Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Télévision : déni de démocratie sans précédent pour l’Etat (...)

Télévision : déni de démocratie sans précédent pour l’Etat !

Du jamais vu dans une démocratie de plein exercice. Faire appliquer une loi avant qu’elle ne soit votée. Dans quel guêpier s’est fourvoyé l’Etat en créant un tel précédent, extraordinaire autant qu’invraisemblable ? Apparemment, l’Etat décidément devenu très capricieux, voulait absolument que sa loi passe et entre en vigueur le lundi 5 janvier 2009 à 0 heure 00 minute et 1 seconde. Y avait-il péril en la demeure pour que quelqu’un se moque si profondément de nos institutions ?

La France était-elle en danger pour que l’Etat agisse de manière si irrespectueuse envers notre Constitution et son article 24 ? La France était-elle sous une menace imminente en dehors de celle proférée par la guérilla Afghane ? Le Parlement était-il dans l’incapacité de légiférer ? La tête de l’Etat était-elle à l’agonie pour faire un tel déni de toutes nos lois organiques ?

 
Bref, la suppression de la pub sur France Télévisions était-elle d’un enjeu tellement sans précédent pour le pays, qu’il fallait faire décider par le conseil d’administration de cette structure, érigé en annexe du Parlement, la rédaction d’un ersatz de décret la supprimant, cette fameuse pub ?
 
Décidément, depuis dix-huit mois notre Etat confond vitesse et précipitation, intérêt collectif et intérêt particulier, tout autant que partisan, travail parlementaire et décision prise sur le coin d’une table puis annoncée dans la foulée, etc. Cet Etat est-il encore notre Etat ?
 
Le conseil d’administration de France Télévisions a-t-il vraiment pesé l’absurdité de sa décision en prenant, sans peine et sans honte, la place d’un 49.3  ? Il paraîtrait que, pour ce conseil, des administrateurs auraient pensé que de toute façon le dossier était bouclé à l’Elysée et que ce n’était pas la peine de croiser le fer pour une histoire de quelques jours. Que diable, quand même !

Et que fait-on du principe ? De celui qui entend transformer une structure du secteur marchand et concurrentiel, en Parlement non élu ? Qui sait par ailleurs si une loi, toujours en discussion, sera finalement votée ? Si oui, alors pourquoi en discuter ? Et, à l’extrême, pourquoi avoir une représentation parlementaire ? Notre Etat serait-il en passe de devenir une république bananière ?
 
Hier, nous pouvions avoir des parlementaires godillots. Depuis le 16 décembre 2008, l’Etat les a transformés en parlementaires transparents.
Le fait est désormais établi. Un précédent est créé et marquera l’Histoire. Aucun cri d’orfraie ne semble pourtant monter vraiment du peuple. Par lassitude peut-être ? L’opposition brille encore et toujours par son silence de plus en plus assourdissant.
 
Décidément tout roule pour l’Etat. Que peut-il demander de mieux au père Noël ? Peut-être, comme beaucoup de Français, que son pouvoir d’achat augmente ? C’est déjà fait, merci ! Que son train de vie soit maintenu ? C’est d’accord et ... pour encore quatre ans ! Que toutes ses décisions, mêmes les plus futiles et capricieuses, soient rapidement appliquées ? C’est désormais chose faite et cela pourra se reproduire !
 
Ainsi, depuis le 16 décembre 2008, L’Etat français sait qu’il est possible de se passer du Parlement, mais aussi de son l’article 49 alinéa 3 et, qu’une structure, quelle qu’elle soit, peut voter à sa place. Une seule contrainte cependant : que cette structure soit aux ordres ! C’est le nouveau visage qu’a semblé vouloir montrer France Télévisions, contre toute attente, avouons-le.
 
Cela augure déjà d’un retour au début de la Ve République, avec un président de ce qui était à l’époque l’équivalent de France Télévisions, prenant tous les jours, vers 10 h 30, ses ordres à l’Elysée !

Documents joints à cet article

Télévision : déni de démocratie sans précédent pour l'Etat !

Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 17 décembre 2008 11:31

    Vous employez le terme l’Etat pour parler de Sarkozy, on comprend bien que l’Etat c’est lui ; d’ailleurs quand il lit "peuple" et "souverain"il se comprend comme souverain du peuple et agit tout comme : à la limite plus besoin de parlement, l’article 16, de toutes façons lui donnerait plein pouvoirs si il en décidait ainsi. J’espère que votre appel à la vigilance sera entendu car il semble que le pays des droits de l’homme perde de plus en plus de sa substance...


    • Gabriel Gabriel 17 décembre 2008 11:38
      Bonjour,

      Encore une fois : " L’homme ne risque pas de s’endormir dans un état totalitaire mais risque de se réveiller dans un monde qui le soit devenu durant son sommeil ." 
       
      Même l’Italie du bouffon Berlusconi ou la Russie du dictateur Poutine ne sont pas aller aussi loin en terme de noyautage des médias de la presse et de l’audiovisuel. Ainsi, nous ne pourrons entendre et lire que la litanie Sarkosienne !
       

      • saint_sebastien saint_sebastien 17 décembre 2008 11:39

        mais le gouvernement a parfaitement raison d’agir comme cela , avez vous vu un parlementaire protester ? apparmement cette histoire ne dérange pas grand monde, et tout le monde se fout de la portée de cet acte et plus généralement de la politique hallucinante qui est menée, totalement clienteliste , Sarko récompense ses amis , comme le roi dote ses courtisans en grace.

        Tout le monde s’en fout , en tout cas cela n’a pas l’air de choquer nos élus qui pensent d’abords à coserver leur privilièges.

        Qu’il continue aux frais des 53% de crétins qui ont votés pour lui. moi je ne paie plus mes impots dans ce pays.


        • sisyphe sisyphe 17 décembre 2008 21:05

          Tout le monde s’en fout , en tout cas cela n’a pas l’air de choquer nos élus qui pensent d’abords à coserver leur privilièges.

          Ah bon !
          Vous étiez où, tous ces derniers temps ? 
          Vous n’êtes pas au courant de toutes les manoeuvres que l’opposition parlementaire a opposé à cette scandaleuse OPA sur l’espace public ?
           


        • Philou017 Philou017 17 décembre 2008 12:41

          Eh, oui, ca se passe comme ça à Groland.

          Hein, c’est pas à Groland ? C’est où alors ?


          • JL JL 17 décembre 2008 12:44

            Si l’on ne peut faire plaisir à tout le monde et à son père, en revanche il est parfaitement possible de trahir tout le monde y compris les siens.

            Et si la suppression de la pub sur les chaînes publiques était un cadeau empoisonné aux chaînes privées ? Déjà on envisage d’y couper les films et fictions toutes les 30 minutes, ce qui ne va sûrement pas plaire à tout le monde.

            Le pouvoir en place ferait ainsi coup double : avoir des médias aux ordres face à des médias indépendants mais affaiblis. Puisque le courant de l’histoire emporte la démocratie, cette décision va dans le bon sens. Novlangue, quand tu nous tiens...


            • JL JL 17 décembre 2008 14:23

              D’ailleurs, "on n’est jamais trahi que par les siens". Dans mon post précédent il y avait l’idée qu’un dictateur, un jour ou l’autre, se retrouve seul, par définition.


            • Gilles Gilles 17 décembre 2008 16:44

              "Déjà on envisage d’y couper les films et fictions toutes les 30 minutes, ce qui ne va sûrement pas plaire à tout le monde."

              Pffffff.....ayant vécu dans divers pays ayant en point commun de diffuser des Gigatonnes de pub, voir toutes les 10 minutes, alors même que des chaines sans pubs existent, je peux t’assurer qu’en fin de compte cela ne fera pas fuir beaucoup de téléspectateurs ; ils s’y habituerons.

              D’autant plus que les programmes sont différents, pour des téléspectateurs différents, et ce surtout si France télé doit faire de la qualité.

              Crois tu que les aficionados de la télé réalité se formaliseront de plus de pubs ? Non....et même je crois qu’ils apprécieront de voir des pubs sur leur stars, dvd, concert, sites de chat, ipod et autres conneries


            • JL JL 17 décembre 2008 17:18

              @ Gilles, de ce point de vue, pour ma part je dirais qu’il y a trop de programmes entre les pub !  smiley

              Les programmes de téléréalité sont à la télévision ce que les OGM sont à l’agroalimentaire, et la pub c’est les pesticides.  smiley


            • Hakim I. 17 décembre 2008 13:21

              Si vous voulez parler de déni de démocratie, concentrez vous plutot sur le traité de Maastrich (en particulier l’article 104 qui a condamné l’Etat à l’endettement perpétuel) et la signature du traité de Lisbonne qui s’est faite de manière adultérine.

              Quant à votre télé, jetez-la !


              • Le péripate Le péripate 17 décembre 2008 13:32

                 C’est vrai que c’est surprenant, et nouveau. Car l’habitude, à laquelle personne ne trouve à redire, c’est qu’il s’écoule un temps infini entre la promulgation d’une loi, et son application. Un exemple, commenté ici, d’un texte (idiot) qui a mis plus de mille jours à connaître son décret d’application. Quelle dommage de perdre ces bonnes habitudes !


                • Vinrouge 17 décembre 2008 14:37

                  Déni de démocratie ? Peut être. Mais encore faudrait-il qu’il y ait déja eu un sembant de démocratie dans ce qui concerne la marche de France Télévisions !

                  Les Français s’en fichent, pour deux raisons je pense liées au fond de ce qu’est ce service public :

                  - les programmes, le contenu des journaux et la façon de traiter l’information sont totalement comparables à ce que fait TF1 (en tout cas en ce qui concerne France 2, France 3 et France 4), et ne font pas du service public de la télévision quelque chose d’original

                  - la relative gratuitué, ou en tout cas la non différenciation d’avec les chaînes privées, qui écarte au niveau individuel le raisonnement coût - bénéfice.

                  Ainsi, le service public de la télévision et celui de la Poste ou du transport ferroviaire n’ont rien de comparable. Cela explique selon moi l’indifférence de la population pour le sort de France Télévisions (et peut-être même de la bienveillance pour la suppression de l’honnie publicité)


                  • Vinrouge 17 décembre 2008 15:23

                    Mouais, je vois trop ce que ce point vient faire ici, mais bon...
                    Et que penser de la décision absurde de soumettre au référendum un tel texte beaucoup trop compliqué pour être expliqué clairement et sans démagogie, dans ses forces et ses faiblesses par la classe politique que nous avons ? Le personnel politique s’adresse de plus en plus à nos coeurs, à nos ventres et à nos bas-ventres et de moins en moins à notre cerveau. Pour expliquer ce texte c’est bien à ce dernier qu’il faut s’adresser, que l’on soit pour ou contre !


                  • Philou017 Philou017 17 décembre 2008 16:39

                    Vinrouge : " un tel texte beaucoup trop compliqué pour être expliqué clairement et sans démagogie"

                    Pourquoi acceptons-nous l’idée d’être inféodé à un texte trop compliqué pour être expliqué ?

                    En tout cas, la decision de supprimer la pub a France Télévision n’est pas compliquée du tout à expliquer : dans le cadre de la crise et donc des baisses drastiques des recettes publicitaires, il était urgent de préserver au moins en partie le budget de certaines chaines privées, et en particulier celui de TF1, grand soutien du pouvoir.
                    Mais c’est vrai que nous ne sommes plus en démocratie depuis longtemps...


                  • Vinrouge 23 décembre 2008 18:17

                    ça fera sûrement longtemps que vous ne serez plus venu voir ce forum : citez moi tant qu’il vous plaît, mais de grâce prenez les citations en entier sans les vider de leur sens ! Je ne dis pas qu’en soi le texte est trop compliqué, je dis que la classe politique que nous avons ne sait pas l’expliquer sans démagogie, quel que soit le côté de l’échiquier que l’on regarde !!!


                  • Gilles Gilles 17 décembre 2008 16:51

                    Rappellons que Sarkozy va avoir le pouvoir de démettre Carolis quand bon lui semble.

                    Et qu’il pourra nommer qui il veut si 40% des députés du parlement au moins sont d’accord (pour ce qui est du CSA.. ;aucun problème en vue). Pas trop de risque d’être désaprouvé....

                    Donc, Carolis n’a pas d’autres choix que d’obtempérer, d’autant plus que la réforme sera ficelé bientôt. Il serait stupide et suicidaire de casser le sp’tites coucougnettes au Chef dans ces conditions

                    Carolis aurait juste pu dire d’accord sans plus...


                    • posteriori 17 décembre 2008 18:37

                      "L’opposition brille encore et toujours par son silence de plus en plus assourdissant."
                      Peut on savoir grace a qui ce projet n’est toujours pas torché ? Peut on savoir pourquoi la majorité accuse l opposition d obstruction sur cette meme loi ?

                      L’auteur c est bien joli de denoncer le sarkozysme foireux, encore faut il ne pas en faire involontairement...


                      • posteriori 17 décembre 2008 18:41

                        Tout ca pour dire que sans l opposition votre article n aurait aucune raison d etre. STOP le n importequoi de TF1 merci.


                        • K K 17 décembre 2008 20:32

                          Le president Sarkozy a dit qu’il fallait revenir sur l1968. La publicite a la television (sur la premiere chaine date du premier octobre 1968 smiley

                          Il applique son programme... heu ok je sors 


                          • Yann 66 17 décembre 2008 21:26

                            Bonsoir,
                            Je visite de temps en temps ce forum. Le média citoyen !
                            Vous tournez en rond.
                            Toujours les mêmes, qui parlent en boucles de dictature, des médias aux ordres, des dénis de démocratie, de la sarkocratie,etc.
                            Continuez votre combat. Il vous fait plaisir. Il est rarement pertinent. Il est ennuyeux.
                            C’est la démocratie au quotidien, pour le pire comme pour le meilleur.

                            Cordialement


                            • sisyphe sisyphe 17 décembre 2008 21:42

                              Ben voyons, ma bonne dame !
                              Vous devriez vous en tenir aux sites du Café du commerce ; ça semble beaucoup plus approprié à votre niveau de réflexion. 

                              Cordialement. 
                               smiley


                            • Yann 66 17 décembre 2008 22:08

                              Une réponse de haute tenue.
                              Je vous laisse entre vous.
                              "Au café des commères" .


                            • Diogene 17 décembre 2008 21:39

                               Cela fait des années, depuis que la gauche l’avait promis, que j’attendais la télé sans pub.

                              Enfin on me la propose, je ne vais certainement pas aller pleurer derriere quelques publicitaires qui savent fort bien promotioner leur buzz pour sauver leur job.

                              Si quelqu’un veut monter une chaine avec pub, il me semble que c’est beaucoup plus facile (avec la TNT) qu’avant. Donc la liberté ne me parrait pas en danger.

                              Et enfin on aura une télé sans endoctrinement (publicitaire)

                              Et c’est Sarko 1er qui nommera le directeur ?? pourquoi pas puisque c’est l’etat le bailleur de fonds, celui qui paye les salaires, donc il est logique que ce soit le representant elu qui décide de l’endoctrinement officiel.

                              C’est moins sournois que l’endoctrinement de la Pub qui est l’endoctrinement du fric (de ceux qui en ont et qui en veulent plus encore.)

                              Vive la télé sans Pub !!!


                              • sisyphe sisyphe 17 décembre 2008 21:44

                                Et c’est Sarko 1er qui nommera le directeur ? ? pourquoi pas puisque c’est l’etat le bailleur de fonds, celui qui paye les salaires

                                Ah !
                                C’est vrai que depuis Louis XIV, on avait perdu de vue, que l’état, c’est lui ! smiley

                                C’est d’ailleurs Sarkozy qui paye tout seul la redevance pour tous les français, n’est-ce pas ? 


                              • tergam 17 décembre 2008 22:23

                                 Maintenant ,on ne peut que penser que le president et conseil d’administration de l’ORTF,de ORTS ont sous un chantage hehonte abdiquer toute dignite pour executer l’ordre de supprimer la publicite sur les chaines publiques a la date et heure voulue par le soviet supreme.Ainsi va la France Sarkosienne riche en deputes beni oui oui qui craignent pour leur investiture future.
                                Le coq gaulois se reveillera t’il ? 


                                • fifilafiloche fifilafiloche 18 décembre 2008 00:19

                                  Merci Monsieur Le Prézzzident !! 

                                  Espérons que débarassé des contingences bassement matérielles, le niveau de France Télévision s alignera sur celui d Arte et qu enfin on pourra suivre des débats politiques à des heures décentes (se terminant avant 22 h).

                                  Il serait intéressant de comparer les salaires de nos journalistes offensés avec le salaire médian et se demander si cette peur de paupérisation se justifie réellement. smiley


                                  • sisyphe sisyphe 18 décembre 2008 00:45

                                    par fifilafiloche (IP:xxx.x8.228.94) le 18 décembre 2008 à 00H19

                                    Merci Monsieur Le Prézzzident !!

                                    Espérons que débarassé des contingences bassement matérielles, le niveau de France Télévision s alignera sur celui d Arte

                                    Il y a plutôt toutes les chances pour qu’il s’aligne sur le TF1 de la voix de son maître... et qu’à terme, il soit privatisé..


                                    Une petite idée de ce qui nous attend....
                                     smiley

                                  • elcheminot 18 décembre 2008 12:15

                                    Ce n’est que la suite logique de son programme. Des son élection, nous les cheminots tirions la sonnette d’alarme. On s’est bien fait critiquer mais tant pis nous voulions montrer quel personnage il etait. Apparement les gens n’ont pas compris. En 2006, les gens ont eu un choix a faire, ils ont voté pour lui, maintenant, tout le monde en souffre et ce n’est que le debut. On ne peut dire que merci a des gens qui ont suivi les medias, nottament TF1, qui l’a encensé tout le long de sa campagne. Cependant une greve générale interprofessionnele est prévu le 29 janvier, c’est l’occasion de se faire entendre.


                                    • Dzan 21 décembre 2008 21:48

                                      J’ai admiré le courage de De Carolis, a qui Naboléon a refilé le couteau pour se faire Hara Kiri.
                                      Ca, au moins , c’est un mec qui en a.
                                      Doit etre bien payé, ou bien fayot !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès