Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Taxe carbone : Claude Allégre en remet une couche

Taxe carbone : Claude Allégre en remet une couche

Éric Woerth ministre du Budget a confirmé que le dispositif de taxe carbone serait bien inscrit dans la loi de Finances 2010 . Seul bémol aux préconisations de Michel Rocard , le montant de 32 euros par tonne avancé par l’ancien premier ministre socialiste a été jugé trop élevé . ” Le Président et le Premier ministre trancheront“. Un nouveau camouflet à l’égard de Claude Allégre qui dans Le Parisien du 23 août déclarait qu’”instaurer cette taxe en France seule dans le contexte actuel serait une initiative catastrophique pour notre pays. Elle serait inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement !”

Il est comme ça notre ancien ministre de la recherche. Un côté hibernatus, dernier dégraisseur de mammouth en activité toujours prompt au politiquement incorrect .

Sur le fond, l’ancien ami de Lionel Jospin a raison lorsqu’il relève, toujours dans Le Parisien, que, “La France émet à peu près les cinq millièmes des émissions mondiales de CO2. Cela veut dire que l’arrêt total de toute émission de CO2 par la France modifierait la température moyenne du globe d’un centième de degré dans cent ans !”.

Un peu moins lorsqu’il en conclut que “Parler d’une taxe carbone pour l’ensemble Europe-Amérique du Nord qui représente presque 50 % des émissions de CO2 peut être un sujet de débat, mais l’instaurer au seul niveau français est ridicule.”

Ridicule et injuste pour le scientifique qui n’a en rien perdu le sens de la formule :” « Les riches en auto, les pauvres à vélo ! » Ceci au moment où le baril ne cesse de monter. Combien de chômeurs vont-ils payer la bêtise écologique ?“. Faut-il pour autant baisser les bras et ne rien faire ?

Si pour les milliers de scientifiques qui constituent le GIEC les actions prioritaires à mener les deux urgences sont la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité, Claude Allégre lui a ses propres priorités : l’eau, la démographie, l’énergie.

Concernant la taxe carbone , celui qui se rêvait avant le succès des écologistes aux européennes en superministre de Sarkozy a des propositions alternatives qui ne manqueront pas de renforcer l’hostilité à son égard quand il évoque le développement de la capture et la séquestration du CO2 et surtout, le développement du nucléaire de 4 ème génération.
Péremptoire comme à son habitude, et manichéen pour l’occasion façon Sarkozy, Claude Allégre n’hésite pas appeler de ses vœux “une France qui soit celle de l’audace, des entrepreneurs, de l’innovation, et pas celle des peurs, des taxes et du déclin. J’ai cru comprendre que c’était l’ambition du président de la République.

Modeste, l’ancien ministre termine son interview au Parisien par un passage amené à devenir culte : “Je suis un scientifique engagé et, à ce titre, je revendique d’avoir été un pionnier dans l’accouchement d’une écologie moderne. J’ai été un ministre qui, avec l’aide de Lionel Jospin, a réalisé des réformes que je crois, pardonnez-moi, importantes : loi sur l’innovation, harmonisation européenne des cursus, professionnalisation des filières universitaires. Je ne suis donc pas étonné que les conservateurs de tout poil et les tenants de l’écologie démagogique rétrograde aient peur de moi.”

C’est ainsi. En France on n’a pas de pétrole mais, on a Claude Allégre.


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • fxf46 25 août 2009 18:50

    Bonsoir,
    C’est facile de se moquer de Claude Allègre, simplement parcequ’il a un avis différent de la pensée unique ! Il faut quand même savoir que Allègre est un scientifique et qu’il a reçu, entre autres la médaille d’or du CNRS et le prix Craaford (équivalent prix Nobel). C’est pas un con ! Ces éléments sont des faits, pas un jugement de valeur.
    Tout d’abord, le GIEC n’est pas constitué de « milliers de scientifiques ». Il y en a quelques uns mais il y a surtout des non-scientifiques et beaucoup de politiques !
    D’autre part, en juin 2009, 31478 scientifiques du monde entier ont signé une pétition pour contredire les conclusions du GIEC : Claude Allègre n’est donc pas le seul à ne pas croire au réchauffement climatique.
    Dernièrement, c’est pas parceque la télé et Al Gore l’ont dit que c’est vrai !!!!!
    Pour ceux qui sont curieux (et je ne suis ni pro ni anti réchauffement climatique : je me renseigne), je vous conseille d’aller fouiner dans les forums avec le thème « réchauffement climatique » et d’aller visiter le lien suivant : c’est un dossier qui parait sérieux.
    http://astrosurf.com/astrocdf67/dossier_divers/climatJC.pdf
    Bonne quête de la vérité ! si quelqu’un la détient...


    • Gabriel Gabriel 26 août 2009 10:02

      C’est pas un con parce qu’il a reçu de l’enseignement et pas mal de culture. Ce qui ne l’empêche pas de dire des conneries, d’être malhonnête, imbu de sa personne et un prétentieux qui ne supporte pas la contradiction.


    • Politeia 26 août 2009 10:54

      « un avis différent de la pensée unique ! »

      C’est quoi la pensée unique ?

      "Tout d’abord, le GIEC n’est pas constitué de « milliers de scientifiques ». Il y en a quelques uns mais il y a surtout des non-scientifiques et beaucoup de politiques !« 

      D’où sortez vous ça ?

       »D’autre part, en juin 2009, 31478 scientifiques du monde entier ont signé une pétition pour contredire les conclusions du GIEC« 

      cette pétition là ?

      http://www.petitionproject.org/

      Avez vous lu l’objet de la pétition ? A aucun moment le GIEC n’est cité.

      31000 »scientifiques«  ? Quand je vois le formulaire d’inscription, pas de soucis, je suis un scientifique ! Bien que n’étant pas américain je risque de ne pas être admis.

       »c’est un dossier qui parait sérieux."

      C’est une farce !?


    • Gabriel Gabriel 26 août 2009 11:34

      Un âne, mettez lui un costume, donnez lui un attaché case et une rollex, cela restera toujours un âne !


    • Jordan Jordan 26 août 2009 18:51

      fxf46

      Suis entierement d’accord avec vous, a tout points de vue.
      Pres de trois mille chercheurs se sont dissocier de GIEC,estimant qu’il s’agit surtout d’un font de commerce .
      Je soutien et maintien, que l’écologie est devenue la morale du capitalisme.


    • rdn23 7 septembre 2009 19:57

      Bonjour,

      Je suis d’accord avec vous. La pensée unique des ayatolahs écologistes est contre productive. La seule façon de faire de l’écologie c’est de le faire . La science peut améliorer notre vie et celle des pays en voie de développement. Allez demander à quelqu’un qui meurt de faim en Afrique que les OGM c’est mauvais. La science a déja des réponses pour diminuer un peu la déforestation ( si vous voulez savoir comment : mdlhm@wanadoo.fr) pour réduire les effets néfastes des ondes électromagnétiques et bien d’autres choses encore. Arrêtons de taxer et d’interdire. Et commencons à réellement préparer l’avenir. La prospérité économique est la véritable solution pour faire réfléchir. On est plus capable de réfléchir quand les besoins primaires sont satisfaits.
      J’espère que ce message amènera des réactions. @ bientôt Michel


    • TSS 25 août 2009 23:37


      Allègre ,c’est le grand savant qui naguère s’est fait ridiculiser par Haroun Tazieff sur les

       volcans !!la science de la terre est pourtant sa specialité... !!


    • Politeia 26 août 2009 10:37

      « la thèse du réchauffement climatique »

      Ce n’est pas une thèse, se sont des faits ! Il y a un réchauffement climatique global. Maintenant ont peut discuter des origines de ce réchauffement. Et c’est uniquement sur ça que tout le monde n’est pas d’accord.


    • fxf46 26 août 2009 11:32

      @ politeia
      Le réchauffement climatique global est une thèse et certainement pas un fait.
      Depuis le pic de 1998, les températures sont à la baisse.

      Allez voir le lien (astrosurf) que j’ai cité dans mon commentaire initial et faites moi part de vos remarques.

      Moi même, j’étais convaincu du réchauffement climatique imputable à l’homme parce qu’on nous le rabache sans cesse dans les médias et que ceux qui prétendent le contraire sont censurés par principe, c’est ce que j’appelle la pensée unique.

      Vous même, comment êtes vous certain du réchauffement climatique ?

      Il faut aussi savoir que lorsqu’on prend le top zéro de référence pour mesurer le réchauffement climatique, on prend une option partisane. Prendre le top zéro au « petit âge glaciaire » conduirait inévitablement à conclure au réchauffement. Prendre le top zéro au moyen âge aurait conduit à conclure au refroidissement climatique ! (il faisait plus chaud au moyen âge qu’à notre époque, aussi surprenant que cela puisse paraître !) 

      Savez-vous qu’en 1970, les scientifiques s’alarmaient du refroidissement climatique ?



    • Politeia 26 août 2009 13:53

      « Depuis le pic de 1998, les températures sont à la baisse. »

      « Allez voir le lien (astrosurf) que j’ai cité dans mon commentaire initial et faites moi part de vos remarques. »

      Dans les grandes lignes.

      Chapitre 1 :
      Polémique sur le fonctionnement du GIEC, si vous voulez je m’en fout et de toute façon, c’est très difficilements vérifiables.

      Chapitre 2 :
      Cycles de Milankovitch, tous à fait d’accord sauf que c’est un phénomène qui s’étale sur plusieurs milliers d’années. Même si il tend à nous conduire vers un réchauffement il ne peut pas justifier à lui seul d’une t’elle montée des températures sur quelques décennies.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Param%C3%A8tres_de_Milankovi%C4%87

      Je n’ai pas réussi à trouver le graphique sur GISP2 mais attention. Il est bien noté, « température in central Groenland ».

      L’auteur écrit que depuis 1998 les températures ne montent plus alors que les deux graphiques qu’il expose indique le contraire ! Besoin de lunette ? Surtout celui de la Nasa où l’echelle de temps est plus lisible. On remarque bien que les températures continuent de monter même après 2000.


      Chapitre 3 :
      Ssur le climat, si pratiquement tout le monde est d’accord. Ce sont sur les origines que tout le monde n’est pas d’accord. D’ailleur l’auteur reprend un rapport du NIPCC, sauf que le NIPCC ne nie pas le réchauffement climatique, mais l’origine humaine de celui ci.

      Chapitre 4 :
      On frise la théorie du complot. Il y a beaucoup d’affirmation sans aucune démonstration. Je note que l’auteur nous sort un autre graphique « Hemispheric Temperature change » nous montrant encore une fois une augmentation des températures bien après 1998. On a le droit au passage à : "Au nord cela se réchauffe nettement plus qu’au sud. Pourquoi ? Alors que le Co2 est en gros uniformément réparti sur la Terre, d’après les obersvations ....
      Ne serait-ce pas à cause de l’effet de chaleur urbain, qui affecte plus l’hémisphère nord que le sud, moins urbanisé ?"
      On tient notre pochain prix nobel !

      Chapitre 5 :
      « Les températures globales ne progesse plus depuis 1998. »
      L’auteur nous a déjà montré 3 graphiques qui affirment l’inverse mais non !

      Bon, j’ai pas le temps d’aller plus loin. Je doit manger. Mais j’ai quand même noté que l’auteur, dans sa conclusion :
      "Bref j’ai le sentiment après avoir pesé les arguments des uns et des autres, que oui l’effet de serre d’origine humaine existe, mais qu’il compte fort peu dans le réchauffement que nous avons connu depuis la fin du XIX siècle, qui est massivement d’origine naturelle".

      Alors ça se réchauffe ou pas, faudrait savoir ?

      On pourra toujours discuter des origines du réchauffement mais il y a réchauffement !

      "Moi même, j’étais convaincu du réchauffement climatique imputable à l’homme parce qu’on nous le rabache sans cesse dans les médias et que ceux qui prétendent le contraire sont censurés par principe, c’est ce que j’appelle la pensée unique."

      Je n’ai pas de télévision, ni de radio, je lis un peu de presse écrite sinon c’est essentiellement via le net. La censure, ce n’est pas, ne pas être diffusé ou écouté. C’est ne pas pouvoir s’exprimer. Maintenant, avec internet, il est quand même difficille de dire qu’on est censuré. La preuve, vous êtes contre « la pensée unique » et vous n’êtes pas censuré.

      « Vous même, comment êtes vous certain du réchauffement climatique ? »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9chauffement_climatique#Critiques_de_l.27hypoth.C3.A8se_d.27une_origine_humaine

      http://www.giss.nasa.gov/research/news/20060925/

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_climat#Reconstitution_des_pal.C3.A9oclimats

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9oclimatologie

      http://fr.wikipedia.org/wiki/EPICA

      Sans parler du réchauffement, rien que l’acidification des océans devrait nous faire réfléchir.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Acidification_des_oc%C3%A9ans


    • chria chria 26 août 2009 16:39

      Attention quand même, depuis 1998 la température mondiale stagne (ne baisse pas, il faut que la tendance soit significative), et il faut recadrer cela dans le long terme.

      Par exemple, dans l’est de la france, la temp moy a pris +2°C en 25ans, et depuis 10 ans maintenant cela stagne, mais dans des tranches jamais atteintes depuis 1860. Une sorte de palier. Pourtant cela ne veut rien dire sur une évolution a long terme, tout cela peut bien redescendre comme monter encore plus haut, et il faut attendre maintenant 2020 pour voir.


    • franck2010 25 août 2009 20:16

      Il fallait que Claude allègre flingue la Taxe carbone .....sur le fond il a raison : c’est un gadget. Il aurait dû ajouter : C’est un impôt déguisé !

      C’est un gadget car la France continuera de délocaliser vers la Chine et ses centrales à charbon...

      C’est un impôt car sarkozy le nain priapique a besoin d’argent et vite ! VITE !


      • TSS 25 août 2009 23:45

        la taxe carbone est ,pour Rocard,l’equivalent de la CSG,une taxe provisoire mais perpetuelle

        repoussée d’année en année ou comme la journée travaillée pour les vieux dont l’argent est

         detourné de sa destination par les escrocs du gvt qui parle d’en faire une deuxième... !!
                                                  
         


        • Fedaykin 26 août 2009 06:51

          Enfin quelqu’un de raisonnable, et qui ne cède pas aux sirènes des alarmistes de tout poil. Si tout ceux qui avaient un avis sur la question se documentaient un peu ça mettrait peut être fin à cette psychose. Parce que prendre tout ce que dit l’IPCC, Greepeace etc pour argent comptant on voit où ça nous mène : Croire que la banquise aura disparu en 2030.


          La meilleur défense contre la dictature verte c’est le savoir, mais bien peu en ont conscience.

          • Fedaykin 26 août 2009 06:53

            Je réagissais au commentaire de fxf46 mais je suis content de voir que tout le monde n’aquièssent pas naîvement à cet article.


          • chria chria 26 août 2009 09:50

            « Les riches en auto, les pauvres à vélo ! »
            Ce matin Lagarde a dit vouloir une taxe d’environ 15€ la tonne de carbone soit 3 à 4 cents le litre d’essence. Je vous laisse compter...

            Sinon c’est beau de voir la naïveté de certains auteurs, embrigadé par la pensée unique sous couvert de moralisme écologique, qui, à défaut d’arguments, saute sur la moindre occasion pour se défouler, en l’occurrence ce claude Allègre sur qui il est facile de balancer. Les attaques ad-hominem sont bien la dernière arme qui leur reste, cet article en est la preuve, des citations avec des jugements de valeurs sans aucune argumentation. La propagande est en marche.
            Et pendant ce temps, l’écologie, la vraie, se meurt, achevée par ceux là même qui croient la défendre, mais bien trop éblouis par les sunlight du pouvoir, et par cette nouvelle façon d’obtenir des crédits : l’éco-catastrophisme. Ca marche à fond, avec nos politiques qui au lieu de nous diriger passe leur temps à nous protéger, politiques « victimes » de l’infantilisation et la déresponsabilisation de la société, une société dirigée par des avocats et des industriels. Tout est lié, tout est complexe, mais rien n’arrive par hasard.


            • jltisserand 26 août 2009 10:19

              mais il a raison Claude Allègre.
              Cette taxe carbone est ube complète escroquerie. Car ça ne fera jamais baisser les émissions polluantes ou le réchauffement.
              C’est juste une douche de pognon frais sous laquelle toujours les mêmes iront se mettre.
              lisez ça. Et pourtant ça date.
              http://www.guardian.co.uk/environment/2007/jun/02/india.greenpolitics


              • jakback jakback 26 août 2009 10:51


                Est ce que sucer, c’est tromper ? réponse selon Rocard : non

                Est ce que taxer, c’est tromper ? «  » «  » «  » «  » «  » «  » «  » «  » : non

                En amour comme en politique, ce Rocard, ne s’étouffe pas de scrupules .


                • herve33 26 août 2009 12:00

                  Claude Allegre , un scientifique ??? , dans un article sur Mediapart , il se fait littérallement flinguer .

                  http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article2598

                  Le but de ce type est d’exister médiatiquement , et il utilise l’opportunité de cette taxe carbone mais ce n’est pas parce que cette taxe carbone est une connerie que le réchauffement climatique n’existe pas . Il faut arrêter de croire que tous les scientifiques vont partie d’un complot mondial , c’est n’importe quoi .


                  • pierre60 pierre60 26 août 2009 12:46

                    Telle la fée Carabosse qu’on avait oublie d’inviter pour la fête, ce cher Claude va joyeusement au charbon pour trouver des défauts au dernier nouveau né de la bande a Nicolas.

                    "…inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement !”

                    Nuisible économiquement, comme il y va.

                    Les Français ont voté écolo : ils vont par conséquent avoir droit a une taxe charbonneuse bien repeinte en vert.

                    Inutile climatiquement, sûrement, mais quelle importance puisqu’elle ne sera sûrement pas « nuisible économiquement » au budget de l’Etat qui accuse cette année un déficit sensible.

                    Injuste socialement ? Certes, mais pas plus que le système fiscal Français dans son ensemble.


                    • tvargentine.com lerma 26 août 2009 13:05

                      Claude Allégre.est la seule personne socialiste qui dit la vérité sans tomber dans la médiocrité intellectuelle de la facilité des politiques qui vendent de l’écologie pour mieux
                      imposer des taxes

                      Le vélo pour les pauvres,la voiture pour les riches !

                      Il a raison dans sa démarche car l’écologie est devenue une véritable religion avec toute sa partie réactionnaire et obscurantiste

                      Si le PS osait parler comme Claude Allégre,il ne serait pas dans l’état ou il se trouve

                      http://www.tvargentine.com/


                      • Traroth Traroth 26 août 2009 18:10

                        Claude Allègre n’est pas au PS.


                      • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 26 août 2009 13:35

                        Le titre devrait être plutôt « Claude Allègre en tient une couche »...

                        Cette histoire de taxe carbone dont personne n’a rien compris, ni les tenants ni les aboutissants et cela grâce aux explications de Michel Rocard (il se comprend lui même c’est le principal) est quand même assez douteuse. Le fait que C Allègre le signale équivaut à un enfoncement de portes ouvertes, presque tout le monde doute de cette taxe (encore une) dont les bénéfices n’iront certainement pas à la lutte contre la pollution atmosphérique.
                        La preuve en est que C Allègre est un prétentieux à l’égo boursoufflé c’est que Ierma l’aime...

                        Et puis c’est qui ce Claude Allègre ?


                        • Politeia 26 août 2009 14:42

                          Ca m’énerve qu’on lise en diagonale. Si vous aviez consulté les liens que je donnais vous vous seriez rendu compte que la petite phrase « je suis un scientifique » était ironique.

                          Non je me base pas sur le GIEC pour établir un réchauffement climatique pour plusieurs raisons. Le GIEC n’avait pas pour missions d’établir si oui ou non il y avait réchauffement climatique mais uniquement d’en établir les causes et les conséquenses ! Deuxièmement le GIEC n’a effectué qu’un travail de synthèse de toutes les études scientifiques portant sur le climat, son fonctionnement, ces changements ect. Troisièmement, le GIEC c’est l’ONU et l’ONU, c’est tous les étâts membres qui y participent et qui y ont droit de regard. Un petit site pour vous expliquez son fonctionnement :

                          http://www.manicore.com/documentation/serre/GIEC.html

                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_d%27experts_intergouvernemental_sur_l%27%C3%A9volution_du_climat

                          Ensuite vous accusez le GIEC (donc l’ONU) de charlatans. Qu’elles sont vos preuves ?


                        • chria chria 26 août 2009 15:41

                          y’a pas de mesures crédibles avant 1860...


                        • Jean Lasson 26 août 2009 22:37

                          @ Politeia,

                          « Ensuite vous accusez le GIEC (donc l’ONU) de charlatans. Qu’elles sont vos preuves ? »

                          Moi je l’accuse. Et voici deux éléments précis pour soutenir l’accusation :

                          1) dans son dernier rapport (AR4, 2007), le GIEC présente un tableau (Fig. 2.4, p. 39) des différents « forçages radiatifs ». La vapeur d’eau atmosphérique, qui est le principal gaz à effet de serre (GES) est absente du tableau. Il s’agit d’un truquage grossier.

                          2) le GIEC prétend que le CO2 reste en moyenne dans l’atmosphère 50 ou 100 ans, voire plus. Aucune étude ne confirme cette valeur. Par contre 36 études, effectuées par plus de 20 équipes différentes, par 6 méthodes différentes, donnent une valeur de 7,7 ans (moyenne des 36 études). Le GIEC invente les valeurs qui l’arrangent.

                          Ce sont bien des méthodes de charlatan.


                        • fxf46 26 août 2009 23:34

                          Politeia,

                          Je ne cherche pas à vous contredire mais vous dites :
                          « Polémique sur le fonctionnement du GIEC, si vous voulez je m’en fout et de toute façon, c’est très difficilements vérifiables »
                          OK mais vous citez un lien « manicore » qui explique quand même le fonctionnement du GIEC ! Cela ressemble un peu à de la mauvaise foi...

                          Il semble clair que le processus de publication du GIEC comporte deux filtres d’assemblées politiques !
                          C’est quand même surprenant de constater que les politiques puissent influencer un contenu qui devrait être strictement scientifique. Pour moi, c’est clairement une censure.

                          Personnellement, je ne sais pas si réchauffement climatique il y a ou pas.
                          J’aimerais juste que la contradiction puisse s’exercer librement.

                          D’autre part, concernant l’avenir de la planète, la focalisation sur le réchauffement climatique, et l’engagement associé de resources (financières, humaines,...) ne nous masque t-il pas d’autres priorités essentielles comme la lutte contre toutes formes différentes de pollution et de gaspillages ?

                          En 2009, en France, le tri sélectif n’est pas généralisé et les poisons d’origine chimique (médicaments, pesticides, ...) se déversent à flot dans nos sols et nos rivières. on achète des bagnoles ou la moindre panne impose un échange du sous-ensemble (au lieu du composant). On recycle le verre mais en le faisant fondre pour mouler un autre contenant !

                          Quel danger nous menace vraiment à court/moyen terme ? est-il possible d’en débattre ?

                          Enfin, pour conclure, certains cyniques avancent que le GIEC a été créé dans le but de « prouver » l’influence de l’homme sur le réchauffement climatique, pour légitimer la mise en oeuvre de taxes « vertes » ou « carbone », d’abord chez nous, puis surtout entre nous et les pays émergents. Comme ça, on pourra freiner leur développement et tenter de préserver notre niveau de vie, au moins quelques décennies...

                          Taxer les français avec cette taxe carbone, ce ne serait pas le problème, ce serait juste pour leur mettre un peu la pression pour qu’ils exigent la même dans les pays avec lesquels on commerce. Et comme on commerce beaucoup avec les pays émergents... Le tour est joué !!!


                        • Politeia 27 août 2009 10:16

                          @Jean Lasson

                          "1) dans son dernier rapport (AR4, 2007), le GIEC présente un tableau (Fig. 2.4, p. 39) des différents « forçages radiatifs ». La vapeur d’eau atmosphérique, qui est le principal gaz à effet de serre (GES) est absente du tableau. Il s’agit d’un truquage grossier.« 

                          J’ai trouvé le tableau à la page 49, est ce bien de celui ci que vous parlez ? Si oui, il me semble (je prend des pincettes, je suis en rien un spécialiste) que le tableau ne représente que les forçages dut à l’activité humaine et qu’ils ont jugé négligeable l’émission de vapeur d’eau dut aux activités humaines (lire chapitre 2.3). Cela pourrait expliquer son absence dans le tableau. Après, est ce la bonne »méthode« , je n’en sait rien. Dans tous les cas, il est clair que la vapeur d’eau est le plus grand gaz à effet de serre.

                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Gaz_%C3%A0_effet_de_serre

                           »2) le GIEC prétend que le CO2 reste en moyenne dans l’atmosphère 50 ou 100 ans, voire plus. Aucune étude ne confirme cette valeur. Par contre 36 études, effectuées par plus de 20 équipes différentes, par 6 méthodes différentes, donnent une valeur de 7,7 ans (moyenne des 36 études). Le GIEC invente les valeurs qui l’arrangent.« 

                          Peut t’on avoir quelques liens s’il vous plait ?

                          @fxf46

                           »Je ne cherche pas à vous contredire mais vous dites :
                          « Polémique sur le fonctionnement du GIEC, si vous voulez je m’en fout et de toute façon, c’est très difficilements vérifiables »
                          OK mais vous citez un lien « manicore » qui explique quand même le fonctionnement du GIEC ! Cela ressemble un peu à de la mauvaise foi...

                          Il semble clair que le processus de publication du GIEC comporte deux filtres d’assemblées politiques !
                          C’est quand même surprenant de constater que les politiques puissent influencer un contenu qui devrait être strictement scientifique. Pour moi, c’est clairement une censure."

                          C’était juste pour expliquer que le GIEC n’a jamais cherché à établir si oui ou non il y avait réchauffement climatique et qu’il n’a jamais réalisé une seule étude. Les liens que j’ai donné mènne exactement sur les mêmes graphiques et tableaux que ceux qu’il y a dans le document de Astrosurf. Après oui il y a des instances absolument non scientifiques qui ont donné leur avis. Qu’elles étaient le rôle de ces assemblées ? Qu’elles décisions ont été prisent ? Qu’elles ont été les impacts sur les rapports ? Je n’en sait rien et c’est là que se situe la polémique. Pour vous c’est une censure mais vous n’avez rien d’autre que votre intime conviction.

                          "D’autre part, concernant l’avenir de la planète, la focalisation sur le réchauffement climatique, et l’engagement associé de resources (financières, humaines,...) ne nous masque t-il pas d’autres priorités essentielles comme la lutte contre toutes formes différentes de pollution et de gaspillages ?

                          En 2009, en France, le tri sélectif n’est pas généralisé et les poisons d’origine chimique (médicaments, pesticides, ...) se déversent à flot dans nos sols et nos rivières. on achète des bagnoles ou la moindre panne impose un échange du sous-ensemble (au lieu du composant). On recycle le verre mais en le faisant fondre pour mouler un autre contenant !« 

                          Je ne peux que vous rejoindre sur ces points.

                           »Enfin, pour conclure, certains cyniques avancent que le GIEC a été créé dans le but de « prouver » l’influence de l’homme sur le réchauffement climatique, pour légitimer la mise en oeuvre de taxes « vertes » ou « carbone », d’abord chez nous, puis surtout entre nous et les pays émergents. Comme ça, on pourra freiner leur développement et tenter de préserver notre niveau de vie, au moins quelques décennies...

                          Taxer les français avec cette taxe carbone, ce ne serait pas le problème, ce serait juste pour leur mettre un peu la pression pour qu’ils exigent la même dans les pays avec lesquels on commerce. Et comme on commerce beaucoup avec les pays émergents... Le tour est joué !!!« 

                          Tout ceci est un autre débat. Mais si il y a avait effectivement »complot« je le verrais plus dans l’intention de nous préparer à l’après pétrole parce que là, le passage va être douloureux pour les pays occidentaux.

                           »Quel danger nous menace vraiment à court/moyen terme ? est-il possible d’en débattre ?"

                          Si le réchauffement climatique est bien d’origine humaine comme le prétend le GIEC et si ces prévisions climatiques se réalisent alors sur le long terme, les conséquences seront catastrophiques.

                          Sur le court et moyen terme c’est sur qu’il y a beaucoup à faire mais qu’attendez vous de nos dirigeant politiques ? Ce sont des hommes politiques, ils n’agissent que sur les problèmes connus des français. Faites que les insecticides et pesticides soient un problème aux yeux des français et vous aurez peu être un changement.


                        • Jean Lasson 27 août 2009 10:57

                          @ Politeia,

                          « J’ai trouvé le tableau à la page 49, est ce bien de celui ci que vous parlez ? »

                          Oui, il est à la page 49 du pdf, mais il porte le folio 39.

                          "il me semble (je prend des pincettes, je suis en rien un spécialiste) que le tableau ne représente que les forçages dut à l’activité humaine« 

                          Non. Le titre du tableau est  »Composantes du forçage radiatif« . En vertical à gauche, on a les légendes »D’origine humaine« et »D’origine naturelle« . Une des lignes du tableau est d’ailleurs consacrée à »L’éclairement énergétique solaire« . Mais il est vrai que la dernière ligne, en s’intitulant »Total du FR anthropique« , suggère que tout le tableau concernerait les effets anthropiques. Bref, il s’agit d’une présentation biaisée. Du n’importe quoi. Et la contribution de la vapeur d’eau a été escamotée.

                           »Peut t’on avoir quelques liens [sur la durée de vie du CO2 dans l’atmosphère] s’il vous plait ?« 

                          Ici (chercher »Segalstad" dans la page et voir le tableau juste dessous) et . J’ai moi-même retrouvé quelques articles cités et calculé la moyenne (7,7 ans).


                        • Le péripate Le péripate 26 août 2009 15:22

                          Il faut espérer que la taxe Carbone ne sera qu’une taxe de plus, une couche supplémentaire dans la vaste entreprise de dépossession de la société par l’État. Car si jamais l’État se mêlait de vouloir redistribuer le produit de ce vol, pardon de cet impôt, c’est Big Brother : comment dépensez vous votre argent, avec qui, et quand.... source Ifrap.


                          • joletaxi 26 août 2009 16:44

                            Vrai que ce C. Allègre est un rigolo.Patchauri lui est un vrai scientifique,connu pour ses innombrables publications qui ont révolutionné la physique.De même aux USA, le conseiller scientifique de Obama,Mr. Holdren est un type vraiment formidable,si l’on oublie opportunément ses positions de jeunesse.
                            Par contre du côté des bricoleurs,qui ont signé la pétition,des gens comme Lintzen, Pielke,Plimer,sont certainement des gens icompétents ou vendus aux pétroliers.
                            Et tous les amateurs qui se sont révoltés contre la position de leur association, L’APS,sont des « connards ».
                            Je serais très heureux de voir comment va se terminer l’imbroglio concernant l’établissement des graphiques de t° globale dressés par la NOAA,qui montent toujours plus hauts,et qui sont remis en question par un autre « crétin » MrMcIntyre,,celui-là même ,assisté d’un autre « imbécile »,qui a démonté la fameuse hockeystick, qui a servi à la démonstration dans les rapports du GIEC,et à ce génie, ce bon Al,et qui a subreptissement disparu sans commentaire du dernier rapport.Pourtant, ces rapports avaient été révisés par des milliers de vrais scientifiques ;
                            Je dis je serais heureux, car il faudra que dieu me prête vie.En effet, cette administration ,qui refuse depuis des années de communiquer ses "data,et ses méthodes,sous les prétextes les plus farfelus,déclare maintenat qu’elle a égaré ou détruit les données de base,ce qui rend toute vérification impossible.
                            Un nouveau président, un jaune pour changer, déclassifiera peut-être ces données hautement stratégiques.
                            On vous le disait, la sciences climatique n’est pas discutable !


                            • marcel 26 août 2009 16:59

                              Entre ce vieux débris de Michel Rocard (fils du remarquable thermodynamicien Yves Rocard) et C. Allègre , il n’y a pas photo en matière de connaissances scientifiques : l’un est politicien , c’est tout dire et l’autre géochimiste .
                              Suggérons à Rocard de rester dans sa maison de retraite en compagnie du très vieux Giscard
                              participant majeur à la rédaction du TCE car là ils ne peuvent exercer leur énorme potentiel de nuisance .


                              • crazycaze 26 août 2009 23:29

                                Ce n’est pas parce qu’on est un géologue qu’on a des connaissances indéniables en climatologie. Arrêtez de dire n’importe quoi !! Un scientifique a un domaine de compétence, au delà duquel il est presque comme n’importe quel autre individu, pas plus informé. Les modifications concernant le permafrost sont indéniables, les modifications des étendues de la banquises observables (même si elle progresse à d’autres endroits). C’est comme quand Charpak, prix nobel, a parlé d’éducation, et où il a dit n’importe quoi !!

                                Sur la taxe carbone, c’est évident que c’est une belle connerie, car les plus pauvres seront davantges taxés que ceux qui ont les moyens de procéder à des installations de solaire pour se chauffer, d’acheter la prius, etc... Personne sur terre n’a raison tout le temps, ni tort tout le temps... c’est une évidence.

                                Quant aux dires des scientifiques, cherchaient donc les financeurs de leurs travaux, et vous verraient l’indépendance de leur esprit.


                                • Politeia 27 août 2009 10:29

                                  Je n’ai pas le temps d’apprendre à lire aux analphabètes. Je met des liens, c’est pas pour faire jolie.

                                  En parlant du trou dans la couche d’ozone, allez simplement faire un petit tour sur l’île du sud en Nouvelle Zélande et exposé vous au soleil quand celui ci est au dessus de vous et on en reparlera !


                                • chria chria 27 août 2009 10:32

                                  En france, les mesures sont dites « fiables » depuis1950. Même si je suis en partie d’accord avec vous, on ne peut tout de même pas constamment nier la réalité des mesures. Sinon, alors c’est la science elle-même et la technologie qui serait de la foutaise.


                                • crazycaze 27 août 2009 00:11

                                  Le trou dans la couche d’ozone, on sait maintenant que c’est une connerie... mais si ça a permis d’empêcher de dégager des CFC dans l’atmosphère, c’est déjà un bon point !!


                                      • dup 27 août 2009 07:56

                                        Français ! si vous saviez !!

                                        http://skyfal.free.fr/?p=378


                                        • NPPhalaphanh 27 août 2009 08:17

                                          Henry Moreigne,


                                          Je vous invite chaleureusement à lire et étudier les rapports scientifiques et les analyses précises des phénomènes en jeu, dont vous trouverez des traductions, des graphiques, des explications sur ce merveilleux site courageux  : http://www.pensee-unique.fr/


                                          Il n’y est question que du climat.

                                          Jean Martin est un chercheur à la retraite qui compile les articles édités dans les revues scientifiques (avec comité de lecture).

                                          Il faut faire un effort certain pour lire l’ensemble des rubriques.

                                          L’auteur n’invente rien, l’auteur essaie de dépassionner le sujet, il ne fait que compiler et expliquer les tenants et aboutissants des parutions, les références sont donc très sérieuses.


                                          Il est vraiment nécessaire de passer à un paradigme plus abouti.


                                          La pollution est une réalité : celle de l’eau, des terres agricoles, de l’air... Il est plus que nécessaire de définir une autre société, mais je crains que cela ne soit pas le but recherché.

                                          Cette taxe est une imposture et ses fondements pseudo scientifiques sont une insulte à la science, cette dernière étant d’ailleurs la plupart du temps plus humble qu’on veut le faire croire.

                                          Les théories sur le climats sont nombreuses (car les forces en jeu sont complexes, et les intérêts jouent un rôle fort ces dix dernières années), mais celle soutenue par le GIEC est une des plus absurdes : le climat terrestre ne fonctionne absolument pas comme une serre, le co2 ne réchauffe que très peu l’atmosphère, et le co2 anthropique est une goutte d’eau dans l’océan du co2 produit naturellement.

                                          Cette expression populaire d’ « effet de serre » est une « erreur » (http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html), que les politiques/décideurs, certainement très au fait, sont en train de transformer en « faute » (morale), dans le simple but de toujours plus vampiriser les citoyens. La taxe carbone sera payée au final par le consommateur.

                                          Ici l’exemple le plus récent, pour n’en citer qu’un, qui contribue à la déconstruction des affirmations alarmistes du GIEC (Lindzen, R. S., and Y.-S. Choi (2009), On the determination of climate feedbacks from ERBE data Geophys. Res. Lett., doi :10.1029/2009GL039628, in press. Accepted 20 July 2009) :

                                           

                                          « Alors que les simulations numériques de tous les modèles des affidés au GIEC prédisent [se base sur] une rétroaction positive du CO2, les mesures réelles montrent clairement que celle-ci est négative ! » (http://www.pensee-unique.fr/theses.html#ERBE)

                                           

                                          Ce n’est pas un simple commentaire qu’il faudrait écrire pour être plus persuasif, mais bien un groupe d’articles, car les âneries ne peuvent être contenues dans cet espace réduit. Peut-être finirai-je par l’écrire, comme un nain sur des épaules de géants. Jean Martin le fait à sa manière, mais la lecture d’une centaine de rapports scientifiques en freine plus d’un. Mais comment faire court sur un sujet si englué de désinformations et de passions ?

                                          Il est pourtant plus que nécessaire que ceux qui désir publier sur ce sujet se renseigne réellement avant, et ce en acceptant de mettre les mains dans le cambouis du langage scientifique.

                                           

                                          Il a aussi souvent été vociféré que les recherches contredisant les conclusions erronées du GIEC étaient, au final, à la solde des compagnies pétrolières. Voyez donc ici ces articles :

                                          http://www.enerzine.com/10/4648+tos-Zne-soppose-pas-a-lidee-dune-taxe-carbone+.html

                                          http://online.wsj.com/article/SB123146091530566335.html?mod=googlenews_wsj

                                          http://www.usinenouvelle.com/article/exxonmobil-va-investir-170-millions-de-dollars-dans-la-capture-du-co2.154857?xtor=RSS-216

                                           

                                          Extrait : « « En tant qu’homme d’affaires, il est difficile de plaider pour une nouvelle taxe. Mais je trouve qu’une taxe carbone est une approche plus directe, plus transparente et plus efficace. C’est aussi le moyen le moins cher de refléter le coût du carbone dans toutes les décisions économiques. »
                                          Cette phrase prononcée le 8 janvier 2009 par Rex W. Tillerson, PDG d’ExxonMobil, a fait sensation. D’abord parce qu’Exxon avait jusqu’alors nié l’origine anthropique du réchauffement climatique - allant jusqu’à financer des chercheurs sceptiques - et avait logiquement refusé toute politique de réduction des émissions. Ensuite, parce que les autres grandes compagnies pétrolières se sont toutes ralliées au système des permis d’émission. Quelle mouche a donc piqué cet homme qui n’est pas connu pour ses convictions écologiques ? Les observateurs sont perplexes. »

                                           

                                          Il ne se passe pas une semaine sans que les médias ânonnent les mêmes mensonges (la plupart du temps sans préciser la source, les noms, l’année etc.) : « les océans se réchauffent », « les glacier fondent de façon spectaculaire », « l’Antarctique va disparaître la semaine prochaine »... Les théories contredisent les conclusions du GIEC... bon... Mais les données elles aussi les contredisent quasi quotidiennement ! Voyez ces deux liens (continuellement réactualisés) qui concernent l’Arctique et l’Antarctique :

                                          http://nsidc.org/data/seaice_index/images/daily_images/N_timeseries.png

                                          http://nsidc.org/data/seaice_index/images//daily_images/S_timeseries.png

                                           

                                          Le réchauffement a été une réalité. Il n’est plus d’actualité et ce depuis approximativement 2003, car il n’est pas lié à la concentration de co2, mais à l’activité du soleil et corrélativement à la quantité de rayons cosmiques. Sur les derniers siècles, et à en croire les analyses des carottes glacières, l’augmentation et la diminution des températures précèdent l’augmentation ou la diminution de la concentration du co2. « Précèdent ». Et non l’inverse.

                                           

                                          Lisez, je vous en prie, les quelques 300 pages de rapports scientifiques (premier lien donné) glanés depuis quelques années déjà semble-t-il, et ce, afin que vous puissiez vous faire une idée beaucoup plus précise sur ce sujet et une solide opinion forgée sur les récentes avancées de la science (et non pas sur la politico-science, qu’il s’agisse des pro ou anti Hulot/Bendit/Allègre).

                                           

                                          Cordialement,

                                          n

                                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès