pourtant pas coupable - et anti-environnementales (…) Il faut donc balayer le dérisoire accord signé avec le PS par des dirigeants d'EELV désireux de devenir ministres ou députés, de même qu'il est impensable que, après avoir (à juste titre) dénoncé le projet très libéral de Hollande, des gens s'arrangent avec le PS pour les mêmes objectifs de carrière politique.

(…) Il est grand temps d'agir, et ce dès les échéances électorales (présidentielles et législatives) seront passées. J'invite le Front de gauche, Europe écologie-Les Verts et le NPA à prendre ensemble les initiatives nécessaires pour organiser des États généraux de la gauche et de l'écologie afin de construire enfin le mouvement que de millions de gens attendent. »

Ce lapsus de fin construit à partir de l’absence d’un « que » dans la phrase (« Il est grand temps d'agir, et ce dès les échéances électorales présidentielles (…) » au lieu de «  Il est grand temps d'agir, et ce dès [que] les échéances électorales (présidentielles (…) seront passées  »), ne trahirait-il pas l’envie très forte mais encore réprimée de Stéphane Lhomme d’appeler les écologistes à agir pour permettre l’indispensable accession d’un certain candidat au second tour ? Cela ne pourrait que traduire chez lui un sens des responsabilités et des enjeux contemporains qui serait tout à son honneur. Une valeur apparemment bien absente chez ceux qu’il est désormais convenu d’appeler les fossiles de la politique, qu’ils soient mus par une bien méprisable cuisine électoraliste ou une idéologie gravement rigidifiée, au détriment de l’avenir de leurs concitoyens… dont ils ne veulent bien sûr que le bonheur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 14 avril 2012 10:14

    entre le NPA qui veut sortir de l’ecologie en dix ans, qui ne veut pas que la politique soit un metier, qui veut plafonner le salaire des elus, qui veut exproprier les banques et ne plus payer la dette, il y a de serieuses divergences avec ses futur partenaires, qui eux n’ont pas du tout envie d’ union avec le NPA, et Melenchon en refusant d’envisager de ne pas être candidat si le NPA acceptait de rejoindre le Front de Gauche, il a montré à tout le monde que ses propres ambitions primaient sur le projet de réunir la Gauche.
    http://2ccr.unblog.fr/2012/04/14/pourquoi-jirai-voter-pour-le-npa/


    • Patrick Samba Patrick Samba 14 avril 2012 13:01

      Bonjour ROBERT GIL,

      je ne retiendrai qu’une chose de votre commentaire, encourageante : « le NPA (...) a de sérieuses divergences avec ses futurs partenaires ». C’est donc, pensez-vous, qu’il veut s’associer.
      Mais effectivement il n’est pas sûr qu’il y parvienne tellement ses positions sont rigides. On verra.

      Et en attendant il lui faudra aussi combattre son « poutrisme » (non pas de « Poutou », mais de « poutre » smiley, cette disposition d’esprit qui pousse ceux qui en sont atteint à mettre l’accent sur la paille dans l’oeil du voisin...


    • bernard29 bernard29 14 avril 2012 11:59

      Stéphane L’Homme veut maintenant s’associer avec entre autres le PCF. C’est vraiment un drôle d’écologiste et n’importe quoi . A mon avis, il a du être un lambertiste qui sont connus pour être « des taupes » et pratiquer l’entrisme politicien.


      • Patrick Samba Patrick Samba 14 avril 2012 12:47

        Bonjour Bernard29 (29 comme Finistère, où se situe Plogoff, où s’est joué un combat mémorable et victorieux contre l’implantation d’une centrale ?),

        peut-être avez-vous lu trop vite le texte. Stéphane Lhomme écrit : « Seuls les dirigeants du PCF restent encore accrochés à l’atome mais il semble que ce soit de moins en moins le cas à la base. » IL croit donc en l’évolutivité des hommes et de leur opinion, c’est pourquoi il est un vrai militant, et de valeur.
        Et puis s’associer avec une perspective d’évolution, et pénétrer masqué une organisation, ce n’est pas tout à fait la même chose... 

        Les militants communistes et les syndicats bougent sur la question du nucléaire car ils ont compris que même à l’arrêt les centrales malheureusement nécessiteront une maintenance qui durera un temps indéfini.


      • bernard29 bernard29 15 avril 2012 18:03

        on verra ce qu’en dira le Comité d’Entreprise d’EDF ??
        j’ai vu qu’il y a déjà les dockers CGT de Marseille en force, (service d’ordre ??) pour le meeting du fropnt de gauche à Marseille. C’est un bon début.


      • Scual 14 avril 2012 13:51

        Mouais... je ne suis pas d’accord sur le changement de nom.

        Il y a déjà plein de partis dans le Front de gauche, alors je vois pas pourquoi on devrait changer le nom de cette union parce que les retardataire qui ne nous ont pas rejoint quand ils y étaient invité décident finalement de se rendre compte qu’ils se sont planté en beauté dans leur égoïsme intransigeant contreproductif.

        Bref il y a déjà le FdG et il est toujours ouvert à de nouvelles composantes. Certains points du programme pourront être à nouveau débattus et discutés et certains pourront même être complétés par les nouveaux arrivants... mais changer le nom, NON. A la limite si leur poids était d’autour de 50% de cette nouvelle union, on pourrait en discuter mais selon les sondages actuels, une coalition EELV-NPA par ailleurs totalement impossible sans le FdG entre les deux, ne ferait même pas un quart des voix du FdG actuel !

        Bref ceux qui se rallient on droit de participer et de peser sur les discussions et le programme ce qui est normal, auront les mêmes droits et pouvoirs que les autres, mais faut pas qu’ils se prennent à eux seul pour les égaux de tout le FdG réunis. Faut pas déconner. Surtout après avoir passé son temps à lui mettre des battons dans les roues en plus... au minimum adopter une attitude équivalente à celle des autres composantes du FdG.

        Le FdG est devenu « une marque » comme disent les gens qu’on déteste. On va pas la changer toutes les semaines dès qu’une composante veut surfer sur notre succès et rajouter, écologiste par ci, révolutionnaire par là, démocrate ici, et philatéliste là, ni mettre un peu plus de vert dans le drapeau, une faucille et un marteau ici et un peace and love en badge par dessus.

        Maintenant c’est comme ça et ça changera plus, avant longtemps.

        Mais sinon sur le principe de la réunion, oui, évidement, et de plein droit.


        • jaja jaja 14 avril 2012 14:07

          Pour ce qui est du NPA il propose une alliance politique après les élections pour lutter ensemble contre les plans d’austérité qui seront mis en place par le nouveau gouvernement quel qu’il soit...Et ainsi de se démarquer nettement de ceux qui iront à la soupe gouvernementale PS en trahissant une fois de plus ce qu’ils promettaient aux électeurs...

          Donc j’espère bien qu’un grand nombre de militants politiques, syndicalistes et associatifs se retrouveront ensemble dans la bataille mais il est hors de question pour le NPA de se rallier au FdG....Les programmes ne sont pas les mêmes, nous ne brandissons pas le drapeau tricolore et ne chantons que l’Internationale et de plus nous tenons comme la prunelle de nos yeux à notre indépendance...

          Donc ne pas confondre un ralliement impossible et une alliance politique pour un combat contre l’austérité d’organisations et d’associations souveraines n’ayant pas les mêmes positions sur tout....


        • Scual 14 avril 2012 14:25

          Ah oui, ben vous voyez la majorité du NPA a fini par se rallier, comme quoi y a pas que des fanatiques...

          Quand à votre religion qui vous interdit de penser du bien des autres, vous ne m’en voudrez pas de ne pas écouter vos sermons ou de croire à vos vérité révélées sur l’avenir. Je préfère rester dans le concret et honnêtement, s’il ne reste plus que les gens comme vous au NPA, moi ça me dérange pas s’ils nous rejoignent pas. On a déjà assez de boulot pour lutter contre les illuminés de droite pour accueillir en notre propre sein des illuminés de gauche. On fait dans la radicalité concrète au FdG, pas dans l’aveuglement idéologique.

          Après je pense honnêtement comme les nombreux ralliement l’ont montré que la majorité du NPA est faite de gens raisonnables qui ne basent pas tout sur la haine, le rejet et la vengeance comme des égaux du FN sauf sur le choix de la cible.


        • jaja jaja 14 avril 2012 14:32

          « Ah oui, ben vous voyez la majorité du NPA a fini par se rallier, comme quoi y a pas que des fanatiques... »

          Comment discuter avec un menteur ? Non la majorité du NPA ne s’est pas ralliée et soutient Philippe Poutou... Et si c’était le cas et s’il y avait eu ralliement il y a longtemps que j’aurai quitté ce parti.... Ce qui n’est et ne sera pas le cas sauf dans vos rêves... smiley


        • jaja jaja 14 avril 2012 14:40

          Quand à nous traiter d’illuminés de gauche rien d’étonnant de la part d’un militant d’une organisation qui comprend nombre de bourgeois réactionnaires nous ayant tiré dans le dos lorsqu’ils étaient au gouvernement... Donc vous devriez vous calmer sur les insultes puisqu’avec la pratique passée et présente (dans les Conseils régionaux par exemple) des votres j’ai largement de quoi vous soigner...


        • Scual 14 avril 2012 15:28

          Évidemment qu’ils ne sont plus les plus nombreux puisqu’ils vous ont quitté, vous les avez fait fuir et il vous suffit de comparer les chiffres de qui votera pour vous pour voir que ça fait plus des deux tiers... vous parliez de « mensonge » mais on dirait que c’est bien votre aveuglement qui est démontré.

          Mais je vous en prie soignez moi soignez moi, quand on fait rien, qu’on sert à rien et qu’on a jamais rien obtenu à part des défaites, c’est facile de critiquer.

          Mais je vous en prie dites moi donc ce que le FdG ferait de si mal dans les régions, je suis sur que c’est dramatique ? Des viols d’enfants peut-être, du commerce d’esclave ? Non ne me dites pas qu’ils participent à la démocratie quand même ! Ça serait une horreur !

          Quand à la trahison, je vous propose de rendre tout ce que cette gauche vous a donné, en temps de vacance, en salaire supplémentaires, en temps de travail, en droits supplémentaires, en liberté et j’en passe. J’espère que vous avez défilé pour soutenir le recul de la retraite proposé par le gouvernement afin de laver ce qu’on fait ces traitre de gauche.

          Pff, j’ai l’impression de discuter avec un curé...


        • jaja jaja 14 avril 2012 15:47

          "J’espère que vous avez défilé pour soutenir le recul de la retraite proposé par le gouvernement afin de laver ce qu’on fait ces traitre de gauche."

          Mon cher j’ai même bloqué les entreprises et parfois avec Besancenot lui-même dans le Port de Gennevilliers notamment... Ouvrier et gréviste avant la retraite je dis merci aux miens pour tout ce que nous avons obtenu et j’emmerde ceux qui se prétendant nos amis nous l’ont mise bien profond sous Mitterrand puis sous le gouvernement Jospin-Buffet-Mélenchon...

          Dans les Conseils régionaux il ne s’agit que de subventions aux capitalistes et aux écoles privées.... Rien que ça !

          Quand à vos élucubrations sur le NPA qu’en dire.... Sinon que selon le principe des vases communicants un certain nombre de militants qui ne sont plus sur des positions anticapitalistes partent et que d’autres arrivent qui jusque là étaient gênés par la ligne politique floue tracée par l’ancienne majorité renversée dont une partie se retrouvera peut-être au Fdg ....D’ailleurs certains ex-militants du PG comme Corinne Mahé appellent à voter Poutou !


        • Scual 14 avril 2012 17:21

          Non mais vous pouvez répéter votre catéchisme, moi je vous ai déja répondu le contraire et prouvé votre fanatisme. C’est comme si rien ne s’était passé. Vous ne voyez que ce que vous voulez et méprisez ce qui n’est pas vous.

          Bref sachez que le jour où vous serez seul, et c’est déjà pas bien loin d’être déjà le cas, que même les plus proches de vous ne voudront plus vous adresser la parole après que vous les ayez trainé dans la boue comme s’ils éteint de l’UMP, sachez ce jour là quand vous vous direz qu’il faut discuter, que vous ne trouverez personne pour vous faire confiance et vous écouter les insulter encore.

          Au moins vous bénéficierez de ce que NOUS aurons obtenu pour vous qui nous insultez et qui insultez encore aujourd’hui ce qui l’ont déjà fait par le passé. Ce jour là c’est vous qui serez toujours malheureux et nous qui rirons et jouiront de nos victoires, celles qui nous auront fait vaincre nos opposants, l’UMP, le FN, les traitres de la sociale démocratie... et VOUS !


        • ber0464 16 avril 2012 11:09

          N’oublie pas camarade qu’il n’y a pas si longtemps, en 2007 les cocos étaient à moins de 2% (1,93%) alors que Besancenot était a plus de 4 %....n’oublie pas camarade qu’aux dernières européennes le FDG était à 6% alors que EELV était lui à 16% ....

          Ce petit rappel pour te montrer, camarade, que certaines « victoires » sont éphémères et qu’a la gauche du PS le système des vases communicants fonctionne à plein régime !!!

          Ce coup là c’est au tour du FDG, et grâce à l’excellente campagne de son tribun candidat ... tout comme en 2007 avec Besancenot ou en 2009 avec DCB/Bove/Joly ....

          Mais qu’adviendra t il de ce mouvement et des alliances lors des élections intermédiaires ?

          Quid des accords locaux entre PS et PC ?

          Moi je pense, camarade, qu’un peu de modestie et une vrai envie de rassemblement, d’union plutôt que d’allégeance serait souhaitable pour la gauche et l’écologie !!!

          Les électeurs du FDG d’aujourd’hui n’appartiennent pas au FDG comme ils n’appartenaient pas au NPA ou à EELV !!!


        • jaja jaja 14 avril 2012 15:04

          Et je rappelle que nous proposons une unité de lutte contre les plans d’austérité ce qui sera la préoccupation principale des gens après les élections....
          Et pour cette unité de lutte personne n’a besoin de se renier....


          • Patrick Samba Patrick Samba 14 avril 2012 15:08

            On se calme, on se calme,.... j’ai proposé : pas de poutrisme d’une manière général, alors raison plus sur ce fil.   smiley

            Ça vous dirait pas qu’ensemble on encourage Stéphane Lhomme à appeler à voter Mélenchon ? 


            • Patrick Samba Patrick Samba 14 avril 2012 16:14

              Et pour mettre un peu de beaume sur nos plaies, rien ne vaut l’amour et l’humour, que nous prodigue ici Bridget Kyoto dans sa dernière prestation : Bridget Kyoto : faites la guerre, pas l’amour ! - les blablas de la Blanche


            • Croa Croa 14 avril 2012 15:27

              Je n’ai pour Monsieur Lhomme pas de très grandes sympathies mais je trouve cette initiative encourageante : Il faut la saluer !

              Il y a longtemps que de son coté l’Alliance appelle à l’union des écologistes mais Les Verts restent accrochés à la gauche réformiste comme des moules à leur rocher ! Avec le « Front de gauche » ? Pourquoi pas vu l’évolution de ce parti !

              Avec le NPA aussi ? je ne vois vraiment pas l’intérêt mais soyons ouvert (ça se discute) !

              Il me semble qu’un rassemblement du peuple entier, ou plutôt de sa partie consciente des périls qui menacent la vie même sur Terre, contre la classe politique actuelle serait opportun mais il faudrait le renommer « Front Populaire » car « Front de gauche » c’est sectaire.


              • Patrick Samba Patrick Samba 14 avril 2012 16:07

                « Alliance », c’est bien le parti de Jean-Marc Governatori à propos duquel il est est écrit dans Wikipédia, entre autre :

                " En juin 2009, il est tête de la liste « Alliance écologiste indépendante » aux élections européennes dans la circonscription Île-de-France et obtient 83 009 voix, soit 2,97 % des suffrages[13]. En mars 2010, il est tête de liste pour les Elections régionales en Ile-de-France, obtenant le score de 1,40 %[14].

                En octobre, il écrit un courrier à Brigitte Bardot pour l’appeler à être candidate à l’élection présidentielle de 2012, courrier soi-disant co-signé avec Antoine Waechter. Il reconnaît avoir contrefait la signature d’Antoine Waechter, qui n’était pas au courant de cette lettre[15].

                Il annonce en juin 2011 qu’il est candidat à l’élection présidentielle de 2012[16],[17]. Se disant « au-delà du clivage droite-gauche » [18], il a pourtant déposé les noms de marques « La Droite républicaine » et « Union Droite Républicaine »[19], parmi une quarantaine d’autres.

                Le 16 septembre 2011, il est condamné par la Cour d’appel de Paris à payer 8 000 euros pour « dépôt de marque frauduleux ». Il avait en effet déposé la marque Europe Écologie en 2004, sans jamais l’utiliser, et souhaitait en interdire l’utilisation au parti qui possédait l’antériorité[ " ? 


              • Croa Croa 14 avril 2012 22:57

                L’Histoire de l’Alliance est plus ancienne que ça. C’est en effet une création de Jean-Marc Governatori qui a recherché au début de ce siècle des partenaires dans certains milieux associatifs afin de créer un mouvement qu’il acceptait de financer. Ce fut « La France d’en bas », puis la « France en action » (FEA) détruite en pleine ascension par les calomnies de Monsieur Fenech à la télévision 2 ou 3 jours avant les législatives contre un parti à qui les médias refusaient tout microphone. Plus tard une alliance fut ouverte à l’initiative de Monsieur Lalanne pour une union des écologistes à laquelle la FEA souscrivit avec enthousiasme. Cette alliance, future AEI pour « Alliance écologiste indépendante », pouvait être enfin un début ! Pressentant ça comme un danger Dany dit le Rouge lançait quasiment en même temps un rassemblement concurrent avec en plus le soutient des médias : Ce fut EELV, ce truc où l’écologie reste bien encadrée ! L’Alliance actuelle est un peu une ruine de l’AEI qui n’avait évidemment pas pu atteindre ses objectifs en 2009, il faut bien le reconnaître.

                Effectivement Brigitte bardot avait été pressentie pour être candidate. Ce point n’a pas été unanime dans le mouvement qui aurait préféré Hulot, lequel a également décliné les invitations qui lui étaient faites.

                à Patrick donc,
                Tu es invité à réserver tes médisances smiley à ceux qui le méritent plutôt qu’à un homme qui sacrifie tout à un idéal de sauvegarde, même et bien que celui-ci en ait les moyens. (Et encore même pour lui dans certaines limites encore basses hélas ! )


              • ctadirke 14 avril 2012 17:40

                Comment être anti-nucléaire avec la CGT, Stéphane ?

                L’écologisme bien compris auquel aucun sujet de société n’est étranger, ne peut être ni à droite, ni à gauche, ni au centre, mais légèrement en avant, avec des gens montrant l’exemple.


                • onetwo onetwo 14 avril 2012 20:22

                  Le PCF et le FdG sont pour un référendum sur la sortie du nucléaire.


                • Stéphane Lhomme Stéphane Lhomme 16 avril 2012 16:38

                  Hé, je n’ai pas proposé de s’allier avec la CGT !!!


                • clostra 14 avril 2012 19:29

                  Jean-Luc Mélenchon transcende la gauche, il va au-delà, il prophétise.

                  Ce qui est intéressant en regardant « en arrière » avant que le dévoiement du Marxisme apparaisse au grand jour : la gauche de 81 l’a étouffé en son sein.

                  Restant à l’extérieur, le Front de Gauche va prendre une vigueur insoupçonnée et vous allez voir : au mieux le « PS » (ce qu’il en restera) devra « filer doux », au pire, il aura droit à la guillotine ! Pauvre François Hollande ! tous ces efforts pour « rassembler » au second tour.

                  Alors, il y a mieux que mieux : de quoi rallumer les fours : Sarko et Mélenchon au second tour

                  et encore mieux : Mélechon / Marine LE PEN !

                  Cheminade fait campagne honnête sur un point précis qui ne devrait pas déplaire à gauche. Mais que fait donc Montebourg dans cette galère ?


                  • Romain Desbois 14 avril 2012 23:44

                    En participant aux primaires d’EEV , Stéphane Lhomme et Nicolas Hulot (comme tous les candidats des primaires) se sont engagés par écrit à soutenir le candidat choisi.

                    L’un comme l’autre n’ont pas tenu leur parole.

                    Et pourtant ils auraient été précieux , l’un pour son expertise sur le nucléaire et l’autre pour ses entrées de chouchou des médias.

                    Si la campagne d’Eva Joly a été catastrophique, je pense qu’ils en sont les premiers responsables.


                    • bernard29 bernard29 15 avril 2012 18:06

                      exact ! c’est à cela que l’on peut mesurer l’honnêteté intellectuel de certains.


                    • Patrick Samba Patrick Samba 16 avril 2012 15:04

                      « Si la campagne d’Eva Joly a été catastrophique, je pense qu’ils en sont les premiers responsables »

                      Ben voyons, et, pour ne s’en tenir qu’à la forme, je suppose que c’est Stéphane Lhomme qui a conseillé à Eva Joly de continuer à chausser ses magnifiques lunettes tellement adaptées à la fonction briguée (au début de la campagne c’était marrant et original, mais c’est comme tout il faut savoir faire preuve de mesure). Et c’est également lui qui a mis dans sa bouche son « je l’emmerde » ?

                      Et puis surtout il y a le fond : une campagne qui débute peu de temps après l’accident nucléaire le plus grave auquel l’Humanité est confrontée, et EELV fait gentiment sa campagne sans marteler sur cette question !!! EELV : Europe Ecologie - LES VERTS !!!!

                      Mais c’est du Japon qu’elle aurait du faire sa campagne !! et elle aurait alors animé tous les meetings par vidéo-conférence ! Bien sûr que les dirigeants n’en ont pas eu l’idée : le nucléaire est devenu pour eux très secondaire. Ce qui compte désormais pour eux ce sont les fauteuils !

                      Quel % a fait Stéphane Lhomme aux primaires d’EELV ? Et combien a fait Nicolas Hulot ? Voilà vers quoi les dirigeants d’EELV ont conduit leurs compagnons et compagnes de militance....

                      Quel succès ! Et c’est Stéphane Lhomme qui est le premier responsable de la campagne catastrophique d’Eva Joly !!! Et pourquoi pas aussi de la catastrophe de Fukushima pendant que vous y êtes...


                    • Stéphane Lhomme Stéphane Lhomme 16 avril 2012 16:45

                      En vous rendant ici ( /stephanelhomme.free.fr/">http://stephanelhomme.free.fr ), vous verrez que le conseil statutaire d’EELV m’a finalement donné raison, j’avais parfaitement le droit de refuser de m’engager à soutenir Hulot (au cas où il aurait gagné la primaire). Quant à Joly, on ne m’a rien demandé (ça ne veut pas dire que j’aurais forcément accepté, mais la question ne s’est même pas posée...)

                      SL

                      Extrait de l’avis du Conseil statutaire :

                       »Le Conseil statutaire, exprime également l’avis que la déclaration d’intention de candidature n’était pas conforme aux statuts d’EELV en ce sens que les candidat/es s’engageaient « à soutenir et à faire campagne pour la personne qui sera désignée ». Cette clause est contradictoire avec les principes de fonctionnement et les statuts en ce qui concerne le droit à l’abstention."


                    • Romain Desbois 16 avril 2012 22:15

                      Stéphane

                      Peu importe que ce soit conforme ou non, quand on signe un engagement on s’y tient. C’est une question de respect de soi et des autres.


                    • Patrick Samba Patrick Samba 17 avril 2012 06:36

                      Ben, tout d’un coup vous ne savez plus lire Romain Desbois ?


                    • Patrick Samba Patrick Samba 17 avril 2012 06:46

                       « Quant à Eva Joly, on ne m’a rien demandé... »


                    • Acid World Acid World 15 avril 2012 10:40

                      A en voir les commentaires de jaja, on voit que pour le NPA ce n’est pas chose faite. Pour moi la raison est la suivante : le NPA veut garder sa virginité et rester éternellement dans l’opposition, même quand une véritable gauche émerge. C’est dommage, le NPA ayant pas mal de militants jeunes et convaincus, mais c’est comme ça pour l’instant.


                      En revanche, je trouve que EELV n’a aucune excuse pour rester accroché au PS qui n’est plus qu’un gros zombie. On a besoin d’encore plus de conscience écologique au FDG, sans quoi on ne peut pas parler de gauche progressiste. Le FDG s’est prononcé pour une agriculture paysanne, le relocalisation et contre les OGM.

                      Débarrassons-nous du PS, la gauche mort-vivante !

                      • kettner 15 avril 2012 10:43

                        Risques de pollution ....

                        EELV et les écolos du jardin du Luxembourg sont devenus des dangers , à l’image de l’Erika , gouvernail fracassé ils dérivent au grès des courants politiques les soutes remplies de produits toxiques divers ; ambition , arrivisme , etc ...
                        Souhaitons au FdG que l’échouage et la marée verdâtre en découlant ait lieu loin de ses cotes .


                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 avril 2012 14:05

                          MESSAGE URGENT AUX PARISIENS

                          (même à ceux qui le sont seulement pour la journée)

                           

                          Si vous allez au meeting politique de Vincennes

                          n’oubliez pas d’aller aussi, tout de suite après,

                          au SALON REALITES NOUVELLES 2012

                          C’est à deux pas, dans le parc floral et,

                          j’y suis allé hier : C’est cette année

                          un très bon cru

                          (en plus c’est gratuit)


                          • Roberton 15 avril 2012 23:44

                            Il est dommage que nos très chers écologistes ne savent pas compter. En plus de vouloir détruire un patrimoine (centrales nucléaires) de 75 Milliards d´euros, ils veulent augmenter notre déficit extérieur. Nous importons par an 8000 t de minerai d´uranium à un coût de 600 Millions d´euros. Le remplacement par de l´éolien + gaz ou charbon, augmenterait nos importations en 20 milliards d´euros en produits fossiles, sans parler de l´investissement initial. Regardez le surcoût des énergies fossiles en Espagne avec ses 15000MW d´éoliens. Merci la dette. Tout un programme !!!!


                            • Patrick Samba Patrick Samba 16 avril 2012 02:25

                              Je suis très heureux que vous ayez fait ce commentaire, parce qu’il est l’illustration même de ce pourquoi depuis Fukushima (et ça aurait dû l’être depuis Tchernobyl, et même bien avant si je n’avais pas été anesthésié par la propagande nucléaire) je suis devenu définitivement allergique au nucléaire. Pour d’absurdes et insensés motifs d’argent, pour ce sens suicidaire du patrimoine on est capable d’argumenter en faveur du nucléaire alors qu’il nous promet la mort dans des conditions intolérables.

                              Vous aurez l’air fin avec votre belle centrale de quelques milliards d’euro crachant ses radionucléides et votre cancer qui vous mangera le corps et l’esprit !

                              Et la dette : suprème argument ! Parce que ce n’est pas une dette, et majeure, que de léguer à notre descendance et aux générations futures  des centrales impossibles à démanteler et des déchets ingérables ?


                            • Roberton 16 avril 2012 04:38

                              Toutes les énergies ont des conséquences mortelles.

                              L´excès de co2 va aussi contaminer la planète pour des centaines d´années avec le risque d´un emballement thermique dû à la diminution des pluies en Amazonie et donc de l´absorption du carbone et de la mort de la forêt équatoriale. Élévation de la température, donc une moindre absorption de co2 par la mer et aussi rejet d´hydrates de méthane des fonds marins, comme du pergélisol du nord canadien et de la Sibérie.

                              Influence sur l´agriculture avec le changement du régime des pluies, disette possible. La vague de chaleur a fait 15000 morts durant l´été 2003, nous risquons de voir ce phénomène se répéter plus souvent. Idem pour les ouragans, inondations et tous les phénomènes extrêmes.

                              Le charbon fait entre 5000 à 10000 morts par an dans les mines, sans compter la silicose des mineurs et de la pollution urbaine, principalement en Chine. Vous souvenez-vous du smog à Londres en décembre 1952 avec ses 12000 victimes. Le diesel de nos voitures abrège la vie de 20000 à 30000 de nos concitoyens principalement dans les grandes villes.


                              N´oublions pas les divers conflits des dernières décennies pour les matières premières comme la guerre Irak/Koweït, Irak/Coalition USA ou le Japon et l´Allemagne durant la II guerre mondiale. Combien de millions de morts pour le contrôle du pétrole depuis sa découverte  ?

                              Comparons ce qui peut être comparable, la centrale de Tchernobyl n´aurait jamais dû exister du fait de sa précarité et où toutes les bidouilles étaient possibles, Fukushima a très bien résisté au tremblement de terre, c´est la perte de l´énergie auxiliaire durant le tsunami qui en a fait un désastre. Nos centrales ne sont en rien comparables avec celles-ci.

                              Si nous voulons rester dans le nucléaire, pourquoi ne pas changer de combustible pour les prochaines usines et les faire fonctionner au Thorium, moins de risques, moins de résidus et du travail pour les bureaux d´études. Beaucoup mieux que ITER avec son plasma instable et incontrôlable.

                              De toute façon la fin est proche. Lisez la suite ->

                              http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/1972-2012-le-club-de-rome-confirme-114264


                              • Romain Desbois 16 avril 2012 09:36

                                "Toutes les énergies ont des conséquences mortelles."
                                Pas à la même mesure.
                                Le photovoltaïque, l’éolien non seulement ont des conséquences infimes par rapport aux énergies combustibles (le nucléaire en est une) mais ce sont des énergies que tout à chacun peut s’approprier .

                                Le nucléaire en dehors de sa dangerosité ne fait que chauffer de l’eau pour en faire de la vapeur d’eau afin de faire tourner des turbines qui elles font de l’électricité. Rien de révolutionnaire !

                                Pour info la centrale de Tchernobyl était une des centrales les plus modernes.

                                Le seul risque zéro avec le nucléaire est de ne pas en faire.


                              • Roberton 16 avril 2012 13:50

                                Une éolienne de 5 MW, c´est 1000t de béton, 250t d´acier, 600kg de cuivre et beaucoup de dérivés du pétrole (plastiques, résines, huiles pour les circuits électriques ainsi que les pales, lubrifiants etc...). Une tranche de nucléaire c´est 1000 éoliennes (20% de rendement moyen) donc 1000000t de béton (60 à 120 litres d´équivalent pétrole/tonne) etc... Quantité négligeable ?

                                L´AIE chiffre une quantité croissante d´énergie nécessaire mais aussi un manque de 20Mb/jour de pétrole en 2020. Bien avant 2050 la production de pétrole sera dans un déclin accéléré, les minerais de fer, de bauxite, de cuivre, de nickel.... pour ne parler que des plus importants, nous viennent d´Amérique du sud, de l´Australie, de la Nouvelle Calédonie etc... Comment ferons nous pour les transporter et les transformer ? N´oublions pas que les mines produisant l´antimoine, l´hafnium, l´indium, le platine, l´argent, le tantale et le zinc serons presque épuisées dans les 30/40 ans qui viennent.

                                Ce qui me fait dire que 30 ans après le pic de production de pétrole nous serons en panne de transports et d´électricité.

                                N´oublions pas l´agriculture complètement pétro-dépendante dont la production mondiale a été multipliée par 7 au XXe siècle et dont les rendements plafonnent.

                                Vers 2050 nous retournerons en 1800 avec de 2 à 3 milliards d´habitants au maximum, puisque toutes les énergies utilisables et futures sont dépendantes du pétrole pour leurs construction et maintenance.

                                Un bon conseil, achetez un terrain de 5 ha, plantez, faites votre biogaz, vous en aurez besoin plus vite que vous ne le pensez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès