Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sur quoi Sarkozy peut-il faire campagne ?

Sur quoi Sarkozy peut-il faire campagne ?

Sur quoi Sarkozy peut-il faire campagne ? S'interrogent certains. La réponse ne coule-t-elle pas de source ? Il ne peut le faire qu'en s'appuyant sur la France forte ; celle qui a compris que par manque de courage ses politiciens n'ont eu de cesse, pendant des décennies, de l'entraîner vers l’abîme ; celle qui est consciente de la nécessités des réformes entreprises et restant à faire, ainsi que des efforts qui lui sont demandés pour les mener à bien ; celle qui ne renonce pas et refuse de se laisser guider par des considérations d'ailleurs et d'un autre temps.

Quoi qu'en pensent et en dise le PS, qui tient avec peine son rôle de leader d'une coalition dont les meneurs ont du mal à se soumettre, le motif avancé par le Président Sarkozy donne le ton exact de la campagne. Ne pas se représenter aurait été abandonner ses responsabilités au plus mauvais moment, et les Français ne s'y tromperont pas.

Que peut faire d'autre son principal adversaire, faute de propositions crédibles, que d'ironiser en réponse, sur le ton qui aura été le sien durant tout le quinquennat qui prend fin ? Le moment est venu pour les électeurs de tous bords ayant le souci des intérêts du pays et par conséquent du leur et de celui de leurs enfants, de se souvenir de la manière et de la mesure selon lesquelles, au nom d'une idéologie et d'un sectarisme usés jusqu'à la corde, le PS a fait preuve d'un antisarkozysme aussi primaire que suicidaire, comme s'il vivait ses derniers instants, à la manière du défunt parti communiste.

Ceux qui dans l'opposition, de gauche comme de droite, n'ont pas sacrifié tout leur sens civique à un sectarisme aveugle ayant fait partout où il a sévi la preuve de sa démagogie irresponsable et stérile, sont obligés de le reconnaître : l'opposition s'est montrée incapable de se livrer à autre chose qu'à des actions de retardement, à coup de mensonges, de dénigrement, de calomnie, de faux procès, d'invective, allant jusqu'à se réjouir des échecs du pouvoir, comme s'ils n'étaient pas d'abord ceux de la nation, au détriment de tous ses citoyens, dans la conjoncture désastreuse que traversent tous les pays du monde.

Certes des erreurs ont été commises par le Président sortant, mais qui n'en commet pas ? Et qui lui refusera la contrepartie d'une jeunesse désormais corrigée par l'expérience autant que par l'âge ? il ne faut pas omettre que c'est justement cette jeunesse qui a permis de bousculer les habitudes et le conservatisme de prétendus progressistes, blanchis sous le harnais et incapables de la moindre remise en cause de leurs habitudes et de leurs dogmes ; ne tenant aucun compte de la nouvelle donne ni des crises sans précédent que traverse le monde.

Certains se demandent à bon droit dans quel état serait aujourd'hui la France si les socialistes l'avaient emporté en 2007. La réponse est que nous en serions sans aucun doute au même point que l'Italie, l'Espagne ou la Grèce, plutôt qu'en tête du peloton européen. Il leur suffit d'ailleurs pour le savoir, passant par pertes et profits tout ce que l'opposition a fait depuis sous la conduite du PS pour ruiner les efforts du pays, de voter pour celui qui n'a rien de plus à nous proposer que celle qui l'a précédé dans son rôle de candidat à la présidence et dont les serviteurs, attendant leur récompense, concurremment avec leurs alliés du moment, sont les mêmes.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 18 février 2012 08:03

    Ben voyons ... Sarkozy est très certainement le pire président que notre pays ait jamais eu. Non seulement pour ses décisions politiques, ses abandons ou mensonges, mais aussi pour sa personnalité totalement inapte au poste de président.

    D’ailleurs, la presse étrangère ne s’y trompe pas. En Allemagne en particulier, il est comparé à L.De Funès, qualifié de « M’ Bla-bla-bla », ou « d’agité ». Ailleurs, ce n’est pas mieux.
    Que peut on penser d’un homme qui a menti sur tous les points ? D’abord pendant sa campagne en mettant en seine un couple amoureux, alors qu’il n’existait plus, puis en épousant une pin-up pour son image, en promettant, provoquant, clivant, mentant constamment, y compris pour entrainer notre pays dans une guerre ... etc....
    Les cinq ans de mandat d’un homme que l’on peut assimiler à un « chef mafieux » ou plus modestement « un caïd de cour de récréation » sont une litanie de mensonges, tromperies, manipulations...les casseroles sont tellement nombreuses qu’il peut sans difficulté ouvrir une quincaillerie (« Imhotep » est le spécialiste Agoravoxien de ce quinquennat)...
    Et vous en redemandez ?

    Par contre, je suis d’accord avec vous, la gauche « Hollandaise » est une autre tromperie pour les Français.Sa plus grande chance est l’immense raz le bol envers l’actuel occupant de l’’Elysée, mais elle ne changera pas grand chose. Il s’agit juste -hélas- de faire le ménage pour chasser ce groupe mafieux.


    • Aiane Aiane 18 février 2012 08:23

      Je crois que le pire résultat de son mandat est qu’il n’a cessé de diviser la France et les Français. C’est indigne, destructeur et particulièrement délétère.


      • Claudec Claudec 18 février 2012 09:18

        @ Alpo47 & Aiane

        Réactions d’un antisarkozysme primaire (pas davantage toutefois, il est vrai, que certaines manifestations aux premiers temps de son mandat, de celui qui les suscite ; sachant qu’il a mûri depuis).
        Les Gaulois que nous sommes, auxquels se sont ajoutés des étrangers dorénavant plus nombreux qu’eux, n’ont hélas besoin de personne pour se diviser. Que celui qui pourrait citer un seul de nos hommes politiques qui ait été capable de les rassembler, le fasse savoir.
        Mais la question n’est pas là ; elle est de savoir si nous voulons reprendre notre course à l’abîme, en passant par pertes et profits les efforts faits depuis cinq ans, ou si nous voulons prendre conscience des dures réalités du moment, qui dépassent largement le cadre national, et si nous sommes capables d’assez de détermination pour les vaincre, en mettant un instant de côté nos aigreurs personnelles.

        • Alpo47 Alpo47 18 février 2012 19:34

          Char auteur-militant, vous avez remarqué, on parle beaucoup d’autisme en ce moment sur Agoravox ?
          Et bien, ces troubles de la personnalité ressemblent pour partie à la manière de penser, fonctionner ... d’un militant de base en politique : Plus aucune réflexion personnelle, d’analyse à charge et à décharge, de méa-culpa ... Juste des mots répétées, des expressions toutes faites, et, surtout, la négation et refus de tout le reste ...
          Des points de ressemblance, vous dis je ...


        • Michel DROUET Michel DROUET 18 février 2012 09:19

          Sur quoi Sarkozy peut-il faire campagne ? Pas sur son bilan en tous cas, bilan désatreux tant en matière d’emploi que de déficit commercial ou de dette.

          Alors, il tente de faire oublier ce bilan en faisant appel au peuple, c’est à dire celui sur lequel il n’a pas arrêté de s’essuyer les pieds pendant 5 ans avec son bling bling, ses vacances sur le Yacht de Bolloré ou bien encore l’augmentation de 17 % de son salaire de Président, sans parler de la tentative (echouée) de nomination de son fils à l’EPAD ou autres frais d’aménagement très couteux de son avion présidentiel....

          Réussira t-il son OPA sur le peuple ? Il faut savoir que le « peuple » tel qu’il le conçoit, c’est celui de la France profonde, celle qui a le cerveau lavé par TF1, celle qui vote à l’extrême droite, quand elle vote, et qui est sensible aux discours anti immigrés et anti chômeurs, ou bien qui ne vote plus.

          La marge de manoeuvre est étroite mais c’est la seule orientation qui lui reste : c’est dire où il en est rendu !

           


          • Dzan 18 février 2012 10:12

            Ah les Gaulois, la stupidité suprème, le mot est lâché.
            Relisez, mon bon, l’histoire de notre pays, comment il s’est constitué, d’un mélange de races à travers les siècles, Ostrogoths, Visigoths, Vandales, Huns, Arabes, Angles, Normands.
            Nous sommes pétris, d’un mélange de civilisations, et la dedans le sang Gaulois, est sacrément mixé.
            Quant à Sarkozy de Nagy Bocsa, il veut nous faire accroire, que people, est le même mot que peuple.
            Peuple, qu’il exècre, peuple, qu’il met à genoux, pour sa caste.


            • gogoRat gogoRat 18 février 2012 11:02

              @ l’auteur de cet article

              Vous parlez dune « coalition dont les meneurs ont du mal à se soumettre ».
              Mais vous semblez vous-même avoir du mal à vous soumettre au mot d’ordre stratégique annoncé par votre chef.
               N’a-t-il pas dit qu’il ne perdrait pas de temps avec des attaques visant des personnes, mais qu’il focalisera plutôt sa campagne sur des actions ou visées constructives ? ( Quoi qu’il en soit, libre à nous, électeurs, de confondre ou pas ses nouvelles promesses avec des visées constructives ...)
               Or, - les trois-quarts de votre article se cantonnent à un anti-(anti-Sarkozisme-primaire) ... primaire !

              - le reste est consacré à un raisonnement (fort douteux) concernant la personne du candidat ( qui, en 5 ans seulement aurait réussi à traverser sa crise d’adolescence, le faisant passer de la jeunesse à l’âge de l’expérience ?)

              - et la conclusion n’est qu’un a priori gratuit et désobligeant contre tous les compatriotes que vous cataloguez t dans ce que vous nommez vaguemen l’Opposition ! 
               Rappelons que le complément de ce qu’il est convenu d’appeler "La Majorité" n’est pas l’Opposition, mais une minorité. Auriez-vous pris la peine d’écrire cet article si vous étiez vraiment convaincu que votre Opposition ne représent qu’une minorité ?


              • Constant danslayreur 18 février 2012 12:24

                Quelle question, sur quoi peut faire campagne c un politique pet, en exercice e ?

                Ben, sur son bilan pardi… et qui bien que royal et fleurant bon son Fouquet’s, n’en est pas moins (sauf réticence dans le transit des marchandises), déposé chaque matin comme pour le commun des mortels.


                • OMAR 18 février 2012 16:40

                  Omar 33

                  Sarko peut toujours reprendre et gonfler le dossier : Iran/banlieues/Turquie/insécurité/Islam/burqa.

                  Ça peut encore marcher, surtout si un pétard éclate au pied de la Tour Eiffel...

                  D’ailleurs C. Guéant le « civilisé » a déjà largué les amarres du bateau xénophobie...


                  • herbe herbe 18 février 2012 17:02

                    le slogan du candidat président tellement latin !!!!

                    Je ne crois pas avoir lu dans la presse le rapprochement avec « Forza Italia »

                    Ne serait ce pas un peu ballot quand on prétend dans le même temps se référer à un modèle si différent du latin, à savoir l’allemand ?

                    Quand le naturel revient au Galop ... 

                    La France Forte, une idée assez radicalement opposée celle de la certaine « Douce France ».
                    Si vous avez regardé la dernière vidéo elle date d’une époque où l’Allemagne nous importait nos artistes (je trouve savoureux...)

                    • herbe herbe 18 février 2012 17:12

                      Et encore un autre :


                      Même si on sait que Forza (comme il est dit dans l’article de wikipedia) a le sens « Allez », le rapprochement se fait quand même...

                    • Vipère Vipère 18 février 2012 17:30

                      Bonjour à tous

                      « Sur quoi Sarkozy peut-il faire campagne » ?

                      Le référendum pour la formation des chômeurs !

                      4 millions de chômeurs en France. une manne électorale qu’il vise tout particulèrement par cette mesure !

                      S’il a gagné la dernière élection sur « le travailler plus pour gagner plus », il promet s’il est réelu de débloquer la cagnote 30 Milliards sur le Fond de Formation Professionnel des travailleurs vers les chômeurs !

                      Un transfert déguisé en mesure sociale qu’il aurait pû mettre en place au début de son premier quinquénat ! Les sans-emploi, Nicolas SARKOZY s’en moque, il leur a préféré les travailleurs « qui se lèvent tôt » ! 

                       En tacticien ultra-libéral, il a gardé ce joker pour sa réelection ! Les chômeurs n’étaient pas sa priorité en 2007, mais le vent a tourné et il miset sur eux pour gagner.

                      Son élection contre 30 Milliards aux chômeurs, une forme de chantage à laquelle se laisseront prendre les millions de demandeurs d’emploi ? 

                      A quoi peut bien aboutir une formation, lorsque les entreprises ferment ou délocalisent ? c’est le déficicit d’entreprise qui est la cause de la montée en puissance du chômage et non l’absence de formation des salariés. 








                       






                      • Ronny Ronny 18 février 2012 22:11

                        Effectivement, il vaut mieux se demander sur quoi Sarkozy peut faire campagne que sur quoi il ne peut pas... Parce que dans ce dernier cas la liste est longue :

                        . Les 70 millions de cadeaux fiscaux aux entreprises et aux plus riches
                        . L’accroissement démesuré de la dette de la France, qu’il a creusée comme aucun autre président de la 5eme (et que seul un gouvernement socialiste avait réussi à légèrement réduire)
                        . La division permanente des français (jeunes contre vieux, salariés du public contre ceux du privé, chômeurs contre actifs, etc.)
                        . Le non respect de l’avis référendaire du peuple français sur le traité européen
                        . La censure par le conseil constitutionnel (pourtant pas de dangereux gauchistes) d’un nombre incroyable de lois ou de projets de loi (pour mémoire Sarko est le gardien de la constitution... Or que fait il, il a tenté de s’assoir dessus à de multiples reprises)
                        . La tentative s’instaurer des lois pénales aggravantes de façon rétroactive (encore une censure constitutionnelle qu’il a tenté de détourner !)
                        . Le mensonge comme mode de gouvernance (on ne privatisear pas GDF, on ne privatisera pas la poste, gandrange, etc.)
                        . La volonté de réduire le droit de grève
                        . Le travail le dimancheLa non séparation de l’exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir
                        . L’utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
                        . Les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
                        . Les classements du parquet sur des affaires sensibles
                        . L’affaire Karachi
                        . L’affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d’euros), contrats avec la Libye notamment d’espionnage de la population avec l’appui d’une entreprise française et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu’il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
                        . L’affaire Clearstream
                        . L’affaire Bettencourt
                        . L’affaire de l’hippodrome de Compiègne
                        . L’affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l’affaire de l’attentat contre le DC10 d’UTA et visé depuis lors par un mandat d’arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
                        . La paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au cout pharaonique pour les déplacements du président, les 12 000 euros de frais de bouche par jour, chaque jour, la baisse des œuvres sociales de l’Elysée passées de 300 000 euros en 2006 à 165 000 en 2010
                        . Les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d’un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
                        . Les invitations des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d’El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l’ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
                        . Les fils Pierre et Jean, ainsi que les Balkany, invités dans les voyages officiels à l’étranger (Mexique, Maroc) alors qu’ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation ; la protection du fils Pierrot, son rapatriement d’Odessa,
                        . L’affaire de la Jatte, du Fouquet’s payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle des stylos, celle de la déclaration de patrimoine
                        . L’affaire de l’Epad (et des deux scooters)
                        . Le scandale des vaccins du virus H1N1
                        . L’utilisation de l’Elysée pour recevoir les caciques de l’UMP et les satellites jusqu’à plusieurs fois par semaine
                        . L’utilisation des moyens de l’Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d’une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu’il sortait l’argent de sa poche
                        . Les légions d’honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Bourgi, Richard, Peugeot etc.)
                        . L’Air Sarko One (250 millions d’euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l’étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l’UPM à 1 million d’euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
                        . La proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
                        . L’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l’intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l’augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l’inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
                        . La circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d’Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l’échec scolaire des enfants d’immigrés, l’autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
                        . La nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
                        . L’affaire des sondages de l’Elysée
                        . L’affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l’avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
                        . Les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe …
                        Etc.
                        La liste n’est malheureusement pas limitative
                        (Merci à Imothep pour cette liste par ailleurs


                        • Claudec Claudec 19 février 2012 05:10

                          « Imoteph » aurait dû nous écrire tout ça en hiéroglyphes, c’aurait été plus comique.

                          Mais tous ceux qui s’intéresse à ce genre de passe de temps (quelles que soient leurs opinions politiques) devraient se rendre compte que n’importe quel homme politique et Président de la République de surcroît, a été, est et sera sujet à l’établissement de ce genre d’inventaire aussi phantasmagorique que stupide.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès