Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sur un air de casserole

Sur un air de casserole

A près de 30 mois d’exercice du pouvoir, attardons-nous à évaluer le travail des ministres.

Ils trainent tous de plus en plus de casseroles, casseroles de plus en plus lourdes pour certains.

Casserole en tôle pour Eric Besson : n’est-il pas l’entôleur des réfugiés afghans ou d’autres couleurs.

Cet homme qui ne sourit jamais commence à dévoiler sa vraie personnalité de droite, à la lumière d’un livre écrit par son ex. lien

On apprend dans son livre comment il est motivé, comme s’il en voulait au monde entier de ne l’avoir jamais bien considéré.

Il va donc s’employer à faire parler de lui, même si c’est pour de mauvaises raisons.

Casserole en verre pour Borloo.

Comme son nom l’indique presque, il semble qu’il abhorre l’eau, à moins qu’elle ne serve à mettre une couleur blanche dans une boisson anisée. lien

Pour lui, la punition sous forme de taxe est de nature à sauver la planète, et il permet l’amnistie des pollueurs, à conditions que ces derniers veuillent bien payer leur forfait.

Il se met en cela à l’unisson des pays du G20 qui donnent le droit de polluer à ceux qui acquittent d’une taxe carbone.

Il s’agit donc là d’un exercice libéral de la défense de l’environnement.

Casserole en bois pour Xavier Bertrand, pour l’usage qu’il fait d’une langue de la même matière. Ce faux gentil manie avec dextérité le double langage, et jouant d’une bonhomie feinte, il était au devant de la scène pour tenter de désamorcer tout conflit plus ou moins larvé.

Aujourd’hui, il est l’une des têtes de l’UMP. lien

Casserole en porcelaine pour Frédéric Mitterrand.

Ces fragiles casseroles ne supportent pas la flamme directe. La sienne comporte déjà des fêlures dont il s’est expliqué dans un livre, tentant de justifier ainsi des pratiques d’un autre âge : la pratique du tourisme appelé sexuel, afin de se fournir de chair fraiche, mineure, masculine et consentante, pourvu qu’elle soit payée. lien

Ce qui explique en partie sa défense vigoureuse de Roman Polanski.

Casserole en fer pour MAM qui a tenté de tenir d’une main du même métal armée et gendarmerie avant de passer le flambeau à Hervé Morin.

Celle qui par courtoisie, ou par intérêt mis un frein à son ambition présidentielle, afin de permettre l’élection de qui nous savons, se dit prête à venir à la barre du Clearstream, lien mais on l’attend toujours. On se souvient que sa fonction au moment du démarrage de l’affaire, était au ministère de la défense, et qu’Iman Lahoud était donc, avec le général Rondeau, et Gergorin, sous sa responsabilité.

On a peine à croire que Lahoud ait décidé de lui-même sans ordre venu d’en haut, de falsifier les listings Clearstream.

Casserole en plomb pour Bernard Kouchner, qui se déplace de plus en plus lourdement dans ces pays de dictature, ou il lui faut bien emboiter le pas de son cher président, afin de permettre des contrats juteux. lien

On cherche en vain des yeux et des oreilles des messages, des actions, qui pourraient prouver qu’il porte encore un peu d’intérêt à la défense des droits de l’homme.

Casserole émaillée pour Roselyne Bachelot, qui ayant déployé plus que du zèle pour lutter contre une hypothétique pandémie, a acheté fort cher près de 100 millions de doses de vaccins, et autant de masques, qui risquent de lui rester sur les bras. lien

Casserole en or pour Christine Lagarde, qui distribue royalement aux entreprises et aux nantis l’argent de l’état, et qui se cache pudiquement la face devant les niches fiscales et les paradis dorés. lien

Elle valide sans le moindre état d’âme le budget gouvernemental, lequel atteint des déficits record. Bel exploit en ces temps de crise.

Et la démission qu’elle aurait présentée au chef de l’état serait une pure invention.

Casserole de cuivre pour Brice Hortefeux qui brille de tous ces feux lors des rencontres de son parti, Il aime à s’y lâcher, et montrer du doigt les populations françaises et colorées dont il dit que « c’est quand il y en a trop que çà pose problème. » lien

Et à la tête de toutes ces casseroles, il y a le petit marmiton, qui s’agite et court dans tous les sens, pour servir sa drôle de tambouille aux français qui n’en demandaient pas tant.

Il leur sert un plat dans lequel il y a 5 fruits et légumes : des nèfles (pour ceux payés au lance pierre) des choux, (pour ceux qui y sont), des poireaux, (pour ceux qui attendent des jours meilleurs), des prunes (pour ceux qui roulent trop vite), des queues de cerise pour ceux qui espéraient une augmentation du smic, et des poires pour la grande majorité.

Car comme disait un vieil ami africain : « celui qui avale une noix de coco fait confiance à son anus »


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Paul Cosquer 9 octobre 2009 11:31

    Salut Olivier,

    ça ferait une bon thème de chanson. Tiens, ça tombe bien, Voris Bian, il chante comme une casserole ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 octobre 2009 13:53

      Bonjour Paul,
      oui, c’est une évidence, Boris chantait comme une casserole,
      mais il était génial,
      j’ai perso plus d’interet pour ceux qui ont quelque chose à dire, même s’ils le chantent mal,
      que pour tous les crooners qui m’emmerdent avec leurs voix sirupeuses, et leur textes d’un autre age,
      j’ai écrit un article dans AV sur Boris,
      je ne sais pas si tu l’as lu ?
      cordialement


    • Paul Cosquer 9 octobre 2009 15:34

      Non, c’est Voris la casserole. Boris, lui, finalement, il avait du coffre (le fait de jouer de la trompette l’aidait sans doute). Et pour les enregistrements en studio, les erreurs ne sont pas choquantes. ça fait le genre ! De plus, c’est jazz et en jazz fausser n’a pas le même qu’en variété. Un amateur de variété trouvera qu’un chanteur de jazz fausse. En variété, il faut l’harmonie et le rythme « parfaits » (c’est-à-dire conformes aussi aux standards imposés, donc on truque...).


    • Paul Cosquer 9 octobre 2009 15:36

      Erratum : « en jazz fausser n’a pas le même sens qu’en variété ». Pardon je perds souvent mes mots. C’est comme mes notes. On a dit de Mozart qu’il faisait trop de notes. Et bien moi c’est l’inverse, vu je fais le petit Poucet ! Mais je m’égare... smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 octobre 2009 17:19

      Voris, la casserole ?
      je ne sais pas,
      mais Boris pour qui j’ai une grosse admiration chantait « bizarrement »
      il avait beaucoup de similitude avec Gainsbourg, lequel l’avait rencontré,
      il raconte (comme Serge) qu’il se faisait huer à chacune de ses apparitions en public, et qu’il a fallu l’insistance de son « imprésario/producteur » pour tenir le coup et insister,
      pour toi, je ne sais pas,
      tu t’és dèja produit sur scène ?
      c’est une situation très agréable,
      on n’a pas le sentiment de s’appartenir, mais d’être porté par les gens qui écoutent,
      bon, je suis un peu sorti du sujet
      oups


    • Paul Cosquer 9 octobre 2009 17:26

      Non, Voris n’a jamais fait de scène (même pas de scène de ménage). Il faut dire que sa date de naissance, 16 octobre 2009, fait de lui le plus jeune artiste. smiley


    • Paul Cosquer 9 octobre 2009 17:27

      (erratum date) Non, Voris n’a jamais fait de scène (même pas de scène de ménage). Il faut dire que sa date de naissance, 16 septembre 2009, fait de lui le plus jeune artiste. smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 octobre 2009 17:32

      Paul,
      16 septembre,
      dis donc, c’est tout frais,
      et comment çà c’est passé cette naissance ?
      au sujet du Jazz et de Boris, contrairement à ce qui a été dit ici ou là, c’était un remarquable trompettiste,
      il ne jouait pas en dilétante,
      j’ai eu l’occasion d’en entendre des enregistrements, étonnant, inventif, et très moderne pour l’époque,


    • Paul Cosquer 9 octobre 2009 21:56

      Boris Vian disait pourtant de lui-même : « Je ne suis pas un soliste vertigineux, mais un joueur de trompinette ». Il avait tort. C’était un touche-à-tout et un hyperactif. C’est pour cela que Voris Bian l’est aussi...


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 octobre 2009 22:42

      Paul,
      Vian jouait les modestes, mais c’était un remarquable soliste,
      je souhaite a Voris les mêmes aptitudes,
      à+


    • cathy30 cathy30 9 octobre 2009 13:17

      bonjour Olivier
      Pour les français, à force d’en avaler, l’orifice est à la bonne taille.
      Merci pour cet article, bon week end à vous.


      • olivier cabanel olivier cabanel 9 octobre 2009 13:55

        Cathy 30,
        bon week en à toi aussi,
        pour moi, c’est une exposition mycologique dans mon village,
        accompagnée de dégustation de vin bourru, et de chataignes grillées,
        en compagnie de mycologues distingués,
        le bonheur en quelque sorte,
        ou du moins « un » bonheur.


      • LE CHAT LE CHAT 9 octobre 2009 15:37

        Il nous court sur le haricot , le marmiton , à force de nous prendre pour des pommes ! 

        il devrait laisser cramer sa casserole d’amateur de fruits défendus , cette marmelade est vraiment indigeste !


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 octobre 2009 17:21

          Le Chat,
          bravo,
          on peut en rajouter, et je compte bien sur les lecteurs inventifs,
          « il peut nous prendre pour des pommes, mais on pourrait bien un de ces quatre l’envoyer sur les fraises »,
          à+


        • Jojo 9 octobre 2009 15:58

          Bonjour Olivier Cabanel,
          « Il leur sert un plat dans lequel il y a 5 fruits et légumes : des nèfles (pour ceux payés au lance pierre) des choux, (pour ceux qui y sont), des poireaux, (pour ceux qui attendent des jours meilleurs), des prunes (pour ceux qui roulent trop vite), des queues de cerise pour ceux qui espéraient une augmentation du smic, et des poires pour la grande majorité.  »

          Brillantissime merci ! Si j’osais j’ajouterais :
          ·  Les salades du 20H,
          ·  Des châtaignes en veux-tu en voilà,
          ·  Plus un radis à l’horizon,
          ·  Des trognons de pomme en pleine poire et enfin pour le Mythe, neveu de l’Errant du même nom :
          ·  Sa fraise qu’il a fallu qu’il ramène…

          Mais aussi à évoquer celui de la soirée … : Des clous !
          ·  Pour river … les têtes qui dépassent…,
          ·  Pour les becs à …,
          ·  Pour les années vaches maigres comme des …,
          ·  Pour le mont-de piété, bientôt première banque…,
          ·  Pour celui qui chasserait l’autre, Dominique ? Et enfin, pour tous les moutons de Panurge de la terre :
          ·  Surtout traversez bien dans les…,


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 octobre 2009 17:25

            Bonjour Jojo,
            bravo pour cette liste,
            merci pour le compliment,
            les clous, c’est un bon thême
            merci d’y avoir pensé.
            le seul clou qui me va, c’est celui de girofle,surtout dans le pot au feu,
            ou dans un osso bucco,
            au sujet des chataignes, il risque bien de ramasser un marron un de ces quatre,
            enfin, pour l’instant c’est nous qui le sommes (marron)
            on a voté pour des noix,
            et il nous court sur le haricot,
            à+


          • sissy972 10 octobre 2009 00:59

            Bonsoir,
            Des noix de coco j’en ai pas mal dans mon jardin.
            Votre vieil ami africain devrait rapidement changer de lunettes.
            Mon anus m’a conseillé vivement de manger des mangues c’est bien mieux pour lui et pour moi et pour vous si d’aventures vous vouliez vous essayer à manger 5 noix de coco par jour. 
            mais vous êtes prudent vous allez manger des châtaignes et surement des champignons
            je n’ai pas voté pour le président actuel, je regarde, je constate les dégâts, je m’horripile du choix de ses ministres et j’attends que cela se passe vite mais très vite.
            mais c’est qui, qui a voté pour lui ????
            Il y a bien fallu que au moins 50% des Français mettent le bulletin à son nom pour que depuis il squatte avec sa momie l’ Elysée.

            PS : c’est bon ça l’osso bucco


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2009 06:16

              Sissy972,
              bien sur, les mangues.
              j’ai une recette somptueuse qui marie la mangue au saumon, avec justement du lait de noix de coco, et du citron vert.
              recette assez simple,
              la mangue est coupée en dés, le saumon aussi, on presse le citron sur les dès de saumon, on laisse reposer une heure, puis on mélange mangue, saumon, et y ajoutant le lait de coco, et on parfume comme on veut, c’est tout simplement éblouissant.
              au sujet du petit marmiton, bien sur, 54% c’est un score, mais les français sont tombés dans le piège de la séduction, des promesses, du baratineur expert qu’il est,
              et si demain un autre menteur leur vend d’autres promesses, ils voteront en masse pour lui,
              ...sauf vous, ni moi, et quelques autres.
              l’osso bucco était très bon, merci.
              à+


            • g.jacquin g.jacquin 10 octobre 2009 08:56

              Bonjour, Monsieur Cabanel.

              Bravo pour votre article !

              Si vous continuez dans cette voie, bientôt vous ne pourrez que nous approuver dans notre combat pour éviter le pourrissement de notre pays par les milliers d’éoliennes qui servent justement à financer les magouilles que vous dénoncez !!!

              Merci et continuez !

              G.Jacquin


              • olivier cabanel olivier cabanel 10 octobre 2009 10:22

                G.Jacquin,
                merci de votre approbation,
                ceci dit, j’ai de la peine a voir le rapport avec les éoliennes ?
                on en a déjà parlé plusieur fois, il me semble,
                vous savez, je suis pour les énergies propres et renouvelables qui ne créent pas des déchets dangereux, et intraitables,
                donc, pour moi, les éoliennes sont une bonne partie de la réponse,
                mais pas suffisante,
                c’est la diversité des sources d’énergie qu’il faut privilégier,
                se servir de l’eau pour produire l’énergie, quand il y en a, sans causer de dommages à l’environnement,
                se servir du soleil pour produire de la chaleur, là ou il y en
                se servir de la lumière pour produire de l’électricité,
                se servir des nappes d’eau chaude soutteraines, pour produire de la chaleur,
                se servir du méthane produit par les activités humaines pour produire du carburant, de l’électricité, de la chaleur,
                je m’arrête, mais la liste est longue, et nous avons assez d’énergie avec çà pour se passer du nucléaire, du pétrole et du charbon.
                à bientôt,


              • sisyphe sisyphe 10 octobre 2009 10:28

                Bien vu, Olivier !

                C’est au cœur de toutes ces casseroles que se mitonne la plus épouvantable tambouille jamais infligée à la France et aux français : un vrai empoisonnement à grand feu...

                A quand la purge ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès