Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Tel-Aviv-sur-Seine ou l’esprit munichois : chronique d’un (...)

Tel-Aviv-sur-Seine ou l’esprit munichois : chronique d’un naufrage

Voir : Troisième-Reich-sur-Seine : la tradition collaborationniste française

 

« Entre la guerre et le déshonneur, vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre. » (Citation attribuée à Winston Churchill ; il l’aurait prononcée après les accords de Munich, pour dénoncer l’abandon de la Tchécoslovaquie par la France.) 

 

 

Le projet obscène de célébration de l’Etat terroriste d’Israël sur les rives de la Seine, tout juste un an après le dernier massacre à Gaza, a été conçu en mai 2015 par les maires de Paris et de Tel-Aviv, et fut préparé avec un soutien actif des gouvernements français et israélien. Révélé au public une semaine avant sa tenue, prévue le 13 août 2015, il a déchaîné une telle tempête d’indignation en France – politique, médiatique, sociétale, etc. – qu’il est rapidement apparu que l’ambiance de cet événement serait bien plutôt explosive que festive. Si bien que moins de 48 heures avant sa tenue, un collectif d’organisations de soutien au peuple palestinien[1] a été reçu par la Préfecture de police de Paris, et a obtenu un espace immédiatement adjacent à Tel-Aviv-sur-Seine et de longueur égale pour y organiser une contre-manifestation nommée Gaza-sur-Seine, en même temps que le projet soutenu par la ville de Paris.

 

Quelles sont les leçons à tirer de cette journée mémorable ?

En imposant un véritable rapport de force, la résistance citoyenne a pu obtenir, en un temps record, l’équivalent de ce qui fut planifié durant des mois aux plus hauts niveaux de deux capitales, et donc de deux Etats. Plusieurs facteurs ont dû entrer en jeu. Pour les forces de police chargées de la sécurité de l’événement, il était certainement préférable de réunir le plus grand nombre de manifestants dans un espace confiné et connu, plutôt que de prendre le risque de les voir surgir de tous côtés et à toute heure pour troubler « l’ambiance festive » de Tel-Aviv-sur-Seine, quitte à mécontenter la mairie de Paris en amoindrissant considérablement la portée de son hommage privilégié à Israël – juste retour de bâton pour le cauchemar sécuritaire dans lequel elle les a engagées : un conflit de juridictions n’est pas à écarter. De telles perturbations se sont tout de même produites tout au long de la journée, notamment à l’appel de BDS[2], mais n’eût été la tenue de Gaza-sur-Seine, il est certain qu’un nombre non négligeable des milliers de participants à ce contre-événement auraient grossi leurs rangs.

Ainsi, il est démontré une nouvelle fois que l’action militante au service de causes justes peut produire des résultats spectaculaires qui peuvent égaler, parasiter, éclipser et même faire sombrer les efforts du plus puissant lobby français – le lobby sioniste – et de ses innombrables laquais aux plus hauts niveaux de la société civile et de l’Etat. Loin de constituer une célébration éthérée et outrageusement mensongère de l’Etat d’Israël, Tel-Aviv-sur-Seine a transformé le cœur même de Paris en un véritable camp retranché avec un énorme déploiement des forces de police, des routes bloquées, des obstructions à la circulation, des check points, etc. Il fallait attendre plus d’une demi-heure pour pouvoir accéder aux berges israéliennes, et se soumettre pour cela à une fouille minutieuse, si bien que même des journaux mainstream ont pu titrer « Tel-Aviv-sur Seine ? Non, Police sur Seine » (Le Point) ou « Plus de journalistes et de policiers que de vacanciers » (Le Monde). D’autant plus que juste à côté, Gaza-sur-Seine était rapidement accessible à tous, avec une ambiance bien moins tendue et bien plus festive que ne gâchaient pas les maints doigts d’honneur et autres provocations sionistes (signalons une lutte « épique » entre deux porte-drapeaux : tandis que le drapeau palestinien a flotté presque incessamment de 12h à 21h entre les mains d’un seul jeune franco-libanais, les Israéliens qui ont voulu se mesurer à lui ont tenu jusqu’à 4 minutes…). 

Les touristes en péniche ont pu contempler ce face-à-face éloquent, et tout observateur objectif ne pouvait que souligner la chaleur et l’enthousiasme caractéristiques avec lesquels ils échangeaient des saluts avec Gaza-plage, contrastant avec la froideur réciproque de leurs interactions avec Tel-Aviv-sur-Seine. Cela s’explique également par le fait que du côté israélien, il s’agissait plus, pour les participants, d’un renouvellement de leur serment d’allégeance à leur seigneur – le lobby sioniste – que d’une sortie touristique ou en défense d’une cause humanitaire. Mais quoi qu’il en soit, ce contraste saisissant et immanquable fournissait une image très éloquente du régime d’apartheid israélien et de la lutte du peuple palestinien. Et de manière prévisible, Israël a donc été représenté de manière bien plus conforme à la réalité, à savoir sa qualité d’Etat militariste, colonial et raciste. Ce n’est certes pas ce que souhaitaient les organisateurs, qui aspiraient à identifier Tel-Aviv à un autre Tahiti avec sable fin et ukulélés (ou plutôt musique techno : Israël n’est pas une société bien raffinée…), et ont finalement favorisé l’éveil de la population à la cause palestinienne, ce dont n’ont cessé de se féliciter les organisations participantes qui ont pu toucher bien des consciences et faire nombre de nouvelles recrues tout au long de cette journée. Une nouvelle perle pour les annales des campagnes de communication désastreuses – du véritable sabotage.

 

 

Bien plus encore, tant l’obscénité de l’organisation d’un tel événement que les moyens extraordinaires qui lui ont été accordés auront permis sans le moindre doute à de nombreux citoyens d’ouvrir les yeux sur le pouvoir inacceptable du lobby sioniste, et sur la vassalisation humiliante de l’Etat français à celui-ci. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire d’être un lecteur de Panamza ou d’autres médias alternatifs pour savoir que c’est la Ligue de Défense Juive, organisation terroriste interdite comme telle aux Etats-Unis et en Israël même, qui, en dernière instance, accordait ou refusait aux visiteurs le passage à Tel-Aviv-sur-Seine, malgré la présence de forces de police qui auraient dû en être les seules responsables : on peut clairement lire cela dans Libération, Le Point ou Les Inrockuptibles, qui soulignent avec plus ou moins de force ce que cela a de scandaleux.

Il est donc avéré qu’une partie du territoire de Paris a bel et bien été privatisée et occupée par une milice extrémiste au service de Tel-Aviv qui s’est permis de procéder, sur le territoire de la République, au filtrage ethnique en vigueur en Israël. L’Humanité, qui s’est distingué et honoré en dénonçant avec véhémence dans maints articles l’indécence de Tel-Aviv-sur-Seine, publiant notamment un article demandant la dissolution de la LDJ, aurait même été victime d’une fausse attaque biologique, une des maintes spécialités du criminel israélien Ulcan – mais il faudra encore attendre pour que les médias mainstream brisent la censure, se mettent complètement au goût du jour et puissent rapporter ces choses-là plus en détail. Rappelons que la dissolution de la LDJ avait été promise par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en juillet 2014 – dans un moment d’égarement, sans doute, mais il aura dûment fait amende (dés)honorable – après les actes d’agression d’une violence inconcevable de cette milice contre des manifestants pro-palestiniens au cours de laquelle une fois encore, les forces de l’ordre s’étaient révélées à leur botte, leur impunité totale éclatant au grand jour dans les vidéos les plus explicites. Les tréfonds de la vilénie et de la soumission dans lesquels se sont enfouies les élites françaises, conjugués à l’arrogance sans bornes et à l’aveuglement même de leurs seigneurs sionistes, contribuent ainsi, encore une fois, à révéler au grand jour ce qui, jusque-là, était réservé aux initiés des sources dites « complotistes ». Ainsi cette journée fut-elle, en tous points, un succès indéniable pour la résistance citoyenne et la cause palestinienne.

 

Pour conclure, je souhaite rapporter une anecdote personnelle mais, ce me semble, hautement significative.

Comme je l’avais annoncé, j’ai moi-même fait acte de désobéissance civile en m’efforçant de perturber la tenue de Tel-Aviv-sur-Seine. J’avais l’intention de m’y infiltrer en solo et d’y brandir une poupée calcinée en scandant « Israël Terroriste ! Paris Complice ! / Hidalgo Collabo ! », mais lorsque j’ai vu la minutie des fouilles, j’ai compris que je n’aurais aucune chance de passer avec cet artefact. Je me suis donc contenté de mener cette action de protestation en longeant les files d’attente qui y menaient.

Comme prévu, j’ai été accueilli de manière très agressive par certaines personnes qui faisaient la queue. L’une d’entre elles m’a même mis un coup et a essayé de m’arracher ma poupée – un homme ayant la cinquantaine. Ayant résolu d’être irréprochable, je n’ai pas réagi et ai poursuivi de manière impassible, essuyant maints propos et regards hostiles mais également des marques de soutien de la part de passants. Puis, comme je m’y attendais, une main s’est posée sur mon épaule, celle d’un agent de police en uniforme. Sans violence excessive, il m’a repoussé contre le muret en me demandant d’arrêter mon numéro, et comme je n’opposais aucune résistance physique mais continuais à scander mes slogans et à brandir la poupée, il m’a conduit vers des fourgons de police. Des passants ont protesté que je ne faisais rien de mal, que j’avais le droit de manifester, et au moins l’un d’entre eux nous a suivis jusqu’au bout, ne cessant de parlementer très diplomatiquement avec les forces de l’ordre et m’exprimant son soutien.

 

 

Une expérience précédente m’avait fait envisager le pire : ayant été sérieusement violenté suite à une manifestation après l’épisode de la Flottille de la liberté, soumis à 48 heures de garde à vue particulièrement éprouvantes et accusé mensongèrement par trois agents de police qui affirmaient me reconnaitre formellement comme leur ayant jeté une pierre (mensonge éhonté ; je raconterai cette histoire ultérieurement en donnant leurs noms), j’avais l’intime conviction que la majorité des policiers étaient des soudards. Mais je dois avouer qu’à une seule exception, la dizaine d’agents de police et CRS que j’ai côtoyés étaient extrêmement corrects, et, plus encore, semblaient véritablement sinon sympathiser, du moins être très compréhensifs à l’égard de ma démarche. Alors que je ne cessais de chanter mes slogans malgré leurs invitations polies mais fermes au silence, attirant un petit groupe de passants (dont une femme qui agitait hargneusement un drapeau d’Israël), ils ont été irréprochables à mon égard (l’un d’entre eux avait suggéré de me mettre au sol pour me faire taire, mais personne n’est allé dans son sens), et ils m’ont même laissé boire « jusqu’à plus soif » lorsque j’en ai éprouvé le besoin (alors quun refus aurait pu être un moyen de me faire taire). 

Plus encore, lorsque l’agent de police référent est venu m’interroger (j’avais finalement été mis dans un fourgon), et que je lui ai expliqué la nature et les raisons de mon action en insistant sur le fait que j’avais entièrement coopéré avec les forces de police (sauf pour les slogans), il m’a redemandé ma carte d’identité qui était restée avec les policiers. Il est reparti, et lorsqu’il est revenu, il m’a dit qu’il devait me conduire au poste de police pour trouble à l’ordre public, d’une manière qui avait l’air d’exprimer le regret ou la gêne. Je lui ai répondu en toute quiétude qu’il devait faire son travail, et que je savais parfaitement à quoi je m’exposais avant de venir. Il m’a demandé ce que je faisais dans la vie, et je lui ai dit que j’étais enseignant, lui indiquant ma carte de fonctionnaire d’Etat, ce qui a semblé le surprendre agréablement. Il m’a demandé si j’avais consommé de l’alcool ou quelque substance illicite avant de venir manifester, et j’ai répondu qu’étant musulman pratiquant, je n’en avais jamais consommé. Il est reparti, et lorsqu’il est revenu, il m’a dit que finalement, je n’avais rien fait qui justifiât mon arrestation, que j’avais le droit de manifester mon opinion, et qu’ils allaient simplement m’éloigner de cet endroit et me relâcher sans suites. Ce qu’ils ont fait immédiatement, me déposant place de la Bastille. Je leur ai fait part de mon désir de retourner à Gaza-plage pour y manifester paisiblement, et ils m’ont dit qu’ils n’y voyaient aucun problème, me conseillant simplement de cacher ma poupée pour ne pas être reconnu en chemin. Et nous nous sommes quittés en nous serrant la main – à ma demande, et je leur ai dit qu’ils avaient véritablement changé ma perception des forces de police, qui n’étaient manifestement pas composées que de soudards. J’ai regretté que la femme au drapeau israélien n’ait pas assisté à ce dénouement.

 

 

Ce n’est qu’une anecdote, mais étant donné le ton très virulent que j’avais utilisé pour décrire la police dans mon article précédent (« il faut bien savoir que nous avons affaire à des gens sans scrupules et sans honneur (ils ont livré les Juifs et traqué et torturé les Résistants avec zèle pour complaire à l’Occupant, et le referont si nécessaire), mais pas à des lumières. »), je me devais d’apporter cet important rectificatif et de présenter mes excuses aux forces de police pour ce jugement trop hâtif. Et je reconnais ma faute avec plaisir, car ce professionnalisme et cette faculté de discernement dans l’application des lois – techniquement, je devais clairement être mené au poste et inculpé pour trouble à l’ordre public – est quelque chose de très encourageant pour l’avenir : il semblerait bien que le peuple puisse de plus en plus compter sur la compréhension et même l’assistance d’un certain nombre d’agents de l’Etat qui seront prêts à passer outre certains règlements, leur préférant la voix de leur conscience morale et professionnelle. Du reste, cela confirme une tendance dont des stigmates sont apparus à diverses occasions dans la presse, et qu’on pourrait caractériser comme des manifestations d’exaspération voire des actes d’insoumission de la part des forces de police, lasses de devoir réprimer des actions légitimes ou d’être déployées pour la protection de personnalités ou d’événements insignifiants, en particulier lorsqu’il s’agit du tout-puissant lobby sioniste (protestant officiellement, se faisant porter pâles, etc.). Et on peut se laisser aller à espérer que lorsque le peuple français se soulèvera enfin contre l’oligarchie financière apatride qui l’opprime et détruit sa Nation, les forces de l’ordre se mettront en nombres significatifs du côté de ceux qu’ils ont vocation à protéger, ne serait-ce qu’en refusant de les réprimer. Du Palais des Tuileries à Montmartre et jusqu’à Béziers, cela s’est vu maintes fois dans l’histoire de France, constituant ses pages les plus authentiquement glorieuses. A quand la prochaine mutinerie ?

La France de Munich a toujours fait les choix les plus vils et les plus préjudiciables au peuple, et elle a toujours essuyé les revers les plus humiliants et les échecs les plus rudes, contribuant à la déchéance, à la décadence de la Nation. Et aujourd’hui encore, c’est cette même élite « républicaine » apatride qui gouverne la France et qui bafoue quotidiennement ses intérêts stratégiques au service de l’étranger. Que le gouvernement actuel soit le plus discrédité de l’histoire de la Ve République constitue un signe éloquent de l’éveil croissant du peuple français, mais il y a encore bien du chemin à parcourir. Faudra-t-il, comme la Grèce, atteindre le fond de l’abîme avant le réveil ? Osons croire que la France est capable de mieux, et qu’en puisant dans son riche passé et dans ses forces vives, elle pourra renouer authentiquement avec un orgueil national dont De Gaulle, a qui personne n’aurait jamais daigné soumettre une telle infamie, fut la dernière incarnation.

Sayed Hasan

 


[1] CAPJPO-EuroPalestine, Droits Devant, Enfants de Palestine, PALMED France, L’Association des Palestiniens d’Ile de France, Les Amis d’Al-Rowwad, Nanterre Palestine, Saint-Ouen Palestine, Muslim-Mag, Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine, Collectif contre le Racisme et l’Islamophobie.

 

[2] Auquel ont répondu ces associations et partis politiques : Ensemble, PIR, NPA, PG, Solidaires, CNT, Les Désobéissants, UJFP, etc.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 18 août 2015 10:35

    « Gaza-sur-Seine »


    Avec un nom pareil, vous aviez placé la contre-manif’ sous le signe du Zyklon B ?

    • fred.foyn Le p’tit Charles 18 août 2015 10:42

      Pitoyable mascarade orchestrée par une des maitresses de Hollande...La France mafieuse... !


      • lsga lsga 18 août 2015 12:22

        L’Extrême Droite isréalienne remercie les gauchistes français bien intentionnés pour leur soutient inespéré. 

         

        • Pomme de Reinette 18 août 2015 12:35

          L’auteur de cet article affiche comme logo de son blog, le portrait de profil de Nasrallah avec en fond des soldats faisant le salut nazi !

          (rappelons par ailleurs que le hezbollah est une organisation terroriste inscrite comme telle sur les listes de l’UE)

          Donc bon courage à tous ceux qui gobent cette propagande ! smiley


          • wesson wesson 18 août 2015 13:07

            @Pomme de Reinette


            je vient d’aller sur la page du blog de l’auteur, et ne trouve pas l’image à laquelle vous faite référence. Je n’ai même pas vu de logo d’ailleurs.

            Un mensonge de plus ?

          • Sayed 7asan 18 août 2015 14:29

            @wesson

            Non, c’est vrai. Au départ, mon blog consistait exclusivement en des traductions de discours de Sayed Hassan Nasrallah, d’où le nom et le choix du logo. Je me suis diversifié depuis, et je n’ai pas encore changé le logo du profil. Je l’ai fait il y a quelque temps déjà sur ma nouvelle page Facebook, Le Cri des Peuples (illustration de l’excellent Lucidité de Saramago, que je recommande vivement à tous) et le reste suivra, quand j’abandonnerai le pseudonymat (incessamment).

            Bien sûr, ce qui ne changera jamais, c’est mon soutien total et ouvert pour le Hezbollah et Sayed Hassan Nasrallah (et la République Islamique, etc., etc.), tant qu’ils resteront sur la voie glorieuse et pure qui est la leur depuis 1979-82. Et comme dit le Sayed, leur liste des organisations terroristes, ils peuvent la faire infuser dans l’eau et la boire à notre santé ces vermines criminelles et apatrides ! On se défendra fièrement devant quiconque, face à n’importe quelle cour de justice. C’est le dernier argument, ces menaces ouvertes ou implicites de démêlés avec la justice, mais faudra bien comprendre que si ça en intimide certains, ça en pousse d’autres à la surenchère. C’est certainement pas à nous de nous cacher.

            C’est vraiment extraordinaire ce toupet des contempteurs, poster commentaire sur commentaire offensif et fielleux sans jamais la moindre ombre d’un argument, que du ad hominem, du hors sujet ou des propos gratuits. Quand même, ce n’est pas si difficile que ça d’avancer au moins quelque chose qui peut paraitre contrebalancer ce que j’avance, même si c’est une vue non substantiée, enfin je sais pas, si on connait un minimum l’histoire de France, on peut au moins essayer de balancer un petit truc qui aurait l’air un peu construit, rien que pour l’esbroufe. Mais bon, comme ce ne sont que des ignares, qu’ils soient israélo-sionards (les ennemis déclarés), Français-de-base-aveuglés par les préjugés (les alliés objectifs que nous appelons à la lucidité) ou autres, ça reste des attaques minables et déplacées qui constituent l’aveu le plus éclatant de la pertinence des analyses que je défends. Mais c’est toujours plaisant à lire somewhat, qu’ils s’en donnent à cœur joie.


          • Pomme de Reinette 18 août 2015 15:19

            @wesson

            Vous voyez, au lieu de me traiter de « menteuse » : même l’auteur de ce billet le reconnaît et en est fier !
            La photo y est toujours, je sais pas comment vous vous débrouiller pour ne pas la voir : elle est au milieu de la page, sur la droite , sous la mention « qui êtes vous ? »

            Le plus croustillant de l’histoire, c’est qu’il n’apparait même pas un tantinet paradoxal à « hassan Sayed », de nazifier la France ou Israël ... tout en affichant une photo de son leader maximo avec ses troupes faisant le salut nazi !

            Quelle rigolade ! smiley


          • foufouille foufouille 18 août 2015 15:33

            @Pomme de Reinette
            je vois rien du tout non plus.
            il a l’air un peu barjot, par contre.


          • Pomme de Reinette 18 août 2015 16:28

            @foufouille

            Je vous assure qu’elle y est - sur le blog donné en référence (http .....)

            Il faut descendre un peu la réglette, à côté du début de la liste des articles, sous le titre « qui êtes-vous ? » il y a une petite photo = si vous agrandissez l’image avec votre ordi, vous le verrez très nettement.

            J’ai fait une copie écran de toute façon. Ca vaut son pesant de cacahouètes !


          • wesson wesson 18 août 2015 17:53

            @Sayed 7asan

            Merci pour cette mise au point honnête.

            Pour ma part je considère que l’appellation « république islamique » est invalide, car à mon sens une république ne peut être que laïque dans ses institutions, justement pour organiser la société en bonne entente entre les différentes communautés religieuses. 

            Sur le combat du Hezbollah - disons surtout de sa branche armée, je le comprends sans toutefois l’excuser. Le Hezbollah a été créé en réaction aux exactions Israéliennes au Liban, et à ce titre c’est bel et bien un mouvement de résistance, avec tout ce que ça implique de positif comme de négatif. J’ai bien suivi l’évolution de la charte du Hezbollah d’un régime théocratique vers une aspiration à un état moderne, c’est à dire multiconfessionnel, démocratique et sans droit séparé notamment pour les femmes. Même si dans ce dernier domaine beaucoup reste à faire.

            Bref, ce n’est pas un soutient, mais de la compréhension face a ce qui a pour origine la situation intolérable imposée par Israël. Vous êtes un mouvement de résistance, et lorsque celle ci n’aura plus de raison d’être, j’espère que vous saurez vous muer en un projet de société moderne et tolérant.

          • Piere CHALORY Piere Chalory 18 août 2015 19:21

            @foufouille



            ’je vois rien du tout non plus.’


            Tu m’étonnes ! 


            Pour ’distinguer les ’nazis, j’ai dû zoomer à 250%, parce qu’autrement ça saute pas vraiment aux yeux ! Et encore, il faudrait agrandir à 1000 % facile pour voir correctement, mais vu la taille de l’image ça pixellise grave, enfin bref ; faut vraiment être tordu pour aller chercher des nazis dans un timbre poste !...


            Dans le genre revendication formelle, de ralliement visible à une cause, y a mieux. Mais peut être que l’auteur tente d’utiliser des images nano-subliminales afin de distiller sa propagande sournoisement et ainsi pervertir à l’aise les innocents -joke- .


            On rigole bien sur Agoravox au mois d’août. Parce que question propagande, la Pomme Reinette a envoyé depuis son inscription du 14 août pas moins de 150 ’’commentaires’’ tous sur le même sujet (et c’est pas fini ), interventions nuancées, à peine orientées, je dirai même plus ; subtiles.


            ET, entre les multi-pseudos qui se parlent à eux mêmes à 500 troll-coms/jour, les comptes à générateur de bots qui boostent les ’visites’ d’articles autrement condamnés au bac à sable, les séries néo-historiques révisionnistes à rallonge modérées par des fantômes, on peut dire que, comme dirait le Moine du Côté Obscur ;


            ’Dans un monde gangrené par le web-mensonge, mais où donc se trouve la vérité vraie sur le net ?’




          • Pomme de Reinette 18 août 2015 19:54

            @Piere Chalory

            Pour ’distinguer les ’nazis, j’ai dû zoomer à 250%, parce qu’autrement ça saute pas vraiment aux yeux !

            Si vous les connaissiez, ces nazis, vous les auriez tout de suite reconnu sur la photo, en fond avec le profil de Nasrallah. Car c’est cela le hezbollah.

            Je suis désolée d’avoir du insister autant pour commencer à ouvrir les yeux à certaines personnes qui, j’en suis sûre, sont de bonne volonté.

            Mais depuis combien d’années lisez-vous des « articles » dans ce style, écrits par des personnes comme « Hassan Sayed » sans piper mot ou sans savoir qui sont ces gens ?

            Parce qu’il faut quand même être sacrément gonflé pour pondre 2 articles dans un média français comparant « Tel Aviv sur sur Seine » avec le troisième reich ou l’esprit munichois quand on émarge soi-même au Hezbollah et qu’on travaille pour eux !



          • aimable 18 août 2015 20:00

            @Pomme de Reinette

            Il y a de la propagande gobée des deux côtés , sans vouloir vous faire de peine , vous n’y échappez pas .


          • COVADONGA722 COVADONGA722 18 août 2015 20:02

            @foufouille

            ayez assez de mauvais esprit mon cher pour rappeler à votre nouvelle « amie »
            le long compagnonnage 
            du sionisme avec le fascisme .
            Faut il lui rappeler les 9 députés juif du parti fasciste mussolinien.
            On évoquera l’originel Betar de Trumpeldor .
             On lui rappellera les Birionims de Palestine trouvant 
            dans leur journal que les idées de mr Hitler étaient intéressantes.
            On évoquera l’irgourn zve leumi
            des debuts et finnissant en scission avec le groupe stern.Groupe dont était issu le premier ministre menahem Begin celui qui part atavisme fascisant préféra soutenir le naissant Hamas pour contrer le trop socialisant Fatah.

          • Pomme de Reinette 18 août 2015 20:23

            @aimable

            Non : d’un côté il y a de vrais militants d’un parti terroriste islamiste qui jouent aux victimes de la « police » et de la « gauche française » et nous font passer pour des nazis, et de l’autre, il y a des parisiennes ordinaires comme moi, qui découvrent les horreurs qui s’écrivent dans des médias « alternatifs » comme ici.
            D’autant plus que je rappelle que le hezbollah est une organisation terroriste interdite par l’UE !

            Par ailleurs, je vous signale que j’ai écrit un petit article minuscule sur une vidéo de propagande qui est un modèle du genre dans la manipulation .... et que cet article n’est toujours pas paru..
            Alors qu’un zélateur du hezbollah a droit à tous les honneurs ici !!

            Je sais que cet article ne paraîtra jamais car les auteurs de cette vidéo font profil bas en espérant que je lâche l’affaire ... car ils savent que non seulement ils sont en tord à 100% mais qu’en plus ils risquent des emmerds judiciaires !

            Faut pas s’étonner que j’ai envie de répondre à toute les « remarques » que l’on me fait, vu que la dérive que j’observe ici est quand même énorme !


          • DACH 18 août 2015 21:00

            @Pomme de Reinette
            Bien vu, et si vous saviez ce que nous réserve le dernier livre du guide suprême iranien... voir sur des sites comme des infos.com. J’ai envoyé un article à AgoraTOX sur ce sujet... aucune réponse pour me dire ce qu’il souhaitait. Un site géré comme il est géré n’aide en aucun cas la cause citoyenne qu’il prétend servir... Ne plus s’étonner des cris d’insurrection en chambre de ceux qui s’expriment en oubliant qu’ils n’influencent pas grand monde= échec de communication bien démontrable....Et tant mieux.
            Et un salut Shalom à Massada qui exprime toujours qq chose d’intéressant.


          • Pomme de Reinette 19 août 2015 07:30

            @Pomme de Reinette

            Bien vu, et si vous saviez ce que nous réserve le dernier livre du guide suprême iranien...

            Et bien puisqu’AgoraTox (bien vvu !) ne veut pas vous publier non plus, on va quand même mettre un petit extrait pour faire une éclaircie dans l’épais écran de fumée que les « Hassan Sayed » et compagnie déverse sur la tête de nos concitoyens

            Dans la première semaine d’août, Téhéran a publié un livre de 416 pages écrit par Ali Khamenei, intitulé « Palestine ». L’image sur la couverture est légendée : « Le porte-drapeau du Djihad pour Libérer Jérusalem ».

            Des sources occidentales ont eu accès à ce volume, et elles ont mentionné que les phrases récurrentes les plus constantes dans le texte, référant à Israël comportent le terme : « nabudi » – qui signifie anéantissement ; « imha » : qui veut dire disparition ou éradication ; et « zaval » : signifiant « effacement » (de la carte).


          • aimable 19 août 2015 20:37

            @Pomme de Reinette

            votre pseudo, me fait penser a un livre de propagande dans lequel on parle d’Adam, d’Eve et du serpent !


          • Pomme de Reinette 19 août 2015 20:44

            @aimable

            Propagande de quoi ?

            Votre pseudo a vous est très surfait, je trouve.
            Je dirais même trompeur.


          • aimable 19 août 2015 20:54

            @Pomme de Reinette

            je suis désolé , mais c’est mon véritable prénom !!!


          • Pomme de Reinette 19 août 2015 21:55

            @aimable

            Et bien vous le portez mal par moment !
            L’idée de la référence au jardin d’Eden était jolie, mais vous auriez pu vous dispenser d’un zest de persiflage comme à chaque fois que vous vous adressez à moi !

            Je dis ce que je pense et c’est tout.
            Si ça vous perturbe c’est parce que vous vivez trop confiné dans le même bocal, et qu’il faut aérer de temps en temps.


          • Le Poilu Le Poilu 18 août 2015 15:01

            Déjà ça part mal, Winston Churchill n’a pas dit cela, c’est « Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre... » et ce n’est pas « il aurait » mais « il a » prononcé ces mots....


            • Sozenz 18 août 2015 19:04

              Bien, faut quand m^mer y aller fort dans son fond , pour faire la queue et se faire fouiller encadrés de 500 policiers afin d’accéder à un site polémique .
              Il est moins stressant de faire simples ballades en famille et entre amis ,
              SI les politiciens aiment faire pratiquer de activités que tout le monde sait tendancieux, qu ils les fassent et que nous tous , hommes sensés , s en détournions .
              Si personne ne participe à leur mascarade, ils finiront par arrêter (ou pas) .
              Mais leurs provocations ne nous « regardent »pas , Ce que je veux dire , c est qu il ne faut surtout pas les alimenter.
              Notre conscience et notre cœur savent ce qui est bon pour tous ( normalement :) )... l amour de nos frères de façon sincère au quotidien prévaut sur toute manifestation.
              Que chacun fasse sa propre révolution intérieure et il ne pourra plus avoir de guerre, de conflits. Les pièges se dévoileront d’eux mêmes , et vous n’y participerez plus .


              • Massada Massada 18 août 2015 20:24
                Cher amis antisémites, pardon antisionistes, le M.O. bouge bien plus vite que vos capacités de réflexion. Il va falloir revoir vos certitudes, le monde change vite et vous êtes en retard d’une guerre smiley

                Les saoudiens sont bien décidés d’établir un front sunnite uni face à l’Iran afin de se prémunir des dangers enceints dans le traité entre Téhéran et les 5+1 que Riyad juge catastrophique.

                Ils ont aussi décidé qu’Israël ferait partie intégrante et visible de la nouvelle alliance ; Jérusalem y constituera le pôle sécuritaire, qui, grâce à sa puissance de feu, sa technologie militaire de pointe, sa possession de l’arme atomique et son expérience en matière de conflits, aura pour rôle de dessiner et de superviser les pourtours d’un système de défense interactif face à l’ennemi commun.

                L’Egypte et l’Arabie Saoudite se sentent trahis par la politique de l’administration U.S.

                Témoin de cette nouvelle situation, l’éditorial d’Abdallah Al-Hadlaq, dans le journal gouvernemental koweitien al-Watan (la patrie) :

                « Israël est un Etat ami qui ne nous met pas en danger dans la région du Golfe arabe et nous n’avons rien à craindre de lui. Celui qui nous menace, effectue des actes de terrorisme et de destruction à nos dépens, et aspire à nous occuper est l’ennemi perse arrogant (…) qui est l’incubateur et le vecteur principal de développement du terrorisme mondial.

                (…) Par conséquent, je répète mon appel pour former une société d’amitié Golfe-Israël, comme première étape vers le développement et le renforcement de relations amicales avec l’Etat d’Israël, dans les domaines de la politique, de la diplomatie, du commerce, de l’éducation et de la coopération militaire et civile ».

                On se dit aussi, dans ces capitales, qu’Israël a toujours été un ennemi réglo, qui n’est intervenu militairement que lorsqu’il était menacé et qui, contrairement à ce que clame la propagande officielle arabe, n’a jamais entretenu de stratégie offensive à l’encontre des pays arabes. On relève de plus que, malgré les conflits persistants, il n’existe pas, dans ce pays, de haine, de mépris ou de répression visant les musulmans de la part des autorités politiques et de la grande majorité de la population.

                PS : A Riyad on n’éprouve aucune considération pour l’Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas et qu’on la juge corrompue, incapable et inutile.

                D’autres surprises à venir........bien plus intéressante que les bords de Seine smiley

                • sara sara 18 août 2015 20:52

                  @Massada

                  Le lien du journal stp ? 


                • Pomme de Reinette 18 août 2015 20:54

                  @Massada

                  Excellent ! J’ai hâte de connaître la suite !

                  Ca change en effets des bonimenteurs de Gaza-sur-Scène !


                • Passante Passante 19 août 2015 10:05

                  @Massada


                  oï beï ..

                  en fait le journal al-watan, sarah, se situe à koweit city,
                  sur la grande avenue si tu veux,
                  l’avenue s’appelle « Georges Bush Boulevard » ! smiley
                  voilà, bonne chance, c’est du sérieux al-watan.

                  côté le front séoudo-massadien, 
                  m’enfin quand même...
                  l’équation est pas compliquée : où est l’ennemi ?
                  le hezbollah, ok.

                  un peu dégarni because syrie on dit,
                  bon, mais il reste 100.000 missiles bien cachés dans les milliers de plis du Liban.
                  donc... comment faire ?

                  un missile sur une centrale électrique, puis on multiplie,
                  et en quelques heures : c’est israël sans jus.
                  on continue ?
                  les plateformes pétrolières ?
                  les ports avec dépots chimiques ambiance tianjin sur ashdod ou yechiba AZF ?
                  ou les sites nucléos ?

                  100.000 je te dis...
                  donc soit tu les vides, soit faut rentrer, 
                  et jusqu’à baalbeck au moins !
                  or c’est là que... y’a un p’tit détail... non pas trop grave :
                  faut juste des soldats, 
                  donc si en cherchant bien dans « l’axe » on en trouve, 
                  faut nous prévenir... 
                  pasque la dernière fois, si on se souvient bien : 
                  elles étaient accompagnées au front, 
                  brosse à dent au poing, 
                  par leurs mamans.

                   smiley

                • Massada Massada 19 août 2015 11:00

                  @Passante


                  En cas d’agression du Hezbollah envers Israël, Tsahal ne prendra pas en compte les dégâts collatéraux et les frappes seront d’une intensité incomparable avec ce que les terroristes ont essuyés lors des derniers conflits. La destruction sera gigantesque et il ne sera pas bon d’être Libanais à ce moment-là.

                  Nous sommes prêts à faire face à n’importe quel scénario. Quiconque tentera de nous attaquer devra en assumer les conséquences 

                • Ben Schott 19 août 2015 11:10

                  @Massada
                   
                  « En cas d’agression du Hezbollah envers Israël, Tsahal ne prendra pas en compte les dégâts collatéraux et les frappes seront d’une intensité incomparable avec ce que les terroristes ont essuyés lors des derniers conflits. »
                   
                  Ensuite, le service marketing prendra le relai en organisant des « Tel Aviv sur Seine » afin de vous faire passer pour des innocentes victimes de la barbarie...
                   
                   


                • Passante Passante 19 août 2015 11:14

                  @Massada


                  héné batahta a’al-méch’énét ha-qané ha-ratsouts hazé...

                • Pomme de Reinette 19 août 2015 11:28

                  @Ben Schott

                  Dites-moi Ben Schott : que feriez-vous si vous étiez attaqué par une armée d’islamistes qui font le salut nazi et qui dispose de 100 000 missiles, financé et équipé par les mollahs de Téhéran dont le leader vient de pondre un bouquin de 400 pages expliquant que le but est de vous anéantir ?

                  Vous resteriez les bras croisés en attendant que ça se passe ?

                  La France, qui fait beaucoup de salamalecs aux mollahs en ce moment, serait assez mal venue de faire la moindre critique.
                  Et vous êtes français n’est-ce pas ?


                • sara sara 19 août 2015 12:18

                  @Massada

                  j’ hésitais entre signaler un abus et répondre... je crois que je laisserais aux peuples le choix ! 

                  A mon avis, Vous ( et vous qui ?) n’êtes prêts a rien .surtout pas au fait, plus que vraisemblable, que les peuples autour n’ont pas oublié, peu importe les dirigeants dirigés qu’on leur impose.

                  Les jeunes du Printemps Arabe ont juste changé de stratégie ; pas disparus.

                  Attention ! Il fera chaud ...  


                • Pomme de Reinette 19 août 2015 12:43

                  @sara

                  Bonjour Sara
                  Mais ils voulaient quoi exactement les jeunes du Printemps Arabe : plus de liberté, d’ouverture et de pluralisme (c’est ce qu’on nous a dit) ou plus d’islamisme et d’islamistes ?
                  Votre réponse m’intéresse


                • sara sara 19 août 2015 14:32
                  @Pomme de Reinette

                  Salut Pomme. 

                  Le Printemps Arabe, comme tout printemps par ailleurs, est avant tout un appel à la vie... à l’éclosion. La Liberté et surtout et avant Tout La Dignité. D’accord pas facile comme programme... mais il était temps.

                  Les Islamistes d’ailleurs (bien que je n’affectionne pas vraiment ce terme) faisaient partie de ce mouvement. Peu importe la vision qu’on en a un occident, que l’ont soit frère musulman ou pas, quand on est jeune, on a envie de trouver du travail, de fonder une famille, de scolariser ses gosses, de manger du bon pain... et de choisir ses dirigeants ! ( il suffit de youtuber les manif en Egypt)

                  Mais pourquoi sommes nous arrives à poser la question en ces termes la : Islam ou dictature ? Et pourquoi a chaque tentative de changement dans la région, le fantôme de l’Islamisme se faufile dans le débat, et s’accapare de l’arène.. et voila que toute la ‘gauche Européenne’ ( fou rire) partout sur la toile n’ a de cesse de soutenir les dictateurs, sanguinaires, responsables du massacre de leur propre peuple .. au nom de l anti impérialisme  ! 

                  Curieux phénomène, n’est ce pas ?

                  Et l’on parvient, comme ca, a substituer un Moubarak par un Sissi (et un militaire en plus !) parce que voyez vous, sinon c’est l Islamisme !

                  Mais quel Islamisme ?

                  Les égyptiens auraient finis par le rejeter le Morsi- remarque que le débat de son temps en Egypte était vif comme jamais auparavant, Maintenant , plus un bruit, on les étouffe les voix dissidentes et Au nom de l’Anti Islamisme !

                  ( Bassem youssef, ca vous dit qqchose ?)

                  Question Islamisme :

                  Notons qu’il est normal que les sociétés privées du droit de parole pdt un demi siècle s’organisent en premier lieu autour de ceux qui plus ou moins étaient déjà structurés, avaient un discours bien rôdé et surtout étaient malmenés par le régime précédent… N’oublions pas que les crimes Americains contre l’Iraq ont finit par détruire le point névralgique de l’approche anti-Islamiste , l’approche Arabiste… pas un hasard donc que Daech soit avant tout un produit Irakien…c’est la Mésopotamie qui se venge.

                  J’espère vous avoir répondu,

                  Mes excuses pour la longueur.

                   


                • Pomme de Reinette 19 août 2015 16:15

                  @sara

                  Merci pour votre longue réponse Sara. Je la trouve bien

                  Moi aussi, je les avais perçu comme ça au départ ces « révoltes », comme des révoltes de la faim au sens large, faim de pain et faim de vivre, faim d’espoir d’avoir un avenir « meilleur » que le présent, qui est dur et assez bouché pour la majorité des jeunes dans les pays arabes en général.  Comme vous le remarquez très bien, les mouvements islamistes sont très bien organisés et c’est pour cette raison qu’ils récupèrent toujours à leur profit cette énergie de la jeunesse qui veut sa place au soleil.

                  Mais dans les exemples que vous donnez, il y a des petites inexactitudes : la gestion de Morsi s’est révélée désastreuse, bien pire que son prédécesseur. Et c’est lui qui a fait emprisonné Bassem Youssef (j’ai déjà vu les vidéos de cet excellent humoriste). Je ne sais pas si Sissi fait mieux concrètement mais il faut espérer que ses travaux « pharaoniques » ( !) donnent du boulot à un maximum de gens et font rentrer des devises.

                  En tout cas, il a fait une déclaration pour le moins osée et « révolutionnaire » à Al Azhar. Je vous laisse l’écouter ou la lire :

                  http://www.memri.fr/2015/01/06/le-president-egyptien-al-sissi-a-al-azhar-nous-devons-revolutionner-notre-religion/

                  Il faut espérer que cet appel, qui est aussi celui de beaucoup de jeunes intellectuels du monde arabe, aboutira.

                  Il me semble que l’échec de l’Arabisme vient aussi de ce que c’était un impérialisme, et que la religion, en sous-main, a fini par lui mettre le grappin dessus.

                  Pour daech, on peut effectivement penser à la revanche du local sur le global mais la mémoire de la Mésopotamie dans l’histoire, ils sont en train de la mettre en pièce !

                  Bonne fin de journée


                • franc 19 août 2015 16:21

                  @sara

                  c’est tout l peuple égyptien qui a rejeté les islamistes avec des manifestations monstres et déposé Morsi et préféré le militaire Sisi. ils ont bien raison .


                • sara sara 19 août 2015 19:09

                  @franc
                  Désolée de devoir vous contredire mais voila... ce n’est pas vrai. 

                  « Rabi’a » a bel et bien existé...
                  Tout un peuple ne rejette jamais rien, il y a des nuances évidemment.
                  Et entendons nous bien, rejeter l’Islamisme de Morsi, qui s’est révélé ’primaire’, incompetent et franchement plutôt ridicule, n’implique en aucun cas le rejet de l’Islam comme projet politique ou comme méthodologie politique au moins... 
                  Quant a lui préférer Sisi, peu probable , les militaires on en veut plus dans la région, c’est très clair ... mais les opposants sont soit en prison soit bâillonnés.

                • sara sara 19 août 2015 19:28

                  @Pomme de Reinette


                  A mon avis, et je le crois partagé par une grande majorité des ’révoltés de l’Egypt ( allow me plz) Sissi ne fait que tenter de plaire a ceux qui lui ont offert le trône de l’Egypte... i.e les States &Co

                  El Azhar a été contrairement a ce que l ’ont pense avant gardiste quant au discours constitutionnel et la place des valeurs Islamiques. Le discours de Sissi s’adresse a l’Etranger dont il est la marionnette, rien de plus.
                   Les exécutions, les tortures, sans évoquer l ’innocence de Moubarak tout cela ne passe pas , ne passera jamais.

                  Que Morsi ait été mauvais, OUI ! Et c’est justement pour cela qu’une majorité ( maybe) du peuple n’en voulait plus. C’était un des rares moment démocratiques que vivait l’Egypt ! 
                  Bassem emprisonnéeoui, mais son Show continuait.
                  il est ou Bassem aujourd’hui ? Bâillonné a jamais, il l’a dit... Il a PEUR. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès