Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Témoignage, en tête de la manif du 1er mai, bloquée par les CRS rue (...)

Témoignage, en tête de la manif du 1er mai, bloquée par les CRS rue Dausmenil

J’étais en tête de la manif bloquée par les CRS avenue Dausmenil ce 1er mai. Mon témoignage :

Quand je suis arrivé à la hauteur du cortège JC/JOC/UNEF la rue était barrée devant nous par un cordon de CRS. Une centaine de mètres plus loin, derrière un autre cordon de CRS, on pouvait voir d’autres banderoles, une autre partie de la manifestation devant nous.

Autour de moi, ce sont des gens de tous âges, des jeunes, des trentenaires, des quinquagénaires. La foule est calme, à l’arrêt et scande pacifiquement “libérez la manif”.

 Le face à face avec les policiers s’installe, s’éternise. Un quart d'heure passe, une demi-heure. La tension monte, progressivement. “La Nation, elle est à qui ? Elle est à nous !”est repris en cœur. Une première grenade lacrymo explose, sans raison apparente. Le goût est âcre dans la bouche, mais bien insuffisant pour indisposer. Elle ne récolte que des huées. La tension monte encore d’un cran.

Je verrais bien voler quelques canettes de soda vides, rien de méchant. Bien au contraire, face à l’extrême tension imposé par les CRS, la foule est d’un calme extraordinaire. 

J’hésite à partir, la situation peut clairement dégénérer. Mais autour de moi, personne ne bouge. Pourtant, je ne vois pas des casseurs, mais des gens de tous âges, des anonymes de toutes conditions sociales et qui reprennent ce slogan “La rue est à nous”. Je ressens une volonté collective, forte : défiler le 1er mai entre Bastille et Nation est un droit, on ne le lâchera pas. On avancera, sans violence, par la seule force du nombre. Chaque mètre que l'on pourra gagner me paraît une victoire. Partir serait une défaite. Je reste.

Cette volonté collective de passer en force, mais pacifiquement est saisissante. Des bras se lèvent, paumes ouvertes, geste de paix par excellence. Mais pourtant, les slogans se font plus fort, la pression sur les CRS monte.

 

Une nouvelle grenade lacrymo explose. Et incompréhensiblement, le cordon de CRS recule presque aussitôt.

Nous gagnons quelques dizaines de mètres, puis nouvel arrêt durant de longues minutes. Nouveaux slogans, la foule fait du bruit, reste dense, insistante. Nouvelle grenade et aussitôt, nouveau recul.

La scène se répétera plusieurs fois. A un moment, des camions avec barrières anti-émeutes arriveront d’une rue transversale. Ils commenceront à se mettre en position pour barrer la rue, sous les huées. Puis finalement, ils partiront.

Nous avançons de nouveau. Le cordon de CRS s’ouvre enfin, mais curieusement ne se dirige pas vers les rues voisines. Ils prennent position le long du mur et nous les longeons. En pas chassé, ils nous suivent, se laissant volontairement encercler, un groupe de chaque côté de la rue. Nous avançons, pris en sandwich entre les CRS. Impression très oppressante.

Inévitablement, quelques excités les asticotent. Ils sont ultra-minoritaires, l’immense majorité veut avancer pacifiquement, conscient qu'avoir forcé le passage par la seule force du nombre est déjà une réussite. C’est cependant suffisant pour justifier de nouvelles grenades.

 

Et puis, sans raison apparente, les CRS décident d’arrêter à nouveau la manif. Sans sommation, ils lâchent une salve de lacrymogènes juste à ma hauteur. Je suis asphyxiés, je ne vois plus rien, je recule en toussant. Autour de moi, tous refluent...

Je crois distinguer qu’une poignée de manifestants répliquent. Beaucoup, beaucoup d’autres crient de continuer à avancer, de les empêcher de bloquer la rue par la seule force de notre nombre. C’est ce qui aura lieu.

 

Il y a trop de monde. Les CRS ne parviennent qu’à dégager la moitié de la rue, mais malgré le nuage de lacrymo, des centaines de personnes continuent à avancer sur l’autre moitié. Nous traversons en toussant, les yeux pleurent. Mais les CRS renoncent à nous bloquer.

Nous récupérons notre souffle. Je donne un peu de sérum phy à une manifestante qui a du mal à se remettre. Les CRS sont toujours là, le long du trottoir à deux mètres de nous à peine Nous continuons à avancer.

Enfin, au carrefour suivant, ils se replient dans une rue adjacente ; sous les huées : “CRS cassez-vous, la rue est à nous !” mais sans violence.

Nous l’avons fait, nous avons forcé le barrage des CRS, non pas par la violence d’une bande de “casseurs”, mais par la seule force du nombre, d’une foule compacte, unie, déterminée, poussée par toute une manif derrière nous.

Enfin, nous arrivons Place de la nation. Avec tout ce qui précède, je m’attends à tomber en pleine scène de guérilla urbaine. Pas du tout. Les premiers arrivés se reposent tranquillement sur la pelouse, un camion vend des merguez. De nombreux manifestants prennent un verre bien mérité à la terrasse d’un café. Même les CRS ont le casque à la ceinture et nous regarde passer à côté d’eux tranquillement tandis que nous quittons la place.

 

Tout ça pour ça ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • jaja jaja 2 mai 12:22

    Cette logique de provocation policière vise à effrayer les manifestants et à les dissuader de venir aux prochaines mobilisations.

    Déja je connais des gens qui ne sont pas venus à la manif parisienne par crainte des affrontements, dont l’une de mes filles qui a renoncé à s’y rendre avec ses 3 petites gamines comme elle le fait habituellement.

    Ceci dit vous êtes partis vite car les affrontements Place de la Nation ont duré jusqu’à 20 heures...

    Ceci dit je suis d’accord avec Xavier Mathieu à propos de ceux que les médias bourgeois appellent les casseurs : « Ceux qui bastonnent, ils viennent aussi contre la loi El Khomri, estime Xavier Mathieu, ancien leader CGT de l’usine Continental de Clairoix (Oise). Juste, eux, ils viennent équipés. »


    • Aristide 2 mai 15:25

      @jaja

      OB ne condamnant pas les casseurs. Quelle nouvelle ? Et toujours un gentil et discours entendu sur la gentille révolution sans aucune violence ... Un double discours assez décodé par tous. Il est gentil. tellement gentil qu’il ne fait aucune remarque à BFM sur l’omniprésence du FN dans les médias, les journalistes vendus, ... On peut reprocher à Mélenchon beucoup de chose, mais il a la cohérence et n’hésite jamis à dénoncer ce qu’il reproche aux médias et journalistes.

      C’est à pisser de rire de voir ce type prétendument comme tous au NPA, squatter les médias, Hier BFM , ce midi à RMC, toujours pret à diffuser son message d’une inanité assez confondante. Toujours ce bréviaire sur le .... comment il dit, la convergence des luttes, ... mais aucune alliance.

      Alliance à la gauche de la gauche, bien sur que non, si jamais il leur fallait assumer la moindre parcelle de pouvoir et de responsabilité en se donnant une perspective électorale, il serait bien emmerdés. C’est plus facile de rabâcher ce discours sur le capital, les mandats non renouvelables sauf au NPA, enfin ... 

    • jaja jaja 2 mai 16:15

      @Aristide

      Quelles âneries encore ! tiens juste sur les médias ce qu’en dit Philippe Poutou, porte-parole du NPA... Il ne parle pas comme Aristide de « journalistes vendus » préférant s’attaquer à leurs patrons capitalistes. Tout le monde n’aime pas se rouler dans la merde des calomnies et le discours du NPA sur les médias est clair  smiley :

      « Comme à l’occasion de chaque mouvement social, nous avons droit à une propagande du côté du pouvoir et des possédants. D’ailleurs les grands média n’appartiennent-ils pas aux capitalistes, aux plus riches, aux amis du pouvoir en place ? Tout s’expliquerait-donc.

      Ce traitement médiatique fait échos aux cris de Cazeneuve et Valls, aux vociférations des Sarkozy,Ciotti (UMP) ou de Alliot, Philippot (FN) contre les manifestants. Tout cela illustre bien la guerre de classes qui se mène actuellement. D’un côté le camp des puissants et de leurs serviteurs qui remettent en cause les droits des salariés, de l’autre des salariés, des précaires, les gens d’en bas qui veulent vivre normalement et qui veulent d’un autre monde.
      Philippe
      https://www.facebook.com/poutou.philippe/posts/1016277885092075?fref=nf&pnref=story


    • Aristide 2 mai 17:12

      @jaja

      Vous ne comprenez que dalle. je n’ai pas dit que le NPA ne condamnait pas les médias, leurs proprios et leurs serviteurs, j’ai simplement noté que le gentil facteur était tout docile et aucune allusion à cette dénonciation des médias lorsqu’il les a en face.


      Présent sur la radio BFM et RMC, ce gentil OB nous a servi son discours lénifiant, sans vouloir vous insulter, ... et rien qui dépasse, surtout pas aux questions assez ridicules de quelques intervenants journaleux, même pas fâché, un vrai gendre parfait. Un tendre révolutionnaire. 

      Quand à Poutou, le fantôme des élections, c’est de lui, je crois qu’il se doit d’exister face à OB omniprésent, comment ce fesse que cela ne soit pas lui sur BFM ou RMC ?

      Et OB, il est toujours au comité exécutif ? Pourtant les mandats renouvelables et tout ça ....





    • jaja jaja 2 mai 17:32

      @Aristide

      La prochaine fois qu’OB passe sur une télé zappez ! Vous allez finir par en faire une jaunisse qu’il n’ait pas le couteau entre les dents smiley

      Écrivez plutôt à BFM, RMC etc. pour leur demander d’inviter Poutou... Je vous rappelle que pour la majorité des invitations radios ou télé c’est OB et personne d’autre pour représenter le NPA de la part des directions des stations...

      Grâce à votre lettre les choses vont peut-être changer smiley


    • Anthrax 2 mai 18:52

      @jaja

      Il faut être le dernier des tarés pour emmener des gosses à une manif.

    • Le421 Le421 2 mai 20:24

      @Anthrax
      Contrairement à ce que racontent ces abrutis de médias, l’immense majorité des manifestants sont parfaitement pacifiques.
      L’immense majorité des musulmans condamnent les terroristes. Et heureusement, sinon, on serait mal.
      Mais évidemment, ce n’est pas du BFNTV...


    • sampiero sampiero 2 mai 20:26

      @Le421
      « L’immense majorité des musulmans condamnent les terroristes »


      J’en ai pas entendu des masses !! peur des représailles sans doute ?

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 mai 23:48

      @jaja

      Résultat prévisible d’une action pusillanime et velléitaire. Aussi longtemps ques que la population croira que manifester dans la rue et se faire taper sur la gueule est un geste héroïque, il ne s passera rien.. On en reparlera quand les contestatares seront sur les toits... Armés...

      PJCA

    • Anthrax 3 mai 09:52

      @Le421

      Un mouvement de foule, même pacifique, ça arrive tous les jours. Regarde l’ouverture des portes aux Galeries un matin de soldes... Les premiers piétinés sont les plus petits physiquement, donc des enfants. 

    • @jaja
      AVEC CE TEMOIGNAGE ON PEUT DIRE :

      FLAMBY ET VALLS vous n’etes pas de gauche mais DE DROITE !!!!!!!!!un vrai gouvernement de

      gauche n’aurait jamais empeché de cette facon le défilé sacré du 1 ER MAI

      CETTE FACON DE CASSER LES MANIF dE DEVALORISER « NUIT DEBOUT » avant on pouvait dire UMPS maintenant on dit RIPOUBLICAINS ( ps et les ripoux TOUS POURRIS )

      vivement la vraie gauche pour 2017 !!!!!!!!!!!!!!!


    • kader kader 4 mai 13:00

      @Le421
      cest pas BFNTV cest BFMTelViv la tele ou on fait la fete aux musulmans tous les jours et ou la palestine n’existe plus.


    • rocla+ rocla+ 2 mai 12:31

      Il est important de défiler dans les rues pour fêter la fête du travail .




      Sinon ça servirait à quoi d’ avoir des chaussures ....

      • Ratatouille Zoblard le terrible 2 mai 15:21

        @rocla+
        ta rien compris.l’important c’est d’être devant,
        surtout quand tu est hémophile ou que tu
        as de la conjonctivite.pour les photos c’est top.
         smiley
        .
        hérétique que tu est....
        je porte des goûte chie ,je ne vais quand même pas risquer de les salir avec les gueux...


      • bibou1324 bibou1324 2 mai 15:19

        J’ai une question. Vous défilez, OK. Pourquoi ? Sérieusement, j’aimerais comprendre ? Pour quelle raison vous allez vous prendre du gaz lacrymo dans les yeux ? C’est quoi vos objectifs, vos revendications ? Ou alors c’est juste une tradition ? Vous êtes juste masos ?


        Si je pose la question, c’est parce qu’à priori ce jour, instauré par Pétain, à pour unique objectif d’être un jour de fête, offert par le gouvernement aux travailleurs pour apaiser les tensions. Autant dire, aller manifester ce jour là équivaut à demander à suppression des jours fériés et congés payés.

        Mais j’ai l’impression que si on demande aux gens pourquoi ils manifestent, il y aura autant de réponse que de manifestants.

        Du coup, vous ne servez aucune cause. Voire même, vous ne servez à rien.

        • Le Renard 2 mai 16:21

          @bibou1324

          c’est une tradition comme il en existe des milliers ici. Ca ne s’explique pas c’est comme si je vous demandais pourquoi vous fêtez Noël tous les ans à la même date ou pourquoi tous les ans les capitalistes se réunissent pour empocher leurs dividendes.


        • Pingouin094 Pingouin094 2 mai 16:21

          @bibou1324 :

          1°) Petit cours d’histoire sur l’origine du 1er mai :

           Le 1er Mai est déclaré « Journée internationale de lutte pour la journée de 8 heures » par la 2d Internationale le 20 juillet 1889 ; en commémoration des répressions policières de la grève générale du 1er mai 1886 aux USA ( 4 syndicalistes américains condamnés à mort par pendaison) 
          Le 1er mai 1891, à Fourmies en France, l’armée Française ouvre le feu sur la foule, faisant 10 morts dont deux enfants.
          L’internationale socialiste renouvelle le caractère international du 1er mai qui deviendra à cette date ancré définitivement dans le mouvement ouvrier.

          Lorsque le Sénat Français légalise la journée de 08 heures, il fera du 1er mai 1919 (et uniquement de celui là) une journée feriée pour commémorer l’évênement.

          Voici les vraies racines syndicales du 1er mai, loin, très loin de sa « récupération » par le régime Vichyste en France.

          2°) Il ne vous aura pas échappé que nous sommes en plein mouvement social contre la Loi Travail. Donc, outre le droit de commémorer cette journée de lutte syndicale plus que centenaire, il s’agissait surtout d’une journée de plus, d’une manifestation de plus dans le cadre du mouvement contre la Loi Travail.

          Donc la revendication était claire : « retrait de la Loi Travail » 


        • Osis Oxi gene. 2 mai 17:50

          @bibou1324

          Et vous, à part profiter, que faites vous, à quoi servez vous ?
          Qui servez vous avec, probablement sans vouloir vous insulter, une mentalité de laquais ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 mai 21:10

          @bibou1324
          Ils manifestent contre la loi qui va vider le code du travail des conventions collectives, et qui laissera les salariés face à leurs employeurs. C’est une réforme qui nous renvoie 100 ans en arrière.


          Ces réformes sont imposées par l’ Union européenne, soi disant pour la compétitivité des entreprises.

          La question est de savoir si les manifestations sont la réponse la plus adéquate ?
          Les Grecs en ont fait plus de 20 000 contre les décisions de la Troïka, en pure perte.

          Si nous sortions de l’ UE, il n’y aurait plus de Loi Khomri, ni de réformes structurelles, ni de TAFTA, ni de TISA. Sauf que tous ceux qui organisent les manifs ne veulent pas sortir de l’ UE.

          Ils adhèrent à la Confédération européenne des Syndicats et à son « Contrat pour une Europe sociale »... à la St Glinglin.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 mai 23:58

          @Pingouin094


          Toute autre revendication autre que ladémission des élus et un accord sur une gouvernence d’Union Nationale pour assurer l’intérim est hors d’ordre.



          PJCA





        • @bibou1324

          raisonnement simplet d’un fasciste !!!!!!!!!!!

          casser le mouvement du 1ER MAI est une déclaration de guerre et et un AVEU LE PS EST DE DROITE

          IL PEUT FAIRE TIRER SUR UNE FOULE DE RETRAITES DE MERES DE CHOMEURS DE JEUNES SACRIFIES SUR L AUTEL DES ACTIONNAIRES ET LE FERA COMME POUR LA COMMUNE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

          UMPS =MEDEF +FINANCE INTERNATIONALE


        • @bibou1324

          raisonnement d’un BAS DU FRONT FASCISTE OU DE JENFOUTISTE ???????????????????????


        • NastyCruncher 3 mai 19:34

          @Fifi Brind_acier

          J’approuve votre description de la situation.

          Quant à la question des manifestations seule l’organisation peut mener à la victoire, celle-ci doit être le meilleur moyen de lutter contre ces politiques et leur vassaux implantés au coeur même des directions ouvrières. Malheureusement tout est fait pour qu’elles ne fonctionnent pas, pas de jonction, pas d’unité, pas de revendication claire qui ouvre la voire à la mobilisation, pas d’information ou plutôt même de la désinformation. Sans parler de ce calendrier d’actions isolées et non reconduites parfaitement contrôlées et donc sans effet.

          Il suffit de suivre le déroulement du dernier congrès CGT pourtant trié sur le volet, pour ne citer que celui-ci et sans oublier les autres confédérations, pour voir le niveau de blocage installé qui fait fi de toute notion de démocratie. Ce syndicalisme rassemblé qui est rejeté par la base et imposé par le bureau.

          Les médias manipulent les images et nos représentants la dialectique !


        • Croa Croa 3 mai 23:21

          À Pingouin094
          « en commémoration des répressions policières de la grève générale du 1er mai 1886 aux USA »
          *
          Pourquoi le 1er mai n’est-il pas férié aux USA ???


        • smilodon smilodon 3 mai 23:34

          @Fifi Brind_acier : citez-moi un seul des articles de ce texte qui vous mette en rogne !... Un seul !... Dans moins de 10 minutes !.. Il est 23 heures 32. A 23 H 42 je veux une réponse !... 10 minutes !... Soyez honnête !... Vous en êtes absolument INCAPABLE !.... Non ??....Adishatz.


        • Oliver HACHE Oliver HACHE 5 mai 09:57

          @Pingouin094 Suis d’accord... Il faut revenir aux racines... Lutter pour la journée de 8 heures, je suis pour.. ! Vous avez parfaitement raison. Il faut remettre cette masse de faignasses au travail.. ! si j’avais su cela le 30 avril, je serais descendu dans la rue le 1er mai.


        • sampiero sampiero 2 mai 15:41

          D’après un syndicaliste de la police sur BFM, la tactique de couper la manif en deux par les CRS était destinée à fractionner les groupes de casseurs mêlés aux manifestants pour les affaiblir avant qu’ils n’interviennent.


          C’est du moins ce que j’ai cru comprendre.

          Mais sachant que ces casseurs s’invitent désormais à toutes les manifs pour les discréditer, sachant que le service d’ordre des syndicats n’est plus ce qu’il était, faute de vraie classe ouvrière,

          sachant que ces casseurs se mêlent d’abord aux manifestants et ne sont donc pas identifiables avant de se déguiser en fachos, j’avoue que si j’était ministre de l’intérieur d’un vrai gouvernement de gauche, je ne saurais pas trop comment intervenir.

          En tout cas , que les requins capitalistes se réjouissent, les casseurs ont réussi à discréditer la manifestation du 1er Mai, de sorte que tous les médias n’on cessé de passer en boucle le fait casseurs, omettant totalement de parler du vrai motif de la manif !

          Le vrai sujet est donc d’évoquer les casseurs, donc les charges de police, et donc, les revendications sociales personne n’en a donc évoqué le moindre mot.

          Les salariés qui souffrent n’ont que cette occasion de rappeler leurs revendications qui attendrons l’année prochaine qu’on en parle...

          Merci les casseurs, de la part de ceux qui profitent de vos actes .

          • Pingouin094 Pingouin094 2 mai 16:25

            @sampiero : Oui, sauf que de visu, pour y avoir été, il n’y avait pas de casseurs, ni devant, ni derrière.

            Et qu’ils ont laché des lacrymos sur une foule qui marchait pacifiquement... Ce qui pour le coup a déclenché des réactions énervées (jets de canettes de soda, wahouuu, ça craint) qui n’auraient pas eu lieu si les CRS étaient resté à distance au lieu de tenter de couper une manif pacifiste en deux.

            Je parle de ce que j’ai vu (et respiré).

            Donc, non, ce ne sont pas les casseurs qui ont occulté le vrai sujet de la manif. C’est l’attitude délibérément provocatrice de la police qui a créé des incidents et permis d’occulter le vrai sujet de la manif.

            Opération parfaitement réussie pour le gouvernement, il est vrai.


          • Eugène lacrymo (---.---.77.130) 2 mai 19:20

            @Pingouin094

            Sûrement des restes de grenade de mai 68 ou d’Algérie. Date de péremption périmée, allez Gérard jete ca.


          • sampiero sampiero 2 mai 19:51

            @Pingouin094


            J’ai seulement rappeler ce que j’ai entendu à la télé, mais sans pour autant dire que c’est la réalité. 

            Le gouvernement n’a aucun intérêt dans la chose. Si les salariés obtiennent des avancées sociales ce sont les patrons qui paierons , pas les ministres !


            Et les patrons, ça déteste les avancées sociales.

            L’opération a été surtout réussie par les patrons qui voient d’un mauvais œil les salariés se manifester !


            Par contre les médias, et on sait à qui ils appartiennent, se sont régalés en ne parlant que des violences, rien que des violences. 

            Et ceux qui tentent de défendre leur gagne pain et une vie décente ont été chocolat.


          • @sampiero
            IL Y AURAIT aussi des jeunes policiers déguisés en casseurs QUI NE SERAIENT PAS LES DERNIERS A COGNER !!!!!!! les manifestants

            REPETITION DES CASSEURS DU SAC DE PASQUA ET CHIRAC

            LE PS EST BIEN DE DROITE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


          • Le Renard 2 mai 15:54

            Bonjour Pingouin,
            Je me suis retrouvé dans la nasse rue Daumesnil, un cordon de crs devant et un cordon à l’arrière. Impossible de s’échapper. Plusieurs centaines de manifestants pris au piège au milieu des affrontements. J’ai vu des crs mal à l’aise face à la foule qui exigeait le passage pour fuir les échauffourées. Ils ont fini par ouvrir un corridor pour laisser passer une partie d’entre nous. Je pense qu’ils l’ont fait sans en référer à leur hiérarchie.
            Ailleurs, j’ai vu des individus casqués blousons et jeans sans que l’on puisse savoir s’ils étaient policiers ou casseurs. Ils ont du s’en aller sous les cris de « barrez-vous »
            Plus tard, place de la république à l’entrée de la station de métro, 4 ou 5 policiers jouent les cow-boys en interpellant et gazant au hasard les gens qui passent. L’entrée de la station sera fermée au alentour de 20 heures. Le feu, prétexte de l’intervention de la police, aura été allumé devant les grilles de la station.
            Au fait, on parle de casseurs mais aucune info sur les dégâts matériels. Rien. J’ai connu des manifs ou les casseurs faisaient leur boulot, casser vitrines voitures mobilier urbain, pillage et ça se voyait.


            • Pingouin094 Pingouin094 2 mai 16:29

              @Le Renard : Nous avons vécu chacun une manif différente, en différent points ; Je ne prétends pas donner une vision exhaustive, juste celle de ceux qui étaient derrière le cordon de CRS.

              Ensuite, j’avoue avoir été assez surpris d’avoir eu un cordon de CRS qui me bloquait le passage pour arriver à une place complètement calme place de la Nation (vers 18h15 pour être précis)

              Des échauffourés, il y’en a eu très certainement. Mais des endroits où les CRS ont gazés sans raison, il y’en a eu aussi, je peux l’attester.

              De plus, par les temps qui court, le port d’un masque protégeant des lacrymos ne suffit plus à définir le casseur. J’en porterais peut être un la prochaine fois, tout manifestant pacifique que je suis.


            • chantecler chantecler 2 mai 20:02

              @Pingouin094
              Certainement !
              Il y avait une manif qui passait par la rue Daumesnil et une autre par la rue Dausmenil .


            • jaja jaja 2 mai 16:21

              Ce discours sur les « casseurs » est insupportable lorsque l’on sait ce qu’ont été les provocations policières et la volonté de répression du gouvernement. A l’heure actuelle 47 lycéens sont en garde à vue à Nanterre pour avoir participé au mouvement...
              Ce que dit Philippe Poutou tranche avec ce que l’on entend par ailleurs de la part de gens qui n’ont qu’un but... casser le mouvement de résistance à la loi travail du gouvernement Hollande :

              « Certes, on nous montre des images de manifestants en colère qui jettent des projectiles sur les policiers, qui cassent des panneaux publicitaires, qui lancent des slogans hostiles aux forces de l’ordre. Mais n’est-ce pas la réponse normale à des agissements policiers inacceptables, à des agressions caractérisées des forces de l’ordre ? N’est-ce pas la conséquence logique d’une présence anormalement massive de policiers sur-armés, équipés de toute une panoplie guerrière (gaz, flashball, matraque).
              Les foulards, les cagoules, les lunettes, n’est-ce pas aujourd’hui nécessaires pour les manifestants surtout quand on voit des policiers tirer à vue, sur les têtes de manifestants,n’est-il pas normal de se protéger ? Bien sûr que si....
               »
              https://www.facebook.com/poutou.philippe/posts/1016277885092075?fref=nf&pnref=story


              • Etbendidon 2 mai 17:26

                Sa fait plaisir de voir qu’il y a encorre des gens qui bossent le dimanche
                mon beauf il est comme vous pingouin, il a meme 2 casquettes
                il est gros bras à la CGT
                et en plus
                il est bras cassé à la SNCF (6 nouveaux 5 ..)
                C pas un flemmard mon beauf
                 smiley
                bon j’en profite pour dire un petit bonjour au capitaine haddock lui aussi c’st pas un flemmard : boulanger la nuit, comesticateur sur AV le jour


                • @Etbendidon

                  raisonnement de bas du front simplet FASCISTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                • Aristide 2 mai 17:40

                  Voilà une vidéo entre CGT et « casseurs ». On y voit les CGTistes se friter oralement avec tous ces casseurs qui n’existent pas comme dit Jaja.


                  Cela doit être une manipulation comme disent le gentil OB et le fantome Poutou.

                  • jaja jaja 2 mai 17:56

                    @Aristide

                    En toute fin de votre vidéo passe un manifestant scandant « tous ensemble, tous ensemble » et c’est bien ma position. Dans cette affaire je ne condamne personne et ne voit pas de casseurs mais des manifestants qui ne sont pas d’accord entre eux sur la marche à suivre...

                    Et c’est pas d’aujourd’hui que cette contradiction existe.... Ceux qui prennent des coups ne sont pas toujours d’accord pour les encaisser sans répliquer... C’est humain...


                  • tf1Groupie 2 mai 19:12

                    @jaja

                    « je ne voit pas de casseurs mais des manifestants qui ne sont pas d’accord entre eux sur la marche à suivre »

                     smiley  smiley  smiley

                    Pareil : on ne voit pas des CRS, juste des citoyens habillés en noir avec des casques, des matraques et des boucliers et qui veulent aller dans le sens inverse des copains de Jaja.

                    On va encore battre des records aujourd’hui !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès